Vous êtes sur la page 1sur 21

Chapitre 1 Intérêts simples

1. L’intérêt produit en une période:

Une période p (1 jour, 1 mois, 1 trimestre, 1 semestre, 1 année)

C I = intérêt perçu (ou versé)

C+I = Capital total reçu


Capital placé (prêté)
ou capital emprunté

Définition:
L’intérêt I reçu en une période p est le revenu reçu par le préteur (ou la dépense versée
par l’emprunteur)

L’intérêt I: c’est le loyer ou la rémunération de l’argent


2. Le taux d’intérêt d’une période p:

Définition:
Le taux d’intérêt t d’une période p est l’intérêt produit par un capital de 1 Dh placé
(emprunté) pendant la période p

Une période p (1 jour, 1 mois, 1 trimestre, 1 semestre, 1 année)

C=1 Dh I = intérêt perçu (ou versé)

t =I

Le taux d’intérêt de la période p l’intérêt perçu (ou versé) pendant la période p


3. Relation entre le taux d’intérêt et l’intérêt
Une période p
Règle de 3

1 DH t
C I
C I?

𝑰=𝑪×𝒕

intérêt perçu Capital prêté ou Taux d’intérêt de la


(ou versé) emprunté période p

Exemple:
Calculer l’intérêt perçu pour un capital de 5000 DH placé pendant une
année au taux d’intérêt annuel 𝑡 = 0,10.

𝐼 = 𝐶 × 𝑡=5000× 0,10 = 500 𝐷𝐻


4. Intérêts simples
Un investisseur place une somme d’argent C pendant n périodes au
taux d’intérêt t d’une période.
n périodes p

C I
L’intérêt reçu à la fin d’une période p pour un capital C au taux
d’intérêt t d’une période p est égal à 𝐶 × 𝑡.
On dit que les intérêts sont simples si le capital placé C reste invariable
pendant les n périodes. A chaque fin de période p l’investisseur perçoit
le même intérêt 𝐶 × 𝑡.

L’intérêt total I après les n périodes est donné par:

𝑰=𝑪×𝒕×𝒏
Intérêt lorsque le taux d’intérêt est donné en % :

i : le taux d’intérêt d’une période p


t : le taux d’intérêt en % d’une période p

On a alors: 𝒕 = 𝟏𝟎𝟎 × 𝒊

𝒕
𝒊=
𝟏𝟎𝟎
Donc: 𝑰=𝑪×𝒊×𝒏

𝑪×t×n
𝑰=
𝟏𝟎𝟎
Taux d’intérêt annuel, semestriel, trimestriel, mensuel et
journalier:
n années

C I

i : le taux d’intérêt annuel

Donc: 𝑰=𝑪×𝒊×𝒏
n années = s semestres = T trimestres = m mois = j jours
𝑪×𝒊×𝒔 𝑪×𝒊×𝑻
𝑰= 𝑰=
𝟐 𝟒
𝑪×𝒊×𝒎 𝑪×𝒊×𝒋
𝑰= 𝑰=
𝟏𝟐 𝟑𝟔𝟎

1 année commercial = 360 jours


Exercice:

Calculer l’intérêt produit par un capital de 35850 dh placé à intérêts simples


pendant 3 ans à un taux annuel de 11%.

Exercice:
1) Quel est l’intérêt produit à intérêts simples, par un placement d’une somme
d’argent de 12500 dh au taux annuel de 10,5% pendant 96 jours?
2) Quel est l’intérêt produit par un placement de 15000 dh au taux annuel de 9,5 %
pendant 7 mois?
3) Soit un capital de 30000 dh placé à intérêts simples du 17 mars au 27 juillet de
la même année, au taux annuel de 12,5 %. Calculer l’intérêt produit par ce
placement.
Calcul de l’intérêt par la méthode des nombres et des diviseurs fixes

n années = j jours

C I
i : le taux d’intérêt annuel
𝑪×𝒊×𝒋 𝑪×𝒋
𝑰= =
𝟑𝟔𝟎 𝟑𝟔𝟎
𝒊
Fixe
On pose:
𝟑𝟔𝟎
𝑵= 𝑪×𝒋 𝑫=
𝒊
𝑵
On obtient alors : 𝑰=
𝑫

