Vous êtes sur la page 1sur 139

Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

ystème comptable révisé 2017

SYSCOHADA Réformé 2017

Guide d’application
Date d’application en zone SYSCOHADA le 1er janvier 2018

Comptabilité Générale

Tome 1

1
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Système comptable révisé 2017 : sommaire


1.- Frais accessoires d’achats de marchandises / matières : les frais accessoires
sont enregistrés aux comptes 6015 / 6025 et non au compte 611.
2.- Frais accessoires d’acquisition d’immobilisation : tous les frais liés à
l’acquisition d’immobilisation sont considérés comme frais accessoires. La
TVA n’est pas calculée sur : le Droit de Douane ; le droit d’enregistrement ; le
droit de mutation ; les frais d’assurance …
3.- Titre de placement : lors de l’acquisition d’action / obligation les frais sont
portés au débit de 50..6 au lieu de 631 frais bancaire. Par exemple : 5016 Frais
d’acquisition des bons de trésor ; 5026 frais d’acquisition des Actions cotées ;
5036 Frais d’acquisition des obligations
4.- Vente de Titres : lors de la cession de titres les frais sont portés au débit de
631 frais bancaire.
5.- Amortissement : le mode d’amortissement est choisi sur la base du rythme
de consommation des avantages économiques : linéaire, dégressif à taux
décroissant ; dégressif fiscal et amortissement par unité d’œuvre
6.- Charges provisionnées deviennent charges pour dépréciation
7.- Charges pour Provisions
Une provision est un passif externe dont l’échéance ou le montant est
incertain. Selon le SYSCOHADA le terme « Provision » désigne les
provisions pour risques et charges et de façons dérogatoires, les
provisions règlementées.
9.- Les comptes 20 charges immobilisées sont supprimées
10.- Les états financiers  sont modifiés
Le TAFIRE est remplacé par Tableau de flux de trésorerie TFT
12.- Les soldes intermédiaires de gestion sont au nombre de 8 (la marge
brute sur matière est supprimée) 

13. Les provisions pour risques et charges à plus d’un an sont classées
aux dettes financières et à moins d’un an aux passifs circulant.

14.- Les immobilisations incorporelles et corporelles sont amortissables


et se déprécient suivant l’indice de perte de valeur.

15.- Le fournisseur d’immobilisation est enregistré aux comptes 404 ou


481.

2
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Système comptable révisé 2017 : cadre comptable


Les nouveaux comptes
Création du Compte 404 Fournisseur, acquisition courante d’immobilisation
Création du Compte 55 Instruments de monnaies électroniques.
551 « monnaie électronique carte carburant »
552 « monnaie électronique téléphone portable » Orange Money
Création du Compte 413 « Clients, chèques, et autres valeurs impayés »
Création d’un compte de vente sur internet
7015 « vente de marchandises sur internet »
Création du compte 6687 « Majorations et pénalités sociales »
Création du compte 525 « Banque dépôt à terme (≤ 1an ) »
Création du compte 2784 « Banque dépôt à terme (¿ 1 an) »
Comptes 6618 et 6628 « autres rémunérations directes » peuvent servir à
enregistrer les indemnités versées aux stagiaires.
Compte 235 « aménagement de bureaux » agencements et installation
effectués par le locataire.
Compte 6683 « Versements et autres contributions aux œuvres sociales »
peuvent servir à enregistrer les dépenses de tickets restaurant, fête
d’anniversaire, arbre de Noël.
*

Les comptes supprimés


Compte 20 charges immobilisées

Précision sur le fonctionnement des comptes


Les comptes 637 et 667
Le compte 637 « Rémunération de personnel extérieur à l’entité »
Le compte 667 « Rémunération transférée de personnel extérieur »
En cours les rémunérations versées au personnel intérimaire sont
enregistrées au débit de 637 :
Débit 637 …………….. X
Crédit 521/571 ………………….. X
Au 31 décembre N le compte 637 est viré pour solde au débit de 667
Débit 667 …………….. X
Crédit 637 ………………….. X

3
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Les comptes 6327 et 6324
Les rémunérations versées aux prestataires de services non-salariés sont
enregistrées au débit de 6327 et 6324 :
Le compte 6327 « Rémunération des autres prestataires de service
Le compte 6324 « Honoraire des professeurs règlementés »
Escompte de règlement sur une facture d’immobilisation
Les escomptes viennent en déduction du coût d’acquisition de
l’immobilisation.
Prix d’achat net = Prix facturé – Remise – escompte
Coût d’achat = prix d’achat net + frais accessoires
Escompte de règlement sur une facture de m/ses et matières
Les escomptes ne viennent pas en déduction du coût d’acquisition de
marchandises ou matière. L’escompte est un produit pour le client (773)
et une charge pour le fournisseur 673.
Modalité d’amortissement
Le mode d’amortissement est choisi sur la base du rythme de
consommation des avantages économiques
1.-Le Mode linéaire : conduit à une charge constante sur la durée
d’utilité de l’actif.
L’amortissement linéaire est utilisé lorsque le rythme de consommation
des avantages économiques ne peut être déterminé de façon fiable<.
2.- Le Mode dégressif à taux décroissant : conduit à une charge
décroissante sur la durée d’utilité de l’actif.
3.- Le Mode des unités d’œuvre : ce mode d’amortissement donne lieu à
une charge basée sur l’utilisation ou la production prévue de l’actif. Dans
ce cas la dotation aux amortissements peut donc être nulle lorsqu’il y a
aucune production.

4
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 1 : Facture de DOIT (SYSCOHADA réformé)


La facture est un document comptable établi par le fournisseur et adressé au
client. La facture de DOIT est la première facture établie. La facture d’AVOIR
est la facture rectificative de la facture de DOIT.
Présentation et calculs
Les éléments M ts Les comptes utilisés
Chez le client Chez le fournisseur
Montant Brut B B
Remise x%*B -R
Net commercial NC = B - R NC D 601 Achat C 701 Vente
Escompte E = y%*NC -E C 773 Escompte D 673 Escompte
Net financier NF = NC - E NF
Transport (port) P +P D 6015 Frais/ achat C 7071 Port
Montant HT = NF + P HT
TVA 18% TVA= 18%*HT TVA D 445 TVA réc C 443 TVA fac
Net à payer TTC = HT + TVA NàP C 401 Frs D 411 Clients
Application
Vous êtes chargé de compléter les factures et les enregistrer chez COULOU.

COULOU Le journal de vente (chez COULOU)


DOIT : CAMARA.SA
521 Banque 3056200
Le 10 / 05 / 2016
673 Espte 52 080
Marchandises 2 800 000 701 Vente 2 604 000
Remise 7% 196 000 7071 Port 38 080
Net commercial 2 604 000 443 TVA fac 466 200
Escompte 2% 52 080 Le journal d’achat (chez CAMARA.SA)
Net financier 2 551 920
601 Achat 2604000
Port 38 080
6015 Frais At 38 080
Montant HT 2 590 000
445 TVA 466 200
TVA 18% 466 200 521 Banque 3056200
Net à payer 3 056 200 773 Espte 52 080

5
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Les éléments soustractifs de la facture


 Les réductions commerciales
o Rabais : réduction pour défaut de commande ou de qualité
o Remise : réduction accordée en fonction du volume d’achat ;
o Ristourne : réduction accordée au client fidèle.
 Les réductions financières (escompte de règlement)
o Escompte : réduction due au paiement anticipé

Les éléments additifs de la facture


 Les ports et emballages facturés
o Chez le fournisseur : au crédit de 7071
o Chez le client : une charge qui majore le coût d’achat.
 Les emballages consignés
o Chez le fournisseur : D 411 et C 4194
o Chez le client : D4094 et C 401
 La taxe sur le chiffre d’affaire non récupérable
o Chez le fournisseur : au crédit de 446
o Chez le client : une charge qui majore le coût d’achat
 La taxe sur la valeur ajoutée TVA :
o Chez le fournisseur : au crédit de 443
o Chez le client : au débit de 445

Schéma de comptabilisation de ports facturés


 Chez le Fournisseur : ils sont considérés comme un produit accessoire
et enregistré au crédit de 7071.
41 Clients NàP
1
701 Vente Vente
7071 Port Port
443 TVA facturée TVA
 Chez le Client : ils accroissent le coût d’achat
601 Achat Achat
601 Frais Port
5
445 TVA récup TVA
401 Fournisseur NàP

6
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Schéma de comptabilisation de la T VA
 Au cours du mois :
o Pour les opérations d’achat : on débite 445 TVA récupérable ;
o Pour les opérations de vente : on crédite 443 TVA facturée
 A la fin du mois (fin de période d’imposition)
o Les comptes 443 et 445 sont virés dans 444 TVA due ;
Enregistrement de la fiche de déclaration de TVA
443 TVA facturée F
4441 TVA due F
(pour solde de 443)
4441 TVA due R
445 TVA récupérable R
(pour solde de 445)
Si la TVA facturée – TVA récup  (+) TVA due à payer le 15 du mois
4441 TVA due TVA due
571 Caisse TVA due
(paiement de la TVA due = F – R)
Si la TVA facturée – TVA récup  (-) crédit TVA à reporter
4449 Etat crédit TVA à reporter R–F
4441 Etat, TVA due R-F
(Crédit TVA à reporter)
Calcul de TVA
Montant Hors Taxe HT ∗18 Montant Toute TaxeComprise TTC∗18
TVA=  TVA=
100 118
La TVA facturée est calculée sur la vente
La TVA récupérable est calculée sur les achats / frais
TVA facturée > TVA récupérable  TVA due
TVA facturée < TVA récupérable  Crédit TVA
TVA non récupérable  signifie que le montant doit être enregistrée en TTC

Testez votre niveau  : TVA


10-02 : Acquisition de machine 7 000 000F HT, TVA récupérable 1 260 000F
25-02 : Acquisition de véhicule 4 000 000F HT, TVA non récupérable 18%.
Enregistrez les opérations au journal.
Solution
------------ 10-02 ------------
241 MOIC 7 000 000
445 TVA récupérable 1 260 000
481 Fournisseur d’invest 8 260 000
----------- 25 -02 --------------
245 Matériel de transport 4 720 000
481 Fournisseur d’invest 4 720 000

7
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Testez votre niveau  : TVA due


10-02 : vente de marchandises 7 500 000F HT, TVA 18%.
25-02 : achat de marchandises 4 200 000 F HT, TVA 18%.
28-02 : déclaration de TVA (constatation TVA due / crédit TVA)
12-03 : paiement de la TVA en espèce.
Enregistrez les opérations au journal.
Solution
------------ 10-02 ------------
411 Client
701 Vente 8 850 000 7 500 000
443 TVA facturée 1 350 000
----------- 25 -02 --------------
601 Achat 4 200 000
445 TVA 756 000
401 Fournisseur 4 956 000
----------- 28 -02 ------------
443 TVA facturée 1 350 000
445 TVA récupérable 756 000
4441 TVA due 494 000
(constatation de TVA due)
----------- 12 – 03 ---------------
4441 TVA due 494 000
571 Caisse 494 000
(paiement de la TVA)
Testez votre niveau  : Crédit TVA
10-02 : vente de marchandises 3 540 000 F TTC, TVA 18%.
25-02 : achat de marchandises 4 720 000 F TTC, TVA 18%.
28-02 : déclaration de TVA (constatation TVA due / crédit TVA)
Enregistrez les opérations au journal.
Solution
------------ 10-02 ------------
411 Client 3 540 000
701 Vente 3 000 000
443 TVA facturée 540 000
----------- 25 -02 --------------
601 Achat 4 000 000
445 TVA 720 000
401 Fournisseur 4 720 000
----------- 28 -02 ------------
443 TVA facturée 540 000
4449 Etat crédit TVA à reporter 180 000
445 TVA récupérable 720 000
(constatation de crédit TVA )
Si la TVA facturée > TVA récupérable  il y a TVA due  4441
Si la TVA facturée < TVA récupérable  il y a Crédit TVA  4449
1.- Enregistrement des factures d’achat (SYSCOHADA)

8
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Le SYCOHADA distingue trois types d’achat de biens et de services :

Les acquisitions de biens durables assimilés à des investissements


(terme économique) ou des immobilisations (terme comptable)
Comptabilisation des acquisitions d’immobilisations selon le SYSCOHADA réformé
2… Immobilisation
445 TVA récupérable sur immobilisation
1
404 Fournisseur, acquisition courante d’immobilisation
481 Fournisseur d’investissement
Nomenclatures des Biens et Services NBS
Ex : Acquisition de camion relevant de la rubrique 26 de la NBS  le compte
s’écrit 245.26 matériel de transport.
Exemple 1 : Acquisitions de biens durables
Acquisition de camion 5 000 000F, frais accessoires 200 000F, TVA 18%.
245 Matériel de transport 5 200 000
445 TVA récupérable sur immobilisation 936 000
1
481 Fournisseur d’investissement 6 136000
Les véhicules utilitaires sont enregistrés au coût d’achat HT

Exemple 2 : Acquisitions de biens durables


Acquisition de Mercedes pour le PDG 5 000 000F, frais accessoires 200 000F,
TVA 18%.
245 Matériel de transport 6 136 000
481 Fournisseur d’investissement 6 136000
Les voitures de tourismes sont enregistrées au coût d’achat TTC

Exemple 3 : Acquisitions de biens durables


Acquisition de caisses enregistreuses 100 000F HT, TVA 18%.
244 Matériel Bureautique 100 000
3
445 TVA récupérable sur immobilisation 18 000
1
481 Fournisseur d’investissement 118 000

Exemple 4 : Acquisitions de biens durables


Acquisition d’ordinateur et imprimante 600 000F HT, TVA 5%.
244 Matériel informatique 600 000
2
445 TVA récupérable sur immobilisation 30 000
1
481 Fournisseur d’investissement 630 000

9
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Les achats de biens consommables  :


601 : Marchandises : biens destinés à être revendus sans transformation ;
Les frais accessoires sur marchandises sont portés au débit de 6015 Frais d’achat
602 : Achat de Matières premières et fournitures : biens destinés à être transformés ;
Les frais accessoires sur matières sont portés au débit de 6025 Frais d’achat
604 : Matières et fournitures consommables : biens destinés à être utilisés dans la P ; 
Les frais accessoires sur matières sont portés au débit de 6045 Frais d’achat
608 : Emballages non immobilisés qui sont traités à part ;
Les frais accessoires sur matières sont portés au débit de 6085 Frais d’achat

Comptabilisation des achats de biens consommables selon le SYSCOHADA réformé


60x Achat HT
60x Frais sur Achat (frais accessoires, fret, assurance … Frai
5 s
4452 TVA récupérable sur achat TVA
401 Fournisseur d’exploitation ^ At TTC
C
Note : les frais accessoires d’achats peuvent être inscrits directement dans les
comptes 601 ; 602 ; 604 et 608.
Ce qu’il faut retenir des numéros de comptes
Achat dans la région : fournisseur et client sont en région OHADA
Ex : 6011 Achat de marchandises (dans la région)
Ex : 6021 Achat de matières premières (dans la région)
Ex : 6041 Achat de matières consommables (dans la région)

Achat hors région : fournisseur n’est pas en région OHADA


Ex : 6012 Achat de marchandises (hors région)
Ex : 6022 Achat de matières premières (hors région)
Ex : 6042 Achat de matières consommables (hors région)

Nomenclatures des Biens et Services NBS


Ex : Achat de marchandises (dans la région) relevant de la rubrique 26 de la
NBS  le compte s’écrit 6011.26 Achat de marchandises

Exemple 1 : Achat de marchandises (millier de FCFA)


Achat de marchandises 1 300 HT, TVA 18% frais de transport 200.
1ère Méthode : avec Frais d’achat 2ème Méthode : au coût d’achat
601 Achat de m/ses 1 300 601 Achat de m/ses 1 500
601 Frais d’achat 200 445 TVA récup sur achat 270
5 2
445 TVA récup sur achat 270 401 Fourn d’exploitation 1 770
2

10
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Exemple 2 : Achat de matières (millier de FCFA)
Achat de matières premières 2 000  HT, TVA 18% frais de transport 10%.
1ère Méthode : avec Frais d’achat 2ème Méthode : au coût d’achat
602 Achat de MP 2 000 601 Achat de m/ses 2 200
6025 Frais d’achat 200 4452 TVA récup sur achat 396
4452 TVA récup sur achat 396 401 Fourn d’exploitation 2596
401 Fourn d’exploitation 2596

Exemple 3 : Achat de fournitures de bureau non stockable


Achat de 300 ramettes de papiers photocopieurs à 2 000F HT l’une HT, TVA
18%, frais de transport 5 000F. [Ces ramettes constituent pour le client des matières
consommables, considérées non stockables].
1ère Méthode : avec Frais d’achat (millier F) 2ème Méthode : au coût d’achat (millier F)
605 F de Bureau N S 600 605 F de Bureau NS 605
6055 Frais d’achat 5 4452 TVA récup sur achat 108,9
4452er TVA récup sur achat 108,9 401 Fourn d’exploitation 713,9
1 Cas d’enregistrement
401 Fourn d’exploitation 713,9

Exemple 4 : Achat de fournitures de bureau non stockable


Achat de 100 ramettes de papiers photocopieurs à 2 000F HT l’une HT, TVA
18%, frais de transport 5%. [Ces ramettes sont destinées au magasin : 90 ramettes
seront revendues et 50 ramettes seront consommées dans l’entreprise ].
Rép :
Les 90 ramettes destinées à la revente constituent des achats de m/ses.
Les 10 ramettes destinées à la consommation constituent des matières consommables
1ère Méthode : avec Frais d’achat (millier F) 2ème Méthode : au coût d’achat (millier F)
601 Achat de m/ses papier 180 601 Achat de m/ses papier 189
6015 Frais d’achat 9 6055 Fournitures de bureau 21
605 Fourniture de Bureau 20 4452 TVA récup sur achat 37,8
60551er Cas
Fraisd’enregistrement
d’achat 1 401 Fourn d’exploitation 247,8
4452 TVA récup sur achat 37,8
401 Fourn d’exploitation 247,8

Exemple 5 : Achat de matériels destinés à la revente : marchandises


Achat de 5 ordinateurs de Bureau à 150 000F HT l’un, TVA 18%, frais de
transport 20 000F. [Ces ordinateurs sont destinées à être revendus, donc des
marchandises].
Rép :
1ère Méthode : avec Frais d’achat (millier F) 2ème Méthode : au coût d’achat (millier F)
6011 Achat de m/ses Ordi 750 601 Achat de m/ses papier 770
6015 Frais d’achat 20 4452 TVA récup sur achat 138,6
4452 TVA récup sur achat 138,6 401 Fourn d’exploitation 908,6
401 Fourn d’exploitation 908,6

11
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Exemple 6 : Achat de matériels pour l’entreprise : investissement
Achat de 5 ordinateurs de Bureau à 150 000F HT l’un, TVA 18%, frais
d’installation 20 000F. [Ces ordinateurs sont destinés à être utilisés, donc un
investissement].
Rép :
L’immobilisation est enregistrée au coût d’achat HT
2442 Matériel informatique 770 000
4452 TVA récup sur achat 37 800
481 Fournisseur d’investissement 247 800

