Vous êtes sur la page 1sur 9

Examen 1ère session 2007-2008 page 1 NFP 214 - Systèmes répartis

IPST-CNAM Sans document


Systèmes répartis Durée : 2 heures
NFP 214 Enseignants : LAFORGUE Jacques
Jeudi 14 Février 2008

1ère Session NFP 214


(COURS)

1. QCM (60 points)


Mode d'emploi :

Ce sujet est un QCM dont les questions sont de 3 natures :


• les questions à 2 propositions: dans ce cas une seule des 2 propositions est bonne.
 +1 pour la réponse bonne
 –1 pour la réponse fausse
• les questions à 3 propositions dont 1 seule proposition est bonne
 + 1 pour la réponse bonne
 –½ pour chaque réponse fausse
• les questions à 3 propositions dont 1 seule proposition est fausse
 + ½ pour chaque réponse bonne
 –1 pour la réponse fausse

Il s'agit de faire une croix dans les cases de droite en face des propositions.

On peut remarquer que cocher toutes les propositions d'une question revient à ne rien cocher
du tout (égal à 0) et répondre au hasard est une très mauvaise stratégie.

Si vous devez raturer une croix, faites-le correctement afin qu'il n'y ait aucune ambiguïté.

N'oubliez pas d'inscrire en en-tête du QCM, votre nom et prénom.

Vous avez droit à 10% de points négatifs sans pénalité.

page 1
Examen 1ère session 2007-2008 page 2 NFP 214 - Systèmes répartis

NOM: PRENOM:

Un système réparti est un système informatique dans lequel Q1


1 les ressources sont centralisées
2 les ressources ne sont pas centralisées
3 les ressources sont réparties sur un réseau

Un système réparti est nécessairement conçu avec une technologie orientée objet. Q2
1 OUI
2 NON

Le réseau internet est un système réparti. Q3


1 OUI
2 NON

Un middleware (ou intergiciel en français) Q4


1 est un composant de la couche iso niveau 5 (session)
2 permet une communication Inter Process Call (IPC)
3 est un logiciel servant d'intermédiaire de communication entre plusieurs applications

Le DNS (Domain Name Services) est un système réparti. Q5


1 OUI
2 NON

Il est toujours possible de calculer un ETAT GLOBAL d’un système réparti. Q6


1 OUI
2 NON

Un système réparti (ou système distribué) permet de Q7


1 découper son application informatique en différents process
2 découper son application informatique en plusieurs objets distribués
3 découper son application informatique en différentes couches réseaux

Les systèmes répartis sont tout naturellement des systèmes hautement sécurisés aux intrusions Q8
extérieures.
1 OUI
2 NON

Une architecture 3 Tiers de type HTTP (Client Navigateur / Serveur HTTP / Serveur d’Application) Q9
est une architecture de système réparti.
1 OUI
2 NON

Dans un système réparti, les principes de réplication et de persistance des ressources réparties sont des Q 10
principes équivalents.
1 OUI
2 NON

page 2
Examen 1ère session 2007-2008 page 3 NFP 214 - Systèmes répartis

L’indépendance de la situation géographique d’une ressource informatique est une propriété Q 11


fondamentale des systèmes répartis
1 OUI
2 NON

Il existe 4 niveaux hiérarchiques de couche de communication dans un système réparti Q 12


1 Serveur, Agent, Thread, Socket
2 Envoi de message, Appel de fonction, Appel de méthode, Appel d’un service
3 POA, Servant, Thread, Socket

Les systèmes répartis permettent la répartition de Q 13


1 la charge CPU
2 la charge Mémoire
3 la charge électrique du réseau

En Java RMI, l’appel de méthode distante ne se fait pas de la même manière si l’objet distribué est Q 14
local ou distant
1 OUI
2 NON

En Java RMI, il est indispensable de passer par un service de nommage pour utiliser les méthodes d’un Q 15
objet distant
1 OUI
2 NON

En CORBA, il est indispensable de passer par un service de nommage pour utiliser les méthodes d’un Q 16
objet distant
1 OUI
2 NON

La sérialisation consiste à : Q 17
1 sérialiser les objets distribués
2 sérialiser les services d’un système répartis
3 sérialiser les paramètres d’une méthode distante

En CORBA, le POA (Portable Object Adaptater) Q 18


1 permet de créer des servants
2 permet de contrôler le nombre de threads utilisés pour traiter les requêtes des clients
3 permet de donner un nom logique à chacun des servants

Le langage JAVA assure la sérialisation de ces données en utilisant la réflexivité du langage Q 19