Formule utile surtout pour calculer l’intérêt global produit par plusieurs capitaux placés à
intérêts simples au même taux d’intérêt pendant des durées différentes.
𝒋𝟏 jours 𝒋𝒌 jours


𝑪𝟏 𝑰𝟏 𝑪𝒌 𝑰𝒌

i : le taux d’intérêt annuel pour tous les placements

𝑵𝒍
𝑰𝒍 = 1≤𝑙≤𝑘
𝑫
𝒌 𝒌 𝒌
𝑵𝒍 𝒍=𝟏 𝑵𝒍
L’intérêt global: 𝑰= 𝑰𝒍 = =
𝑫 𝑫
𝒍=𝟏 𝒋=𝟏

𝒌
𝒍=𝟏 𝑵𝒍
𝑰=
𝑫

Exemple: page 7 Calculer l’intérêt global au taux annuel de 12 % des capitaux suivants:
15 000 dh placé pendant 38 jours
27 000 dh placé pendant 76 jours
32 000 dh placé pendant 60 jours
5. Valeur définitive ou valeur acquise
n périodes

C I: intérêts
i : le taux d’intérêt d’une période 𝐯𝐚𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐝é𝐟𝐢𝐧𝐢𝐭𝐢𝐯𝐞: 𝑽𝑫 = 𝑪 + 𝑰

La valeur définitive VD ou la valeur acquise après la durée de n périodes est la


somme du capital investi C et des intérêts I:

𝑽𝑫 = 𝑪 + 𝑰

𝑽𝑫 = 𝑪 + 𝑪 × 𝒊 × 𝒏 = 𝑪 𝟏 + 𝒊 × 𝒏

Exercice:
Calculer l’intérêt et la valeur acquise d’un placement à intérêts simples de 15
000dh pendant 50 jours au taux annuel de 9 %.
6. Taux d’intérêt moyen de plusieurs placements

k Placements 𝒏𝒋 périodes p 𝒕𝒋 : taux d’intérêt d’une période p


1≤𝑗≤𝑘

𝑪𝒋 𝑰𝒋 : intérêts

Une période p (1 jour, 1 mois, 1 trimestre, 1 semestre, 1 année)

L’intérêt global procuré par les k placements est la somme des k intérêts:

𝐼𝐺 = 𝐶𝑗 × 𝑡𝑗 × 𝑛𝑗
𝑗=1
Définition:

Le taux d’intérêt moyen (d’une période p) est le taux d’intérêt 𝑡𝑚 qui procure le
même intérêt global lorsqu’il est appliqué aux k placements:
𝑘 𝑘

𝐶𝑗 × 𝑡𝑗 × 𝑛𝑗 = 𝐶𝑗 × 𝑡𝑚 × 𝑛𝑗
𝑗=1 𝑗=1

𝒌
𝒋=𝟏 𝑪𝒋 × 𝒕𝒋 × 𝒏𝒋
𝒕𝒎 = 𝒌
𝒋=𝟏 𝑪𝒋 × 𝒏𝒋

On pose: 𝑁𝑗 = 𝐶𝑗 × 𝑛𝑗
𝒌
𝒋=𝟏 𝑵𝒋 × 𝒕𝒋
On obtient: 𝒕𝒎 = 𝒌
𝒋=𝟏 𝑵𝒋

Attention :
C’est une moyenne pondérée des 𝑡𝑗 avec
les poids 𝑁𝑗
𝑛𝑗 est le nombre de périodes p
𝑡𝑗 et 𝑡𝑚 sont des taux d′ intérêt 𝐝′ 𝐮𝐧𝐞 𝐩é𝐫𝐢𝐨𝐝𝐞 𝐩
Taux d’intérêt moyen lorsque les taux d’intérêts 𝒕𝒋 sont annuels:

