Vous êtes sur la page 1sur 19

L’armée israélienne a continué de mener

des dizaines de raids aériens à Gaza Page A 5


◆ www.ledevoir.com ◆

VO L . C V No 1 6 2 LE DEVOIR, LE MARDI 22 JUILLET 2014 1 , 1 3 S| + TA X E S = 1 , 3 0 S|

T OURISME

L’hôtellerie Records de chaleur planétaires


De nouvelles données américaines confirment la hausse
illégale continue des températures et l’ampleur de la crise climatique
dérange aussi
dans les régions
ISABELLE POR TER
à Québec

M ontréal et Québec n’ont pas le monopole


de l’hôtellerie illégale. De l’Estrie à l’Abi-
tibi-Témiscamingue, le phénomène suscite l’in-
quiétude dans la plupart des régions, aussi éloi-
gnées soient-elles.
L’année dernière, Tourisme Québec (TQ) a
reçu des plaintes pour hébergement illégal en
provenance de toutes les ré-
Le phénomène gions du Québec à l’excep-
tion de Laval. Le plus grand
de l’hôtellerie nombre de dénonciations
provenaient de Montréal
illégale est (213), des Laurentides (56),
dénoncé de de l’Abitibi-Témiscamingue
(46), de l’Estrie (44) et du
façon Saguenay–Lac-Saint-Jean
(40), révèlent des données
croissante d’avril 2013 à mars 2014.
Selon le por te-parole du
depuis ministère Guy Simard, les
l’avènement dénonciations reposent
« principalement sur le fait
d’outils de que des personnes louent leur
appartement ou chalet dans
location en des secteurs résidentiels » ce
qui cause du bruit et nuit au
ligne comme bon voisinage.
Airbnb Concer nant le cas éton-
nant de l’Abitibi, où il y a
plus de plaintes que dans un pôle touristique PEDRO RUIZ LE DEVOIR
comme Québec, M. Simard suggère qu’il s’agit Des baigneurs à la plage du parc Jean-Drapeau, à Montréal lundi. Malgré ce que peuvent laisser croire les températures relativement fraîches de l’été
d’un cas particulier. « L’essor d’entreprises liées québécois, le réchauf fement a atteint ces derniers mois des niveaux historiques sur tous les continents et dans les océans.
notamment à la foresterie, aux mines et aux
chantiers de construction dans plusieurs régions ALEXANDRE SHIELDS l’aggravation de la crise climatique. « La majorité de la planète a fait face à des
du Québec, dont l’Abitibi, a amené de nombreux Le rapport de l’Agence américaine océanique températures mensuelles supérieures à la
travailleurs temporaires à se déplacer dans ces
régions. Plusieurs d’entre eux ont utilisé des mai-
sons de chambre non attestées », explique-t-il.
L a dépendance de l’humanité aux énergies
fossiles se reflète de plus en plus sur le
thermomètre planétaire. De nouvelles données
et atmosphérique (NOAA) précise ainsi que la
planète a atteint en juin une température
moyenne de 16,22 °C, soit 0,72 °C au-dessus de
moyenne, avec des records de chaleur dans des
régions du sud-est du Groenland, du nord de
l’Amérique du Sud, ou encore des zones de l’est et
Au Québec, une personne qui loue sa cham- scientifiques publiées lundi révèlent en effet la moyenne du XXe siècle pour ce mois. La tem- du centre de l’Afrique, ainsi que des parties du
bre, son appartement ou son chalet pour une pé- que les derniers mois ont battu des records his- pérature d’un mois de juin n’a pas été inférieure sud et du sud-est de l’Asie », a aussi souligné
riode inférieure à un mois doit obtenir une attes- toriques à la hausse, tant sur les continents à la moyenne du XXe siècle depuis 1976, a aussi
tation de classification auprès de la Corporation qu’à la surface des océans. Un signal de plus de indiqué la NOAA. VOIR PA GE A 8 : RECORDS

VOIR PAGE A 8 : HÔTELLERIE

Lire aussi › Des réactions au dossier du Devoir


sur les sites Web comme Airbnb. Page A 7
Vol MH17 :
A UJOURD ’ HUI l’ONU ordonne
une enquête
CLAUDE LÉVESQUE

L e Conseil de sécurité de l’ONU a ordonné


lundi une enquête internationale sur l’écra-
sement du Boeing 777 de Malaysia Airlines
abattu par un missile jeudi, ainsi que la cessa-
tion de toute activité militaire autour du site de
Culture › Festival international de l’écrasement, dans l’est de l’Ukraine.
films FanTasia: rencontre avec La résolution, qui réclame des séparatistes
prorusses un accès libre et sécurisé aux enquê-
l’illustre cinéaste d’animation teurs, a été adoptée à l’unanimité. La Russie,
Bill Plympton. Page B 7 que l’Occident accuse de soutenir ces rebelles,
qui sont eux-mêmes soupçonnés d’avoir tiré un
missile sur l’avion, tuant les 298 passagers et
Actualités › Futur pont Champlain: RENAUD PHILIPPE LE DEVOIR membres d’équipage à son bord, a voté en fa-
chacun des trois grands Élisabeth Forest, restauratrice au Centre de conser vation du Québec, montrant les premiers résultats veur de la résolution.
des travaux entrepris sur les bas-reliefs du calvaire d’Oka. Les contours de l’enquête internationale ne
consortiums en lice compte au sont pas encore précisés, mais déjà des experts
moins une entreprise mentionnée médico-légaux néerlandais ont pu visiter lundi
devant la commission
Charbonneau. Page A 3
Les bas-reliefs d’Oka le site de l’écrasement ainsi que le train dans le-
quel les corps de la plupart des victimes sont
entreposés. Le convoi a quitté la petite gare où
il stationnait en territoire rebelle.

Économie › Emploi-Québec ne
prévoit pas de pénurie de main-
sur la voie du salut Les Pays-Bas ont ouvert de leur côté une en-
quête pour meurtre et crime de guerre. Sur les
298 victimes du vol MH17, 193 étaient néerlan-
daises. Kiev a d’ailleurs suggéré que la coordi-
d’œuvre généralisée au cours de JÉRÔME DELGADO miers résultats de ce travail de longue haleine. nation de l’enquête internationale soit confiée
la prochaine décennie. Page B 1 à Québec Au Centre de conservation du Québec, haut aux Pays-Bas.
lieu de la restauration d’œuvres d’art, près de De nombreuses questions devront être élucidées,

Avis légaux.................. A 4
S auvés en 2011 d’une vente aux enchères qui
aurait pu les disperser à tout vent, les bas-
reliefs du calvaire d’Oka, un ensemble de sept
800 heures ont déjà été consacrées à la remise
à neuf de l’ensemble d’Oka dédié aux derniers
jours du Christ. Pour le moment, ce ne sont
VOIR PA GE A 8 : VOL MH17

Décès............................ B 4
panneaux polychromes réalisés vers 1775 et que deux des sept tableaux sculptés qui ont été Lire aussi › Le ministre John Baird montre
Météo............................ B 5
classés « patrimoine culturel », sont maintenant retouchés. Et encore, sur l’œuvre la plus avan- Vladimir Poutine du doigt. Page A 2
Mots croisés............... B 5
Petites annonces ...... B 4
sur la voie de la restauration. Les Musées de la cée, intitulée Ecce Homo, on doit encore retirer
Sudoku......................... B 6
civilisation de Québec (MCQ), qui les ont ac- L’éditorial de Josée Boileau: Rien pour aider
quis il y a trois ans, dévoilaient lundi les pre- VOIR PA GE A 8 : BAS-RELIEFS Page A 6
A 2 L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

ACTUALITÉS
VOL MH17
Le Canada actif dans
John Baird montre Poutine du doigt la recherche d’un
De nouvelles sanctions seront adoptées contre la Russie remède contre le sida
MARIE VASTEL vaste gamme d’entités liées à di-
Correspondante parlementaire vers secteurs r usses », a an- MÉLANIE LOISEL pourrait être à portée de main.
à Ottawa noncé le bureau du premier Ces der niers temps, il a

L e président russe Vladimir


Poutine est en par tie res-
ministre Stephen Harper.
Les États-Unis ont brandi la
même menace. L’Union euro-
D’ ici deux ou trois ans, le
r
D Jean-Pierre Routy es-
père que les recherches
principalement étudié les « cel-
lules qui permettent de laisser
passer le vir us » plutôt que
ponsable de l’écrasement du péenne doit se réunir mardi contre le sida per mettront celles qui pourraient l’empê-
vol MH17, accuse le ministre pour discuter du cas de la Rus- d’of frir aux personnes at- cher. Avec cette approche, il
canadien des Af faires étran- sie et pourrait faire de même. teintes du VIH des thérapies cherche à mieux comprendre
gères. Les tensions dans l’est Le secrétaire d’État américain intelligentes qui permettront le fonctionnement du VIH qui
de l’Ukraine ont débuté quand John Kerr y a lui aussi jeté le de tuer ou encore de déloger est capable de persister dans
la Russie a envoyé des troupes blâme sur Moscou lundi. ce virus mortel qui affecte ac- le corps dans plusieurs types
en Crimée, et la Fédération de Le Canada a imposé une sé- tuellement 35 millions de per- de tissus et de cellules. Cer-
Russie offre depuis un « appui rie de sanctions depuis mars sonnes dans le monde. Dans taines formes persistantes du
moral et matériel » aux re- der nier, sévissant contre le cadre de la 20e Conférence virus se trouvent même dans
belles prorusses en Ukraine, a ADRIAN WYLD LA PRESSE CANADIENNE 110 individus et entités russes. inter nationale sur le sida à des cellules dites « au repos »
reproché John Baird lundi. « Le Kremlin n’a peut-être pas tiré la gâchette. Mais il a Rien n’a changé à la frontière Melbour ne, cet exper t de qui empêchent les médica-
« Le Kremlin n’a peut-être certainement chargé l’arme et l’a remise entre les mains des r usso-ukrainienne. Est-ce l’Université McGill présentera, ments actuellement utilisés
pas tiré la gâchette. Mais il a meurtriers », a scandé le ministre John Baird lundi. peine perdue ? « Les sanctions ce mardi, les recherches me- d’agir. Dans un avenir rappro-
certainement chargé l’arme et n’ont pas fonctionné à cour t nées au Canada qui visent à ché, le Dr Routy espère donc
l’a remise entre les mains des die sont un résultat direct de entamés », a insisté M. Baird. terme en Birmanie, elles n’ont mieux comprendre les méca- que leurs recherches permet-
meurtriers », a scandé le minis- l’agression militaire et l’occupa- Le ministre a souligné qu’il pas fonctionné à court terme en nismes permettant au VIH de tront de développer des théra-
tre canadien, lors d’une confé- tion illégale de l’Ukraine par la n’accusait pas les rebelles pro- Afrique du Sud, a rétorqué continuer de se cacher dans pies intelligentes qui pour-
rence téléphonique depuis Russie. L’appui continu du pré- r usses d’avoir délibérément John Baird. Mais au final, la cer taines cellules du corps raient mieux cibler les « cel-
Londres lundi matin. sident Poutine aux groupes ar- abattu un appareil d’aviation persistance a porté ses fruits. » malgré les traite-
Il n’y a pas de doute que la més dans l’est de l’Ukraine civile. « Ce que je dis, c’est que Le ministre canadien a in- ments antiviraux. Le Dr Routy a principalement étudié
Russie por te sa par t de res- constitue une menace à la paix les gens agissent avec une sisté sur le fait que ses priori- Alors qu’il était
ponsabilité dans l’incident qui et la sécurité internationale », a grande négligence, une grande tés, dans l’immédiat, étaient passé minuit en Aus- les « cellules qui permettent de
s’est soldé par l’écrasement du affirmé le ministre. imprudence, et nous allons les d’assurer le rapatriement dans tralie, le D r Routy a
vol de Malaysia Airlines la se- Cette tragédie est donc la en tenir responsable. » la dignité des corps des 298 pris le temps d’expli-
laisser passer le virus » plutôt que
maine dernière, abattu par un faute de Vladimir Poutine ? victimes et qu’il y ait une en- quer au Devoir les celles qui pourraient l’empêcher
missile sol-air qui, de l’avis de « Tout cela a commencé avec Persistance quête en bonne et due forme, défis auxquels les
plus en plus répandu de la l’arrivée de troupes russes, por- Confronté à une escalade et rapidement, afin de voir ce chercheurs canadiens, mais lules infectées », un peu comme
communauté internationale, a tant des balaclavas, dans la pé- des violences qui a mené à qui s’est passé jeudi dernier aussi ceux de l’ensemble de la dans le cas de certains traite-
été lancé par des « provoca- ninsule de Crimée, un territoire l’écrasement du vol MH17 — pour qu’un avion commercial communauté internationale, ments contre le cancer, pour
teurs » pror usses installés souverain de l’Ukraine. […] Au qui avait à son bord un Cana- explose en plein vol au-dessus devront relever ces pro- enrayer le virus des patients
dans l’est de l’Ukraine, a af- final, la Russie — en tant que dien —, le Canada hausse le de l’Ukraine. « Qui, quoi, où et chaines années. Bien que les atteints du VIH.
firmé M. Baird. Et ces rebelles partie prenante de tout cela — ton face à la Russie. Ottawa quand ? », a sommé M. Baird. traitements actuels du VIH
sont soutenus par la Russie. devra assumer la responsabilité s’apprête à imposer « de nou- prolongent déjà la vie des pa- Sur tous les fronts
« Leur existence et cette tragé- des gestes qu’elle a elle-même velles sanctions contre une Le Devoir tients infectés, les spécialistes D’ici là, les 12 000 cher-
du sida ne par viennent tou- cheurs réunis à Melbour ne
jours pas à éliminer complète- rappellent que la lutte doit se
ment le virus. jouer sur tous les fronts, que
« Le cas du bébé du Missis- ce soient ceux de la préven-
sippi nous pose un énorme pro- tion, du financement, de la re-
blème », affirme au bout du fil cherche et de l’engagement
le Dr Routy en rappelant l’his- politique. Cette semaine, il
toire de cette petite fille, née sera autant question des
d’une mère séropositive, qui risques pour les prostituées
était infectée, mais qui a été ra- d’être contaminées par le VIH
pidement traitée avec des anti- que de la prévalence de la ma-
viraux quelques heures après ladie en Afrique ou des lois
sa naissance. Pendant presque anti-gais en Russie. Dans la dé-
deux ans, les médecins claration d’ouver ture, les
n’avaient retrouvé aucune scientifiques ont insisté pour
trace du virus au point de dire dire qu’il est urgent de mettre
que la fillette était « guérie ». fin à « toutes les lois répressives
Or, de nouveaux tests ont per- qui renforcent la discrimination
mis de trouver le VIH dans et la stigmatisation et accrois-
son corps il y a deux se- sent la vulnérabilité au VIH ».
maines. « Le vir us est resté Même si l’ONUSIDA
dans des cellules dormantes et constate une diminution de 30%
elles se sont réveillées. Où est-il du nombre de personnes qui
resté ? Dans quelle cellule ? meurent de la maladie depuis
Pourquoi est-il resté là ? On n’a une décennie, 2,3 millions de
aucune explication réelle », personnes sont infectées
note le Dr Routy qui reconnaît chaque année dans le monde.
que ce revers a donné un dur Depuis quelque temps, les ex-
coup au moral de la commu- perts remarquent d’ailleurs une
nauté scientifique qui devra hausse du nombre de nouvelles
refaire des études pour com- infections en Europe et en
prendre ce qui s’est produit. Amérique du Nord. « À Mont-
réal, c’est surtout le nombre de
Un traitement cas de jeunes gais qui est en
à portée de main ? hausse», atteste le Dr Routy. «Ils
Néanmoins, une équipe ca- sont très au courant des risques,
nadienne de chercheurs tra- ils savent quoi faire pour éviter
vaille actuellement sur de nou- d’être infectés, mais avec les nou-
velles approches pour guérir velles drogues récréatives, il y a
TIZIANA FABI AGENCE FRANCE-PRESSE les personnes séropositives. vraiment une propagation du vi-
Grâce à une aide financière de rus», déplore-t-il.
Le Concordia quittera finalement l’île de Giglio mercredi 8,7 millions de dollars d’Ot- À travers ce climat empreint à
tawa, les chercheurs du projet la fois d’espoir et de combat, les
Île de Giglio, Italie — Le Concordia, échoué devant le port du Giglio depuis deux ans et demi et dont le renflouement a débuté il intitulé Cancure vont unir spécialistes du sida ont aussi
y a une semaine, quittera finalement l’île italienne mercredi, et non mardi, comme prévu initialement, les travaux ayant pris du leurs ef for ts pour tenter de souligné la mémoire de leurs
retard. Dans un communiqué diffusé à la mi-journée, Costa Croisières, propriétaire du navire, avait annoncé que les « techniciens trouver un remède qui per- six collègues qui ont péri dans
[continuaient] à travailler pour finaliser le renflouement », commencé le 14 juillet, « malgré le fort vent » qui s’est levé durant la mettra de mettre fin à l’épidé- l’écrasement de la Malaysia Air-
nuit. Le paquebot de croisières, dont le naufrage avait fait 32 morts le 13 janvier 2012, entamera donc mercredi un voyage de mie du sida. Après 30 ans de lines la semaine dernière. Une
quatre à cinq jours, qui le mènera à Gênes où il sera démantelé. Escorté par 14 embarcations, il passera à 25 km de la Corse, recherche sur la maladie, le veillée aux chandelles se dérou-
près de l’île d’Elbe, et à 10 km de l’île italienne de Capraia. Un parcours qui inquiète depuis plusieurs jours les habitants de l’île Dr Routy est l’un de ceux qui lera, ce mardi soir, sur la grande
française. Ils redoutent une pollution maritime si des fuites de liquides toxiques toujours présents dans l’épave venaient à se pro- croient qu’un traitement beau- place de Melbourne.
duire. C’est pourquoi le ministère français de l’Écologie a fait savoir lundi qu’un « bâtiment de soutien d’assistance et de dépollu- coup plus ef ficace et moins
tion » surveillera le convoi lorsqu’il longera la côte de Haute-Corse. La ministre, Ségolène Royal, sera « bien évidemment présente contraignant que la trithérapie Le Devoir
sur le bâtiment […] pour marquer toute l’importance qu’[elle] accorde à cet enjeu écologique majeur ». Les deux routes possibles
pour le voyage vers Gênes « passent hors des eaux territoriales françaises », a pour sa part affirmé l’amiral italien Giovanni Petto-
rino, lors de la conférence de presse au Giglio.
L’organisme Pen Canada
Duffy a facturé des déplacements personnels sous la loupe de l’ARC
ou partisans, selon des documents O ttawa — L’Agence du re-
venu du Canada (ARC) a
amorcé une vérification des
L’organisme s’est montré très
critique envers le gouvernement
Harper au cours des dernières
activités politiques de Pen Ca- années, notamment en raison du

O ttawa — Le sénateur Mike


Duffy a facturé aux contri-
buables un entraîneur person-
et « contiennent des informa-
tions fausses ou erronées ».
Duf fy, qui a connu une
nier qu’elle déposait 31 chefs
d’accusation contre le séna-
teur conser vateur suspendu,
son avocat, Donald Bayne,
n’ont voulu commenter les
nouvelles informations. Ils ont
nada, une organisation carita-
tive faisant la promotion de la
liberté d’expression, qui a été
musellement des scientifiques,
et des soupçons d’espionnage de
citoyens canadiens de concert
nel, un artiste maquilleur, ainsi longue carrière de journaliste notamment de fraude, d’abus préféré renvoyer les médias à critique du gouver nement avec des agences américaines.
que des frais de déplacement au réseau CTV avant d’être de confiance et de corruption. un communiqué diffusé la se- Harper dans le passé. Cette vérification est la plus
personnels pour assister à des nommé au Sénat par les Selon la GRC, la fraude tota- maine der nière lorsque la Deux vérificateurs se sont récente d’une cinquantaine d’au-
funérailles et à d’autres céré- conser vateurs en 2008, est lise plus de 200 000 $. GRC a porté les accusations. présentés lundi matin dans les tres amorcées par l’ARC depuis
monies, soutient la Gendarme- aussi accusé d’avoir frauduleu- Ces chefs d’accusation por- Le sénateur de 68 ans de- petits bureaux de Pen Canada 2012. Certains soutiennent que
rie royale du Canada. sement accordé un contrat de tent sur des réclamations de lo- vrait se présenter en cour le à Toronto afin de consulter ces enquêtes effraient les orga-
De nouveaux documents dé- 65 000 $ à son ami de longue gement pour une prétendue ré- 16 septembre. plusieurs documents internes. nismes de charité, qui craignent
posés en cour ont four ni de date, Gerald Donohue. sidence secondaire à Ottawa Le député du Nouveau Parti Le président de Pen Canada, de perdre leur droit de recueillir
nouveaux détails sur les 31 Ce montant d’argent aurait (90000$); sur des réclamations démocratique (NPD) Peter Ju- Philip Slayton, a indiqué que des fonds par l’entremise des
chefs d’accusation déposés été utilisé pour faciliter des paie- de dépenses pour des activités lian a affirmé lundi que les infor- l’Agence avait prévenu l’orga- dons déductibles d’impôt.
contre Duf fy la semaine der- ments à trois autres personnes, personnelles ou partisanes non mations additionnelles concer- nisation de la vérification il y a Cette vague de vérifications
nière. Ils révèlent que le séna- dont un entraîneur personnel reliées au Sénat (plus de nant les présumées fraudes de deux ou trois mois, et que le avait été annoncée par le gou-
teur suspendu a réclamé « cinq d’Ottawa et un artiste du ma- 50 000 $) et pour avoir accepté Duffy soulèvent des questions groupe collaborait pleinement. vernement fédéral lors de la
remboursements en lien avec quillage, selon les documents. ou tenté d’obtenir un chèque de menant tout droit au bureau de Pen Canada représente plus publication du budget de 2012,
des déplacements personnels ». M. Donohue a déjà déclaré aux 90000$ de Nigel Wright afin de Stephen Harper. Il croit qu’il est de 1000 écrivains et sympathi- alors certains organismes crai-
Selon les documents, les de- enquêteurs qu’il n’avait pas ef- rembourser ces rembourse- temps pour le premier ministre sants, dont Margaret Atwood et gnent depuis plus de deux ans
mandes de remboursements fectué de « travail tangible » en ments indûment réclamés. de «confesser ce qu’il sait». Yann Martel, et fait campagne de perdre leur statut caritatif.
ont été déposées au Sénat en- retour du montant d’argent. Duffy a nié toute malversa- pour promouvoir la liberté d’ex-
tre juin 2009 et septembre 2012 La GRC a annoncé jeudi der- tion criminelle. Ni Duf fy ni La Presse canadienne pression au pays et à l’étranger. La Presse canadienne
L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4 A 3

ACTUALITES
Un orthopédiste gagne Lutte à trois pour le futur pont Champlain
une manche dans son Chaque consortium compte au moins une entreprise
dont le nom a été mentionné devant la commission Charbonneau
litige contre le CHRTR PHILIPPE ORFALI nement conservateur.
Le Groupe Signature sur le
pour la seconde phase de
l’appel d’offres.
Saint-Laurent. Son tracé suivra
une courbe vers l’ouest, à l’ap-
BRIAN MYLES d’obtenir de l’aide de ses col-
lègues avec qui les ponts T rois grands consor tiums
se disputeront la construc-
Saint-Laurent compte en son
sein trois filiales de SNC-Lava-
L’appel d’of fres contient
des spécifications techniques
proche de Montréal. Le pont
comportera une pente ascen-

