Vous êtes sur la page 1sur 10

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem

Faculté des Sciences et de la Technologie


Département de génie civil et d’architecture

Master I Structure

Cours N°3

L’hydratation du ciment
RAPPEL
Le ciment est un liant hydraulique, car il a la propriété de
s’hydrater et de durcir en présence d’eau et cette
hydratation transforme la pâte liante, qui a une
consistance de départ plus ou moins fluide, en un solide
pratiquement insoluble dans l’eau.
CIMENT
Caractéristiques physiques
Granulométrie
• La taille des grains, leur répartition voire leur forme ont
une influence significative sur les paramètres
rhéologiques, performantiels et esthétiques du béton

Valeurs caractéristiques et représentatives


• Surface Spécifique (Finesse Blaine entre 3100 et 3500
cm²/g)
• d50 ou Φ50 : diamètre médian environ 10 µm
• % éléments > 40 μm < 10 %
• % éléments > 80 μm # 0

Ces valeurs sont fournies par l’analyse granulométrique


(laser) du ciment.
Caractéristiques chimiques et minéralogiques
Constituants de base du ciment (oxydes de base):
• Silice ………….....SIO2………………………..……S
• Chaux……………CaO………………………….....C
• Alumine………….Al2O3…………………………..A
• Fer…...................…Fe2O3………………………..…F
Phases cristallines du clinker (minéraux)

•Le silicate tricalcique 3CaO.SiO2 (C3S) (50-70% du clinker).

•Le silicate bicalcique 2CaO.SiO2 (C2S) (10-30% du clinker).

•L’aluminate tricalcique 3CaO.Al.O3 (C3A) (2-15% du clinker).

•L’alumino-ferrite tétracalcique 4CaOAl2O3 .Fe2O3 (C4AF) (5-15%


du clinker).
Effets des minéraux
• Le silicate tricalcique (C3S):
- Développement des résistances à court terme
- Grand dégagement de chaleur d’hydratation

• Le silicate bicalcique (C2S) :


- Développement des résistances à long terme
- - Faible dégagement de chaleur d’hydratation

• L’aluminate tricalcique (C3A):


- Prise initiale
- Très grand dégagement de chaleur d’hydratation
- Faible résistance aux sulfates

• L’alumino-ferrite tétracalcique (C4AF):


- Couleur du ciment
Hydratation du ciment

Les 72 heures suivant le malaxage sont les heures les


plus critiques. Durant cette période, le béton peut
atteindre jusqu’à 50 % et plus de sa résistance souhaitée.
Produits d’hydratation
Mélangés à l’eau, les grains de ciment
forment des hydrates qui précipitent
et s’organisent en structures
mécaniquement résistantes en
suivant 3 grandes étapes :
• adsorption de l’eau à la surface
du grain
• dissolution
• cristallisation

L’hydratation a lieu à l’interface


ciment-eau, après quelques dizaines
d’heures, elle se ralentit mais peut se
poursuivre lentement pendant des
années si la quantité d’eau est
suffisante
La réaction chimique entre les
silicates (C3S et C2S) et l’eau
(H2O) donne :
• C-S-H
• Portlandite

La réaction chimique entre les


aluminates (C3A et C4AF) et l’eau
(H2O) donne :
• L’éttringite
Chaleur d’hydratation
L'hydratation du ciment Portland est un processus exothermique.
L'évolution de la chaleur d'hydratation ainsi que le développement total
de cette chaleur peuvent être des facteurs importants spécialement
dans la construction de barrage ou dans tout autre béton de masse.

Pic de C3A

Prise et durcissement

Période dormante