k Placements 𝒏𝒋 années 𝒕𝒋 : taux d’intérêt annuel


1≤𝑗≤𝑘

𝑪𝒋 𝑰𝒋 : intérêts

𝒌 C’est une moyenne


𝒋=𝟏 𝑵𝒋 × 𝒕𝒋 pondérée des 𝒕𝒋 avec les
𝒕𝒎 = 𝒌
𝒋=𝟏 𝑵𝒋 poids 𝑵𝒋

avec: 𝑵𝒋 = 𝑪𝒋 × 𝒏𝒋

Cas où les durées sont exprimées en nombre de jours 𝒎𝒋 𝒏𝒋 années=𝒎𝒋 jours


𝑘 𝑘
Donc: 𝐶𝑗 × 𝑡𝑗 × 𝑛𝑗 = 𝐶𝑗 × 𝑡𝑚 × 𝑛𝑗
𝑗=1 𝑗=1
𝑘 𝑘
𝑘 𝐶𝑗 ×𝑡𝑗 ×𝑚𝑗 𝑘 𝐶𝑗 ×𝑡𝑚 ×𝑚𝑗 𝐶𝑗 × 𝑡𝑗 × 𝑚𝑗 = 𝐶𝑗 × 𝑡𝑚 × 𝑚𝑗
𝑗=1 360
= 𝑗=1 360
𝑗=1 𝑗=1
𝒌
𝒋=𝟏 𝑪𝒋 × 𝒕𝒋 × 𝒎𝒋
𝒕𝒎 = 𝒌
𝒋=𝟏 𝑪𝒋 × 𝒎𝒋

On pose: 𝑵𝒋 = 𝑪𝒋 × 𝒎𝒋

𝒌
On obtient: 𝒋=𝟏 𝑵𝒋 × 𝒕𝒋
𝒕𝒎 = 𝒌
𝒋=𝟏 𝑵𝒋

Remarque importante:
On obtient la même formule du taux d’intérêt moyen que la durée soit exprimée en nombre
d’années, de semestres, de trimestres, de mois ou de jours.

Exercice: Calculer le taux moyen des placements suivants:

2000 dh placés pendant 30 jours au taux d’intérêt annuel 7%

7000 dh placés pendant 60 jours au taux d’intérêt annuel 10%

10000 dh placés pendant 50 jours au taux d’intérêt annuel 9%


7. Intérêt postcompté - Intérêt précompté - Taux effectif
Les intérêts peuvent être calculés de deux manières:
- Par un versement de l’intérêt du prêt à la fin de la durée, ce qui est le cas le plus courant.
On dit que l’intérêt est postcompté ou à terme échu.
𝒏 périodes p

C 𝒊 Paiement de l’intérêt I
La plupart des opérations financières (découvert bancaire, compte sur livret, placement à
terme… ) utilisent l'intérêt postcompté.

- Par un versement de l’intérêt le jour de la conclusion du contrat de prêt. On dit que


l’intérêt est précompté ou à terme à échoir (cas des bons de caisse par exemple).

Paiement de l’intérêt: I Remboursement de C


𝒊
Capital reçu : C-I

𝒊 est le taux d’intérêt nominal ou conventionnel ou annoncé ou affiché

Dans les deux cas l’intérêt I est calculé par la formule: 𝑰= 𝑪×𝒊×𝒏
Taux effectif d’un placement à intérêt précompté:

Paiement de l’intérêt: I Remboursement de C

Capital reçu : C-I C: valeur nominale


𝒊 est le taux d’intérêt nominal 𝑰=𝑪×𝒊×𝒏

Le taux d’intérêt effectif 𝒕𝒆 d’une période p est le taux d’intérêt tel que si le prêteur place la
somme C-I il percevra à la fin des n périodes l’intérêt I (postcompté).

