Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Ibn Tofail 2020-2021

Ecole Nationale des Sciences Appliquées


Kénitra, Maroc
Pr. Y. Bentaleb
Cycle Préparatoire- Semestre1

Série n◦ 1: Algèbre

Exercice 1. Ecrire la négation des assertions suivantes où P , Q, R et S sont des propositions.
1. P =⇒ Q,
2. P ∧ Q,
3. P ∧ (Q ∧ R),
4. P ∨ (Q ∧ R),
5. (P ∧ Q) =⇒ (R =⇒ S).
Exercice 2. A l’aide d’une table de verité, montrer que on a :
a) (A ∧ (A ⇒ B)) ⇒ B (règle d’inférence ou syllogisme)
b) ((O ⇒ P ) ∧ (P ⇒ Q)) ⇒ (O ⇒ Q). (Transitivité de ⇒).
Exercice 3.
1.Soient P (x) et Q(x) deux propriétés des éléments de R. Laquelle des deux propositions :
a) ∀x ∈ R; (P (x) ou Q(x))
b) (∀x ∈ R; P (x)) ou (∀x ∈ R; Q(x))
entraı̂ne l’autre ?
2. Soient P (x) et Q(x) deux propriétés des éléments de R . Laquelle des deux propositions
i) ∃x ∈ R; (P (x) et Q(x))
ii) (∃a ∈ R; P (a)) et (∃b ∈ R; Q(b))
entraı̂ne l’autre ?
Exercice 4.
On considère les ensembles suivants :
A = {1, 2, 5}, B = {{1, 2}, 5}, C = {{1, 2, 5}}, D = {∅, 1, 2, 5}, E = {5, 1, 2}, F = {{1, 2}, {5}}, G =
{{1, 2}, {5}, 5}, H = {5, {1}, {2}}.
1) Quelles sont les relations d’égalité ou d’inclusion existant entre ces ensembles ?
2) Donner le cardinal de chacun de ces ensembles.
3) Déterminer A ∩ B, G ∪ H, E\G.
4) Quel est le complémentaire de A dans D?
Exercice 5.
1. Écrire l’ensemble P (P (E)) lorsque E = {a, b}
2. Les notations ∅, {∅}, {{∅}} désignent-elles le même ensemble ?
3. A t on ∅ = P (∅) ? Calculer P (P (∅)).
4. Soient deux ensembles E, F . Montrer que :
a) P (E ∩ F ) = P (E) ∩ P (F ).
b) A-t-on P (E ∪ F ) = P (E) ∪ P (F ) ?
Vous pourrez commencer par un exemple où E et F ont chacun deux éléments dont un est commun.

Exercice 6. A et B sont des parties d’un ensemble E.


On définit l’opération M par A M B = (A\B) ∪ (B\A) (M est appelée différence symétrique). Montrer
que :
1) A M B = (A ∪ B)\(A ∩ B)
2) (A M B = A ∩ B) ⇔ (A = B = ∅).
3) (A ∪ B) ∩ (B ∪ C) ∩ (C ∪ A) = (A ∩ B) ∪ (B ∩ C) ∪ (C ∩ A).
4) A M B = B M A.
5)(∗) (A M B) M C = A M (B M C).
6)(∗) A M B = ∅ ⇔ A = B.

1
7)(∗) A M C = B M C ⇔ A = B.

Exercice 7.
Soient a et b deux réels tels que a < b. Écrire le plus simplement possible les ensembles
+∞ +∞
a − n1 , b + n1 et a − n1 , b + n1 .
S   T  
n=1 n=1
Exercice 8.
n
P n(n+1)
1) Montrer par récurrence que, pour tout naturel non nul n, k= 2
k=1
En calculant la différence (k + 1)2 − k 2 , retrouver une démonstration du résultat précédent.
n nP
2) Calculer de même les sommes n k 2 , k 3 , et k4
P
k=1 k=1 k=1

Exercice 9. Soit f, g deux aplications de R dans R. Traduire en termes de quantificateurs les expressions
suivantes
1. f est majorée ; 2. f est bornée ; 3. f est paire ; 4. f est impaire ; 5. f ne s’annule jamais ; 6. f
est périodique ; 7. f est croissante ; 8. f est strictement décroissante ; 9. f n’est pas la fonction nulle ; 10.
f n’a jamais les mêmes valeurs en deux points distcincts ; 11. f atteint toutes les valeurs de N ; 12. f est
inférieure à g ; 13. f n’est pas inférieure à g.
Exercice 10. Soient f : E −→ F, A, B ⊂ E et M, N ⊂ F , Montrer qu’on a:
1. f (A ∪ B) = f (A) ∪ f (B)
2. f (A ∩ B) ⊂ f (A) ∩ f (B)
3. f −1 (M ∪ N ) = f −1 (M ) ∪ f −1 (N )
4. f −1 (M ∩ N ) = f −1 (M ) ∩ f −1 (N )
5. f −1 ({F M ) = {E f −1 (M )
Exercice 11.(∗) . Soit f une application de E dans F, Montrer que :
f est injective ⇔ ∀A ⊂ E A = f −1 (f (A)),
f est surjective ⇔ ∀B ⊂ F, B = f (f −1 (B)).
(∗)
Exercice 12. . Montrer que si f ◦ g ◦ h et g ◦ h ◦ f sont injective et h ◦ f ◦ g est surjective. alors f , g et h
sont bijectives.
Exercice 13.
On définit les applications:
n

 2 si n est pair
f : N −→ N n −→ 2n et g : N −→ N n −→
 n−1
2 si n est impair
Étudier l’injectivité et la surjectivité de f , g, f ◦ g et g ◦ f .
Exercice 14.
Soit f : R −→ R x −→ x2 .
Déterminer les images et les images réciproques des ensembles [2, 5], [−4, 1], et f ([3, 4]).
Exercice 15. Soit f (x) = x2 − 4x + 3, I =] − ∞, 2].
1) Déterminer f (I)
2) vérifier que f réalise une bijection de I sur J = f (I)
3) Donner f −1 . n o
2n
Exercice 16. E désigne le sous-ensemble de R défini par : E = 2n+1 , n ∈N
1) E est-il minoré ? E est-il majoré ?
2) Existe-t-il un plus grand élément ? Existe-t-il une borne supérieure ?
3) Existe-t-il un plus petit élément ? Existe-t-il une borne inférieure ?