Vous êtes sur la page 1sur 7

Correction Des exercices – Racines carrées

Exercice 1 :
Déterminer, si possible, la racine carrée des nombres suivants :
a) 100 b) 9 c) −36 d) (−8)* e) 169 f) −1 g) −52 h) 𝜋
Corrigé de l’exercice :
a) √100 = √10* = 10 car 10 > 0 b) √9 = √3* = 3 car 3 > 0
c) −36 n’a pas de racine carrée car −36 < 0 d) 2(−8)* = 8 car −8 < 0
e) √169 = √13* = 13 car 13 > 0 f) −1 n’a pas de racine carrée car −1 < 0
g) −52 n’a pas de racine carrée car −52 < 0 h) √𝜋 existe car 𝜋 > 0 et vaut environ 1,77 (calculatrice)

Exercice 2 :
Sans utiliser de calculatrice, donner la valeur des nombres suivants :
* * *
a) 6√257 b) 6√3* 7 c) 6−√167 d)6√0,147 e) 2(−7)* f) 20,4*
Corrigé de l’exercice :
* *
a) 6√257 = 25 b) 6√3* 7 = 3 car 3 > 0 c) 6−√167 = 16
*
d) 6√0,147 = 0,14 e) 2(−7)* = 7 car −7 < 0 f) 20,4* = 0,4 car 0,4 > 0

Exercice 3 :
Écrire les expressions suivantes sous la forme 𝑎√𝑏, avec 𝑎 et 𝑏 entiers relatifs (𝑏 le plus petit possible).
𝐴 = √8 𝐵 = √20 𝐶 = √49 𝐷 = √300 𝐸 = √810 𝐹 = √27
Corrigé de l’exercice :
𝐴 = √8 = √4 × 2 = √4 × √2 = 2√2 𝐵 = √20 = √4 × 5 = √4 × √5 = 2√5
𝐶 = √49 = 7 𝐷 = √300 = √100 × 3 = √100 × √3 = 10√3
𝐸 = √810 = √81 × 10 = √81 × √10 = 9√10 𝐹 = √27 = √9 × 3 = √9 × √3 = 3√3

Exercice 4 :
Écrire sous la forme 𝑎√3 où 𝑎 est un entier.
a) √5 × √15 b) √75 c) √7 × √21 d) √108
Corrigé de l’exercice :
*
a) √5 × √15 = √5 × √5 × 3 = √5 × √5 × √3 = √5 × √3 = 5√3
b) √75 = √25 × 3 = √25 × √3 = 5√3
*
c) √7 × √21 = √7 × √7 × 3 = √7 × √7 × √3 = √7 × √3 = 7√3
d) √108 = √36 × 3 = √36 × √3 = 6√3

Exercice 5 :
Écrire les expressions suivantes sous la forme 𝑎√𝑏, avec 𝑎 et 𝑏 entiers relatifs (𝑏 le plus petit possible).
𝐴 = √2 × √6 𝐵 = √3 × √6 𝐶 = √7 × 3√14 𝐷 = 7√2 × 5√70
Corrigé de l’exercice :
*
𝐴 = √2 × √6 = √2 × √2 × 3 = √2 × √2 × √3 = √2 × √3 = 2√3
*
𝐵 = √3 × √6 = √3 × √3 × 2 = √3 × √3 × √2 = √3 × √2 = 3√2
*
𝐶 = √7 × 3√14 = √7 × 3√7 × 2 = 3 × √7 × √7 × √2 = 3√7 × √2 = 3 × 7√2 = 21√2
*
𝐷 = 7√2 × 5√70 = 7√2 × 5√2 × 35 = 7 × 5√2 × √2 × √35 = 35 × √2 × √35 = 35 × 2√35 = 70√35
Exercice 6 :
Calculer pour rendre le plus simple possible :
CD DF C*C
𝐴=B 𝐵= 𝐶=B
ED *√*D EG
Corrigé de l’exercice :
CD CD×C C C C×√H √H DF DF DF C*C √C*C CC
𝐴 = BED = BCD×H = BH = = = H
𝐵 = *√*D = *×D = CF = 5 𝐶 = B EG = = I
√H √H×√H √EG

