Vous êtes sur la page 1sur 9

Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

Exercice général, correction

1- Dites si les verbes pronominaux sont essentiellement


pronominaux, autonomes, réfléchis (réflexifs ou réciproques), ou
passifs. Justifiez votre réponse.

• Lave-toi les mains tout d’abord.

 Lave-toi : se laver

 verbe pronominal réfléchi réflexif. La forme simple « laver » existe.


Le sujet du procès est lui-même son objet qui le subit.

• Ils se sont fait des compliments.

 Se sont fait : se faire

 verbe pronominal réfléchi réciproque. La forme simple « faire »


existe. Le sujet est pluriel. Il y a échange du même procès entre les
sujets.

• Le stade se voit de loin.

 se voit : se voir. Verbe pronominal passif car le sujet de la phrase


subit le procès.

• Je ne m’en souviens plus.

 me souviens : se souvenir. Verbe essentiellement pronominal car sa


forme simple n’existe pas.
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

• Elle se donne beaucoup de soins.

 se donne : se donner. Verbe pronominal réfléchi réflexif. La forme


simple « donner » existe. Le sujet du procès est lui-même son objet
qui le subit.

• Pierre et Paul se connaissent depuis de longues années.

 se connaissent : se connaitre. Verbe pronominal réfléchi


réciproque. La forme simple « connaitre » existe. Le sujet est pluriel.
Il y a échange du même procès entre Pierre et Paul.

• Méfiez-vous des apparences ! Elles sont trompeuses.

 méfiez-vous : se méfier. Verbe essentiellement pronominal car sa


forme simple n’existe pas.

• Ne vous mêlez pas des affaires des autres.

 vous mêlez : se mêler. Verbe pronominal autonome car il n’a pas le


même sens que la forme simple « mêler ». se mêler de : s’occuper de ;
mêler : mélanger

2- Précisez pour les formes verbales soulignées, le mode, le temps, et


les valeurs aspectuelles et modales.

1. Paul a gagné la course.


Temps et mode : le passé composé, l’indicatif
Valeur aspectuelle : procès accompli
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

2. Il neigeait sur les montagnes.


Temps et mode : l’imparfait de l’indicatif
Valeur aspectuelle : procès non accompli (envisagé comme en cours de
réalisation)
3. Cela fait deux heures qu’il pleure.
Temps et mode : présent de l’indicatif
Valeur aspectuelle : un procès étendu (le procès s’étend sur le passé et le
présent : cela fait deux heures)

4. Emma soupira qu’elle n’avait jamais compris son désir.


Temps et mode : (avait compris) le plus-que-parfait de l’indicatif
Valeur aspectuelle : procès accompli et antérieur au procès de
« soupirer ».

5. Elle t’appellera dès qu’elle sera rentrée.


Temps et mode : le futur antérieur
Valeur aspectuelle : procès envisagé comme accompli et antérieur au
procès d’ « appeler ».

6. Pourriez-vous me rappeler plus tard ?


Temps et mode : le conditionnel présent
Valeur modale : une demande polie

7. Patrick a promis qu’il aurait fini avant le coucher du soleil.


Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

Temps et mode : le conditionnel passé


Valeur aspectuelle : procès accompli et antérieur à l’événement « coucher
du soleil »

8. Les enfants souhaitent qu’on parte en vacances.


Temps et mode : le présent du subjonctif
Valeur aspectuelle : procès inaccompli et postérieur à celui de
« souhaiter »
Valeur modale : le souhait

9. Ne partez pas dans ce sens !


Temps et mode : le présent de l’impératif
Valeur aspectuelle : inaccompli
Valeur modale : la défense
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

L’accord du participe passé

L’accord du participe passé dépend de l’auxiliaire (avec ou sans auxiliaire,


auxiliaire être ou avoir), de la nature du complément (COD, COI), de sa place
(avant ou après le verbe), et de la fonction du pronom des verbes
pronominaux.

Nous suivrons le schéma suivant :

Participe passé employé

sans auxiliaire avec l’auxiliaire

avoir être

règle suivi le des verbes verbes verbes verbes


générale d’un complément impersonnels intransitifs passifs pronominaux
infinitif est placé
avant le
verbe

1. Participe passé employé sans auxiliaire


 Il s’accorde avec son nom comme un adjectif qualificatif
 Publiée sur les réseaux sociaux, la nouvelle loi a suscité une grande
polémique.
 Les vacances terminées, nous avons repris les activités.
2. Participe passé employé avec l’auxiliaire avoir
a. Règle générale
 Le participe passé ne s’accorde pas avec son sujet ni avec le COD placé
après le verbe.
 La nouvelle loi a suscité une grande polémique.
b. Accord avec le complément
 Le participe passé s’accorde avec le COD placé avant le verbe.
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

