Vous êtes sur la page 1sur 17

 

www.banquedesetudes.com

U n ven'siÉéb m Zoh
, -Etcîe FlatiomæEe$ eCoEmrffitrc* Éc,{e estiox'n
-Âgadiu'-

. -t-l,rtl l6l-p S ++g'


rqe e5;1)t-*dt
E N.G,G ';Yr
o,r r,nô.* ''J:l+Jl

lV{atière Introduction à loétrrcle u Froit

llremière Année

  www.banquedesetudes.com 

;lnnée Universitaire :2{tt,6/2t{}7 Fro.fesseur: II'Ir M.Âh'I}lI


 

www.banquedesetudes.com

r{bus cle clroit i


cleclroit
F-aitpar le titulaire d'uu droit d e 1 emettre e n (æuvre n dehors d e s a finalité

i\cte jueliciaire :
Acte lié au déroulemelrt 'une procédurecontentieuse t t gracieuse, u
procédurecontentieuse
tenclant une exécution brcée. émanantdes parties o u cle certains
clecertains
auxiliaires
convocati0n cle ustices
d'Lln (avocat, avoué,
émoin. avoué,hui-ssier
hui-ssier e ustice. gretÏer), exp :

AcX.t uridiqr.re
1v1aniiestationl evoionté destinéeà produir:e es effets de droit. La théorie
e t les classifications ondamentaies e s actes uridiques permettentu n e
f oi'me syntlrèse nalyticpre l e outes es branchesdu clroit.
clesyntlrèse
oi'mecle

r{cttr autircnÉique
Document Otabtipar un of'ficier public compétent notaire,huissier, officier
huissier,officier
d'Ëtat Civil), rédigé selon e s tbrmalités erigées par l a loi et susce
susceptible
ptible
cl'exécution orcée.

Acte de procécltrtre
Enseniblô d e formalités à accomplir par les parties
parties(le
(le demandeur
demandeuroo u l e cléfendeur),
repr-ésentantrr u es ar-rxiliaires l e ustice (avocat,
leur repr-ésentant (avocat,huissier)" afin d'introcluire t n e
huissier)"afin
action e1justice, d'assurer e cléroulement 1 e aprocéclttre, e la suspenclre t t
l'éteindre,oo n d e faire exécuterLln ugetnent.
l'éteindre,
Acte sous seing ;lrivé :
Engagementér;bli e t signé par les parties elles-môrnes ans aire appel à r-rn lficier
public.

rLct on cle société:


clesociété:
l l it.reénris par les sociérés ommerciales. -'action donne droit à une par:tie e l'actif
it.reénris
sclciaIee t z i une fi-action
sclciaI cles evenus appelée
fi-actioncles dividericle.
appeléedividericle.
Action e m rrstice :
procéclure ngagee levant n e urid.iction
urid.ictionpour resPectoo u la reconnaissance
pour obtenir e resPect
ci'unclroit o u d'nn intérêt 1égitime'
ci'unclroit par Llne o i civile prouoncéep a r
r\mende: z\u seps arge, sanction pécuniaireprévue prévuepar
u'e j*ricliction civile À n d e violation de certaines ègles uridiques lirnitativement
"ur
énr-rmérées.

Âmiable :
S e rJit cl,unâccord o u d'un arrangerïtent btenu par l a conciliatiortdes adversaires,
rJitcl,un
r{r'itantainsi utt prclcès.
Ânnomce udicinire e t Iég*fe :
destinéeàà
publicité cians ertains ournaux, ordonnéepar le juge o u par [ a loi, destinée
annoncero u à faire connaîtrecertains actes uridiques o u judiciaires (exp : extrait d e
jr-rgemetrt,ente aux enchères)-

r\rtrtulrri:ion
S e <1it l'un :ltlnttler
acte
l'unacte : éclaré nul et clui
rrricliclue cluidevienl
devienl sans
sanseF{'et.
eF{'et.lxernple
lxernple I'ilnnulation

2
 

www.banquedesetudes.com

cl'rr con L a t poLrrabseuce e consentement e l'une des


poLrrabseuce des parties'
Airpel :
rendueee n prenrière trstance L a
\,'oie de recùurs ccltltre n e décision d e ustice rendue
personncr u i forme ['aPrPelest dite "l'appelant", celie contre aqr-relle'appc:l s t formé
est dite "f iutinré".
Arrêt :
Décision rendue P a r i-rneuricliction supérieure collr d'appel,cottr d'assises, our d e
Conseil d'-Etat. Iu alrêt est s1'nonyme e ugement.
cassationoo u
cassation
Ârbitrage:
['l océdure acultative d e règlernentcles onflits (exp d e travail), qui consisteà confier
à u n tiet's"choisi P a r les parties. a solution d u conflit,
tiet's"choisi

Àrrôt:
Décision cle ustice renclue, oit par ttne Corrr d'appel, soit par la Cour d e cassation,
soit par les uridicticns administrativesautres que les tribtrnar-lx dnrinistratifs.
z\.rrêté
généraleoo u irrclividuelle manantd'un ott de plusieLrrs
Décisiol erécutoire i i portée générale
ministle (arrêté nrinistérieloo u interministériel)o u d'autres autorisation
(arrêténrinistériel
adnriuistratives arrèté prélectoral, rnunicipal,etc.)
prélectoral,rnunicipal,etc.)

Âssiqnation:
Acte signilié paracte
juricliction. iruissler nformant
précise les
es datese
dates e t parties
lteuresqu'elles
qu'ellessont
sont convoquées
d e convocation evant
sur une
e t Ies motit-ss
motit-s
Cet
sont lbnclés a réclarnatione n ustice
losquelssont
losquels
,4.strcinte:
persoilneàà s'exécuter.Ex:
clecontrainclre n e persoilne
C6rrrJamnation yant pour but clecontrainclre E x: une
personneest
personne est conclarnnée 0{-) h s par jour d e retarcl non exécution
pûLlrnon
retarclpûLlr d'une décisiorl
exécutiond'une
condamneràà une astreintepour assurer
cle gstic.e.L e juge d e 1'exécutiorr eut condamner
I'rr.xécution e s a décision.
r{rrtorifé pal'entale :
Erisenrble i eclroits
clroitset attribuésaa u père ei à [a mère sur lettr enl'ant. usqu'à s a
et clevoirsattribués
rnalc'rrité u st)n érnancipation.
st)nérnancipation.
rtudience :
Séarrce 1 coLrrs l e aquelle une uricliction prend connaissance lesprésentations i e s
parties, lstruit l e procès, entend e s plaidoiries e t rend son ugement (le plus
solrvent, 'audience est pLrblique)
'audienceest

Auxiliaires de ustice :
I-Iornme'li:
I-Iornme mzrrche e I'instance t a
'li:oo i clont a mission s t clestinée laciliter a mzrrchee
administration l e a ir-rstice.
bonneadministration
bonne

iLtteiute invololltaire :
Expressiongénérique,
générique,qui nvolorrtaireee t les blessures a r
qui regroupe I'hornicide nvolorrtaire
irnpruclence. a r opposition aux atteintesvolonlaires. soit à 1 a vie, soit t\ I'intégr:ité,Je
volonlaires.soit
l a personne.