1 OUI
2 NON

En JAVA, la persistance des objets en base de données se fait en utilisant la réflexivité du langage Q 20
1 OUI
2 NON

Le rôle de l’interface Java est essentiel dans la conception d’application composée d’une partie Q 21
représentation (IHM) et d’une partie applicative (métier). Pourquoi ?
1 pour séparer rigoureusement la représentation de l’applicatf
2 pour définir toutes les méthodes que l’IHM peut appeler vers le Métier
3 pour pouvoir faire une interface graphique la plus proche des besoins de l’utilisateur

page 3
Examen 1ère session 2007-2008 page 4 NFP 214 - Systèmes répartis

En JAVA RMI, une interface de méthodes distantes hérite de l’interface Remote Q 22


1 OUI
2 NON

En JAVA, le CLASSPATH d’une commande d’exécution d’un programme contient Q 23


1 les paths d’accès aux fichiers .class utilisés par le programme
2 les paths d’accès aux fichiers .jar contenant les classes utilisées par le programme
3 les paths d’accès aux répertoires qui contiennent les packages (répertoires) qui contiennent les
classes utilisées par le programme

Q 24

Ce schéma contient les liens de dépendance suivant :


1 L’IHM utilise l’applicatif
2 Le programme crée l’applicatif et l’IHM
3 L’IHM utilise une interface qui est implémentée par l’applicatif

page 4
Examen 1ère session 2007-2008 page 5 NFP 214 - Systèmes répartis

Q 25

Ce schéma vu dans le cadre de l’atelier 16 (Architectures n Tiers) décrit les dépendances des
composants de notre application.
1 L’IHM crée un objet distribué (IhmXXXClient crée IhmXXRmiImp qui à son tour crée
AppXXODInt qui est un objet distribué)
2 L’applicatif utilise l’interface AppXXXInt afin de communiquer avec l’IHM
3 L’objet distribué AppXXXOD crée et encapsule l’applicatif

En JAVA RMI, un objet distribué est une classe Q 26


1 dont certaines méthodes implémente l’interface UnicastRemoteObject
2 dont certaines méthodes appartiennent à une interface qui hérite de l’interface Remote
3 qui hérite de la classe RemoteObject

N’importe quel objet non prédéfini du langage JAVA peut être utilisé de manière distante grâce à Q 27
l’utilisation du ORB RMI
1 OUI
2 NON

Les principes de communication distante dans un système distribué peuvent être : Q 28


1 un client reçoit une copie de l’objet distribué distant
2 un client reçoit une interface de l’objet distribué distant
3 un client reçoit un pointeur sur l’objet distribué distant

En JAVA RMI, on peut créer plusieurs adaptateurs (service de nommage) sur la même machine Q 29
1 OUI
2 NON

CORBA est la normalisation d’un middleware de communication Q 30


1 OUI
2 NON

En CORBA, un IDL est une interface du langage serveur (Java, C++, ...) Q 31
1 OUI
2 NON

page 5
Examen 1ère session 2007-2008 page 6 NFP 214 - Systèmes répartis

En CORBA, un idl est un fichier écrit dans le langage IDL spécifié par l’OMG Q 32
1 OUI
2 NON

En CORBA, un IDL contient : Q 33


1 des définitions de types de données utilisés pour typer les paramètres des méthodes distantes
2 des interfaces contenant des méthodes distantes
3 des interfaces contenant le code des méthodes distantes

En Java RMI, l’instruction lookup : Q 34


1 retourne un stub
2 retourne un skeleton

En Java RMI, l’instruction bind a en arguments : Q 35


1 1 argument : l’adresse URL de l’objet distribué
2 2 arguments : l’adresse URL de l’adaptateur, le nom de l’objet distribué
3 2 arguments : le nom de l’objet distribué au format URL, la référence de l’objet distribué

En Java RMI, un client doit créer un adaptateur puis utiliser ce dernier pour se connecter à l’objet Q 36
distant afin d’appeler une de ses méthodes distantes.
1 OUI
2 NON

En CORBA, l’équivalent de l’instruction lookup de RMI est Q 37


1 resolve
2 narrow

CORBA est une norme pour la réalisation d’un ORB Q 38


1 OUI
2 NON

Un IDL est une interface Java ou C++ Q 39


1 OUI
2 NON

La projection d’un fichier IDL Q 40


1 dépend du langage de programmation de projection (Java, C++, Fortran, ...)
2 est l’exécution de l’adaptateur d’interface entre le serveur et le client
3 crée des fichiers sources dans le langage de programmation cible

