Vous êtes sur la page 1sur 19

SYNTAXE DU FRANÇAIS

Troisième année
Premier semestre
Plan du cours
• I. Introduction.
• I.1. Définition ; syntaxe et autres disciplines linguistiques. Objet.
• I.2. Unités de la syntaxe : phrase, proposition, syntagme, (mot/morphème).
• I.3. Les opérations de l’analyse syntaxique : segmentation, commutation, addition, déplacement.
• II. La phrase syntaxique.
• II. 1. Types de phrase (simple / complexe ; verbale / averbale).
• II.2. Formes de la phrase (affirmative, négative). Modalités de la phrase .(assertive/déclarative,
injonctive/jussive, interrogative, exclamative).
• II.3. Phrase neutre /vs/ phrase emphatique. Extraction, dislocation.
• II.4. La phrase à construction impersonnelle.
• II.5. Représentation, ellipse.
• III. Phrase complexe : juxtaposition, coordination, subordination.
• IV. Les fonctions syntaxiques.
• V. Les fonctions primaires essentielles (le sujet, le complément d’objet, le complément d’agent, le
complément du présentatif, les attributs, le locatif).
• VI. Les fonctions primaires accessoires (les compléments circonstanciels).
• VII. Les fonctions secondaires (les expansions du nom et du pronom, les expansions de l’adjectif et
de l’adverbe).
• VIII. Les adverbes exophrastiques.
I.1. Définition ; syntaxe et autres disciplines linguistiques. Objet

Syntaxe = préf. sun («ensemble, avec», interdépendance) + racine taxis


(renvoie à « ordre, arrangement, classement »)
• Mon passeport est périmé.
• Taxis : agit tant au niveau de la phrase qu’au niveau des syntagmes /
distribution
• * périmé mon est passeport
• * est mon passeport périmé
• * passeport mon
• * mon est périmé passeport
• Sun : constituants interdépendants, marques morphologiques
• * mon passeports sommes périmées
• * mes passeports es périmée
• * mon passeports êtes périmés
• « l’énoncé est à la fois soumis aux contraintes d’ordre et
d’interdépendance » (Radhouane, 2007 : 11)
• Syntaxe - discipline linguistique (description de la langue), qui
a comme objet l’unité linguistique appelée phrase (les autres
disciplines ?)
• Phonème – morphème – lexème – phrase
• (Radhouane, 2007)

• Etude de l’expression (phonétique, écriture) – grammaire


(morphologie + syntaxe) – dictionnaire (lexique = sens)
(description linguistique traditionnelle)
• Syntaxe – correspond à l’étude de la première articulation
(monème=choix élémentaire, unite significative/morphème)
(théorie de la double articulation d’A. Martinet) (phonologie –
deuxième articulation) (+phonétique, morphologie)
• (Ducrot et Schaeffer, 1995)
• syntaxe / sémantique / pragmatique
• Ch. Morris (Foundations of the Teory of Signs, 1938) – 3
composantes de la sémiotique ; 3 points de vue
• Syntaxe (relations entre les signes, ø référent, locuteurs) –
règles de combinaison des constituants = phrase
• Sémantique (relations entre signe et référent, ø locuteurs) –
interprétation
• Pragmatique (relations entre langage et usagers)
Recoupements entre les différentes approches dans la description de la langue

• Rapport syntaxe – morphologie ?


• Syntaxe – grammaire de texte (aller au-delà de la phrase ; le transphrastique ;
pourtant l’organisation du texte est régie par d’autres contraintes, de nature
logico-sémantique)
• Syntaxe – sémantique (débat sur le rapport entre forme et sens) (Soutet, 1989)
• 1) nécessité de distinguer entre l’ « acceptabilité syntaxique » (grammaticalité)
et l’ « acceptabilité sémantique » (interprétabilité)
• Le silence vertébral indispose la voile licite (selon Tesnière)
• Plutôt continuum grammatical – agrammatical
• interprétable – ininterprétable (dépend de l’énonciation)
• Interdépendance entre grammaticalité et interprétabilité
• L’homme dont je te parle est mon oncle g. / i.
• L’homme que je te parle est mon oncle
• L’homme dont je parle te est mon oncle
• 2) nécessité d’intégrer la sémantique : place adjectif
• grand homme / homme grand
• pauvre fille / fille pauvre ….

