Vous êtes sur la page 1sur 5

c Ê Ê 



   
   

  


 
      

 
      

À   
    
Soit une grandeur 2  notée C produisant une grandeur  notée E. On dit qu'il y a
hystérésis lorsque la courbe E = f(C) obtenue à la croissance de C ne se superpose pas avec la
courbe E = f(C) obtenue à la décroissance de C. Généralement, la raison en est que les
variations de E ne sont pas totalement réversibles comme par exemple la magnétisation d'un
matériau par un courant électrique qui persiste quand le courant a disparu.

Lorsqu'on impose à la cause C des variations périodiques, l'hystérésis est responsable d'une
forme particulière pour la courbe E = f(C) appelée 2 2 
  . Une valeur
donne
deux images (sauf lorsque
est minimal ou maximal) : un cycle d'hystérésis n'est donc pas
une fonction au sens mathématique strict.

Remarque : ces courbes ne sont que des formes possibles d'un phénomène d'hystérésis. Le
cycle peut ne pas être centré autour du point (0 ; 0) si la variation périodique de C n'est pas
symétrique par rapport à l'origine.
Cycles d'hystérésis de l'aimantation d'un matériau ferromagnétique (acier électrique standard
à grain orienté). est le champ rémanent (aimantation rémanente) et est le champ
coercitif (le champ nécessaire pour désaimanter).

0     

Les phénomènes d'hystérésis sont responsables de l'apparition de non-linéarités dans la


relation E = f(C) rendant parfois très difficile la modélisation de cette relation par une
équation mathématique.

On peut concevoir volontairement un dispositif présentant unehystérésis, par exemple pour


les régulations de température par thermostat, on introduit de l'hystérésis dans la commande
afin que la consigne de température pour l'allumage soit différente de la consigne pour l'arrêt.
Ceci permet d'éviter de trop nombreuses mises en marche ou extinctions de lachaudière. Les
comparateurs réalisant cette fonction sont appelés comparateurs à hystérésis. Dans cet
exemple le chauffage est activé quand la température décroit en dessous de 19°C et coupé
quand elle dépasse 19,5 °C donnant une hystérésis de 0,5 °C.

On trouve également un phénomène d'hystérésis (souvent considéré comme indésirable) dans


les cycles d'aimantation et de désaimantation .

Les phénomènes d'hysterésis sont aussi utilisés en biomécanique. Les vaisseaux sanguins ont
un comportement visco-élastique, la contrainte sur un vaisseau dépendant de l'élasticité.

Lorsque les grandeurs E et C représentent respectivement un effort généralisé (comme une


force, un couple, une tension électrique, une pression, etc.) et une coordonnée généralisée
(comme la distance, la position angulaire, la charge électrique, le volume de fluide, etc.) au
sens de la mécanique Lagrangienne, l'hystérésis est associée à une dissipation d'énergie. Ceci
est aussi le cas dans l'hystérésis de la magnétisation de matériaux magnétiques. La surface
intérieure du cycle d'hystérésis correspond à l'énergie utilisée pour parcourirle cycle (et
transformée en chaleur). Dans les transformateurs électriques, la puissance perdue à cause de
l'hystérésis des noyaux des transformateurs s'appellepertes fer.
c   
 t it
  l 
  i  i l   i 

l t i l l  


itt tti li  
 t i ti  i  l  i lli   t   it
  

i ll   t  l  il it 

i t

 R
 l 


  
 i l 
l i it l 
l

t ti
  t
ti  l  i 

m 
  
   

C tt  ti ti
ii t
till il t !t i
 tli   "

m   


  
   

# til   : t


 t  
$ 

% li  l    i l  t il  t  
i  i l
 it 
  i l    iil 
i & ii ti
li l  t   t '
li   
 lt  i
 
litii
t t t l $  tl ilti

#ii
l 

 liti li 
 ll (i 
 t t l 
l t
 t  

m     

c 
l  
li 
 i   
ii l 
ili 
t   
  ) ti  l  
* t i  li l
 ti
t  t i    iti
t
 c t
  t

 

 l  il tlttt
 

l  t l   i 

+  iti
t
 
iti it ll  il i

it     
 t   t

iti,cR

m 
  

c 
ilti
- il  t

itiiitil 
i t  l t  

 ltttl i ili i i 

m     

& i

iiti i l  t
 t i it l  t ili 
#ii
lt i 
 l  ili  %i .
i l* 

    

i l    l  ll 


iitii  liliti
i
ii


  il


ii
 t
l t 

#t  t
it/ il i
ii
  ti  t  
  il
i t
  t
ttt
itiilti
 t  ililt 

  i  ti i 
t tit l 
iitiiitil 

C tt  

    t
ill  
i l i
ii
i 
it 
iiti
 itti
i
ttit  i 
iiti 
iti ll  i  

l  il

&    l  it t


l 
i litt i &0itt 
li 
ti
i  l   1  l  
 ll t li l lti

ltiill ( 'l 
 i
  iil  t%i .
i 





  
 t   l 
l* 

    
l 

i 
t ti t iil 
 
. :l 
iitii  l 
   . iti tl  
 tl i iti
22 i l  ti
ti tii l i 
  t  l ill 
l   l 
l 
i
   ll  tt itl
i t  t l'
 i l  i l 
l l   t
l l i  i il  ti
 it   
 t
  l t  l 
lit  t
lit  
l 

iti
22 i l 
tl 
 t
ill 
ill  l ill  tl t
i ttc* 

   
 ti  ii it li  i 
il    t tt i
tti

iiti  iitil  l  
il
l  lilt3l  4itC tt i
tti tl t liti

liti tt

it 

m   


   

c  
l  t      t  t   t i 

l ltill 
  t
l  ti   itii 
l  c i    

l  tli  i   ti    tl 

*liti ii

l*t

lii    5

&l 


it  tl ii
ti tlt il ti tt
i 
  l iit (li %6) t 
l t  i it ii
  t i  i l i t  l t t li   l :
tt i 
7l
c i      il   l  
l%6)& 
ll i  t 
l i      t i     it

 i l  t  tii 
   c it  t
  
l
 iit (li ttli    t i 
8589 tli tl il  

  iti(lti 
l  ciilit
l    t  

tt i li  t
- tt   ti i ii
*ttl 
 l
  
- t 
 tit

l iliitili tt i 
7l

c
iiti
i ti 
l  i
it  l: tti  
ii  it
 l*i
ti
* 
iiti
lt t ii 
l  iii
t l  
 i i  iti
l   
t ti
tili cil  
itiilit tl ltti  ti 
l;Rt/t tt i 
 itiit  tit i
ii
 ll 
  t ilt l*ttii 
l
   iit li  ii
it    t

c t i 
tltil  i t1ti  tlti   t

tl
iiti
i   ti  
l t lt ti 
li tlil  tiii c* ti    i
it  l ci:
 it   l
 ti
*ttii    i  t 
 <l ti ttt it
: t$  t c  - ti 
l*ttii 
  ti  it =t l iilit
l
t ti
   3 i 
ii 4

Vous aimerez peut-être aussi