;\veni't*t :
Docurlent ajouté à u n contrat ou une collvention pour I'adapter otr e corrrpléter a r d e
I'adapterotr
norrvelles lituses,
lituses,et
et signé par les parties qui I'ont conclu.
 

www.banquedesetudes.com

l\vet :
Déclaratiol par laquelle une personne ient pour vrai u n fait qui peut produire contre
elle cles.oniéquÈnc.es_iur:icliques lorsque11 a déclaratiottest faite
l'aveu est udiciaire lorsque
e n r-rstice).
AvocaÈ
Au;<iliaire4 e igstice soumis à 1 a cliscîplined'un barreau. l conseille 3es clients e n
3esclients
matière uridique, judiciaire e t fiscaie. r l peut égaiementêtre amenéà les représenter
o u Ies assistere n ustice.
Avoile :
avoués sorlt des officiers ministériels qui repr'ésentertte s parties
Les avouéssorlt devattt e s
partiesdevattt
Cogrs cl'Aptrlel uprèsdescluellesls sont établis. Dans certaineshypothèses. e
ïecours i I'avoué n'est pas nécessaire affaire prud'hommale).
B:ril :
Conti-at l e ocaticindéfini:;sant e s rappc)rts nlre r-rn ropriétaire l e biiilleur) et son
preneur).L e premier s'engageant procurer au second" endant
locataire (le preneur).L endantuu n
certair. ernps, a . or-rissance'un bien imnrobilier moyennant e versement d'un prix
versementd'un
(loyer)

BRrrenu :
Les avocats nscrits ar-rprès 'un tribunal e t 1es
ar-rprès'un avocats nscrits sur la liste des stages
1esavocats
constituelt r,rnOrdre, appelé rai'reau.l y a " e n principe, u n barreauaullrès
aullrèsdede chaqrre
arreaux établis dans e ressort d'une même
établisdans
ti-ibunald
ti-ibunald e gr:an11e
cour d'appel, n stince.
nstince.
peuveilt Ph.rsieurs
cependant
peuveiltcependant décider s e regrouper en un seul barreau.
regrouperen
tsâûonnier:
barreaa u pour une duree déterminée.
Chef élu d'un barre
-Elia' r.

Toute cSose disposeee t qui fait 1'objet


dont o n dispose
cSosedont 1'objetcl'undroit réel (susceptible
cl'undroit
riationn ) .
cl'appro riatio
Biens conlmulls :
dr:nt Ies ép0ux sont pi:op]:iétair:esn comtnun e t cltti
[3iensdr:nt
[3iens sclntpartagés
clttisclntpartagésee n trlrincipe
par mgitié e n cil-s l eclivorce,après ciissolution e la conlmtlnautédes époux.
corporels :
Biertscorporels
Bierts
Biens cluibnt une existencematérielle.Iixemple : nreubles" omme d'argettt, etc.
d'argettt,etc.
Biens irnrnobiliers :
S e clit cles
clesbiens
biens qr-ri e peuvent
peuventêtre
être cléplacés
cléplacésterrain,
terrain, maison...)
maison...)or'r
or'r es objets q u i
tbnt partie intégrànte <Jirrimnreubler, ppeiésbiens nrnrobilierspar clestination
intégrànte<Jirri
{c.heniinée, irar-rffageentral indiviciuel' ) '

f,-'assation
ugée e t
Ânrrulationpar la Cour srtprême 'ttne décision passée r t orce d e chose
rendue en violation d e ia ltii.
Cause :
clotltest sitisi utt u g e
z\fllaireclotlt
z\fllaire
Carrtion :
garantie)àà se substituera u débiteur principal dans
personnequi s'elgage ( à iitle clegarantie)
le cas oouu celui-ciire payer-ait a s a clette.L a caution n'est ert principe tenu d e régler
titrersubsidiaile l e débiteur: lincipal devra ètrtr discuté
la cl.rte clLr lébitet,t u'â titrersubsidiaile clans
discutéclans
biens à la demanàed e l a caution - o n parle d'un "bénéfice d e cliscussion" .
sesbiens
ses
T.uteflois a caution peut s'engage.r
s'engage.rll emanière "soliclaire"
"soliclaire"ee I renoncer i ce bénétlce.
 

www.banquedesetudes.com

as{luel cas e créancierr oLrrra éclanter e paiement


as{luelcas clirectement i l a caution s'il l e
paiementclirectement
clésire.
fllilrrse:
Disp6sitign ttrrticrulièrc l'un acte uridiclue
l'unacte (qui en compclrte érréralement lusieurrs)
uridiclue(qui
e t qui o p'.lo,ri bjet d'en préciser es élém
p'.lo,ribjet entsee t les rnodalitésd'application.Exemple :
éléments
clausc atrributive cle uriciiction (par laquelle 1es clésignenta juridiction q u i
partiesclésignent
1esparties
clevraconnaîrre
clevra connaîrredesdes itiges qui pourraient naître de 1'appiication 'ttn contrat)
pourraientnaître
ctlIilpt'0 nissoire :
ClarrsectlIilpt'0
Clarrse
ClaLrse l'un traité stipulant e recoursau
recours au règlementarbitrai
règlement arbitrai o u jucliciaire
jucliciairepclur
pclur e s
'interprétationoo u I'application clu
litiges concet-nant'interprétation clit raité.
cluclit

Cacle
Cgrtrls ohérent d e textes égaur engloL''ant
engloL''antelon 'ensenrblell e s
elonuu n plan systénratique'ensenrble
elatives à une mêtne
rr.rgleselatives
rr.rgles cliscipline uridique.
mêtnecliscipline
Cotle civi[ :
niatière du droit civi[.
arrêtés et clécrets égissant a niatièredu
[l.ecueil les ois- arrêtéset
Ccde pénnl :
arrêtés e t décrets égissant a matière clu
Ilecueil des [ois. arrêtése clroit pénal.
cluclroit
CclEatérilur :
succession,aa loi distingue
directe. E n matière d e succession,
Patrents 'appartenant a s z i a ligne directe.E
entre les collatÉriitrxprivilegiés (les fr'ères
fr'èreset clescendarrts)t l e s
sænrse t leurs clescendarrts)t
et sænrse
collatéraux or<linaires oncle, tânte, cousins.
collatérauxor<linaires cousins.etc.).
etc.).
Ccmrmon a w :
Droit commun des pays anglo-saxons" ui résulte non de textes égislatit-s naisclenais cle a
praticluedes
praticlue des uridictions.
Conapétence
publiclueoo u une Lrridiction à accomplir
Aptitude léga1e our une autorité publiclue accomplirunun acte, o l t
nstrtrireee t juger u n procès.
t.t nstrtrire
Confisc:rtion:
[:reine ar laquelle est clévolu,]utoritairetnent l'lltat tout o u partie des biens d'utte
destructiono u leur attribution.
liersonne,sauf rlispcisition articulière prévoyant eur destructiono

Canseil cl'Etat :
suprènred e I'ordle administratif.
.[uridiction suprènred administratif.EnEn outre. e Gouve rnement e consulte
Gouvernement
lors d e ['élaboration
['élaborationdd e projets d e loi et de certainsarrêtés
certainsarrêtés oyaux.
Contrnt :
Llneo u plusieurs
Convention faisant naître Llneo plusieursobligations ou biett créant ou transférant
obligationsou
un clroit réel.

flaur :
Jr-rr:iiiction d'un ordre supérietrr.
iictiond'un
Conr de cassat
cassat olr
Juridiction suprêrne le 'orcire ucliciaire (e.x BelgiqLre)
Crérncier :
Personne, hysique ou morale- à clui cluiune 'arqent est due (par u n débiteur).
une Somtne 'arqentest
Cl'inre :
conttltunoo u infraction politique, satlctionnée, o u r les personnes
Infraction de clroit conttltun
phl,siques,dd e l a réclusion o u d e l a détention
phl,siques, détentionàà perpétuité
perpétuitéou
ou ii ternps"voire d'une
 

www.banquedesetudes.com

L.)eine'lmentle et clepeines
peinescoinpléinentaires. torales.d e
coinpléinentaires. t , pour les persoitnes torales.d
l'aurencle t . dans e s cas prévus par la loi, de peines privatives de droits.
peinesprivatives