• Objet
• Approche de type descriptif, au niveau du discours écrit et du discours oral
• Deux points de vue possibles de l’analyse de la phrase (Soutet, 1989) :
• Décomposition (analyse en constituants immédiats) (distributionalisme)
• Composition (grammaire générative)

• Analyse des règles de combinaison, conduisant à l’émergence de la phrase :


ordre des mots, phénomènes de rection, fonctions syntaxiques…
I.2. Unités de la syntaxe : phrase, proposition, syntagme, (mot / morphème)
• Chevalier et al. (1964) Gardes-Tamine (1990), Grevisse (1993), Le Querler (1994), Radhouane (2007),
Riegel et al. (2009), Soutet (1989), Wagner et Pinchon (1991)

• Phrase / énoncé
• Langue / parole
• Énoncé = plan de l’actualisation ; unité de parole ; « événement de parole concret et individuel »
(Gardes-Tamine, 1990 : 8) ; cohérence sémantique, pas forcément structure syntaxique
• produit de l’énonciation / ancrage pragmatique
• « L’énonciation est cette mise en fonctionnement de la langue par un acte individuel d’utilisation. »
(Benveniste, 1974 : 80)
• « L’énonciation sera pour nous l’activité langagière exercée par celui qui parle au moment où il
parle. » (Anscombre et Ducrot, 1976 : 18)
• L’acte de produire un énoncé
• Heu ! / mmmmmmm ! / Tiens, tiens ! / Tu parles ! / On sort ce soir ? / Alexandre semble très occupé
aujourd’hui.
• Ducrot phrase / énoncé /vs/ texte / discours
• (abstraite) (réalisé) (abstrait) (réalisé)
• Pour certains, énoncé = unité supérieure (texte)
• Déictiques, modalités…
• Phrase : « unité maximale de la description syntaxique » (Soutet, 1989 : 8)
• « la plus grande unité [de description grammaticale], celle qui inclut les
autres [les constituants], sans être elle-même incluse dans une unité
supérieure » (Gardes-Tamine, 1990 : 9)
• « Chaque phrase [d’un énoncé] est une forme linguistique indépendante,
qui n’est pas incluse dans une forme linguistique plus large en vertu d’une
construction grammaticale quelconque » (Bloomfield, Langage, pp. 161-
162, selon Grevisse, 1993 : 270)
• « Une phrase est d’abord une séquence de mots que tout sujet parlant non
seulement est capable de produire et d’interpréter, mais dont il sent aussi
intuitivement l’unité et les limites » (Riegel et al., 2009 : 201)
• « un énoncé qui doit à sa mélodie et à son autonomie le caractère d’un
ensemble équilibré » (Wagner et Pinchon, 1991 : 534)

Caractéristiques (critères d’identification)
• 1) graphique : point final, majuscule initiale ; suffisant ?
• autres signes de ponctuation – fin d’une phrase : points de
suspension, point d’interrogation, point d’exclamation, point-virgule,
double point
• point qui ne marque pas la fin d’une phrase
• La guerre est une maladie. Comme le typhus (Saint-Exupéry, cité
par Grevisse)
• 2) prosodique (fait intervenir une dimension de l’oral; lecture)
• Pause et intonation (courbe mélodique)
• Phrase affirmative : intonation montante + i. descendante (suivie de
pause)
• Phrase interrogative : i. montante
• Phrase injonctive : i. descendante
• Pause : difficile pourtant d’en faire un critère pertinent
• 3) sémantique
• a) phrase – unité de sens ; trait faible : même contenu – plusieurs
expressions
• Pierre dort pendant que Paul joue. / Pierre dort. Pendant ce temps, Paul joue
(Soutet, 1989 : 8)
• énoncé (unité de sens) – y correspond une phrase ? : Zut ! / Pierre ! /
Formidable !

« tout contenu acquiert un caractère de complétude par le fait même qu’il a


été encodé dans le cadre formel d’une phrase » (Riegel et al., 2009 : 203)

• b) phrase – lieu d’une prédication


• SV : Le facteur distribue le courrier.
• caractérisant extraposé à gauche : Agréable, cet appartement.
• (Soutet, 1989 : 8)
• 4) formel / syntaxique
• A) Phrase – « unité autonome »
• Le petit garçon qui pleure est tombé de vélo.
• (Gardes-Tamine, 1990)
• B) « suite d’unités significatives hiérarchisées » (Soutet, 1989 : 9), nombre
fini
• Interdépendance, règles / schémas – nombre fini – exhaustivité, prévisibilité
• (Soutet, 1989, Gardes-Tamine, 1990)
• L’enfant joue au ballon (contraintes d’ordre, d’accord…)
• Schémas (combinaison de places / fonctions grammaticales) :
• Sujet Verbe
• Sujet Verbe Attribut
• Sujet Verbe Complément
• Sujet Verbe Que Sujet Verbe, etc.
• 5) « types de phrase » (Riegel et al., 2009 : 204)
• – attitude propositionnelle (assertive, interrogative…) du locuteur par
rapport au contenu (contenu propositionnel / forme propositionnelle)

• Le chat a mangé la souris.


• Le chat n’a pas mangé la souris.
• Le chat a-t-il mangé la souris ?