Test de niveau
Acquisition de matériels et de fournitures de bureau
Etablissement TOURE.SA en région OHADA
Bamako : 01er juillet 2017
DOIT : Etablissement DIABY.SA en région OHADA
Q PU Montant
Caisse enregistreuse 1 150 000
Ordinateur de bureau 20 250 000
Ramettes de papiers 100 2 000
Sous total
Frais de transport 10%
TVA 18%
Net à payer
Renseignements complémentaires de DIABY.SA
 La caisse enregistreuse est conservée pour équipement et constitue donc une
immobilisation à l’achat relevant de la rubrique 25 de la Nomenclature des
Biens et Services NBS.
 Des ordinateurs sont destinés à être revendus et constituent donc des
marchandises, relevant de la rubrique 41 de la N B S.
 100 ramettes de papiers (NBS 17) sont destinées au magasin : 80 ramettes à
la revente et 20 ramettes pour la consommation.
 La TVA est récupérable
Travail à faire : enregistrez la facture au journal chez DIABY.SA (les achats seront
portés au coût d’achat : Achat + frais de transport).
Les comptes utiles:
Achat de m/ses (NBS 41)  6011.41
Achat de m/ses (NBS 17)  6011.17
Matériels bureautiques (NBS 25)  2443.25
TVA sur les immobilisations  4451
TVA sur les Achats  4452
Fournitures consommables  6055
Fournisseurs d’exploitations  401
Fournisseurs d’investissement  481

12
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
2.- Enregistrement des factures de vente (SYSCOHADA)
Les ventes sont enregistrées au crédit du compte principal 70 et au débit
d’un compte client.
Le SYCOHADA distingue à cet effet :
 701 ventes de marchandises : biens revenus sans transformation
 702 ventes de produit fini : biens fabriqués
Comptabilisation des acquisitions d’immobilisations selon le SYSCOHADA réformé
2… Immobilisation
445 TVA récupérable sur immobilisation
1
404 Fournisseur, acquisition courante d’immobilisation
481 Fournisseur d’investissement
Nomenclatures des Biens et Services NBS
Ex : vente de marchandises relevant de la rubrique 26 de la NBS  le compte
s’écrit 701.26 Vente de marchandises.
Exemple 1 : Vente de marchandises
Vente de marchandises 1 300 000 FHT, TVA 18% frais de transport 200 000F.
411 Clients 1 770 000
701 Vente de m/ses 1 300 000
7071 Port facturé 200 000
4431 TVA facturée 270 000
Exemple 2 : Vente de produits fabriqués
Vente de produits finis 2 000 000 FHT, TVA 18% frais de transport 500 000F.
411 Clients 2 950 000
702 Vente de produits 2 000 000
7071 Port facturé 500 000
4431 TVA facturée 450 000
Test de niveau
Etablissement TOURE.SA en région OHADA
Bamako : 01er juillet 2017
DOIT : Etablissement DIABY.SA en région OHADA
Q PU Montant
Caisse enregistreuse 1 150 000
Ordinateur de bureau 20 250 000
Ramettes de papiers 100 2 000
Sous total
Frais de transport 10%
TVA 18%
Net à payer
Renseignements complémentaires de TOURE.SA
 TOURE.SA a lui-même acheté la caisse enregistreuse et les ramettes ;
 TOURE.SA a fabriqué les ordinateurs
Travail à faire : enregistrez la facture au journal chez TOURE.SA.

13
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 2 : Consignations d’emballage


L’emballage est un objet qui sert à protéger les produits ou marchandises. Il peut être
des : sachets ; fûts ; bidons ; sacs ; cartons ; paquets ; plastiques, boîte...
L’emballage est dit perdu lorsqu’il est vendu avec le produit. Par exemple la boîte à
sardine ; le carton de savon, le sachet de Mali-lait
L’emballage est dit récupérable lorsqu’il doit faire l’objet d’une consignation et
déconsignation.
Si la nature de l’emballage est précisée, utiliser l’un des comptes :
6081 Emballages perdus
6082 Emballages récupérables
6083 Emballages à usage mixte
6085 Frais sur emballages
243 Matériel d’emballages récupérables et identifiables.

Exemple :
Achat d’emballages perdus 10 000 sachets à 10F l’unité par chèque TVA 18%.
Débit 6081 Emballages perdus 100 000
Débit 445 TVA récup 18 000
Crédit 521 Banque 118 000
Exemple :
Achat d’emballages récupérables 50 000 sachets à 10F l’unité par chèque TVA 18%.
Débit 6082 Emballages récupérables 500 000
Débit 445 TVA récup 90 000
Crédit 521 Banque 590 000
CONSIGNATIONS :
L’emballage est consigné par les fournisseurs aux clients pour un prix appelé prix de
consignation PC.

14
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Schéma de comptabilisation
Consignation d’emballage
Chez le fournisseur Chez le client
411 Clients PC 4094 FCPE PC
4194 CDPE PC 401 Fournisseur PC
*
déconsignation normale d’emballage PR = PC
Chez le fournisseur Chez le client
4194 CDPE PC 401 fournisseur PC
411 Client PC 4094 FDPE PC
*
déconsignation anormale d’emballage PR < PC
Chez le fournisseur Chez le client
4194 CDPE PC 401 Clients M
411 Client PR 6224 Malis PC−PR
1,18
7074 Boni PC−PR 4451 TVA TVA
1,18
4431 TVA TVA 4094 FCPE PC
*
Emballages détruits à la consignation
Chez le fournisseur Chez le client
4194 CDPE PC 6224 Malis PC
1,18
7074 Cession d’E PC 4451 TVA TVA
1,18
4431 TVA TVA 4094 FCPE PC

*
Emballages gardés par le client à la consignation
Chez le fournisseur Chez le client
4194 CDPE PC 6082 Achat d’E PC
1,18
7074 Cession d’E PC 4451 TVA TVA
1,18
4431 TVA TVA 4094 FCPE PC

Testez votre niveau :


01-02 : Facture n°05 de TRAORE adressée à DIARRA : Consignation de 200
caisses à 2 832F l’une.
10-02 : DIARRA retourne 80 caisses au prix de consignation ;
15-02 : DIARRA retourne 100 caisses au prix de 2 596F la caisse ;
20-05 : DIARRA constate que 15 caisses sont détruites et il décide de conserver
le reste.
1.-/ Passez les écritures dans le journal de TRAORE
2.-/ Passez les écritures dans le journal de DIARRA

15
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

16
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 3 : Impôt sur les bénéfices I-BIC


Schéma de comptabilisation de I - BIC
891 Impôts sur les bénéfices I-BIC
441 Etat, impôt sur les bénéfices I-BIC
Résultat avant impôt = Total produit – total charges
Impôt BIC = Résultat avant impôt *30% ou 1% du Chiffre d’affaire.
Versements des acomptes : février ; mai ; septembre et novembre
441 Etat, impôt sur les bénéfices Acompte
571 Caisse Acompte
Constatation de l’impôt au titre de l’année N : 30 avril N+1
891 Impôts sur les bénéfices I-BIC
441 Etat, impôt sur les bénéfices I-BIC

17
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 4 : Opérations de trésorerie


1.- Règlement en espèce
Les règlements en espèce s’effectuent en pièce ou en billet de banque sur
la base des pièces de caisse et des tickets de retrait ou de versements
bancaires :
 Au débit d’un compte 57 Caisse (en cas d’entrée ou de recette)
 Au crédit d’un compte 57 Caisse (en cas de sortie ou de dépense)
Entrée de caisse / recette Sorties de caisse / dépense
57 Caisse M 601 Achat M
701 Vente M 57 Caisse M

2.- Règlement par chèque bancaire


Pour le règlement de sa facture le client qui émet le chèque à l’ordre de
son fournisseur.
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
Chèque reçu Chèque émis / avis de débit
513 CHQ à encaisser M 401 Fournisseur M
411 Client M 521 Banque M
Chèque adressé à la banque
514 CHQ à l’encaissement M
513 CHQ à encaisser M
Réception de l’avis de crédit
521 Banque M
514 CHQ à l’enc M
Le SYCOHADA admet cependant que cette ventilation ne soit effectuée que pour les
« en-cours » de fin d’exercice (en décembre).
Par exemple :
 Un chèque reçu le 15 décembre : D521 Banque et C 411 Client ;
 Un chèque reçu le 30 décembre : D513 / C 411 ; D514 / C513 ; D521 / C514

3.- Règlement par virement bancaire :


Le client règle par virement bancaire son fournisseur.
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
Réception de l’Avis de crédit Réception de l’avis de débit
521 Banque M 401/601 Fr /Achat M
411/701 Client / vente M 521 Banq M
Testez votre niveau : enregistrez au journal
26-12 : Vente de marchandise 3 000 000 F à crédit ;
27-12 : Réception d’un chèque pour règlement de la facture du 26-12 ;
28-12 : Présentation de chèque à la BDM-SA et réception de l’Avis de crédit.

4.- Règlement par carte bancaire ou de crédit

18
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Paiement par carte bancaire ou de crédit obéît au même régi que le
paiement par chèque.
Paiement par carte de crédit
401 Fournisseur M
521 Banque M
L’encaissement transite comme suit par le crédit par le compte 515 cartes
de crédit à encaisser.
Encaissement de carte de crédit
1.- Passage en machine de la carte
515 Carte de crédit à encaisser M
411/701 Client / vente M
2.- Réception de l’Avis de crédit
521 Banque Net
6315 Commission sur carte de crédit Frais
515 Carte de crédit à encaisser M

5.- Règlement par effets de commerce


Le SYSCOHADA limite la notion d’effet de commerce aux traites (lettre
de change) et aux billets à ordre.
La traite (lettre de change) est établie par le créancier (tireur) et accepté
par le débiteur (tiré).
Le Billet à Ordre est établi par le débiteur (souscripteur) et adressé au
créancier (bénéficiaire).
Paiement par traite
Chez le créancier (fournisseur / tireur) Chez le débiteur (client / tiré)
Le créancier tire l’effet Le débiteur accepte LC / souscrit le BO
412 EàR M 401 Fr /Achat M
411 Client / vente M 402 E à Payer M
481 Frs d’invest
482 Frs inv E à P
(immob)

19
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Illustration 1 : Opérations de trésorerie (SYSCOHADA)
Enregistrez chez LY

20-01 : Facture n°17 de LY : m/ses 500 000F . Il reçoit le même jour pour règlement le
chèque n°041
521 Banque 500 000
701 Vente 500 000

25-01 : Facture n°02 à LY : m/ses 200 000F . Il émet le même jour pour règlement le
chèque n°27.
601 Achat 200 000
521 Banque 200 000

30-01 : Facture n°18 de LY : m/ses 800 000F. Il reçoit le même jour pour règlement le
chèque n°042
513 Chèque à encaisser 800 000
701 Vente 800 000

31-01 : LY présente le chèque n°042 à la BDM et reçoit l’Avis de crédit


514 Chèque à l’encaissement 800 000
701 Chèque à encaisser 800 000
Note bien :
 Réception d’un chèque en cours de période : on débite directement 521
 Réception d’un chèque en fin de période  (fin de mois ou d’exercice) :
on débite 513 puis 513 puis 521.

01-02 : Facture n°11 à LY : m/ses 400 000F, paiement carte bancaire.


601 Achat 500 000
521 Banque 500 000

03-02 : Facture n°02 de LY : m/ses 900 000F . Il encaisse par carte bancaire
commission sur carte 2 000F.
411 Clients 900 000
701 Vente 900 000
(vente de marchandise)
515 Carte de crédit à encaisser 900 000
411 Clients 900 000
(passage en machine de la carte)
521 Banque 898 000
6315 Commission sur carte 2 000
515 Carte de crédit à encaisser 900 000
(réception de l’avis de crédit)
05-02 : Facture n°02 de LY : marchandise 500 000F à crédit au client TOURE. LY
souscrit le Billet à Ordre pour règlement de la facture
412 Client, E à R 500 000
701 Vente 500 000

20
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
08-02 : Facture n°11 à LY : marchandise 400 000F à crédit. LY accepte la LC n°90 pour
règlement de la facture
601 Achat 400 000
402 Frs, E à P 400 000
17-02 : Facture n°03 de LY : m/ses 600 000F par traite n°92
412 Client E à R 600 000
701 Vente 600 000
19-02 : Facture n°12 à LY : marchandise 450 000F par traite n°102
601 Achat 450 000
402 Frs E à P 450 000
20-02 : Facture n°13 à LY : Ordinateurs 700 000F à crédit
2442 Matériel info 700 000
481 Frs d’inv 700 000
21-02 : LY accepte la LC n°91 pour règlement de la facture n°13
481 Frs d’inv 700 000
482 Frs d’inv E à P 700 000
25-02 : Facture n°14 à LY : véhicule 6 000 000F. Il accepte la traite n°92
245 Matériel de Trp 6 000 000
482 Frs inv E à P 6 000 000
26-02 : Facture n°02 de LY : m/es 900 000F règlement par virement bancaire
521 Banque 900 000
701 Vente 900 000
27-02 : Facture n°10 à LY : m/es 700 000F règlement par virement bancaire
601 Achat 700 000
521 Banque 700 000

Illustration 2 : opération de trésorerie (SYSCOHADA)


Enregistrez chez le débiteur et chez le créancier
Une créance-dette d’exploitation (relation client / fournisseur) de 2 867 400F TTC soit
2 430 000F HT (TVA 18%) doit être réglée comme suit :
a) Le quart est réglé au comptant par monnaie électronique (orange money)
moyennant un escompte de 2% (TVA 18%) ;
b) Le solde l’est par une traite (Lettre de Change Tn°25) à échéance de 30 jours.
Solution
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
a 521 Banque 673 839 401 Fournisseur 716 850
673 Escpte acc 36 450 554 Portemonnaie élec 673 839
443 TVA fac 6 561 773 Escompte obtenu 36 450
411 Client 716 850 445 TVA récupérable 6 561
Explication : le ¼ de 2 867 400 = 716 850 et le solde = 2 150 550
2150 55 0
Escompte HT = * 2% = 36 450 et la TVA = 36 450 * 18% = 6 561
1,18
Montant de porte-monnaie = 716 850 – 36 450 – 6 561 = 673 839
b 412 Clt E à R 2 150 550 401 Fournisseur 2 150 550
411 Client 2 150 550 402 frs, E à P 2 150 550

21
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Illustration 3 : opération de trésorerie (SYSCOHADA)
Enregistrez chez le débiteur et chez le créancier
Une créance-dette d’exploitation (relation client / fournisseur) de 31 860 TTC soit
27 000 HT (TVA 18%) doit être réglée comme suit :
a) La moitié est réglée au comptant par monnaie électronique (orange money)
une commission de 270 HT (TAF 17%) ;
b) Le solde l’est par une traite Tn°02 à échéance de 90 jours ;
Solution
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
a 521 Banque 15 614,1 401 Fournisseur 15 930
631 Frais bancaire 315,9 521 Banque 15 930
411 Client 15 930
(frais 270*1.17=315,9 ; net = 15 930 – 315,9)
b 412 Clt E à R 15 930 401 Fournisseur 15 930
411 Client 15 930 402 frs, E à P 15 930

Testez votre niveau


Enregistrez chez le débiteur et chez le créancier
Une créance-dette d’exploitation (relation client / fournisseur) de 31 860 TTC soit
27 000 HT (TVA 18%) doit être réglée comme suit :
c) Les 30% sont réglés au comptant par monnaie électronique (orange money)
moyennant un escompte de 2% (TVA 18%) ;
d) Les 20% sont réglés au comptant par chèque encaissé le même jour ;
e) Le solde l’est par deux traites de même valeur nominale à échéance de 30 jours
et de 90 jours ;

22
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 5 : Les effets de commerce (SYSCOHADA)


Le SYSCOHADA limite la notion d’effet de commerce aux traites (lettre de change)
et aux billets à ordre.
1.- Création des effets de commerce
Création d’effet : lorsque le débiteur accepte la LC ou souscrit le BO.
Le créancier tire l’effet Le débiteur accepte LC / souscrit le BO
412 EàR M 401 Fr /Achat M
411 Client / vente M 402 E à Payer M
481 Frs d’invest
482 Frs inv E à P
(immob)
Retenons bien ceci :
Opérations Débit Crédit
L’entreprise tire la LC 412 Effet à recevoir 411 Client
L’entreprise accepte la LC 401 Fournisseur 402 Effet à payer
L’entreprise souscrit le BO 401 Fournisseur 402 Effet à payer
L’entreprise endosse la LC 401 Fournisseur 412 Effet à recevoir
Remise à l’encaissement 512 E à L’enc 412 Effet à recevoir
Réception de l’Avis de Crédit 521 Banque Net
d’encaissement 631 Frais C 512 E à l’enc V
Remise à l’escompte 415 E E N E 412 Effet à recevoir
Réception de l’Avis de Crédit 521 Banque Net
d’escompte 675 EE agio 565 E C O V
Bonne fin d’escompte 565 ECO 415 EENE
Avis de débit de domiciliation échue 402 E à P 521 Banque
Les effets impayés
1.- Effet impayé retourné impayé à l’encaissement à la banque
Le bénéficiaire de l’effet revenu impayé doit :
 Constater l’avis de débit concernant les frais d’impayés :
D 6318 Autres frais bancaires Frais
C 521 Banque Frais
 Adresser à son client une note de débit pour impayé mentionnant le
nominal de l’effet et le montant des frais ; le compte 512 sera alors crédité
pour solde
D4132 client, effet impayé V + Frais
C 7078 autres produits accessoires Frais
C 512 Effets à l’encaissement V
2.- Effet impayé avait été négocié en banque : le bénéficiaire de l’effet revenu
impayé, après escompte, doit :
 Constater l’avis d’impayé :
D 565 ECO V
D 6318 Autres Frais bancaires frais
C 521 Banque V + Frais
 Imputer les frais
D4132 client, effet impayé V + Frais
C7078 Autres produits accessoires Frais
C 415 E E N E V

23
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Ce qu’il faut retenir : création et encaissement d’effet
Création d’effet de commerce (acceptation de LC / souscription de BO)
412 Clt E à R V 401 Fournisseur V
411 Client V 402 frs, E à P V
(tirage effet de commerce) (acceptation de traite / souscription BO)
Encaissement de la traite à l’échéance sans incident
512 Effet à l’enc V
412 clt E à R V
(remise à l’enc à la Banque)
521 Banque Net 402 frs, E à P V
6318 Frais bancaire C +TAF 521 Banque V
512 Effet à l’enc V
(Avis de crédit d’encaissement) (Avis de Débit de domiciliation échue)

Ce qu’il faut retenir  :


encaissement d’effet /impayé/renouvellement
Encaissement de la traite à l’échéance et retour impayé
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
512 Effet à l’enc V
412 clt E à R V
(remise à l’enc à la Banque)
6318 Frais bancaire Frais
521 Banque Frais
(Avis de Débit impayé)
4132 Client, E I V + frais 402 E à P V
512 E à l’enc V 6318 Frais F
7078 Prt acc Frais 401 Fournisseur V+F
(imputation ) (constatation )
412 Effet à R V2 401 Frs V1+ Frais
4132 Client E I V1 + frais 671 intérêt Int
7712 Intérêt de prêt Int 445 TVA TVA
443 TVA TVA 6462 Timbre Timb
7078 Prt acc Timbre 402 E à P V2
(création de la nouvelle traite) (création de nouvelle traite)
V ∗taux∗jours
Intérêt de retard = 1  nbre de jours (échéance 1 à échéance 2)
36 000
Nominal de Tn°02 V2 = V1 + frais + Int + TVA + timbre

24
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Ce qu’il faut retenir  : Escompte effet sans incidence


