Vous êtes sur la page 1sur 21

ZILIANI

Emetteur : TJFR (22, AVENUE MARIE - 93250 VILLEMOMBLE - TEL : 01 48 54 13 35)

Place du Pere Teilhard de Chardin


Mur de soutènement

Note de calculs – Paroi berlinoise

- - - -
- - - -
- - - -
- - - -
0 RD GG JFR Création du document 21/06/2019
IND RED VER APP DESCRIPTION Date
Table des matières
1. Hypothèses de calcul ........................................................................................................... 2
2. Vue en plan et coupe de la paroi berlinoise ........................................................................ 5
3. Paroi bernoise type 1 (simplement encastrée en pied) ........................................................ 6
Calcul des poussées des terres sur la paroi ................................................................................. 6
Vérification de la stabilité de la paroi ........................................................................................ 8
Calcul des sollicitations dans les poteaux .................................................................................. 9
Calcul des profilés métalliques (Poteaux) ................................................................................ 11
4. Paroi bernoise type 2 (butonnée et simplement butée en pied)......................................... 12
Calcul des poussées des terres sur la paroi ............................................................................... 12
Calcul des sollicitations dans les profilés (poteaux) ................................................................ 14
Calcul des sollicitations dans les liernes et butons ................................................................... 16
Calcul des profilés métalliques (Poteaux) ................................................................................ 17
Calcul des profilés métalliques (Lierne) .................................................................................. 18
Calcul des butons (Rondins) .................................................................................................... 18
5. Calcul du blindage ............................................................................................................ 19

Page 1
Objet :
Cette note de calcul a pour objet le dimensionnement d’un mur de soutènement en paroi berlinoise à
l’Ecole Notre Dame de la Gare – 20 rue Domrémy Paris 13.

1. Hypothèses de calcul

Base de calcul
Eurocode 0 - NF EN 1990 : Base de calcul des structures + Annexes Nationales
Eurocode 1 - NF EN 1991 : Actions sur les structures + Annexes Nationales
Eurocode 3 - NF EN 1993 : Calcul des structures en acier + Annexes Nationales
Eurocode 5 - NF EN 1995 : Calcul des structures en bois + Annexes Nationales
Eurocode 7 - NF EN 1997 : Calcul géotechnique + Annexes Nationales

Données d’entrée
Les principaux documents permettant d’établir les données d’entrée sont :
- PLAN N° K 01 Ind 0 du 09/05/2019
- R1711428 G2 AVP Ind 0
- NOTE DE CALCULS NC 00 Aff: B.18.2312 du 27.06.2018

Charges permanentes
Poids propre de l’ossature pris en compte en cours de calcul

Surcharge d’exploitation
Charge surfacique : 1 t/m².

Page 2
Géotechnique

Page 3
Hypothèses matériaux

Métal : Fs_profilés = 275 MPa Es_profilés = 210 000 MPa


Bois : Fflex_bois = 24 MPa Ebois = 11 000 MPa

Page 4
2. Vue en plan et coupe de la paroi berlinoise

Page 5
3. Paroi bernoise type 1 (simplement encastrée en pied)

Calcul des poussées des terres sur la paroi

Page 6
On obtient le schéma de poussée suivant :

Page 7
Vérification de la stabilité de la paroi

La fiche étant égale à 3m, nous allons vérifier que Mstabilisant/0 soit supérieur au Mrenversant/0
2,15 0,85
𝑀𝑠𝑡𝑎𝑏𝑙𝑖𝑙𝑖𝑠𝑎𝑛𝑡/0 = (19𝑥2,15𝑥2 + 2𝑥13𝑥√2)𝑥1,5𝑥 𝑥1,56 + (138,48𝑥0,85𝑥
2 2
0,85𝑥0,85
+ 54,75𝑥 = 𝟑𝟓𝟒, 𝟕𝟔 𝑲𝒏. 𝒎
2𝑥3
2,60 2,40
𝑀𝑟𝑒𝑛𝑣𝑒𝑟𝑠𝑎𝑛𝑡/0 = 5,85𝑥2,60𝑥4,55 + 27𝑥 𝑥4,12 + 19𝑥0,333𝑥1,50𝑥2,40𝑥 𝑥1,64
2 2
0,85𝑥0,85
+ (18,92 − 2𝑥13𝑥√0,333)𝑥1,5𝑥2,40𝑥2,05 + 46,46𝑥
2
0,85𝑥0,85
+ 7,14𝑥 = 𝟐𝟑𝟔, 𝟑𝟔 𝑲𝒏. 𝒎
2𝑥3

Mstabilisant/0 / Mrenversant/0 = 354,76 / 236,36 = 1,50

La paroi est donc bien vérifiée vis-à-vis du renversement avec une fiche de 3 m.