Exercice 7 :
Sans calculatrice, transformer les expressions suivantes de façon à obtenir la racine carrée d’une fraction
irréductible.
√C* √CEI J√D *J √HF
a) b) c) H√*F d) BE* ×
√G √ID √ED
Corrigé de l’exercice :
√C* √E×H √E×√H *√H √CEI √H×EG I√H I
a) = H
= H
= H
b) = = D√H = D = 1,4
√G √ID √*D×H
J√D J√D J√D J E *J √HF E×I×K×D E √E *
c) H√*F = H√E×D = H×*×√D = K = H d) BE* × = BK×I×G×D = BG = =H
√ED √G

Exercice 8 :
Écrire les expressions suivantes sous la forme 𝑎√𝑏, avec 𝑎 et 𝑏 entiers relatifs (𝑏 le plus petit possible).
𝐴 = √50 + 4√18 − 7√8 𝐵 = √20 − 8√45 + 2√5
𝐶 = √12 + √75 + 4√300 𝐷 = 5√63 − √28 + √7
Corrigé de l’exercice :
𝐴 = √50 + 4√18 − 7√8 = √25 × 2 + 4√9 × 2 − 7√4 × 2 = √25√2 + 4√9√2 − 7√4√2
= 5√2 + 4 × 3√2 − 7 × 2√2 = 5√2 + 12√2 − 14√2 = 3√2

𝐵 = √20 − 8√45 + 2√5 = √4 × 5 − 8√9 × 5 + 2√5 = 2√5 − 8 × 3√5 + 2√5


= 2√5 − 24√5 + 2√5 = −20√5

𝐶 = √12 + √75 + 4√300 = √4 × 3 + √25 × 3 + 4√100 × 3 = 2√3 + 5√3 + 4 × 10 × √3


= 2√3 + 5√3 + 40√3 = 47√3

𝐷 = 5√63 − √28 + √7 = 5√9 × 7 − √4 × 7 + √7 = 5 × 3√7 − 2√7 + √7 = 15√7 − 2√7 + √7 = 14√7

Exercice 9 :
Écrire les expressions suivantes sous la forme 𝑎 + 𝑏√𝑐, avec 𝑎, 𝑏 et 𝑐 entiers relatifs (𝑐 le plus petit possible).
𝐴 = 7 − √12 − 8 + 3√27 𝐵 = 3√50 − √49 + 2√8 𝐶 = 2√18 + √16 − 7√81
𝐷 = √2 + √8 𝐸 = 2√3 + √48 𝐹 = 3 + 2√5 − 1 − √45
Corrigé de l’exercice :
𝐴 = 7 − √12 − 8 + 3√27 = 7 − √4 × 3 − 8 + 3√9 × 3 = 7 − 2√3 − 8 + 3 × 3√3
= −1 − 2√3 + 9√3 = −1 + 7√3
𝐵 = 3√50 − √49 + 2√8 = 3√25 × 2 − 7 + 2√4 × 2 = 3 × 5√2 − 7 + 2 × 2√2
= 15√2 − 7 + 4√2 = −7 + 19√2
𝐶 = 2√18 + √16 − 7√81 = 2√9 × 2 + 4 − 7 × 9 = 2 × 3√2 + 4 − 63 = 6√2 − 59
𝐷 = √2 + √8 = √2 + √4 × 2 = √2 + 2√2 = 3√2 = 0 + 3√2
𝐸 = 2√3 + √48 = 2√3 + √3 × 16 = 2√3 + 4√3 = 6√3 = 0 + 6√3
𝐹 = 3 + 2√5 − 1 − √45 = 3 + 2√5 − 1 − √9 × 5 = 3 + 2√5 − 1 − 3√5 = 2 − √5
Exercice 10 :
Écrire sans radical les expressions suivantes.
E C EG * EG
a) BG b) BCK c) B*D d) I BKE
Corrigé de l’exercice :
E √E * C √C C
a) BG = =H b) BCK = = E = 0,25
√G √CK
EG √EG I * EG * √EG * I * C
c) B*D = = D = 1,4 d) I BKE = I = I × J = J = E = 0,25
√*D √KE