L’ orthopédiste Mario Giroux


a rempor té une manche
dans sa longue bataille contre
étaient définitivement rompus.
Le D r Giroux s’est dit vic-
time d’un traitement injuste, et
tion et l’exploitation du futur
pont Champlain. Les trois
groupes primés ne sont pas
lin soupçonnées d’avoir fait des
paiements douteux de 22 mil-
lions de dollars en vue d’obte-
que les trois consortiums de-
vront respecter « pour s’assu-
rer que le nouveau pont sera
dante à partir de la Rive-Sud,
qui, à mi-chemin, se transfor-
mera en légère descente, ce
le Centre hospitalier régional il a réclamé près d’un million sans tache, comptant chacun nir le contrat de construction sécuritaire et fiable, qu’il aura qui permettra aux automobi-
de Trois-Rivières (CHRTR). de dollars en dommages. au moins une entreprise dont du Centre universitaire de une durée de vie utile de 125 listes qui l’empruntent d’avoir
La Cour d’appel estime que Dans une décision toute en le nom a été évoqué devant la santé McGill (CUSM). ans et qu’il répondra aux be- une vue imprenable sur Mont-
le CHR TR et son groupe de nuances, la Cour d’appel re- commission Charbonneau. La firme de génie-conseil soins de la population », ex- réal, a estimé le mois dernier
médecins or thopédistes lui connaît le droit du groupe Ottawa a franchi lundi une Dessau figure quant à elle plique Infrastructure Canada l’architecte danois Poul Ove
ont imposé illégalement ses d’orthopédistes de fixer entre nouvelle étape du projet de dans la liste des entreprises dans un communiqué. Jensen, mandaté par le gou-
conditions de travail, sans ob- eux des modalités d’exercice constr uction d’un pont pour composant le Partenariat Nou- Ces consor tiums devront vernement fédéral pour conce-
tenir l’approbation du conseil de leur pratique profession- remplacer le pont Champlain en veau Pont Saint-Laurent, après également respecter les exi- voir le design du futur pont.
d’administration. nelle. Ils pouvaient même ex- lançant le second volet du pro- qu’il lui eut été interdit pen- gences architecturales présen- Et qu’adviendra-t-il de la
La Cour d’appel renvoie le clure le Dr Giroux puisque le cessus d’appel d’offres visant à dant quelques mois d’obtenir tées par le ministre Denis Le- structure actuelle ? Le gouver-
dossier du Dr Giroux en Cour lien de confiance, essentiel au ériger la nouvelle structure. des contrats du gouvernement bel le 27 juin. nement fédéral entend recy-
supérieure, afin qu’il puisse fonctionnement d’un groupe Les trois consor tiums québécois, à la recommanda- cler une partie des matériaux
faire valoir sa cause et obtenir de médecins, était brisé. ayant accédé à la deuxième tion de l’Unité permanente an- Horizon 2018 du pont Champlain, lors de sa
réparation, le cas échéant. Cette latitude n’autorisait ronde du processus d’appel ticorruption (UPAC). La construction devrait com- démolition, qui, selon les pré-
Le Dr Giroux et ses anciens pas le CHR TR à lui imposer d’of fres — le Groupe Signa- Alliance Saint-Laurent n’est mencer dans un an, s’il faut en visions, devrait débuter en
collègues sont engagés dans des sanctions administratives ture sur le Saint-Laurent, Al- pas en reste, WSP Canada, an- croire Ottawa. Le gouverne- 2019 ou 2020. Infrastructure
« une longue et persistante et à fixer ses conditions de tra- liance Saint-Laurent et le Par- ciennement connue sous le ment fédéral s’engage à met- Canada ne détr uira pas le
saga judiciaire », constate la vail de manière arbitraire. tenariat Nouveau Pont Saint- nom de Genivar, ayant vu cer- tre le nouveau pont en service pont par dynamitage, mais
Cour d’appel. La Cour d’appel juge illégale Laurent — doivent mainte- tains de ses dirigeants parader en 2018. Les autres volets du plutôt par sections, afin de re-
En 2007, le groupe de méde- cette façon de faire, ce pour nant démontrer comment ils devant la Commission d’en- projet de corridor, comme la cycler des matériaux de sa
cins or thopédistes a décidé quoi elle donne au Dr Giroux comptent concevoir et quête sur l’industrie de la reconstruction de l’autoroute str ucture, dont le béton,
unilatéralement de l’exclure. une chance de réclamer des construire, mais aussi finan- construction (CEIC). 15 et le nouveau pont de l’île l’acier, le cuivre et l’alumi-
Ils lui reprochaient essentielle- dommages en Cour supérieure. cer, exploiter et entretenir le Le gouver nement fédéral des Sœurs, doivent en prin- nium. Ottawa espère ainsi
ment de ne pas respecter les La décision de la Cour d’ap- nouveau lien routier qui rem- n’a pas précisé les critères cipe être terminés d’ici 2020. pouvoir éponger les coûts liés
termes d’une entente enca- pel ne remet pas en question placera le pont Champlain. Le ayant mené à la sélection de Long de 3,4 kilomètres, le à la démolition du pont, éva-
drant la prestation de services le congédiement de Mario Gi- design du pont a déjà été dé- ces tr ois gr oupes d’entr e- nouveau pont sera doté de lués à 161 millions de dollars.
et la répartition des tâches. roux, qui a été entériné par le voilé en grande pompe à la fin prises. Trois autres consor- haubans dans la section qui
Le D r Giroux a notamment Tribunal administratif du Qué- du mois de juin par le gouver- tiums n’ont pas été retenus surplombe la voie maritime du Le Devoir
pris 15 semaines de vacances bec dans un autre volet de
(au lieu des dix semaines cette saga judiciaire.
convenues) en 2006, et il n’a Le D r Giroux se réjouit
pas fourni le nombre minimal néanmoins du jugement. « Si
d’heures requises en consulta- un groupe de médecins décide
tion externe. de faire un règlement, il doit le
Toujours en 2007, le direc- faire approuver par le conseil
teur des ser vices profession- d’administration, dit-il. Les mé-
nels de l’hôpital, Yves Lami- decins ne peuvent pas faire ce
rande, a fixé unilatéralement qu’ils veulent dans un hôpital. »
les nouvelles conditions de tra- Le CHR TR n’a formulé au-
vail du D r Giroux. Il devait cun commentaire.
s’occuper seul des patients
sous sa garde, sans espoir Le Devoir

La mairesse de La Prairie
meurt après avoir été
piquée par des guêpes
L a mairesse de La Prairie,
Lucie F. Roussel, est morte
dimanche après avoir marché
on se trouve à recevoir une dose
impor tante de venin, dans le-
quel il y a plein de produits in-
sur un nid de guêpes, ont flammatoires et d’enzymes.
confirmé lundi les autorités de Cela peut donner une réaction
la municipalité située en ban- aussi sévère qu’une réaction al-
lieue sud de Montréal. lergique », a-t-elle expliqué.
La mairesse, âgée de 51 ans, La toxicité et la composition
faisait du jardinage à du venin peuvent faire
son chalet des Can- également en sor te
tons-de-l’Est lorsqu’elle que celui-ci se retrouve
a été piquée par plu- dans la circulation san-
sieurs guêpes. Son dé- guine et provoque une
cès a été constaté en réaction d’allure aller-
après-midi à l’hôpital gique n’en étant pas
de Thetford Mines. vraiment une, a précisé
Selon la responsable la Dre Des Roches. PEDRO RUIZ LE DEVOIR
des communications À cela s’ajoute le fait Des manifestants pro-Israël ont fait face à quelques personnes arborant le drapeau palestinien, sans heurt, lundi à Montréal.
de la Ville de La Prai- Lucie F. qu’il peut arriver qu’une
rie, Chantal Charron, Roussel personne devienne al-
la mairesse Roussel lergique dès une pre-
n’était pas allergique aux pi- mière piqûre, a-t-elle poursuivi.
qûres de guêpes. « Elle a été Les causes de décès peuvent
Un rassemblement pro-israélien attire
piquée à plusieurs endroits sur ainsi être dues à un arrêt respi-
les jambes — à peu près une ratoire ou à une hypotension,
quinzaine de fois, selon ce c’est-à-dire un ralentissement
qu’on présume. Elle a été in- cardiaque qui provoque une
plusieurs centaines de personnes à Montréal
toxiquée par le nombre [de pi- chute de pression suf fisante « Cent pour cent du blâme sont imputables au Hamas », a scandé le ministre fédéral Pierre
qûres]. Quand les ambulan- pour causer la mort.
ciers sont arrivés, ils ont tenté Heureusement, en raison de Poilievre, chaudement applaudi par la foule présente dans le centre communautaire juif
de lui administrer l’EpiPen la courte durée de la saison es-
[une injection d’adrénaline], tivale au Québec, les décès liés BAHADOR ZABIHIYAN montrer leur solidarité avec Is- dant plusieurs minutes, ces toir d’en face, une vingtaine de
mais rien n’a pu la sauver », a aux piqûres de guêpes demeu- raël, je trouve que c’est fantas- derniers lui ont demandé de personnes, dont certains arbo-
résumé Mme Charron en entre- rent rares, a fait remarquer la
vue téléphonique. D re Des Roches. De plus, on
Le directeur général de la évalue à 1 % le pourcentage de
P lusieurs centaines de par-
tisans d’Israël se sont réu-
nis lundi soir à Montréal dans
tique », explique le consul gé-
néral de l’État hébreu, Joel
Lion, au Devoir.
sor tir, chose qu’il a refusée.
Les organisateurs ont fait ap-
pel aux policiers qui l’ont es-
rant des drapeaux palestiniens,
s’étaient rassemblées. Mais les
organisateurs des deux ras-
municipalité, Jean Bergeron, a la population qui est allergique les locaux d’un centre commu- M. Poilievre a été chaude- corté à l’extérieur. « Israël tue semblements n’ont signalé au-
reconnu qu’il était « en état de au venin de guêpe. nautaire juif. Le rassemble- ment applaudi, à plusieurs re- des centaines de Palestiniens », cun incident notable au Devoir.
choc » de voir disparaître aussi ment a débordé devant l’édi- prises par la foule, avant, pen- a expliqué Dan Freeman-Ma- « La police nous a demandé de
subitement une femme « intè- « Une grande perte » fice, faute de place à l’inté- dant et après son discours. loy, au Devoir, avant son expul- quitter », explique Denis Kos-
gre » et « impliquée », qu’il a cô- Élue à la mairie de La Prairie rieur, mais aussi en raison de « Cent pour cent du blâme sion. « On va vous sortir avant seim, qui a organisé le rassem-
toyée pendant de nombreuses en 2005, Lucie F. Roussel en la présence d’une poignée de sont imputables au Hamas, a qu’il n’y en aille qui vous saute blement de soutien aux Palesti-
années. « Perdre une personne était à son troisième mandat. personnes venues critiquer la expliqué M. Poilievre. Ces dessus », a expliqué une des po- niens de Gaza, de l’autre côté
comme ça, c’est dif ficile. C’est Elle avait été auparavant conseil- politique de l’État hébreu en missiles viennent d’endroits à licières qui a escorté le jeune du trottoir.
traumatisant », a-t-il soufflé. lère municipale de novem- face du bâtiment. par tir desquels Israël s’est re- homme à l’extérieur. L’inci- « C’est correct, tout le monde
bre 1999 à novembre 2005, tout La salle du centre commu- tiré volontairement il y a de dent a brièvement créé a le droit d’avoir ses opinions
Piqûres mortelles en agissant comme mairesse nautaire de la Fédération CJA nombreuses années, a-t-il ra- quelques tensions, mais le ras- tant que les choses restent à
Il se peut, comme le croit suppléante de 2003 à 2005. peut contenir jusqu’à 1000 per- jouté. Israël utilise ses armes semblement n’a pas été inter- leur place, explique Alain, un
l’entourage de la défunte mai- Après plusieurs années pas- sonnes, et lundi soir, ce n’était pour protéger des civils, le Ha- rompu pour autant. jeune juif montréalais. Je suis
resse, que celle-ci ne souf- sées en politique municipale, pas assez. Celle-ci était com- mas utilise des civils pour pro- là en soutien à Israël, à nos sol-
frait pas d’allergies au venin l’avocate de profession avait ble, si bien que les organisa- téger ses armes », a-t-il lancé. Contre-manifestation dats, qui défendent notre terre
de guêpe. tenté de faire le saut dans teurs ont dû installer des haut- « Vous ne pouvez pas négo- Sur le parvis du complexe de et qui défendent l’injustice », ex-
Dans ces circonstances, son l’arène provinciale en 2012 parleurs dans les jardins et un cier avec ceux dont le seul but la Fédération CJA, au niveau plique ce Français qui se
décès peut sembler étonnant. dans la circonscription de La couloir de l’édifice pour per- est votre élimination abso- du chemin de la Côte-Sainte- trouve à Montréal depuis un
Si la chose est ef fectivement Prairie, sous la bannière du mettre aux quelques centaines lue », a-t-il conclu, sous les Catherine, quelques centaines an. Il raconte qu’il ne re-
rare, elle n’est malheureuse- Par ti libéral du Québec. Elle de personnes présentes à l’ex- applaudissements. de partisans se faisaient enten- marque pas vraiment de ten-
ment pas impossible, a indiqué était arrivée en troisième posi- térieur de la salle d’écouter les Il a rajouté qu’à long terme, dre en entonnant des chants de sions entre les pro-Palesti-
Anne Des Roches, allergo- tion, avec 25,5 % des voix, der- discours du ministre d’État à il souhaitait voir la création soutien à Israël, et en remuant niens et les pro-Israéliens, à
logue en chef au Centre hospi- rière le caquiste Stéphane Le la Réfor me démocratique, d’un État palestinien « démili- des drapeaux de l’État hébreu, Montréal. « Les tensions, elles
talier universitaire (CHU) Bouyonnec et le péquiste Pierre Poilievre, ou du député tarisé » et « indépendant ». sous l’œil vigilant des gardiens étaient en France, c’est pour ça
Sainte-Justine. Pierre Langlois. libéral Irwin Cotler. Un jeune homme de confes- de sécurité de l’organisme, que je suis parti », dit-il.
« Si on se fait piquer par plu- « Je représente Israël, toutes sion juive a été entouré par mais aussi de quelques poli-
sieurs guêpes en même temps, La Presse canadienne ces personnes sont venues pour des gardiens de sécurité pen- ciers. Il faut dire que sur le trot- Le Devoir
A 4 L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

ACTUALITÉS
La fatigue au volant
criminalisée ? Le camion-citerne
Un coroner recommande que
la fatigue au volant soit prise
plus au sérieux par les tribu-
s’est renversé dans
naux, qui devraient notamment
condamner ceux qui provo-
quent des accidents à des
peines plus lourdes, similaires
une courbe prononcée
à celles imposées dans les cas BAHADOR ZABIHIYAN de la compagnie, situé dans le
d’alcool au volant. Le coroner secteur d’Anjou, vers 15 h di-
Quoc-Bao Do a complété une
enquête à la suite d’une colli-
sion qui avait fait cinq morts
L e camion-citer ne dont la
cargaison de 45 000 litres
de gazoline et diesel a explosé
manche. Il s’agissait de son
premier voyage de la journée,
dit M. Leckner. Le camion cir-
dans Lanaudière, en 2011. « Je dimanche sur l’autoroute 640 culait sur l’autoroute 40 Est, il a
crois que la conduite automobile s’est renversé en traversant pris la bretelle pour atteindre
avec facultés affaiblies par la une courbe par ticulièrement l’autoroute 640, direction ouest.
fatigue doit aussi être passible serrée. Le chauffeur est mort La courbe est « très prononcée »
d’amendes et de lourdes peines et le véhicule lourd est com- à cet endroit, un panneau avec
pénales, comme pour l’alcool », plètement carbonisé. le pictogramme d’un camion en
écrit le coroner. Il préconise « Vous devinerez que vu la déséquilibre est même installé
aussi la mise en place de cam- nature et la gravité des bles- dans ce virage, souligne la SQ.
pagnes de prévention et l’amé- sures, même pour un membre « Vers la fin de la courbe, il
nagement d’aires de repos. de la famille, c’était difficile de s’est renversé sur le côté. Il est
Le Devoir reconnaître l’identité hors de allé s’accoter sur la glissière de
tout doute », explique André- sécurité dans le centre, celle qui
Un cycliste blessé Anne Bilodeau, por te-parole
de la Sûreté du Québec (SQ).
sépare la 640 Ouest d’où le ca-
mion s’est engagé et la 640 Est »,
à Montréal CONSERVATION DE LA NATURE CANADA
La victime est un homme
dans la cinquantaine qui tra-
dit la porte-parole de la SQ.
Une fois que le camion s’est
Un cycliste de 40 ans se trou- vaillait pour la compagnie renversé, il y a une fuite et des
vait dans un état critique, dans
la nuit de dimanche à lundi, à la
La tortue géographique a besoin de protection GHL depuis 2011. L’entreprise
compte 56 chauffeurs et pos-
émanations, ce qui a entraîné
l’explosion, visible à plusieurs
suite d’une collision avec une Conservation de la nature Canada (CNC), qui recevra une aide gouvernementale de 100 mil- sède une cinquantaine de ci- kilomètres à la ronde.
automobile survenue à Mont- lions de dollars d’Ottawa, va consacrer une partie de son financement à la protection de la tor- ternes. Le dossier de conduite Mais la SQ ne sait pas en-
réal. Selon Raphaël Bergeron, tue géographique de Montréal, qui est considérée comme une espèce vulnérable. CNC est sur de l’homme était « assez pro- core les circonstances exactes
porte-parole au Service de po- le point de conclure une entente pour acheter six hectares près du lac des Deux Montagnes, pre », dit Rick Leckner, le de l’accident. Plusieurs pistes,
lice de la Ville de Montréal où se tient la tortue géographique, qui se distingue par sa carapace jaunâtre sur laquelle on re- porte-parole de TransForce, la dont la vitesse, une tentative
(SPVM), la collision s’est pro- trouve des motifs qui ressemblent à des courbes de niveau d’une carte géographique. D’où son compagnie qui possède GHL. d’évitement, un problème mé-
duite peu après 22 h à l’inter- nom ! Avec cette mesure, CNC espère protéger les zones propices à la ponte des œufs pour as- GHL se spécialise dans le canique ou un malaise du
section de l’avenue Van Horne surer la survie de cette tortue, qui est difficile à apercevoir. Dès que vous l’approchez, elle transport de matières dange- chauf feur, sont notamment
et du boulevard Décarie. Pour plonge aussitôt dans l’eau. reuses et appartient à Trans- étudiées par les enquêteurs.
une raison qui reste à être dé- Force, une compagnie cana- Une aide psychologique a
terminée, l’automobiliste, un dienne qui compte 21 000 em- été fournie aux chauffeurs de
homme dans la trentaine qui ployés en Amérique du Nord. GHL, dit la compagnie. Trans-
circulait en direction nord sur
le boulevard Décarie, a omis de
s’immobiliser à un feu rouge.
Le cas de Magnotta est de retour « Vu l’ampleur de l’incendie,
c’est uniquement tard hier soir
[lundi] que l’on a été vraiment
Force a un chiffre d’affaires de
3,5 milliards de dollars. Au
premier trimestre 2014, Trans-
C’est alors qu’il a heurté le cy-
cliste, qui roulait sur l’avenue
Van Horne en direction ouest.
devant les tribunaux à Montréal informé que c’était l’un de nos
camions et l’un de nos chauf-
feurs qui étaient impliqués »,
force a engrangé des revenus
de 78 millions de dollars grâce
au transport de produits pétro-
L’automobiliste, qui s’est immé-
diatement arrêté pour porter
secours au cycliste, a quant à
L e juge qui super visera le procès du pré-
sumé meurtrier Luka Rocco Magnotta a re-
fusé la demande de la défense visant à limiter
couverture médiatique continue de l’affaire.
Il craint également que le jury soit influencé
par toute cette attention médiatique.
explique le por te-parole de
TransForce, en entrevue télé-
phonique avec Le Devoir lundi.
liers, une baisse de 18 % com-
parativement à l’année passée.

lui été rencontré par le SPVM. ce que les médias pourront rapporter au cours « Afin de s’assurer que les jurés sélectionnés se Le camion a quitté le dépôt Le Devoir
La Presse canadienne des procédures. concentrent uniquement sur la preuve pré-
L’avocat de Magnotta espérait obtenir sentée au procès et qu’ils ne soient pas in-
Accident d’un train
du CN au Wisconsin
une ordonnance de non-publication sur
tous les éléments de preuve qui seront
présentés au procès, qui s’amorcera en
fluencés par les reportages médiatiques ou
les opinions des chroniqueurs, il est impor-
tant que les médias ne rapportent pas les
La sauveuse des canards
Slinger, Wisconsin — Un train
de marchandises du Canadien
septembre. Le juge de la Cour Supé-
rieure du Québec Guy Cournoyer a re-
fusé la demande lundi.
preuves qui seront entendues », a écrit
Me Leclair dans sa demande.
Plusieurs médias, dont La Presse cana-
interjette appel
National (CN) est entré en colli-
sion avec un convoi de la com-
pagnie Wisconsin Southern di-
Le juge Cournoyer a cependant main-
tenu l’ordonnance de non-publication
dienne, s’étaient opposés à la demande.
Magnotta fera face à une accusation
temporaire en ce qui a trait à tous les élé- Me Luc Leclair de meurtre au premier degré de l’étu-
L a femme reconnue coupa-
ble de négligence crimi-
nelle après qu’elle eut provoqué
donnant ses instr uctions au
jury. Elle ajoute que le verdict
n’était pas raisonnable compte
manche soir, dans le nord des ments qui seront entendus avant le début diant Jun Lin en mai 2012. Il est aussi un accident mortel en s’arrê- tenu des preuves présentées de-
États-Unis, blessant deux em- du procès pour ne pas influencer le jury. accusé d’outrage à un cadavre, de diffusion de tant sur le bord d’une autoroute vant la Cour. Mme Czornobaj de-
ployés ferroviaires et forçant La demande présentée par l’avocat de Mag- matériel obscène, de harcèlement criminel en- pour aller secourir des canards mande que le verdict soit ren-
l’évacuation de plus de 100 rési- notta a été décrite comme « assez inhabituelle » vers le premier ministre Stephen Harper et les a interjeté appel du verdict. versé; elle veut être acquittée.
dences. Un porte-parole du CN, par l’avocat des médias, Mark Bantey. « Je n’ai autres membres du Parlement ainsi que d’avoir Emma Czornobaj et son avo- Le jury l’avait tenue criminel-
Patrick Waldron, a annoncé que jamais vu une ordonnance de non-publication posté du matériel obscène et indécent. cat demandent à la Cour d’appel lement responsable de la mort
l’accident s’était produit à une complète de tout le contenu d’un procès, a dé- Il a plaidé non coupable à toutes les accusa- du Québec d’infirmer la déci- d’André Roy et de sa fille adoles-
intersection ferroviaire dans la claré Me Bantey aux journalistes à l’extérieur tions pesant contre lui. sion du jur y. Celui-ci avait re- cente Jessie. La femme âgée de
ville de Slinger, au Wisconsin, à de la Cour. Bien sûr, les témoins, l’accusé et la Plusieurs requêtes seront présentées cette connu la jeune femme coupable 25 ans s’était immobilisée dans
environ 56 kilomètres au nord- Couronne peuvent faire des demandes de non-pu- semaine en préparation du procès fort anticipé. de deux chefs d’accusation de la voie de gauche sur l’autoroute
ouest de Milwaukee. Une sta- blication sur des éléments spécifiques de la Celles qui n’ont pas été entendues sont toutes négligence criminelle ayant 30, à Candiac, afin de sauver des
tion locale de télévision rapporte preuve — ça se produit tout le temps —, mais je sujettes à un interdit de publication jusqu’à ce causé la mort et de deux chefs canards sur l’accotement.
que trois locomotives et 10 wa- n’ai jamais vu un interdit de publication total. » que le juge Cournoyer se penche sur chacune d’accusation de conduite dange- L’affaire reviendra en cours
gons ont déraillé et que 19000 li- L’avocat de la défense Luc Leclair a exprimé d’entre elles individuellement. reuse ayant provoqué la mort. le 8 août pour les représenta-
tres de diesel ont été déversés. des inquiétudes quant à la possibilité pour son La défense af firme que la tions sur sentence.
La Presse canadienne client d’obtenir un procès juste en raison de la La Presse canadienne juge Éliane Perreault a erré en La Presse canadienne