Négociation traite sans incidence
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
415 EENE V
412 clt E à R V
(remise à l’escompte d’effet)
521 Banque net
675 Esc Effet Agio TTC
565 E C O V
(Avis de crédit d’escompte)
V∗taux∗jours
Escompte=  nombre de jours (date de remise à l’échéance)
36 000
Agio HT = Escompte + Commission  TAF = Agio HT *17%
Agio TTC = Agio HT + TAF  Valeur nette escomptée = V – Agio TTC
565 E C O V 402 E à P V
415 EENE V 521 Banque V
(cas de bonne fin d’escompte) (avis de débit domiciliation échue)
Le débiteur reçoit l’Avis de Débit
Ce qu’il faut retenir  : Escompte effet /impayé / renouvellement
Négociation traite puis retour impayé
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
415 EENE V
412 clt E à R V
(remise à l’escompte d’effet)
521 Banque net
675 Esc Effet Agio TTC
565 E C O V
(Avis de crédit d’escompte)
V∗taux∗jours
Escompte=  nombre de jours (date de remise à l’échéance)
36 000
Agio HT = Escompte + Commission  TAF = Agio HT *17%
Agio TTC = Agio HT + TAF  Valeur nette escomptée = V – Agio TTC
565 E C O V1
631 Frais bancaire Frais
521 Banque V1 + frais
(retour impayé + frais de retour)
4132 Client V1 + Frais 402 Effet à payer V1
415 EENE V1 631 Frais bancaire Frais
7078 P acc Frais 401 Fournisseur V1+ Frais
(imputation des frais) (constatation)
412 Effet à R V2 401 Frs V1+ Frais
4132 Client, E I V1 + frais 671 intérêt Int
7712 intérêt de prêt Int 445 TVA TVA
443 TVA TVA 6462 timbre Tim
7078 Prt acc Timbre 402 E à P V2
(création de la nouvelle traite) (création de nouvelle traite)
V 1∗taux∗jours
Intérêt de retard =  nbre de jours (échéance 1 à échéance 2)
36 000

25
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Nominal de Tn°02 V2 = V1 + frais + Int + TVA + timbre

Illustration 1 : Effets de commerce (SYSCOHADA)

Enregistrez chez MAIGA


01-02 : Facture n°02 de MAIGA : marchandise 500 000F à crédit au client TOURE
411 Client 500 000
701 Vente 500 000
03-02 : TOURE souscrit le Billet à Ordre pour règlement de la facture
412 CEàR 500 000
411 Client 500 000
04-02 : Facture n°11 à MAIGA : marchandise 400 000F à crédit
601 Achat 400 000
401 fournisseur 400 000
06-02 : MAIGA accepte la LC n°90 pour règlement de la facture
401 Fournisseur 400 000
402 Frs E à P 400 000
07-02 : Facture n°03 de MAIGA : m/ses 600 000F par traite n°92
412 Client E à R 600 000
701 Vente 600 000
09-02 : Facture n°12 à MAIGA : marchandise 450 000F par traite n°102
601 Achat 450 000
402 Frs E à P 450 000
10-02 : Facture n°13 à MAIGA : Ordinateurs 700 000F à crédit
2442 Matériel info 700 000
481 Frs d’inv 700 000
11-02 : MAIGA accepte la LC n°91 pour règlement de la facture n°13
481 Frs d’inv 700 000
482 Frs d’inv E à P 700 000
15-02 : Facture n°14 à MAIGA : véhicule 6 000 000F. Il accepte la traite n°92
245 Matériel de Trp 6 000 000
482 Frs inv E à P 6 000 000

26
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Illustration 2 : Effet de commerce (SYSCOHADA)
Enregistrez chez le débiteur et chez le créancier
Une créance-dette d’exploitation (relation client / fournisseur) de 2 867 400F TTC soit
2 430 000F HT (TVA 18%) doit être réglée comme suit :
a) Le quart est réglé au comptant par monnaie électronique (orange money)
moyennant un escompte de 2% (TVA 18%) ;
b) Le solde l’est par une traite (Lettre de Change Tn°25) à échéance de 30 jours.
c) La traite Tn°25 est conservée en portefeuille, puis encaissée sans incident à
l’échéance, à la BDM, moyennant une commission de 5 000F HT, TAF 17%.
Solution
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
a 521 Banque 654 492 401 Fournisseur 711 840
673 Escpte acc 48 600 554 Portemonnaie élec 654 492
443 TVA fac 8 748 773 Escompte obtenu 48 600
411 Client 711 840 445 TVA récupérable 8 748
Explication : le ¼ de 2 867 400 = 711 840 et le solde = 2 155 560
2155 560
Escompte HT = * 2% = 48 600 et la TVA = 48 600 * 18% = 8 748
1,18
Montant de porte-monnaie = 711 840 – 48 600 – 8 748 = 654 492
b 412 Clt E à R 2 155 560 401 Fournisseur 2 155 560
411 Client 2 155 560 402 frs, E à P 2 155 560
c 512 Effet à l’enc 2 155 560
412 clt E à R 2 155 560
(remise à l’enc à la Banque)
c 521 Banque 2 139 710 402 frs, E à P 2 155 560
6318 Frais bancaire 15 850 521 Banque 2 155 560
512 Effet à l’enc 2155 560 (Avis de Débit de domiciliation échue)
(Avis de crédit d’encaissement)
Explication : commission 5 000, TAF = 5 000 *17% = 850  TTC = 15 850
La TAF n’est pas récupérable alors la commission est portée en TTC.
Le net = 2 155 560 – 15 850 = 2 139 710.

Illustration 3 : opération de trésorerie (SYSCOHADA)


Enregistrez chez le débiteur et chez le créancier
Une créance-dette d’exploitation (relation client / fournisseur) de 31 860 TTC soit
27 000 HT (TVA 18%) doit être réglée comme suit :
a) La moitié est réglée au comptant par monnaie électronique (orange money)
une commission de 270 HT (TAF 17%) ;
b) Le solde l’est par une traite Tn°02 à échéance de 90 jours ;
c) La traite est négociée 45 jours avant l’échéance moyennant un taux
d’escompte de 9% et une commission de 161,05 HT, TAF 17%.
d) Réception de l’avis de crédit d’escompte ;
e) A l’échéance le débiteur reçoit un Avis de débit de domiciliation échue relatif
à la Traite Tn°02 (bonne fin de l’opération d’escompte)
f) A l’échéance le créancier reçoit un Avis de débit impayé : frais de retour
500HT, TAF 17%.
g) La traite Tn°02 fait l’objet d’une nouvelle traite Tn°03 à 60 jours pour laquelle
le créancier facture un timbre fiscal de 20 et des intérêts de retard à 12% l’an.
Solution

27
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Chez le créancier (fournisseur) Chez le débiteur (client)
a 521 Banque 15 614,1 401 Fournisseur 15 930
631 Frais bancaire 315,9 521 Banque 15 930
411 Client 15 930
(frais 270*1.17=315,9 ; net = 15 930 – 315,9)
b 412 Clt E à R 15 930 401 Fournisseur 15 930
411 Client 15 930 402 frs, E à P 15 930
c 415 EENE 15 930
412 clt E à R 15 930
(remise à l’enc à la Banque)
d 521 Banque 15 382
675 Escompte Effet 468
565 E C O 15 930
(Avis de crédit d’escompte)
15 930∗12∗45
Explication : Escompte =238,95  Agio HT = 238,95 + 161,05 = 400
36 000
TAF = 400 * 17%= 68  agio TTC = 400 + 68 = 468  net = 15 930 – 468 = 15 382
e 565 E C O 15 930 402 E à P 15 930
415 EENE 15 930 521 Banque 15 930
(cas de bonne fin d’escompte) (avis de débit domiciliation échue)
F 565 E C O 15 930
6312 Frais sur effet 585
521 Banque 16 515
(retour impayé + frais de retour)
4132 Client, E I 16 515 402 Effet à payer 15 930
415 EENE 15 930 631 Frais bancaire 585
7071 P acc 585 401 Fournisseur 16 515
(imputation des frais) (constatation)
412 Effet à R 16 910,948 401 Frs 16 515
4132 Client E I 16 515 671 intérêt 318,6
7712 int de prêt 318,6 445 TVA 57,348
7078 autres P acc 20 6462 timbre 20
443 TVA 57,348 402 E à P 16 910,948
15 930∗12∗60
Intérêt de retard = =318,6  TVA = 318,6 * 18% = 57,348
36 000
Nominal de Tn°03 = 15 930 + 318,6 + 57,348 + 585 + 20 = 16 910,948
Testez votre niveau : Enregistrez chez le créancier
Une créance-dette d’exploitation (relation client / fournisseur) de 31 860 TTC soit
27 000 HT (TVA 18%) doit être réglée comme suit :
a) La moitié est réglée au comptant par monnaie électronique (orange money)
moyennant de 2% (TVA 18%) ;
b) Le solde l’est par deux traites de même valeur nominale à échéance de 30 jours
et de 90 jours ;
c) La traite A est conservée en portefeuille, puis encaissée sans incident à
l’échéance moyennant une commission de 250 HT ;
d) La traite B est négociée 45 jours avant l’échéance moyennant un taux
d’escompte de 9% et une commission de 150 HT ;
e) Elle revient impayé avec des frais de retour de 100 HT ;
f) Elle fait l’objet d’une nouvelle traite à 60 jours pour laquelle le créancier
facture un timbre fiscal de 20 et des intérêts de retard à 12% l’an.

28
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Enregistrement des Règlements retardés


Si un chèque, une carte bancaire et un effet de commerce reviennent impayés à
l’entreprise :
6318 Autres frais bancaires Frais
521 Banque Frais
(bordereau impayé)
Ensuite débite le compte 413 clients, chèques effets et autres valeurs impayées pour
le crédit du compte 51 valeur à encaisser et le compte 7078
413 Client, impayé M1 + Frais
514 Chèque à l’encaissement M1
7078 Autres produits frais
(imputation du montant majoré de frais)
Compte 4131 Clients, chèques impayés. Compte 4132 Clients, effets impayés
Compte 4133 Client, carte de crédit impayée
Le SYSCOHADA n’admet pas la compensation des charges en classe 6.
La création de la nouvelle créance M2 = ancienne + frais + intérêt de retard
413 Client, impayé Int
771 Intérêts des prêts Int
(imputation des intérêts)
411 Client M2
413 Client, impayé M2
(nouvelle créance)
Exemple : Traitement des chèques impayés
Le client TOURE de l’entreprise BEMBUS le 15 décembre N un chèque de 10 millions
FCFA en paiement pour solde. Le chèque est remis à l’encaissement le 18 décembre
N. il revient impayé le 21 décembre N. les frais impayés s’élèvent à 50 000 FCFA et
sont à la charge du client.
-------------- 15/12 ------------
513 Chèque à encaisser 10 000 000
411 Client 10 000 000
(chèque reçu)
--------------- 18/12 ----------
514 Chèque à l’encaissement 10 000 000
513 Chèque à encaisser 10 000 000
(chèque remis à l’encaissement)
----------- 21 /12 ----------
6318 Autres frais bancaires 50 000
521 Banque 50 000
(bordereau impayé)
------------ 21/12 -------------
4131 Client, chèque impayé 10 050 000
514 Chèque à l’encaissement 10 000 000
7078 Autres produits 50 000
(imputation du montant de chèque
majoré de frais)

Chapitre 6 : Etat de rapprochement bancaire


29
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Les remises d’effets à l’encaissement au débit de Banque :


Les remises d’effet à l’encaissement au débit de 521 Banque sont annulées
avec le signe (-). L’objectif est de corriger le comptable qui a débité 521 Banque
au lieu de 512 effets à l’encaissement, lors d’une remise d’effet à
l’encaissement.
Remise à l’encaissement d’effets annulés au débit de 521 banque :
521 Banque -M
512 Effet à l’encaissement +M
Svt état de rapprochement

Les remises d’effets à l’escompte au débit de Banque :


Les remises d’effet à l’escompte au débit de 521 Banque sont annulées. Il s’agit
de corriger le comptable qui a débité 521 Banque au lieu de 415 E E N E, lors
d’une remise d’effet à l’escompte.
Remise à l’escompte d’effets annulés au débit de banque :
521 Banque -M
415 Effets escomptés non échus +M
Svt état de rapprochement
Remise à l’encaissement de chèques annulés au débit de banque :
521 Banque -M
514 Encaissement de chèque +M
Svt état de rapprochement
Effet négocié et revenus impayés :
565 ECO Nom
6311 FSE Frais
521 Banque Total
Suivant Impayé traite
------------------ ---------------
4132 client , effet impayé Total
415 C E ENE Nom
7078 Produit accessoire Frais
Suivant imputation
Chèques revenus impayés + frais
4131 Clients, chèque impayé Vn
631 Frais Frais
521 Banque Vn + F
Suivant Impayé chèque
---------------- ---------------
4131 Client, chèque impayé Frais
7078 Produit accessoire Frais
Suivant imputation des frais

Exemple :

30
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Le compte banque de la société SOMA est ainsi pour le mois de
décembre 2016.
Dates Libellés Débit Crédit
01.12 Totaux 30/11 3 240 000 2 000 000
02.12 Virement du client SY 250 000
03.12 Domiciliations échues 430 000
20.12 Remise à l’encaissement chèque 02 110 000
22.12 Remise à l’escompte de traite Tn°126 325 000
25.12 Remise à l’encaissement de traite Tn°125 632 000
28.12 Annulation chèque n°22 -150 000
29.12 Chèque n°25 407 000
A la même période, le relevé de compte reçu de la BDM-SA
Relevé de compte BDM-SA
Dates Libellés Débit Crédit
01.12 Solde à nouveau 1 870 000
02.12 Chèque n° 24 270 000
05.12 Effet escompté impayé (nominal 270 000) 280 000
27.12 Bordereau escompte traite net (nominal 500 000) 495 000
30.12 Frais de tenue de compte 11 500
Note : le chèque n°23 (montant 390 000) n’est pas encore remis à l’encaissement par
son bénéficiaire ;
TAF : Présenter les états de rapprochement puis passer les écritures.
Solution : L’état de rapprochement antérieur
Banque Libellés Extrait
D C D C
1 240.000 Solde à nouveau 1 870.000
250.000 Virement du client SY
430.000 Domiciliation échue
Chèque N° 24 270.000
Chèque N° 22 150 000
Chèque n°23 390 000
1.060.000 Solde 1.060.000
L’état de rapprochement au 31/12/2016
Banque Libellés Extrait
D C D C
1 870 000 Solde avant rapprochement 1 803 500
495 000 Bordereau d’escompte
-110 000 Annulation R à l’enc chèque 02
-325 000 Annulation R à l’esc Tn°126
-632 000 Annulation R à l’enc Tn°125
280 000 Effet escompté impayé
11 500 Frais de tenue
Chèque n°25 407 000
Chèque n°23 390 000
1 006 500 Solde rectifié 1 006 500

31
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Les écritures qui en découlent
------------- 31/12/2016 ---------------- ------------- d -------------
521 Banque 495 000 521 Banque -110 000
675 Escompte 5 000 514 Enc chèque 110 000
565 crédit ordinat 500 000 Svt annulation /enc chèque
(Svt escompte) ------------------ d -------------------------
-----------------------31/12/------------------ 521 Banque -325 000
565 ECO 270 000 415 EENE 325 000
6311 Frais 10 000 (annulation / effet à l’escompte)
521 Banque 280 000 ------------------31/12/02--------------------
Svt effets impayés et frais 521 Banque -632 000
------------- d ------------- 512 E à l’enc 632 000
411 Client 280 000 (annulation / effet à l’enc)
415 EENE 270 000 ------------ -----------------
707 produit acc 10 000 631 Frais bancaire 11 500
Svt imputation 521 Banque 11 500
Svt frais de tenue

Les frais financiers et charges assimilées


673 Escomptes accordés (escompte figurant en déduction de la facture)
671 intérêts des emprunts
6745 intérêts bancaires (agios liés aux découverts bancaires)
631 frais bancaire (les commissions liées à un service : tenues de compte …)
6743 intérêts sur obligation cautionnée
647 Pénalité et amande fiscale (intérêts de retard de paiement d’impôt)
6744 Intérêt sur dettes commerciales (intérêt dû aux fournisseurs/clients)
6748 intérêt sur dettes diverses (intérêt dû aux autres prêteurs)
676 Perte de change (différence négative de change)
677 Perte sur cession de titre de placement

Les Revenus financiers et produits assimilées


773 Escomptes obtenus (escompte obtenu des fournisseurs d’exploitation)
771 intérêts des prêts
772 Revenu de participation ( dividende des titres de participations)
774 Revenu de titre de placement ( dividende des titres de placement)
776 Gain de change (différence positive de change)
777 Gain sur cession de titre de placement

32
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 7 : Opérations d’investissement


Acquisition d’immobilisation (SYSCOHADA révisé 2017)
Article 36 : l’enregistrement des biens au coût historique constitué de :
 Soit du « coût réel d’acquisition » en cas d’achat ;
 Soit du « coût réel de production » en cas de production immobilisée ;
 Soit de la « valeur d’apport » en cas d’apport en société;
 Soit de la « valeur actuelle » en cas d’acquisition à titre gratuit ;
 Soit de la « valeur actuelle » de celui des deux éléments dont l’estimation est la
plus faible, en cas d’échange.
Article 37 : le coût réel d’acquisition est formé :
 du prix d’achat définitif indiqué par la facture net des remises et des rabais
commerciaux, d’escompte de règlement.
 Des « charges accessoires rattachables directement à l’opération d’achat »
o Frais de transport et d’assurances, droit de douane et transite ;
o Commission, honoraire d’architecte ;
o Droit d’enregistrement, honoraires de notaires frais d’actes ;
 Des « charges d’installation nécessaires pour mettre en bien en état
d’utilisation » : préparation, montage et mise en route ;
 De l’estimation initiale des coûts relatifs au démantèlement à l’achèvement de
l’immobilisation et à la mise en état du site sur lequel elle est située si cette
obligation incombe à l’entité.
Le coût réel de production
Le SYSCOHADA défini comme coût réel de production :
 Le coût d’acquisition des matières et fournitures consommées ;
 Des charges directes de production ;
 Des charges indirectes de production « dans la mesure où elle peut être
raisonnablement rattachée à la production du bien »

Frais accessoires d’acquisition (SYSOHADA réformé 2017)


Tous les frais liés à l’acquisition d’immobilisation sont désormais considérés
comme frais accessoire.
Frais accessoires sont : Frais de douane de transit ; Les assurances et des frais
de transport ; droit d’enregistrement ; commission et courtage ; frais de
notaire ; frais de montage ; frais d’installation …
La TVA n’est pas calculée sur : le droit de Droit de douane ; l’assurance ; droit
de mutation ; droit d’enregistrement ; Coût d’emprunt jusqu’à la réception
définitive du bien. La TVA n’est pas calculée sur le prix facturé du terrain.