Capital placé : C-I 𝒕𝒆 Intérêt perçu : I

𝐶 − 𝐼 × 𝑡𝑒 × 𝑛 = 𝐼
𝐶 − 𝐶 × 𝑖 × 𝑛 × 𝑡𝑒 × 𝑛 = 𝐶 × 𝑖 × 𝑛
𝐶 1 − 𝑖 × 𝑛 × 𝑡𝑒 × 𝑛 = 𝐶 × 𝑖 × 𝑛
1 − 𝑖 × 𝑛 × 𝑡𝑒 = 𝑖

𝒊
𝒕𝒆 =
𝟏−𝒊×𝒏
Exercice:
Un bon d’une valeur nominale de 5000 dh échéant dans 2 ans se vend à 4000 dh.
Calculer le taux d’intérêt nominal annuel et le taux d’intérêt annuel effectif de ce
placement.
8. Comptes courants à intérêts - Méthode Hambourgeoise

Les fonds versés dans un compte courant sont à vue et sont directement exigibles. Le
titulaire d’un compte courant peut à tout moment effectuer des versements, des retraits
ou des transferts.

Le compte courant à intérêts est un compte courant sur lequel les sommes produisent
des intérêts créditeurs ou débiteurs selon le sens de l’opération à partir d’une date dite
de: date de valeur.

La date de valeur est une date qui diffère de la date d’opération. Cette dernière est la
date où l’opération est prise en compte.

Dans la plupart des cas, les sommes retirées d’un compte le sont à une date de valeur
antérieure à celle de l ’opération et les versements le sont à une date de valeur souvent
postérieure à celle du dépôt, ce qui joue en faveur de l’intermédiaire financier.

La méthode Hambourgeoise est la plus utilisée pour tenir de telles comptes.


La méthode Hambourgeoise:

Elle consiste à diviser le compte en sous-périodes où le solde reste constant. Elle permet
de connaître l’état et le sens du compte à chaque date. Elle est applicable avec des taux
d’intérêts différentiels (le taux débiteur est en général supérieur au taux créditeur). On
parle de taux réciproques s’ils sont égaux.

Principe:
1- A chaque opération est associée une date de valeur.
- Date d’opération: date effective de réalisation de l’opération
- Date de valeur: date à partir de laquelle on calcule l’intérêt
- La date de valeur est égale à la date de l’opération majorée ou minorée d’un ou de
plusieurs jours (jours de banque) suivant que l’opération est créditrice ou débitrice.

Les opérations sont classées par dates de valeur croissante.

2. Les intérêts sont calculés sur le solde du compte, à chaque fois que celui-ci change de
valeur.

3. La durée du placement du solde est le nombre de jours séparant sa date de valeur et


la date de valeur suivante
4. A la fin de la période des opérations on détermine le solde du compte après avoir
intégré dans le calcul le solde des intérêts et les différentes commissions prélevées pour
la tenue de compte.

5. Dans le cas de la réouverture du compte, on retient comme première date de valeur, la


date d’arrêté du solde précédent.
Date Opérations Capitaux Soldes Date Jour Intérêts
d’opéra- de
tion Débit Crédit Débit Crédit valeur Débit Crédit

01/7 Solde créditeur 23400 23400 30/6 4 15,6


05/7 Retrait 12000 11400 04/7 7 13,3
12/7 Fournisseur 18000 6600 11/7 4 6,6
20000
14/7 Remise d’effet 2500
13400 15/7 6 13,4
20/7 Dépôt 15900 21/7 4 10,9
24/7 Chèque 19200 30000 3300 25/7 3 2,475
27/7 Dépôt 26700 28/7 2 8,9
52.725 9,075 61,8
30/7 Soldes intérêts 26752,725
30/7 Commission de 24,6 26728,125
tenue de
compte
30/7 Solde créditeur 26728,125

Vous aimerez peut-être aussi