Vous êtes sur la page 1sur 5

CHAPITRE II 

: LA SUITE DE PROTOCOLES TCP / IP


I- FAMILLE DE PROTOCOLES TCP/IP
Les protocoles TCP et IP ne sont pas que deux des membres de la pile de protocoles IP. Cette pile est
souvent nommée "famille de protocoles TCP/IP" et comprend plusieurs protocoles.
1. IP (Internet Protocol, Protocole Internet)
IP est un protocole qui se charge de l'acheminement des paquets pour tous les autres protocoles de la
famille TCP/IP. Il fournit un système de remise de données optimisé sans connexion.
Ainsi, seuls les protocoles de niveau supérieur sont responsables des données contenues dans les paquets
IP (et de leur ordre de réception).
Le datagramme correspond au format de paquet défini par le protocole Internet. Les cinq premiers mots
de 32 bits représentent les informations de contrôle appelées en-tête.

2. TCP (Transmission Control Protocol, Protocole de contrôle de la


Transmission)
TCP (qui signifie Transmission Control Protocol, soit en français: Protocole de Contrôle de
Transmission) est un des principaux protocoles de la couche transport du modèle TCP/IP. Il permet, au
niveau des applications, de gérer les données en provenance (ou à destination) de la couche inférieure du
modèle (c'est-à-dire le protocole IP). Lorsque les données sont fournies au protocole IP, celui-ci les
encapsule dans des datagrammes IP. TCP est un protocole orienté connexion, c'est-à-dire qu'il permet à
deux machines qui communiquent de contrôler l'état de la transmission. Les caractéristiques principales
du protocole TCP sont les suivantes :

 TCP permet de remettre en ordre les datagrammes en provenance du protocole IP

 TCP permet de vérifier le flot de données afin d'éviter une saturation du réseau

 TCP permet de multiplexer les données, c'est-à-dire de faire circuler simultanément des
informations provenant de sources (applications par exemple) distinctes sur une même ligne.

Grâce au protocole TCP, les applications peuvent communiquer de façon sûre (grâce au système d'accusé
de réception ACK du protocole TCP), indépendamment de la couche inférieure.

3. UDP (User Datagram Protocol)

UDP est un complément du protocole TCP qui offre un service de datagrammes sans connexion qui ne
garantit ni la remise ni l'ordre des paquets délivrés. Ainsi, si deux processus distants A et B veulent
communiquer à travers UDP, si A envoie un paquet P sur le réseau et que celui-ci se perd avant la
réception, alors ni A ni B ne peut être au courant de cette perte. Les messages (ou paquets UDP) sont
transmis sans garantie de livraison.
4. ICMP (Internet Control Message Protocol)
Le protocole ICMP (Internet Control Message Protocol) protocole de messages de contrôle, est un
protocole de maintenance. Il permet à deux systèmes d'un réseau IP de partager des informations d'état
et d'erreur. Etant donné le peu de contrôles que le protocole IP réalise, il permet non pas de corriger ces
erreurs mais de faire part de ces erreurs aux protocoles des couches voisines. Ainsi, le protocole ICMP est
utilisé par tous les routeurs, qui l'utilisent pour signaler une erreur.
La commande ping utilise les paquets ICMP de demande d'écho et de réponse en écho afin de déterminer
si un système IP donné d'un réseau fonctionne. C'est pourquoi l'utilitaire ping est utilisé pour
diagnostiquer les défaillances au niveau d'un réseau IP.
5. ARP (Address Resolution Protocol)

Le protocole ARP permet de déterminer l'adresse physique (ou MAC) d'un nœud à partir de son adresse
IP en effectuant une diffusion du type "qui est X2.X2.X2.X2 ? "
On considère 2 machines A et B sur un même réseau. A souhaite connaître l'adresse MAC de B dont il
connait l'adresse IP.
 A envoie en broadcast une demande ARP.
 B notifie dans sa table ARP la correspondance entre les adresses IP et MAC de A.
 B répond à A en lui transmettant son adresse MAC.
 A mémorise les correspondances entre les adresses MAC et IP de B dans sa table ARP.
Les données contenues dans la table ARP ont une validité de 20 minutes. Une fois ce délai dépassé, il faut
refaire une demande ARP.
6. RARP (Reverse Address Resolution Protocol)
Le protocole RARP (Reverse Address Resolution Protocol) est beaucoup moins utilisé, il signifie
Protocole ARP inversé, il s'agit donc d'une sorte d'annuaire inversé des adresses logiques et physiques.
En réalité le protocole RARP est essentiellement utilisé pour les stations de travail n'ayant pas de disque
dur et souhaitant connaître leur adresse physique...
Le protocole RARP permet à une station de connaître son adresse IP à partir d'une table de
correspondance entre adresse MAC (adresse physique) et adresses IP hébergée par une passerelle
(Gateway) située sur le même réseau local (LAN).
Pour cela il faut que l'administrateur paramètre le Gateway (routeur) avec la table de correspondance des
adresses MAC/IP. En effet, à la différence de ARP ce protocole est statique. Il faut donc que la table de
correspondance soit toujours à jour pour permettre la connexion de nouvelles cartes réseau.
II- FONCTIONNEMENT GENERAL

