Vous êtes sur la page 1sur 11

DM de SN 514 

: électronique analogique

I) Exercice I : amplification : réaction négative et gain constant (le circuit contient que des
résistances)

Démontrer que :

1 2
[ ( )]
v s=( v 2 −v1 ) . 1+R 1 . +
R 2 R3
Figure 1

AO1 : Ampli. Op. parfait en réaction négative  e1+=e1-


e 1+ =v 1
D’après le théorème de Millman, on a :
1 2 3

0 ⏞
⏞ vs 1 ⏞
v2
+ +
R 1 R2 R 3
e 1− =
1 1 1
+ +
R 1 R2 R 3 e 1+ =v 1
e−


0 vs 1 v2
+ + e+
R1 R 2 R3
=v⏞1 vs 1 v2 1 1 1
1 1 1
+ +
R1 R 2 R 3 ⇔
+ =v 1 .
R2 R3 [
+ +
R 1 R 2 R3 ]
vs 1 1 1 1 v
⇔ R2
=v1 .
[ + + − 2
R1 R 2 R3 R 3 ]
1 1 R2


[ ( )]
v s1 =v 1 . 1+R2 . +
R1 R 3
− . v2
R3

AO2 :
AO2 : Ampli. Op. parfait en réaction négative  e2+=e2-

e 2+ =v 2
D’après le théorème de Millman, on :
1 2 3


vs ⏞
vs 1 ⏞
v1
+ +
R 1 R2 R 3
e 2− =
1 1 1
+ +
R 1 R2 R 3
e2 −


vs vs 1 v1
e
+ + +
R 1 R2 R 3
=v⏞2
1 1 1
+ +
R 1 R2 R 3

v s v s1 v 1 1 1 1

+ + =v 2 .
R 1 R 2 R3
+ +
R1 R 2 R3 [ ]
vs 1 1 1 vs 1 v1

=v .
[
+ + − −
R 1 2 R 1 R 2 R3 R2 R3 ]
⇔ v s1 =

v s1

vs 1 1 1 1 ⏞ 1 1 R2 v
R1 [
=v 2 . + +
R1 R 2 R3 R 2 ] ( [ (
− . v 1 . 1+ R2 . +
R1 R 3
− . v2 − 1
R3 R3 )] )
vs 1 1 1 1 1 1 1 v
⇔ R1
=v 2 .
[ + +
R1 R 2 R 3 ] [
−v1 . + +
R 2 R 1 R 3 R3 ]
+ . v 2− 1
R3
vs 1 1 2 1 1 2
⇔ R1
=v 2 .
[+ +
R1 R 2 R3
−v1 . + +
] [
R2 R 1 R 3 ]
vs 1 1 2

[
= + + . v −v
R 1 R 1 R 2 R3 ( 2 1 ) ]
1 1 2

v s=( v 2 −v1 ) . R1 .
[ + +
R1 R 2 R3 ]
1 2

[ ( )]
v s=( v 2 −v1 ) . 1+R 1 . +
R 2 R3

Application Numérique : R1=20 k, R2=2 k, R3=0,4 k ; v1=0 (masse), v2= ve

1 2
[ ( )]
v s=( v 2 −v1 ) . 1+20 . +
2 0,4 v s=111 . ( v 2 −v 1 )

Donner l’avantage d’un amplificateur différentiel. Commenter le résultat.

{v1=0+p(t)¿ ¿¿¿
V1=0+p(t)
V2=e+p(t)

VS=111.[e + p(t)–0–p(t)]
VS=111.e

v s=111 . [ e+ p ( t )−( e + p (t ) ) ]
L’amplificateur différentiel, qui amplifie la différence, permet d’éliminer les perturbations. Seul le
signal utile (e) sera amplifié.

II) Exercice II : réaction négative et gain variable (le circuit contient au moins un composant
réactif L ou C)
Rappelle :
1
Z L= j. L.ω Z L=
j .C .ω
ω=2. π .f

Figure 2
vs
T=
Calculer la fonction de transfert
vs En déduire le comportement du filtre.

AO1 :
AO1 en réaction négative,
Hypothèse : AO1 parfait

AO1 en réaction négative ¿ }¿ ¿⇒e1+=e1− ¿

v e =V e . √2.sin ( ωt +ϕ ) ω=2. π .f
v e =V e . √2.sin ( 2.π .f .t+ϕ )
0 ve vs 2
+ +
ZR ZR ZR
2 // C 1 3
e 1+ =
1 1 1
+ +
ZR // C ZR ZR
2 1 3

1 1 1 1 1 1
= + = + =A
ZR Z R2 Z C R 2 1 1
2 //C
j .C .ω rappel : A
1 1
= + j. C . ω
ZR //C R2
2

ve vs 2
+
R1 R 3
e 1+ =
1 1 1
+ j . C . ω+ +
R2 R 1 R3

Ecriture symbolique : surligné = complexe

Calcul de e1- :
Théorème de Millman

vs 2 vs v
+ v s2 . j .C . ω+ s
Zc R4 R4
e 1− = =
1 1 1
+ j. C . ω+
Zc R4 R4

L’égalité e1+=e1- nous donne :


ve vs 2 vs
+ v s2 . j . C . ω+
R1 R3 R4
=
1 1 1 1
+ j . C . ω+ + j. C . ω+
R2 R 1 R3 R4

ve vs 2
+
R1 R3 1 v
1
R2
1 1
+ j. C . ω+ +
R 1 R3
[
. j .C . ω+
R4 ]
=v s 2 . j. C . ω+ s
R4

v e v s2


v s=R 4 .
{ 1
R2
+
R1 R3
1 1
+ j .C . ω+ +
R1 R 3
[
. j. C . ω+
1
R4 ]
−v s2 . j .C . ω
}
AO2 :
AO2 en réaction négative,
Hypothèse : AO1 parfait