AVIS LÉGAUX ET APPELS D’OFFRES


AVIS DE AVIS DE AVIS DE Prenez avis que Daniel Veloso
Appel d’offres APPEL D’OFFRES PUBLIC CLÔTURE D'INVENTAIRE
(Avis dans le journal :
CLÔTURE D'INVENTAIRE
(Avis dans le journal:
CLÔTURE D'INVENTAIRE dont l'adresse du domicile est le AVIS LÉGAUX
& APPELS
(Avis dans le journal: 8365, 12e Avenue, Montréal,
C.c.Q., art. 795) C.c.Q., art. 795) C.c.Q., art. 795) Québec, H1Z 3H9 a déclaré au
Prenez avis que Vincenza BRU-
NO, en son vivant domicilié au
Avis est par les présentes donné
que, à la suite du décès de RO-
Avis est par les présentes donné
que, à la suite du décès de BER-
Directeur de l'état civil être le
père de Mayson Jacob Ventura,
D’OFFRES
637 13e avenue, Lachine, Qué- GER JEAN, en son vivant domi-
HEURES DE TOMBÉE
THE NANTEL, en son vivant do-
Des soumissions sont demandées et devront Des soumissions sont demandées et devront bec, H8S 3L3, est décédé à cilié au 1300 boulevard Rose- né le 21 juillet 2013 à Laval et
miciliée au 6910 rue Boyer, app.
être reçues, avant 11 h à la date ci-dessous, à la être reçues avant 10 h, le 18 août 2014, à la Montréal le 27 janvier 2014. Un mont, app. 201, Montréal, Qué- fils de Karen Ventura. En consé-
418, Montréal, Québec, H2S
réception du bureau d’arrondissement de mairie de l’arrondissement de Villeray–Saint- inventaire de ses biens a été bec, H2G 1S1, survenu le 14 fé- 1J7, survenu le 1er février 2014, quence, la soussignée requiert Les réservations
Rosemont–La Petite-Patrie, à l’attention du Michel–Parc-Extension, 405, avenue Ogilvy, dressé conformément à la loi et vrier 2014, un inventaire des un inventaire des biens du dé- du Directeur de l'État civil qu'il doivent être faites
secrétaire d’arrondissement, 5650, rue bureau 100, Montréal. peut être consulté par les inté- biens du défunt a été fait le 17 funt a été fait le 18 juillet 2014, inscrive son nom comme père avant 16h00
D’Iberville, 2e étage, Montréal (Québec) H2G 2B3 ressés, à 575 avenue Marshall, juillet 2014, devant Me BER- de Mayson Jacob Ventura dans
Catégorie : Exécution de travaux de génie civil bureau 205, Dorval, Québec, NARD LALIBERTÉ, notaire,
devant Me BERNARD LALIBER- pour publication
pour : TÉ, notaire, 6024, de Bordeaux, l'acte de naissance de ce dernier deux (2) jours plus tard.
Appel d’offres : PRR-14-02 H9P 1 E1 avec Mtre Peter Dima- 6024, de Bordeaux, Montréal,
Catégorie : Construction copulos, notaire. Québec H2G 2R7, conformé- Montréal, Québec H2G 2R7, et dont le nom de famille sera
Descriptif : Travaux de réhabilitation de la conformément à la loi. modifié pour se lire comme suit: Publications
Appel d’offres : RPPV14-04018-OP Donné ce 18 juillet 2014 ment à la loi.
chaussée et de reconstruction des trottoirs, sur Cet inventaire peut être consulté Cet inventaire peut être consulté Mayson Jacob Ventura Veloso. du lundi:
Descriptif : Construction de dos d’âne différentes rues de l’arrondissement de par les intéressés, à l'étude de par les intéressés, à l'étude de Prenez en outre avis que toute Réservations
allongés sur rue en Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension Me Bernard Laliberté, notaire, Me Bernard Laliberté, notaire, objection d'un tiers à la présente avant 12 h 00
revêtement bitumineux (Programme de réfection du réseau routier local sise au 6024 de Bordeaux, Mon- sise au 6024 de Bordeaux, Mon- déclaration doit être notifiée aux le vendredi
par planage et rapiéçage 2014) tréal, Québec H2G 2R7. tréal, Québec H2G 2R7.
déclarants, à l'enfant mineur âgé
2014 Donné ce 18 juillet 2014 Donné ce 18 juillet 2014 Publications
Date d’ouverture : Le 18 août 2014 de quatorze ans ou plus et au
Date d’ouverture : 11 août 2014, 11 h Me Bernard Laliberté, notaire Me Bernard Laliberté, notaire
Directeur de l'état civil au plus
du mardi:
Documents : Les personnes et les entreprises Réservations
Dépôt de garantie : 10% du montant total de intéressées par ce contrat peuvent se procurer tard dans les vingt jours de la
dernière publication d'un avis de avant 16 h 00
la soumission les documents de soumission en s’adressant au
cette déclaration. le vendredi
Renseignements : Simon Taillefer, ingénieur Service électronique d’appels d’offres (SÉAO) en
communiquant avec un des représentants par Avis rempli et signé à Montréal,
(514) 868-4405
téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, AVIS PUBLIC le 19 juillet 2014 Tél.: 514-985-3344
Fax: 514-985-3340
Documents : Les documents relatifs à ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les Daniel Veloso
cet appel d’offres seront ADOPTION ET ENTRÉE EN VIGUEUR
documents peuvent être obtenus au coût établi RÈGLEMENT 2014-13
disponibles à compter du par SÉAO. Sur Internet :
22 juillet 2014 sur le site AVIS PUBLIC est donné aux personnes intéressées www.ledevoir.com/services-
du SEAO Renseignements : Marie-Josée Goulet, ing. que le règlement suivant : et-annonces/avis-publics
vsmpe.appelsdoffres.infos.ingenierie@ville.mon www.ledevoir.com/services-
Les personnes et les entreprises intéressées par treal.qc.ca • Règlement 2014-13 - Règlement modifiant le Règle- et-annonces/appels-d-offres
ce contrat peuvent se procurer les documents de ment sur les services de collecte à l’égard du terri- Courriel :
soumission en s’adressant au Service Pour être considérée, chaque soumission doit toire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal
être placée dans les enveloppes appropriées avisdev@ledevoir.com
électronique d’appels d’offres (SÉAO), en (2011-12),
communiquant avec un des représentants par cachetées et porter l’identification indiquées
dans les instructions aux soumissionnaires. Les a été adopté par le conseil d’arrondissement du Pla-
téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, teau-Mont-Royal à sa séance extraordinaire du 17
ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les soumissions reçues seront ouvertes
publiquement à la mairie d’arrondissement, 405, juillet 2014.
documents peuvent être obtenus au coût établi
par le SÉAO. avenue Ogilvy, bureau 200, Montréal, PRENEZ EN OUTRE AVIS que ce règlement entre en
immédiatement après l’expiration du délai fixé vigueur en date de ce jour et qu’il est disponible pour
Chaque soumission doit être placée dans une pour leur réception. La Ville de Montréal consultation sur le site internet de l’arrondissement à
enveloppe cachetée portant l’identification (arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc- l’adresse suivante : ville.montreal.qc.ca/plateau ou
fournie en annexe aux documents d’appel Extension) ne s’engage à accepter ni la plus au bureau d’accueil situé au 201, avenue Laurier Est,
d’offres. basse ni aucune des soumissions reçues et rez-de-chaussée, du lundi au vendredi de 9 h à 12 h
Les soumissions reçues seront ouvertes n’assume aucune obligation de quelque nature et de 13 h à 17 h.
publiquement dans la salle du conseil au bureau que ce soit envers le ou les soumissionnaires. Montréal, le 22 juillet 2014
d’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, Le 22 juillet 2014
immédiatement après l’expiration du délai fixé Le secrétaire d’arrondissement,
pour leur réception. La secrétaire d’arrondissement, Me Claude Groulx
Me Danielle Lamarre Trignac
La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la
plus basse ni aucune des soumissions reçues et
n’assume aucune obligation de quelque nature AVIS À TOUS NOS ANNONCEURS
que ce soit envers le ou les soumissionnaires. Veuillez, s’il vous plaît, prendre connaissance de votre
annonce et nous signaler immédiatement toute anomalie $POTUSVJSFFOTFNCMF
FFOTFNCMF
C
Donné à Montréal, le 22 juillet 2014.
Patrick Martel
Secrétaire d’arrondissement substitut
qui s’y serait glissée.
En cas d’erreur de l’éditeur, sa responsabilité se limite au
coût de la parution.
VONPOEFEJGGnSFOU
1PVSOPVTBQQVZFSXXXBMUFSOBUJWFTDB…
L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4 A 5

LE MONDE
La Cisjordanie en grève
par solidarité envers
les habitants de Gaza
L a Cisjordanie occupée était
paralysée par une grève
générale lundi en réaction aux
israéliens, descendants des
160 000 Palestiniens restés
sur leur ter re après la créa-
violents bombardements israé- tion d’Israël en 1948, compte
liens de la bande de Gaza qui aujourd’hui plus de 1,4 mil-
ont fait la veille au moins 140 lion de personnes, soit 20 % de
morts, dont plus de 70 dans le la population totale. Elle souf-
seul quartier de Chajaya. fre de discriminations, notam-
L’appel à la grève a été lancé ment en matière d’emploi et
par les syndicats et plusieurs de logement.
mouvements islamistes, avant À Nazareth, la plus grande
d’obtenir aussi le soutien de ville arabe israélienne, trois
l’Organisation de libération de milliers personnes ont mani-
la Palestine (OLP) du prési- festé en dénonçant « le géno-
dent Mahmoud Abbas, qui a cide à Gaza » et des heurts ont
appelé à des manifestations éclaté avec la police qui a ar-
dans tout le ter ritoire après rêté 16 manifestants.
21hres et la rupture du jeûne
du Ramadan. La grève
En solidarité, plusieurs À travers toute la Cisjorda-
Arabes israéliens ont af fiché nie, les magasins, les marchés
leur soutien sur les réseaux et les bâtiments publics n’ont MAHMUD HAMS AGENCE FRANCE-PRESSE
sociaux, dénonçant l’opération pas levé leurs rideaux de fer Une famille palestinienne regardait lundi les décombres d’un édifice détruit lors d’un raid de l’armée israélienne à Gaza.
israélienne en cours depuis le lundi en solidarité avec les ha-
8 juillet à Gaza. bitants de Gaza qui ont connu
dimanche la jour née la plus PROCHE-ORIENT
Facebook sanglante depuis le début le
En réponse, une page Face- 8 juillet de l’of fensive israé-
book a été crée par des juifs is-
raéliens : « Comptons les traî-
tres » — qui recueillait lundi
9200 « J’aimes » — a pour but
de dénoncer les Arabes israé-
lienne contre l’enclave palesti-
nienne, ont constaté des jour-
nalistes de l’AFP.
Par ailleurs, dans la nuit de
dimanche à lundi, quelque 4000
Pas de répit dans l’offensive
liens postant en hébreu des
statuts critiques envers Israël.
Le ministre des Af faires
étrangères Avigdor Lieber-
man (droite ultranationaliste)
personnes ont manifesté à Ra-
mallah, et un rassemblement a
également eu lieu à Naplouse.
La Cisjordanie est restée
calme dans l’ensemble depuis
israélienne à Gaza
a lui-même appelé sur sa page le début de l’of fensive israé- MAI YAGHI une nouvelle fois un hôpital est arrivé lui aussi en Égypte Néanmoins, le ministre is-
Facebook à boycotter les com- lienne sur Gaza, qui a fait à Gaza tuant quatre personnes, selon pour pousser à une trêve « im- raélien chargé des Services de
merces appar tenant à des plus de 500 mor ts Palesti- des sources palestiniennes. médiate ». Dès son ar rivée, renseignement Youval Steinitz
Arabes israéliens qui seraient
en grève lundi en solidarité
avec les Palestiniens de Gaza.
niens dont une large majorité
de civils. L’ armée israélienne a bom-
bardé sans cesse lundi la
e
bande de Gaza pour le 14 jour
Devant ce pilonnage sans ré-
pit et la destruction de leurs
maisons, plus de 100 000 habi-
M. Kerry a rencontré Ban Ki-
moon. Il doit également ren-
contrer des dirigeants égyp-
a estimé que les « combats ris-
quent de durer », alors que son
collègue aux Communica-
La communauté des Arabes Agence France-Presse consécutif, faisant monter à tants de Gaza qui n’ont nulle tiens, dont le président Abdel tions, Gilad Erdan, jugeait que
plus de 570 le bilan de morts part où aller ont trouvé refuge Fatah al-Sissi mardi. ce n’était « pas le moment de
palestiniens, au moment où les dans les dizaines de bâtiments John Ker r y doit r ester parler d’un cessez-le-feu ».
États-Unis et l’ONU œuvraient de l’ONU, où des femmes et en- au Cair e au moins jusqu’à L’escalade des violences est
pour un cessez-le-feu. fants sont installés à même le mercredi matin et pourrait se intervenue malgré un appel du
Au lendemain de la journée sol des couloirs faute de place. r endr e ailleurs au Moyen- Conseil de sécurité de l’ONU à
la plus sanglante depuis le dé- Depuis le début le 8 juillet Orient aussitôt après, ont pré- « cesser immédiatement les hos-
but du conflit, le bilan a conti- de l’offensive Bordure protec- cisé des r esponsables qui tilités », et à « la protection des
nué de grimper, avec au moins trice déclenchée par des raids l’accompagnent. civils » de Gaza d’où les habi-
55 Palestiniens tués lundi dont aériens puis étendue le 17 juil- tants ne peuvent pas fuir en
16 enfants, environ 70 corps re- let à une opération terrestre, La diplomatie raison du blocus en vigueur
trouvés sous les décombres et 572 Palestiniens ont été tués et Les efforts diplomatiques se depuis 2006 et où les hôpitaux
sept soldats israéliens morts. plus de 3350 blessés, en sont récemment intensifiés manquent de tout.
Le gouvernement de Benja- grande majorité des civils, se- au Caire à la suite du lancement En dépit de l’intensification
min Nétanyahou restait néan- lon les secours palestiniens. le 8 juillet d’une offensive israé- des opérations à Gaza, Israël a
moins déterminé à poursuivre Côté israélien, 25 soldats ont lienne visant à faire cesser les été frappé par 84 roquettes qui
ses opérations militaires aé- péri depuis le début de l’assaut tirs de roquettes par le Hamas n’ont pas fait de victimes, por-
riennes et terrestres à Gaza terrestre, le bilan le plus lourd qui contrôle la bande de Gaza. tant le total à plus de 1500 pro-
contrôlée par le Hamas pour pour l’armée depuis sa guerre Plusieurs ministres européens jectiles depuis le 8 juillet. L’ar-
faire cesser les tirs de ro- de 2006 contre le Hezbollah li- ainsi que des responsables du mée a en outre annoncé avoir
quettes dont une centaine ont banais. Deux civils sont morts Hamas et le président palesti- abattu « plus de 10 terroristes »
encore touché son territoire. dans la chute de roquettes. nien Mahmoud Abbas sont qui tentaient de s’infiltrer en
ainsi venus au Caire ces der- Israël via un tunnel.
Nombreux raids « Inacceptable » niers jours pour tenter de met- La Maison-Blanche a sou-
Tout au long de la journée, « La violence doit cesser, elle tre fin au bain de sang. haité « que les Israéliens pren-
l’enclave palestinienne a été doit cesser immédiatement. Ce Après un appel télépho- nent des mesures encore plus im-
soumise à des dizaines de que nous avons vu ces derniers nique avec M. Ban, le prési- por tantes pour s’assurer de la
raids aériens qui ont touché jours est inacceptable », a mar- dent français, François Hol- protection des civils », tout en
notamment un immeuble rési- telé au Caire le patron de lande, a dit lundi que « tout doit réaffirmant le droit d’Israël à
ABBAS MOMANI AGENCE FRANCE-PRESSE dentiel faisant 11 morts dont l’ONU, Ban Ki-moon, attendu être fait pour mettre un terme «défendre ses citoyens».
À Ramallah lundi, des Palestiniens ont manifesté leur appui aux cinq enfants, et des bombarde- mardi en Israël. Le secrétaire immédiat à la souf france des
Gazaouis. ments de chars qui ont visé d’État américain, John Kerr y, populations civiles à Gaza ». Agence France-Presse

ÉTATS-UNIS
L’EI vend du pétrole syrien Des soldats
à des négociants irakiens Le FBI a poussé des Américains américains à la
frontière mexicaine
L es djihadistes de l’État isla-
mique (EI) vendent du pé-
ble de camions-citernes traver-
sent [la frontière] chaque
musulmans à commettre des attentats Le gouverneur du Texas, le
républicain Rick Perr y, a an-
trole et du gaz liquide extraits jour », précisant que « le baril noncé lundi l’envoi de 1000 ré-
de champs sous leur contrôle
en Syrie à des négociants ira-
kiens qui les transportent quo-
de pétrole est vendu aux com-
merçants irakiens à des prix al-
lant de 20 à 40 dollars ».
L e FBI a « encouragé, poussé et parfois même
payé » des musulmans américains pour les
inciter à commettre des attentats, au cours
dans la tentative d’attentat.
« On a dit aux Américains que leur gouverne-
ment assurait leur sécurité en empêchant et en
servistes de la Garde nationale
pour « sécuriser » la frontière
que cet État américain partage
tidiennement dans des ca- « D’autres camions-citernes d’opérations de filatures et clandestines mon- punissant le terrorisme à l’intérieur des États- avec le Mexique, face à l’afflux
mions-citernes vers l’Irak, se- ont été vu pénétrer dans l’usine tées de toutes pièces après le 11-Sep- Unis, a déclaré Andrea Prasow, l’un d’enfants sans-papiers venus
lon une ONG. de gaz de Koneko à Deir Ezzor tembre, conclut un rappor t publié des auteurs du rapport. Mais regardez d’Amérique centrale. Le Texas
L’EI, un groupe ultra-radical pour charger du condensat de lundi. Le FBI aurait de plus près et vous réaliserez que nom- a vécu ces derniers mois un af-
qui s’est emparé de larges gaz naturel [liquide] et le Dans nombre des plus de 500 af- bre de ces personnes n’auraient jamais flux de mineurs sans-papiers
pans de territoires en Syrie et transporter vers l’Irak à travers faires de terrorisme conduites par les
ciblé des commis de crime si les forces de l’ordre non accompagnés, venus pour
en Irak, contrôle depuis début les régions contrôlées par l’EI », tribunaux américains depuis le 11 sep- personnes ne les avaient pas encouragés, poussés, la plupart du Salvador, du Gua-
juillet la totalité des champs a-t-il ajouté. tembre 2001, « le ministère américain et parfois même payés pour commettre temala et du Honduras.
pétroliers de la province de Une grande par tie de la de la Justice et le FBI ont ciblé des mu- vulnérables, des actes terroristes. » Agence France-Presse
Deir Ezzor, dans l’est de la Sy- frontière entre l’Irak et la Syrie sulmans américains dans des opéra- L’étude cite notamment les quatre
rie et frontalière de l’Irak. est sous le contrôle du groupe tions clandestines de contre-terrorisme souffrant de Newburgh, accusés d’avoir planifié
« Des camions-citernes imma-
triculés en Irak ont effectué des
djihadiste.
L’OSDH indique par ailleurs
abusives, fondées sur l’appartenance re-
ligieuse et ethnique », dénonce ce rap-
de troubles des attentats contre des synagogues
et une base militaire américaine, alors
Iran : l’UE suspend
chargements ces derniers jours
dans les champs pétroliers situés
que l’EI, après s’être emparé
de champs pétroliers syriens,
port de l’organisation Human Rights mentaux et
Watch (HRW) étayé de nombreux
que le gouvernement avait, selon un
juge, « fourni l’idée du crime, les
des sanctions
dans la province de Deir Ezzor, a commencé à vendre du pé- exemples. intellectuels moyens, et dégagé la voie » et trans- L’Union européenne a décidé
avant de transporter leur cargai- trole à des prix bas, allant de L’organisation aidée de l’Institut des formé en « terroristes » des hommes lundi de suspendre jusqu’au
son de pétrole vers des régions de 12 à 18 dollars, dans les ré- droits de l’homme de l’École de droit de l’Uni- « dont la bouffonnerie était shakespearienne ». 24 novembre une série de sanc-
l’ouest de l’Irak», a indiqué l’Ob- gions qu’il contrôle « afin de versité de Columbia a en particulier étudié 27 Selon HRW, le FBI a aussi souvent ciblé des tions économiques contre
servatoire syrien des droits de s’attirer le soutien de la popula- affaires, de l’enquête au procès, en passant par personnes vulnérables, souffrant de troubles l’Iran, a annoncé le conseil de
l’Homme (OSDH). tion locale ». Le baril de pétrole l’inculpation et les conditions de détention, et mentaux et intellectuels. Le rapport cite le cas l’UE. La mesure permet notam-
Selon l’ONG, « ces camions- s’échange sur le marché mon- interviewé 215 personnes, qu’il s’agisse des in- de Rezwan Ferdaus, condamné à 17 ans de ment à l’Iran de poursuivre ses
citernes appar tiennent à des dial à plus de 100 dollars. culpés ou condamnés eux-mêmes ou de leurs prison à l’âge de 27 ans pour avoir voulu atta- exportations de pétrole brut.
négociants irakiens venus ache- La production pétrolière en proches, d’avocats, juges ou procureurs. quer le Pentagone et le Congrès avec des Elle fait suite à la décision prise
ter du pétrole sur les champs Syrie, une des principales « Dans certains cas, le FBI pourrait avoir créé mini-drones bourrés d’explosifs. Un agent du par l’Iran et les grandes puis-
contrôlés par l’EI », notamment sources de devises avant le des terroristes chez des individus respectueux de FBI avait dit de Ferdaus qu’il avait « de toute sances de se donner quatre
ceux d’Al-Omar et d’Al-Tanak, conflit, s’est effondrée de 96 % la loi en leur suggérant l’idée de commettre un évidence » des problèmes mentaux, mais le mois supplémentaires, jusqu’au
les plus grands de Syrie. depuis le début des violences acte terroriste », résume un communiqué, esti- plan avait été entièrement conçu avec le poli- 24 novembre, pour parvenir à
D’après le directeur de en mars 2011. mant que la moitié des condamnations résul- cier infiltré. un accord définitif sur le pro-
l’OSDH, Rami Abdel Rah- tent de coups montés ou de guet-apens. Dans gramme nucléaire de Téhéran.
mane, « un nombre considéra- Agence France-Presse 30 % des cas, l’agent infiltré a joué un rôle actif Agence France-Presse Agence France-Presse
A 6 L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

EDITORIAL
POSITIONS INTERNATIONALES CANADIENNES

FONDÉ PAR HENRI BOURASSA LE 10 JANVIER 1910 › FAIS CE QUE DOIS !

Rien pour aider Directeur BERNARD DESCÔTEAUX


Rédactrice en chef JOSÉE BOILEAU
Vice-présidente, développement CHRISTIANNE BENJAMIN
Vice-présidente, ventes publicitaires LISE MILLETTE
Directeur des finances STÉPHANE ROGER
Les coins chauds de la planète ont beau rougir de toutes leurs Directrice de l’information MARIE-ANDRÉE CHOUINARD
flammes, le gouvernement canadien continue d’y accoler des Adjoints PAUL CAUCHON, LOUIS LAPIERRE, JEAN-FRANÇOIS NADEAU, DOMINIQUE RENY, LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY
Directeur artistique CHRISTIAN TIFFET
jugements tout empreints de considérations locales plutôt que Directeur de la production CHRISTIAN GOULET
de chercher à dénouer des crises. Une attitude qui tourne au
pathétique.

e gouver nement conser vateur de Stephen

L
Harper, si peu présent sur la scène internatio-
nale, s’agite pour tant présentement sur les
deux fronts qui attirent toute l’attention du
monde : l’offensive israélienne sur Gaza et le
Boeing abattu par un missile sur le sol ukrai-
nien. Mais sa prise de parole ne fait rien pour
remonter la cote du Canada dans les enceintes
diplomatiques.
Lundi, M. Harper a ajouté une xième décla-
ration à celles faites depuis le début de la crise en Ukraine en
janvier et qui toutes vouaient aux gémonies le régime de Vladi-
mir Poutine. Cette fois, il a rappelé les sanctions déjà imposées
par le Canada à 110 individus ou entités russes qui ont violé l’in-
tégrité territoriale de l’Ukraine, se disant résolu, en accord avec
ses « partenaires de la communauté internationale », à en ajouter
de nouvelles vu le soutien du Kremlin aux rebelles ukrainiens
qui ont, selon toute vraisemblance, abattu le vol MH17.
L’indignation vigoureuse du Canada a davan-
tage pour cible les 1,2 million de Canadiens
d’origine ukrainienne que le souci de peser sur
la marche du monde. Interrogé dimanche par
le Globe and Mail, qui lui demandait si le Ca-
nada jouait un rôle dans les suites à donner à
l’affaire du missile, John Baird, notre ministre
des Affaires étrangères, n’a pu que répondre
JOSÉE qu’il avait parlé à ses homologues australien,
BOILEAU néerlandais et malaisien et contacté les ambas-
sades canadiennes.
À côté de cette série de coups de fil, l’action
se passait ailleurs : au Conseil de sécurité de l’ONU, où l’Austra-
lie a mis au point un texte énergique, par la suite cosigné par dif-
férents pays, pour réclamer des rebelles prorusses l’accès au
site de l’écrasement, la fin des hostilités, et la recherche des res-
ponsables de l’attaque. Le Canada, lui, n’arrive plus à avoir de
siège au Conseil de sécurité depuis que les conservateurs sont
au pouvoir…
Et il n’est pas à la veille de retrouver la confiance du monde
tant ce gouvernement joue seul ses cartes internationales. On REPRISE
l’a appris lundi, l’Ukraine en offre en soi un exemple. La grande
majorité des observateurs canadiens qui y ont été dépêchés lors
des élections présidentielles de mai le furent dans le cadre d’une L E T T R E S
mission bilatérale plutôt que sous l’égide, beaucoup plus crédi-
ble selon un rapport gouvernemental, de l’Organisation pour la
sécurité et la coopération en Europe. Mais les conservateurs ne
prisent pas les forums multinationaux, les Nations Unies au pre-
Le Québec et Gaza sieur Leitão, afin que votre gouvernement
saisisse cette occasion de prouver ce qu’il
de l’espace postsoviétique et ayant une to-
lérance zéro à toutes formes d’autodéter-
mier chef, que M. Harper boude depuis des années. Monsieur Carlos Leitão, défend si fougueusement : que le Québec mination ou d’autonomie réelle des peu-
En fait, la seule confiance dont peut se targuer le premier mi- Sans doute eût-il été plus raisonnable existe à l’inter national ; que sa voix, ples non russes. Peut-on appeler cela « sé-
nistre, c’est celle de l’État d’Israël, à qui il accorde un soutien de diriger cet appel vers la ministre des unique, distincte, n’est pas brimée par le paratisme » ? J’en doute…
aveugle. Mais dans la bataille qui a cours à Gaza, ce soutien est Relations internationales et de la Franco- cadre fédéral canadien. Représentez- Eugène Lakinsky
devenu gênant pour tous les Canadiens. phonie, Christine St-Pierre ; mais j’ai plu- nous : dénoncez ce qui se passe à Gaza. Gatineau, le 18 juillet 2014
Les Palestiniens tombent par dizaines avec leurs enfants, le tôt choisi de m’adresser à mon député lo- Viviane Martinova-Croteau
droit à la défense d’Israël dépasse le légitime et tourne à l’héca- cal, c’est-à-dire vous, Monsieur Leitão. Dollard-des-Ormeaux, le 20 juillet 2014.
tombe, les grands dirigeants du monde réclament une trêve et la C’est la dissension qui me pousse à Une bonne nouvelle
protection des civils. Le Canada, lui, ne bronche pas. Il ne profi- vous écrire. Un sentiment fort, guidé par
la lecture d’articles dénonçant la compli-
Des rebelles Bonne nouvelle ! Le Canada a renouvelé
tera pas de ses liens privilégiés avec Israël pour l’inciter à se cal-
mer. Au contraire, au nom de son appui indéfectible à ce pays, il cité du Canada et l’appui sans nuance du
gouvernement canadien aux opérations
ni séparatistes son appui à l’initiative de Muskoka, en
promettant 3,5 milliards sur 5 ans. Ces
a tellement avalisé la lecture des vautours qu’il est devenu inca-
pable de prendre la distance qu’on attendrait pourtant d’un ami militaires menées à Gaza par le premier
ministre d’Israël, Benjamin Nétanyahou.
ni souverainistes fonds iront à la santé maternelle, néona-
tale et infantile dans le monde. Dans la
bienveillant. Ce faisant, il n’aide personne.
Les récentes lettres d’opinion et les sor- Trop souvent, les rebelles prorusses première année suivant son lancement en
Le Canada a déjà excellé dans les rôles de médiateur. Mais
ties publiques d’organismes politiques et de dans l’est de l’Ukraine sont désignés 2010, cette initiative avait per mis à
M. Harper, tant par tempérament que par calcul politique, n’y citoyens de la province contribuent à faire comme « séparatistes ». Ceci n’est pas 700 000 enfants de plus de fêter leur 5e an-
croit pas. Alors il parle pour parler, et plus personne n’écoute. grandir mon profond sentiment voulant que exact. Un séparatiste cherche à créer un niversaire. Je félicite le gouvernement ca-
si seulement nous le leur demandions, les État indépendant à par tir d’une région nadien pour cette réjouissante décision.
CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN Québécois refuseraient par une écrasante d’un pays existant. Or, les prorusses en La mauvaise nouvelle, c’est qu’après
majorité d’être vus comme des collabora- Ukraine ne luttent pas pour une véritable avoir promis ces nouveaux fonds pour la
teurs moraux devant ce que l’Histoire consi- indépendance. Leur but ultime est un rat- santé en mai dernier, le Canada a coupé
Comme d’habitude dérera peut-être comme un génocide. Il y a
parfois de ces consensus qui montrent no-
tre relative solidarité comme nation.
tachement pur et simple à la Russie. […]
Les chefs pror usses ne cachent pas
leurs couleurs : ils rêvent de restaurer la
les fonds pour l’éducation des enfants
dans le monde. Pourtant, cet enjeu est di-
rectement lié à la sur vie infantile. Non
est à se demander si les agissements des uns et des Vous vous souviendrez peut-être de mon Grande Russie. Leur idéal est un mélange seulement l’éducation améliore l’espé-

