Vous êtes sur la page 1sur 5

7CK\Oussama

2011.01.16 Résumé de MMe

13:02:42 Z Déformations

/-ds = ds- o + [Vü'] . ds~I


. 0 avec Vu ~ []
_ au ,
àx; ., ,. '
tenseur gradlen! de deplacemen! calcule au pom! Po

Tenseur des déformations


Il y a une déformation locale si ds 2 est diffërent de dsl La différence ds 2 _ ds 02 est donnée par :
2 2
Ids - ds O = 2 Eij . dXoi . dxojl (somme surIes indices i etj)

ou bien: 1ds 2 - ds O2 --+ ---+1


= 2ds O . Eds O '

. d'elonnations:
Dans 1e cas d e petItes C ' .
E ij [ au i +-­
= -l ,-- àuj ]
, 2 ôxO'J âx O1'

Ejj représente l'allongement unitaire dans la direction Xi


2Eij représente le glissement angulaire dans les directions Xi, Xj

ds-ds o _ =- ()
allongement unitaire dans une direction ii 1----"- = n . En = E n

ds o

Glissement angulaire dans les deux directions perpendiculaires ii et m/y = 2· il· &nI
Exemples de déformations homogènes

r
E~ ~ ~ ~0] a ra
~= 0 0a 0
000
0]
E=
[0 2 0]
~~~
Dilatation Extension Glissement simple
CONTRAINTES

,;

Efforts extérieurs On distingue:


Les efforts à distances (de vo1ume) de densité volumique ~ de composantes $i
Les efforts de contact de densité surfacique f de composantes fi

Efforts intérieurs - Contraintes­

Le vecteur contrainte T caractérise l'effort


1
1
intérieur exercé à travers un élément de
1

1
1
surface dS de nonnale ïi. sur une partie · du
milieu continu. Il est défini par :

f(ïi.)= lim df df = t(ii)· dS


dS

t peut être décomposé en une contrainte normale, T n et une contrainte tangentielle ou de


cisaillement, Tt T= Tn ïi. + Tt t Cf étant un vecteur du plan tangent à dS).
Convention

on adoptera la convention de signe suivante:


Tn > 0 correspond à une tension;
T n < 0 correspond à une compression.

Tenseur des contraintes

XZ

m2

(J))
}-----------­ XI
.,...,;","
;;;

la contrainte sur une facette autour du point P définie par sa normale iï. est donnée par:

T(ii.) = cr iï.

2
- 0,

°la contraintes normale est dOlmée par:

Tn = f· n = a V
.. n 1·n·J

Etats 'de contraintes particuliers

cr = r~ ~~] cr = r~ ~ ~]

Compression ou tension Traction ou compression Etat de cisaillement pur


hydrostatique uniaxiale

Etat de contraintes planes

Lorsque nvarie dans le plan (Xj,X2) le vecteur contrainte f reste dans ce plan.

1 aIl + a22
2
.
,0] de rayon R = (
F
Dans le plan (Tn,Tt) dit plan de Mollr, son extrémité décrit un cercle (cercle de Mohr) de centre

aIl - a22 2
2 ) +
a
12
2
invariant

Conditions aux limites


Sur une frontière sur laquelle la densité surfacique des efforts est f on a :
an = f ou a·IJ· . n·J -- f-1

Sur une frontière séparant deux régions caractérisées par deux tenseurs de contraintes différents,
CY et cr' on a:

an=cr'ii ou a IJ·· . 11 J' -- a~'


IJ . n J·

Equations de mouvement généralisées:

Contrainte de cisaillement maximale


_ maxlcrj-crj/
'tmax - 2 où ai 0= 1 à 3) représentent les contraintes principales.

ELASTICITE LINEAIRE
Loi de comportement d'un matériau linéaire élastique isotrope

avec Ekk = tr (E)


avec crkk = tr (cr)

E et v : module d'Young et coefficient de Poisson.

Critère de limite d'élasticité

T max < crJ2 où cre représente la limite d'élasticité en traction.

Critère de Von Misès

Problèmes d'élasticité - Méthodes de résolution

Les problèmes d'élasticité sont classés suivant le type de conditions aux limites imposées (de
type déplacement, de type effort ou mixtes).

Première méthode de résolution (en partant des déplacements)


)P- Postuler un champ des déplacements û
» vérifier les équations de Navier:

ou bien

» vérifier les conditions aux limites de type déplacement et de type effort


deuxième méthode de résolution (en partant des contraintes)

» Postuler un champ de contraintes () = (crij)


);> Vérifier les équations de Beltrami

» Vérifier les conditions aux limites de type effort


» Intégrer le champ des déplacements et vérifier les conditions aux limites de type
déplacement.

Vous aimerez peut-être aussi