Coût d’achat HT = Prix d’achat définitif + frais accessoires


Coût d’achat TTC = Prix d’achat définitif + frais accessoires + TVA non
récupérable
Prix d’achat définitif = prix d’achat – remises – escompte de règlement

33
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Tableau récapitulatif des frais accessoires (SYSCOHADA)
Les frais concernent …
Terrain Bâtiment Matériel TVA
acheté construit acheté
Coût de production oui oui
Prix facturé Oui oui
(pas TVA) (TVA)
Commission oui oui oui
Transport oui oui
Assurance oui non
Droit de Douane oui non
Frais de Transit / montage / mise en route oui oui
Honoraire de l’architecte oui oui
Honoraire du notaire oui oui
Droit de mutation « d’enregistrement » oui non
Coût d’emprunt jusqu’à la réception oui non
définitive du bien
Estimation des coûts relatifs au oui non
démantèlement et à la remise en état du site
Total valeur comptabilisée

Exemple 1  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Achat par chèque d’un terrain 4 000 000 F ; commission 5% ; honoraire du
notaire 300 000F ; droit de mutation 600 000F ; TVA 18%.
22 Terrain 5 100 000
445 TVA 90 000
2
521 Banque 5 190 000
La TVA n’est pas calculée sur le prix facturé du terrain et droit de douane.
Coût d’achat = 4 000 000 + 4 000 000*5% + 300 000 + 600 000 = 5 100 000.
TVA sur commission = 200 000*18% ; TVA sur honoraire = 300 000*18%

Exemple 2  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Construction de logement pour le personnel :
 Le coût de production : matériaux 6 500 000F ; main d’œuvre
2 500 000F ;
 Honoraire de l’architecte : 1 000 000F ;
 Coût d’emprunt jusqu’à la réception définitive du bâtiment : 12% de la somme
emprunté 12 000 000F soit 1 440 000F.
 Coût Estimatif relatif à la remise en état du site : 800 000F ;
 TVA récupérable 18%
22 Terrain 12 240 000
445 TVA 1 800 000
2
521 Banque 13 600 000
La TVA n’est pas calculée sur le coût d’emprunt et le coût estimatif.
Coût de P° = 6 500 000 + 2 500 000 + 1 000 000 + 1 440 000 + 800 000 = 12 240 000

34
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
TVA = (6 500 000 + 2 500 000 + 1 000 000)*18% = 1 800 000

Exemple 3  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Achat d’une machine :
 Le prix facturé : 3 800 000F HT
 Remise 5% ; escompte 2% relatif au paiement comptant par chèque ;
 Frais accessoires : Commission = 45 000F ; Transport = 150 000F ; Assurance :
30 000F ; Droit de Douane = 750 000F ; Frais de Transit = 170 000F
 TVA récupérable 18%.
241 MOIC 4 682 800
445 702 504
2
521 Banque 5 385 304
Prix d’achat définitif = 3 800 000 – 190 000 (remise) – 72 200 (escompte) = 3 537 800
La TVA n’est pas calculée sur : droit de douane ; assurance, droit d’enregistrement…
Coût d’achat = 3 537 800 + 45 000 + 150 000 +30 000 + 750 000+ 170 000 = 4 682 800
TVA = (3 537 800 + 45 000 + 150 000 + 170 000)*18% = 702 504.

Exemple 4  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Achat d’un véhicule :
 Le prix facturé : 3 800 000F HT
 Remise 5% ; escompte 2% relatif au paiement comptant par chèque ;
 Frais accessoires : Commission = 45 000F ; Transport = 150 000F ; Assurance :
30 000F ; Droit de Douane = 750 000F ; Frais de Transit = 170 000F
 TVA non récupérable 18%.
245 MT 5 385 304
521 Banque 5 385 304
Prix d’achat définitif = 3 800 000 – 190 000 (remise) – 72 200 (escompte) = 3 537 800
La TVA n’est pas calculée sur : droit de douane ; assurance, droit d’enregistrement…
Coût d’achat = 3 537 800 + 45 000 + 150 000 +30 000 + 750 000+ 170 000 = 4 682 800
TVA = (3 537 800 + 45 000 + 150 000 + 170 000)*18% = 702 504.

Exemple 5  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Achat d’un camion :
 Le prix facturé : 10 000 000F HT
 Remise 5% ;
 Droit de douane = 700 000F ; droit d’enregistrement = 1 500 000F ;
Assurance pour an : 45 000F ; Frais de Transit = 600 000F
 TVA récupérable 18%.
245 MT 12 345 000
445 TVA 1 818 000
2
481 Fournisseur d’investissement 14 163 000
Prix d’achat définitif = 10 000 000 – 500 000 (remise) = 9 500 000

35
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
La TVA n’est pas calculée sur : droit de douane ; assurance, droit d’enregistrement…
Coût d’achat = 9 500 000 + 700 000 + 1 500 000 + 45 000 + 600 000 = 12 345 000
TVA = (9 500 000 + 600 000)*18% = 1 818 000

Exemple 6  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Achat par chèque de terrain 5 000 000 FCFA, Commission et courtages :
500 000 FCFA ; Droits de mutation : 250 000F; Frais de notaire : 105 000F, TVA
18%.
22 Terrain 5 855 000
445 TVA 108 900
2
521 Banque 5 963 900
La TVA n’est pas calculée sur : le prix du terrain et droit de mutation…
Coût d’achat = 5 000 000 + 500 000 + 250 000 + 105 000 = 5 855 000
TVA = (500 000 + 105 000)*18% = 108 900

Exemple 7  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Achat de machine (500 KFCFA). Commission et courtages : 50 KFCFA ; Droits
d’enregistrements : 45 KCFA ; Frais de notaire : 25 KFCFA ; TVA 18%.
241 MOIC 620
445 TVA 103,5
2
481 Frs d’inv 723,5
La TVA n’est pas calculée sur : le droit d’enregistrement…
Coût d’achat = 500 + 50 +45 +25 = 620  TVA = (500 + 50 + 25)*18% = 103,5

Exemple 8  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Acquisition de camion de livraison 7 500 000F HT, droit de douane 500 000F, droit
d’enregistrement 700 000F, TVA 18%.
245 MT 8 700 000
445 TVA 1 350 000
2
481 Frs d’inv 10 050 000
La TVA n’est pas calculée sur : le droit d’enregistrement et droit de douane …
Coût d’achat = 7 500 000 + 500 000 + 700 000 = 8 700 000
 TVA = (7 500 000)*18% = 1 350 000

Exemple 8  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Acquisition de voiture de tourisme 7 500 000F HT, droit de douane 500 000F, droit
d’enregistrement 700 000F, TVA 18%.
Enregistrez au journal les écritures d’acquisition
245 MT 10 050 000
481 Frs d’inv 10 050 000
La TVA n’est pas calculée sur : le droit d’enregistrement et droit de douane …
Coût d’achat HT = 7 500 000 + 500 000 + 700 000 = 8 700 000

36
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
 TVA = (7 500 000)*18% = 1 350 000
Voiture de tourisme au Coût d’achat TTC = 8 700 000 + 1 350 000 = 10 050 000
Exemple 9  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé
Acquisition de machine outille 4 100 000F HT, frais d’installation 900 000, TVA 18%.
241 MOIC 5 000 000
445 TVA 900 000
2
481 Frs d’inv 5 900 000

Exemple 10  : acquisition suivant SYSCOHADA révisé


Acquisition d’ordinateur DELL 1 300 000F HT, frais d’installation 100 000,
imprimante 600 000F, papier listing 80 000F, cartouche d’encre 15 000F ; logiciel
SAARI 800 000F TVA sur le matériel informatique 5% et autres 18%. Par chèque
244 Matériel info 8 700 000
2
213 Logiciel 800 000
605 Autres achats 95 000
445 TVA récup 261 100
521 Banque 9 856 100
Coût d’achat de mat info = 1 300 000 + 100 000 + 600 000 = 2 000 000  TVA =100000
Coût d’achat de logiciel = 800 000  TVA = 144 000
Autres achats = 80 000 + 15 000 = 95 000  TVA = 17 100
Testez votre niveau (SYSCOHADA révisé)
01-02 : Achat d’une fraiseuse : prix d’achat HT 7 000 000F, transport HT 300 000F,
Frais de transit 1 500 000F, TVA récupérable 1 584 000F.
241 MOIC 8 800 000
445 TVA récup 1 584 000
2
481 Fournisseur d’invest 10 484 000

02-02 : Achat d’un véhicule : prix d’achat HT 5 400 000F, droits de douane 2 600 000F,
TVA non déductible 18%, droit de mutation et frais d’immatriculation 400 000F.
245 MT 9 372 000
481 Fournisseur d’invest 9 372 000

03-02 : Achat d’un immeuble : prix d’achat 18 000 000F, droit de mutation 4 000 000F,
honoraires et frais d’actes 600 000F. Nous réglons par ordre de virement bancaire.
231 Bâtiment 22 600 000
521 Banque 22 600 000

04-02 : Construction d’un immeuble pour logement du personnel : matières et


fournitures consommées 5 000 000F, charges de main d’œuvre directe 3 000 000F,
frais indirects de fabrication 7 000 000F, TVA non déductible 2 700 000F.
245 MT 17 700 000
72 Production immobilisée 17 700 000

37
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
05-02 : Achat d’un camion de livraison : prix d’achat HT 9 200 000F, droits de douane
1 800 000F, TVA déductible 18%, droit de mutation et frais d’immatriculation
1.600 000F. Nous réglons par ordre de virement bancaire.
245 MT 12 600 000
445 TVA récup 1 656 000
2
521 Banque 14 256 000

38
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
06-02 : versement par chèque d’un acompte de 3 000 000F pour commande de
véhicule Renault.
252 Avance et acompte 3 000 000
521 Banque 3 000 000
07-02 : Réception de la facture de RENAULT et réglée par chèque, prix d’achat HT
8 000 000F, TVA déductible 18%.
245 MT 8 000 000
445 TVA 1 440 000
2
252 Avance et acompte 3 000 000
481 Fournisseur 6 440 000
09-02 : Conception d’un Logiciel de comptabilité pour le service financier : matières
et fournitures consommées 500 000F, charges de main d’œuvre directe 400 000F, frais
indirects de fabrication 100 000F, TVA déductible 18%.
213 Logiciel 1 000 000
445 TVA 180 000
2
72 Production immobilisée 3 000 000
10-02 : Achat de deux ordinateurs à 1 300 000F HT l’un, deux imprimantes à 250 000F
HT l’une et un Logiciel de Gestion des matériels 2 000 000F HT. La TVA sur les
matériels informatiques au Mali est au taux réduit de 5% et autres 18%.
244 Matériel informatique 1 800 000
2
213 Logiciel 2 000 000
445 TVA 450 000
2
481 Fournisseur 4 250 000
11-02 : Construction d’un immeuble pour logement du personnel commencée il y a
deux ans est terminée : matières et fournitures consommées 7 000 000F, charges de
main d’œuvre directe 3 000 000F, frais indirects de fabrication 2 000 000F, TVA non
déductible 2 160 000F. Par ailleurs elle avait investi 5 000 000F avant le début
d’année.
231 Bâtiment 14 160 000
72 Production immobilisée 9 160 000
239 Bâtiment en cours 5 000 000
13-02 : Achat d’un immeuble pour 20 000 000F ; les droits de mutations se sont élevés
à 20% du prix d’achat et les honoraires du notaire à 354 000F dont 18% de TVA
déductible ; les règlements ont été effectués par chèque tiré sur la BDM.SA.
231 Bâtiment 24 300 000
445 TVA 54 000
521 Banque 24 354 000
17-02 : Réception de la facture du transitaire : Droits de douane 2 000 000F et frais de
transit sur rectifieuse 4 000 000F HT, TVA 18%. Nous réglons par ordre de virement
bancaire.
241 MOIC 6 000 000
445 TVA 720 000
1
521 Banque 6 720 000

39
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
21-02 : Paiement par chèque des honoraires de l’architecte 2 500 000F, TVA 18% pour
la construction d’immeuble.
231 Bâtiment 2 500 000
445 TVA 450 000
2
521 Banque 2 950 000

Chapitre 8 : AMORTISSEMENT selon SYSOHADA


L’amortissement consiste à répartir le montant du bien sur la durée d’utilité
selon un plan prédéfini.
Les immobilisations amortissables sont : bâtiment ; logiciels et matériels …

Amortissement linéaire (économique)


L’amortissement est dit linéaire lorsque la base d’amortissement reste
constante. Il est aussi appelé l’amortissement économique.
Le point de départ de l’amortissement linéaire est le jour de mise en service et
non le jour d’acquisition du bien.
La base d’amortissement = Coût d’achat – valeur résiduelle
Annuité
Base∗taux∗temps ( jours ) Base∗taux
1ère annuité A1=  ; 2ème annuité A2=
36 000 100
Base∗taux Base∗taux
3ème annuité A3 =  ; 4ème annuité A 4=  
100 100
Date de mise en service DMS
La première annuité est calculée proportionnellement au temps (du jour de
mise en service compté au 31 décembre).
Les mois sont comptés 30 jours et le 15 du mois est pris comme 15 jours.
La date de mise en service DMS : le 1er , le 02 et le 03 : on compte le mois entier
La date de mise en service DMS : le 28 ; 29 ;30 : on se reporte au mois suivant
Exemple :
Base∗taux∗1 an
Date de mise en service DMS le 01er janvier 2000  A1=
100
Base∗taux∗7 mois
Date de mise en service DMS le 01er juin 2000  A1=
1200
Base∗taux∗281 jours
Date de mise en service DMS le 20 mars 2000  A1=
36000
Base∗taux∗105 jours
Date de mise en service DMS le 15 sept 2000  A1=
36000
Le taux linéaire est constant et égal 100 sur durée de vie
100 1200
 taux= Durée de vie outaux= Durée de vie(mois)
Exemple   : tableau d’amortissement linéaire
Un matériel acquis et mis en service le 01/04/2000 pour 5.000.000 Durée vie 5 ans.
Présenter le plan d’amortissement
Période Base Annuité Cumul VCN
00 5 000 000 5 000 000x 20% x 9/12 = 750 000 750 000 4 250 000

40
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
01 5 000 000 5 000 000x 20% = 1 000 000 1 750 000 3 250 000
02 5 000 000 5 000 000x 20% = 1 000 000 2 750 000 2 250 000
03 5 000 000 5 000 000x 20% = 1 000 000 3 750 000 1 250 000
04 5 000 000 5 000 000x 20% = 1 000 000 4 750 000 250 000
05 5 000 000 5 000 000 x 20% x 3/12 = 250 000 5 000 000 0
Comptabilisation de l’annuité au 31/12/N
68 Dotation aux amortissements X
1
28 .. Amortissement de ….. X
Amortissement dégressif à taux décroissant ADTD
Le mode d’amortissement dégressif à taux décroissant ou méthode SOFTY
(Sum Of the year’s digits) consiste à amortir l’immobilisation selon une suite
arithmétique décroissante par l’application d’un taux décroissant à la base
d’amortissement.
L’ADTD est utilisé lorsqu’il permet au mieux de traduire le rythme de la
consommation des avantages économiques attendus
La Base amortissable = valeur d’entrée – valeur résiduelle
Détermination du Taux décroissant
Le taux décroissant est obtenu en faisant le rapport nombre d’année restant à
courir jusqu’à la fin de la durée d’utilité du bien et de la somme des numéros
d’ordre de l’ensemble des années.
Pour une Durée : « n » année  le taux décroissant
1ère année n 2ème année n−1
taux= taux=
n ( n+1 ) n ( n+1 )
2 2
3ème année n−2 4ème année n−3
taux= taux=
n ( n+1 ) n ( n+1 )
2 2
5ème année n−4 nème année 1
taux= taux=
n ( n+1 ) n ( n+1 )
2 2
Exemple : Durée vie : 5 ans Exemple : Durée vie : 4 ans
 1 + 2 + 3 + 4 + 5 = 15  1 + 2 + 3 + 4 = 10
1ère année 5 1ère année 4
taux = taux=
15 10
ème
2 année 4 2ème année 3
taux = taux=
15 10
ème
3 année 3 3ème année 2
taux = taux=
15 10
4ème année 2 4ème année 1
taux = taux=
15 10
L’annuité d’amortissement dégressif AD
AD = Base amortissable * taux dégressif de l’exercice
La base d’amortissement reste constante d’un exercice à l’autre.
La 1ère annuité est calculée sur une année (pas de décompte de jours et de mois).

41
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
V 0∗n V ∗n−1
A 1= A 2= 0
1 annuité
ère
n ( n+1 ) 2 annuité
ème
n ( n+1 )
2 2
L’annuité d’amortissement dégressif AD
AD = Base amortissable * taux dégressif de l’exercice
Application : Base amortissable 6 000 000F ; durée de vie 5 ans, mis en service le 01 er
janvier 2017. Présenter le plan d’amortissement dégressif à taux décroissant.
Base Taux Annuité
D
2017 6 000 000 5 000∗5
6 000 =2000 000
15 15
2018 6 000 000 4 000∗4
6 000 =1 600 000
15 15
2019 6 000 000 3 000∗3
6 000 =1200 000
15 15
2020 6 000 000 2 000∗2
6 000 =800000
15 15
2021 6 000 000 1 000∗1
6 000 =400 000
15 15
Amortissement dégressif fiscal ADF
L’amortissement dégressif fiscal est autorisé par l’administration fiscale, d’où
l’amortissement fiscal. Peuvent faire l’objet de l’amortissement dégressif les
biens acquis à l’état neuf et dont la durée de vie est supérieure à 3 ans.
Mécanisme :
 Point de départ : le 1er jour du mois d’acquisition
 Taux d’amortissement dégressif : taux constant x coefficient
Coef = 1,5 si la durée est 3 ou 4ans
100
t d=
Durée
∗coefficient Coef = 2 si la durée est 5 ou 6ans
Coef = 2,5 si la durée est sup à 6 ans
Annuité d’amortissement = VCN début de période x taux dégressif :
* Formule de calcul de l’amortissement dégressif fiscal :
1ère annuité Base∗t d∗mois VCN 1=Base− A 1
A1=
1200
2ème annuité VCN 1∗t d VCN 2=VCN 1 −A 2
A2=
100
3ème annuité VCN 2∗t d VCN 3=VCN 2 −A 3
A3 =
100
Attention : le taux dégressif devient linéaire lorsque ce dernier devient supérieur.
En fait on compare le taux dégressif au taux linéaire calculé sur la durée restante à
courir. La 1ère année est prise comme 12 mois on ne tient pas compte de prorata.
Exemple  1 : tableau d’amortissement dégressif fiscal
Un matériel acquis et mis en service le 01/04/2000 pour 5.000.000 Durée vie 5 ans.
Présenter le plan d’amortissement dégressif

42
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Période Base Annuité Cumul VCN
d’amort
31/12/00 5 000 000 5 000 000x 40% x 9/12 =1 500 000 1 500 000 3 500 000
01 3 500 000 3 500 000x 40% = 1 400 000 2 900 000 2 100 000
02 2 100 000 2 100 000x 40% = 840 000 3 740 000 1 260 000
03 1 260 000 1 260 000x 50% = 630 000 4 370 000 630 000
04 630 000 630 000x 100% = 630 000 5 000 000 0
Note : le taux dégressif devient linéaire lorsque ce dernier est supérieur.
En 2002 : il reste 36 mois (60-24) et le taux linéaire = 1200 / 36 = 33,3% < taux
dégressif
En 2003 : il reste 24 mois (60-36) et le taux linéaire = 1200 / 24 = 50% > taux dégr  :
50%
En 2004 : il reste 12 mois et le taux linéaire = 1200/12 = 100% > taux dégressif : 100%
Exemple  2 : tableau d’amortissement dégressif fiscal
Un matériel acquis et mis en service le 31 mai 2000 pour 4 500.000 Durée vie 4 ans.
Présenter le plan d’amortissement dégressif fiscal.
Période Base Annuité Cumul VCN
d’amort
00 4 500 000 4 500 000x 37,5% x 8 /12 = 1 125 1 125 000 3 375 000
01 3 375 000 000 3 390 625 2 109 375
02 2 109 375 3 375 000x 37,5% = 1 265 625 4 445 312,5 1 054 687,5
03 1 054 2 109 375 x 50% = 1 054 687,5 4 500 000 0
687,5 1 54 687,5 x 100% = 1 054 687,5
Amortissement par unité d’œuvre
Ce mode d’amortissement consiste à répartir le montant amortissable en
fonction d’unité d’œuvre qui peuvent être le nombre de produits fabriqués, le
nombre d’heure de MOD ; le nombre d’heure de fonctionnement de machines
' nbre d ' unité d ' oeuvreconsommée
Annuité d amortissement=Base x
total d ' unité d' oeuvre prévue

Note : on n’applique de prorata temporis.