C ’ autres à l’intérieur comme à l’extérieur de Gaza ne nom pour l’avoir vu sous le vôtre sur votre curieux entre l’URSS et l’Empire russe rance de vie, mais elle permet à ceux qui
seraient pas la traduction dans les faits d’un cahier bulletin de vote du 7 avril dernier : en effet, d’avant la révolution de 1917. Leur idéolo- en bénéficient d’arrêter le cercle vicieux
de la méthode conçu au gré des récents conflits. On j’étais la candidate vouée à léchec d’Option gie flirte avec le fondamentalisme chré- de la pauvreté.
s’explique. Aujourd’hui comme hier et avant-hier, nationale dans la circonscription de Ro- tien or thodoxe et le nationalisme eth- Il n’est cependant pas trop tard pour
des r oquettes sont lancées par le Hamas, des bert-Baldwin. […] Au-delà de cette diffé- nique russe. Une partie de chefs rebelles, que le gouvernement canadien s’engage à
bombes israéliennes sont lâchées, des centaines de personnes rence, je crois que nous pouvons nous en- ainsi que la majorité de leurs combat- augmenter ses fonds auprès du Partena-
périssent, très, très majoritairement des Palestiniens, avant tendre sur le fait que le Québec est un peu- tants, sont des citoyens russes, venus tout riat mondial pour l’éducation. Le premier
que les membres du Conseil de sécurité de l’ONU ne compo- ple et une nation, et que comme tel, il doit droit de la Russie. […] Alors que beau- ministre a su écouter ses citoyens en pro-
exprimer sa vision du monde au monde. coup d’entre eux sont des mercenaires, le mettant de nouveaux fonds pour la santé
sent un communiqué priant pour la millionième fois les belli-
Particulièrement lorsqu’elle diffère ainsi, noyau est composé des nationalistes des mères et des enfants. Saura-t-il en
gérants de baisser les armes. comme je le soupçonne, de celle que la russes de toutes tendances. […] faire autant en ce qui a trait à l’éducation ?
Comme d’habitude, le secrétaire d’État américain, il s’appelle force des choses lui accole. […] Leur vision est celle d’un État r usse Annie Cloutier
John Kerr y, va être dépêché sur place alors C’est pourquoi je vous interpelle, Mon- centralisé, englobant une grande partie Gatineau, le 16 juillet 2014
que le nombre de Palestiniens déplacés a
d’ores et déjà dépassé les 100 000. Comme
d’habitude, il va s’entretenir avec le dirigeant
égyptien. Il s’agit évidemment du général al- L I B R E O P I N I O N
Sissi, qui a confectionné et proposé la semaine

SERGE
dernière un accord de cessez-le-feu que le Ha-
mas a refusé. Les raisons ? Ce dernier ne veut
pas bannir le recours au terrorisme, comme
La Commission d’accès est vigilante
TRUFFAUT Sissi le lui demandait, ne veut pas reconnaître
Israël et donc les accords de paix signés par CHRISTIANE BÉTIE prévoit une communication au bénéfice sonnels les concernant. Notons que les
l’Autorité palestinienne présidée par Mahmoud Abbas. Directrice de la surveillance, Commission de la personne concernée. Or, il va sans avis de la Commission sont publiés sur
Comme d’habitude, au cours des premiers jours de l’affronte- d’accès à l’information du Québec dire que cette clause est rarement utilisée son site Internet (cai.gouv.qc.ca).
ment, ce dernier a fait silence. On exagère à peine. À cet égard, dans le cadre d’entente de communica- Il est indéniable que les avancées
il faut souligner que pour Abbas, le Hamas est l’ennemi de l’inté-
rieur, et vice-versa d’ailleurs. Toujours est-il que c’est avant-hier L e 14 juillet, Le Devoir « révélait » que
des renseignements personnels sur les
citoyens étaient communiqués entre orga-
tion entre organismes. En effet, les orga-
nismes élaborent des ententes de com-
munication afin de mettre en œuvre des
technologiques permettent aujourd’hui
l’analyse et le croisement efficace de fi-
chiers de données. Les risques de dé-
[dimanche], et seulement avant-hier, qu’Abbas est allé au Qatar
à la rencontre de Khaled Mechaal, le chef du Hamas. Un Hamas nismes et faisait référence au personnage programmes dont ils ont la gestion et, la rives sont bien présents, notamment en
affaibli militairement et financièrement par son soutien apporté de « Big Brother » afin d’illustrer son pro- plupar t du temps, ces communications ce qui concerne les incidents de sécu-
aux sunnites, qui croisent le fer avec Bachar al-Assad en Syrie. pos. Le 16 juillet, Le Devoir exprimait ses sont prévues expressément dans leurs rité, la per te ou le vol de renseigne-
Comme d’habitude, les chefs d’État européens vont tenir un préoccupations quant au partage d’infor- lois respectives. ments personnels.
sommet sur la question, qui se conclura fort probablement par mations au sein de l’appareil étatique. Ces ententes doivent être soumises à À l’heure actuelle, il n’est pas possible de
une énième déclinaison de vœux pieux. D’autant qu’aucun pays Afin de bien comprendre les méca- l’analyse rigoureuse de la Commission, répertorier les incidents ayant lieu et impli-
nismes de communication prévus à la Loi qui doit rendre un avis motivé en prenant quant les renseignements personnels des
membre de l’Union européenne n’ayant des liens avec le Hamas, sur l’accès aux documents des orga- en considération l’impact de la communi- citoyens. Les organismes publics et les en-
celle-ci est plus impuissante que jamais. En clair, elle peu diffici- nismes publics et sur la protection des cation sur la vie privée des personnes treprises n’ont toujours aucune obligation
lement prétendre au rôle de médiateur. Seules, c’est à retenir, la renseignements personnels, il semble concernées. d’informer les personnes concernées par
Norvège et la Suisse ont établi une ligne de communication avec que certains éléments doivent être remis Dans certains cas, les projets soumis à une violation de la confidentialité.
le Hamas. dans leur contexte. Au Québec, le législa- la Commission reçoivent un avis défavora- La Commission a de tout temps été
Tout cela rappelé, il serait temps, c’est la moindre des choses, de teur a prévu un régime de protection qui ble et doivent être modifiés pour réduire préoccupée par la protection des rensei-
poser la question des questions à Benjamin Nétanyahou. La voici: impose, comme prémisse à la collecte, à l’impact de la communication sur la vie gnements personnels des citoyens et c’est
est-ce que la position formulée le 11 juillet dernier et par laquelle il la communication ou à l’utilisation de ren- privée des personnes ou encore être dans cet esprit qu’elle plaide en faveur
se dit opposé à la solution des deux États, un Israélien voisin du seignements personnels, le consentement abandonnés afin que le consentement des d’une déclaration obligatoire des inci-
Palestinien, tient toujours? Car si tel est le cas, il renforce de facto libre, manifeste et éclairé de la personne personnes soit sollicité. dents de sécurité impliquant des rensei-
le sentiment anti-israélien du Hamas, bien évidemment, mais aussi concernée. Par ailleurs, les organismes ont la res- gnements personnels, tout comme cela se
et surtout des concurrents de celui-ci comme le Djihad islamique. Les deux ar ticles mentionnés précé- ponsabilité d’informer les personnes des fait en Alberta, en Australie et dans cer-
Comment dit-on déjà? La quadrature du cercle… demment font référence à une clause qui communications de renseignements per- tains états américains.
L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4 A 7

IDEES
Une anti-industrie, vraiment ? Les voisins aussi
Le phénomène Airbnb exerce notamment sont dérangés !
une pression à la hausse sur le coût du logement LUC CHAMBERLAND de l’industrie touristique du
Montréal Québec (CITQ), mais les gîtes
ÉRIC MICHAUD qui sont en contravention des
ous appre- règlements municipaux et en

N
Coordonnateur,
Comité logement Ville-Marie nions dans Le contravention des conventions
Devoir du de copropriétaires.
e dossier du 21 juin 2014 Des rues et quartiers pour-

L
D e v o i r que la plate- tant zonés «résidentiels» voient
(12 juillet) forme d’hé- apparaître des gîtes clandes-
A i r b n b , bergement en tins. Ce sont ces voisins chez
l’anti-indus- ligne Airbnb qui débarquent fréquemment
trie à 10 mil- faisait des re- des touristes avec valises. Cette
liards met présentations activité occasionne de nom-
b i e n e n auprès du gouvernement pour breux va-et-vient, des fêtes noc-
lumière la modifier la section IV du règle- turnes et autres dérangements.
concurrence ment sur les établissements Des gens habitant un quartier
que l’expansion de ce phéno- touristiques. Il serait question qu’ils croyaient résidentiel se
mène exerce sur l’industrie d’élargir la définition d’«habita- retrouvent à habiter derrière
hôtelière et touristique « tradi- tion touristique» pour y inclure un hôtel où se fêtent des noces
tionnelles ». Cependant, il né- les « logements partagés ». Ces toutes les semaines. Au revoir
glige quasi complètement un « logements par tagés » ou la paix du quartier résidentiel.
aspect pourtant essentiel relié chambres à louer échappent Toutes les fins de semaine se
à l’introduction de cette « anti- présentement à Revenu Qué- retrouve dans le spa du voisin
industrie » dans le paysage ur- bec. Il pourrait être intéressant arrière une douzaine de joyeux
bain : les problèmes de cohabi- pour le gouvernement de les ré- fêtards, tous dif férents à
tation entre cette fonction tou- gulariser. Ceci ne résoudrait chaque semaine, qui profiteront
ristique et commerciale — toutefois pas tous les pro- bien de l’endroit. Bienvenue à
quoi qu’on en dise — et la blèmes causés par ce nouveau côté du voisin qui dérange.
fonction résidentielle des mi- phénomène. On dira que ce n’est pas la
lieux dans lesquels elle s’in- Sur les sites de location, on plateforme d’hébergement qui
sère. En ef fet, le roulement retrouve des maisons et appar- est fautive. Il reste qu’elle est le
constant de clients dans un lo- tements à louer, pas seule- catalyseur de ce phénomène et
gement de même que le com- ment des chambres.
portement de certains de ces ASSOCIATED PRESS Ces maisons et ap- Des rues et quartiers pourtant
clients de passage peuvent L’expansion de l’industrie des bnb dans certains quartiers ou villes convoités par les touristes par tements à louer
parfois nuire à la quiétude et contribue à l’explosion du coût des loyers, à la spéculation immobilière et à la dif ficulté croissante ne sont certes pas un zonés « résidentiels » voient
au droit à la paisible jouis- des gens « ordinaires » à s’y loger. nouveau phénomène.
sance des lieux des voisins Il y a toujours eu de apparaître des gîtes clandestins.
d’un tel type d’établissement. de Montréal, un grand nom- « ordinaires » qui désirent y règle. D’autre part, la preuve petites annonces
C’est d’ailleurs le principal fon- bre de maisons de chambres demeurer, sans pour autant à établir afin de sévir contre dans les jour naux, Ce sont ces voisins chez qui
dement des règlements muni- ou de grands logements fami- vouloir se convertir en exploi- les contr evenants est si mais l’outil en ligne a débarquent fréquemment
cipaux qui encadrent et bali- liaux, où demeuraient aupara- tant de gîte touristique (bnb lourde que les autorités ne la per mis une expan-
sent — quand ils ne l’interdi- vant des personnes vulnéra- en français). font, au bout du compte, ja- sion impressionnante des touristes avec valises.
sent pas complètement — ce bles ou démunies, ont été Enfin, quoique les exploi- mais r especter. Or, c’est de ce phénomène. Il
type d’activité commerciale en transformés en gîtes touris- tants de bnb mettent l’accent pour tant le respect de cette suffit de consulter la carte des la complice des gîtes illégaux.
milieu résidentiel. tiques ou en petits hôtels. Les sur le caractère social, com- règle qui garantit le caractère offres sur le site pour prendre En effet, elle permet d’afficher
Par ailleurs, un des argu- tarifs à la nuit défrayés par munautaire et collaboratif de social et communautaire de conscience de son ampleur. seulement un pseudonyme
ments avancés par un exploi- les touristes qui louent des leur petit commerce afin de l’entreprise. Nous remarquons l’appari- sans coordonnées et permet
tant de bed and breakfast chambres via Airbnb, même faire mousser leur produit, J’aimerais terminer en souli- tion de nouveaux entrepre- d’afficher une résidence sans
(bnb) de San Francisco cité s’ils sont inférieurs à ceux on constate qu’un nombr e gnant que le comité mis en neurs qui louent clandestine- que l’adresse y apparaisse. Il y
dans l’article afin de justifier des chambres d’hôtel, dépas- impor tant de gîtes touris- place par le gouvernement du ment plusieurs maisons et ap- est donc très difficile pour les
la légitimité de son com- sent, et de loin, le loyer tiques sont exploités par des Québec, à la suite des dé- partements. Certains de ceux- inspecteurs de Revenu Québec
merce, à savoir qu’il permet à moyen, rappor té sur une gens qui ne demeurent pas marches effectuées par un lob- ci vivent de ces activités. Ce et les inspecteurs municipaux
des gens « ordinaires », tels base quotidienne, que sont sur les lieux et ne rencon- byiste d’Airbnb, afin de revoir que Revenu Québec n’aime de veiller à la légitimité de tous.
que lui, de « rester dans leur en mesure de payer les loca- trent que très peu ou pas du l’encadrement de cette indus- pas, c’est que certains ne per- Nous devons rester vigilants
maison malgré la spécula- taires à faible ou modeste re- tout leurs clients. La régle- trie, devrait selon nous être çoivent pas les taxes de vente par rapport à ce nouveau phéno-
tion », est pour le moins dis- venu des grandes villes. Que mentation en vigueur à Mont- élargi afin d’inclure des repré- et d’hébergement et ne décla- mène. Surtout, nous devons ré-
cutable. L’expansion de l’in- cer tains résidants décident réal stipule bien que les ex- sentants du ministère des Af- rent probablement pas leurs sister à la tentation de multiplier
dustrie des bnb dans certains d’utiliser cet expédient afin ploitants de gîtes touristiques faires municipales (et de l’ha- revenus aux fins d’impôts. par dix une autre fois le nombre
quar tiers ou villes convoités de par venir à « joindr e les doivent occuper le logement bitation), de cer taines villes Puis, la plateforme d’héber- de voisins «illégaux» qui déran-
par les touristes contribue au deux bouts » ne change rien qu’ils exploitent, mais la Ville telles que Québec et Mont- gement en ligne est également gent. C’est refiler la patate
contrair e à l’explosion du au fait que, dans l’ensemble, de Montréal, pas plus d’ail- réal, ainsi que d’associations l’outil privilégié de gîtes illé- chaude aux municipalités qui ne
coût des loyers, à la spécula- l’industrie des bnb exerce leurs que le gouver nement de locataires et résidants des- gaux. Nous entendons par sont pas tout à fait outillées pour
tion immobilière et à la dif fi- une pression à la hausse sur du Québec, ne dispose pas dites municipalités concer- gîtes illégaux non pas seule- faire face à ce phénomène. Non,
culté croissante des gens « or- le coût du logement et contri- des ressources humaines et nées au premier chef par ment les gîtes qui n’ont pas Airbnb ne dérange pas seule-
dinair es » à s’y loger. Par bue, à ter me, à chasser de financières nécessaires pour d’éventuelles modifications au- une attestation de classifica- ment les hôtels classiques, il dé-
exemple, dans le Centre-Sud leur quar tier les résidents s’assurer du respect de cette dit encadrement. tion auprès de la Corporation range également les voisins.

Les troublants fragments du camp de Westerbork


Des bouts de film tournés en 1944 aux Pays-Bas occupés par les nazis ont une grande valeur documentaire, mais aussi une puissance spectrale
SYLVIE LINDEPERG L’accusé ayant précisé que les mor t qui transfigurait son il structurellement régi par une
Historienne, professeure à D ES I DÉES épreuves de montage du film image en vestige d’une ab- temporalité double, qui passe
l’Université de Paris 1 Panthéon- lui avaient été soumises pour sence et d’une disparition. Ce par un incessant va-et-vient en-
Sorbonne, auteure entre autres
EN REVUES imprimatur, il opérait un par- statut fut révisé en 1994, à la fa- tre leur valeur indicielle et leur
de Nuit et Brouillard. Un film tage entre les plans du travail veur d’une enquête menée par puissance spectrale. La pre-
dans l’histoire (Odile Jacob, ou des loisirs et ceux de l’em- le journaliste néerlandais Aad mière temporalité nous oblige
2007) Chaque mardi, Le Devoir offre barquement vers Auschwitz. Wagenaar avec le concours de à remonter le temps jusqu’au
un espace aux artisans d’un S’il n’ignora rien de ce tour- l’historien Koer t Broersma. point d’origine de la prise de
ourné entre mars et périodique afin qu’ils présen- nage, comme l’atteste le plan Les années 1990 furent mar- vue, à documenter ce moment

T mai 1944 par le


photographe Rudolf
Breslauer, le film
sur Westerbork
[demeure] à l’état
d’épreuves de montage
muettes prémontées […]. Le
tent leur perspective sur un su-
jet qui les préoccupe ou dont
ils traitent dans les pages d’un
des derniers numéros de leur
publication. Cette semaine, un
extrait de la livraison de juin
de Cinémas – Revue d’études
où il observe la caméra d’un air
assuré, ces dernières images
ne lui furent peut-être pas mon-
trées par Breslauer qui pres-
sentait leur force d’attestation.
La déclaration de Gemmeker
peut aussi être interprétée en
quées par la volonté de redon-
ner un nom aux victimes du
nazisme ; dans ce contexte,
Wagenaar éprouva le besoin
impérieux d’identifier l’enfant
au visage familier. Au terme de
deux années d’investigation, il
singulier, à l’historiciser. Elle
exige de ne pas fausser le sens
des images en y projetant notre
savoir rétrospectif, en les en-
combrant de nos af fects, de
nos humeurs, des attentes
symboliques et sociales de
film fut tourné à l’initiative du cinématographiques (vol. 24, un sens moins littéral : elle té- découvrit que la fillette s’appe- notre présent.
commandant du camp, Albert nos 2-3, printemps 2014, revue- moigne de ce qu’il ne voulut ni lait Anna Maria Settela Stein- La seconde temporalité ne
Konrad Gemmeker. Début cinemas.info), dont le dossier connaître ni comprendre en as- bach : elle avait été assassinée peut cependant que prendre
1944, il ordonna à trois inter- principal porte sur l’attrait sistant aux départs hebdoma- à Auschwitz à l’âge de neuf acte du temps irrémédiable-
nés juifs de concevoir un do- de l’archive. daires des convois. ans ; elle n’était pas juive, mais ment écoulé, de son épaisseur,
cumentaire sur la vie et les ac- Le temps des images déjoue sinti [peuple nomade]. de sa stratification, qui nous
tivités du camp, qui entrait ainsi le dessein des bour- Broersma avait aidé Wage- rendent ces images radicale-
dans un moment cr ucial de et de La Haye le maintien du cès de Gemmeker à Assen reaux : il les retourne contre naar à dater le convoi. En vi- ment autres. Il n’est ni possi-
son histoire. Alors que la Lager Westerbork. Le scéna- [Pays-Bas]. Ces images proje- eux en révélant ce qu’ils sionnant la copie au ralenti, il ble, ni probablement souhaita-
grande majorité des Juifs rio en fut écrit par le journa- tées dans le prétoire permirent n’étaient pas en mesure de per- était parvenu, en s’arrêtant sur ble, de désapprendre le destin
néerlandais avait déjà été dé- liste allemand Heinz Todt- à la cour de contempler le com- cevoir dans l’accomplissement l’image de l’invalide couchée tragique des pauvres ombres
por tée, il fut envisagé de mann, Juif baptisé devenu mandant dans sa gloire passée, implacable et aveugle de leurs sur un brancard et en agran- qui se meuvent sur l’écran.
c o n v e r t i r We s t e r b o r k e n l’homme de confiance de arpentant la rampe de Wester- tâches criminelles. Ce fut donc dissant l’inscription à la pein- Par cette alliance entre éloi-
Arbeitslager (camp de travail). Gemmeker et son principal bork. Le président du tribunal devant le tribunal d’Assen que ture blanche portée sur sa va- gnement et proximité, le
Ce changement de statut était collaborateur. […] estima que ce tournage prou- Gemmeker regarda enfin les lise, à déchif frer le nom de temps qui nous sépare des
ardemment défendu par Gem- Si le film de Westerbork de- vait que l’accusé était insensi- déportés et entrevit les effets Frouwke Kroon. Inter née à images d’archives invite à re-
meker : il redoutait la ferme- meura inachevé, ses images ble au sort tragique des dépor- de ses actes. Ce fut à Assen Westerbork, elle avait été dé- nouer le dialogue avec ces
ture de Westerbork qui pou- connurent par la suite un des- tés. Si Gemmeker objecta qu’il qu’il découvrit la force incan- portée le 19 mai 1944 et gazée hommes et ces femmes filmés
vait se solder par son dépar t tin contrasté. Les plans de l’em- avait voulu que fussent enregis- descente du plan de la fillette dès son arrivée à Birkenau. au seuil de leur mort, passés à
vers des théâtres d’opérations barquement du convoi com- trés tous les aspects du camp, au foulard qui allait devenir Cette identification permit à l’état de fantômes qui revien-
autrement risqués. Selon les mencèrent dès l’après-guerre les bons et les moins bons, il af- pendant de longues décennies Wagenaar de retrouver plu- nent hanter notre présent.
historiens néerlandais Koer t une impressionnante carrière firma aussi qu’il ne connaissait une image icône de la Shoah. sieurs sur vivants de ce trans-
Broersma et Gerard Rossing, cinématographique, muséogra- pas les images qui venaient de L’élection de ce plan comme port qui convoya vers Auschwitz Des commentaires ou des
le film aurait donc été com- phique, éditoriale ; en décem- lui être montrées. Comment in- symbole du judéocide se ren- 208 Juifs et 245 Tsiganes. […] suggestions pour Des Idées en
mandité pour justifier auprès bre 1948, ils prirent toute leur terpréter cette réponse, si tant força longtemps de l’anonymat Ainsi notre commerce avec revues ? Écrivez à
des autorités nazies de Berlin chef accusatoire, lors du pro- est qu’elle exprime la vérité ? de l’enfant et du postulat de sa les images d’archives apparaît- arobitaille@ledevoir.com