Exercice 11 :
Écrire les nombres suivants sans radical au dénominateur :
* C √J √* I √H H√H
𝐴 = H√K 𝐵= 𝐶= 𝐷= 𝐸 = *√D 𝐹 = E√* 𝐺=
√D √* √H √J
Corrigé de l’exercice :
* *×√K *√K *√K √K C C×√D √D
𝐴 = H√K = H√K×√K = H×K = CJ
= G
𝐵= = = D
√D √D×√D
√J J √* √*×√H √*×H √K
𝐶= = B* = √4 = 2 𝐷= = = H
= H
√* √H √H×√H
I I×√D I√D I√D √H×√* √H×* √K
𝐸 = *√D = *√D×√D = *×D = CF
𝐹 = E√*×√* = E×*
= J
H√H H2H×√J H√H×J H√*E H√E×K H×*√K K√K H√K
𝐺= = = J
= J
= J
= J
= J
= E
√J √J×√J

Exercice 12 :
Encadrer les nombres suivants entre deux entiers consécutifs :
a) √7 b) √20 c) √75 d) √200
Corrigé de l’exercice :
a) 4 < 7 < 9 donc √4 < √7 < √9. Autrement dit : 2 < √7 < 3
b) 16 < 20 < 25 donc √16 < √20 < √25. Autrement dit : 4 < √20 < 5
c) 64 < 75 < 81 donc √64 < √75 < √81. Autrement dit : 8 < √75 < 9
d) 196 < 200 < 225 donc √196 < √200 < √225. Autrement dit : 14 < √200 < 15

Exercice 13 :
Écrire les expressions suivantes sous la forme 𝑎 + 𝑏√3, avec 𝑎 et 𝑏 entiers relatifs.
𝐴 = √81 + 7√3 − √27 𝐵 = √365 − √376√3 + 37
Corrigé de l’exercice :
𝐴 = √81 + 7√3 − √27 = 9 + 7√3 − √9 × 3 = 9 + 7√3 − 3√3 = 9 + 4√3
*
𝐵 = √365 − √376√3 + 37 = √3 × O5√3 + 5 × 3 − √3 − 3√3P = √3 × 62√3 + 15 − 37
*
= √3 × 62√3 + 127 = 2√3 + 12√3 = 2 × 3 + 12√3 = 6 + 12√3
Exercice 14 :
Écrire les expressions suivantes sans racine au dénominateur puis les simplifier.
C G C *
a) b) √3 + c) d)
√* √H √*Q√H √DRC
Corrigé de l’exercice :
C C×√* √* √* G G×√H G×√H
a) = = S = *
b) √3 + = √3 + = √3 + H
= 1√3 + 3√3 = 4√3
√* √*×√* √* √H √H×√H

PLUS DIFFICILE :
C C×6√*R√H7
c) = 6√*Q√H7×6√*R√H7
√*Q√H
Au dénominateur, on se retrouve avec une identité remarquable du type (𝑎 + 𝑏)(𝑎 − 𝑏) = 𝑎* − 𝑏 *
√*R√H √*R√H √*R√H
= S S = *RH
= RC
= −6√2 − √37 = √3 − √2
√* R√H
* *×6√DRC7
d) = 6√DRC7×6√DRC7
√DRC
Même chose : au dénominateur, on a l’identité remarquable du type (𝑎 + 𝑏)(𝑎 − 𝑏) = 𝑎* − 𝑏 *
*√DR* *√DR* *√DR* √DRC
= S = DRC
= E
= *
√D RCS

