Vous êtes sur la page 1sur 2

On peut envisager trois champs d’action de la remédiation pédagogique 

:
A. Solliciter les des apprenants dans le déroulement du cours pour favoriser chez chacun d’eux une
mobilisation à une activité cognitive de haut niveau et éviter l’émergence de difficultés, de blocages, donc de
besoins
B. Remédiation intégrée au déroulement normal du cours pour ne pas manquer de répondre à des besoins
ponctuels qui peuvent apparaître.
C. Remédiation différée.
Dans chaque cas, il s’agit de prendre en charge des besoins d’apprenants précédemment repérés (observation en
continue dans la classe, analyse des divers travaux réalisés par l’apprenant, échange élève/enseignant). Il s’agit de
répondre sur une durée donnée à des besoins identifiés et explicités. L’organisation en petits groupes d’apprenants
favorise des scénarios où chacun, sur cette durée, est stimulé pour des prises de conscience, une forte activité. Le
but est que l’élève gagne en autonomie et solutionne certaines difficultés identifiées
A. Sollicitation des apprenants B. Remédiation intégrée au C. Remédiation
lors des apprentissages pour déroulement des différée : prendre en
favoriser l’activité cognitive de apprentissages pour répondre compte des difficultés des
tous. à des besoins ponctuels apprenants dans un temps
spécifique
1. Intervention immédiate sur 1. Pour des apprenants qui
1. En début de séance, conduire
des besoins qui se manifestent des
les apprenants à se rappeler ce difficultés particulières,
manifestent dans le
qui a été fait à la séance que l’on pense plus
déroulement du cours.
précédente. faciles à prendre en
Alors que les apprenants
2. En cours d’apprentissage, alors poursuivent ce qui était prévu, charge, en petits
qu’on vient d’aborder un savoir les apprenants vus en difficultés groupes, hors des heures
ou une démarche importante, sont pris en charge. de cours,
conduire les apprenants à faire Verbalisation de leurs difficultés. On peut préparer sur un
le point sur ce qui a été appris Associer chacun à un apprenant temps spécifique (déterminé)
une ou plusieurs séances de
(acquis). « qui a un peu plus compris »
remédiation:
3. Il s’agit de permettre à chaque pour chercher à comprendre :  Action à court terme :
apprenant de se questionner sur les deux en tirent bénéfice On cherche à agir sur des
ce qu’il a compris et ainsi faire en (monitorat) difficultés d’apprenants que l’on
sorte qu’il ait mieux compris. Ou peut résoudre en une ou deux
Face à « une » difficulté de séances.
4. En fin de cours, conduire les certains, l’enseignant donne à la  Action à moyen terme :
apprenants à faire le point sur classe le travail prévu, et à ceux On cherche à agir sur des
ce qu’on vient de travailler : repérés avec telle difficulté, il difficultés d’apprenants que
5. Qu’est-ce qu’il faut retenir ? propose, en binôme, des l’on peut résoudre en 4 à 6
qu’est-ce qu’il faut savoir ? qu’est- activités ciblées sur la difficulté à séances. L’expérience donne à
ce qu’il faut savoir-faire ? A quelle résoudre. penser que si les mêmes
activité, vous pouvez contrôler 2. Intervention préparée d’un apprenants sont en
travail en groupes de remédiation toute l’année,
que vous savez ou que vous
savez faire ? besoins en cours celle-ci devient pour eux un
ordinaire : rituel sans échéance et sans
6. Dans les apprentissages, Après le repérage de différents but.
promouvoir des activités, de types de difficultés chez les 2. Travail en atelier/groupes
préférence complexes, qui apprenants de sa classe, de besoins (2 ou 3
questionnent chacun sans être l’enseignant prépare une groupes) :
difficiles. séance en ateliers de besoins : Permettre aux enseignants de
7. E En fin de période, entraîner faire profiter leurs apprenants
A partir de 2 ou 3 plans de
les apprenants à faire le point -apprenants en difficultés, mais
travail, tous les apprenants ont
sur tout ce qu’ils ont appris et aussi les « bons » - en
des activités adaptées à leurs
sur les activités qui pourraient être besoins (mais toujours liés à la organisant jusqu’à 3 ateliers de
travail en séance de
données en devoir. maîtrise d’une compétence). Ici, remédiation différée.
chaque apprenant à un besoin ! Regrouper dans chaque atelier
La classe fonctionne en sous- des élèves ayant les mêmes
groupes ou binômes. difficultés –pour travailler les
mêmes objectifs et la même
compétence - et leur associer
des élèves « moteurs ».
Avantage : Garder tous les
élèves en classe et travailler 3
difficultés simultanément.