Vous êtes sur la page 1sur 6

Les temps verbaux et leurs emplois (1)

I. Indicatif « mode du réel »

Temps Emplois temporels Emplois modaux

1. Présent d’actualité 1. Valeur d’éventuel (après si conditionnel, en


1.1. Étroit corrélation avec le futur dans la principale) :
Je déclare la séance ouverte. (v. performatif) S’il vient, nous commencerons
Thierry Henri frappe le ballon qui passe entre les poteaux.
1.2. Etendu 2. Valeur injonctive :
Marie travaille dans sa chambre. Tu te tais !
L’eau est froide ce matin.

2. Présent d’habitude
Il regarde la télé parfois/souvent/tous les jours.

3. Présent de caractérisation
Elle est belle, il a du caractère, il est méchant, il boit (=il est
alcoolique)
Présent 4. Présent omnitemporel (gnomique)
La terre tourne autour du soleil (vérité générale)
Un chat est un animal domestique (définition)
On ne badine pas avec l’amour (proverbe)

5. Présent-passé
5.1. Présent-passé récent
Je sors à l’instant du lycée.
5.2. Présent historique (de narration)
En 1789, le peuple de Paris prend la Bastille.

6. Présent-futur
Je pars demain en vacances.
Je prends ma retraite dans dix ans.
1. L’accompli du présent (état résultant) Valeur d’éventuel (après si conditionnel), dénotant une
J’ai déjeuné (= je suis rassasié) action achevée, antérieure au procès dans la principale :

Passé composé Les pompiers sont arrivés (= les pompiers sont là) Si tu n’as pas trouvé demain la réponse à ta question, je
t’expliquerai.
2. Action accomplie dans le futur
J’ai fini dans trente secondes / dans trois heures

3. L’antérieur du présent (valeur de passé)


Quand il a mangé, il se repose.

1. Imparfait descriptif (de 2d plan) 1. Fait possible dans l’avenir ou impossible dans le
Quand j’ouvris les yeux l’aube se levait. présent (après si conditionnel, en corrélation avec le
cond. présent) :
2. Imparfait narratif (prend la place du passé simple) : Si j’avais de l’argent maintenant/un jour, je ferais le
Le 1er septembre 1939, les troupes allemandes envahissaient la tour du monde en bateau.
Imparfait Pologne.
2. Imparfait de l’imminence contrecarrée (imparfait
3. Imparfait d’habitude (aspect itératif) contrefactuel, dénote un fait postérieur dont la
Il lisait tous les soirs les Pensées de Pascal. réalisation a été empêchée, dramatisation) :
Sans l’intervention d’un promeneur, l’enfant se noyait
4. Imparfait de rupture (pour donner une fin ouverte à un récit, (=se serait noyé)
valeur de postériorité)
Huit jours plus tard elle mourait d’une fluxion de poitrine. 3. Demande polie (fictivement rejetée dans le passé) :
Je voulais/venais vous demander l’autorisation de
5. Dans le discours indirect (simultanéité par rapport au verbe m’absenter.
introducteur) :
Charles a dit qu’il avait peur (= « J’ai peur ») 4. Souhait, regret, suggestion :
Ah ! Si vous pouviez lire au fond de mon cœur !
Si j’étais mieux conseillé !
Si nous commencions l’examen ?
1. L’antériorité (d’un procès achevé) par rapport à un procès 1. L’irréel du passé
dénoté par un verbe à l’imparfait, au passé simple ou au passé 1.1. Après si conditionnel, en corrélation avec le cond.
composé : passé) :
Elle finissait/finit/a fini en 1910 le livre qu’elle avait commencé en
Si j’avais eu de l’argent, j’aurais acheté une Mercedes.
1900. 1.2. Après comme si :
Plus-que- Il avait la gueule de bois, comme s’il s’était saoulé la
2. Un procès accompli par rapport à un repère temporel au passé : veille.
parfait Le 18 juin elle avait terminé son livre.
2. Regret, reproche :
3. Dans le discours indirect (antériorité par rapport au verbe Si j’avais eu de l’argent !
introducteur) : Si tu m’avais écouté !
Elle disait qu’elle avait perdu sa poupée (= « J’ai perdu ma poupée)
3. Demande polie (atténuation encore plus forte
qu’avec l’imparfait) :
J’étais venu vous demander un grand service.

1. Dénote un procès passé saisi dans sa globalité :


La bombe explosa devant la gare.
Il régna pendant quarante ans.

2. Exprime des faits de 1er plan dans une succession


Passé simple chronologique :
La nuit était close. Je rangeai mes papiers. Je ne dînai point. Je sortis.

3. Est utilisé à la place du passé composé dans l’énonciation


historique

1. Exprime l’antériorité (d’un procès achevé) uniquement par

Passé antérieur rapport au passé simple :


Après qu’il eut parlé, il se retira.