Exercice15 :
Soient 𝑎 = 2√45 et 𝑏 = √80.
1. Calculer 𝑎 + 𝑏.
On donnera le résultat sous la forme 𝑐√𝑑 avec 𝑐 et 𝑑 entiers (𝑑 le plus petit possible).
2. Calculer 𝑎𝑏.
3. Le nombre 𝑎 est-il solution de l’équation 𝑥 * − 2𝑥 − 180 = −12 ? Justifier.
Corrigé de l’exercice :
1. 𝑎 + 𝑏 = 2√45 + √80 = 2√9 × 5 + √16 × 5 = 2√9√5 + √16√5
= 2 × 3√5 + 4√5 = 6√5 + 4√5 = 10√5
2. 𝑎𝑏 = 2√45 × √80 = 6√5 × 4√5 (en reprenant les résultats précédents)
*
= 6 × 4 × √5 = 24 × 5 = 120
3. 𝑎* − 2 × 𝑎 − 180 vaut-il −12 ? Vérifions…
* *
62√457 − 2 × 62√457 − 180 = 2* √45 − 4√45 − 180 = 4 × 45 − 4√45 − 180 = 180 − 4√45 − 180
= −4√45 = −4 × 6√5 = −24√5 ≠ −12
Donc 𝑎 n’est pas solution de l’équation.

Exercice 16 :
D√C*
Montrer que 𝐷 = *√H
est un nombre entier.
Corrigé de l’exercice :
D√C* D√C*×√H D√C*×H D√HK D×K
𝐷= *√H
= *√H×√H
= *×H
= K
= K
= 5 donc 𝐷 est bien un entier.
Exercice 17 :
Soit 𝐴𝐵𝐶 un triangle rectangle en 𝐴.
1. Calculer la valeur exacte de la longueur du côté [𝐵𝐶 ] sachant que 𝐴𝐵 = 5 cm et 𝐴𝐶 = 7 cm.
2. Calculer la valeur exacte de la longueur du côté [𝐴𝐵] sachant que 𝐴𝐶 = 6 cm et 𝐵𝐶 = 11 cm.
Indication : on fera des dessins à main levée pour visualiser les données.
Corrigé de l’exercice :
1. Dans le triangle 𝐴𝐵𝐶 rectangle en 𝐴, d’après le théorème de Pythagore, on a : 𝐵𝐶 * = 𝐴𝐵* + 𝐴𝐶 *
Donc 𝐵𝐶 * = 5* + 7* = 25 + 49 = 74
D’où 𝐵𝐶 = √74 cm
2. Dans le triangle 𝐴𝐵𝐶 rectangle en 𝐴, d’après le théorème de Pythagore, on a : 𝐵𝐶 * = 𝐴𝐵* + 𝐴𝐶 *
Donc 11* = 𝐴𝐵* + 6* ou encore 121 = 𝐴𝐵* + 36 d’où 𝐴𝐵* = 121 − 36 = 85
Ainsi 𝐵𝐶 = √85 cm

Exercice 18 :
𝐸𝐷𝐹 est un triangle rectangle en 𝐹. On donne 𝐸𝐷 = 5√2 cm et 𝐷𝐹 = 3√2
cm.
1. Déterminer la valeur exacte de 𝐸𝐹. On donnera le résultat sous la
forme 𝑎√2 avec 𝑎 entier positif.
2. Donner la valeur exacte du périmètre du triangle 𝐸𝐷𝐹, puis l’arrondi
au millimètre.

Corrigé :
1. Dans le triangle 𝐸𝐷𝐹 rectangle en 𝐹, d’après le théorème de Pythagore, on a :
𝐸𝐷* = 𝐸𝐹 * + 𝐹𝐷*
* *
D’où : 65√27 = 𝐸𝐹 * + 63√27 ou encore 25 × 2 = 𝐸𝐹 * + 9 × 2
C’est-à-dire 50 = 𝐸𝐹 * + 18. Ainsi, 𝐸𝐹 * = 50 − 18 = 32
D’où 𝐸𝐹 = √32 = √16 × 2 = √16 × √2 = 4√2
2. 𝑃Z[\ = 𝐸𝐹 + 𝐸𝐷 + 𝐹𝐷 = 5√2 + 3√2 + 4√2 = 12√2 ≈ 17cm.