E)éliitcur':
. per-sonne, hysiqueo
hysique o u morale, qui doii. d'argentàà une autre ( u n
Lrne olnrned'argent
doii.Lrne
creancrerJ.
Sébouter :
Rr:jeterune
Rr:jeter 'aiteee n ustict:.
une clertiande'aite

Sélinqurant:
pénale'qq u i peut faile I'objet d'tlne poursuite
Auteur on courpliced'une infiaction pénale'
pour la dite irrfrac.tion.

i]{riit:
Au sels iar:ge, e cJélit s t synonyme
synonymed'infiaction. sens strict, te délit est u n e
d'infiaction. Au sensstrict,
punissabledd e peines
clont 'auteltr est punissable
inf'ractionclont
inf'raction peinescorrectionnelles.
correctionnelles.

Lerspcrines orrectionnelles incourues a r les personnes hysiques sont


hysiquessont
I'emprisonnentent, es amendes, e s ours-arnendes.e travail c f ntérêt général,
général,cles
cles
restrictivesdd e droits, et des peines
privatives orr restrictives
peinesprivatives
peines compiémentaires. oltr les
peinescompiémentaires.
moraies, e s peines
personnesmoraies,
personnes appiicablessont d'une part 1'amende clans e taux est'
peinesappiicables
génciralement,
ias prér,uspar liacelui 1lt'évrr our
1oi, certaines les personnes
peincs privatives hysiclues), t cl'autre
ou restrictivescl'autrepilft,
cle pilft, dall.{ e s
droits.
cledroits.
ûo;r:ltion :
Acte par lequel une personne l e donAteur"donne rrévoc.ablement ans une intention
ansune
libérale uri bien (sciuvent rne ontmed'argent) ui appartenant ltne autre lersonne
"le donataire" qui I'accePte.
Bivorue :
Désigne11 a clissolution 'utl mariage
Désigne actée par Lln trge.
mariageactée
Flonemnges t intérôts :
.Sonrmei'argent,
.Sonrme ourde capr'tal, Jestinée i cc-rlnpensere
i'argent, versée sclus ornre cle erite ourde
préjuclice r-rbi ar utle personne'physiclue u tnorale
Flroit :
Ensenrble les ègles r-rridiques 'appliquant-uénéralement tor-rte itttationqui n'est
règlesdd e droit spéciales u particulières.
pas soumise à des règles
Ene*ncipation:
Acte pai leqçel 1 e mineur est affranchi d e 1'autoritéparentale et devient caprable
parentaleet
d'exercer, cornrpË n majeur, cles actes cle a vie civile, mais contirruePar exceptioil à
clesactes
avoir besoin cles ar.ltoris;itionsécessaires u mineur non émancipépour s e marier (or-t
clesar.ltoris;itions
s e donner e n adoption) et à n e pas pouvoir être commerçalrt. e tnineur est émancipé
rnariageoo u put une clécision r-r
par le rnariage ribunal d e l a Èunesse cas d e plusieurs pays
r-rribunal
européens) orscltr'i1 atteint l6 ans'
Emolument :
1 1s'ag,it l e a reinrunération les avocatse t officiers rninistériels avoués,
lesavocats huissierscc l e
avoués,huissiers
généralement oumiseà u n tarif.
jLrstice)généralement
jLrstice)
0nlprisoll Itenl llttr
Co,icla,rtnatiorra r r-rncruriclictjon à eff-ectuer n e peine cle prison'
[irnprunt:
Opération qui copsisle
Opérationqui copsislepour
pourr:iseà
uneàpel:Sonle hysiqueo
hysique
<lisposition o u mot'ale
mot'aleà
'une somfire à solliciter
l'argent d'utr
otlr une dtrréee t
dtrréee
établissement e créclit1 a r:ise

6
 

www.banquedesetudes.com

r i Lrn aux déterrnilés. etteopération s t ntattlriaiiséear un contrat oncltt ntre


Lrnaux
I'emprunteur t l e Prêteur.
Elrrichisseflterltsalrs câuse :
salrscâuse
s'est elrichi sans caltse uridique, rJoit nelemniser elui qui s'cst appattvt'i
CelLriqui s'estelrichi
corrélativement.
Etalement :
progressivitédd e l'impôt e n répartissant
possibilité p6ur le contribuable d'atténuer a progressivité
l a somme globale qu'il a perçue' sur plusieurs années'
plusieursannées'
Exécution provisoit'e :
Décision cle ustice irnrnédiatemertapplicable e t qui permet au gagnant c1";n rocès
gagnantc1";n
cle -air.e xécuter a décision d e justice. sans
sansaltendre recoursoo u
altendre a fin cles lélaisd e recours
nralgré 'exercice d'un recours.
'exerciced'un
Exltertise judiclaine :
N.{es'repar: lr'luelle e uge confie à des professionnels n e mission c f nformation o u
de conslatationvisant à 1'éciairer ltr des éiéments
éiémentscl'une affaire.
cl'uneaffaire.
.Exploit :
Acie redigé par u n huissier cle ustice clestiné assurer 'accclmplissementl'une
forrnal t é .
E.rposédes
E.rposé des rnotifs :
paitie d u jugement clans aquelle 1 e uge explique es raisons e n fait et en droit - c l e
sa décision.
Erproprintion : droit réel inirnobilier de son
Toute ôpération endant à clépouiller e titulaire cl'un cl'undroit
droi .
Extradition :
acceptedd e livrer I'auteur d'utre nfraction qui s e trouve
Pr-océclurear laquelle u n Etat accepte
puisse11 e uger o u [ui faiile
luecc e dernier puisse
sltr sol teriitçire à un autre Etat por.rr lue
purger s a peine.
Filia[.ion :
S e dit d u liel clc plronté unissant 'en{'ant son père ou à s a mère, et plus Iargemettt,
d e tout lien cleparenté en ligne directe.
Fond :
rlansuner i'faire, 'ensemble
Désigne, rlansuner des éiémentscle hit et de droit sur laqr"rellee
'ensembledes
jurgecioit s e prononcer,
prononcer,par par opposition à l a procédure.
Force d e chosc.iugée
Et}icacité particirlière
particirlièrequ'a
qu'a une décision
décisiondd e ustice lorsque" es délais d e recottrs
recottrsqlti
qlti
suspenclent n principe son exéctttion er. appel) sont e;<pirés u épuisés.
Fol'clusion:
Perte .1',ttr lrcrit ui n'a pas été exercé e n temps utile (ex : expiration d u délai pour
faire appel).
Formule o u force exécutoire :
Formule apposéedans a partie tlnale d'une décision décisiondd e ustice fiugement o u arrêt) o u
r1'un cte qui permet d e faire procécler son exécutiçn forcée.
Glge :
créancieruoe cho-ce lobilière por-rr
Contrat par lequel une personue emet à son créancieruoe
'exéctttiott rl'un engitgetneltt par exentple e remirourselnenf 'un prêt
assu er' 'exéctttio
d'argcnt).
(iarttc à vue:
clur e s nécessités
personnÈ 'une enquête,
nns Ies ocaux enquête,un
un o[ï]cier
d u commissariat d e pr:lice
o u cle udiciairependant2
a gendarrlerie peut rel.enir
gendarrleriependant ne
2 4 heures
 