2. Un procès accompli par rapport à un repère temporel au passé :


Le 18 juin, elle eut terminé son livre (comme le plus-que-parfait, mais
réservé à la langue écrite)
1. Procès dans l’avenir par rapport au présent de l’énonciation, 1. Fait probable dont la réalisation dépend d’une
valeur de probabilité ; succession chronologique : condition (en corrélation avec le présent après si
Je partirai. conditionnel) :
Je reviendrai l’année prochaine. Si tu viens, elle partira.
J’espère qu’elle comprendra.
2. Futur injonctif :
Lundi prochain je me lèverai à 6h. Je prendrai mon petit-déjeuner et Tu me copieras cent fois cette phrase.
Futur simple j’irai à la gare.
¤ Rem : le futur proche peut aussi exprimer un ordre,
2. Valeur de vérité générale tournée vers l’avenir : de façon plus catégorique et immédiatement réalisable :
A l’égard des voleurs on ne sera jamais assez prudent. Vous allez faire ce travail (tout de suite) !

3. Futur d’anticipation (ou de perspective): 3. Futur de promesse (à la 1ère personne) :


Victor Hugo naquit en 1802. Il deviendra un des plus grands écrivains Je ferai des réformes pour moderniser le pays.
français (à la place du passé simple)
4. Futur d’atténuation (d’une affirmation, au lieu du
¤ Rem : le futur simple est concurrencé par le futur proche (ou futur présent):
périphrastique) pour dénoter l’imminence du procès : Je ne vous cacherai pas que je suis vraiment inquiet.
L’avion va décoller.
Attention, la porte va se fermer ! ( ?? se fermera) 5. Futur de supposition (de l’explication possible,
hypothétique) :
J’ai trouvé ce beau livre sur le bureau : ce sera le
cadeau d’une admiratrice.

6. Futur d’indignation (par rapport à un procès


envisagé comme possible) :
Quoi ! Une autoroute traversera ces bocages !

1. Exprime l’antériorité (d’un procès achevé) par rapport au futur Peut exprimer la supposition qui porte sur le passé :

Futur antérieur simple :


Tu ne seras content que quand tu auras cassé cette chaise.
Elle revient déjà ; elle aura manqué son train
(correspond temporellement au passé composé mais
avec une dose d’incertitude)
2. Un procès accompli par rapport à un repère temporel au futur :
Au XXII siècle, les hommes auront épuisé les ressources de la Terre.
1. Emploi de futur hypothétique : 1. Dans les systèmes hypothétiques (en corrélation
Je viendrais demain (je n’en suis pas sûr) avec l’imparfait après si conditionnel, valeur de
potentiel dans l’avenir ou d’irréel dans le présent) :
2. Futur dans le passé (dénote la postériorité) Si j’avais de l’argent un jour/maintenant, je ferais le
2.1. Dans le discours indirect tour du monde en bateau.
Conditionnel Virginie pensait que Paul viendrait (= « Paul viendra »)
2.2. Dans le discours indirect libre 2. Demande ou conseil atténués :
présent Elle souhaitait un fils : il serait fort et beau, et s’appellerait Georges. Je voudrais rencontrer le président
Vous devriez approfondir cette question.
¤ Rem : le conditionnel présent est concurrencé dans cet emploi par le
futur proche dans le passé qui exprime le prospectif : 3. Opinion illusoire :
Iseut espérait que Tristan allait revenir. Avec toute cette neige, on se croirait en Sibérie.
Mais à la différence du cond. présent, il peut exprimer un fait
imminent dont la réalisation a été empêchée : 4. Eventualité :
Julie allait s’enfuir / *s’enfuirait quand son regard s’arrêta sur une Il cherche une théorie qui expliquerait l’univers.
jeune fille.
5. Information incertaine (surtout dans la presse) :
Une navette spatiale partirait bientôt pour Mars.
(procès situé dans le présent ou dans l’avenir mais qui
n’est pas pris en charge par l’énonciateur)

6. Interrogation oratoire
Il habiterait à Strasbourg ? (= « il n’y habite pas »)

1. Futur antérieur dans le passé (surtout dans le discours indirect) : 1. Dans les systèmes hypothétiques (en corrélation

Conditionnel Elle affirmait qu’elle serait rentrée à midi (postériorité par rapport à
« affirmer » mais procès accompli par rapport au circonstanciel « à
avec le plus-que-parfait après si conditionnel, valeur
d’irréel dans le passé) :
Passé midi ») Si j’avais acheté des chaines, j’aurais pu passer ce col
avec ma voiture.
→ le conditionnel passé dénote un procès antérieur à un autre au
conditionnel présent : 2. Demande ou conseil atténués (fictivement rejetés
Il disait qu’il reviendrait quand elle l’aurait appelé. dans un passé hypothétique):
La chronologie est la suivante : 1. Il dit ; 2. Elle l’appelle ; 3. Il revient J’aurais voulu rencontrer le directeur.
Vous auriez dû approfondir cette question.
3. Opinion illusoire (dans le passé)
Avec toute cette neige, on se serait cru en Sibérie.

4. Information incertaine (surtout dans la presse) :


On aurait découvert des traces de vie sur Mars.
(procès situé dans le passé mais qui n’est pas pris en
charge par l’énonciateur)

5. Interrogation oratoire
Il aurait habité à Strasbourg ? (= « il n’y a pas habité »)

Sources :

1. GMF 1994
2. Le verbe, Aïno Niklas-Salminen, 2012
3. L’emploi des temps verbaux en français moderne, P. Imbs, 1968
4. Hatier concours CRPE, Français, 2011