Exemple : amortissement par unité d’œuvre
Le 01/01/N une entreprise a acquis une machine dont le coût d’acquisition est
de 650 000F. La valeur résiduelle est de 50 000F. La durée d’utilité de la
machine est de 5 ans.
On vous indique que les avantages économiques attendus sur les 5 exercices
sont mesurés en fonction des unités de fabriquées soit respectivement :
Années Total
Unités fabriquées 150 000 250 000 250 000 50 000 50 000 750 000
Tableau d’amortissement par unité fabriquée
Base = 650 000 – 50 000 = 600 000
Années Base Annuités Cumul VCN
N 600 000 150 000 120 000 480 000
600 000 x =120 000
750 000
N+1 600 000 250 000 320 000 280 000
600 000 x =200 000
750 000

43
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
N+2 600 000 250 000 520 000 80 000
600 000 x =200 000
750 000
N+3 600 000 50 000 560 000 40 000
600 000 x =40 000
750 000
N+4 600 000 50 000 600 000 40 000
600 000 x =40 000
750 000
Comptabilisation de l’amortissement selon le SYSCOHADA
L’annuité d’amortissement est enregistrée au 31/12 : Débit 681/852 et Crédit 28 …
681 Dotation aux amortissements d’exploitation (destiné à l’activité courante)
852 Dotation aux amortissements HAO (si la dépréciation est due à une destruction
accidentelle ; à une restructuration de l’entité et à l’abandon du bien)
211 Frais de développement 2811 Amort des frais de développement
212 Brevets et licence 2812 Amort des brevets et licence
213 Logiciels et site internet 2813 Amort des logiciels et site internet
214 Marques 2814 Amortissement des marques
215 Fonds commercial 2815 Amortissement du fonds commercial
231 Bâtiments 2831 Amortissement des bâtiments
241 MOIC 2841 Amortissement MOIC
22 Terrain 2824 Amortissement des travaux de mises en
valeur des terrains
2441 Matériel de Bureau 2844 Amort des matériels et Mobilier
2442 Matériel informatique
2443 Matériel bureautique
2444 Mobilier de Bureau
245 Matériels de transports 2845 Amort des matériels de transports

Amortissement accéléré :
Selon l’article 152 dans du code général des impôts pourront faire l’objet d’un
amortissement accéléré :
- Les matériels et outillages : utilisés exclusivement pour les opérations
industrielles de fabrication de matériels et de transport - normalement utilisables
pendant plus de 3 ans – avoir une valeur CAF frontière Mali au moins égale à 1
million de F CFA.
- Les immeubles affectés au logement du personnel : être construits en dur,
conformément à un plan approuvé par la Direction de l’Habitat. Le prix de
revient de chaque logement ne pouvant dépasser 9 millions F CFA.
Mécanisme de l’Amortissement accéléré des matériels et outillages
 Base d’amortissement = valeur brute (coût d’achat HT) – valeur résiduelle
 Taux d’amortissement = 100 /durée de vie (taux constant)
 La 1ère annuité est égale à l’annuité constante x 2 (s’il s’agit des 12 premiers
mois ou les 360 premiers jours)
 les autres annuités également à l’annuité constante.
Mécanisme de l’Amortissement accéléré des logements affecté au personnel
La première annuité d’amortissement est forfaitairement fixé à 25 % du prix devient :
les autres annuités égales annuité constante normale.
Note : l’amortissement accéléré ne s’applique pas sur les magasins et hangar. Dans ce
cas on procédera à l’amortissement linéaire.
Exemple  1 : tableau d’amortissement accéléré

44
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Un matériel acquis et mis en service le 01/01/2000 pour 5.000.000 Durée vie 5 ans.
Présenter le plan d’amortissement accéléré.
Période Base Annuité Cumul VCN
d’amort
00 5 000 000 5 000 000x 20% x2 = 2 000 000 2 000 000 3 000 000
01 5 000 000 5 000 000x 20% = 1 000 000 3 000 000 2 000 000
02 5 000 000 5 000 000x 20% = 1 000 000 4 000 000 1 000 000
03 5 000 000 5 000 000x 20% = 1 000 000 5 000 000 0

Exemple 2: tableau d’amortissement accéléré


Un matériel acquis et mis en service le 01/04/2000 pour 5.000.000 Durée vie 5 ans.
Présenter le plan d’amortissement
Période Base Annuité Cumul VCN
d’amort
00 5 000 000 5 000 000x20%x9/12 x2 = 1 500 000 1 500 000 3 500 000
01 5 000 000 5 000 000 x 20%x3/12 x2 = 500 000
5 000 000 x 20%x 9/12 = 750 000 2 750 000 2 250 000
02 5 000 000 5 000 000 x 20% = 1 000 000 3 750 000 1 250 000
03 5 000 000 5 000 000 x 20% = 1 000 000 4 750 000 250 000
04 5 000 000 5 000 000 x 20% x 3/12 = 250 000 5 000 000 0

45
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Amortissement dérogatoire
L’amortissement dérogatoire est la différence entre l’amortissement économique
(linéaire) et l’amortissement fiscal (dégressif) sur un même bien amortissable.
Amortissement dérogatoire = Amortissement fiscal – Amortissement économique
AD = AF – AE  AF c’est l’amortissement dégressif
 AE c’est l’amortissement linéaire
Si AD est positif  on débite 851 et on crédite 151
Si AD est négatif  on débite 151 et on crédite 861
Exemple : Vo = 9 000 000 F durée 5 ans acquis le 01/01/N.
Amortissement linéaire est économique et l’amortissement dégressif est fiscal.
Questions : enregistrement toutes les écritures au 31/12 de chaque exercice.

Solutions  :
Périodes Amortissement fiscal AF Amortissement Amortissement
Dégressif économique AE Linéaire dérogatoire
Base (VCN) Annuité AF Base (Vo) Annuité AE AF - AE
N 12 000 000 4 800 000 12 000 000 2 400 000 2 400 000
N+1 7 200 000 2 880 000 12 000 000 2 400 000 480 000
N+2 4 320 000 1 728 000 12 000 000 2 400 000 -672 000
N+3 2 592 000 1 296 000 12 000 000 2 400 000 -1 104 000
N+4 1 296 000 1 296 000 12 000 000 2 400 000 -1 104 000
Journal
31/12/N
681 dotations aux amortissements 2 400 000
284 amort. Mat 2 400 000
(dotation de l’exercice N)
31/12/N
851 dotations aux provisions réglementées 2 400 000
151 amortissement dérogatoires 2 400 000
(dotations aux provisions réglementées)
31/12/N+1
681 dotations aux amortissements 2 400 000
284 amort. Mat 2 400 000
(dotation de l’exercice N+1)
31/12/N+1
851 dotations aux provisions réglementées 480 000
151 amortissement dérogatoires 480 000
31/12/N+2
681 dotations aux amortissements 2 400 000
284 amort. Mat 2 400 000
(dotation de l’exercice N+2)
31/12/N+2
151 amortissement dérogatoires 672 000
861 reprises de provisions réglementées 672 000
(reprises de provisions réglementées)

46
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 8 : opération de désinvestissement


Les numéros de comptes prévus par le SYSCOHADA révisé
Immobilisation n’est pas considérée Immobilisation considérée comme
comme courante courante (fréquentes et récurrentes)
812 Valeur comptable de C I 654 Valeur comptable de C C I
822 Produit de cession d’I 754 Produits des cession C I
485 Créance sur cession 414 Créance sur cession courante
La décomptabilisation d’une immobilisation se fait en trois écritures :
 La comptabilisation de la valeur de sortie si celle-ci est « supérieure à
zéro »
Immobilisation n’est pas considérée Immobilisation considérée comme courante
comme courante (fréquentes et récurrentes)
485 Créance / cession 414 Créance / cession
822 Prt de cession 754 Prt Cession courante
443 TVA 443 TVA
NB  : sauf indication contraire l’immobilisation n’est pas courante.
 La constatation de l’amortissement complémentaire du 01er janvier au
Base∗taux∗ jours
jour de cession compté AC=
36 000
Immobilisation n’est pas considérée Immobilisation considérée comme courante
comme courante (fréquentes et récurrentes)
681 Dotation At 681 Dotation At
28.. Amort … 28.. Amort …
NB  : sauf indication contraire l’immobilisation n’est pas courante.
 L’enregistrement de la comptabilisation du bien pour sa valeur nette
des seuls amortissements
Immobilisation n’est pas considérée Immobilisation considérée comme courante
comme courante (fréquentes et récurrentes)
812 VCCI 654 VCCCI
2 … Actif Immobilisé 2 … Actif immobilisé
(reprise Vo) (reprise Vo)
28… Amort 28..
812 VCCI 654 VCCCI
(reprise de cumul) (reprise de cumul)
NB  : sauf indication contraire l’immobilisation n’est pas courante.
Les deux écritures de sorties peuvent être regroupées
Immobilisation non courante Immobilisation courante
8122 VCCI 654 VCCCI
28.. Amort 28. Amort
2 … Actif Immob Vo 2 … Actif immobilisé Vo
(sortie) (sortie )
Le SYSCOHADA distingue quatre cas :
 la mise au rebut,
 la destruction ;
 la vente et
 l’échange.

47
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

48
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
1.- La mise au rebut de l’immobilisation (SYSCOHADA)
L’immobilisation mise au rebut est retirée du patrimoine sans aucune
contrepartie. Si l’épave est cédée même pour une somme minime, il s’agit
d’une vente et non d’une mise au rebut.
La comptabilisation se limite :
 L’amortissement complémentaire  (D 681 et C 284)
 La reprise de la valeur d’origine et du cumul d’amortissement
Cas particulier : l’abandon de l’immobilisation
Dans le cas de l’abandon on ne calcule que la dotation HAO de l’exercice
852 Dotation HAO x
28.. Amortissement x
Exemple : une machine de 6 000 000F, durée de vie 5 ans, est mise en service le 01er
juin 2014. La machine est mise au rebut le 24 mai 2017 sans contrepartie.
Passez les écritures nécessaires de sortie (amortissement linéaire)
681 Dotation aux amortissements 480 000
2841 Amortissement MOIC 480 000
Amortissement complémentaire
Du 01/01/2017 au 24/05/2017 = 144 jours
6 000 000∗20∗144
=480 000
36 000
812 Valeur comptable de cession 6 000 000
241 MOIC 6 000 000
(Reprise de valeur brute)
2841 Amortissement MOIC 3 580 000
812 Valeur comptable de cession 3 580 000
(reprise de cumul d’amortissement)
Du 01er juin 2014 au 24 mai 2017 = 1074 jours
6 000 000∗20∗1074
=3580 000
36 000
Exemple : une machine de 7 290 000F, durée de vie 5 ans, est mise en service le 01er
janvier 2015. La machine est mise au rebut le 20 mars 2017 sans contrepartie.
Passez les écritures nécessaires de sortie (amortissement dégressif, coef = 2)
7 290 000∗40 4 374 000∗40
Solution : A2015 = =2 916 000; A2016 = =1749 600
100 100
2 624 400∗40∗80
A2017 (A C)= =233 280 Cumul = 4 898 880
36 000
681 Dotation aux amortissements 233 280
2841 Amortissement MOIC 233 280
Amortissement complémentaire
Du 01/01/2017 au 20/03/2017 = 80 jours
812 Valeur comptable de cession 2 391 120
2841 Amortissement MOIC 4 898 880
241 MOIC 7 290 000
(sortie de Vo et cumul)
Cas particulier : l’abandon de l’immobilisation
Dans le cas de l’abandon on ne calcule que la dotation HAO de l’exercice
852 Dotation HAO x
28.. Amortissement x

49
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
2.- la destruction de l’immobilisation
Le traitement de l’immobilisation détruite, en général accidentellement,
dépend de son régime d’assurance :
 Si l’assurance ne couvre pas la destruction elle est traitée comme la
mise au rebut ;
 Si l’assurance couvre la destruction, l’opération est assimilée à une
vente, l’indemnité d’assurance formant le prix de cession.
Note : la dotation est HAO 852 et non d’exploitation.
Exemple :
Un camion de 24 300 000F, durée de vie 5 ans, est mis en service le 15 octobre
2015. Le camion est détruit par suite d’un accident survenu le 15 juillet 2017.
L’entreprise sinistrée bénéfice d’un chèque de 20 000 000F pour indemnité
d’assurance.
Passez les écritures nécessaires de sortie (amortissement linéaire)
521 Banque 20 000 000
822 Produit de cession 20 000 000
(chèque reçu / indemnité d’assurance)
852 Dotation aux amortissements HAO 2 632 500
284 Amortissement MT 2 632 500
5 Amortissement complémentaire
Du 01/01/2017 au 15/07/2017 = 6,5 mois
24 300 000∗20∗6,5
=2 632 500
1200
812 Valeur comptable de cession 24 300 000
245 MT 24 300 000
(Reprise de valeur brute)
284 Amortissement MOIC 10 327 500
1 812 Valeur comptable de cession 10 327 500
(reprise de cumul d’amortissement)
Du 01 /10/2015 au 15/07/2017 = 25,5 mois
24 300 000∗20∗25,5
=10 327 500
1200
Les deux écritures de sorties peuvent être regroupées
812 Valeur comptable de cession 13 972 500
284 Amortissement MOIC 10 327 500
1 245 MT 24 300 000
(sortie )

50
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
3.- la cession (vente) de l’immobilisation
En cas de vente de l’immobilisation, les écritures à passer sont :
 La cession au prix de cession : D485 et C822 /443 TVA
 La dotation complémentaire D681 et C28..
 La sortie du Bien cédé pour sa Vo : D 812 et C2 …
 L’annulation de cumul d’amortissement : D28.. et C 812
Exemple :
Un camion de 24 300 000F, durée de vie 5 ans, est mis en service le 15 octobre
2015. Le camion est cédé le 15 juillet 2017 au prix de 21 712 000F TTC.
Passez les écritures nécessaires de cession et de sortie (amortissement linéaire)
485 Créance sur cession 21 712 000
822 Produit de cession 18 400 000
443 TVA facturée 3 312 000
(cession )
681 Dotation aux amortissements 2 632 500
284 Amortissement MT 2 632 500
5 Amortissement complémentaire
Du 01/01/2017 au 15/07/2017 = 6,5 mois
24 300 000∗20∗6,5
=2 632 500
1200
812 Valeur comptable de cession 24 300 000
245 MT 24 300 000
(Reprise de valeur brute)
284 Amortissement MOIC 10 327 500
1 812 Valeur comptable de cession 10 327 500
(reprise de cumul d’amortissement)
Du 01 /10/2015 au 15/07/2017 = 25,5 mois
24 300 000∗20∗25,5
=10 327 500
1200
Les deux écritures de sorties peuvent être regroupées
812 Valeur comptable de cession 13 972 500
284 Amortissement MOIC 10 327 500
1 245 MT 24 300 000
(sortie )

51
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
2.- l’échange ou cession avec reprise
Le SYSCOHADA enregistre séparément : la vente de l’ancien au prix de reprise et
l’acquisition du nouveau bien au prix reprise majorée de la soulte.
Soulte = Vo TTC du matériel acquis – Prix de cession TTC du matériel sorti
D485 créances sur cession PC TTC
822 Produit cession……………PC HT
443 TVA facturée…………….TVA
(la vente de l’ancien)
24 matériel …………………… PA. HT
445 TVA récupérable………….TVA
481 Fournisseur d’investissement ………..TTC
(l’acquisition du nouveau bien)
481 fournisseur d’investissement Vo TTC
485 créances sur cession PC TTC
521 banque Soulte
(enregistrement de la soulte = Vo TTC – PC TTC)
Exemple  : L’ordinateur HP acheté à le 01er janvier 2014 pour 1 000 000F HT et amorti
sur 5 ans. Le 01er avril 2016 l’entreprise a acquis un nouvel ordinateur DELL pour
1 400 000F HT durée 5 ans, en remplacement de HP repris à 300 000F ;
Questions : Reconstituez l’opération d’échange du 01/04/2016, puis enregistrez la
dotation complémentaire et la sortie de HP ainsi que le paiement par chèque de la
Soulte effectué le jour même.
Solution
--------------- 01/04 -------------------- --------------- 31/12/ 2016 .------------
485 Créance sur cession 354 000 681 Dotation 50 000
822 Produit de cession 354 000 2844 Amort MM 50 000
(cession de HP) (dotation complémentaire)
244 Matériel et Mobilier 1 400 000 --------------- -----------------------
445 TVA récup 252 000 812 valeur comptable 1 000 000
481 Frs d’invest 1 652 000 2442 Mat info 1 000 000
(acquisition de DELL) (sortie de HP)
481 Frs d’invest 1 652 000 ---------------- ---------------
485 Créance sur cession 354 000 2844 amort MM 450 000
521 Banque 1 298 000 812 Valeur comptable 450
(paiement de la soulte) 000

52
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Cession ou échange avec plus-value à réinvestir


Résultat sur cession = prix de cession HT – VCN ou (cpte 82 – cpte 81)
VCN = Vo – Cumul d’amortissement à la sortie
Il y a plus-value sur cession si le résultat sur cession est positif. Cette plus-value peut
être réinvestir.
851 Dotation HAO aux provisions règlementées M
15 Plus-value de cession à réinvestir M
2
Constitution de la plus-value à réinvestit)

152 Plus-value de cession à réinvestir M*t%


86 Reprises HAO aux provisions règlementées M*t%
1
Emploi total ou partiel de la plus-value à réinvestit
Exemple : plus-value à réinvestir
Un camion de 12 000 000F HT est mis en service le 02/01/N et amorti au taux
linéaire de 15% cédé le 30 juin N+2 au prix de 10 500 000F HT. L’entreprise
prend l’engagement de réinvestir la plus-value et acquiert à ce titre le
02/01/N+3 un nouveau camion de 15 000 000F HT amorti au taux linéaire de
25%. TVA 18%.
Passez les écritures : 02/01/N ; 31/12/N ; 31/12/N+1 ; 30/06/N+2 ; 31/12/N+2 ;
02/01/N+3 ; 31/12/N+3.
Solution
------------ 02/01/N --------- ------------30/06/N+2 --------------
245 Mat de trpt 12 000 000 2845 Amort MT 3 600 000
445 TVA 2 160 000 812 Valeur cptable 3 600 000
481 Frs d’invest 14 160 000 12 000 000 * 12%*30/12
------------31/12/N -------------- -------------- 31/12/N+2 -----------
681 Dotation 1 800 000 851 Dotation HAO 2 100 000
2845 Amort MT 1 800 000 152 Plus-value de cession 2 100 000
12 000 000 *15% Plus-value = 10 500 000 – (12 000 000 – 3 600 000)
= 2 100 000
------------31/12/N +1-------------- ------------- 02/01 / N+3 -----------
681 Dotation 1 800 000 245 Mat de trpt 15 000 000
2845 Amort MT 1 800 000 445 TVA 2 700 000
12 000 000 *15% 481 Frs d’invest 17 700 000
------------30/06/N+2 -------------- ------------31/12/N+3 --------------
485 Créance sur C 12 390 000 681 Dotation 3 750 000
822 Produit de C 10 500 000 2845 Amort MT 3 750 000
443 TVA 1 890000 15 000 000 * 25%
(cession)
------------30/06/N+2 -------------- -------------- 31/12/N+3 -----------
681 Dotation 720 000 152 Plus-value de C 525 000
2845 Amort MT 720 000 861 Reprise HAO 525 000
12 000 000 * 12%*6/12 2 100 000 *25%
------------30/06/N +2 --------------
812 Valeur cptable 12 000 000
245 Amort MT 12 000 000
Sortie de Vo

53
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

54
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Cession faite à un non négociant en bien d’occasion 


Reversement de TVA (prévu dans le code général des impôts)
En fait, si le matériel est acheté à l’état neuf et revendu à un non
négociant en bien d’occasion (c’est-à-dire à un autre utilisateur), avant le
commencement de la 4ième année civile suivant celle de la rentrée du bien,
une fraction de la TVA initialement déduite doit être reversée.
Cette TVA doit être portée sur la facture adressée au cessionnaire qui
bénéficiera de sa récupération. La vente dans ce cas, est exonérée de la
TVA ; le bien cédé garde toujours la qualité d’immobilisation. Le
reversement de la TVA augmente la VCN. De ce fait il est nécessaire de
calculer la VEC corrigée (VCN C).

