Vous êtes sur la page 1sur 5

univdocs.

com
Département de génie des Procédés 06 Fevrier 2019
Master 1 Génie Chimique

Examen de Génie de la réaction I

Exercice 1
Une réaction irréversible de second ordre : A  B (k = 0.2 L/mol min) est mise en
œuvre à densité et à température constante pour un courant d’alimentation de débit
Qo= 0,01 m3/min contenant A pur (CAo=1M). On dispose d’un réacteur piston et
d’un réacteur agité, chacun de volume de 100L que l’on veut associer de différentes
manières. Calculer la conversion de sortie de chacun de ces systèmes:
1- Le REP est précédé par le RAO
2- Le REP est suivi par le RAO
3- Les deux réacteurs sont associés en parallèle
4- Quel système permet d’assurer la meilleure conversion?

Exercice 2
Une injection impulsion réalisée à l’entrée d’un réacteur réel (Q=3L/min))
produit le signal de sortie correspondant à une C(t)
montée instantanée au temps t=8min suivie Co
d’une décroissance linéaire jusqu’au temps
t=12min :

1- Etablir l’équation de la DTS.


2- Calculer le temps de séjour moyen. 0 8 12 Temps(min)
3- En déduire le volume de ce réacteur
4- Pour une réaction de 1er ordre (r = kCA) de constante k = 0.1min-1, calculer
l’avancement à sa sortie.
4. Pour ce même avancement de sortie, calculer le temps de passage du réacteur
idéal :
a. à écoulement piston (REP).
b. agité ouvert (RAO).
5. Comparer les volumes des trois réacteurs, que conclure ?.

1
Responsable du module : Mme Bourouina
univdocs.com
Correction
Ex1
1- RAO suivi par le REP

C  CA1 CAoX A1 1 X A1
a  Ao  
kCA1² kCAo²(1  XA1)² kCAo (1  XA1)²
comme Va=100L, on déduit le Damkohler :
Va 100 XA1
Da = kCAo = 0.2 ∗ 1 ∗ =2=
Qo 0.01 ∗ 1000 (1 − XA1)2
Et ensuite de la résolution de l’éq :
XA12 − 2XA1 + 1 − 0.5 ∗ XA1 = 0
XA12 − 2.5 XA1 + 1 = 0
∆= 2.52 − 4 = 2.25
On détermine la conversion intermédiaire :
(2.5 − √2.25)
d′ où XA1 = = 0.595
2
Et le BM pour le REP
CA1 CA1 XAs
dCA dCA dXA 1 XAs  XA1
p    rA
  kCA²
 CAo  
kCAo²(1  XA )² kCAo (1  XAs )(1  XA1)
CAs CAs XA1
Et comme Vp=100L,
Vp 100
τp = = = 10min, Da = k CAo τp = 2
Qo 0.01 ∗ 1000

XAs  XA1  Da * (1  XAs )(1  XA1)


XAs − XA1 = Da + DaXAs XA1 − Da XAs − DaXA1
XAs + Da ∗ XAs − DaXAs XA1 = Da − DaXA1 + XA1
1.405
XAs(1 + 2 − 2 ∗ 0.595) = 2 + 0.595 − 2 ∗ 0.595 d′ où; XAs = = 0.776
1.81

2- le REP est suivi par le RAO


CAo CAo XA1
dCA dCA dXA 1 XA1
p    rA
  kCA²
 CAo  
kCAo²(1  XA )² kCAo (1  XA1)
CA1 CA1 0
et comme on a toujours: τp = 10min, Da = k CAo τp = 2

XAs  Da * (1  XA1)
XA1 + DaXA1 = XA1(1 + Da) = Da
2
d′ où; XA1 = = 0.66
3
On revient au BM pour le RAO, on déduit alors XAs
Va 1 XAs − XA1
τa = = =
Qo kCAo (1 − XAs)2

2
Responsable du module : Mme Bourouina
univdocs.com
XAs − 0.66
Da = =2
(1 − XAs)2
XAs 2 − 2XAs + 1 = 0.5(XAs − 0.66)
XAs² − 2XAs + 1 − 0.5XAs + 0.5 ∗ 0.66 = 0
XAs² + XAs(−2 − 0.5) + 1 + 0.5 ∗ 0.66 = 0
XAs² − 2.5 XAs + 1.333 = 0

(2.5 − √0.918)
∆= 2.5² − 4 ∗ 1.333 = 0.918 d′ où XA1 = = 0.76
2

3- association en parallèle
Le temps de passage dans les 2 réacteurs doit etre le meme (voir cours) mais le
débit est la moitié du débit d’alimentation ; cad 0.01/2= 0.005 m3/min alors on
aura
100
τp = τp = = 20min, Da = 0.2 ∗ 1 ∗ 20 = 4
0.005 ∗ 1000
XA1
dXA XA1
p  CAo   Da  4 
kCAo²(1  XA )² (1  XA1)
0

