Vous êtes sur la page 1sur 5

Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage des réseaux et équipements techniques des

bâtiments multi-étagés

Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage
des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés
SS015a-FR-EU

Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des


poutres pour le passage des réseaux et équipements
techniques des bâtiments multi-étagés
Présente les types d’ouvertures dans les poutres de bâtiments multi-étagés qui sont
nécessaires pour permettre le passage des réseaux et équipements techniques dans la
hauteur de la poutre. Donne des directives relatives aux limites géométriques pratiques.

Contenu
1. Forme de construction 2
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

2. Limites géométriques des dimensions des ouvertures 2


Créé le lundi 14 janvier 2008

Page 1
Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés

Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage
des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés
SS015a-FR-EU

1. Forme de construction
Des ouvertures dans l’âme peuvent être utilisées si la poutre est surdimensionnée en flexion
ou si les efforts de cisaillement sont relativement faibles. Trois cas génériques de poutres avec
ouvertures dans l'âme existent :
‰ Poutres cellulaires avec ouvertures circulaires multiples
‰ Poutres alvéolaires avec ouvertures hexagonales multiples
‰ Poutres en acier PRS ou laminées à chaud avec ouvertures isolées.
Pour les poutres cellulaires ou alvéolaires, des efforts de cisaillement élevés à proximité des
appuis contrôlent généralement la conception. Dans le cas de poutres PRS, il est possible de
concevoir « sur mesure » pour l’application aussi bien la section transversale que les
dimensions de l’ouverture.
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

Les poutres cellulaires sont de plus en plus utilisées car leurs ouvertures s’adaptent
efficacement aux conduites circulaires des réseaux et équipements techniques. Pour permettre
le passage de conduites rectangulaires, il est possible de réaliser des ouvertures allongées en
supprimant l’âme localement dans les régions de faible cisaillement.

2. Limites géométriques des dimensions des


ouvertures
Les limites des dimensions des ouvertures pour la conception de poutres comportant de
grandes ouvertures dans l’âme sont résumées dans le Tableau 2.1 et à la Figure 2.1. Des
ouvertures rectangulaires peuvent être requises pour permettre le passage des réseaux et
équipements techniques les plus importants.

Une attention particulière doit être donnée aux cas de charges ponctuelles lourdes ou
d’ouvertures proches des appuis. Des raidisseurs verticaux peuvent s’avérer nécessaires aux
emplacements des poutres secondaires.
Créé le lundi 14 janvier 2008

Page 2
Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés

Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage
des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés
SS015a-FR-EU

Tableau 2.1 Limites géométriques pour grandes ouvertures de l’âme

Limite dimensionnelle

Ouverture circulaire Ouverture rectangulaire

Diamètre / hauteur ≤ 0,8 D ≤ 0,7 D

Espacement ≥ 0,4 do ≥ Ro et ≥ do

Distance d’extrémité ≥ 0,5 do ≥ D

Distance des charges ponctuelles ≥ 0,5 do ≥D

D = Hauteur de la section
do = Diamètre ou hauteur de l’ouverture
Ro = Longueur de l’ouverture
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel
CMP554\12288.wmf

D ≥ 0,2 Ρ0 d0≤ 0,7 D


5

≥ D Ρ0 > Ρ0

D d0 ≤ 0,8 D

> 0,5d0 > 0,4d0

Figure 1.1 Limites des dimensions et de l’espacement des ouvertures circulaires et


rectangulaires de l’âme
Créé le lundi 14 janvier 2008

Page 3
Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés

Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage
des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés
SS015a-FR-EU

Un exemple d’une série d’ouvertures rectangulaires dans une poutre principale est illustré à la
Figure 2.2.

Un exemple d’ouverture allongée dans une poutre cellulaire est illustré à la Figure 2.3.
Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

Figure 2.2 Série d’ouvertures rectangulaires dans une poutre principale

Figure 2.3 Ouvertures allongées dans des poutres cellulaires


Créé le lundi 14 janvier 2008

Page 4
Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés

Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres pour le passage
des réseaux et équipements techniques des bâtiments multi-étagés
SS015a-FR-EU

Enregistrement de la qualité
TITRE DE LA RESSOURCE Phase avant-projet : Ouvertures pratiquées dans l’âme des poutres
pour le passage des réseaux et équipements techniques des
bâtiments multi-étagés

Référence(s)

DOCUMENT ORIGINAL

Nom Société Date

Créé par R.M. Lawson SCI Jan 05

Contenu technique vérifié par G.W. Owens SCI Mai 05

Contenu rédactionnel vérifié par D.C. Iles SCI Mai 05


Ce contenu est protégé par des droits d'auteur - tous droits réservés. L'usage de ce document est soumis aux termes et conditions du contrat de licence d'Access Steel

Contenu technique approuvé par les


partenaires STEEL :

1. Royaume-Uni G.W. Owens SCI 26/5/05

2. France A. Bureau CTICM 26/5/05

3. Suède A. Olsson SBI 26/5/05

4. Allemagne C. Mueller RWTH 11/5/05

5. Espagne J. Chica Labein 20/5/05

6. Luxembourg M. Haller PARE 26/5/05

Ressource approuvée par le G.W. Owens SCI 26/4/06


Coordonnateur technique

DOCUMENT TRADUIT

Traduction réalisée et vérifiée par : eTeams International Ltd. 27/02/06

Ressource traduite approuvée par P-O. Martin CTICM 27/02/06


Créé le lundi 14 janvier 2008

Page 5