• « On définira donc la phrase comme la séquence de base de la


communication au moyen d’une langue. La forme de cette séquence
• - s’analyse en une forme propositionnelle (ou proposition tout court au
sens grammatical du terme), construction hiérarchique et rectionnelle de
niveau supérieur, qui est configurée par au moins un type de phrase, et qu’à
toutes fins pratiques, on assimile à la phrase déclarative simple canonique
(2. 1.) ;
• - s’interprète comme l’association d’une attitude propositionnelle
(assertive, interrogative, …) et d’un contenu propositionnel (un prédicat
avec sa configuration argumentale) » (Riegel et al., 2009 : 205)
• Proposition – pertinente par rapport à la phrase complexe
• Syntagme (groupe)
• – constituant de la phrase (associé à une fonction) : segmentation/commutation
• Nous partirons demain (un mot)
• Nous partirons dès que nous serons prêts (une proposition subordonnée)
– composé de morphèmes, autour d’un morphème-noyau (tête du syntagme) :
Syntagme nominal (S. N.) (lexème nominal) : le garçon, le petit garçon, le garçon qui mange son goûter, le
garçon de service..
Syntagme pronominal (S. Pron.) : celle qui m’a parlé hier, celui du dessous…
Syntagme adjectival (S. Adj.) (lexème adjectival) : fier, très fier, très fier de sa réussite…
Syntagme verbal (S. V.) (lexème verbal) : (Pierre) dort, mange des gâteaux, profite de ses vacances…
Syntagme adverbial (S. Adv.) : très rapidement, le plus rapidement du monde…
Syntagme subordinal (S. Sub.) (Le Querler, 1994) (verbe subordonné) : Je voudrais que vous veniez…
(« proposition subordonnée », « syntagme-phrase »)
Syntagme infinitival (S. Inf.) : Il était heureux de partir en vacances.
Syntagme participial (S. Part.) : Il marchait en silence, rêvant à son avenir.
Reposé par ses trois semaines de vacances, il était en pleine forme.
(Il regarde le train partir. Bernadette ne venant pas, je reste aussi. Sa dernière bouchée avalée, il a quitté la
pièce.) – syntagmes subordinaux (sujet propre)
• Morphème – unité minimale de signification / segmentation-commutation
• morphèmes lexicaux (lexèmes) / morphèmes grammaticaux (grammèmes)
• Nombre infini / nombre fini

• M. grammaticaux
• – morphèmes flexionnels (désinences de nombre, de genre, de personne…)
• – morphèmes dérivationnels (préfixe, suffixe)
• – mots grammaticaux (conjonction, préposition)

• Mot – « la plus petite unité qui corresponde à un sens », « l’unité libre


minimale » (Chevaliet et al., 1964 : 11)
• Classés en parties du discours (critères sémantiques et syntaxiques)
• Notion abandonnée – difficulté d’application : question de signification
(mots pleins, mots vides) ; question d’identification
I.3. Les opérations de l’analyse syntaxique : segmentation,
commutation, addition, déplacement, pronominalisation
(Radhouane, 2007; Soutet, 1989)
• Commutation – plan paradigmatique
• Segmentation, addition, déplacement – plan syntagmatique
• 1) Segmentation-commutation
• Comment s’y prendre pour délimiter les constituants de la phrase et les morphèmes ?
• Segmentation (contrainte) + commutation
• Le facteur distribue le courrier à huit heures.
• Jean passe tous les matins
• Il enfourche avec gentillesse
• L’homme sa bicyclette
• à la casquette
• SN (sujet) SV
• Même distribution / paradigme (=classe d’équivalence)

• Distribue = distribu- (lexème) + -e (grammème)


• donn- -ait
• Commutation zéro (effacement)
• Pierre a acheté un costume bleu.
• Pierre a acheté un costume Ø.
• Éléments essentiels /vs/ éléments non essentiels
• Paul travaille au marché / Ø (complément circonstanciel de lieu)
• Paul va au marché / * Ø (complément locatif de destination)
• 2) Addition (insertion) (effacement) – vérifier « la cohésion d’un groupe de constituants »
• Le facteur, imperturbablement,…
• * Il, imperturbablement,…
• Effacement : Je vais en vacances en toutes saisons.
• * je vais en toutes saisons.
• je vais en vacances.
• J’ai mangé deux délicieuses pommes de terre.
• *J’ai mangé deux pommes délicieuses de terre.
• 3) Déplacement
• En toutes saisons je vais en vacances.
• * en vacances je vais en toutes saisons.
• 4) Pronominalisation (transformation)
• Économie (p. - propriété de la langue)
• a) Vincent a promis de venir, le voilà.
• Anaphore, coréférence (représentants)
• b) Je ne fume pas.
• Déictique (embrayeur)

• Test de pronominalisation
• Votre visite me touche.
• Que tu demandes de mes nouvelles me touche.
• Cela me touche.

• J’ai trouvé le livre original (ambiguïté) (original – attribut de l’objet /


essentiel ; épithète)
• Je l’ai trouvé original. (jugé) / Le livre que j’ai trouvé original.
• Je l’ai trouvé. (après l’avoir cherché) / Le livre original que j’ai trouvé.
• (p. bloquée)
• Je te donne du pain / Je t’en donne
• Je te veux du bien / *Je t’en veux
• Voulez-vous fermer la porte, s’il vous plaît ?
• ? Voulez-vous la fermer, s’il vous plaît ?
• Valable uniquement pour « comparer les énoncés en structure
profonde »

Vous aimerez peut-être aussi