Vous êtes sur la page 1sur 23

Rationnalisme , empirisme

Élaborée par
Essid abir
plan

 Définition de rationalisme 
 Limites
 Définitions de l'empirisme
 Limites
 Conclusion
 Bibliographie 
rationalisme
 Rationalisme, du latin rationalis, c'est­à­dire 
Rationalisme
raisonnable, doué de raison, dérive du mot 
rationnel qui montre l'appartenance d'une chose à 
la nature de la raison, qui est conforme à elle.
 Le rationalisme est un mode de pensée 
 rationalisme
philosophique selon lequel la raison est la seule 
source de connaissance. 
 Le rationalisme rejette toute explication 
métaphysique et s'oppose au 
métaphysique  mysticisme, 
mysticisme au 
spiritualisme.
➔ Métaphysique
 "Selon Kant, l’inventaire systématique de toutes les 
richesses intellectuelles qui proviennent de la 
raison pure, c’est­à­dire des idées et des principes 
que l’intelligence tire de son propre fonds sans le 
concours de l’expérience."
 
 En théologie, le rationalisme est une doctrine qui 
En théologie
considère que c'est à la lumière de la raison que 
la raison
les dogmes de la foi doivent être reçus.
 Une autre forme du rationalisme philosophique 
considère que toute connaissance certaine découle 
de principes a priori, 
principes a priori universels et nécessaires. 
universels et nécessaires
Cette doctrine s'oppose à l'empirisme. 
l'empirisme
 Le rationalisme se distingue de 
Le rationalisme l’empirisme par une 
l’empirisme 
pensée et une démarche déductive où la vérité 
déductive 
émane de constructions logiques et de schémas 
conceptuels . c’est un mode de pensée qui part du 
général au particulier
 Limites 
 Absence de preuve et du support 
 La raison est la seul source de connaissance 
 Le rationalisme est abusif puisqu'il conduit le 
chercheur à s'enfermer dans sa propre raison
 la connaissance tient sa légitimité  par une 
démonstration rationnelle et non pas par une 
vérification expérimental  
L'empirisme
 Du grec empeiria, «expérience». 
 Doctrine professée en particulier par Locke et 
Hume, 
 L'empirisme est une doctrine  qui considère que 
L'empirisme
l’origine de toutes connaissances scientifique  ne 
provient que de l’expérience sensible, de 
l'observation. 
l'observation.
 l’empirisme soutient que l’expérience et 
 l’expérience
l’observation sont à l’origine de la connaissance 
l’observation
du monde  réel se référant à une démarche 
inductive
La démarche inductive permet de passer 
La démarche inductive
d'observations, d'analyses particulières ou 
spécifiques, à des perspectives plus générales. On 
va du particulier vers le général

La démarche inductive se caractérise par
 Observation 
 Hypothèse
 Expérience
 Interprétation
 Conclusion 
 Il y a trois tendances différentes dans l’empirisme :
 ­ L’instrumentalisme : défend l’idée qu’une théorie 
L’instrumentalisme
n’est qu’un outil qui ne sert qu’à modéliser la 
nature mais ne peut pas être conforme aux 
phénomènes naturels.
 ­ Le sensualisme : qui explique que toute 
Le sensualisme
expérience est le produit de ce que nous 
rapportent nos cinq sens. La question étant de 
savoir à quel point nos sens sont fiables ou non.
 ­ Le matérialisme : selon le matérialisme, tout ce 
 Le matérialisme
qui ne peut être le fruit d’une expérience 
matérielle ne peut exister. 
 Limite de l'empirisme 
 Si l'expérience est le point de départ de toute 
connaissance, elle ne nous donne jamais rien qui 
soit universel et nécessaire.
Le positivisme
 Le positivisme réconcilie le rationalisme et 
l’empirisme en ce sens que l’un et l’autre sont 
nécessaires à l’élaboration de théories 
scientifiques. 
 Les modèles créés par les positivistes n’ont pas de 
valeur en soi, ils ne servent qu’à expliquer les 
phénomènes observés. 
 Pour conclure on peut dire 
 Le rationalisme est la doctrine qui pose la raison 
comme seule source possible de toute 
connaissance réelle.
 l’empirisme, un mouvement dont on cite souvent 
Hume, Berkeley et Locke,  est la conception selon 
laquelle l’expérience, c’est­à­dire,  ce qu’on peut  
tirer  de l’extérieur au moyen des sens, 
 est la seule source capable d’offrir des 
connaissances vraies sur la réalité. Donc, y’a pas 
des idées innées. 
 Le positivisme considère que le rationalisme et 
l'empirisme sont deux approche nécessaire pour 
l'élaboration de théories scientifiques 
Bibliographie
 Carl J , Wenning . (2005). Scientific epistemology: 
How scientists know what they know.Journalof 
Physics Teacher Education Online, 2(3), 3­1.
 Mireille Blais .(2006).L’analyse inductive 
générale : description d’une démarche visant à 
donner un sens à des données brutes.
 Encycl. philosophique universelle, II/2, 1990, 2159­
2162
 Robert Nadeau, Vocabulaire technique et 
analytique de l’épistémologie, p209, PUFF, Paris 
1999, 904p
Merci pour votre attention