Cession faite à un négociant en biens d’occasion  :


Dans ce cas, le bien cédé perd la qualité d’immobilisation et sera
considéré comme un élément du stock du négociant. (Pas de
reversement de TVA).
Par exemple : Un véhicule est acquis à l’état neuf en 2000 donnera lieu à un
reversement de TVA s’il est revendu à un non négociant de biens d’occasion avant
le 1-1-2004. C’est à dire s’il est revendu en 2000, 2001, 2002, 2003 ; le reversement de
la TVA est égal au 1/5 de la TVA initialement déduite par année ou fraction
manquante pour atteindre les 5 ans.
- Si le matériel est cédé en 2000 : Reversement  TVA récup x 4/5
- Si le matériel est cédé en 2001 : Reversement  TVA récup x 3/5
- Si le matériel est cédé en 2002 : Reversement  TVA récup x 2/5
- Si le matériel est cédé en 2003 : Reversement  TVA récup x 1/5
- Si le matériel est cédé en 2004 : pas de Reversement  TVA récup

55
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Exemple  : cession de matériel à un non négociant de biens d’occasion
Une machine-outil acquise le 11 juillet N-2 pour 9 000 000F HT, TVA 18% a fait l’objet
d’une cession le 21-06-N, à une entreprise n’ayant pas la qualité de négociant en
biens d’occasion. Le prix de cession, payé par chèque, est de 6 000 000FHT. Le bien a
fait l’objet d’un amortissement linéaire au taux de 10%.
Présenter la facture à adresser au cessionnaire.
Passer les écritures nécessaires au 21 juin puis au 31/12/N chez le cédant et chez le
cessionnaire.
  ----------- --------  
521 Banque 6 000 000  
  822 Produit cession 6 000 000
  cession  
  ------- ------------  
812 Valeur cptable 648 000  
  4441 TVA décaissée 648 000
  9 000 000 x18% x 2/5  
  TVA à reverser  
  -------- --------------  
681 Dot 427 500  
  2841 Amort MOI 427 500
  dot complé  
  ----------- ---------  
812 VCN 9 000 000  
  241 MOI 9 000 000
  (sortie de machine)  
--------- ------------
284
1 Amort 1 752 500
812 Valeur comptable 1 752 500
(sortie de cumul)
Cas de Cession de bien immeuble
En fait, si le bâtiment est revendu avant le commencement de la 4 ième année civile
suivant celle de la rentrée du bien, une fraction de la TVA initialement déduite doit
être reversée.
Par exemple : Bâtiment acquis en 2000 donnera lieu à un reversement de TVA s’il est
revendu avant le 1-1-2004 c’est à dire s’il est revendu en 2000, 2001, 2002, 2003,. Le
reversement de la TVA est égal au 1/5 de la TVA initialement déduite par année ou
fraction manquante pour atteindre les 5 ans.
- Si le bâtiment est cédé en 2000 : Reversement  TVA récup x 4/5
- Si le bâtiment est cédé en 2001 : Reversement  TVA récup x 3/5
- Si le bâtiment est cédé en 2002 : Reversement  TVA récup x 2/5
- Si le bâtiment est cédé en 2003 : Reversement  TVA récup x 1/5
- Si le bâtiment est cédé en 2004 : pas de Reversement  TVA récup

56
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 9 : Régularisations des comptes de gestions 


1.- Régularisation des stocks
L’inventaire intermittent – régularisation des stocks de marchandises

Régularisation des stocks de marchandises selon le SYSCOHADA


« annulation du SI  D6031 et C 31, création du SF  D31 et C6031 »
603 Variation de stocks SI
1 31 Stocks de marchandises SI
(annulation du stock de début d’exercice)
31 Stocks de marchandises SF
6031 Variation de stocks SF
(constatation du stock de fin d’exercice)

Régularisation des stocks de marchandises selon le SYSCOHADA


«  Ajustement de stock de fin d’exercice SF – SI  +  D31 et C6031 »Stockage
31 Stocks de marchandises SF – SI > 0
6031 Variation de stocks SF – SI > 0
(ajustement de stocks de fin d’exercice)

Régularisation des stocks de marchandises selon le SYSCOHADA


«  Ajustement de stock de fin d’exercice SF – SI  -  D6031 et C31 » déstockage
6031 Variation de stocks SI – SF >0
31 Stocks de marchandises SI – SF >0
(ajustement de stocks de fin d’exercice)
Exemple :
Stock de marchandises au 01er janvier N 3 000 000
Stock de marchandises au 31 décembre N 4 000 000
Régulariser les stocks au 31 décembre.
Réponses :
Régularisation des stocks de marchandises selon le SYSCOHADA
«  annulation du SI  D6031 et C 31, création du SF  D31 et C6031 »
6031 Variation de stocks 3 000 000
31 Stocks de marchandises 3 000 000
(annulation du stock de début d’exercice)
31 Stocks de marchandises 4 000 000
6031 Variation de stocks 4 000 000
(constatation du stock de fin d’exercice)

Régularisation des stocks de marchandises selon le SYSCOHADA


«  Ajustement de stock de fin d’exercice SF – SI  +  D31 et C6031 »
31 Stocks de marchandises 1 000 000
6031 Variation de stocks 1 000 000
(ajustement de stocks de fin d’exercice)

57
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
L’inventaire intermittent – régularisation des stocks de produits finis
Régularisation des stocks de produits finis selon le SYSCOHADA
« annulation du SI  D736 et C 36, création du SF  D36 et C736 »
736 Variation de stocks de produits SI
36 Stocks de produits finis SI
(annulation du stock de début d’exercice)
36 Stocks de produits finis SF
736 Variation de stocks de produits SF
(constatation du stock de fin d’exercice)

Régularisation des stocks de produits finis selon le SYSCOHADA


«  Ajustement de stock de fin d’exercice SF – SI  +  D36 et C736 »Stockage
36 Stocks de produits finis SF – SI > 0
736 Variation de stocks de produits SF – SI > 0
(ajustement de stocks de fin d’exercice)

Régularisation des stocks de produits finis selon le SYSCOHADA


«  Ajustement de stock de fin d’exercice SF – SI  -  D736 et C36 » déstockage
736 Variation de stocks de produits SI – SF >0
36 Stocks de produits SI – SF >0
(ajustement de stocks de fin d’exercice)
Exemple :
Stock de marchandises au 01er janvier N 15 000 000
Stock de marchandises au 31 décembre N 12 000 000
Régulariser les stocks au 31 décembre.
Réponses :
Régularisation des stocks de produits finis selon le SYSCOHADA
«  annulation du SI  D736 et C 36, création du SF  D36 et C736 »
736 Variation de stocks 15 000 000
36 Stocks de produits 15 000 000
(annulation du stock de début d’exercice)
36 Stocks de produits 12 000 000
736 Variation de stocks 12 000 000
(constatation du stock de fin d’exercice)

Régularisation des stocks de marchandises selon le SYSCOHADA


«  Ajustement de stock de fin d’exercice SF – SI  -  D736 et C36 »
736 Variation de Stocks de produits 3 000 000
36 Stocks de produits finis 3 000 000
(ajustement de stocks de fin d’exercice)

2.- Régularisation des stocks de fournitures non stockables

58
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Les stocks restants des stocks restant des matières et fournitures non
stockables (compte 605) ; stocks restant de timbres postes (compte 616) ;
stocks restant de timbres. Ils constituent, au 31 décembre, des charges
constatées d’avance 476.
Débit 476 CCA ------------------ HT
Crédit 6… --------------------------------- HT

Exemple : au 31 décembre N, on constate (TVA 18%) :


- Des tichets de carburant d’une valeur de 60 000F FCFA restent
inutilisés au 31/12/N ;
- Les rames de papier restant sont estimées à 20 000 F.
- Produits d’entretiens enregistrés (non stockables) pour 600.000 F et
consommés à 75 %
- Fournitures de bureau enregistrées (non stockable) pour 300.000 F et
non consommés à 10 %
TAF : Passez au journal les écritures de régularisations au 31/12/N (TVA
18%)
Solution
476 CCA 600 000 476 CCA 20 000
605 Autres achats 600 000 605 Autres achats 20 000
Svt achats non consommés Svt achats non consommés
476 CCA 150 000 476 CCA 30 000
605 Autres achats 150 000 605 Autres achats 30 000
Svt achats non consommés 600 000*25% Svt achats non consommés 300 000*10%

3.- Les charges payées d’avance


Une charge payée mais non encore consommée : est une charge constatée d’avance.
Une charge consommée mais non payée : est une charge à payer.
Les charges périodiques telles que la prime d’assurance ; l’abonnement souscrit ; les
intérêts d’emprunts payés d’avance ; le loyer payé d’avance sont généralement payées
d’avance. La partie concernant l’exercice N+1 est un charge constatée d’avance.
Débit 476 «  C.C.A » …………. HT
Crédit 6252 « Prime d’assurance » …………. P X m/12
Crédit 6265 « Documentations Générale » …. (Abonnement X m/12)
Crédit 6712 « Intérêts des emprunts » ………….. (Intérêts payés d’avance)
Crédit 622 « location » ………………………… (loyer payé d’avance)
Notes : Ces régularisations s’effectuent hors TVA récupérable.
Notes : Les achats de matières et marchandises, non livrés par le client, ne sont pas pris
en compte dans les C.C.A.

59
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Exemple : La prime annuelle d’assurance de 90 000F couvre la période du 01/04/N
au 31/03/N+1. Au 31/12/N, on constate qu’il reste 3 mois non consommé donc la
90 000
CCA est de 30 000F ( ∗3)
9
------------------------------ 31/12/N ---------------------------
476 CCA 30 000
625 Prime d’assurance 30 000
Exemple : La location semestrielle du magasin 150 000F couvre la période du
01/11/N au 30/04/N+1. Au 31/12/N, on constate qu’il reste 4 mois non consommé
150 000
donc la CCA est de 100 000F ( ∗4 )
6
------------------------------ 31/12/N ---------------------------
476 CCA 100 000
622 Location 100 000
Exemple : A la clôture de l’exercice N, on dispose des renseignements
suivants :
- Prime annuelle d’assurance payée le 1er mai N : 360.000 F
- Abonnement annuel à l’Essor payé le 1er avril N : 180.000 F
- La prime annuelle d'assurance incendie d'un montant de 750.000 F HT a été
réglée le 05/10/N + 1 et couvre la période du 01/10/N au 30/09/N+1.
- Le loyer trimestriel de 450.000F a été réglé d'avance le 30/11/N. Il couvre la
période du 01/11/N au 31/01/N+1.
TAF : Passez au journal les écritures de régularisations au 31/12/N (TVA
18%)
Solution
476 CCA 120 000 476 CCA 45 000
625 prime d’ass 120 000 6265 doc 45 000
Prime payée d’avance sur 4 mois(janv à Prime payée d’avance sur 3 mois (janv à
360 000∗4 180 000∗3
avril N+1) =120 000 mars N+1) =45 000
12 12
476 CCA 562 500 476 CCA 150 000
625 prime d’ass 562 500 622 locations 150000
Prime payée d’avance sur 9 mois Prime payée d’avance sur 1 mois
750 000∗9 450 000∗1
(janv à sept N+1) =562500 =150000
12 3

60
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Autres régularisations des comptes de gestions


Régularisation des Opérations d’achat et vente au 31 décembre N
Au 31 déc on constate Facture m/ses Libellés Enregistrement
1 Achat de marchandises Reçue Non reçue Stock en cours 381 …. HT
6031 …. HT
2 Achat de marchandises Non Reçue Reçue Stock en cours 601 …. HT
4455 ….TVA
408 FFNP…TTC
3 Vente de marchandises Etablie Non livrée Diminution de 6031 …. HT
stocks 31 …. HT
4 Vente de marchandises Non établie Livrée Facture à 418 …. HT
établir 701 …. HT
4435 TVA
5 Avoir à obtenir sur achat Non reçue - Avoir à obtenir 4098 TTC
601 HT
4455 TVA
6 Avoir à accorder sur vente Non établie Avoir à 701 HT
accorder 4435 TVA
4198 TTC
*

Régularisation des Opérations de charges et produits au 31 décembre N


Au 31 déc on constate Libellés Enregistrement
1 Charges payées mais non consommées Charge constatée 476 ……. HT
(charges payées d’avance) d’avance CCA 6… charge HT
2 Charges consommées mais non payées Charge à payer 6………… HT
4455 …… TVA
4.8 ch à P TTC
3 Produits encaissés à l’avance Produit constaté 7… Produit HT
d’avance PCA 477 PCA HT
4 Produits consommés par le client mais Produit à recevoir 4.8 P à R TTC
non encaissés le fournisseur 7… Produit HT
4435 TVA TVA
*
Régularisation des emprunts et prêts payable à terme échu au 31/12/N
Au 31 déc on constate Libellés Enregistrement
1 Les intérêts annuels sur un emprunt est Intérêt couru sur 671 ……. I
payable à terme échu emprunt 1668… …I
Les intérêts annuels sur un prê est Intérêt couru sur 2761 ……. I
payable à terme échu prêt 771… …I

61
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Les charges à payer 408 ; 428 ; 438 ; 448 ; 1668


Les charges à payer sont des charges consommées mais non payées pour faute
de pièces à l’inventaire 31 /12/N. On débite 6… Charges avec 4455 TVA par
le crédit d’un compte de la classe 4…. (408 ; 428 ; 438 ; 448 ; 1668).
6… Charge HT
445 TVA Récup à régulariser TVA
5
4..8 Charges à payer TTC
Il s’agit des charges consommées mais non payées au 31 déc
N.
Comptes prévus par le SYSCOA
408 : Fournisseur, factures non parvenues : s’il s’agit d’achat de biens et de
services livrés, mais non encore connus sur factures.
428 : Personnel, charges à payer : s’il s’agit de congés payés, de rappels de
salaires, de droit de participations.
438 : Organismes sociaux, charges à payer : s’il s’agit de rappels de cotisation.
448 : Etat, charges à payer : s’il s’agit d’imposition certaine mais non encore
exactement connue ou de droit de douane dont l’échéance est retardée par
obligation cautionnée.
N.B : Il est tenu compte de la TVA probable. (4455 TVA . facture non
parvenue)

Les produits constatés d’avance 477


Les PCA sont des produits perçus mais non consommées à l’inventaire 31
/12/N. On crédite le compte 477 PCA par le débit d’un compte de la classe
7….
On peut noter au 31/12: le loyer semestriel payé d’avance ; l’abonnement
trimestriel payé d’avance et l’intérêt annuel sur prêts perçus d’avance.
7.. Produits HT
477 PCA HT
Il s’agit des produits périodiques perçus d’avance au 31 déc
N.

Les produits à recevoir 418 ; 428 ; 438 ; 2761 


Les produits à recevoir sont des produits perçus et non consommées pendant
l’exercice N. On crédite 7… Produit avec 4435 TVA par le débit d’un compte
de la classe 4…. (418 ; 428 ; 438 ; 2761).
Les produits qui n’ont pas encore été enregistrés faute de paiement ou de pièce
comptable.
4..8 Produit à recevoir TTC
7… Produits HT
4435 TVA facturée TVA
Ce sont des produits perçus ou comptabilisés avant que les prestations
et fournitures les justifiants aient été effectuées ou fournies)

62
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Comptes prévus par le SYSCOA
771 : intérêts de prêt (intérêt sur titres immobilisés, versé d’avance…)
706 : services vendus (facture client pour service) au prorata temporis
7073 : locations (loyer perçu d’avance) au prorata temporis.
Le Stock en cours de route 381 ; 382 
Il s’agit des achats de marchandises (matières) facturés mais non livrés par le
fournisseur au 31 décembre N.
381 Stock en cours HT
603 Variation de stocks HT
1
Il s’agit des achats de m/ses (matières) facturés mais non
livrés par le fournisseur au 31 décembre N.
La vente facturée mais non livrée : diminution de
stocks 
Il s’agit des ventes de marchandises (produits) facturés mais non livrés au
client au 31 décembre N.
6031 Variation de Coût d’achat HT
stocks
31 Stocks Coût d’achat HT
Il s’agit des ventes de m/ses (produits) facturés mais non livrés aux clients
au 31 décembre N. Coût d’achat = Prix de vente (100% - Marge)
Les avoirs à obtenir du fournisseur
il s’agit des Rabais/ristournes obtenus d’un fournisseur mais la facture n’est
pas parvenues en fin d’exercice.
4098 Avoir à obtenir TTC
601Achat HT
4455 TVA TVA
Svt avoir à obtenir
L’avoir à accorder à un client
il s’agit des factures d’avoir à établir suite à des promesses de RRR à accorder
et retour sur vente
701 ventes de m/Ses ……………………… M
4435 Etat. TVA Facturée ………………… TVA
4198 RRR et autres avoirs à accorder ……………………….M + TVA
Les intérêts courus sur emprunt
il d’agit des intérêts sur emprunt qui seront payés à terme échu courant
Capital∗taux∗mois
N+1. I=
1200
6712 emprunt auprès des Ets crédit ………………. I
1662 Intérêts cours sur emp …………….I
Les intérêts courus sur prêts
Les intérêts courus sur prêts sont rattachés aux créances et titres qui les
génèrent.

63
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
276 « Intérêts courus » autres titres ou de créances…………………….
771 Intérêts de prêt………………………………………..

