Vous êtes sur la page 1sur 7

I.

Définition et objectif du contrôle de gestion


Definition

«Processus par lequel les managers obtiennent l’assurance que les


ressources sont obtenues et utilisées de manière efficace et efficiente pour la
réalisation des objectifs de l’organisation» (Anthony, 1965).

«Ensemble de dispositions prises pour fournir aux dirigeants et aux divers


responsables des données chiffrées périodiques caractérisant la marche de
l’entreprise. Leur comparaison avec des données passées ou prévues peut, le cas
échéant, inciter les dirigeants à déclencher des mesures correctives
appropriées»(PCG1982)

«Processus pour mettre en œuvre les stratégies de l’organisation.»


(Anthony, 1988par lequel les managers influencent d’autres membres de
l’organisation).

Objectif de contrôle de gestion

 Contrôle de gestion : fonction aujourd’hui bien institutionnalisée


dans les entreprises

permettre une gestion rigoureuse et une capacité de réaction plus


rapide

 Complexité des entreprises a obligé les entreprises à déléguer, et


surtout décentraliser la prise de décision

D’où nécessité accrue de coordonner et d’harmoniser l’action des


divers centres de décision

Arriver à la convergence des buts dans l’entreprise. Anthony (1993)

 D’où l’importance de la circulation de l’information au sein de


l’organisation.
 Réalités très diverses de l’exercice de la fonction suivant la taille des
entreprises :

 -dans les PME, fonction à dominante comptable et financière

 -dans les grandes entreprises, fonction davantage tournée vers la


planification et les systèmes de gestion.

 Synthése et classement

II. Structure organisationnelle dans l’entreprise

1- Les structures hiérarchiques

Chaque employé est tenu d’appliquer les consignes de son supérieur direct.
 Avantages : fonctionnement simple, répartition claire et précise des
responsabilités et discipline sans faille.
 Inconvénients : rigidité, mise en place difficile et communication assez lente
freinant toute prise d'initiative.

2- Les structures fonctionnelles

Elles se caractérisent par une spécialisation fonctionnelle de chaque responsable, et


une diversité des connaissances et des compétences professionnelles de
l’entreprise.
 Avantages : diversité des conseils de la part de différents spécialistes,
meilleure qualité d’exécution des tâches les plus pointues et rendement
supérieur.
 Inconvénients : risques de conflits, de dilution des pouvoirs et de manque de
traçabilité des erreurs.

3- Les structures fonctionnelles

La structure divisionnelle se caractérise par une décentralisation au niveau des


décisions et du pouvoir. En effet, la direction générale donne la stratégie d’ensemble
et chaque division gère ses responsabilités opérationnelles.

 Avantages : présence sur divers marchés, souplesse et une capacité


d'adaptation importante.
 Inconvénients : manque d’assiduité et d’efficacité globales, prise en charge
de l’ensemble des responsabilités par le dirigeant et nécessité d’établir un
système de contrôle de gestion et d'évaluation quasi-quotidiens.

4- Structure matricielle

Cette structure définit différents groupes de travail, certains sont sous une autorité
opérationnelle, alors que d’autres sont sous une autorité fonctionnelle. Elles
s’organisent autour d’un projet particulier, avec des fonctions bien définies pour
chaque collaborateur. 

 Avantages : développer des activités innovantes avec une coordination


optimale entre les diverses fonctions qui y sont liées et expertise assurée par
chaque service fonctionnel.
 Inconvénients : risque de conflits et de problèmes de communication et
inadaptabilité avec les grandes entreprises dont les activités sont
décentralisées.

III. Contrôle de gestion et découpage organisationnelle

Permettre la décentralisation des responsabilités et favoriser la


coordination entre responsables opérationnels

Décentralisation pour motiver les acteurs, mais surtout nécessaire si


complexité de l’organisation.