www.banquedesetudes.com

dé1it.L e proctirertrd u
suspectée 'avoir commis un crime ou un dé1it.L
ntaximLlm. i elle est suspectée
prolongatioudd e 1 agarde à vue pollr L t n
intbrrné.11 1per.rt utoriser a prolongatiou
roi cloit en êtle intbrrné.
nouveaLr élai clecle24FI nraxintutll.
24FInraxintutll.
L a garcieà vue est strictemeflt 'églementée a r la loi et son exécutionest sr.rrveillécr
par Ies rrragistrats r-r ar-quet. a personne r,ue disposecle
gardéeàà r,uedispose
personnegardée droits contnre e
cledroits
clro'it ie 'aireprévenir s a larnilie ou cles'enttetenir
'aireprévenir avec un avocat clès a 1èreheute
cles'entteteniravec 1ère heute
clegarde i vue (exp :1oi belge du I5 juin 2000). Pour certaines nfractions
(terrorisnre, rafic de str"rpél'iants), a garde à vue peut dllrer ph"rs ue Ia durée pour l e s
ddrlics Lrrrnarlr.(.
ctresceaux:
G:rrciectres
G:rrcie ceaux:
C'est le ministre ddee I a -iustice Ct-.droit
Ct-.droiteuropéerr)
européerr)
Greffe :
conrposéde f'onctionnaires l e ustice qui assistent es magistratsdatts
Serviceconrposé
Service magistratsdatts eur
mission et assureni 'ensenrble e s st:rvices adminjstrtrtifs e s cours e t tribunaux.
st:rvicesadminjstrtrtifs
Grosse :
Copie d'une décision d e ustice fou d'un acte authentique) evêtue evêtuedd e la formule
exécutoire c'est-à-clire l e a formule nécessaire our la tàire exécuter.
Grouperttent cl'intérêf éconornique C.I.E.) :
li est constitué entre des entteprises
constituéentre entteprisesaflin de faciliter I'exercice
aflinde de I'a.ctivité e chacun
I'exercicede
de ses menrbres ar la mise en colrmlln d e certains aspectsdd e cette activité (ex:
certainsaspects
d'importationoo u cl'expor
servicesd'importation
services ation).
cl'exporation).
Groupement d'intérêt public :
I l est constituéentre
constitué entre cles
clespersonnes
personnesmorales
morales de droit public et cledroit
cledroit privé e n v u e
nseinble les
tJ'exeLcernseinble
tJ'exeLcer actirritésàà trut
lesactirrités non lucratif, par exemple dans e secteur
exempledans secteurdd e l a
recherche.
rech erche.
E{omicicle
ctedonner a mort à un être humain. Il peut s'agir cl'unacte
Fait ctedonner cl'unacte volontaire ou
involontaire.
F{uisclos:
F{uis clos:
13.xpressir'rn onsacrée ignifiasl " flrutesportes ertnées utilisée pour désigner désigneruu n e
erlue hors d e l a présence
auclienceerlue
auclience exceptionaa u principe d e publicité
présencedd u public par exception
des clébats our éviter des désordres e nature sérénitédd e l a ustice o u
natureàà trorilrler 1 asérénité
C epenclant.a clécision s t tr.:ujotrrs
por,rr réserver 'intimité des','lctinres.Cepenclant. endueee t
tr.:ujotrrsendue
prononcéeee n audiencepublique.
prononcée
ITuissitrrdd e jusfict :
ITuissitrr
Otficier:public
Otficier: public auprèscies
auprès cies ours et tribunaux dont les tâchessont
tâches sont mr-tltiples i l ustice,
porte à
la colnaissance dçr adrrerse e s actes
dçr11 apartie adrrersee procédureee t les décisittnsd
actesdd e procédure décisittnsd e
chargé d e l'exécution les
i1 esr chargéd clécïsicinsee ustice (ex. saisies,
lesclécïsicins expttisions)"ll
saisies,expttisions)"
effectue égalerlent des constatsqui serviront d e prc:uve 1'occasion u liti-ee e x .
d'adultère).
constatd'adultère).
constat
Ffypotlrèque
$1jrete éelle constituéesllr u n bien immeuble et affectéeà garantiedd u paiement
affectée à [ a garantie
cl'une réa1ce. - e créancierpourra e cas échéant 'aire vendre e bien et être payé p a r
'airevendre
prélËrence ur l e prix obtenu
Ernrneullle
recorlnaîtuu n caractèIe nrmobilier
Bierr auquel Ia loi recorlnaît nrmobilierettett raison de s a ilaluI'e"
ilaluI'e"de
de sa
destinaiionou
destinaiion ou de I'objet auqttel 1.s'applique'
lnrnrunité:
a r 1 a oi ir certaines prsonnes e s dispensant e certaines
Privilège accorcié
 

www.banquedesetudes.com

parlementaires,ee s
obligations o u les sotltnettant des uridictions spéciale ( ex . les parlementaires,
cliplo nates).

lncapncité:
lltat d'rrnepersoltne privée llar la lr:i ou par une décision d e ustice d e l a ouissallce
persoltneprivée
olr rle I'exercice certains d e ses
clecertains
I'exercicecle droits (ex. les rnineurs, e s majeurs protclgés)'
sesdroits
frrcarcérRtion :
Ernprisonnement.
Inf,rnciion:
passibledd e sanctionspénales
Cornporternent clitl o u çrassif nterdit par l a [oi e t passible
prévuespar
prévues par celle-c:i.
Ins€nnce:
ac[es d e l a procédure
Désigne à l a fois une afflaireportée clerrant n e uridictiott e t les ac[esd
qui vont cle a clemande n ustice usqu'au ugement. Peut égalementdésigner e
t''iu.ou "hiérarchique" d'ur1e lécision uridique. Ex. o n parle d'utle décision prise e t r
décisionprise
"prernière nstatlcÈ" donc srlsceptible 'appel).
fustruction :
æLtvre es tuoyensqtti
PIitse du pr:ocès endant aquelle 1 e uge d'instruction met en æLtvrees
manifestatjondd e l a vérité, atin
pr:r'mcttent le éunir tous les élérnenlsnéc.essaircs l a manifestatjon
que le iribunai o u l a cour puisse uger e n connaissance l ecause information
jud ici aire, aud tions, conFlontations.
iciaire,

nû :
,trugcrn nû
Décision renclue a r une uricliction clc: rerrtier legré.A.usens A .u sens arge, clésigne oute
décision rendue par u n tribtrnal.
JrrrisJlrtrctcnce
Ensenrble les décisionscle
lesdécisions cle ustice publiées.qui interprètent
interprètentee t précisent e sens cies
senscies
tertes cle clroit et, l e cas échéant.
cleclroit échéant.ccrrnplètent e s Iois e t les règlements.
ccrrnplètentes
Juridicrion :
Dcisigneun
Dcisigne un tribunaI o u une coLlr àyant pour fonction de r-rger es différends qui l u i
coLlràyant
aussidd e l'étenclue
S e dit aussi
sont détër'és.Se erritoriale d e la compétence 'utte
l'étenclueerritoriale 'uttecour
cour ou d'ttn
tribr-rnai.

