Vous êtes sur la page 1sur 1

l’administration fiscale adresse à conditions fixées par le Code Général

l’entreprise concernée une mise en des Impôts.


demeure de la produire ou de la
compléter dans un délai de quinze SOUS-SECTION II
(15) jours francs, en précisant la na- CONTROLE SUR PIECES
ture des documents et compléments
attendus. Cette mise en demeure doit Article L 21.- L’Administration peut
indiquer les sanctions applicables en procéder au contrôle des déclarations
l’absence de réponse ou en cas de ré- souscrites par les contribuables, de-
ponse partielle. puis les locaux de l’Administration
sans envoi d’un avis préalable, dans
(4) Le défaut de réponse ou la ré-
le cadre de contrôles sur pièces.
ponse partielle à la mise en demeure
mentionnée à l’alinéa 3 ci-dessus en- Ces contrôles se limitent à l’examen
traîne l'application, pour chaque des déclarations, des actes utilisés
exercice vérifié, d'une amende de 5 pour l’établissement des impôts et
% du montant des transactions con- taxes ainsi que des documents dépo-
cernées par les documents ou com- sés en vue d’obtenir des déductions,
pléments qui n'ont pas été mis à dis- des restitutions ou des rembourse-
position de l'administration après ments.
mise en demeure. Dans tous les cas, le contrôle sur
pièce est un contrôle de cohérence
Le montant de l'amende, qui des déclarations du contribuable et
s’applique par transaction, ne peut non pas un contrôle général de comp-
être inférieur à cinquante millions tabilité.
(50 000 000) FCFA.
Article L 20.- Les autorités civiles et SOUS-SECTION III
militaires prêtent aide et assistance DEMANDES D’ECLAIRCISSEMENTS
aux agents des impôts dans l’exercice ET DE JUSTIFICATIONS
de leurs fonctions, toutes les fois
qu’elles en sont requises. Article L 22.- L’Administration peut
demander par écrit aux contribuables,
Article L 20 bis.- Les redressements
tous renseignements, justifications ou
fiscaux sont de la compétence exclu-
éclaircissements relatifs aux déclara-
sive de l’Administration fiscale. Tout
tions souscrites et aux actes déposés,
autre organisme public de contrôle
y compris pour les catégories de re-
des comptes financiers et sociaux
venus pour lesquels ils ne sont pas
autre que l’Administration fiscale,
astreints à la tenue d’une comptabili-
qui constate à l’occasion de ses mis-
té.
sions de contrôle, des infractions à la
Les contribuables doivent impérati-
législation fiscale, doit en informer
vement répondre dans un délai de
d’office l’administration fiscale.
trente (30) jours à compter de la ré-
Celle-ci engage immédiatement une
ception de la demande. À défaut, la
opération de contrôle fiscal dans les
procédure de taxation d’office définie
Code Général des Impôts – Edition 2020
212