64
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 11 : dépréciations – provisions


Charges pour dépréciations
Charges pour provisions
Le SYSOHADA fait la distinction entre la provision et la dépréciation définies par les
articles 46 et 47 de l’AURDC. Désormais les dotations ou charges pour dépréciations
indiqueront une perte de valeur d’un élément d’actif alors que les dotations ou
charges pour provisions constituent un passif externe dont l’échéance ou le montant
est incertain.
Dotation ou Charges pour dépréciations  perte de valeur d’actif
Dotation ou Charges pour provisions  perte de valeur du passif
Réforme SYSCOHADA 2017 : les comptes de charges pour dépréciations
Débit Crédit
22 Terrain 2922 Dépréciation de terrain
215 Fonds commercial 2915 Dépréciation du fonds 6914 7914
26 Titres de participations 296 Dépréciation des titres de participations 6972 7972
274 Titres immobilisés 2974 Dépréciation des titres immobilisés 6972 7972
31 Stocks de marchandises 391 Dépréciation des stocks de m/ses 6593 7593
32 Stocks de matières 392 Dépréciation des stocks de MP 6593 7593
36 Stocks de produits finis 396 Dépréciations des stocks de PF 6593 7593
416 Créances clients douteuses 491 Dépréciation des comptes clients 6594 7594
50 Titres de placement 590 Dépréciation titres de placement 6795 7795
6593 « Charges pour dépréciation sur stocks »
6594 « Charges pour dépréciation sur créances »
6795 « Charges pour dépréciation sur titres de placement »
69593 « Dotation aux dépréciations des immobilisations financières »
6914 « Dotation aux dépréciations des immobilisations corporelles »
Changement au niveau des comptes
Comptes SYSCOHADA réformés Avant réforme
659 Charges pour dépréciation et provision 659 Charges provisionnées d’expl
pour risque à CT exp
679 Charges pour dépréciations financières 679 Charges provisionnées financières
779 Reprise pour dépréciations financières 779 Reprise de Charges provisionnées
financières
759 Reprises de charges pour dépréciation 759 Reprise de charges provisionnées
839 Charges pour dépréciation HAO 839 Charges provisionnées HAO
79 Reprise de dépréciation 79 Reprises de provision
69 Dotation aux dépréciations 69 Dotation aux provisions
79 Reprises aux dépréciations 79 Reprises de provisions
2915 Dépréciation du fonds commercial 2915 Provision pour dépr du fonds com
4912 Dépréciation des comptes clients 4912 Dépréciations de créances douteuses
497 Dépré des cptes débiteurs divers 497 Dépré des comptes débiteurs divers
590 Dépréciation des titres de placement 590 Dépréciation des titres de placement
2961 Dépréciation des titres de parti 2961 Provision pour dépr des titres de parti
2974 Dépréciation des titres immobilisés 2974 Provision pour dépr des titres immob
39… Dépréciation des stocks 39.. Dépréciation des stocks

Réforme SYSCOHADA 2017 : les comptes de charges pour provisions

65
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Provision pour risque et charge à plus d’un an
Débit Crédit
6911 « risque et charges d’expl à +1 an » 19.. Provision pour risque et charges
6971 « risque et charges financières  à +1an»
854 « risque et charges HAO à +1 an»
Provision pour risque et charge à moins d’un an
Débit Crédit
6591 « risque et charges d’expl à -1 an » 499 « provision pour risque à CT »
6791 « risque et charges financières à -1 an» 599 « Provision pour risque à
839 « risque et charges HAO » caractère financier »
Reprises
Provision pour risque et charge à plus d’un an
Débit Crédit
19.. Provision pour risque et charges 7911 « Reprise provision pour risque
et charges d’expl à +1 an »
7971 « Reprise de prov risque et
charges financières  à +1an»
864 « Reprise de risque et charges
HAO à +1 an»
Provision pour risque et charge à moins d’un an
Débit Crédit
499 « provision pour risque à CT » 759 « Reprise /risque et charges
599 « Provision pour risque à caractère d’expl à -1 an »
financier » 779 « Reprise / risque et charges
financières à -1 an»
849 « Reprise / risque et charges
HAO »

66
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
1.- Charges pour dépréciations
29 «  Dépréciation des immobilisations »
Au 31 décembre une entité doit apprécier s’il existe un quelconque indice qu’un actif
a subi une perte de valeur. S’il existe un tel indice l’entité doit estimer la valeur
actuelle et la comparer avec la valeur nette comptable.
L’actif doit être déprécié lorsque la valeur nette comptable est supérieure à la valeur
actuelle.
Pour évaluer s’il existe un indice quelconque de dépréciation d’actif, une entité doit
tenir compte, au minimum, des indicateurs suivants :
 Durant l’exercice la valeur de marché a diminué de façon importante…
 D’importants changements ayant un effet négatif sur l’entité sont survenus au
cours de l’exercice ou surviendront dans un propre avenir.
 Les taux d’intérêt de marché ou d’autre taux de rendement ont augmenté
durant l’exercice et il est probable que les augmentations affecteront le taux
d’actualisation utilisé dans le calcul de la valeur d’utilité d’un actif et
diminueront de façon significative la valeur actuelle de l’actif.
 La valeur comptable de l’actif net est supérieure à sa capitalisation boursière.
 Il existe un indice obsolescence ou de dégradation physique d’un actif.
 Un élément probant venant du système d’information interne montre que la
performance économique est ou sera moins bonne que celle attendue.
Réforme SYSCOHADA 2017 : les comptes de dépréciations

Débit Crédit
22 Terrain 2922 Dépréciation de terrain
215 Fonds commercial 2915 Dépréciation du fonds 6914 7914
26 Titres de participations 296 Dépréciation des titres de participations 6972 7972
274 Titres immobilisés 2974 Dépréciation des titres immobilisés 6972 7972
31 Stocks de marchandises 391 Dépréciation des stocks de m/ses 6593 7593
32 Stocks de matières 392 Dépréciation des stocks de MP 6593 7593
36 Stocks de produits finis 396 Dépréciations des stocks de PF 6593 7593
416 Créances clients douteuses 491 Dépréciation des comptes clients 6594 7594
50 Titres de placement 590 Dépréciation titres de placement 6795 7795

Les comptes de dotations aux dépréciations : immobilisations corporelles


Actifs immobilisés Dépréciation Constitution Reprise
22 Terrain 292 Dépréciations du
terrain 6914 Dotation 7914 Reprise aux
215 Fonds com 2915 Dép du fonds com aux dépréciations dépréciations
d’exploitation d’exploitation
*

Les comptes de dotations aux dépréciations : immobilisations financières


Actifs immobilisés Dépréciation Constitution Reprise
261 Titres de part 2961 Dép de titres de part.
6972 Dotation 7972 Reprise aux
aux dépréciations dépréciations
2974 Titres 2974 Dépréciation de titres
financières financières
immobilisés immobilisés
*

67
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Les comptes de charges pour dépréciations : actifs circulants
Actifs immobilisés Dépréciation Constitution Reprise
31 Stock de m/se 391 Dépréc des stocks m/se 659 charges pour 759 Reprise de
32 Stock matières 392 Dépréc des stocks dépréciation charges pour
matières d’exploitation dépréciation
36 Stock de produit 396 Dépréc de stock PF d’exploitation
416 Client douteux 491 Dépréciation client
50 titres de 590 Dépréciation de titres 6795 Charges 7795 Reprise de
placement de placement pour charges pour
dépréciations dépréciation
financières financière
39 « dépréciation des stocks et en cours de production »
« Ce sont des dépréciations subies par des comptes de stocks dont les effets ne
sont pas jugés irréversibles »
391 «  dépréciation des stocks de marchandises  » 
392 «  dépréciation des stocks de matières  » 
396 «  dépréciation des stocks de produits  » 
49 « dépréciation des comptes de tiers »
« Ce sont des dépréciations subies par des comptes de tiers résultant de causes
diverses dont les effets ne sont pas jugés irréversibles »
490 «  dépréciation des comptes fournisseurs »  :
491 «  dépréciation des comptes clients  »
492 «  dépréciation des comptes personnel  »
497 «  dépréciation des comptes débiteurs divers »
59 « dépréciation et provision pour risque à court terme »
590 «  dépréciation des titres de placements »
591 «  dépréciation des titres e valeur à encaisser»
Exemple : charges pour dépréciations
Dépréciations … Exercices
N N+1
a.-) du fonds commercial 100 120
b.-) des titres de placement 20 18
c.-) des titres de participation 40 35
d.-) des stocks de marchandises 80 50
e.-) d’une créance de 200 sur le client A 75% 50%
f.-) d’une créance de 300 sur un débiteur divers B 60% 40%
g.-) Des stocks de produits finis 500 40% 70%
Passez au journal les écritures au 31/12/N et au 31/12/N+1.

68
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Solution
Exercice N Exercice N+1
---------------- a -------------------- ---------------- a --------------------
6913 Dot. aux dépr. d’expl 100 6913 Dot. aux dépr. d’expl 20
2915 Dépr du fonds 100 2915 Dépr du fonds 100
Constitution de provision Réajustement 120 – 100 = 20
-------------- b ---------------- -------------- b ----------------
6795 Charges pour dép 20 590 dépr titres de plac 2
590 dépr titres de plac 20 7795 Repr Ch pour dép 2
Constitution de provision Réajustement = 18 – 20 = -2
--------------- c ---------------- --------------- c ----------------
6972 Dot aux dépr fin 40 2961 Dépr titres de part 5
2961 Dépr titres de part 40 7972 R aux dépr fin 5
Constitution de provision Réajustement = 35 – 40 = - 5
---------------- d ------------------ ---------------- d ------------------
6593 ch pour dép sur stock 80 391 dépr stocks 30
391 dépr stocks 80 7593 R ch pour dép sur stock 30
Réajustement = 50 – 80 = - 30
---------------------- e ------------------ ---------------------- e ------------------
6594 ch pour dép sur cr 150 4912 dép des cpt clt 50
4912 dép des cpt clt 150 7594 ch pour dép sur cr 50
(200 *75%) Prov néc = 200 *50% = 100
Réajustement = 100 – 150 = - 50
---------------------- f ------------------ ---------------------- f ------------------
6594 ch pour dép sur cr 180 497 dép des cpt DD 60
497 dép des cpt DD 180 7594 ch pour dép sur cr 60
(300 *60%) Prov néc = 300 *40% = 120
Réajustement = 120 – 180 = - 60
-------------- g ---------------- -------------- g ----------------
6795 Charges pour dép 200 6795 Charges pour dép 150
590 dépr titres de plac 200 590 dépr titres de plac 150
Constitution de provision 500*40% Prov néc = 500*70% = 350
Réajustement = 350 – 200 = 150

69
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Exemple : charges pour dépréciations (TVA 18%)
Dépréciations … Valeurs estimées
N N+1
a.-) Fonds commercial figure au bilan pour 500 400 300
b.-) Terrain figure au bilan pour 1 500 1 200 1 400
c.-) Le titre immobilisé figure au bilan pour 80 85 82
d.-) Le titre de participation figure au bilan pour 72 70 72
e.-) Le titre de placement figure au bilan pour 55 56 50
f.-) Le stock de marchandise figure au bilan pour 300 290 280
g.-) Le client A qui doit 590 TTC est en cessation de paiement 20% 60%
h.-) Un débiteur de 354 TTC est en cessation de paiement 70% 50%
i.-) Le stock de produit figure au bilan pour 700 700 700
j.-) Le client B qui doit 472 TTC est en cessation de paiement 30% 100%
k.-) Le client C qui doit 413 TTC est en cessation de paiement 100% 50%
l.-) Le titre de participation figure au bila pour 90 85 80

Passez au journal les écritures au 31/12/N et au 31/12/N+1.

Solution (Testez votre niveau)

Dépréciation existe si la valeur d’entrée dépasse la valeur estimée


Dépréciation = valeur d’entrée – valeur estimée
Dépréciation nécessaire = provision de l’année N
Dépréciation antérieure = provision de l’année N-1
Réajustement = Dépréciation nécessaire – Dépréciation antérieure
Si le Réajustement est (+)  augmentation (dotation)
Si le Réajustement est (-)  diminution (reprise)
Dépréciation de créance = créance HT * taux de dépréciation
Créance HT = créance TTC / 1,18

70
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
2.- Charges pour Provision pour risques et charges
Les dotations aux provisions pour risque et charge à plus d’un an sont
inscrites dans un compte de dotation aux provisions tandis que celles qui sont
liées à un risque à moins d’un an sont enregistrées aux comptes de charges
pour provision pour risque à court terme selon l’article 48.
Dotations
Provision pour risque et charge à plus d’un an
Débit Crédit
6911 « risque et charges d’expl à +1 an » 19.. Provision pour risque et charges
6971 « risque et charges financières  à +1an»
854 « risque et charges HAO à +1 an»
Provision pour risque et charge à moins d’un an
Débit Crédit
6591 « risque et charges d’expl à -1 an » 499 « provision pour risque à CT »
6791 « risque et charges financières à -1 an» 599 « Provision pour risque à
839 « risque et charges HAO » caractère financier »
Reprises
Provision pour risque et charge à plus d’un an
Débit Crédit
19.. Provision pour risque et charges 7911 « Reprise provision pour risque
et charges d’expl à +1 an »
7971 « Reprise de prov risque et
charges financières  à +1an»
864 « Reprise de risque et charges
HAO à +1 an»
Provision pour risque et charge à moins d’un an
Débit Crédit
499 « provision pour risque à CT » 759 « Reprise /risque et charges
599 « Provision pour risque à caractère d’expl à -1 an »
financier » 779 « Reprise / risque et charges
financières à -1 an»
849 « Reprise / risque et charges
HAO »

71
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Exemple : charges pour provisions
Exercices
Provisions … N N+1
a.-) Litige avec un ancien salarié (à moins d’un an) 10 15
b.-) Pour service-après-vente (réduite de 10%) (à plus d’un an) 20 18
c.-) Pour difficultés d’exécution d’un marché, non prévue dans le 0 7
devis (à moins d’un an)
d.-) Pour dettes fournisseur en $, suite hausse du cours 3 4
e.-) Pour dette emprunt en monnaie étrangère, suite hausse du 11 8
cours
f.-) Pour indemnité de départ à la retraite 27 26
g.-) Pour rappels d’impôts suite à un changement législatif (à plus 8 0
d’un an)
h.-) Pour intérêt de retard sur impôts courants (à moins d’un an) 1 0
i.-) Pour pénalité pour impôts courants (à moins d’un an) 2 0
Passez au journal les écritures au 31/12/N et au 31/12/N+1.

Solution
Exercice N Exercice N+1
a 6591 Chg pour rov 10 6591 Chg pour rov 5
4991 Prov pour risque 10 4991 Prov pour risque 5
Constitution de provision Réajustement = 10 – 5 = +5
b 6911 Dot aux prov 20 192 Prov pour garantie 2
192 Prov pour garantie 20 7911 Reprise de prov 2
Constitution de provision Réajustement = 18 – 20 = -2
c Néant 6591 ch pour dép sur stock 7
4991 Prov pour risque 7
Réajustement = 7 – 0 = +7
d 6591 ch pour dép sur stock 3 6591 ch pour dép sur stock 1
4991 Prov pour risque 3 4991 Prov pour risque 1
Réajustement = 4 – 3 = +1
e 6971 Dot aux prov fin 11 194 Prov pour perte de change 3
194 Prov pour perte de change 11 7971 Reprise aux prov fin 3
Réajustement = 8 – 11 = - 3
f 6911 Dot aux prov 27 1961 Prov pour pension 1
1961 Prov pour pension 27 7911 Repr aux prov 1
Réajustement = 26 – 27 = - 1
g 854 Dot aux prov HAO 8 195 Prov pour impôt 8
195 Prov pour impôt 8 864 Repr aux prov HAO 8
Réajustement = 0 – 8 = -8
h 6591 Chg pour prov 1 4991 Prov pour risque 1
4991 Prov pour risque 1 7591 Repr Chg pour prov 1
i 6911 Dot aux prov 2 1981 Prov pour amande 2
1981 Prov pour amande 2 7911 Dot aux prov 2

72
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 12 : les frais de recherche et développement


-------------- a ----------------
6… Charges M
401/521 Fournisseur / Banque M
(dépenses de recherche et dévpt)
-------------- 31/12/N -------------------
211 Frais de développement X
721 Production immobilisée X
(les frais de développement doivent être inscrits à
l’actif)
------------------ 31/12/N ----------------------
212 Brevets
1 211 Frais de développement
521 Banque
(un brevet pour les frais de recherche a été déposé
moyennant frais de dépôt payé par chèque)

Exemple : frais de recherche


01-07-N : l’entreprise LY a engagé des dépenses de recherche, pour un produit
P, pour un montant de 50 millions, par chèque.
31-12-N : un brevet pour le produit a été déposé moyennant 500 000F de frais
de dépôt payés par chèque.
01-01-N+1 : date de début de consommation des avantages économiques avec
une durée à 5 ans.
-------------- 01/07/N -------
6… Charges 50 000 000
521 Banque 50 000 000
(dépenses de recherche et dévpt)
-------------- 31/12/N -----------
211 Frais de développement 50 000 000
721 Production immobilisée 50 000 000
(inscription à l’actif)
------------------ 31/12/N ------
212 Brevets 50 500 000
1 211 Frais de développement 50 000 000
521 Banque 500000
(brevet )
681 Dot aux amort 10 100 000
2 2812 Amort de Brevets 10 100 000
50 500 000 / 5

73
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 13 : acquisition de titres


1.- Acquisition de titres de placement
Il s’agit des titres non durables négociables à court terme.
---------------------------- -----------------------------------
Acquisition de bons de trésor en vue d’un placement à court terme
5011 Titres du trésor à court terme (Prix d’achat)
5016 Frais d’achat des titres du trésor (com + TAF)
521 Banque (coût d’achat)
---------------------------------- -----------------------------------
Achat des actions cotées pour un placement à court terme 
5022 Actions cotées (Prix d’achat)
5026 Frais d’acquisition des actions (com + TAF)
521 Banque (coût d’achat)
---------------------------------- -----------------------------------
Achat des actions non cotées pour un placement à court terme 
5023 Actions non cotées (Prix d’achat)
5026 Frais d’acquisition des actions (com + TAF)
521 Banque (coût d’achat)
---------------------------------- -----------------------------------
Achat des obligations cotées pour un placement à court terme 
5032 Obligations cotées (Prix d’achat)
5036 Frais d’acquisition des obligations (com + TAF)
521 Banque (coût d’achat)
---------------------------------- -----------------------------------
Achat des actions non cotées pour un placement à court terme 
5033 Obligations non cotées (Prix d’achat)
5036 Frais d’acquisition des obligations (com + TAF)
521 Banque (coût d’achat)

2.- Acquisition de titres immobilisés


Il s’agit des titres destinés à être conservés durablement durables

Souscription d’obligations destinées à être conservés durablement


2745 Titres immobilisés-Obligations (coût d’achat)
521 Banque (coût d’achat)
Coût d’achat = prix d’achat + commission + TAF sur commission

Acquisition des actions cotées destinées à être conservés durablement


2746 Titres immobilisés - actions (coût d’achat)
521 Banque (coût d’achat)
Coût d’achat = prix d’achat + commission + TAF sur commission
3.- Acquisition de titre de participation

74
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Il s’agit des titres durables destinés à être une prise de participation.