Knorv ror,'r'
Bxpressionanglaise
Bxpression rapportantàà I'expression savoir faire" et désigtrant n
anglaisess e rapportant
enseniblecle
ensenible cleconnaissanres
connaissanresechniques
echniques conseils,
conseils,connaissances
connaissances e procéclés e
fabrication....) susceptible d'appropriationorr
d'appropriation orr de transfert.
Legs :
Dispersition articulière d'un testarnent a r laquelle une personne
personnesoit
soit laisse otlt ou
partie cle
cleses biens z i une autre personne
sesbiens personneclui n'y avait pas normalement
cluin'y clroit soit
normalementclroit
attribue à un de ses héririers égar-r.xn e part d'un montant excédant a palt d'héritage
qLre a lcii lui réserve.
Léouin{e} :
chargessont principalement'
Clause d'un contr-at dite " léonine " - dont les chargessont
supportées a r Ltne eule des parties alors qrte 'autre en tire tous les avantages.
euledes
[,ésion :
Préjrrilice ubi par une personne suite à l a passation
personnesuite d'un contr,lt dont Ies prestaticlns
passationd'un
r'éciproques crnt négales,
négales,La sanction clecc e préjuclice
La sanctioncle pettt se traduire par u n e
préjuclicepettt
compensation inancière ou par I'annulationd
I'annulation d u contrat qui a occasionné e préj,r-rclice.
Ex. vente cl'un mtneuble pour u n prix manifestemellt nsrrffisant.
 

www.banquedesetudes.com

Lettl'e de chnnge :
Et t de commerce par lequei une personnç, ppelée ireur (le créancier)donne 'ordre
cle sesdébiteurs
à I'un cleses ir'édd e Frâyer n e certaille
appelé ir'é
débiteursappelé son'IIIlè une date déternrinée
certailleson'IIIlè
iï une troisième persotrnti ppelée bénéficiaire o u porteur.
ppeléebénéficiaire
[,i[réralité:
Dtspt-rsition ar laquelle une personne ransfert gratuitemÈnt, u protit Ll'uneatttreLl'uneatttreuu n
ciloit or-r n bien dépendant l eson patrirnoine. Voir. donation),
Liherté conditionrtélle':
L e conclarnné, u i t r purgé r-rne artie de s a peine e t clui
cluiaa montré dcs signes
anticipée mais
encoLrïageantll e éaclaptation ociale,
encoLrïageant est remis e n liberté de rnanière
ociale,est rnanièreanticipée
sous contr:ôle
L,icencien:lerlt
N: esr,rrear lacluelleun emplo1'sur let fin uniiatéralementa u contrat de travail d'un
salaric(,
Licitatiou :
Auire ciénomination our l a vente puhrlitlue 'un bien.
tr quiclation :
Déterrnination c1u i1ontallt d'une dette etl vue de son règlenient.
i1ontalltd'une
Litige :
Désaccordsur
Désaccord arbitrage o u à r-rn rocès.
sur LrIl ait o u u n clroiT onnaut ieu à un arbitrageo
[,ocatiolt:
tbnclsc i e
immeuble soit un tbnclsc
C'est un contrat clc ouage clui rLpour
conlnlerce. rLpour objert oit rtn
|oc:lIiou-gérance :
Jl corresponcl u contrat par lequel e propriétaire cl'un onds d e commerce
propriétairecl'un confle
commerceconfle
l'exploitation d e son f,onds une personne appelée gératlt" qui paie ar-r ailleur u n
personneappelée
loyer oll Lnre edevaltce.
Location-veute :
Contrat par: equel i e propriétaire cl'une hose hose11 a oue à une persollne 1r,ri,
' un temps détenniné,pourfà ou même devla l'acheter.
l'c-..xpilattlon'un
T-oi :
généraleee t ifitpersonnelle, pplicableà tous, votée p a r
Rè_sle e clroit écrite à portée générale
le Èarlernent Assemblée nationale e t l e Sénat).L a lci est promulguée si-qnée) ar 1e
Assembléenationale
Itoi tcas d u \4aroc1/ Présidentd e l a Réputiliqr-recas d e la Frarlce) e t publiée a u
\4aroc1/Président
jor,rrnal Fficiel,
.Loi constitnÉionneile:
Cette oi" adoptée selon une procédurespécifique. 'a réviser a Constittttion'
adoptéeselon
Loi de Ifinlrllces:
Votée selon unrrprocéclure articulière,elle détermine a natltre. e montatrt montatrtee t
I'afi'ectation e s ressources t des dépenses e I'Etat'
l,oi ol'dinairc :
Elle correspold à I'acte voté par le Parlernent elon a procédure établie par l a
procédureétablie
C.nstitr-rtion t dans 'une clesmatièresque la Constitution rti réserve réserveexçlressément.
exçlressément.
Loi *l'gilniqtle :
préciseroo u cle
s'agi'icl'urie o i votée par le Pariernentaf-ind e préciser
II s'agi'icl'urie cornpléter e s
clecornpléter
Aispo."sitiçnse l a Constlrution, sournises des cotrditiorrs articulièr'es 'adoptioil'
Loi réf'érencitire :
Elle résulte d e I'acloption ar rétërenclum 'un projet cle o i soumis a u peuple par le
cie11 aR-épublicpre'
vlaroc)i résident cie
Roi icas c1u

10
 

www.banquedesetudes.com

&[nlflcolls:
Défauts prése1tés ar urle chose ivrée, qui la renclent mpropre à I'utilisation tlui e n
clusàà utte errellf d e conception,à l a qualité cles
e fait prcir,'tre.l s ller-rvent tre clus
réalisation,oo u i i l a ntar-lvaisc
rlatéii4ux erprpl6yeisopl s a réalisation, tilisation cler e s matériaux.
ntar-lvaisctilisation
( Voir. vice caché).
I .Tise pied:
DÉcision prise par Ltn Ltnemployeur salariédd e venir travailler. Elle
employeur d'interdire à u n salarié
procéduredd e licenciement'
rte procédure
flnnorrce: ourrent
&,'Iineu
encore atteint 'âge cle a majolité légale, ixée, p a r
Enfzrntoo u adolescent,qr-ri ' a pas encoreatteint
Enfzrnt
e.\ëmple,ett Betgique à l 8 a n s

I{ottlire:
o(.l.icicr,pu[rliccllargtic|ereccvoiroudclr:édigerdesactesetc1escontrats,leur
contérant ainsi authellticité e t dete certaine.
Nctification :
contenu d'un
Fgrmalité par laquelie o n tient officiellement une personne nforrnée du contenud'un
acte udiciaire aLrqr-re1 l le n'a pas été partie, o u d'une clécision e ustice. Cela pellt se
lle
par lettre recorlmAïrclée L rpar:
{'airepar
{'aire huissier. Etr général, e s possibilités
par:huissier. possibilitésde
de recours
parternt e l a date d e notification.
Nrrtrlii.é
Caractèred'un Acte
Caractèred'un Acteciuï
ciuïnn e réunit pas es con
conditions
ditionsExemple
prévuespar
prévues:par 1a 1oiconclu
1a1oi
contrat pour asseoir
asseoirs
sans 1 es a
entraîness a dispariticn rétroactive.
valiclité, et qui entraîne rétroactive.Exemple
consenternÈnt e I'urte clesparties (vice de consenternent).
I'urtecles

f,lppositicn:
Voie cle ecours civiie or.r énale qui permet aux personnes yant fait i'objet d'ttn
par c[é1àut e faire rejuger eul affaire, en leur préseuce, ar la rnême
jugegrentpar
jugegrent
juridiction.
d)rcionnance:
Décision prise par urr uge uniciue Juge d'instructionoo u Juge des référés).
Juged'instruction
ûrdonnilnce sur. ernclrête :
sur.erncl
Pour assurerà u n créancierqu'i1
qu'i1sera bien payé ou bieu poLrrgarantir à une personne
serabien
cleJusticepeut
sera bien cottslatée, 'Huissier cleJustice
qui -rubitu n préjucliceqLre a causeen serabien
utiliser
cleune
Iv{unicle
Iv{uni procédurecl'urgence,
procédure
'autorisation cl'urgence, l'ordonnance
d'un r-rge. 'Huissier u r requôte".
Jr-rstice saisie sur un objet,
uue saisiesur
ffectueuue
de Jr-rsticeffectue
u n meuble o u une valeur afin que e clébiteur e puisseplus e n clisposer ibrenrent.D e
mêne, il se présente sansprévenir chez I'auteur suptrlosé
présentesans 'rtne nfraotion pour e n
suptrlosé'rtne
tlresser e constat e t e n prouver l'existence. Cette prt-rcédure,
l'existence.Cette oumiseàà des condltiolrs
prt-rcédure,oumise
très strictes saisie cl'un ug*, intervenlion d'un avocat) permet à I'I-Iuissier l eJustice
d e donner une suite efficace aux plaintes qu'il reçoit.