 La nouvelle loi a suscité une grande polémique. Le public l’a


rejetée. (Le pronom « l’ » reprend le SN « la nouvelle loi » : le public a rejeté
la nouvelle loi)
 C’était la pire aventure que le gouvernement n’a jamais vécue.
 Il ne s’accorde pas avec le pronom indéfini « en », ni avec le pronom
« l’ » reprenant une proposition.
 Des sacrifices, chacun en a fait.
 La mobilisation citoyenne a été plus intense que personne ne
l’avait imaginé. (Personne n’avait imaginé que la mobilisation serait intense)

c. Suivi d’un infinitif


 Le participa passé s’accorde quand le sujet de l’infinitif est placé avant le
participe passé et il est le COD de la forme verbale composée.
 Les ministres que nous avons entendus parler paraissaient confus.
(Le sujet du verbe « parler » c’est le SN « Les ministres » qui est aussi le COD
de la forme verbale composée « avons entendus ». Ce COD est placé avant le
participe « entendus ». La phrase est : nous avons entendu les ministres qui
parlaient.)
 Paul et Pierre ont disparu. Je les ai vus jouer une seule fois.
 Pour le reste, le participe passé ne s’accorde pas.
 Ils auraient dû patienter. (« patienter » est COD)
 Les raisons que nous avons entendu donner par les porteurs de ce
projet n’étaient que le masque qui cache une horrible vérité. (Le
SN « Les raisons » n’est pas le sujet de l’infinitif « donner », donc il n’est pas
COD de la forme verbale composée « avons entendu ». La phrase est : Nous
avons entendu quelqu’un donner les raisons.)
 Ainsi, nous avons vu triompher les voix qu’on croyait avoir
confinées. (Le sujet de triompher est le SN « les voix » placé après le verbe.)

d. Les verbes impersonnels


 Le participe passé des verbes impersonnels ou des verbes pris comme
impersonnels ne s’accorde pas.
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

 La peur qu’il y a eu durant le confinement n’a pas empêché les


voix libres de s’exprimer. (le « il » dans « il y a » est un pronom
impersonnel, vide)

3. Participe passé employé avec l’auxiliaire « être »

a. Verbes intransitifs
 Le participe passé des verbes intransitifs conjugués avec « être »
s’accorde avec le sujet du verbe.
 Les voix de la liberté sont revenues sur scène pour défendre
les acquis.
 La révision de la loi est partie d’une initiative citoyenne.

b. Verbes passifs
 Le participe passé des verbes passifs s’accorde avec le sujet.
 La nouvelle loi a été avortée avant de passer au parlement.

c. Verbes pronominaux
 Les verbes pronominaux se conjuguent avec l’auxiliaire être. Nous
distinguons deux cas : le pronom réfléchi a une fonction de complément
d’objet ; le pronom réfléchi n’a pas une fonction.
 Premier cas : Le participe passé s’accorde avec le pronom réfléchi ou
réciproque identifié comme un COD.
 Sans étonnement, les opposants, les partisans et les
complices se sont salués discrètement pour cette partie
d’échec inavouée. (Les uns ont salué les autres : le pronom
réciproque « se » est analysé comme un COD)

 Il ne s’accorde pas avec le pronom réfléchi ou réciproque identifié


comme COI.
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

 Ils ne se sont même pas parlé. (Les uns n’ont pas parlé aux autres.
Parler à quelqu’un : le pronom « se » est analysé comme un COI.)
 Les deux frères se sont succédé au trône. (l’un a succédé à
l’autre)

 Il ne s’accorde pas quand le COD est un syntagme placé après le verbe.


 Catherine s’es lavé les mains. (Par contre sans COD on écrit :
Catherine s’est lavée.)

 Deuxième cas : dans les verbes essentiellement pronominaux (qui n’ont


pas de forme simple) ou autonomes (qui un sens différent de la forme
simple du verbe), le pronom réfléchi n’a pas de fonction. Il n’est pas
identifié comme un complément. Le participe passé s’accorde avec le
sujet.
 Encore une fois, la liberté de l’expression ne s’est pas
accroupie devant ses répresseurs. Disons mieux, elle s’est
évertuée à rétablir le bon sens.
 L’impératrice s’est recueillie sur la tombe d’un soldat à la
mémoire de tous les martyrs.

Exercice

A. Complétez par le participe passé et accordez-le si nécessaire.


1. Ces histoires, je les ai (lire).
2. Nous avons (poursuivre) avec attention le projet que le gouvernement a
(présenter)
3. Les accusés ont été bien (condamner) par la cour.
4. Ils sont (partir) pour l’Allemagne.
5. Paul et Catherine ne se sont pas encore (téléphoner).
6. Ils ont (écouter) cette histoire plusieurs fois.
7. Les mensonges que nous avons (écouter) dire n’étaient pas bien ficelés.
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

8. Cette technique, je l’ai (apprendre) quand j’étais encore jeune.


9. La dame (ne pas se souvenir) de l’événement.
10. Je me souviens encore de cette mélodie que j’ai (entendre) chanter ce
matin.
11. Les entreprises ne se sont pas (préparer) pour la reprise.

B. Les participes passés dans ce texte ne sont pas accordés.


Accordez-les si nécessaire.
« J’ai lancé « Bonjour » et toutes les femmes ont sursauté. Ma mère s’est
tourné vers moi, dans sa robe à fleurs, serré à la ceinture par un ruban
saumon, comme essoufflé. J’ai presque éclaté de rire à cause du
morceau de meringue au coin de sa bouche.
Cassidy portait une salopette bleue recouvert de peinture, des
chaussures de militaire et les cheveux attaché comme s’ils étaient courts.
Ça faisait beaucoup… je veux dire pour une fille. Sur le moment, elle ne
m’a pas vu approcher ou elle a fait semblant, je ne sais pas. Je ne voulais
pas lui faire peur ni faire style je viens pour la drague mais je ne faisais
pas de bruit et je l’ai laissé m’éclabousser. »
Thomas Scotto, Mi-ange mi-démon, pp. 50-51

Vous aimerez peut-être aussi