XA1  Da * (1  XA1)
XA1 + DaXA1 = XA1(1 + Da) = Da
4
d′ où; XA1 = = 0.8
5
CAoX A 2 XA2
a   Da  4 
kCAo ²(1  XA 2)² (1  XA 2)²
on déduit alors XA1 :
XA22 − 2XA2 + 1 − XA2/4 = 0
(2.25 − √1.06)
∆= 2.25² − 4 = 1.0625 d′où XA1 = = 0.615
2
Et la conversion de sortie du système sera
XA1 + XA2 0.9 + 0.615
XAs = = = 0.7075
2 2
Rem :
Un REP unique de 200L permet aussi d’avoir XAs=80%
Et Un RAO unique de 200L, XAs=61.5%

4- Il est facile de noter que connaissant l’ordre de cette réaction(ordre +), le


REP seul est plus apte à travailler avec un volume minimal.
système REP unique REP + RAO REP+ RAO REP etRAO RAO unique
(V=200L en parallèle (V=200L
XAs 80% 78% 76% 71% 61.5%

3
Responsable du module : Mme Bourouina
univdocs.com
Ex2
1- La DTS de ce modèle
C(t) = a + b ∗ t avec C(t) = Co, si t = 8, C(t) = 0 si t = 12
Co = a + 8 b et 0 = a + 12 b ou a = −12b, ce qui donne: −12 + 8)b = Co
Co 12
b = − ,a = Co = 3Co C(t) = Co(3 − 0.25 t)
4 4

Co(12  t )/4 pour 8  t  12


C( t )  
0 ailleurs 𝐶( )
C( t ) 𝑡 =
E(t ) 

 C(t )dt
0
 12
Co  t 2 
12 12
Co
 C(t )dt   C(t )dt  4  (12  t )dt  4 12t  2 
0 8 8   8


Co
12 *12  12² / 2  8 *12  64 / 2  2Co
4

Rem aire du triangle : (12-8)*Co/2=2Co

Ce qui donne !
 (12  t )
C( t )  pour 8  t  12
E( t )   8
2Co 
0 ailleurs

2- La moyenne de la distribution des temps de séjours :



1  ts   tE ( t )dt
0
 12
1  t 2 t 3 
12 12
1
 tE ( t ) dt   tE ( t ) dt 
8
t (12  t ) dt  12 
8  2 3 
0 8 8 8
12 *144 / 2  1728 / 3  12 * 64 / 2  512 / 3
 9.33 min
8

3- Volume du réacteur :
V  ts * Q  9.33 * 3  27.99m3

4- Avancement à la sortie du réacteur réel


 
C   Cbatch * E( t )dt   exp( kt ) * E( t )dt
0 0

4
Responsable du module : Mme Bourouina
univdocs.com
12 12
C
Co 
 exp( kt )E( t )dt  (1/8)  exp( kt ) * (12  t )dt
8 8
12 12
C
 (12/8)  exp( kt )dt  (1 / 8)  t exp( kt )dt  12 / 8 * int 1  1 / 8 * int 2
Co
8 8
12
1
int 1   exp( kt )dt  ( )exp( k *12)  exp( k * 8) 
k
8
int 1  10)exp( 1.2)  exp( 0.8)  1.4813
b
int 2   t exp( kt )dt =
a
Si dU=exp(-kt)dt et V=t → U= -(1/k) exp(-kt) et dV= dt
b b b
1 1
int 2   t exp( kt )dt  ( ) t * exp( kt )   exp( kt ) * dt  A  B
k a k
a a
b
A  ( ) t * exp( kt )  (1 / k ) * b exp( kb)  a exp( ka )
1
k a
b
1
exp( kt ) * dt  ( ) * ( )exp( k *12)  exp( k * 8) 
1 1
B
k  k k
a
A  10 * (12 exp( 1.2)  8 exp( 0.8))  0.1969
B  100(exp( 1.2)  exp( 0.8))  14.8134
int 2  0.1969  14.8134  14.6164
C
 12 / 8 * int 1  1 / 8 * int 2  12 / 8 *1.4813  1 / 8 *14.6164  0.3949
Co
Xs=0.6051

5- temps de passage du REP nécessaire pour atteindre le meme Xs=0.6051


p  1 / k ln( 1  Xs )  10 ln( 1  0.6051)  9.291  Vp / Q
D’où le volume correspondant au débit de 3L/min : Vp=9.291*3=27.873 L

6- temps de passage à la sortie du RAO pour Xs=0.6051


Xs 0.6051
a    15.322 min ce qui donne :Va=15.322*3=45.968 L
k (1  Xs ) 0.1 * (1  0.6051)
7- Comparaiosn des 3 réacteurs
Comme E(t) de ce réacteur réel ressemble à un signal delta étalé, cela veut dire qu’il existe
une ressemblance avec E(t) du REP qui est un pic qui sort au temps égal au temps de passage
du réacteur. C’est pour cela que V du réacteur réel est très proche de V du REP
VREP=27.87  28L Vréel= 27.99L28L  VRAO=46L

5
Responsable du module : Mme Bourouina