L’ÉQUIPE DU DEVOIR
RÉDACTION Antoine Robitaille (éditorialiste, responsable de la page Idées), Jacques Nadeau (photographe), Michel Garneau (caricaturiste); information générale : Isabelle Paré (chef de division), Caroline Montpetit (af faires sociales), Lisa-Marie Ger vais (éducation),
Alexandre Shields (environnement), Amélie Daoust-Boisvert (santé), Pauline Gravel (sciences), Fabien Deglise (société), Jean Dion (sports), Mélanie Loisel et Philippe Orfali (reporters); information politique : Marco Fortier (chef de division), Michel David(chroniqueur), Hélène
Buzzetti et Marie Vastel (correspondantes parlementaires à Ottawa), Marco Bélair-Cirino et Robert Dutrisac (correspondants parlementaires à Québec), Jeanne Corriveau et Brian Myles (af faires municipales, Montréal), Isabelle Porter (af faires municipales, Québec),
Guillaume Bourgault-Côté (reporter); Véronique Chagnon et Louis Gagné (pupitre). information culturelle : Catherine Lalonde (responsable du cahier Livres), Odile Tremblay (cinéma), Stéphane Baillargeon (médias), Frédérique Doyon et François Lévesque (reporters), Julie
Carpentier (pupitre); information économique : Gérard Bérubé (chef de division), François Desjardins, Éric Desrosiers, Jessica Nadeau et Karl Rettino-Parazelli (reporters), Gérald Dallaire (pupitre) ; information internationale : Serge Truffaut (éditorialiste), Claude Lévesque
et Guy Taillefer (reporters), Jean-Pierre Legault (pupitre international, page éditoriale et cahier Perspectives); section art de vivre: Diane Précourt (responsable des cahiers Week-end et Plaisirs), Émilie Folie-Boivin (pupitre) ; équipe internet: Laurence Clavel, Marie-Pier Frappier,
Benoît Munger, Philippe Papineau et Geneviève Tremblay (pupitre), Martin Blais, Sophie Chartier et Florence Sara G. Ferraris (assistants) ; correction : Andréanne Bédard, Christine Dumazet et Michèle Malenfant ; soutien à la rédaction: Amélie Gaudreau (secrétaire); Laura
Pelletier et Arnaud Stopa (commis). DOCUMENTATION Gilles Paré (directeur), Manon Derome (Montréal), Vanessa Racine (Ottawa), Dave Noël (Québec). PUBLICITÉ Édith Caron (adjointe), Jean de Billy, Jean-François Bossé, Marlène Côté, Evelyne De Varennes, Amel
Elimam, Nathalie Jobin (par intérim), Claire Paquet, et Chantal Rainville (publicitaires), Sylvie Laporte (avis légaux), Amélie Maltais (coordonnatrice), Laurence Hémond (secrétaire). PRODUCTION Olivier Zuida (directeur adjoint), Michel Bernatchez, Richard Des Cormiers,
Donald Filion, Yannick Morin et Nathalie Zemaitis. INFORMATIQUE Yanick Martel (administrateur web), Imane Boudhar (analyste programmeur), Hansel Matthews (technicien informatique). PROMOTION, DISTRIBUTION ET TIRAGE Geneviève O’Meara (coordonna-
trice des communications et de la promotion), Maxime-Olivier Leclerc (coordonnateur du service à la clientèle), Manon Blanchette, Nathalie Filion, Marie-Lune Houde-Brisebois, Isabelle Sanchez. ADMINISTRATION Olena Bilyakova (reponsable des services comptables),
Claudette Béliveau (adjointe administrative), Claudine Chevrier, Florentina Draghici, Céline Furoy et Véronique Pagé.
A8 L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

ACTUALITÉS
RECORDS cennie 2001-2010 battant tous les records », no-
tait le rappor t de l’organe de l’ONU. « Le ré-
chauf fement du climat ne marque aucune
qu’en profondeur. Et on ne peut pas se débarrasser
aisément de cette charge thermique. Même si nous
connaissions une année de refroidissement global,
probable » le respect de l’objectif de limiter à
2 °C la hausse du thermomètre mondial au
cours du présent siècle, par rappor t à la pé-
SUITE DE LA PAGE 1 pause », avait alors déclaré le secrétaire général il sera moins important parce qu’il sera compensé riode préindustrielle. « Peu importent les actions
de l’OMM, Michel Jarraud. par la chaleur qui se dégagera des océans. » qui seront mises en avant dans les prochaines
l’agence par voie de communiqué. « Depuis 1998, nous sommes, année après an- Le niveau des océans connaît en outre une années, nous ne parviendrons pas à respecter la
Le sommet de juin constitue surtout un re- née, dans des températures qui sont supérieures hausse « plus rapide que prévu », note M. Ville- limite des 2 °C. »
cord depuis le début des relevés des tempéra- à la moyenne du XXe siècle, a d’ailleurs expliqué neuve, en bonne partie du fait de la dilatation Cette limite a été établie par les spécialistes du
tures en 1880. Il suit aussi celui battu en mai lundi au Devoir le biologiste Claude Villeneuve, thermique qui résulte de l’augmentation des climat de façon à éviter que le réchauffement cli-
dernier. Le mois de mai de cette année a en ef- spécialiste de la question climatique. Ces don- températures. Selon le der nier rappor t du matique ne se transforme en une catastrophe
fet été le plus chaud dans le monde depuis le nées ne sont pas du tout étonnantes. Elles s’ins- Groupe d’exper ts intergouvernemental sur sans précédent dans l’histoire de l’humanité.
début des relevés. Ce fut également le 39e mois crivent parfaitement dans une tendance vers une l’évolution du climat, cette hausse menace di- Mais pour la respecter, il faudrait plafonner les
de mai consécutif et le 351e mois d’affilée au température moyenne plus chaude. Et la ten- rectement les États insulaires, mais aussi plus émissions mondiales de gaz à effet de serre en
cours duquel la température de la planète a été dance actuellement modélisée nous indique que d’une centaine de villes côtières de plus d’un 2020. Mieux, il faudrait parvenir à des émissions
au-dessus de la moyenne du XXe siècle. cette hausse est due à l’augmentation des émis- million d’habitants. Les effets devraient se faire « zéro » en 2070. « Ça voudrait dire de ne plus uti-
La NOAA a en outre rappelé que la tempéra- sions de gaz à effet de serre. » sentir de façon particulièrement coûteuse d’un liser la moindre source d’énergie fossile dont les
ture du mois d’avril 2014 a été à égalité avec point de vue humain et économique d’ici 2050. émissions ne seraient pas captées et stockées, a ex-
celle de 2010, qui avait été la plus chaude jamais Hausse du niveau des océans pliqué M. Villeneuve. Et nous sommes très en re-
enregistrée pour le même mois sur la planète. Le réchauffement des océans, par exemple, L’échec humain tard sur le développement de cette technologie.
Les indices pointant vers un réchauffement « s’est accéléré et atteint de plus grandes profon- Cet exemple illustre bien le fait que l’huma- Donc, nous sommes très mal partis. »
de la planète ne cessent d’ailleurs de s’accumu- deurs », selon les données de l’OMM. Le rap- nité est à l’heure de la « double facturation », se- Il ne croit pas non plus aux chances d’inflé-
ler depuis quelques années. L’Organisation mé- port publié lundi par la NOAA va dans le même lon Karel Mayrand, directeur général pour le chir significativement la tendance climatique
téorologique mondiale (OMM) notait ce prin- sens et souligne justement que la température Québec de la Fondation David Suzuki. « Nous actuelle au sortir du sommet de Paris, en 2015.
temps que l’année 2013 « se classe au sixième à la surface des océans a battu un record histo- en sommes à devoir payer pour réduire nos émis- Quelque 190 États devront alors convenir d’un
rang, ex aequo avec 2007, des années les plus rique en juin dernier. sions de gaz à effet de serre, tout en sachant que accord contraignant de lutte contre les change-
chaudes jamais enregistrées ». Comme les océans recouvrent 70 % de la nous devrons aussi payer pour nous adapter aux ments climatiques, qui doit entrer en vigueur
Qui plus est, le XXI e siècle compte déjà 13 Terre, ce phénomène est pour le moins préoccu- impacts des changements climatiques. Mais pour en 2020. « Il n’y aura pas d’accord assez ambi-
des 14 années les plus chaudes jamais obser- pant, selon Claude Villeneuve. « Au fur et à me- le moment, nous sommes en train de perdre la tieux », résume Claude Villeneuve.
vées et « chacune des trois dernières décennies sure que la température augmente, les océans ac- bataille de la réduction et de l’adaptation. »
s’est révélée plus chaude que la précédente, la dé- cumulent une charge thermique, tant en surface Claude Villeneuve juge lui aussi « très peu Le Devoir

VOL MH17 HÔTELLERIE


SUITE DE LA PAGE 1 SUITE DE LA PAGE 1

dont les suivantes : qui a abattu l’avion ? avec de l’industrie touristique du Québec (CITQ) au
quel genre de projectile ? coût d’environ 250 $, détenir une assurance res-
L’Ukraine, les États-Unis, le Canada et plu- ponsabilité civile d’au moins 2 millions de dol-
sieurs autres pays se disent convaincus que la lars et verser à Revenu Québec la taxe sur l’hé-
responsabilité du drame incombe à la Russie et bergement correspondant au nombre de nui-
aux séparatistes pror usses, et ils menacent tées vendues. Selon la région touristique, cette
Moscou de nouvelles sanctions. Washington a taxe est de 2 $ ou 3 $ par nuitée, ou encore de
présenté des vidéos et des extraits de conversa- 3 % ou 3,5 % du prix de la nuitée.
tions téléphoniques à l’appui de cette thèse. Ac- Or, les dénonciations que reçoit Tourisme
cusant les séparatistes d’avoir tenté de faire dis- Québec ne sont pas toutes fondées. Sur les 525
paraître des preuves, le président américain, personnes dénoncées l’an dernier, 7 % avaient
Barack Obama, s’est demandé lundi : « Qu’est-ce déjà une attestation et 31 % n’étaient pas assu-
qu’ils essaient de cacher ? » jetties à la loi. Par contre, le quart des exploi-
Le président américain a pressé son homo- tants ont retiré leur annonce à la suite de la
logue russe, Vladimir Poutine, de faire pression plainte et 18 % ont cherché à se conformer à la
sur les insurgés pour qu’ils changent d’attitude. loi par la suite.
Comme l’avait fait la veille son secrétaire Enfin, 9 % d’entre eux continuent d’exploiter
d’État, John Kerr y, il a dénoncé le chaos qui les lieux de façon illégale et s’exposent à un re-
règne sur place et qui constitue une « insulte » cours judiciaire de la par t du Directeur des
aux familles des victimes. poursuites criminelles et pénales. Les amendes
Lundi, Vladimir Poutine a insisté pour que oscillent entre 750 $ et 2250 $ par jour d’infra-
l’OACI constitue une commission internatio- ction, mais à ce jour, aucun de ces dossiers n’a
nale pour diriger les recherches sur le site de fait l’objet d’une condamnation.
l’écrasement. Une équipe de quatre experts de BULENT KILIC AGENCE FRANCE-PRESSE
cette agence onusienne est arrivée dimanche Des experts médico-légaux néerlandais ont pu inspecter lundi le train dans lequel les corps de la La part d’Airbnb inconnue
en Ukraine. plupart des victimes du vol MH17 sont entreposés. Ils ont aussi eu accès au site de l’écrasement. Le phénomène de l’hébergement illégal est
dénoncé de façon croissante depuis l’avène-
Nouvelles sanctions l’œuvre dans l’est de l’Ukraine au moment où Dans la journée, des experts internationaux ment d’outils de location en ligne comme
envisagées contre la Russie l’avion malaisien a été abattu. Un général de avaient eu accès aux dépouilles et pu faire les Airbnb. Il est toutefois difficile d’établir quelle
Les ministres des Affaires étrangères euro- l’état-major russe a avancé lundi une nouvelle premiers examens en vue de leur identifica- par t des dénonciations reçues par Tourisme
péens doivent se rencontrer mardi à Bruxelles hypothèse, affirmant que le Boeing 777 de Ma- tion. La température élevée qui a sévi ces der- Québec provient des activités qui se déroulent
pour discuter de nouvelles sanctions contre la laysia Airlines a pu être abattu par un avion de niers jours a contribué à la décomposition des sur ce site Web.
Russie. Le Canada a déjà annoncé lundi qu’il chasse ukrainien qui volait à quelques kilomè- corps, laissant croire que les wagons n’étaient « Les dénonciations portant spécifiquement sur
élargira les siennes « à une vaste gamme d’enti- tres de distance. pas réfrigérés, mais un exper t médico-légal des annonces provenant de Airbnb ne sont pas
tés liées à divers secteurs russes ». « En ce qui Les boîtes noires, qui ont apparemment été néerlandais a affirmé que le stockage avait été constantes d’un mois à l’autre, c’est pourquoi il
concerne les sanctions, je suis convaincu, après retrouvées par les séparatistes qui contrôlent fait correctement. est difficile d’en tirer des conclusions », explique
avoir parlé à Angela Merkel et François Hol- le site de l’écrasement, devraient être re- Kiev a décrété l’arrêt des combats dans un Guy Simard.
lande, que l’Union européenne est prête à pren- mises aux représentants de la Malaisie, a an- rayon de 40 kilomètres du site de l’écrasement. « À titre d’exemple, pour le mois de juin 2014,
dre de nouvelles mesures, notamment en ce qui noncé le premier ministre de ce dernier pays, L’est de l’Ukraine est depuis trois mois le théâ- 24 dénonciations ont été déposées au total, dont
concerne des produits industriels pouvant être Najib Razak. tre d’un affrontement armé entre les sépara- 20 de Airbnb. En juillet 2014, sur 26 dénoncia-
utilisés à des fins militaires », a déclaré lundi le Le train dans lequel les corps des victimes de tistes pror usses et les forces armées ukrai- tions reçues, 5 seulement étaient des annonces de
premier ministre britannique, David Cameron. la tragédie sont entreposés a quitté lundi la niennes. Les combats se seraient intensifiés Airbnb. »
La Russie nie avoir fourni aux séparatistes gare de Torez, dans le territoire occupé par les lundi autour de Donetsk, une grande ville de À titre indicatif, on trouve actuellement sur
prorusses des missiles capables d’abattre un insurgés, en direction de Kharkiv, une ville l’Est contrôlée par les rebelles. le site une dizaine d’annonces dans la région
avion à 10 000 mètres d’altitude, comme Kiev et contrôlée par les forces loyalistes, où se trou- de l’Abitibi, une trentaine dans la péninsule
Washington l’en accusent. vent d’autres experts médico-légaux. Les cada- Avec l’Agence France-Presse, gaspésienne, plus de 200 au Mont-Tremblant
Moscou rétorque en affirmant que des batte- vres seront envoyés par avion vers des labora- l’Associated Press, Le Monde et Libération et plus de 500 dans la région de Québec. À
ries de missiles sol-air ukrainiennes étaient à toires situés aux Pays-Bas. Le Devoir Montréal, le nombre de locations offertes dé-
passe le millier.
Pressé d’agir par l’industrie hôtelière, le gou-

BAS-RELIEFS vente ses bas-reliefs afin d’amasser l’argent né-


cessaire pour réparer le bâtiment principal, vic-
time d’infiltrations d’eau. On ferme l’église ou
Loi sur le patrimoine culturel ».
« La Loi sur le développement durable [de
2006] est la seule qui reconnaît le patrimoine
vernement a créé un comité consultatif sur
cette question. Composé d’hôteliers et de re-
présentants de Revenu Québec, il évalue la pos-
SUITE DE LA PAGE 1 on vend des œuvres classées pour garder comme principe, a noté Dinu Bumbaru. D’ha- sibilité de forcer des sites comme Airbnb à im-
l’église ouverte, telle était la question. À quatre bitude, le patrimoine est une contrainte. » Sous poser la taxe sur l’hébergement.
des couches de peinture et réparer quelques jours de la vente aux enchères, la Fondation le chapeau du développement durable, Qué-
segments en bois. Elle ne sera totalement net- des Musées de la civilisation avait réuni bec parle de patrimoine naturel, comme le Le Devoir
toyée qu’en 2015. 150 000 $ et permis aux établissements dirigés mont Royal.
« Nous voulions montrer la complexité des tra- par Michel Côté de garder les tableaux dans le Puis il y a le patrimoine bâti, dont la loi 82 ne
vaux, explique Michel Côté, directeur des domaine public. dit pas comment le protéger. L’Hôtel-Dieu, les
MCQ, sans arriver à dire quand exactement À l’époque, on avait accusé la ministre de la églises, les cabanes à sucre, il y a quantité de
tout sera terminé. Le chemin est encore long Culture, Christine St-Pierre, de fermer les yeux cas qui « ne rentrent pas dans les coffres des mu-
pour les bas-reliefs, dont deux sont très abîmés », sous prétexte que le gouvernement avait déjà sées », soutient M. Bumbaru.
le Crucifiement et La déposition de la croix. investi de l’argent dans ce dossier au cours des « Ne devrait-on pas constituer une réserve na-
« Il y avait un danger que plusieurs collection- années 1980. « Ce n’est pas parce qu’on a donné tionale ? demande-t-il. Le patrimoine qui n’est
neurs les achètent, qu’on ne puisse plus les revoir, 30 000 $ il y a trente ans qu’on peut se défaire de pas des archives, où va-t-il se trouver ? » La créa-
rappelle M. Côté. Ce sont des objets de grande ses responsabilités », dénonçait dans Le Devoir le tion d’un organisme rassembleur, comme le
valeur, que l’on peut voir de bien des façons. His- sénateur Serge Joyal. Conseil des établissements muséaux du Qué-
toriquement, les bas-reliefs permettent de voir bec (CEMQ) sur lequel statuait le rappor t
comment les Sulpiciens procèdent à l’évangélisa- Réforme insuffisante Corbo, pourrait être une piste, pense le fonda-
tion des Amérindiens. C’est le passage de l’Eu- Sept mois plus tard, en octobre 2011, la Loi teur d’Héritage Montréal.
rope envers le monde d’ici. Nous, on s’intéresse à sur le patrimoine culturel (loi 82) a été mise à Pendant que cer tains se demandent si
capter ces moments de passage importants. » jour. La situation ne s’est pas améliorée, croit l’église d’Oka survivra, d’autres s’affairent, au
Les bas-reliefs, attribués à François Guer- cependant Dinu Bumbaru. « Il y a des apports Centre de conservation du Québec, à redonner
non, dit Belleville, sont sur la bonne voie, re- intéressants [dans la nouvelle loi], mais il s’agit aux bas-reliefs de la petite municipalité ses
connaît Dinu Bumbaru, grand spécialiste du pa- davantage d’une réforme administrative. » Pour couleurs d’antan. La restauratrice Élisabeth
trimoine. « C’est excellent que les institutions pu- le directeur des politiques chez Héritage Mont- Forest, qui dirige les travaux, estime qu’il sera
bliques se manifestent. Sauf que pour un cas qui réal, il faudrait un plan plus vaste pour bien dé- impossible d’arriver à l’état original. Elle par-
fait les manchettes, cinquante sont oubliés », note fendre le patrimoine. viendra néanmoins à retirer trois couches de
la voix de Héritage Montréal. Dinu Bumbaru reprend ce que le rappor t « surpeinture » et de vernis, ce qui mettra en va-
« Au Québec, a-t-il constaté, on attend la crise du « groupe de travail sur l’avenir du réseau leur des détails sculptés, comme des angelots
avant de réagir. On se garde cette possibilité d’agir, muséal québécois », dirigé par Claude Corbo, au niveau des sandales, ou de découvrir un
comme s’il s’agissait d’un extincteur de feu.» avait établi à l’automne 2013 : revoir les poli- ver t d’une telle rareté qu’elle-même ne le
Rappelons que les MCQ sont intervenus en tiques muséales en s’appuyant notamment connaissait pas. MICHAËL MONNIER LE DEVOIR
mars 2011, alors que la controverse faisait rage. « sur les engagements collectifs découlant de L’industrie touristique souf fre de l’hébergement
La fabrique d’Oka avait décidé de mettre en la Loi sur le développement durable et de la Le Devoir illégal dans la plupart des régions du Québec.

La rédaction Avis publics et appels d’offres Abonnements (lundi à vendredi, 7 h 30 à 16 h 30)


Au téléphone 514 985-3333 / 418 643-1541 Au téléphone 514 985-3344 Au téléphone 514 985-3355
Par courriel redaction@ledevoir.com Par courriel avisdev@ledevoir.com Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 463-7559
Le Devoir sur
ledevoir.com Par télécopieur 514 985-3360 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel abonnements@ledevoir.com
Les bureaux du Devoir sont situés
Par télécopieur 514 985-5967
au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Publicité Petites annonces
Montréal (Québec), H3A 3M9 Place-des-Arts Au téléphone 514 985-3399 et publicité par regroupement
Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
sur Facebook Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 363-0305 Au téléphone 514 985-3322 Agenda culturel
Renseignements et administration : 514 985-3333 et sur Twitter Par télécopieur 514 985-3390 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel agenda@ledevoir.com

Le Devoir peut, à l’occasion, mettre la liste d’adresses de ses abonnés à la disposition d’organisations reconnues dont la cause, les produits ou les services peuvent intéresser ses lecteurs. Si vous ne souhaitez pas recevoir de correspondance de ces organisations, veuillez en avertir notre service à la clientèle. Le Devoir est publié du
lundi au samedi par Le Devoir inc. dont le siège social est situé au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Montréal (Québec), H3A 3M9. Il est imprimé par Imprimerie Mirabel inc., 12800, rue Brault, Saint-Janvier de Mirabel, division de Quebecor Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal, qui a retenu pour la région de Québec les
services de l’imprimerie du Journal de Québec, 450, avenue Béchard, Québec, qui est la propriété de Corporation Sun Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal. Envoi de publication — Enregistrement no 0858. Dépôt légal: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007.
Valeant porte plainte Francofolies de Spa:
contre Allergan joies cutanées sur peau
Page B 3 de chagrin Page B 7

ECONOMIE
CAHIER B › L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

Pas de pénurie
de main-d’œuvre
à l’horizon
KARL RETTINO-PARAZELLI

L e Québec ne connaîtra pas une pénurie de


main-d’œuvre généralisée au cours de la
prochaine décennie, à condition que les jeunes,
les immigrants et même les aînés mettent tous
la main à la pâte, révèlent les plus récentes pro-
jections du marché du travail publiées lundi par
Emploi Québec. Confrontée au vieillissement
de sa population, la province n’est toutefois pas
à l’abri d’une rareté de travailleurs dans cer-
tains secteurs, prévient-on.
Le portrait brossé par le gouvernement qué-
bécois pour évaluer les perspectives de l’emploi
à moyen (2013-2017) et long terme (2013-2022)
permet de mesurer l’ampleur des défis à rele-
ver. Les économistes du ministère de l’Emploi
prévoient que plus de 700 000 emplois seront
disponibles d’ici 2017, les trois quarts d’entre
eux étant laissés vacants en raison de départs à
la retraite. D’ici 2022, on comptera près de
1,36 million de postes à pour voir, dont 81 % le
seront pour combler le départ des travailleurs
plus âgés.
Cette demande de main-d’œuvre pourra être
comblée grâce à une diversification de la popu-
lation en âge de travailler. « Compte tenu du
contexte de ralentissement démographique, la
croissance de la population active continuera de
reposer, dans une large mesure, sur la hausse de
la participation des femmes, sur une plus grande
fidélité au marché du travail de la part des quin-
quagénaires et des sexagénaires, ainsi que sur un
solde migratoire favorable », expliquent les au-
teurs du rapport.
« On ne saurait prédire des pénuries de main-
d’œuvre, mais des situations de rareté relatives SPENCER PLATT ASSOCIATED PRESS
pourront se manifester pour certaines professions», Sur le plancher de la Bourse de New York. Le Dow Jones a reculé de 48,45 points, ou de 0,3 %, à 17 051,73 points.
poursuivent-ils plus loin, sans préciser les sec-
teurs concernés.
Entre 2013 et 2017, Emploi Québec estime
qu’un peu plus de la moitié de l’of fr e de
main-d’œuvre proviendra des jeunes de 15 à
24 ans et que le sixième reposera sur la fu-
Wall Street reste de marbre devant
ture population immigrante. Ces proportions
devraient légèrement augmenter pour la pé-
riode 2013-2017.
Le secteur de la vente et des services, c’est-à-
les tensions géopolitiques
dire la vente au détail et la restauration par GÉRARD BÉRUBÉ tions douloureuses pour l’économie russe. buté la semaine en baisse, après avoir terminé
exemple, représentera environ le quart de tous Les principaux indices de la place finan- la semaine dernière sur une forte poussée. Le
les emplois au Québec en 2022, comme c’est
déjà le cas à l’heure actuelle. Le domaine des
affaires, de la finance et de l’administration de-
W all Street reste de glace devant les ten-
sions géopolitiques allant en s’accélérant
en Ukraine et au Proche-Orient. Ailleurs, en
cière moscovite se sont repliés de près de 3 %
lundi, gonflant leur recul depuis mercredi à
8 %. La Bourse russe, qui était remontée près
Dow Jones a reculé de 48,45 points, ou de 0,3 %,
à 17 051,73 points. Plus représentatif, l’indice
élargi S&P 500 a abandonné 0,2 % ou 4,59
vrait conser ver sa seconde place, malgré une Europe, les grandes places boursières préfè- de ses plus hauts niveaux de l’année début points, à 1973,63 points. Ces baromètres effa-
légère diminution de son importance. rent jouer de prudence. La Bourse de Moscou juillet, pique du nez depuis l’adoption mer- çaient tout de même des pertes plus lourdes
En parallèle, le tiers des travailleurs occupera semble, pour l’heure, la seule à encaisser le credi dernier de sanctions occidentales, les encaissées en début de séance. À Toronto, le
des emplois de niveau « technique », qui néces- désaveu. États-Unis visant directement de grandes en- S&P/TSX a clôturé en baisse de 6,58 points, à
sitent une formation technique au collégial ou L’écrasement de l’avion de la Malaysia Air- treprises russes, suivie jeudi de l’écrasement 15 249,99 points.
une formation professionnelle au secondaire. lines en Ukraine et l’escalade du conflit entre du Boeing de la Malaysia Airlines en zone sé- Le dollar canadien a de son côté terminé la
Non loin derrière, les emplois de niveau « inter- Israël et Gaza avait fait vaciller les bourses paratiste en Ukraine. journée en hausse de 6 centièmes, à 93,20 ¢US.
médiaire », qui requièrent un diplôme d’études jeudi. Mais depuis, Wall Street reste de mar- « Tout comme le déclin de jeudi (après le crash
secondaires et une courte formation en entre- bre, alors que les principaux indices euro- Indice vedette d’un avion de ligne malaisien en Ukraine) a pu
prise, représenteront près de 30 % de tous les péens jouent de prudence. Moscou, seule, en- Ailleurs en Europe, l’indice vedette Dax de sembler un peu exagéré, le rebond de vendredi
emplois. caisse le coup. Francfort a perdu 1,1 %. La Bourse de Paris a était peut-être trop accentué » au vu des tensions
La Bourse de Moscou poursuivait ainsi sa abandonné 0,7 %, au terme d’une séance peu géopolitiques très vives dans le monde, a noté
Chômage en baisse chute pour la tr oisième séance d’af filée animée. À Londres, l’indice de référence a Steven Rosen, courtier à la Société Générale.
Le gouvernement prévoit également que le lundi, les investisseurs ajoutant aux tensions baissé de 0,3 %, dans un marché prudent.
taux de chômage diminuera de manière régu- géopolitiques la crainte de nouvelles sanc- De ce côté-ci de l’Atlantique, Wall Street a dé- VOIR PAGE B 2 : WA LL S TR E E T
lière au cours des prochaines années en attei-
gnant 6,2 % en 2017 et 5,7 % en 2022, ce qui se
rapproche de ce que les économistes décrivent
comme le plein emploi.
« L’adéquation entre l’of fre et la demande va
être très importante. Lorsque vous avez peu de
Un recours à la Chine moins automatique
chômeurs, vous êtes mieux de faire en sorte que
ceux qui sont là sont bien formés et prêts à inté- En raison des coûts, le secteur manufacturier n’est plus si certain de vouloir
grer le marché du travail. C’est notre grand
défi », affirme le ministre du Travail, François s’approvisionner en Asie, selon KPMG
Blais, en entrevue au Devoir.
FRANÇOIS DESJARDINS servir les marchés rapprochés. de 100 millions.
VOIR PA GE B 2 : HORIZON « Les signes d’une reprise graduelle aux États- Au Québec, le secteur de la fabrication