Exercice 19 :
Résoudre dans ℝ les équations suivantes :
a) 𝑥 * − 16 = 0 b) 4𝑥 * + 12 = 0 c) (𝑥 * − 3) × (−3𝑥 + 7) = 0
Corrigé de l’exercice :
a) 𝑥 * − 16 = 0 ⟺ 𝑥 * = 16 ⟺ 𝑥 = √16 = 4 ou 𝑥 = −√16 = −4 Donc 𝑆 = {−4; 4}
* * * C*
b) 4𝑥 + 12 = 0 ⟺ 4𝑥 = −12 ⟺ 𝑥 = − E = −3 < 0 Donc 𝑆 = ∅
c) (𝑥 * − 3) × (−3𝑥 + 7) = 0
Un produit est nul ssi un de ses facteurs est nul
Donc 𝑥* − 3 = 0 ou −3𝑥 + 7 = 0
Ou encore 𝑥* = 3 ou −3𝑥 = −7
RI I I
C’est-à-dire 𝑥 = √3 ou 𝑥 = −√3 ou 𝑥 = RH = H Donc 𝑆 = e−√3; √3; Hf

Exercice 20 :
Donner les valeurs exactes du périmètre et de l’aire du rectangle 𝐴𝐵𝐶𝐷
1. 𝐴𝐵 = 3 et 𝐵𝐶 = √2
2. 𝐴𝐵 = 2√3 et 𝐵𝐶 = √12
3. 𝐴𝐵 = 2√5 et 𝐵𝐶 = 1 + √5
Corrigé :
1. 𝒫 = (𝐴𝐵 + 𝐵𝐶) × 2
= 2 × 63 + √27 = 2 × 3 + 2 × √2 = 6 + 2√2 unités de longueur.
𝒜 = 𝐴𝐵 × 𝐵𝐶 = 3 × √2 = 3√2 unités d’aire.
2. 𝒫 = (𝐴𝐵 + 𝐵𝐶) × 2
= 62√3 + √127 × 2 = 2 × 2√3 + 2√12
= 4√3 + 2√4 × √3 = 4√3 + 2 × 2√3 = 4√3 + 4√3 = 8√3 unités de longueur.
𝒜 = 𝐴𝐵 × 𝐵𝐶 = 2√3 × √12 = 2√3 × 12 = 2√36 = 2 × 6 = 12 unités d’aire.
3. 𝒫 = (𝐴𝐵 + 𝐵𝐶) × 2
= 62√5 + 1 + √57 × 2 = 63√5 + 17 × 2 = 6√5 + 2 unités de longueur.
𝒜 = 𝐴𝐵 × 𝐵𝐶 = 2√5 × 61 + √57 = 2√5 + 2√5 × √5 = 2√5 + 2 × 5
= 2√5 + 10 unités d’aire.