P;rrûiecivile :
P;rrûiecivile
actiotree n ustice.
Ternre uridirlr,re tilisé por,rr ésigner a "victilne" lors d'une actiotr
É):rrlrl ll c :
É):r
Nornclonné a u ministère public attaché à une uridiction d e I'ordre jr,rdiciaire

Fén;tl
.Urarrche
iDroit):
lur roit ayanL our objet i a prér'ention
prér'entionee t 1a éplessioncles
éplession cles ntiactions.
crimes e t dé1its

11
 

www.banquedesetudes.com

9o i tr o .

Conclaurnalion rdonrléepar u n juge lors d'un ugernent.


Pcnsiort *lirnertt;rirs :
Versementpécr-rniairelériodique,q'ùi peLrt-être
peLrt-êtreixé
ixé en Justice ou de conlmun
Justiceou accorcl.
conlmunaccorcl.
que reçoit une personne
personnedansdans e besoin d'une autre personne afin d e I'aider à subvenir
personneafin
à ses besoiris.C e clroit repose
sesbesoiris. slrr une oblig,ation alimentaire " liée ii l a parcrnté
reposeslrr
parentaleàà l'entreticrn 'un enfatrt
(coltribution parentale mineur) ou I'alliance (entre épotrx
enfatrtmineur)
prolongeràà la suite d'un dirrorce.
séparés l e corps) e t peut s e prolonger
Pel'sortnemorate':
Pel'sortnemorate':
S e dit cl'uggroupement société,association,...) u i se voit reconnaîtreune existence
jur:idiquee t qui, à cÈ itre, a des droits et des obligations.
obligations.Ott distingue ries
Ott la distingueries
itysiques,c'est à dire des ndividus.
personnes itysiques,c'est
Plairrte :
Âcte par lequel 1 a victime d'une nfraction informe et saisi e s autorités udiciaires'
Les piaintes peuvent servicesd e police o u auprès
être cléposées ans es servicesd
peuventêtre auprèsdudu Procltreur
dtr Roi.
Prej r.rdice
S e ciit clu domrna,ee ubi par une persorlne ans ses biens. son ntégrité phirsirlue. e s
chez-e11enn dioit à réparation.
sentimentsoo u son honneur. aisant naître chez-e11e
sentiments
Ilréjutiice corporel :
AttÀinte portée à la santé o u à I'intéglité - physique ou mentale d'une
physiqueou personne.
d'unepersonne.
Pr'éjudice nintériel :
Dcrirmagesubi
Dcrirmage subi par des biens.
biens.Ex.
Ex. dégâts
dégâtsconsécutifs
consécutifsàà r-rn ccidentd
ccident d e circulation.
'éju licc ruo l l :
F 'éju
cl'orrllepsSrçlo1o*ique,
Doririlag.-cl'orrlle
Doririlag.- onsécutif i,rar xelnple à la disparition d'utt êlre
psSrçlo1o*ique,onsécutif
cher.
Prescriptiori:
- N4ocle 1'acquisition u d'extinction d'un droit par 1'écottlentent
1'écottlentent'un 'un laps d e tetnps
cléterrrilé. Exemple : l a prescription extinctive) cl'unedette.
- lv166e l'e.xtinctiorrl e1'actione n ustice résultant de son non exercice
résultantde endéans n
exerciceendéans
delai prévLt
prévLtparpar la loi.
Proc{:rlure:
Ensemblecle
Ensemble cle 'ormalitésà renrplir, pour agir devant t n tribunal avant. penclant t
jr,rscpr'àa fin dtr Procès.
Frocès :
Iv{ornent
[] ocrl a f oùnttn: litigtr est ugé par u n tribunal.
ilcrit par lequel Llnepersonne lonne pouvoir à une autre d'agir à sa place dans
dansuu n e
circclnstancct ott potlr Ll1lcr :eltlsedéterminée'
.Privatif :
persoûneoo u qui bciné{icirr
S e dit rl'un bierr qui es t i a propriété exciusii'e d'ufle persoûne
uniquement à cette Persontle-
Frovisoire:
S e ciit cl'une lécision i e ustice
ciitcl'une usticequi
qui est srrsceptibie1'ètreéviséee n raison d e s o n
estsrrsceptibie
obiet ex: conclamnatiotrr'eLsern r 'eLser n e pension limentaire) u d e s a nature (ex: u n e
ordotrnatrce l u uge cles éférés Quéra[rlc ;
S e ctit ci'une ette clont e paiement doit être fait chez e débiteur (1ecréanciet devra
aller r'éclamer e ecoLlvl'emente s a créancechez e débiteur)'

Ecrit
Quitfarice;
par leqgel u n créancier econnaît
econnaîtqr.r'i1
qr.r'i1 reÇupaiement
reÇupaiementcle
cless a crézlnce.

12
 

www.banquedesetudes.com

Quol'um :
Se clit cle a prop-,ortion inimum des rnembres i'unorgane co11égiaJex:assernblée
génératecles
générate aciioniraires- onseii d'administrationd'une s.A) qui doivent être
clesaciioniraires-
uissedélibérer
uisse qtrcstionee t
délibérer sur une qtrcstion
ilrésentso u représentés fin que cet orÉtane
prenclre n e décision