L es entreprises manufacturières ressentent


beaucoup moins l’envie de s’approvisionner
en Chine cette année, suggère un sondage réa-
Unis et la confiance qu’inspire la stabilité écono-
mique au Canada expliquent l’intérêt soutenu
que por tent les fabricants canadiens à l’Amé-
compte pour 12,5 % de l’ensemble des emplois
dans l’économie, selon les données de 2012
fournies par Statistique Canada.
lisé par la firme-conseil KPMG. rique du Nord », écrit KPMG. « La hausse des Dix ans plus tôt, c’était 18,2 %. À l’opposé,
Selon l’enquête d’opinion menée auprès de coûts de l’énergie, le resserrement des délais et la les industries de services comptent pour près
154 dirigeants de sociétés canadiennes, seule- hausse de l’inflation en Chine ont fait du Canada de 80 % des emplois.
ment 14 % d’entre eux envisagent la Chine et des États-Unis des sources d’approvisionne-
comme source de produits ou de matières. L’an ment plus intéressantes. » Prudence même en Asie
dernier, c’était 31 %. Le sondage sur vient au moment où les en-
Au cours des quatre dernières années, l’in- Reprise américaine treprises de Hong Kong semblent avoir le
tention de recourir à la Chine a évolué en Le rapport estime que la conjoncture géné- même réflexe.
montagnes r usses : en 2011 et 2012, 19 % et rale s’est améliorée, entre autres à cause de Selon ce qu’a écrit il y a quelques jours le
29 % des sociétés la percevaient comme une la reprise américaine et de la récente signa- South China Morning Post, un quotidien de
source d’approvisionnement. tur e d’un accor d de libr e-échange avec 100 000 exemplaires publié à Hong Kong,
« Après avoir cru ou trouvé que les avantages l’Union européenne. 29,6 % des entreprises locales ayant une pré-
concurrentiels étaient intéressants, les manufac- Les sociétés les plus susceptibles d’avoir des sence dans le delta de la rivière des Perles
turiers commencent à penser autrement », a dit fournisseurs asiatiques, selon Industrie Ca- songent à réduire leur investissement d’ici
Laurent Giguère, associé à la section Audit de nada, sont celles de l’électronique, du secteur trois ans. L’an dernier, c’était 26,9 %.
KPMG. « Il y a le phénomène d’inflation, on pharmaceutique et des pièces automobiles. « Le coût de la main-d’œuvre a augmenté
contrôle peut-être moins la qualité, et il y a les De manière plus globale, 81 % des répondants chaque année de 10 % à 15 % », a dit au quoti-
coûts de transport. » ont mentionné la croissance des ventes comme dien de Hong Kong le président du conseil de
Par ailleurs, seulement 3 % des entreprises une priorité (contre 74 % en 2013), alors que l’Association, Irons Sze.
auraient maintenant l’intention de s’approvi- 20 % ont évoqué la recherche et développement « Bon nombre de fabricants, par ailleurs,
sionner en Inde, contrairement à 12 % en 2013. et la conception de nouveaux produits (contre sont perplexes quant aux politiques de main-
JACQUES GRENIER LE DEVOIR Le monde manufacturier, dans une certaine 34 % l’an dernier). La réduction des coûts a été d’œuvre qui changent souvent dans la province
Le secteur de la vente et des ser vices, c’est-à-dire mesure, serait peut-être en train de revenir à mentionnée par 49% des répondants (contre 56% du Guangdong, ce qui est un problème encore
la vente au détail et la restauration, par exemple, une production de proximité. en 2013). KPMG a indiqué que sur le groupe des plus gros que l’appréciation du yuan. »
représentera environ le quart de tous les emplois Cela serait entre autres la conséquence d’un 154 répondants, 73% travaillaient pour une entre-
au Québec en 2022 désir de limiter les coûts du transport pour des- prise ayant un chiffre d’affaires annuel de moins Le Devoir
B 2 L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

ÉCONOMIE
Enquête britannique sur de possibles manipulations des changes
JULIEN MIVIELLE grands établissements ont suspendu des cam- sentiment d’impunité totale. Le scandale avait Unis, Singapour, le Japon et Hong-Kong.
à Londres bistes dans le cadre de cette affaire de mani- été immense et conduit à la décapitation de Le ministre des Finances George Osborne
pulation présumée. Des enquêtes visent les Barclays et à de lourdes amendes pour plu- a ainsi annoncé en juin l’extension aux mar-

U ne enquête pénale a été ouverte lundi au


Royaume-Uni sur des soupçons de mani-
pulation du marché des changes, une affaire
grandes banques du secteur comme les amé- sieurs grandes banques européennes. Plu-
ricaines Citigroup et JPMorgan, la
suisse UBS, l’allemande Deutsche
sieurs personnes ont également été
inculpées au Royaume-Uni dans le
chés des changes (ainsi qu’à ceux des ma-
tières premières ou des instr uments finan-
ciers à taux fixe) des sanctions pénales ren-
qui pourrait déboucher sur un nouveau scan- Bank ou les britanniques Barclays et L’affaire volet pénal du dossier. dues possibles dans le cadre des nouvelles rè-
dale explosif pour les banques et la City. Royal Bank of Scotland (RBS). Les Or, l’af faire des changes pourrait gles adoptées pour le Libor.
« Le directeur du Serious Fraud Of fice a ou- enquêteurs soupçonnent une entente pourrait être être « aussi grave que le Libor, si ce Elle prévoient notamment des peines d’em-
ver t aujourd’hui une enquête pénale por tant illicite entre des cambistes, qui au- n’est plus », avait prévenu il y a prisonnement pour les fautifs. « L’intégrité de
sur les allégations de conduite frauduleuse sur raient utilisé des for ums de discus- « aussi grave quelques mois le gouverneur de la la City est importante pour l’économie britan-
le marché des changes », a indiqué dans un sion sur Internet et des messageries que le Libor, Banque d’Angleterre, Mark Carney. nique. Les marchés fixent ici les taux d’intérêt
bref communiqué le SFO, l’of fice de lutte instantanées pour se concer ter afin La banque centrale, soupçonnée des prêts immobiliers des gens, les taux de
contre la grande délinquance financière. d’influencer en leur faveur le taux de si ce n’est d’avoir fermé les yeux sur les pra- changes de nos exportations et de nos vacances
L’Autorité de conduite financière (FCA) bri- référence quotidien WM/Reuters. tiques illégales de cer tains cam- et les prix des matières premières pour les biens
tannique avait déjà lancé l’an dernier une en- Le mar ché des changes r epré- plus » bistes, a d’ailleurs chargé en mars que nous achetons », a souligné George Os-
quête réglementaire au Royaume-Uni sur sente 5300 milliards de dollars de un avocat réputé de mener une en- borne. Mais les scandales continuent pour-
l’énorme marché des devises. Les investiga- transactions par jour. La moindre quête interne pour s’assurer qu’elle tant de se succéder à Londres. Barclays a
tions se sont depuis étendues à d’autres manipulation a ainsi potentiellement n’avait elle- même rien à se reprocher dans ce ainsi été condamnée en mai à 32 millions
pays, comme la Suisse, l’Allemagne et les d’énormes répercussions — par exemple sur dossier. d’euros d’amendes au Royaume-Uni pour des
États-Unis. les fonds de pension. Le gouvernement britannique a de son côté manquements sur le marché de l’or, dont le
Le SFO avait jusqu’à présent indiqué exami- Ces affaire fait ainsi écho à celle du Libor, commencé à sévir pour préser ver la réputa- fonctionnement a attiré les soupçons de plu-
ner des données complexes dans ce dossier qui avait éclaté en 2012 et mis en lumière les tion d’un marché vital pour la place de Lon- sieurs régulateurs.
avant de décider s’il lançait à son tour une en- manipulations pratiquées sur les taux inter- dres — qui abrite un peu plus de 40 % des
quête, sur le plan pénal cette fois-ci. Plusieurs bancaires par cer tains banquiers, avec un échanges de devises, loin devant les États- Agence France-Presse

MARCHÉS BOURSIERS WALL STREET


S & P 500, évolue générale- par ticulièrement aux États-
TORONTO New
S&P 500
York PÉTROLE
104,59
SUITE DE LA PAGE B 1
ment entre 10 et 30 points. Unis, où les valorisations sont
S&P TSX +1,46 $US Tout cela « est un peu dé- Au-dessus de 30, il entre en de plus en plus tendues »,

15 249,99 ▼
+1,4% concer tant », a jugé Mace territoire émotif. L’émotivité confirment les analystes de

-16,58
-0,1% 1973,63 -4,59
-0,2% OR Blicksilver, pour qui « tout ce prend alors le dessus sur le Capital Economics. Et de ci-
1313,90 que les investisseurs désirent, rationnel. À 45 et plus, c’est la ter les inquiétudes renouve-
+4,50 $US c’est voir comment les entre- crise, la grosse crise. La peur. lées sur l’économie chinoise,
NASDAQ +0,3% ▲ prises s’en sont sor ties » au Plus haut encore, c’est la ter- ainsi que la possibilité — tou-
4424,70 ▼ -7,45 DOLLAR CANADIEN
-0,2%
deuxième trimestre « en es-
pérant que le monde n’ex-
reur. À titre d’illustration, le
VIX a atteint son niveau cul-
jours non confirmée — que la
Réser ve fédérale américaine
93,20 plose pas ». minant à 80,06 le 27 octobre r elève ses taux dir ecteurs
+0,06 $US
À Toronto, le S & P/TSX a 2008, au zénith de la crise fi- plus tôt que prévu, soit avant
+0,1% ▲ clôturé en baisse de 6,58 nancière, au nadir de l’effon- la mi-2015.
DOW JONES 1$US = 1,0730$ points, à 15 249,99 points. Le drement boursier, dans le sil- Les investisseurs ont toute-
17 051,73 ▼ -48,45
-0,3%
68,92 dollar canadien a de son côté
terminé la journée en hausse
lage de la faillite de Lehman
Brothers.
fois choisi de ne pas pani-
quer. « Il y a de bonnes raisons
+0,05 EURO
1 EURO = 1,4509
de 6 centièmes, à 93,20 ¢US Il était tombé sous les 15 de penser qu’une correction —
Titre Symbole Fermeture Variation Volume Titre Symbole Fermeture Variation Volume et le pétrole a bondi de 1,4 %, points au sommet du marché sur les Bourses — sera plutôt
($) (%) (000) ($) (%) (000) à 104,59 $US le baril. en 2007. une réaction temporaire, et
non le signe d’un marché du-
LES INSDICES DE LA BOURSE DE TORONTO SERVICES PUBLICS VIX apathique Vieilles peurs d’une crise
-0.11 96354 Fortis FTS 32.71 -0.08 -0.24 221
rablement en baisse », note Ca-
S&P TSX SPTT15249.99 -16.58
S&P TX20 TX20 699.25 -0.35 -0.05 47073 TransAlta TA 12.63 0.01 0.08 340 Jeudi dernier, en réaction financière pital Economics.
S&P TX60 TX60 878.57 -0.64 -0.07 42832 au crash du Boeing malaisien, Nervosité des investisseurs Et la semaine s’annonce
S&P TX60 Cap. TX6C 971.52 -0.70 -0.07 42832 TECHNOLOGIE les principaux par quets après une période de tr op riche en dévoilement de résul-
Cons. de base TTCS 334.26 -1.06 -0.32 1507 BlackBerry BB 10.73 -0.03 -0.28 1991
Cons. discr√©. TTCD 147.11 -0.91 -0.61 2865 CGI GIB.A 37.82 -0.50 -1.30 263 avaient abandonné entre 1 et longue envolée des Bourses tats financiers.
√ânergie TTEN 319.61 -1.33 -0.41 27522 TÉLÉCOMMUNICATIONS 1,5 % sur la séance. mondiales, risque d’escalade Sur ce front les résultats
Finance TTFS 254.49 -0.22 -0.09 9895 L’indice VIX, témoin de l’in- dans différentes régions clefs des entreprises sont encoura-
Aurifère TTGD 200.59 0.11 0.05 24943 BCE BCE 48.66 -0.18 -0.37 491
TTHC 91.11 1.13 1.26 565 Bell Aliant BA 28.13 -0.06 -0.21 144 sécurité, bondissait de 32 % du monde… Il n’en fallait pas geants, la majorité d’entre
Santé
Tech. de l’info TTTK 39.21 -0.20 -0.51 2627 Rogers RCI.B 41.86 -0.21 -0.50 423 dans la foulée, mais pour se plus pour faire resurgir les elles devant annoncer des ré-
Industrie TTIN 188.02 0.09 0.05 8760 Telus T 38.66 -0.15 -0.39 425 maintenir en bas des 15 vieilles peurs d’une crise fi- sultats supérieurs aux at-
Mat√©riaux TTMT 263.76 -0.29 -0.11 32601 FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE points. Lundi il a progressé nancièr e à venir, en plein tentes.
Immobilier TTRE 256.47 -0.01 -0.00 2090
Télécoms TTTS 119.31 -0.46 -0.38 1548
iShares DEX XBB 31.06 0.04 0.13 40 de 6 % tout en se maintenant cœur de l’été.
iShares MSCI XEM 26.91 0.12 0.45 4 dans sa zone de confort. « Les risques géopolitiques Avec l’Agence France-Presse
Sev. collect. TTUT 217.24 -0.84 -0.39 2499
iShares MSCI EMU EZU 40.79 -0.33 -0.80 15806
Métaux/minerals TTMN 897.69 6.06 0.68 7174
iShares S&P 500 XSP 22.68 -0.04 -0.18 706 L’indice VIX, qui mesure la s’ajoutent aux autres raisons et Le Monde
TSX CROISSANCE iShares S&P/TSX XIC 24.23 0.07 0.29 82 volatilité de l’indice américain d’être prudent sur les actions, Le Devoir
TSX Venture JX 1006.48 -5.76 -0.57 91184 LES PLUS ACTIFS DE LA BOURSE DE TORONTO
ENTREPRISES DE CONSOMMATION DISCRÉTIONNAIRE FORTIS INC FTS.IR 39.30 -0.20 -0.51 30840
Alim. Couche-Tard
Canadian-Tire
Cogeco
ATD.B 29.08
CTC.A 102.01
CCA 60.20
-0.18
-0.01
-1.47
-0.62
-0.01
-2.38
273
124
70
iShares S&P TSX 60
LUNDIN MINING CORP
BLACKBERRY LTD
XIU
LUN
BB
22.12
6.11
10.73
0.00
0.02
-0.03
0.00 2099
0.33 2007
-0.28 1991
HORIZON
Corus CJR.B 23.65 -0.26 -1.09 92 HB NYMEX NG BEAR HND 7.11 0.29 4.25 1921
HUDBAY MINERALS HBM 10.91 0.31 2.92 1879 SUITE DE LA PAGE B 1
Groupe TVA TVA.B 8.70 0.00 0.00 0
Jean Coutu PJC.A 21.61 -0.09 -0.41 83 ROYAL BANK of RY 79.95 0.25 0.31 1853
Loblaw L 49.43 -0.01 -0.02 475 CENOVUS ENERGY INC CVE 33.05 -0.34 -1.02 1561 Au-delà de la terminologie
Magna MG 117.45 -0.96 -0.81 305 DHX MEDIA LTD DHX 7.13 0.13 1.86 1438
YAMANA RES INC YRI 8.97 0.06 0.67 1383 économique, la Fédération ca-
Metro MRU 67.78 -0.23 -0.34 113
Quebecor QBR.B 25.66 -0.15 -0.58 273 LES GAGNANTS EN % nadienne de l’entreprise indé-
Rona RON 11.77 -0.06 -0.51 30 pendante (FCEI) croit elle
Saputo SAP 65.45 -0.07 -0.11 126 DREAM HARD ASSET DRA.UN 7.11 0.41 6.12 272 aussi que l’ar rimage de la
Shaw SJR.B 27.47 -0.12 -0.43 322 HB NYMEX NG BEAR HND 7.11 0.29 4.25 1921
Shoppers Drug Mart SC 60.83 0.00 0.00 0 CAMECO CORP CCO 22.82 0.92 4.20 1194 main-d’œuvre aux postes va-
Tim Hortons THI 59.48 -0.16 -0.27 149 MAG SILVER CORP MAG 10.04 0.35 3.61 209 cants doit être prioritaire. « Si
Transat A.T. TRZ.B 9.16 -0.06 -0.65 7 ENDEAVOR SILVER EDR 6.60 0.22 3.45 201 vous demandez à un chef de
Yellow Media Y 18.80 0.17 0.91 33 DUNDEE PRECIOUS DPM 5.30 0.17 3.31 268
VALEANT VRX 134.67 3.85 2.94 232 PME au Québec s’il a de la dif-
ÉNERGIE ENERGY FUELS INC EFR 8.04 0.23 2.94 112 ficulté à recruter de la main-
Cameco CCO 22.82 0.92 4.20 1194 HUDBAY MINERALS HBM 10.91 0.31 2.92 1879 d’œuvre, il va vous dire oui.
Canadian Natural CNQ 48.49 0.17 0.35 1303 FORTUNA SILVER FVI 6.11 0.16 2.69 236
Canadian Oil Sands COS 23.64 -0.14 -0.59 545 Donc pénurie, rareté, peu im-
Enbridge ENB 52.66 0.16 0.30 556 LES PERDANTS EN % por te, le problème demeure le
EnCana ECA 23.11 -0.13 -0.56 1021 PRETIUM RESOURCES PVG 8.48 -0.43 -4.83 825 même : on a du mal à recruter
Enerplus ERF 25.29 -0.11 -0.43 182 HB NYMEX NG BULL HNU 11.33 -0.50 -4.23 791
Pengrowth Energy PGF 7.11 -0.04 -0.56 306 des employés pour combler les
PAINTED PONY PPY 11.56 -0.48 -3.99 816
P√©troli√®re Imp√©riale IMO 57.04 -0.52 -0.90 539 WESTJET AIRLINES WJA 26.08 -0.91 -3.37 266 postes qui sont disponibles »,
Suncor Energy SU 44.59 -0.03 -0.07 1009 ADVANTAGE OIL & AAV 5.72 -0.19 -3.21 380 lance sa vice-présidente, Mar-
Talisman Energy TLM 10.57 -0.14 -1.31 560
TransCanada TRP 54.28 -0.15 -0.28 708
CANYON SERVICES FRC 16.94 -0.56 -3.20 615 tine Hébert.
EXCHANGE EIF 18.68 -0.60 -3.11 100
Valener VNR 15.80 0.04 0.25 27 CANADIAN ENERGY CEU 30.33 -0.93 -2.98 133
Cette réalité s’obser ve se-
FINANCIÈRES ATHABASCA OIL CORP ATH 6.77 -0.19 -2.73 1105 lon elle à chaque extrémité
B. CIBC CM 98.60 0.04 0.04 527 PACIFIC RUBIALES PRE 20.37 -0.56 -2.68 715 du spectre, autant en ce qui
B. de Montr√©al BMO 81.41 -0.14 -0.17 671 LES GAGNANTS EN $ concer ne la main-d’œuvr e
B. Laurentienne LB 50.69 -0.21 -0.41 19 non qualifiée que les travail-
B. Nationale NA 47.67 -0.06 -0.13 888 VALEANT VRX 134.67 3.85 2.94 232
B. Royale RY 79.95 0.25 0.31 1853 CAMECO CORP CCO 22.82 0.92 4.20 1194 leurs spécialisés.
B. Scotia BNS 72.81 -0.20 -0.27 1044 CANADIAN PACIFIC CP 209.71 0.62 0.30 361 LA PRESSE CANADIENNE
B. TD TD 55.44 -0.05 -0.09 1117 FRACO-NEVADA CORP FNV 60.97 0.52 0.86 282
Faire davantage
223 DREAM HARD ASSET DRA.UN 7.11 0.41 6.12 272
Brookfield Asset
Cominar Real
Corp. Fin. Power
Fin. Manuvie
BAM.A
CUF.UN
PWF
MFC
47.60
18.78
34.55
21.94
-0.27
0.07
-0.02
-0.12
-0.56
0.37
-0.06
-0.54
84 MAG SILVER CORP
197 METHANEX CORP
1154 HUDBAY MINERALS
MAG
MX
HBM
10.04
71.19
10.91
0.35
0.33
0.31
3.61
0.47
2.92
209
226
1879
Vente de magasins Loblaw : pour les immigrants
Mme Hébert encourage par
exemple le gouvernement à en
Fin. Sun Life
Great-West Lifeco
Industrielle All.
Power Corporation
SLF
GWO
IAG
POW
40.82
31.14
48.66
31.40
-0.24
-0.01
-0.11
-0.01
-0.58
-0.03
-0.23
-0.03
459 HB NYMEX NG BEAR
179 INTER PIPELINE
65 LES PERDANTS EN $
242 AUTOCANADA INC
HND
IPL
7.11
33.34
0.29
0.28
4.25
0.85
1921
329
le Bureau de la concurrence faire davantage pour accueillir
des immigrants qui sont sus-
ceptibles de combler ces be-
TMX
INDUSTRIELLES
Air Canada
X