Pour désigner les informations transmises et leur enveloppe, selon le niveau concerné, on parle de
message(ou de flux) entre applications, de datagramme (ou segment) au niveau TCP, de paquet au
niveau IP, et enfin, de trames au niveau de l'interface réseau (Ethernet ou Token Ring).
Les protocoles du niveau application les plus connus sont :

 HTTP (Hyper Text Transfer Protocol) permet l'accès aux documents HTML et le transfert de fichiers
depuis un site WWW.
FTP Figure
(File 3. Protocoles
Transfer Protocol) TCP/IP et OSI de fichiers s'appuie sur TCP et établit une connexion sur
pour le transfert
un serveur FTP
Telnet pour la connexion à distance en émulation terminal, à un hôte Unix/Linux.
SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) pour la messagerie électronique (UDP et TCP)
SNMP (Simple Network Management Protocol) pour l'administration du réseau
NFS (Network File System) pour le partage des fichiers Unix/Linux.

III- LES APPLICATIONS TCP-IP


1- Modèle client/serveur
Les applications réseaux fonctionnent sur le modèle client/serveur. Sur la machine serveur un processus
serveur (daemon) traite les requêtes des clients. Client et serveur dialoguent en échangeant des messages
qui contiennent des requêtes et des réponses. Prenons par exemple telnet.
Figure 4. Exemple Telnet

2- L'adressage des applicatifs : les ports


Une fois le datagramme transmis à l'hôte destinataire, il doit parvenir à l'utilisateur (si le Système est
multi-utilisateur) et à l'application visée (si le système est multi-tâches).
sur la machine cliente, l'utilisateur (usager ou programme) effectue une requête vers une machine IP
serveur sur le réseau. (Par exemple telnet host ou ftp host). Cela se traduit par la réservation d'un port de
sortie TCP ou UDP et l'envoi d'un paquet IP à la machine serveur. Ce paquet contient un message TCP ou
UDP avec un numéro de port correspondant à l'application demandée sur le serveur.
sur le serveur, la requête est réceptionnée par le pilote IP, aiguillée vers TCP ou UDP puis vers le port
demandé. Le processus serveur correspondant est à l'écoute des appels sur ce port (par ex: le daemon
telnetd traite les requêtes telnet, le daemon ftpd traite les requêtes ftp).
processus client et processus serveur échangent ensuite des messages.

Un numéro de port est codé sur 16 bits, ce qui fait qu'il existe un maximum de  soit 65 536 ports distincts
par machine. Ces ports sont classés en 3 catégories en fonction de leur numéro:
 les numéros de port de 0 à 1 023 correspondent aux ports "bien-connus", utilisés pour les services
réseaux les plus courants.
 les numéros de ports de 1 024 à 49 151 correspondent aux ports enregistrés, assignés par l'IANA
 les numéros de ports de 49 152 à 65 535 correspondent aux ports dynamiques, utilisables pour tout
type de requêtes TCP ou UDP autres que celle citées précédemment.

Service réseau N°de Port Type Commentaire

Service réseau N°de Port Type Commentaire


ICMP 7 TCP/UDP Commandes Ping
Netstat 15 TCP/UDP Etat du réseau
FTP 21 TCP Transfert de fichiers
Telnet 23 TCP Connexion de terminal réseau
SMTP 25 TCP Envoi de courrier
DNS 53 TCP/UDP Serveurs de noms de domaine
HTTP 80 TCP Serveur Web
Sftp 115 TCP Transfert de fichiers sécurisé
SNMP 161 UDP Gestion de réseau