Page 8
Calcul des sollicitations dans les poteaux
L’écran est modélisé comme une poutre encastrée en pied. Tous les profilés seront
dimensionnés, comme sur le schéma mécanique suivant :

Page 9
On obtient l’allure des moments suivant :

L’allure des efforts tranchants suivant :

Voici le récapitulatif des moments et efforts normaux dans les profilés :


Mmax Nmax Tmax
(kN.m) (kN) (kN)
Profilé 184,67 0 131,57

Page 10
Calcul des profilés métalliques (Poteaux)
On vérifie le profilé HEB280.
Flexion et déversement :
𝑀𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝑊𝑝𝑙 ∗ 𝑓𝑦 = 422 𝑘𝑁. 𝑚 > 184,67 𝑘𝑁. 𝑚 = 𝑀𝐸𝑑

Avec une longueur de déversement de 2,85 m, on obtient :


𝑀𝑏,𝑅𝑑 = 𝜒𝐿𝑇 ∗ 𝑊𝑦 ∗ 𝑓𝑦 = 243,78 𝑘𝑁. 𝑚 > 184,67 𝑘𝑁. 𝑚 = 𝑀𝐸𝑑

Cisaillement :
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴𝑣𝑧 ∗ 𝑓𝑦 = 41,09 ∗ 275 = 652 𝑘𝑁 > 131,57 𝑘𝑁 = 𝑉𝐸𝑑

Le profilé HEB280 est donc bien vérifié.

Page 11
4. Paroi bernoise type 2 (butonnée et simplement butée en pied)

Calcul des poussées des terres sur la paroi

Page 12
On obtient le schéma de poussée suivant :

Page 13
Calcul des sollicitations dans les profilés (poteaux)
L’écran est modélisé comme une poutre sur deux appuis. Tous les profilés seront dimensionnés,
comme sur le schéma mécanique suivant :

Page 14
On obtient l’allure des moments suivant :

L’allure des efforts tranchants suivant :

Voici le récapitulatif des moments et efforts normaux dans les profilés :


Mmax Nmax Tmax
(kN.m) (kN) (kN)
Profilé 27,90 0 67,1

Page 15
Calcul des sollicitations dans les liernes et butons
La lierne est modéliser comme une poutre sur plusieurs appuis(butons) dont les charges
ponctuelles sont les réaction d’appuis Fa sur les profilés :

Allure du moment fléchissant :

Page 16
Allure de l’effort tranchant :

Voici le récapitulatif des moments et efforts normaux dans les profilés :


Mmax Nmax Tmax
(kN.m) (kN) (kN)
Profilé 34,95 0 49,08
Buton 0 84,50 0

Calcul des profilés métalliques (Poteaux)


On vérifie le profilé HEA240.
Flexion et déversement :
𝑀𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝑊𝑝𝑙 ∗ 𝑓𝑦 = 205 𝑘𝑁. 𝑚 > 27,90 𝑘𝑁. 𝑚 = 𝑀𝐸𝑑

Avec une longueur de déversement de 3,00 m, on obtient :


𝑀𝑏,𝑅𝑑 = 𝜒𝐿𝑇 ∗ 𝑊𝑦 ∗ 𝑓𝑦 = 93,36 𝑘𝑁. 𝑚 > 27,90 𝑘𝑁. 𝑚 = 𝑀𝐸𝑑

Cisaillement :
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴𝑣𝑧 ∗ 𝑓𝑦 = 25,18 ∗ 275 = 400 𝑘𝑁 > 67,10 𝑘𝑁 = 𝑉𝐸𝑑

Le profilé HEA240 est donc bien vérifié.

Page 17
Calcul des profilés métalliques (Lierne)
On vérifie le profilé HEA180.
Flexion et déversement :
𝑀𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝑊𝑝𝑙 ∗ 𝑓𝑦 = 89 𝑘𝑁. 𝑚 > 34,95 𝑘𝑁. 𝑚 = 𝑀𝐸𝑑

Avec une longueur de déversement de 5,00 m, on obtient :


𝑀𝑏,𝑅𝑑 = 𝜒𝐿𝑇 ∗ 𝑊𝑦 ∗ 𝑓𝑦 = 38,52 𝑘𝑁. 𝑚 > 34,95 𝑘𝑁. 𝑚 = 𝑀𝐸𝑑

Cisaillement :
𝑉𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 𝐴𝑣𝑧 ∗ 𝑓𝑦 = 14,47 ∗ 275 = 230 𝑘𝑁 > 49,08 𝑘𝑁 = 𝑉𝐸𝑑

Le profilé HEA180 est donc bien vérifié.