Recours:
exanren l'une écisionudiciaire.
Aotionpermettant
Aotion
Voies permettant
cle n nottl'el
ecours rdinaires
- Appel : réfbrntel o u ilnnuler une clécisiond'une jur:idiction endue n premier essort
jur:idictionendue
- d7tpo,sitirtn ouverte à u piaideur contre lequel une déçision été endue a r déf-aut
unedéçision
-nermettant statr,ré;.
{lui c1e aire renvoyer I'affaire par le tribr-rnalu i a déjà
déjàstatr,ré;.
Voies d e recours clites e.xtraordinaires
clitese.xtraordinaires
- f'ierce uTsptisitir.tnexercéep?lr rn iers intéressé 'ayant été n i partie ni représenté
a u procès.
rejugeruu n 1:rocès énal à l a lurnière cle aits
- Recottr,sr t rét'i;;iot? permet d e rejuger
nouveAux
- Ilequete :ivile: les décisions enclues a r les uridictions c.ivilespeuvent parfois
étre rétractées i cles rréqularités sont constatées'
- pr.i,se\ pcrrtie : permet ri'annuleru n ju-tement e t d e renvoyer la cause clevant
d,autres uges s i l L prenrier: ragistrats'est enclu coupablede dol o u d e f'raude.
enclucoupable
- lrtntrt,ài in Cu,çsalion . annrLle u confirme une décisicln enciue enciueen
en clernier essort e f l
vérifiirnt la bonne appiication d e l a loi.
R.cncrtciatiort
Ddsistementcl'utr roit acquis.
Résiliation :
Résolution d'un contrat pilr ses signataireso u tln juge.
sessignataires
trtétractrttion:
- Se clit quanql ne pel:sonne evient suf une décision qu'elle a pr .seU
pel:sonneevient .se U n jr-rge e u t
e rj une tJécision rne bis qu'elle est devenlre éfinitive.
rétracter ('rnocliferj
- ttefirs d e bénéficier d'un droit acquis-
Rér,ocaIion:
Rétractation ci'unacte unilatéral (Ex: rétractation d'une offre, cl'un estament).
rétractationd'une
S n sie :
ébiteur,àà l t r
ébiteur,
procéciureexticutrie
procéciure
denrande lexticutrie a r u nafin
e son créancier huissiercle
huissier cle ustice
d e garantir sur ies biens
1 e paiement d'une
paiementd'une cJ'un
dette'
Snisie conservâtoire :
La saisie conservatoire iappe rJ'inclisponibilitées biens d'un débiteur afin de
sauvegarder e s ntér-êts e son créancier.Le clébiter-rreste e ste propriétaire
propriétairecles bietrs
clesbietrs
saisie consel'vatoire écessite
nrais n e peut plus e n clisposer ibrement. Lir saisieconsel'vatoire utte
écessiteutte
autorisaiion préalable clu uge cles
préalableclu saisies,elle peut viser aussi bien un meuble (saisie
clessaisies,
rnobilière consen atoire) quiun mmeuble (saisie mrnobilière conservatoire) L rurle
ric)rï.ne l'argent ï r possession u clébiteur u r ul'r compte bancaire saisie-arrët
ul'rcompte
cc'rnser\ratoire).
Saisic-e.xécufion:
La saisie-exécution oncluit \ lri vÈnte fbrcée des biens clu
fbrcéedes débiteur. l s'agit d'ttne
cludébiteur.
d,exécutione t le créancier doit clonc
mesured,exécution
mesure être e n possession 'un titre exécutoire
cloncêtre
rendueee n clernière rrstance u dont. 'exécutionprovisoire a
r'e clécision l e trstice rendue
éteiaccordée
étei accordéepar par le juge. Ltne olltrainte *rscale. n acte notarié cie econnaissance e
créance.

1a
TJ
 

www.banquedesetudes.com

Snisie-reven l cation :
La saisie-revenciicationrappe d'indisponibilité des objets mobiliers dont le saisissant
objetsmobiliers
perrnetaa u revendicluant
propriété,11 aclétetrtion u l a possession.. lle perrnet
revencliqle a propriété,
dopt l e droit est nrenacé a r suite du déplacement u rbien d e le faire saisir e n
qr,relques ains qr-r'il e trouve.
Snnction tlisciplinail'e :
employeuràà I'encontred'un salarié
N,Iersuretécicléé a r u n employeur ayant comtnis une faute
salariéayant
'essoo n ne i e .
pro 'ess
Suhstitution : d'une personllepar une autre.
ILerlplacement
Siïreté :
oulnie à un créancierafin cle e protéger contre a possible nsolvabilité d e
Gar.antieoulnie
Gar.antie
son clébiteur.
- Sftyeté ter,s,r.tnrtelle s e dit cl'une ûreté qui consistedans 'engagement 'un ou
consistedans
clébitcrurssupplémentaires" nvers e créancier. Voir. câution )
plusieuri clébitcrurssupplémentaires"
.éelle:ss e clit d'une sûretépor.tatrt u r des biens tneubles
- Siireté .éelle: oLr mmeubles. Voir'
tneublesoLr
lrypothèq e , r\rârrîrilt).

Ténroin:
personnequi, sous serment,exposeexposeàà l a iustice des -aitsdont elle a connaissance. n
-aitsdont
m ensongère, e térnoin peut être poursr"rivi énalemenlpout'faux
cle cléctaratioltmensongère,
cas clecléctaratiolt p out'faux
témoignage.
' f it.ne
it.necrécutoire
crécutoire :
Décision renclue âr'un tribr-rnaI L l acte généraletrent établi par u n notaire qui perrnet
généraletrentétabli
1également I'Huissier cle Justice d e contraindreun débiteur à régler sa dette.
cleJustice
l[r;rnsRction :
Convention réciigée a r clespersonnes rii, d'un comn:iun ccorrl. décident
ccorrl.décident
cT'abandolnerollt o ù partie d e leurs clemandes our mettre in au différent qui l e s
oppose.
Tribun*l :
Organeudiciairecomposé 'un o u d e plusieursugesayantpor-rr nission e uger e s
por-rrnission
alfairesqui lui sonl ransntises,
' f r"nbunat dnlinistl"ttif
r"nbunatdnlinistl"ttif
Juridiction e 'ordreadministratif tatuante n première nstancehargée e résoudre
premièrenstance
les itiges opposante s personnesrir'ées despersonnesubliques u opposânt e s
coliectir,'ités
coliectir,'itésurbliq
Tri[run*l urbliqles
correcf les ntre
onnel ntree
: el es.
Forrnationd u tribr.rnal l e grande instance chargéed e juger les délits et, le cas
instancechargée
échéant.dd e s e prononcersur l e s demandes 'inciemnisation e s parties
échéant. ciriiles q u i
partiesciriiles
s'esti trent ctimes.
l.ritrunai d'illstance :
avecuu n juge uniclue'
Juridiction d u premier clegré onctionnant avec
Tribunai d e courmel'ce
Composé cle uges élus par les commerçants. l est chargé chargédd e trancher es conflits
e*Lïe corxmerçants"e s litig.r relatiFsaux actes
actescle cotnmercee t statue en nratièred e
clecotnmerce
dirftri ance des elltreltri e s .
'[ribunnl d e grande insfance:
qui
Juriclictio' ciùr-géed e uger les at'faires iviles portant srir des somnles iixées
u n autre) or-r ui ne sont pas attribtrées tl'autres
différent cl'un
juridictions. s1,stème-3ùiaique
Elle est égalernent eule compétentè pour ceitainesaffaires
compétentèpour ceitainesaffaires énumérées


L+
f
 

www.banquedesetudes.com

par la loi, cluel lge soit l e rlontant telles que l'état civii, les divorces, es adoption'
les successions, t c -
Tribunal rte trro ice:
pénaledd u tribunal c f nstance, l est chargé
Fr.:rlrationpénale cle uger les contrar,'entionst
chargécle
statLre juge unique.
Tribunatr des nffnires cle sécul'ité sociale :
clesécul'ité
Juriclictioncompétenrepolrr tout litige relatif à I'appiication d u droit clecle11 a Sécr-rrité

sociale. cles
Tribunill conflits {pays européens) :
clesconflits
Haute uridiction ptacée, ir dessus les deux ordles qui a pcur rnissionde résor-rdree s
lesdeux
conl.[it.s l eco,npéience ntre tes uridictions d e I'ordre udiciaire e t les ut'idictions d e
l,orclleadlrinistratif.
l,orclle membresdd u Conseii d'Etat e t
adlrinistratif. Il est cotrposé paritaire ment de membres
cle a Cor-rr e Cassatione t présiclé a r l e ministre d e 1 a ustice.
Tl'ibunilt paritnire des baux ruraux t pays européens)
hargéedd e trancher e s litiges relatif aux expioitants
Juricliction spécialisée hargée agricoles
expioitantsagricoles
e t plus spécialernent ux baux ruraux.
Tribunill poul' enfants :
Juridiction chargéed e uger les délits commis par des mineurs. Cornposé u Juge d e s
desmineurs.
Elfants (qui le présicle)
présicle)etet de deux assessellrston tlloFessionnels,l siège en dehors
siègeen
présencedd u public.
d e I a présence