AC.B
57.20

9.71
-0.17

0.01
-0.30

0.10
6 LINAMAR CORP
DOLLARAMA INC
1139 MAGNA INTL INC
ACQ
LNR
DOL
MG
74.00
62.68
88.84
117.45
-1.74
-1.61
-1.16
-0.96
-2.30
-2.50
-1.29
-0.81
121
152
160
305
approuve les transactions soins précis et d’encourager la
formation en entreprise.
Cette dernière idée séduit
Bombardier BBD.B 3.78 0.00 0.00 3969 CANADIAN ENERGY CEU 30.33 -0.93 -2.98 133
CAE
Canadien Pacifique
Chemin de fer CN
CAE 14.00
CP 209.71
CNR 72.95
0.12
0.62
-0.13
0.86
0.30
-0.18
403 WESTJET AIRLINES
361 EXCHANGE
838 CANADIAN UTIL LTD
WJA
EIF
CU
26.08
18.68
39.48
-0.91
-0.60
-0.59
-3.37
-3.11
-1.47
266
100
221
O ttawa — Le Bureau de la
concurrence a approuvé
lundi la vente par Loblaw de
tation de pharmacies situées
dans neuf de ses épiceries en
Ontario ainsi qu’à Ter re-
le ministre Blais, qui souhaite
que le Québec s’inspire du
« modèle allemand ».
SNC-Lavalin SNC 56.46 0.18 0.32 148 ATCO LTD ACO.X 50.59 -0.56 -1.09 128
quatre de ses magasins, ce qui Neuve-et-Labrador. Celui-ci encourage notam-
Transcontinental TCL.A 14.42 -0.16 -1.10 78 PACIFIC RUBIALES PRE 20.37 -0.56 -2.68 715
TransForce TFI 24.93 -0.07 -0.28 72 lui permettra de se conformer Le Bureau avait approuvé la ment les futurs diplômés à ac-
Consultez toutes les cotes boursières à certaines de ses conditions transaction en mars dernier cumuler les expériences en
ENTREPRISES DE MATÉRIAUX sur www.decisionplus.com dans le cadre de la transaction mais avait exprimé des inquié- milieu de travail. «
Agrium AGU 97.93 -0.29 -0.30 277
Barrick Gold ABX 20.51 -0.11 -0.53 1307 de 12,4 milliards qui permettra tudes quant à la concurrence On est encore loin du mo-
Goldcorp G 29.83 -0.16 -0.53 1224
CENTRE D’ANALYSE
ET DE SUIVI DE
INDICES QUÉBÉCOIS au détaillant de mettre la main dans 27 marchés, où il y avait dèle allemand, mais on pour-
Kinross Gold K 4.48 0.01 0.22 982 L’INDICE QUÉBEC
L’indice Québec est une initiative
Indice Fermeture var. pts var. % sur Shoppers Drug Mart. à la fois une épicerie apparte- rait s’en rapprocher grâce à
Mines Agnico-Eagle AEM 44.57 -0.25 -0.56 749
Potash POT 38.35 -0.38 -0.98 1078
du Département de finance de l’Université
de Sherbrooke et
de l’Institut de recherche en
IQ30 1961,30 -2,96 -0,15 Deux magasins No Frills qui nant à Loblaw et un magasin des mesures qui facilitent les
Teck Resources TCK.B 25.37 0.14 0.55 886
économie contemporaine
IQ120 1989,37 -1,10 -0,06 appartiennent à Loblaw et qui Shoppers Drug Mart. L’orga- stages et en faisant en sor te
sont situés à Elmira et Blen- nisme fédéral a souligné que que les employeurs soient un
heim, en Ontario, seront ainsi Loblaw devra également ven- peu plus près des milieux de
vendus à l’épicier québécois dre des magasins dans 14 au- formation », soutient-il.
Metro. tres marchés au pays. Sans nier complètement
De plus, deux magasins Re- Les magasins doivent être l’existence d’un problème, un
medy’s appar tenant à Shop- vendus à un nouveau proprié- rapport de la Banque TD pu-
pers situés à Dalhousie et St. taire qui poursuivra leur ex- blié en octobre dernier réfu-
Stehpen, au Nouveau-Bruns- ploitation. Le consentement tait « l’idée selon laquelle le
wick, passeront dans le giron n’autorise pas Loblaw à sim- Canada fait face à une immi-
du Groupe Jean Coutu. plement fermer ces magasins. nente crise des compétences ».
Par ailleurs, Loblaw cédera
à Remedy’s la licence d’exploi- La Presse canadienne Le Devoir
L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4 B 3

ECONOMIE
Les Canadiens
s’attendent à avoir
remboursé leur prêt
hypothécaire à 58 ans
T oronto — En moyenne,
les Canadiens s’attendent
à avoir remboursé leur prêt
montant des versements et
18 % ont effectué un paiement
anticipé ou un paiement forfai-
hypothécaire à 58 ans, soit une taire. La CIBC af fir me que
légère augmentation compara- même de petits changements
tivement à l’an dernier, alors peuvent entraîner d’impor-
qu’ils s’attendaient à se libérer tantes économies à long
de leur prêt à 57 ans, selon un terme.
sondage de la Banque CIBC. Par exemple, quelqu’un qui
Toutefois, ce sondage, réa- compte un prêt hypothécaire
lisé par Angus Reid, permet de de 250 000 $ avec un taux d’in-
constater de sérieuses dif fé- térêt de 4,99 % et une période
rences à travers le pays. Par d’amor tissement de 25 ans
exemple, les propriétaires en peut s’attendre à économiser
Colombie-Britannique ne près de 35 000 $ en ajoutant
croient pas être en mesure de 147 $ à ses versements men-
rembourser leur prêt hypothé- suels de 1453 $. Le même pro-
caire avant d’avoir atteint l’âge priétaire peut épargner jusqu’à
de 66 ans, tandis que ceux de 30 000 $ d’intérêt en faisant un
l’Alberta prévoient y arriver à versement de 726 $ aux deux
55 ans. L’âge moyen est de 56 semaines, au lieu d’attendre la
ans au Québec, 57 ans au Ca- fin du mois pour faire un seul
nada atlantique et en Ontario, versement.
et 58 ans au Manitoba et en Ce sondage a été mené en
Saskatchewan. ligne les 21 et 22 mai auprès
L’étude permet également de 1509 Canadiens adultes.
RYAN REMIORZ LA PRESSE CANADIENNE d’apprendre que plus de la L’Association de la recherche
Le siège social de Valeant à Montréal moitié des personnes ques- et de l’intelligence marketing
tionnées tirent profit des fai- (ARIM), association sans but
bles taux d’intérêt actuels pour lucratif qui représente tous les

Valeant porte plainte contre Allergan rembourser leur prêt plus rapi-
dement. Ainsi, 55 % des Cana-
diens ont dit prendre une ou
plusieurs mesures pour rem-
aspects de l’industrie du son-
dage, estime que les enquêtes
en ligne ne peuvent pas pré-
senter une marge d’erreur dé-

auprès des autorités de réglementation bourser leur prêt hypothécaire


plus rapidement, contre 68 % il
y a un an. Parmi eux, 32 % ont
accéléré la fréquence des ver-
finitive en raison de leur mé-
thode d’échantillonnage non
aléatoire.

ROSS MAROWITS tile pour la société califor- États-Unis ont connu une part lundi de son intention de sements, 28 % ont augmenté le La Presse canadienne
nienne, qui fabrique le traite- croissance de 17 %, comparati- réduire ses ef fectifs de

V aleant Pharmaceuticals In-


ternational a porté plainte
ment contre les rides Botox.
Valeant accuse Allergan d’avoir
vement à l’an dernier, a aussi
indiqué Valeant.
quelque 13 %, ou 1500 em-
ployés, et de ne pas combler
contre Allergan auprès des or-
ganismes de réglementation
au Québec et aux États-Unis,
fait des déclarations trompeuse
en affirmant dans un document
soumis à la SEC, vendredi, que
« Le dénigrement continu de
Valeant par Allergan et les
constantes remises en question
250 postes actuellement libres,
dans le cadre de mesures de-
vant lui permettre d’accroître
Normand Chouinard
reprochant à l’entreprise d’in-
duire les investisseurs en er-
reur dans son combat contre
les ventes pharmaceutiques de
Bausch +Lomb stagnaient ou
régressaient.
du rendement de Bausch +Lomb
démontrent un manque fla-
grant de connaissances sur les
son efficience et sa producti-
vité. Allergan a aussi indiqué
avoir vu au deuxième trimes-
devient le numéro deux
l’offre publique d’achat hostile
la visant.
Valeant a annoncé lundi
Valeant a acquis Bausch
+Lomb pour une somme de
8,7 milliards, l’an dernier, et
affaires de Valeant », a déploré
le président et chef de la direc-
tion de Valeant, Michael Pear-
tre son bénéfice net augmen-
ter de 16 %, à 417,2 millions, ou
1,37 $US par action, comparati-
du Fonds de solidarité
avoir communiqué avec l’Au- estime que l’intégration du fa- son, dans un communiqué. vement à celui de 359,9 mil-
torité des marchés financiers
(AMF), au Québec, et la Secu-
rities and Exchange Commis-
bricant de produits pour les
yeux est un « modèle parfait »
pour son projet de fusion avec
« Valeant est propriétaire de
Bausch +Lomb depuis 11 mois
et l’entreprise a connu un excel-
lions, ou 1,19 $US par action,
de la même période il y a un
an.
N ormand Chouinard a été
nommé premier vice-pré-
sident aux investissements du
cupé les postes de vice-prési-
dent principal aux investisse-
ments, division des r es-
sion (SEC), l’organisme amé- Allergan. Les activités mon- lent rendement, générant une Les revenus de la société Fonds de solidarité FTQ. Il oc- sources naturelles, des indus-
ricain de réglementation et de diales de prescription pharma- croissance interne totale de ont grimpé de 17 %, à 1,86 mil- cupe le poste laissé vacant de- tries et de la consommation,
contrôle des marchés finan- ceutique de Bausch +Lomb 11 % depuis l’acquisition, alors liard, contre 1,6 milliard au puis l’accession de Gaétan Mo- puis de chef des investisse-
ciers. L’entreprise de Laval a ont augmenté d’environ 6 % au que 90 % de cette croissance est deuxième trimestre de l’an rin à la présidence de l’institu- ments de l’organisation.
of fer t environ 50 milliards deuxième trimestre de 2014, attribuable aux volumes », a-t-il dernier. tion québécoise. Auparavant, il avait travaillé
$US dans le cadre d’une offre alors que les activités de pres- ajouté. M. Chouinard exerçait, de- au sein de BMO Groupe finan-
publique d’achat (OPA) hos- cription pharmaceutique aux Par ailleurs, Allergan a fait La Presse canadienne puis trois ans, la fonction de cier, de la Banque de dévelop-
chef des investissements de pement du Canada et du Mou-
l’organisation. « En plus d’être vement Desjardins.
un investisseur expérimenté et Pour sa par t, M. Morin a

Cimenterie en Gaspésie : la CAQ maintient la reconnu au sein du milieu des


af faires au Québec, Normand
Chouinard possède une excel-
accédé aux plus hautes fonc-
tions du Fonds FTQ en juin
der nier. Premier vice-prési-

pression sur le ministre de l’Environnement lente compréhension de la mis-


sion socioéconomique du
Fonds », fait ressor tir Gaétan
Morin, président et chef de la
dent aux investissements,
Gaétan Morin devenait alors
le nouveau président de l’ins-
titution en r emplacement
direction. M. Chouinard ac- d’Yvon Bolduc, qui a été re-

L a Coalition avenir Québec


(CAQ) maintenait la pres-
sion, lundi, sur le ministre de
qu’il a le pouvoir de demander au BAPE de
faire un peu la lumière, de l’informer sur la
tenue de ce projet-là. Et compte tenu que le
cède également au comité de
direction du Fonds de solida-
rité FTQ.
mercié cet hiver après la dif-
fusion d’écoutes électr o-
niques à la commission Char-
l’Environnement dans le dos- ministre a dit qu’il n’avait pas le pouvoir, Sa car rière a débuté au bonneau. Le fonds fiscalisé
sier de la cimenterie de Port- bien, moi, je veux qu’il nous fournisse la Fonds en 1998, alors qu’il était abritait un actif net de 10,1 mil-
Daniel. D’autant que contraire- preuve réglementaire», a déclaré M. Martel. directeur général du Fonds ré- liards au 31 mai 2014. Il se dit
ment à ses dires, David Heur- La cimenterie de Port-Daniel-Gascon, un gional de solidarité FTQ Mon- partenaire, directement ou par
tel aurait lui-même signé l’au- projet de 1,1 milliard, est appuyée par térégie. Après une brève es- l’intermédiaire de l’un des
torisation d’exclure le projet à 450 millions de fonds publics, si on inclut cale chez Accès Capital, une membres de son réseau, de
l’examen du BAPE. l’engagement de la Caisse de dépôt. ancienne filiale de la Caisse de plus de 2450 entreprises. Avec
Le député de Nicolet-Bécan- dépôt et placement du Qué- 613 958 actionnaires-épar-
cour et porte-parole de la CAQ Heurtel s’explique bec, M. Chouinard a réintégré gnants, il participe à la création,
en matière d’environnement, Dans un communiqué émis en début de le Fonds en 2004 à titre de di- au maintien et à la sauvegarde
Donald Martel, est revenu à la soirée vendredi, David Heurtel tentait de recteur des investissements de plus de 172000 emplois.
charge lundi. « Alors que pen- faire le point. « Tout en soutenant la en agroalimentaire, chimie et
dant des semaines le ministre a construction de la cimenterie de Port-Daniel plasturgie. Il a par la suite oc- Le Devoir
affirmé que les droits acquis de […] je m’assure que les lois et règlements
l’entreprise l’empêchait de de- environnementaux en vigueur soient respec-
mander un examen du BAPE,
il a été révélé que c’est lui-
tés et appliqués avec rigueur. À l’instar de
tout projet industriel, le (ministère) suivra
Deuxième trimestre avaient été en hausse de 11 %.
La Presse canadienne
même qui a signé le certificat de près les différentes phases d’évolution du positif pour le CN
d’autorisation de l’entreprise le
3 juin dernier. L’argument
projet afin de s’assurer du respect des normes
environnementales.» Le Canadien National a en-
Monique Vialatou
d’impuissance juridique du mi-
nistre ne tenait déjà pas la
Le ministre a repris son argument vou-
lant qu’« en 1995, le Ministère a procédé à
grangé des profits de 847 mil-
lions au deuxième trimestre,
à la présidence
route puisque le projet actuel de
cimenterie est deux fois plus
une modification législative de la Loi sur la
qualité de l’environnement (LQE) pour per-
en hausse de 18 %, alors que
ses revenus ont bondi de 17 %
de BNP Paribas
gros que celui qui avait été
lancé en 1996. Maintenant, on
mettre l’assujettissement de certaines catégo-
ries de projets industriels. Par la suite, le rè-
pour s’établir à 3,1 milliards.
Le CN a expliqué lundi que
au Canada
sait qu’en plus, c’est le ministre SOURCECAQ glement sur l’évaluation et l’examen des im- cette performance pour la pé- Le conseil d’administration de
lui-même qui a autorisé le pro- Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour et porte- pacts sur l’environnement a été modifié et riode terminée le 30 juin in- BNP Paribas a annoncé la no-
jet du point de vue environne- parole de la CAQ en matière d’environnement mis en vigueur le 22 février 1996 […] cluait un gain net de 13 mil- mination de Monique Vialatou
mental et avait donc toute la Jusqu’en 1996, les projets industriels d’enver- lions découlant d’un gain sur à titre de présidente et chef de
latitude nécessaire pour agir », a soutenu par le promoteur du projet, Ciment McIn- gure n’étaient pas assujettis à la procédure une opération non monétaire la direction de BNP Paribas au
le porte-parole de la CAQ. nis. M. Martel pense, au contraire, que le d’évaluation environnementale et étaient au- avec un autre chemin de fer. Canada. Monique Vialatou tra-
En point de presse vendredi à Québec, ministre peut demander au BAPE de faire torisés par un certificat d’autorisation […] Sur une base ajustée, le béné- vaille pour le Groupe BNP Pari-
le député Martel mettait en doute la ver- un examen du dossier, d’autant plus que Autrement dit, ces projets ne pouvaient être fice par action de l’entreprise bas depuis plus de 25 ans. Elle
sion du ministre de l’Environnement se- le projet a pris une ampleur considérable soumis au BAPE pour consultation publique a été de 1,03 $, en hausse par était responsable des activités
lon laquelle il n’a pas le pouvoir de sou- depuis sa présentation en 1995. « On dit puisque la LQE ne permet pas de tenir d’au- rapport à 83 ¢par action au de la banque en Thaïlande de-
mettre le projet à l’examen du Bureau que c’est un projet qui est à peu près deux diences publiques pour des projets nécessitant deuxième trimestre de 2013. puis 2008. Anne Marie Ver-
d’audiences publiques en environnement fois plus gros (qu’en 1995). C’est évident un certificat d’autorisation […] Notons éga- La plus grande société ferro- straeten, qui dirigeait les activi-
M. Heurtel a affirmé plus tôt ce mois-ci que, pour permettre la construction de lement que les règlements ne peuvent conte- viaire au pays a indiqué que tés canadiennes depuis 2010, a
qu’il était lié par une décision du précé- l’usine, ça prend un certificat d’autorisa- nir de clauses rétroactives.» les revenus des tonnes-milles été nommée à la tête de BNP
dent gouvernement péquiste qui a jugé tion. Et, pour que le ministre émette un ont grimpé de 14 % et que Paribas aux Pays-Bas.
recevables les études effectuées jusqu’ici certificat d’autorisation, moi, je prétends Le Devoir ceux des wagons complets Le Devoir
B 4 L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

ÉCONOMIE
Un ex-dirigeant de Sino-Forest accepte
de payer 6,3 millions et de témoigner
T oronto — L’ancien direc-
teur des finances de Sino-
Forest, David Horsley, a ac-
de Toronto.
David Horsley versera éga-
lement 700 000 $ dans le cadre
qu’il avait reconnu avoir failli
à la tâche en ignorant l’exis-
tence de sérieux problèmes
finances de Sino-Forest en
avril 2012, et il a quitté l’entre-
prise en septembre de la
cepté de payer un total de d’une entente avec la Com- qui auraient dû être connus même année.
6,3 millions et de témoigner mission des valeurs mobi- des investisseurs. Cinq autres dirigeants de la
contre d’autres ex-dirigeants lières de l’Ontario (CVMO), M. Horsley était soupçonné société forestière — Allen
de la société forestière chi- qui compte des dossiers en d’avoir enfreint la réglementa- Chan, Alber t Ip, Alfred C.T.
noise, qui s’est ef fondrée suspens impliquant d’autres tion de l’Ontario en matière Hung, George Ho et Simon
sous le coup d’allégations de anciens dirigeants de Sino-Fo- de valeurs mobilières et Yeung — sont également
fraude massive. rest. En outre, M. Horsley d’avoir agi à l’encontre de l’in- soupçonnés d’avoir menti aux
La majeure par tie de l’ar- s’est vu interdire à vie par la térêt public. investisseurs et d’avoir
gent, soit 5,6 millions, sera ver- CVMO d’être administrateur trompé les enquêteurs en
sée afin de régler des pour- ou dirigeant d’une société. Allégations ayant pris par t à un complot
suites en recours collectif in- L’organisme ontarien de ré- Les allégations visant David de fraude visant à gonfler les
tentées en Ontario et aux États- glementation a indiqué que Horsley avaient pour la pre- actifs et les revenus de Sino-
Unis par des investisseurs de rien ne prouvait que M. Hors- mière fois été soulevées par la Forest, selon des documents
Sino-Forest, qui a déjà été l’une ley avait été malhonnête, im- CVMO au printemps de 2012. de la CVMO.
des sociétés forestières à la va- prudent ou qu’il avait délibé- David Horsley a démissionné
leur la plus élevée à la Bourse rément fermé les yeux, mais de son poste de directeur des La Presse canadienne

JACQUES NADEAU LE DEVOIR


Le siège social de SNC-Lavalin à Montréal
Jacob obtient un sursis d’un mois
SNC-Lavalin obtient
un contrat de plus L e détaillant de vêtements
pour femme Jacob, en fail-
lite, a obtenu lundi un sursis
d’un mois pour mettre en

de 425 millions avec place un plan de restructura-


tion qui lui per mettrait de
maintenir ouverts certains de

Les Diamants Stornoway ses magasins.


La Cour supérieure du Qué-
bec a prolongé jusqu’au 22 août
la protection
Le
S NC-Lavalin a affirmé lundi
avoir signé un contrat avec
Les Diamants Stornoway en
secteur isolé à 350 kilomètres
au nord de Chibougamau. La
production moyenne anticipée
dont profite l’en-
treprise montréa-
détaillant laise contre ses
vertu duquel elle fournira des est de 1,6 million de carats par de créanciers. Une
ser vices de gestion de projet, année. Stor noway, établie à por te-parole de
d’ingénierie détaillée, d’approvi- Longueuil, a affirmé que la pro- vêtements la chaîne de ma-
sionnement et de gestion de la duction commerciale devrait gasins, Cristelle
construction pour le projet de débuter au deuxième trimestre pour Basmaji, a af-
diamants Renard dans la région de 2017. fir mé que le
de la baie-James. Le gouvernement du Québec femme a temps addition-
La société montréalaise n’a a déjà affirmé que les 30 mois été créé nel serait utilisé
pas dévoilé le montant du nécessaires à construire les ins- pour compléter
contrat, mais a indiqué lundi tallations créeraient environ en 1977 le plan de re-
que les travaux qui seraient 600 emplois, tandis que les acti- structuration et
effectués dans le cadre de ce vités minières créeraient 475 obtenir du financement.
pr ojet étaient évalués à emplois directs et 600 emplois Les détails relatifs au nombre
425 millions. indirects. d’établissements qui demeure-
La firme de construction et À sa mise en fonction, la ront ouverts, tout comme leur
d’ingénierie montréalaise a in- mine devrait faire du Québec le situation, font l’objet d’entre-
diqué qu’elle fournira des ser- sixième plus important produc- tiens, a affirmé Mme Basmaji,
vices pour l’usine de traitement teur de diamants au monde. ajoutant ne pas être en mesure
du minerai, une centrale au gaz Stornoway s’est assurée d’un d’en dire davantage.
naturel liquéfié (GNL) et d’au- financement de 946 millions Jacob a fait faillite en mai et
tres installations de service sur pour la mine Renard de la part a entrepris de liquider ses
place, dont des installations de d’Investissement Québec et de stocks dans chacun de ses 92
traitement d’eau. SNC-Lavalin la Caisse de dépôt et placement magasins à travers le pays. La
avait auparavant participé à la du Québec. La province compte société se trouvait sous la pro-
phase d’ingénierie préliminaire un investissement de 29 % dans tection de la Loi sur les arran-
du projet, qui a débuté en 2012. le projet, qui se traduira en gements avec les créanciers GRAHAM HUGHES LA PRESSE CANADIENNE
La constr uction devrait 1 milliard en impôts et intérêts des compagnies depuis no- Jacob a fait faillite en mai et a entrepris de liquider ses stocks dans chacun de ses 92 magasins à
s’achever en décembre 2016. selon le ministre de l’Écono- vembre 2010, alors qu’elle a travers le Canada.
Le projet d’environ 1 milliard mie, de l’Innovation et des Ex- procédé à une réorganisation
est la première exploitation de portations, Jacques Daoust. de ses activités qui incluait la détaillant québécois Jacob a l’in- tantes difficultés financières, der nières années ainsi que
diamants au Québec, et est dé- fermeture d’une cinquantaine tention de fermer ses 92 bou- le détaillant québécois s’était par l’ar rivée de nouveaux
veloppé par Stornoway dans un La Presse canadienne de magasins. tiques à travers le Canada au placé à l’abri de ses créan- concur rents qui ont gr ugé
Jacob, entreprise fondée en cours des prochaines semaines. ciers en novembre 2010, no- des par ts de marché aux dé-
1977, a cependant expliqué ne Les boutiques de l’entreprise tamment en raison de pertes taillants canadiens. Selon lui,
BlackBerry : la direction de LiveOps,
comme nouveau chef des opé-
pas avoir été en mesure de re-
trouver le chemin de la rentabi-
établie à Montréal devaient de-
meurer ouver tes encore
estimées à 45 millions, en
plus de procéder à une re-
il s’agit des principaux fac-
teurs ayant « mené à l’insolva-
nouveau chef des rations. Ce dernier sera no-
tamment responsable du déve-
lité ou de trouver de nouvelles
sources de financement.
quelques semaines afin de pro-
céder à une liquidation de la
str ucturation qui s’était tra-
duite par la suppression de
bilité de l’entreprise. Je sou-
haite aux détaillants cana-
opérations loppement des applications
pour la plateforme BlackBerry Annonce en mai
marchandise, a indiqué la so-
ciété, mardi, par voie de com-
nombreux emplois ainsi que
d’enseignes.
diens de passer à travers ces
moments économiques dif fi-
Waterloo — BlackBerry a an- 10, du marketing, du service à L’entreprise annonçait au dé- muniqué. Quelque 1500 per- Le président et fondateur ciles », soulignait-il, dans un
noncé la nomination de Marty la clientèle ainsi que du but de mai devoir fermer bou- sonnes travaillent pour Jacob, de Jacob, Joey Basmaji, justi- communiqué laconique.
Beard, qui était jusqu’à tout ré- contrôle de la qualité. tique. Forcé de constater d’après son site Internet. fiait sa décision par le
cemment président et chef de La Presse canadienne l’échec de sa restructuration, le Aux prises avec d’impor- contexte économique des La Presse canadienne

Téléphone : 514 985-3322 Courriel :