 Avantages de la décentralisation :

 décharge la DG des problèmes de gestion courante au profit de la


réflexion stratégique ;
 améliore la rapidité de réaction de l’organisation en réduisant le circuit
décisionnel ;
 accroit la motivation des acteurs en leur accordant une plus grande
autonomie de décision ;
 Inconvénients de la décentralisation :

 peut conduire à des prises de décision locales non optimales au


niveau général ;
 peut augmenter la consommation de ressources à cause de la
redondance de certaines activités ;
 mais surtout augmente le besoin de coordination …

→ contrôle de gestion : mode de coordination d’une organisation


décentralisée

D’où une délégation de l’autorité qu’il faut organiser :

Problème : quel niveau de délégation ?

→ encourager les responsables opérationnels à prendre les décisions qui servent


le mieux les intérêts de l’entreprise

D’où la mission essentielle du contrôle de gestion :

veiller à la cohérence interne des objectifs au regard de la stratégie poursuivie

↔ faire converger les buts de l’organisation

↔ minimiser les conflits entre les objectifs des individus ou différentes parties
de l’entreprise et les grands objectifs de l’entreprise.

Pour cela, le système de contrôle de gestion doit être total:

↔ englober tous les aspects des diverses activités de l’entreprise et aider à


obtenir l’équilibre des secteurs de l’entrepriseTout dépend de la conception
qu’adoptera l’entreprise de la fonction de contrôle :

- Si cette conception est autoritaire, l’action de contrôle restera prépondérante.

- Mais si cette conception est démocratique, le contrôleur devra s’effacer


devant le manageur en assurant plus qu’une fonction d’accompagnement et de
remise en cause des décisions managériales

A. Permettre d’évaluer les performances des entités


décentralisées
Nécessité de surveiller l’organisation décentralisée (afin de vérifier l’utilisation
de la délégation d’autorité)

↔ contrôle de gestion est un système de surveillance

-Doit permettre d’analyser les causes des écarts entre les objectifs et les résultats

-Doit permettre d’identifier la responsabilité réelle d’un centre lorsque celui-ci


n’a pas atteint ses objectifs

→ Au final, le contrôle de gestion doit fournir des informations Nécessité que


l’information circule dans le sens vertical et horizontal.

Exemples:

-La DG doit diffuser des informations sur l’environnement économique et les


options stratégiques retenues (information descendante)

-Les responsables opérationnels doivent organiser la remontée d’informations


indispensables à la réflexion stratégique (information ascendante)

-Les unités décentralisées doivent échanger leurs informations pour se


coordonner (information transversale)

↔ Fonction du contrôle de gestion : concevoir, formaliser et traiter les flux


d’informations qui circulent au sein de l’organisation..

Les formes d'organisation (ou structure) d'une entreprise définissent la façon


dont est découpé et coordonné le travail au sein d'une entreprise, et le mode de
fonctionnement qui en découle. Cette organisation varie considérablement
d'une entreprise à l'autre

La structure d’une organisation est l’ensemble des « moyens employés pour


diviser le travail en tâches distinctes et pour assurer la coordination nécessaire
entre ces tâches »1.

La structure est censée favoriser le développement économique de l’entreprise et


la réalisation de ses grandes options stratégiques.
On retient 4 methode :

1- méthode de cout complet

2-methode de ABC

3- methode des cout variable

4-methode d’UVA

Méthode de cout complet :

Consiste à incorporer la totalité des charges directes et indirectes, pendant une


periode donné à l’ensemble de la production.

Cette méthode permet de calculer les cout par centre de responsabilité ceux qui
implique une structure hiérarchique organisationnelle.

Généralement dans les entreprises utilisent la méthode de cout complet et qui


adaptent une structure fonctionnelle le contrôleur de gestion dépend directement
a la direction générale et il est rattacher à la fonction administrative financiere :

- la seul fonction qui dispose de toutes les informations comptable nécessaire


pour le calcule des couts.

Organisation fonctionnelle : indépendantsnde ceux qu’il contrôle, attacher à la


direction générale pour :

-respecter les délais de remonter de l’information

- la fiabilité et la pertinente de l’information.


La méthode ABC :

Est une méthode qui s’articule au tour de l’affectation des charges indirectes aux
différents activité constituant les processus de réalisation du produit finis.

Alors c’est une méthode de calcule des coûts à priori qui sert à identifier les
causes de ses derniers.