Exercice 21 :
ij
1. Calculer la valeur de ikjk.
l
2. Écrire le résultat précédent sous la forme Bm où 𝑎 et 𝑏 sont des entiers positifs
avec 𝑏 ≠ 0 (on utilisera la définition de la racine carrée).
3. Calculer 𝐴𝐵 puis 𝐴′𝐵′.
ij √H*
4. Comparer les deux écritures de io jk et trouver un moyen de simplifier .
√I*
Corrigé :
1. ATTENTION : même si c’est tentant, on ne peut pas utiliser le théorème de Thalès ici car on ne sait pas si
les points 𝑨, 𝑪 et 𝑪′ sont alignés, de même que les points 𝑩, 𝑪 et 𝑩′. Autrement dit, on ne sait pas si ces
points constituent des droites.
Dans le triangle 𝐴𝐵𝐶 rectangle en 𝐴, d’après le théorème de Pythagore, on a :
𝐵𝐶 * = 𝐴𝐶 * + 𝐴𝐵* ⟺ 6* = 2* + 𝐴𝐵* ⟺ 36 = 4 + 𝐴𝐵*
Donc 𝐴𝐵* = 36 − 4 = 32 d’où 𝐴𝐵 = √32
De même, dans le triangle 𝐴′𝐵′𝐶′ rectangle en 𝐴′ :
𝐵′𝐶′* = 𝐴′𝐶 k * + 𝐴′𝐵′* ⟺ 9* = 3* + 𝐴𝐵* ⟺ 81 = 9 + 𝐴𝐵*
Donc 𝐴k 𝐵k* = 81 − 9 = 72 d’où 𝐴k 𝐵k = √72
ij √H*
Conclusion : io jo =
√I*
√H* H* E×J J
2. = BI* = BJ×G = BG
√I*
3. 𝐴𝐵 = √32 = √2 × 16 = √2 × √16 = 4√2
𝐴k 𝐵k = √72 = √2 × 36 = √2 × √36 = 6√2
ij E√* E *
4. Ainsi : io jo = K√* = K = H
𝟐
Remarque finale : même si le théorème de Thalès nous apportait la même réponse O𝟑P, nous ne pouvions
pas l’utiliser car l’énoncé ne précisait rien sur l’éventuel alignement des points. Mais ça aurait pu donner
lieu à une autre question du type « que peut-on dire des points 𝑨, 𝑪 et 𝑪′ ? »

Exercice 22 :
𝐴𝐵𝐶𝐷𝐸𝐹𝐺𝐻 est un cube d’arête 4 cm.
1. Calculer la valeur exacte de 𝐺𝐷 et écrire le résultat sous la forme 𝑎√2 avec 𝑎
entier.
2. Quel est le périmètre du triangle 𝐵𝐺𝐷 ? Donner la réponse sous la forme 𝑎√2.
3. Calculer la valeur exacte de 𝐺𝐾.
4. Calculer l’aire du triangle 𝐵𝐺𝐷. On donnera la valeur exacte puis une valeur
approchée arrondie au centième.
Corrigé :
1. Dans le triangle 𝐷𝐺𝐻 rectangle en 𝐻, d’après le théorème de Pythagore :
𝐺𝐷* = 𝐻𝐺 * + 𝐻𝐷* = 4* + 4* = 16 + 16 = 32
Donc 𝐺𝐷 = √32 = 4√2 cm (voir ex. précédent).
2. De la même manière, on trouve 𝐵𝐷 = 𝐵𝐺 = 𝐺𝐷 = 4√2 cm (toutes les faces sont carrées).
Ainsi 𝒫jw[ = 3 × 𝐺𝐷 = 3 × 4√2 = 12√2 cm.
3. Le triangle (vert) 𝐺𝐷𝐵 est équilatéral car tous ses côtés sont égaux (à 4√2 cm).
Le segment [𝐺𝐾 ] est la médiatrice du [𝐵𝐷].
E√*
Donc 𝐺𝐾𝐷 est un triangle rectangle en 𝐾 avec 𝐺𝐷 = 4√2 et 𝐾𝐷 = *
= 2√2.
* *
D’après le théorème de Pythagore, on a : 𝐺𝐷* = 𝐺𝐾 * + 𝐾𝐷* ⟺ 64√27 = 62√27 + 𝐺𝐾 *
⟺ 16 × 2 = 4 × 2 + 𝐺𝐾 *
⟺ 32 = 8 + 𝐺𝐾 *
⟺ 𝐺𝐾 * = 32 − 8 = 24
Donc 𝐺𝐾 = √24 = √4 × 6 = 2√6 cm.
j[×wx E√*×*√K J√*×K
4. 𝒜jw[ = *
= *
= *
= 4√12 = 4√4 × 3 = 4√4 × √3 = 4 × 2 × √3
= 8√3 ≈ 13,86 cm2.