AO2 en réaction négative ¿ }¿ ¿⇒e2+=e2− ¿

ve vs 2 vs
+ v s2 . j .C .ω+
R1 R 3 R4
e 1+ = e 1−=
1 1 1 1
+ j . C . ω+ + j. C . ω+
R2 R 1 R3 R4

e2+ : pont diviseur de tension :

R R v
e 2+ =v s =v s = s
R+ R 2.R 2
D’après le montage
e 2− =e1−
Résultat de l’AO1 parfait en réaction négative :
e 1−=e1+

L’égalité e2+=e2-, donne :


ve vs 2
+
vs R 1 R3
=
2 1 1 1
+ j .C .ω + +
R2 R 1 R3

vs 1 1 1 v

v s2 =R3 .
{ [ .
2 R2
+ j .C .ω + + − e
R 1 R3 R 1 ] }
Or d’après le résultat obtenu en AO1, on a :
v e v s2

v s=R 4 .
{ 1
R2
+
R1 R3
1 1
+ j .C . ω+ +
R1 R 3
[
. j. C . ω+
1
R4 ]
−v s2 . j .C . ω
}
1 1

v s=R 4 .
{ R1 .
1
(
R2
j .C .ω +

1 1
+ j . C . ω+ +
R 1 R3
R4

)
. ve +
[(
R3 .
1
R2
j . C . ω+
R4
1 1
+ j . C . ω+ +
R1 R3 ) ]}
− j . C . ω . v s2

1+ j .C .ω. R4 1+ j.C .ω.R 4


v s=
1 1
( )
1+R1 . + + j.C .ω.R 1
R2 R 3
.v e +
[ 1 1
( )
1+R3 . + + j .C .ω. R3
R 1 R2 ]
− j.C .ω. R4 .v s 2

Donc :
1+ j .C .ω. R4
vs= . ve+
1 1
(
1+R1 . + + j.C . ω. R1
R2 R 3 )
1+ j. C .ω. R 4 vs 1 1 1 v

[ 1+R 3 .
( 1 1
)
+ + j .C .ω. R3
R1 R 2 ]
− j. C .ω. R 4 . R3 .
{[. + j . C . ω+ + − e
2 R2 R1 R 3 R1] }
1+ j .C .ω. R4
vs= .v e +
1 1
(
1+R1 . + + j.C .ω.R1
R2 R3 )
1+ j.C .ω. R 4 vs 1 1 R3

[ 1+R 3 .
( 1 1
)
+ + j .C .ω. R3
R1 R 2
− j.C .ω. R 4 .
{] [2 (
R1 R 2 )
. 1+R 3 . + + j .C .ω. R3 − .v e
R1 ] }
1+ j .C .ω. R 4

{[ ( ) }
1 1 1
1−
] 1 1
1+R3 . + + j.C .ω.R 3
R 1 R2
2 [ ( )
− j .C .ω. R4 . . 1+R3 . + + j .C .ω. R3 .v s =
R 1 R2 ]
1+ j.C .ω.R 4 1+ j.C .ω.R 4 R3

{( ) [ ( )1 1
1+R1 . + + j .C .ω. R1
R2 R 3

1+R3 .
1 1
+ + j .C .ω. R3
R1 R 2 ]}
− j.C .ω.R 4 . .v e
R1

1+ j.C .ω.R 4 1+ j .C .ω.R 4 R3

vs
ve
=
1+R1 .
1 1
( )
1+ j .C .ω. R4

1 1
[
R1 R 2 ( )
+ + j .C .ω. R1 1+R3 . + + j.C .ω. R3
R2 R3 ]
− j.C .ω.R 4 .
R1

1 1 1
1−
[ 1+R3 .
1 1
( )
+ + j.C .ω.R 3
R1 R 2 ] 2 [ ( )
− j.C .ω.R 4 . . 1+R 3 . + + j .C .ω. R3
R 1 R2 ]
III) Réaction positive :
a) Expliquer pourquoi le montage ci-contre ne peut
fonctionner qu’en régime de saturation.
b) Etablir la condition sur l'entrée e pour que
s=+Vcc, puis pour que s=-Vcc.
c) En déduire la caractéristique s(e), pour chacun des
deux montages.
Figure 3

a) Le montage ne peut fonctionner qu’en régime de saturation car l’AO est en réaction positive.
b) On sait que :

Tant que
ε =e + −e− >0 , on a
s =+V cc
Tant que
ε =e + −e− <0 , on a
s=−V cc

e− =e
Calcul de e+ : pont diviseur de tension :
R1 R1
e + =s . ε =e + −e− =s . −e
R 1 + R2 R1 + R 2
R1
s. −e>0
Tant que
R 1 + R 2 , on a
s =+V cc
R1
+V cc . −e >0
Tant que
R 1 + R 2 , on a
s =+V cc
R1
e <+ V cc .
C1 : Tant que
R1 +R 2 , on a s =+V cc

R1
V cc .
R1 +R2

R1
s. −e<0
Tant que
R1 + R 2 , on a
s=−V cc

R1
−V cc . −e< 0
Tant que
R1 + R2 , on a
s=−V cc

R1
e>−V cc .
C2 : tant que
R1 + R2 , on a
s=−V cc

Vous aimerez peut-être aussi