Calcul des butons (Rondins)


Le rondin est sollicité en compression, la contrainte normale maximale vaut :
F
𝜎 = − 𝑆 (F étant un effort de compression)

F = 84,50 Kn
𝑓𝑐,𝑑 21
𝜎𝑎𝑑𝑚 = 𝑓𝑐,𝑘 = 𝐾𝑚𝑜𝑑 × = 0.7 × = 11,31 𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑑 1,3

De 𝜎 ≤ 𝜎𝑎𝑑𝑚 , on obtient la formule suivante :


2 4 × 84,50 × 1000
𝐷 ≥√
𝜋 × 11,31

𝐷 ≥ 10,00 𝑐𝑚

Les rondins de 18,00 cm à 20,00 cm de diamètre mini sont donc suffisants pour le blindage.

Page 18
5. Calcul du blindage
Afin de vérifier le blindage, il faut utiliser l’effet voûte qui se crée entre les cadres métalliques.
En effet, ils permettent de mobiliser une voûte de décharge transmettant les efforts de poussée
de sol directement aux profilés. La poussée résiduelle sur le blindage bois est alors celle
comprise à l’intérieure de la voûte. Elle est définie par le schéma suivant :

La pression maximale sur le blindage est calculée avec l’expression suivante :


𝐾 ∗ 𝛾𝑑 ∗ 𝑟ℎ ∗ 𝑦(𝑧)
𝑞(𝑧) =
tan 𝛿
Avec : _ K = 1,15
_ γd = poids volumique des terres
_ rh = rayon hydraulique (section/périmètre)
_ y(z) = équation du cercle, l’intégrale sur L étant : 2/3 * (L/2)
_ δ = 2/3 * φ
On prendra la couche de remblai en compte, c’est la plus défavorable à cause de l’angle de
frottement le plus faible, on a alors :
_ γd = 18 kN/m³
_ rh = A/P = r/2 = L/4 = 1,4/4 = 0,35 m
_ y(z) = 2/3 * (L/2) = 0,466m
_ δ = 2/3 * φ = 2*26/3 = 17,33°

𝐿 2𝐿
1,15∗18∗ ∗
Soit : 𝑞𝐸𝐿𝑆 = 4 6
= 10,83 𝑘𝑁/𝑚2
tan(17,33)

Page 19
𝑞𝐸𝐿𝑆 ∗𝐿𝑖² 10,83∗1,40²
Soit : 𝑀𝐸𝐿𝑆 = = = 2,65 𝑘𝑁. 𝑚/𝑚
8 8

Il y a lieu de vérifier la relation suivante :


𝜎𝑚;𝑑 ≤ 𝑓𝑚;𝑑
Avec : _ σm;d = contrainte de flexion dans les bastaings
_ fm;d = résistance de calcul à la flexion
𝑓𝑚 ;𝑘
On a : 𝑓𝑚 ;𝑑 = 𝑘𝑚𝑜𝑑 ∗ 𝑘𝑠𝑦𝑠 ∗ 𝑘ℎ ∗ 𝛾𝑀

Avec : _ fm;k = contrainte caractéristique de la résistance à la flexion : 24 MPa


_ kmod = coefficient modification : 0,55 (Bois massif et action long terme)
_ γM = coefficient partiel : 1,3 (Bois massif)
_ ksys = coefficient d’effet système : 1
150 0,2
_ kh = coefficient de hauteur : min (( ) ; 1,4) = 1,4

24
Soit : 𝑓𝑚 ;𝑑 = 0,55 ∗ 1 ∗ 1,4 ∗ 1,3 = 14,22 𝑀𝑃𝑎

Or avec des bastaings de 34 mm on a :


𝑀𝐸𝐿𝑆 4,096. 10−3
𝜎𝑚;𝑑 = = = 13,75 𝑀𝑃𝑎 < 14,22 𝑀𝑃𝑎 = 𝑓𝑚 ;𝑑
𝐼⁄ 1 ∗ 0,0342⁄
𝑣 6
La contrainte dans les bastaings est bien vérifiée.
10,83 𝑘𝑁/𝑚𝑙 ∗1,4 𝑚
Le cisaillement dans le bastaing est de 𝜏𝐸𝐿𝑆 = = 7,60 𝑘𝑁
2

Soit 𝜏𝐸𝐿𝑆 = 7,60 𝑘𝑁


𝑓𝑣,𝑘 ∗𝑘𝑚𝑜𝑑 2,50∗0,55
On a alors 𝑓𝑣,𝑑 = = = 1,06 𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑀 1,30

Cela donne : 𝜏𝑐𝑟𝑖𝑡 = 𝑘𝑣 ∗ 𝑓𝑣,𝑑 ∗ 𝑆𝑏𝑎𝑠𝑡𝑎𝑖𝑛𝑔 = 1,00 ∗ 1,06 ∗ 0,03 = 36,04 𝑘𝑁 ≫ 7,60 𝑘𝑁 =
𝜏𝐸𝐿𝑆
Le cisaillement est alors repris par la planche de 34 mm d’épaisseur.
Les planches de 3,40 cm d’épaisseur sont donc suffisantes pour le blindage.

Page 20

Vous aimerez peut-être aussi