Les IOR sont des chaînes de caractère uniques sur un réseau donné permettant de créer une référence Q 41
CORBA
1 OUI
2 NON

IOR veut dire « Interface Object Register » Q 42


1 OUI
2 NON

Un client doit obtenir l’IOR du servant sur lequel il veut appeler les méthodes distantes Q 43
1 OUI
2 NON

page 6
Examen 1ère session 2007-2008 page 7 NFP 214 - Systèmes répartis

La compilation d’un fichier IDL crée les fichiers sources de définition des stubs et des skeletons de Q 44
toutes les interfaces contenues dans l’IDL
1 OUI
2 NON

En CORBA, un service de nommage est utilisé par : Q 45


1 uniquement les servants d’un même VLAN (réseau)
2 uniquement les servants de la machine sur lequel le service de nommage a été exécuté
3 uniquement les servants qui ont été enregistrés (bind) dans le service de nommage

Un servant peut être activé soit au lancement du POA soit à la demande. Quand un servant est activé Q 46
auprès du POA son IOR est stocké dans l’Active Object Map:
1 OUI
2 NON

CORBA est un langage de programmation de définition d'interface entre deux systèmes informatiques Q 47
répartis sur le réseau
1 OUI
2 NON

La création d’un objet distribué, que ce soit avec RMI en Java, ou en CORBA, se fait par Q 48
généralisation d’une classe prédéfinie de l’ORB
1 OUI
2 NON

En CORBA, le Factory est : Q 49


1 une usine d’objet prédéfinis CORBA facilitant la communication inter process
2 une usine de fabrication d’interface IDL
3 une usine de fabrication de servant

Le Factory est un servant Q50


1 OUI
2 NON

En CORBA, le service de nommage est un servant prédéfini de l’ORB Q51


1 OUI
2 NON

En CORBA, exécuter une application distribuée consiste à exécuter, au minimum, les éléments Q52
suivants :
1 un service de nommage, un client, un serveur
2 un client et un serveur
3 un client et un serveur qui se communiquent les IOR via un média quelconque

Les systèmes répartis sont des systèmes par définition tolérants aux pannes informatiques Q53
1 OUI
2 NON

Dans un système réparti, les appels aux méthodes distantes sont toujours synchrones Q54
1 OUI
2 NON

page 7
Examen 1ère session 2007-2008 page 8 NFP 214 - Systèmes répartis

Dans tout middleware, il existe un mode par défaut des appels aux méthodes distantes Q55
1 en RMI ce mode est asynchrone
2 en CORBA ce mode est synchrone
3 en RMI ce mode est synchrone

Les architectures des systèmes répartis sont très utilisées : Q56


1 dans la conception des programmes des clients d’une architecture Web Services
2 dans la conception interne des serveurs HTTP
3 dans la conception des programmes serveurs ou services métiers

Dans une architecture Web Services, les servlets: Q57


1 sont des objets distribués créés par le serveur HTTP assurant un pont entre les clients légers et
les serveurs lourds
2 sont des instances de classes charger dynamiquement par le serveur HTTP assurant un pont
entre les clients légers et les serveurs lourds

Deux applications différentes bâties sur deux ORBS différents sont, par définition, compatibles Q58
1 OUI
2 NON

L’IDL permet une communication entre un client et un serveur écrits dans des langages et des OS Q59
différents
1 OUI
2 NON

L’exécution de code parallèle, dans un système réparti, nécessite de prendre des précautions Q60
particulières relatives à l’exécution synchrone de portion de code
1 OUI
2 NON

page 8
Examen 1ère session 2007-2008 page 9 NFP 214 - Systèmes répartis

2. Questions libres (20 points)


Chaque question est notée sur 4 points.

Quels sont les rôles d’un ORB (plus de 5 et moins de 10) ? Q1

Q2

Ce schéma décrit les dépendances des composants du serveur CORBA développé dans l’atelier 20.
Quel est le rôle de chacun de ces composants ?
Commentez chacun des liens de dépendance.

Dans un système réparti à quoi servent les notions suivantes : réplication, persistance, réflexivité, Q3
sérialisation, interface.

A quoi sert le service de nommage dans une architecture CORBA ? Q4

Donner le rôle de chacune des méthodes suivantes : servant_to_reference, object_to_string, Q5


string_to_object, bind, resolve, narrow.

Vous répondez à ces questions sur une copie vierge en mettant bien le numéro de la question, sans oublier votre
nom et prénom.

page 9

Vous aimerez peut-être aussi