Prise de participation à 80% du capital d’une entreprise non cotée


261 titres de participation – exclusif (coût d’achat)
521 Banque (coût d’achat)
--------------------------- ------------------------------------------------
Prise de participation à 40% du capital d’une entreprise non cotée
262 titres de participation - conjoint (coût d’achat)
521 Banque (coût d’achat)
--------------------------- ------------------------------------------------

Exemple : acquisition de titres


Une entreprise a procédé à l’acquisition de certains titres durant le mois de
septembre N. Une commission de 2% du montant de chaque transaction a été
prélevée par l’intermédiaire financier. La taxe sur les activités financières sur la
commission est de 17% (la TAF est non récupérable). Les règlements ont été effectués
par virement bancaire.
a) acquisition de 5 000 actions cotées à 12 000F. Les dirigeants anticipent une
hausse à court terme des actions.
b) la prise de participation à hauteur de 80% du capital d’une entreprise non
cotée : valeur unitaire des 2 500 actions acquises : 16 000F.
c) souscription de 1 500 obligations émises à 20 000F l’une. Ces obligations sont
destinées à être conservées durablement en vue d’une rentabilité intéressante
dans le cadre d’une stratégie de gestion globale de portefeuille.
d) Acquisition de bon de trésor pour un montant de 3 000 000F en vue d’un
placement à court terme
e) Acquisition de 1 000 actions cotés à 18 000F l’une. Ces actions représentent 2%
du capital de la société émettrice. Les dirigeants de l’entreprise ont l’intention
de garder durablement ces titres.
Enregistrez au journal les acquisitions
---------------- a -------------------
5022 Actions cotées 60 000 000
5026 Frais d’acquisition 1 404 000
521 Banque 61 404 000
261 Titres de participations 40 936 000
521 Banque 40 936 000
2741 Titres immobilisés 30 702 000
521 Banque 30 702 000
5011 Titres du trésor 3 000 000
5016 Frais d’acquisition 70 200
521 Banque 3 070 200
2746 Titres immobilisés 18 421 200
521 Banque 18 421 200

75
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 14 : Cession des titres


La comptabilisation de la cession s’effectue de façons différentes selon qu’il
s’agit :
 de titres de participation ou de tires immobilisées donc d’une cession
d’immobilisation considérés comme une opération H.A.O
 De titres de placement, cession considérée comme une opération financière
ordinaire.
En cas de cession, la différence négative entre le prix de cession des Titres et
leur valeur d’entrée est portée au débit du compte 677 « pertes sur cessions de
titres de placement ».
Dans le cas inverse (prix de cession supérieur à la valeur d’entrée), le compte
777 «Gains sur cessions de titres déplacement » est crédité du gain réalisé.

Calculs
prix de+99 cession PC
Commission= PC*x%*1,17 - commissions TTC
__________________
net
valeur d’achat à la sortie (VA) = quantité cédée * prix d’achat unitaire
provision à annuler = quantité cédée*(prix d’achat unitaire – cours (N-1))
Prix de cession – valeur d’achat à la sortie = (si -) perte sur cession ; (si+) gain sur
cession.
*
Cession de Titres de participations et immobilisés
4856 créance sur cession net
631 frais bancaire Com TTC
826 Produit de cession PC
816 valeur comptable VA
261/274 titres VA
sorties des titres cédés
2961/2974 ………………. Prov
7972 reprises prov
reprise de provision de titres cédés
Influence sur le résultat
Produit = cpte 826 + cpte 7972 – cpte 816
NB : lorsque la cession de titres est faite à crédit, on porte 4856.
Exemple 4: 50 titres de participations acquis en N-1 à 5 000 F l’un sont cédés
courant N à 6 000 F l’un. Commission de vente 3% TAF 17% et le cours au
31/12/N-1 est 4 800 F.
Passer les écritures de cessions.

76
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Solutions :
Les éléments de calculs : Prix de cession = 50 x 6 000 = 300 000
Commissions = 300 000x3%x1,17 = -10 530
Net = 300 000 – 10 530 = 289 470
Valeur d’achat à la sortie = 50*5 000 = 250 000
Provisions à annuler = 50*(5 000 – 4 800)= 10 000
Le journal
4856 ……….. 289 650 816 ……… 250 000 2961 ………. 10 000
631 …………10 350 261 ………. 250 000 7972 ……… 10 000
826 ……. 300 000 Sortie des 50 titres reprise de provision des
cessions 50 titres cédés

Cession de Titres de placement


4721 créance sur cession titre de placement net
631 frais bancaires Com TTC
677 pertes sur cession VA - PC
502 titres de placement VA
777 gains sur cession PC- VA
cession et sortie des titres cédés
5902 dépréciations prov
7795 reprises prov
reprise de dépréciations
Influence sur le résultat
Produit = cpte 777 + cpte 7795 – cpte 677
NB : lorsque la cession de titres est faite à crédit, on porte 4721.
Exemple : 80 titres de placement achetés en N-1 à 8 000 F l’un sont cédés
courant N à 7 500 F l’un. Commission de vente 2% TAF 17% et le cours au
31/12/N-1 est 7.000 F.
Passer les écritures de cessions.
Solutions :
Les éléments de calculs : Prix de cession = 80 x 7 500 = 600 000
Commissions = 600 000x2%x1,17 = -14 040
Net = 600 000 – 14 040 = 585 960
Valeur d’achat à la sortie = 80*8 000 = 640 000
Perte sur cession = 640 000 – 600 000 = 40 000
Provisions à annuler = 50*(8 000 – 7 000)= 50 000
Le journal
4721 ……….. 585 960 5902 ………. 50 000
631 …………14 040 7972 ………… 50 000
677 ……….. 40 000 reprise de provision des 80 titres cédés
502………. 640 000
cessions et sortie

77
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

Chapitre 15 : Charges de personnel

661 Rémunération directes versées au personnel national


662 Rémunération directes versées au personnel non national
663 Indemnité forfaitaire versée au personnel
664 Charges sociales
442 Personnel, rémunérations dues
Les avantages en nature consentis aux salariés
614 Transport du personnel
622 Location et charges locatives
624 Entretien réparations
628 Frais de télécommunications
Au 31 décembre on débite 6617 ou 6627 les avantages en nature et le
crédit 781 transfert de charges d’exploitation

BULLETIN DE PAYE
Débit Crédit
Salaire de base 6611 Appointement 422 Personnel, Rem due
Primes 6612 Primes
Indemnité 663
Salaire brut
Cotisation INPS  422 Personnel, Rem due 431 Sécurité sociale
ITS  422 Personnel, Rem due 447 Etat, impôt retenu à la source
Acompte 422 Personnel, Rem due 4212 Personnel, acompte
AMO 422 Personnel, Rem due 431Sécurité sociale
Salaire net à payer

78
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
LA COMPTABILISATION DES SALAIRES
  1- Enregistrement des avances et acomptes  

    4212   personnel avances et acompte M avancé    

    5,, Trésorerie   M avancé  

  2- Enregistrement des indemnités et rémunération directes  

    6611   Rémunération directe versée au personnel Salaire + ISS    

6612 Primes Primes

   663 Indemnités forfaitaires versées au personnel Indemnités  

    422 Personnel rémunérations dues   Total  

  3- Constatation des retenues sur salaires  

   442   Personnel rémunérations dues total    

   421 Personnel avances et acomptes avances  

    423 Personnel opposition   saisies - arrêts  

    431 INPS   Cotisation retraite  

    447 Etat, impôts retenus à la source   ITS  

             

  4- Constatation des retenues sur salaires  

   641   Impôts et taxes 19,4% x S brut    

   664 charges d'INPS 8,5% x S brut  

    431 INPS   19,4 x S Brut  

    442 Etat, autres impôts et taxes   8,5% x S brut  

  5- Le paiement des salaires  

   422   personnel, rémunérations dues Net à payer    

    5,,, trésorerie   Net à payer  

            

  6- Le paiement des charges patronales:

   431   INPS Solde    

   447 Etat impôts retenus à la source Solde  

    5,,, Trésorerie   total  

  Note : le compte 423 est soldé au moment du versement de la due aux créanciers,  

Chapitre 16 : Les états financiers

79
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
(réforme SYSCOHADA 2017
Etats financiers / Bilan au 31 décembre N / Actif

Présentation du Bilan après réforme de SYSCOA de 2017


Désignation entité : ……………….
Numéro d’identification : ……………
Bilan système normal au 31 décembre N
Réf ACTIF Notes 31 déc N N-1
Brut Amort Net Net
Dépr
AD IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 3
AE Frais de développement et de prospection
AF Brevets, Licence, Logiciel et droits similaires
AG Fonds commercial et droit au bail
AH Autres immobilisations incorporelles
AI IMMOBILISATIONS CORPORELLES 3
AJ Terrain
AK Bâtiment
AL Aménagement, Agencement, Installation
AM Matériel, mobilier et actif biologique
AN Matériel de transport
AP Avance et acomptes versés sur immobilisations 3
AQ IMMOBILISATIONS FINANCIERES 4
AR Titres de participations
AS Autres immobilisations financières
AZ TOTAL ACTIF IMMOBILISE
BA Actif circulant HAO 5
BB Stock et encours 6
BG Créances et emplois assimilés -
BH Fournisseur avance versé 17
BI Clients 7
BJ Autres créances 8
BK TOTAL ACTIF CIRCULANT -
BQ Titres de placements 9
BR Valeur à encaisser 10
BS Banques, chèques postaux, caisse et assimilés 11
BT TOTAL TRESORERIE-ACTIF -
BU Ecart de conversion actif 12
BZ TOTAL ACTIF

80
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Etats financiers / Bilan au 31 décembre N / Passif

Présentation du Bilan après réforme de SYSCOA de 2017


Désignation entité : ……………….
Numéro d’identification : ……………
Bilan système normal au 31 décembre N
Réf PASSIF Notes Exo N Exo N-1
Net Net
CA Capital 13
CB Apporteur capital non appelé (-) 13
CD Prime liée au capital social 14
CE Ecart de réévaluation 3e
CF Réserves indisponibles 14
CG Réserves libres 14
CH Report à nouveau (+ / -) 14
CJ Résultat net de l’exercice (Bénéfice + / perte -)
CL Subventions d’investissement 15
CM Provisions réglementées 15
CP TOTAL CAPITAUX PROPRES ET RESSOURCES -
ASSIMILEES
DA Emprunt et dettes financières diverses 16
DB Dettes de location acquise 16
DC Provisions pour risques et charges à long terme 16
DD TOTAL DETTES FINANCIERES ET RESSOURCES
ASSIMILEES
DF TOTAL RESSOURCES STABLES
DH Dettes circulantes HAO 5
DI Clients avances reçues 7
DJ Fournisseur d’exploitation 17
DK Dettes fiscales et sociales 18
DM Autres dettes 19
DN Provisions pour risques à court terme 19
DP TOTAL PASSIF CIRCULANT
DQ Banques, crédit d’escompte 20
DR Banques, établissement financier et crédit de trésorerie 20
DT TOTAL TRESORERIE-PASSIF
DV Ecart de conversion passif 12
DZ TOTAL GENERAL PASSIF

81
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Présentation simplifié du Bilan après réforme de SYSCOA de 2017
Réf ACTIF Réf PASSIF
AD IMMOBILISATIONS INCORPORELLES CA Capital
AE Frais de développement et de prospection CB Apporteur capital non appelé (-)
AF Brevets, Licence, Logiciel et droits similaires CD Prime liée au capital social
AG Fonds commercial et droit au bail CE Ecart de réévaluation
AH Autres immobilisations incorporelles CF Réserves indisponibles
AI IMMOBILISATIONS CORPORELLES CG Réserves libres
AJ Terrain CH Report à nouveau (+ / -)
AK Bâtiment CJ Résultat net de l’exercice (+/-)
AL Aménagement, Agencement, Installation CL Subventions d’investissement
AM Matériel, mobilier et actif biologique CM Provisions réglementées
AN Matériel de transport CP TOTAL C P et R Ass
AP Avance et acomptes versés sur immob DA Emprunt et dettes financières
AQ IMMOBILISATIONS FINANCIERES DB Dettes de location acquise
AR Titres de participations DC Prov pour risques et chges LT
AS Autres immobilisations financières DD TOTAL DETTES F et R Ass
AZ TOTAL ACTIF IMMOBILISE (emplois Stables) DF TOTAL RESS STABLES
BA Actif circulant HAO DH Dettes circulantes HAO
BB Stock et encours DI Clients avances reçues
BG Créances et emplois assimilés DJ Fournisseur d’exploitation
BH Fournisseur avance versé DK Dettes fiscales et sociales
BI Clients DM Autres dettes
BJ Autres créances DN Provisions pour risques à CT
BK TOTAL ACTIF CIRCULANT DP TOTAL PASSIF CIRCULANT
BQ Titres de placements DQ Banques, crédit d’escompte
BR Valeur à encaisser DR Banques, étab fin et crédit de T
BS Banques, chèques postaux, caisse et assimilés
BT TOTAL TRESORERIE-ACTIF DT TOTAL TRESORERIE-PASSIF
BU Ecart de conversion actif DV Ecart de conversion passif
BZ TOTAL GENERAL ACTIF DZ TOTAL GENERAL PASSIF

82
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Présentation simplifié du Compte de résultat après réforme de SYSCOA de 2017
Réf Produit Notes
Exercices
31/12/N
TA + Ventes de marchandises (A) + 21 15 000
RA - Achat de m/ses - 22 (6 000)
RB - Variations de stock m/ses (initial – final) - 6 (200)
XA MARGE COMMERCIALE (somme TA à RB) 8 800
TB Ventes de produits fabriqués (B) + 21 35 000
TC Travaux services vendus (C) + 21 4 200
TD Produit accessoire (D) + 21 1 800
XB CHIFFRE D’AFFAIRES ( A + B + C + D) 56 000
TE Production stockée (Variation de stock de PF : SF- SI) +/- 6 4 900
TF Production immobilisée + 21 5 200
TG Subvention d’exploitation + 21 3 400
TH Autres produits + 21 6 300
TI Transferts de charges d’exploitation + 12 0
RC Achat de matières premières et fournitures liées - 22 (36 000)
RD Variation de stocks de MP et fournitures liées (SI – SF ) - 6 (200)
RE Autres achats + 22 (4 700)
RF Variation de stocks autres approvisionnements +/- 6 0
RG Transports - 23 (700)
RH Services extérieurs - 24 (3 700)
RI Impôts et taxes - 25 (1 900)
RJ Autres charges - 26 (2 600)
XC VALEUR AJOUTEE : (XA+TB+TC+TD ) + somme TE à RJ) 19 800
RK Charges de personnel - 27 (12 000)
XD EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (XC - RK) 7 800
TJ Reprises d’amortissements, provisions et dépréciations + 28 600
RL Dotation aux amort et aux provisions et dépréciations - 3C&28 (200)
XL RESULTAT D’EXPLOITATION (XD + TJ - RL) 7 400
TK Revenus financiers et produits assimilés + 29 1 600
TL Reprises de provisions et dépréciations financières + 28 200
TM Transfert de charges financières + 12 100
RM Frais financiers et charges assimilées - 29 (1 500)
RN Dotations aux provisions et dépréciations financières - 3C&28 (900)
XF RESULTAT FINANCIER ( Somme TK à RN) (600)
XG RESULTAT DES ACTIVITES ORDINAIRES (XL + XF) 6 800
TN Produits de cession d’immobilisations + 3D 2 300
TO Autres produits HAO + 30 0
RO Valeur comptable des cessions d’immobilisation - 3D (1 400)
RP Autres charges HAO - 30 0
XH Résultat Hors Activités Ordinaires (somme TN à RP) 900
RQ Participation des travailleurs - 30 0
RS Impôt sur le résultat = 30% * RAP ou 1% du CA - (2 310)
XI RESULTAT NET (XG + XH + RQ + RS) 5 390
Résultat Avant Impôt RAP = Résultat A O + Résultat HAO - Participation
Au Mali le BIC est égal max 30% du RAI ou 1% du Chiffre d’affaire
Impôt BIC = Max [ 30%* (6 800 + 900 ) ou 1% * 56 000] = 2 310
Résultat net = RAI – impôt BIC = 6 800 + 900 – 2 310 = 5 390

83
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **
Les 8 soldes intermédiaires de Gestion
1.- Marge commercial  Marge brute sur matières supprimée
2.- Valeur ajoutée (intégrer le compte 781)
3.- Excédent Brut d’exploitation 4.- Résultat d’exploitation RE
5.- Résultat financier RF 6.- Résultat des activités ordinaires = R E + R F
7.- Résultat HAO 8.- Résultat net&
Exercice 1 : Au cours de l’exercice N, l’extrait des données d’une entreprise est :
Achat de m/ses 15 000 Stock au 01/01 de m/ses 2 000 Produit de cession 3 600
Ventes de m/ses 50 000 Stock au 31/12 de m/ses 6 000 Valeur cptable 2 400
Intérêt sur emprunt 200 Autres produits 3 800 Chges de personnel 12 800
Autres achats 1 500 Services extérieurs 1 000 Intérêt de prêts 170
Produit accessoires 5 000 Production immobilisée 7 000
Services extérieurs 1 600 Impôt et taxe 4 100
TAF : Etablir le compte de résultat et dégager le résultat net de l’exercice ;
Solution : Compte de résultat après réforme de SYSCOA de 2017
Produit Exercices 31/12/N
+ Ventes de marchandises (A) + 50 000
- Achat de m/ses - (15 000)
- Variations de stock m/ses (initial – final = 2 000 – 6 000 = - 4 000 - (-4 000)
MARGE COMMERCIALE (somme TA à RB) 39 000
Produit accessoire (B) + 5 000
CHIFFRE D’AFFAIRES ( A + B ) 55 000
Production immobilisée + 7 000
Autres produits + 3 800
Services extérieurs - (1 600)
Impôt et taxe - (4 100)
VALEUR AJOUTEE (somme des + ) + (somme des -) 41 100
Charges de personnel - (12 800)
EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION EBE 28 300
Reprises d’amortissements, provisions et dépréciations + 0
Dotation aux amort et aux provisions et dépréciations - 0
RESULTAT D’EXPLOITATION RE = EBE + Reprise – Dotation 28 300
Revenus financiers et produits assimilés + 1700
Frais financiers et charges assimilées - 2000
RESULTAT FINANCIER RF = prdt financier – chge financière (300)
RESULTAT DES ACTIVITES ORDINAIRES RAO = RE + RF 28 000
Produits de cession d’immobilisations + 3 600
Valeur comptable des cessions d’immobilisation - (2 400)
Résultat Hors Activités Ordinaires R HAO = prdt HAO – Chge HAO 1 200
Impôt sur le résultat = 30% * RAP ou 1% du CA - (8 760)
RESULTAT NET (XG + XH + RQ + RS) 20 440
Résultat avant impôt RAI = RAO + RHAO – Participation = 28 000 + 1 200 = 29 200
Impôt BIC = 29 200 * 30% = 8 760
Résultat net = RAI – impôt BIC = 29 200 – 8 760 = 20 440

84
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

SYSCOHADA : PLAN DE COMPTES

85
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

86
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

87
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

88
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

89
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

90
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

91
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

92
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

93
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

94
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

95
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

96
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

97
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

98
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

99
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

100
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

101
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

102
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

103
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

104
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

105
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

106
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

107
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

108
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

109
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

110
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

111
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

112
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

113
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

114
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

115
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

116
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

117
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

118
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

119
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

120
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

121
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

122
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

123
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

124
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

125
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

126
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

127
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

128
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

129
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

130
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

131
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

132
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

133
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

134
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

135
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

136
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

137
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

138
Guide d’application de SYSCOHADA réformé en 2017 **

139