Ejnilatérnl :
émanedd e la volonté cl'une eule persolllls Ex. u n
cl'unacte uridique qui émane
Se clit cl'unacte
certains contrats bilatéraux (qui émane
testament, 'oflre de contracter).o u parfois de certainscontrats
d e la volonté cle denx personnes u nroins)
cledenx nroins)rnais ciui n'engenclre e véritable
rnais ciuin'engenclre
charge d'une des parties.
c1u'àaa charged'une
obligatiort c1u'à
Llniversalité:
- l,)e
l,)eclroil Ensenrbled e biens et de dettes ormant un tout inséparable. Ex. I e
clroil : Ensenrbled
patrimoine cl'un n d vidu).
- De litil: Ensernblû l e bierts
biertsnontmds ainsi car iis forment u n tout qui sera raité
nontmdsainsi
conlme u n [rien unique. (Ëx. une bibliotlieque,ull tbnds de comrnerce).
[rienunique.
Usrrc:rpiort:
Terme latin clésignant a prescription acquisitive (maniète d'acquérir a propriété cl'tttl
prescriptionacquisitive
bien par l a possession roiongée de celui-ci).
:
flsuf,ruit
S cl'unclroit r'éel
e ctit cl'unclroit qui procure i son titulaire I'usage
r'éelqui I'usageee t l a jouissance
jouissancecl'un
cl'unbien
bien
apF)artenant aLltrui cle nanière erxporaire.On dit alor:s ue Ie lltopriétaire du bien
aLltruicle
glrevepar
glreve 1'usulrttite n possècle a nue-propriété .
par 1'usulrttite
[Jsurc :
consistantàà prévoir des ntérêts
Se dit d e l a pratique consistant ntérêtsexcessifs dans utr contrat cle
excessifsdans prêt
cleprêt
o u de créclit.
Usurpation:
EIle est constitgéepar un ensembled'infractions cotrsistant s'approprier ans
d'infractionscotrsistant clroit
ansclroit
darts11 ebut d'entraÎner n e confusiotl entre
cles 'brrctions, les lualités, e s itres etc. darts
des activités privées et celles réservées I'aclministratiotr ublique.
LrtiEitépublique :
associafionee s t
opération o u une associafion
Déclar:ation e I'autorité publique par laquelle une opérationo
présentantuu n intérêt pour la collectivité. Les dcrns onsentis
cotnnteprésentant
reconngecotnnte
reconnge aLlx
onsentisaLlx
associations ecollrlues 'utilité publique bénéficient d'tttt égirne iscal avantageux.

15
 

www.banquedesetudes.com

\/aleul' neobilière
Valeur cessiblepar sirnple ralsniissiop. négocial:le rrrrnédiatemelt t q u i
con['ère sortpropliétaire soit urndroit d'associé action' certificat
d'investisscilent),s6it u n droit cle créancier obligation).
clecréancier
\i eille j u rid ique :
L a veille est une notion clui recouvre 1'ensemble es actions coordonnées
d e recherche. l ec,ollecte. 'analysee t cliffusion d e I'inforfirationutile à
I'entrepriseet au prol'essit-rrrnelu droit. Le but essentield e l a veille e s t
l,anticipation
l,anticipationcle cle iévolution
(choix stratégiques, cle a iversitication,
claptation, rciglementation t 1'aicle Ia clécision
nnoriation).
Vente amiabie :
LIne personne saisie peut clans e délai d'un mois qtri sr,rit n e saisie vente
personnesaisie
effectuée slrr ses biens demanderà bénéficier des conditions égissant a
l'ente aniiable.
\rente judicinine i
cçncerne a ven1e lesobjets saisis par les huissiersd e ustice, c i e
E,ilecçncerne
E,ile
iriens vendus par autorisationcle rrstice, d e liquidation udiciaire'
L,officier vencleur 1'ÈSt oumisà aucun ortnalisrne.Toute
1'ÈStoumis T oute personnepeut
polter clesenchères, 'acquÉreur tant e dernier enréchisseur. e s ventes
peuvent avoir lieu sr-rr lace ou dans une salle des i'entes.
dansune
lierclict:
magistratsee t les urés cle
ar laque11ee s magistrats cle11 a
C,est1
C,est 1 a déclararion
déclararionso1enr"relle
cour d'assises so1enr"relle
épondent d e la culpabilité oll noIl d'une personne
personneee t fixe' i e
cas échéant.utre peine à son encontre'
\/elus clomimlts:
Ëxpression atine siglifiant Ie " l'éritable propriétaire " .
Vice :
- Caché: S e clit d'r.r1 éfar;tnon apparent ors d e I'achat ott d e a location
I'achatott
ci'utr ien e t qlli per-rt bliger l e vendellr o u i a bailleur à -earantie'
- D e forn, . b * àit d*r irrégr.rlaritésésultant d e i'inobservationd e
'ttn
formalites o u procédurresequisesclans a conclusion clu a rédacticln
ugenrentee t pouvant entraîner a nullité dudit
acte o u l'étatloratiottCl'unugenrent
acte o u _lugement. x . vice cle consentement ffectant a Conclusion l'un
cleconsentement
rotlt rat.
\ritlqrité :
Etat d e veuf o u cle rettve-
Voie cl'e-téctrtion:
tbrce'
Ensembied e procéduresPermettant i une personne i'obtenirpar la
I'exécution cies actes e t jtrgernetrts r'rilui reconnaissent e s prérogatives
ciesactes
o u des droits.
Voie d e fnit :
qut
Ë1le est constituéepar ut1acte émanantd e i'autorité administrative
porLeuue
porLe uue atteinte grave a u cir:oit e propr:iété u l lnt autre ibetté
à un
tbrrclamentale t q.ii *rt manifestement nsuSceptible e s e rattacher
trrour,oiriégatenrentdérioltràl'adrninistratiotr'L'autoritéjtrdiciaireestseule
Llne oie d e fait'
conrpéterrte oul ctlttsl.ater, a.ttctiontrer t répar-ef

\4/:rrraltt:
à certaines ùretés éellesmobilières'l
-s'agit
IVurrunt-t:éclule nonl donné
d'ttn gage nécessitant a dépossessionl'un ien généralementl e s

lo
 

www.banquedesetudes.com

marchanclises éposées lans e s mains cllun iers qui émettra u n


permettantdd e disposer
titreidoctunentnollmé "warrant-cédule"permettant cles
disposercles
marchandises u i y sont nlentionnées). es biens ainsi warrantéspÈuvent
servir tle garantie ors cl'une lemande l e inancement par le biais d e l a
remise d u rvarrant).
- |,tr/at'rarrt.rrom donné à un clroit permettant d e souscrireà une
augmentationdu capital o u à une émission d'emprunt obligataire. l est soit
d'empruntobligataire.
attachéàà certainesactions (actions
attaché (actionsavec warl'ant)oo u à certainesobligations
avec warl'ant)
(obligations avec droit d e souscription),
souscription),oo u est un titre indépenclant
indépenclantoo n
parle alors d e "tvartant-sec").
Etat de veul'ou cle veuve.
cleveuve.

t7