Télécopieur : 514 985-3340 LES PETITES ANNONCES petitesannonces@ledevoir.com

170 575 598 598


160 160

I •N •D •E •X
HORS FRONTIÈRES EUROPE
APPARTEMENTS ET APPARTEMENTS ET À LOUER DÉMÉNAGEMENTS SERVICES DIVERS SERVICES DIVERS
LOGEMENTS À LOUER LOGEMENTS À LOUER
R E G R O U P E M E N TS D E R U B R I Q U E S 1ER AOÛT - LIGNE BLEUE OUTREMONT - 5, Vincent d'Indy
PROVENCE
Vallée du Rhône
LES DÉMÉNAGEMENTS
BRETON-SAVARD
6 1/2 semi meublé, 3 c.c. fermées, 11/2, 31/2, 41/2 rénovés Maison de village dans le Emballage - Entreposage - Pianos.
100 • 199 IMMOBILIER RÉSIDENTIEL Rénové, lumineux, tranquille.
Prox. tous services.2/10 min à pied
près métro, UdeM. Poêle/frigo.
Chauffé, eau chaude. Ascenceur.
quartier médiéval de Nyons.
2 c.c. 2 s. de b. Toute équipée.
Assurances compl. Estim. gratuite.
info@bretonsavard.com
100 • 150 Achat-vente-échange
160 • 199 Location 1 350 $. Stat. disp. 514 728-7208 514 737-8055 514 735-5331 Terrasse ensoleillée. Internet. 514 254-1447
micheline.caron@gmail.com www.bonnevisite.ca/nyons
200 • 299 IMMOBILIER COMMERCIAL PLATEAU - Le Dauphin - 16ème mariehalarie@gmail.com 695 695
200 • 250 Achat-vente-échange 819 658-1218
251 • 299 Location
DISCRIMINATION 1 1/2 cuisinette fermée. Pisc., gym, AUTOMOBILES AUTOMOBILES
INTERDITE sauna. Enquête de crédit. Juillet. 303
300 • 399 MARCHANDISES La Commission des droits de la 850$ chauffé 514 523-6927
ANTIQUITÉS Dans le cadre de l’exposition du
personne du Québec rappelle que
400 • 499 OFFRES D’EMPLOI lorsqu'un logement est offert en lo- ROSEMONT (prox. Parc Molson).
MTM International
Granby international des voitures anciennes,
qui se tiendra les 26 et 27 juillet 2014,
cation (ou sous-location), toute per- 5 1/2 traditionnel. Impeccable.
500 • 599 PROPOSITIONS D’AFFAIRES sonne disposée à payer le loyer et Rénové en 2011. 1200$/mois. Nous achetons : or, argent, au parc Daniel Johnson à Granby. Un encan de
ET DE SERVICES à respecter le bail doit être traitée 514 840-2042. bijoux et tous objets de collections
Vente de successions
véhicules de 1994 et moins aura lieu
en pleine égalité, sans distinction, Détails à www.6571.ca le samedi 26 juillet à compter de 10h. Bienvenue
600 • 699 VÉHICULES exclusion ou préférence fondée sur 170
mtminternational.ca aux vendeurs et acheteurs! Pour inscrire un véhicule :
514-527-1526
HORS FRONTIÈRES EUROPE
la race, la couleur, le sexe, la gros-
sesse, l'orientation sexuelle, l'état À LOUER 307 450 659-6209 514 212-2272
civil, l'âge du locataire ou de et à LIVRES ET DISQUES
ses enfants, la religion, les convic- PARIS

LES PETITES ANNONCES


tions politiques, la langue, l'origine Atelier-loft meublé,
LIBRE JUILLET et AOÛT. *Librairie Bonheur d'Occasion*
ethnique ou nationale, la condition achète à domicile livres de qualité
sociale, le handicap ou l'utilisation Équipé, 2 chambres, ensoleillé,
calme, sur allée privée, en tout genre. 514 914-2142
d'un moyen pour pallier ce handi- 1317, av. du Mont-Royal Est
table à l'extérieur sous les arbres.
DU LUNDI AU VENDREDI cap.
Sympathique quartier de Belleville.
515
DE 8H30 À 17H00 LAVAL Métros Cartier/Concorde
Métro Télégraphe (15 min. de Châ-

Pour placer, modifier ou annuler votre Haut duplex, 5 1/2 ensoleillé.


telet). 2800$/mois (800$/sem).
33.1.40.30.09.14 INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE
Frais peint. Près parc et services. riouxchristian@yahoo.com
annonce, téléphonez avant 14 h 30 Rue paisible. Non-fum. http:riouxchristian.e-monsite.com/ VOTRE ORDINATEUR B0GUE
pour lʼédition du lendemain. Disp juil/août. 860$ 450 933-6171 OU RALENTIT ?

514-985-3322 PARIS VII - XV Champ-de-Mars Mise à jour et réparation


MOREAU & SHERBROOKE P.C., Mac et portables.
Téléphone: Site exceptionnel - 2 1/2 rénové 08
10 ans d'exp. Service à domicile.

Télécopieur: 514-985-3340
R.de c.1500 p.c., aspect loft, réno- Tt équipé, très ensoleillé. Sur jardin
vé avec goût, calme, bois franc, Sem/mois 514 272-1803 514 573-7039 Julien
Stat. Jardin. 2 min. métro. 1 675$.
petitesannonces@ledevoir.com 514 848-9770 514 206-9770
Conditions de paiement : cartes de crédit
OUTREMONT - 190 Willowdale
s r r TM 3 1/2 rénovés, près métro, UdeM.
Chauffés, eau ch., poêle/frigo, asc.
514 738 5663 - 514 735-5331
L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4 B 5

ÉCONOMIE
L’Afrique du Sud promet orthodoxie
financière et réduction du déficit budgétaire
L e Cap — Malgré la moro-
sité du climat économique
et la faiblesse de la croissance,
le gouvernement sud-africain
entend maîtriser ses dépenses
afin de contenir la dette et faire
baisser son déficit budgétaire, a
indiqué lundi le ministre des Fi-
nances Nhlanhla Nene.
La hausse des taux d’intérêt
— qui aussi renchérit le service
de la dette —, la baisse des prix
des matières premières et la
chute du rand — qui a nourri
l’inflation — réduisent la marge
de manoeuvre du gouverne-
ment, mais M. Nene estime
qu’il sera en mesure de tenir
ses comptes.
«La situation devrait s’amélio-
rer ces prochains temps, et le défi-
cit budgétaire devrait être réduit
à 4 % du PIB en 2014-2015
(contre 4,2% l’année précédente,
ndlr), et 2,8% en 2016-2017», a
déclaré le ministre des Finances
au Parlement avant le vote du
budget. «Si la croissance conti-
nue à décevoir, cet objectif sera
beaucoup plus difficile à attein-
dre », a reconnu le ministre.
«Mais le gouvernement reste dé-
terminé à préserver sa capacité fi-
nancière, et d’autres mesures se-
BILL WOLF ASSOCIATED PRESS ront prises si nécessaire pour at- ETER DEJONG ASSOCIATED PRESS
Pour élever un bœuf, un agriculteur aura ainsi besoin d’une teindre nos objectifs», a-t-il ajouté. Ramasseurs de déchets en matière plastique à Johannesbourg, la capitale économique sud-africaine
surface 28 fois plus étendue que pour produire des œufs.
Dette publique et la valeur réelle de nos dé- Les économistes ne cessent la sidérurgie et les construc-
AGRICULTURE Le gouvernement entend sta- penses sociales sera maintenu. de revoir leurs prévisions à la tions mécaniques, qui pourrait
biliser la dette publique, qui a Mais les limites budgétaires se- baisse, la banque centrale du gripper toute l’industrie manu-
triplé depuis la crise financière ront beaucoup plus fortes, et il pays les ayant par exemple ré- facturière s’il se prolonge.
Le bœuf, une source de de 2008-2009 et devrait attein-
dre bientôt les 2000 milliards
de rands (200 milliards $CAN,
faudra absolument garantir une
répar tition ef ficace des res-
sources, avec un bon rappor t
duites jeudi, n’espérant plus
que 1,7 % cette année et 2,9 %
en 2015.
Échaudés par les grèves à répé-
tition, les économistes s’inquiè-
tent en outre pour l’approvision-

protéines qui coûte près de 60 % du PIB). Pour ce


faire, il va fixer un plafond aux
dépenses publiques, a relevé
M. Nene.
coût-bénéfices», a-t-il déclaré aux
députés.
La croissance a régulièrement
décru ces dernières années en
L’Afrique du Sud sort à peine
d’une très longue grève qui a
paralysé ses principales mines
de platine pendant cinq mois, et
nement en électricité du pays,
constamment au bord de la rup-
ture tant les centrales tournent
à pleine capacité.
cher à l’environnement «Ce plafond signifie que les dé-
penses vont continuer à croître,
Afrique du Sud, de 3,6% en 2011
à 2,5% en 2012 puis 1,9% en 2013.
est actuellement touchée par
un mouvement social affectant Agence France-Presse

W ashington — La produc-
tion de viande de boeuf
induit un coût environnemen-
tal bien plus élevé que celle de
tégories d’animaux », pointe
l’étude. La viande de bœuf
compte pour 7 % de l’ensemble
des calories consommées par
Le gouvernement du Zimbabwe veut rétablir
volaille, de porc ou de toute
autre source de protéines ani-
males, révèle une étude pu-
les Américains, rappelle-t-elle.
En conséquence, et pour sou-
lager le fardeau environne-
la confiance dans les banques
bliée lundi aux États-Unis. mental, les auteurs proposent
Pour élever un bœuf, un
agriculteur aura ainsi besoin
d’une surface 28 fois plus éten-
de réduire la consommation
de viande de bœuf. H arare — Le gouvernement
zimbabwéen veut que les
habitants déposent à nouveau
gent à l’extérieur du secteur des
services financiers », a-t-il noté,
regrettant que l’importance de
à vue, si bien qu’elles man-
quent de fonds pour prêter aux
entreprises, à relevé le minis-
Le Zimbabwe a abandonné
sa monnaie en 2009, reconnais-
sant plusieurs devises étran-
due que pour produire des Données analysées leurs économies dans les la dette extérieure du pays — tre. Les lois d’« indigénisa- gères — au premier rang des-
œufs ou de la viande de vo- Pour rédiger leur étude, banques afin d’éviter un plus de 10 milliards de dollars tion » du gouvernement zim- quelles le dollar américain —,
laille, rapporte cette étude pa- ces derniers ont analysé les manque de liquidités qui as- — empêche toute assistance babwéen, qui veulent que les pour mettre fin à une période
r ue dans les Proceedings of données ayant trait aux phyxierait toute l’économie, extérieure. entreprises étrangères cèdent d’hyperinflation qui a vu de
the National Academy of champs consacrés à l’éle- déjà fragile, du pays, a indiqué M. Chinamasa a reconnu la majorité du capital de leurs nombreux habitants du pays
Sciences (PNAS). De même, il vage, à l’utilisation des res- lundi le ministre des Finance. qu’une poignée de banques ont filiales locales à des autoch- perdre toutes leurs économies
faut 11 fois plus d’eau pour ir- sources en eau et aux engrais « Il est très impor tant que été confrontées à des pro- tones, ont en outre découragé et déserter les banques.
riguer les champs où poussent que leur ont fournies les mi- nous rétablissions la confiance blèmes de liquidités, mais es- la plupar t des investisseurs
les foins et grains dont se nistères américains de l’Agri- dans le secteur des services fi- time que la majorité des extérieurs. Agence France-Presse
nour rissent les bovins que culture, de l’Énergie et des nanciers », a souligné le minis- banques zimbabwéennes sont
pour les autres animaux d’éle- Affaires intérieures, pour les tre Patrick Chinamasa devant saines.
vage, selon les chercheurs du années 2000-2010. des députés. Les banques du pays dispo-
Bard College de New York, de Des représentants de la fi- « Beaucoup d’argent n’est pas sent de 4,7 milliards de dollars,
l’Université de Yale et de l’Ins- lière bovine américaine se sont bancarisé, il y a beaucoup d’ar- mais il s’agit surtout de dépôts
titut des Sciences Weizmann élevés contre la méthode utili-
de Rehovot, en Israël. sée pour cette étude. « L’étude
Les boeufs émettent aussi parue dans les PNAS est une
cinq fois plus de gaz à effet de simplification grossière du sys-
serre que les autres animaux tème complexe qu’est la chaîne
qui sont sources de protéines. de production de bœuf », s’est
Au total, l’élevage de bétail indigné Kim Stackhouse, une
destiné à la consommation responsable de l’Association
contribue à hauteur de 20 % américaine des éleveurs bo-
aux émissions de gaz à ef fet vins. « Le fait est que le bœuf
de ser re, et c’est aussi une produit par la filière bovine
source majeure de pollution américaine émet moins de gaz
des cours d’eau, relèvent les à ef fet de serre que celle de
scientifiques. n’importe quel autre pays », a-t-
« Et le boeuf est très claire- elle assuré à l’AFP.
ment l’animal le mois économe
en ressources parmi les cinq ca- Agence France-Presse

Embauches dans les


compagnies aériennes
américaines
W ashington — Les com-
pagnies aériennes amé-
ricaines ont procédé à des
de Southwest. En termes de
pourcentage, le nombre de
travailleurs de petits trans-
embauches pour un sixième por teurs à rabais progresse
mois consécutif, même si les plus rapidement par rapport à
gains d’emplois n’ont pas été celui des grandes compa-
significatifs. gnies aériennes.
Le dépar tement américain Spirit Airlines et Allegiant
du Transport a indiqué lundi Air ont notamment vu leur
que le nombre d’emplois à nombre d’employés croître
temps plein au sein des diffé- de 13 %.
rents transporteurs était éva- Toutes les compagnies aé-
lué à 385 619 en mai, en riennes majeures — sauf Uni-
hausse de 1,1 % par rappor t ted — ont engrangé des pro-
au même mois l’an dernier. fits au pr emier trimestr e
Il s’agit également d’un grâce à une forte demande.
sommet depuis le mois de Pour le gouver nement
septembre 2012. américain, deux employés à
Delta, American, US Airways temps partiel représentent un
et JetBlue ont embauché, mais travailleur à temps plein.
l’ef fectif a été réduit de 2,5 %
chez United et de 0,3 % du côté Associated press
B 6 L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

C’EST DU SPOR T !
LES SPORTS
Tout est bien
pression : on annule tout et on
se quitte bons copains, on s’est
JEAN aimés n’en parlons plus et la
vie continue.
DION Le golfeur a expliqué qu’il
s’était rendu compte qu’il
n’était pas prêt pour le ma-
amour, claironnait riage, et donné à entendre que

L’ le poète qui avait


tout à la fois trouvé
l’âme sœur et été interpellé
la liaison nuisait à son jeu, qui
en ef fet laissait à désirer de-
puis quelques mois. Le fait de
par les forces de l’ordre à l’oc- voyager aux quatre coins du
casion d’une manifestation sur monde pour la voir jouer ou
le droit de la rime pauvre au simplement la rencontrer l’em-
supplément de revenu garanti, pêchait de s’entraîner comme
c’est plus for t que la police. il l’aurait voulu et cela consti-
Même si la police se révèle de tuait une « distraction ». Selon
mauvais poil ce jour-là. Il rend des sources, la rupture aurait
aveugle, aussi, et comme le eu lieu à l’occasion d’une
poète est aussi pauvre que sa conversation téléphonique qui
rime et que ventre affamé n’a aurait duré un grand total de
point d’oreilles, on pressent trois (3) minutes.
confusément qu’il est mieux McIlroy n’a cependant pas
d’avoir du pif sinon son œuvre tardé à retourner sur le marché ANDREW VAUGHAN LA PRESSE CANADIENNE
s’en ressentira pas mal. des joueurs autonomes et il a Chantal Petitclerc, chef de mission de la délégation canadienne : « Après 20 années à penser juste à moi et à ma propre performance,
Mais quand l’amour fout le peut-être déjà trouvé preneuse c’est une belle sensation de ressentir de l’empathie et de souhaiter ce qu’il y a de mieux à tous les autres athlètes. »
camp, que se passe-t-il ? Alors puisqu’on lui prête ce qu’on ap-
là, ça dépend. Certains restent pelle un « intérêt amoureux »
prostrés en position fœtale pour la chanteuse et manne- GLASGOW 2014
pendant de longues années. quin irlandaise Nadia Forde,
D’autres entreprennent une
monumentale quête judiciaire
visant à dépouiller leur ci-de-
vant tendre moitié de l’ensem-
cela même si la presse britan-
nique d’enquête sur le terrain a
interviewé de ses proches à lui
et est arrivée à la conclusion
Le Canada s’installe
ble de ses possessions terres-
tres, de son estime de soi et de
la possibilité de seulement en-
visager que la vie puisse en-
provisoire qu’elle n’est pas telle-
ment son genre. Ce dossier
brûlant est bien sûr à suivre.
Quant à Wozniacki, elle a
aux Jeux du Commonwealth
core valoir un peu la peine d’abord paru très affectée par
d’être vécue. D’autres enfin la décision, mais il apper t LORI EWING nie d’ouver ture. Elle a guidé peu tout le monde à savourer le tés. Les autorités à Glasgow ont
passent leur chemin et son- qu’elle reprend du mieux : la à Glasgow une centaine d’athlètes, d’entraî- moment, a indiqué Nattrass. toutefois indiqué que le norovi-
gent qu’ils pour ront désor- semaine der rière, elle s’est neurs et de membres du per- C’est amusant. J’ai discuté avec rus était maintenant maîtrisé et
mais laisser des graines de
toasts dans le beurre, boire du
lait à même la pinte et regar-
même permis une petite pique
à l’endroit de McIlroy. Elle a
publié sur les Instagrams une
C hantal Petitclerc a assisté
au lever du drapeau cana-
dien d’innombrables fois au
sonnel d’encadrement de la dé-
légation canadienne lundi pen-
dant la séance de bienvenue.
les membres de l’équipe de bou-
lingrin aujourd’hui. Et avec les
gars du rugby. C’est vraiment
qu’on avait fermé les toilettes
identifiées comme étant la
source probable du problème.
der du football américain en photo d’elle-même marchant cours de son illustre carrière « C’est une nouvelle sensation plaisant et intéressant de voir et Mis à part cela, les prépara-
bobettes. sur un trottoir d’Istanbul en de 20 ans en tant qu’athlète pa- pour moi. Comme vous le sa- de rencontrer tous ces gens et de tifs en vue des Jeux de Glas-
À ce dernier titre, prenons compagnie d’une autre ralympique. Mais lundi après- vez, les athlètes peuvent être les entendre raconter ce qu’ils gow se sont bien déroulés. Il
par exemple Ror y McIlroy et joueuse, la Polonaise Mar ta midi, elle avait plutôt le sou- très égocentriques. Après 20 an- ont vécu. » n’y a pas eu de plaintes concer-
Caroline Wozniacki. Les deux Domachowska. Elle y men- rire d’un parent rempli de nées à penser juste à moi et à Le village des athlètes, qui nant la construction des instal-
sont d’anciens nos 1 mondiaux tionne que « cela fait trois ans fier té quand l’équipe cana- ma propre per formance, c’est se trouve à l’ombre de Celtic lations, les billets sont tous
dans leur discipline respective, que j’ai porté des talons hauts dienne a défilé à l’occasion de une belle sensation de ressentir Park — qui ser t habituelle- vendus pour plusieurs des
le golf et le tennis. Les deux pour sor tir ». Allusion fine au la traditionnelle cérémonie au de l’empathie et de souhaiter ce ment de domicile au club de compétitions et les athlètes se
sont, à 25 et 23 ans, de belles fait que McIlroy (5 pieds 9 cours de laquelle on hisse le qu’il y a de mieux à tous les au- soccer Celtic FC mais qui ac- disent enchantés par le village
jeunesses nord-irlandaise et pouces) est plus petit qu’elle drapeau au village des athlètes tres athlètes », a noté Petitclerc. cueillera la cérémonie de mer- où ils résident.
danoise promises à un avenir, (5 pieds 10) et qu’elle se gar- des Jeux du Commonwealth. L’équipe canadienne sera credi — était rempli d’athlètes Les Jeux regrouperont 4500
espérons-le, aussi superbe que dait de se grandir en sa pré- « C’est vraiment une expé- composée de 265 athlètes à qui déambulaient dans l’aire athlètes qui s’affrontant dans
leur récent passé (à quelques sence. La photo, il faut le dire, rience incroyable d’être ici, de ces Jeux. Ceux et celles qui as- des commerces. 17 spor ts en l’espace de
exceptions près). Ils se fré- a par la suite été retirée, mais regarder les athlètes se prépa- sistaient à la cérémonie de L’atmosphère positive tran- 11 jours. Le calendrier intégré
quentaient depuis un certain les Internets avaient fait déjà rer, a commenté Petitclerc. Je lundi avaient un grand sourire chait avec ce qu’on avait vu il y comprendra notamment
temps et le courant circulait si fait leur travail en la dissémi- suis à la retraite depuis six ans aux lèvres quand on a levé le a quatre ans, quand les organi- 22 épreuves paralympiques
bien entre eux qu’en décem- nant partout. maintenant, je me rappelle drapeau canadien et fait reten- sateurs se pressaient encore dans cinq sports.
bre dernier, dans le décor en- Puis, le même jour, di- donc comment c’est, mais en tir l’hymne national. pour finir les travaux au village L’objectif de l’équipe cana-
chanteur de l’Australie, McIl- manche, McIlroy a remporté même temps, j’ai assez de dis- Susan Nattrass, qui a parti- des athlètes et dans les diffé- dienne sera de reprendre sa
roy a fait la grande demande l’Omnium britannique et Woz- tance pour ne plus vouloir vivre cipé à six Jeux olympiques et rentes installations sportives place habituelle parmi les trois
et Wozniacki a répondu par niaki a gagné le tournoi d’Is- ça moi-même. Mais je leur sou- en sera à ses cinquièmes Jeux aux Jeux de New Delhi, en premiers pays au classement
l’af fir mative. Ils devaient tanbul. Malgré les apparences, haite toutes et tous de vivre les du Commonwealth au tir, sera Inde. Les critiques fusaient des médailles après avoir fini
convoler en justes épousailles tout est bien qui continue bien meilleurs moments possibles. » le porte-drapeau du Canada à alors de toutes parts en raison au quatrième rang à New
en novembre prochain. et la vie n’est pas qu’une La Québécoise de 44 ans, qui l’occasion de la cérémonie des retards mais aussi des Delhi derrière l’Australie, l’An-
Sauf que vous savez un peu chienne, ainsi qu’en peut té- a remporté 21 médailles para- d’ouverture. Lundi, elle a pro- conditions non hygiéniques. gleterre et l’Inde. Le Canada a
comment ça se passe dans le moigner Gerry McIlroy, pater- lympiques dont 14 d’or, est chef fité de l’occasion pour se mê- L’éclosion d’un virus gastro- décroché 76 médailles en
mer veilleux monde du nel de l’autre de son état. de mission du Canada à Glas- ler à ses compatriotes. intestinal a fait les manchettes à 2010, soit 26 d’or, 17 d’argent
spor t™, il ne faut point crier En 2004, alors que son fis- gow, en Écosse, où les XXes « C’est tellement un honneur Glasgow la semaine dernière et 33 de bronze.
victoire tant que le gong final ton était âgé de 15 ans, Gerry Jeux du Commonwelath démar- d’être ici, tu veux montrer que alors que 53 employés au vil-
n’a pas retenti et même encore avait parié 200 livres sterling rent mercredi avec la cérémo- tu l’apprécies. Et tu incites un lage des athlètes ont été affec- La Presse canadienne
là, on a vu souvent rejaillir le auprès du preneur aux livres
feu de l’ancien volcan qu’on Ladbrokes que Ror y rempor-
croyait trop vieux, ou du terait l’Omnium britannique TOUR DE FRANCE
moins quelque chose d’appro-
chant. En mai donc, la cérémo-
dans une fenêtre de 10 ans. La
cote était de 500 contre 1.
Scherbak sous
nie était organisée et les faire-
par t déjà envoyés lorsque
McIlroy a en quelque sor te
croulé sous la proverbiale
Gerr y a donc empoché
100 000 livres. Voilà un homme
qui a au moins autant de pif
que le poète.
Haut les cœurs contrat
Le Canadien de Montréal a mis
sous contrat pour trois ans l’at-
DAVID DESJARDINS nale déchirante, à tout juste à chaque étape son statut de taquant russe Nikita Scherbak,
quelques mètres de la ligne, grand maître de ce Tour. Oleg son choix de première ronde

C’ est le drame de la défaite


bien plus encore que les
grandes victoires qui font les
les sprinters ont repris Bauer
qui avait faussé compagnie à
Elmiger et allait gagner sa pre-
Tinkoff peut bien répéter à qui
veut l’entendre que son Al-
ber to Contador à lui aurait
(26e au total) au dernier repê-
chage amateur de la LNH.
L’ailier de 18 ans a compilé un
meilleurs récits sportifs. Et puis mière course sur le circuit de remporté l’épreuve s’il n’avait palmarès de 28 buts et 50
c’est un peu un devoir de mé- p r e m i è r e d i v i s i o n ( Wo r l d pas été contraint à l’abandon, passes en 65 matchs de saison
moire que d’écrire à propos de Tour). Le Néo-Zélandais était rien n’est moins sûr. Nibali régulière avec les Blades de
ceux qui touchent la gloire du dévasté, et nous aussi. Comme n’est pas juste en train de ga- Saskatoon, de la Ligue junior
bout du doigt avant de la voir si on avait privé un coureur de gner le Tour. Il triomphe. de l’Ouest, en 2013-2014.
s’évanouir sous leurs yeux : ils la récompense que méritait ce L’étape du jour ? C’est la plus La Presse canadienne
méritent mieux que l’oubli. morceau de bravoure. longue, avec 237,5 km ponc-
Il faut donc raconter l’histoire La faute aux oreillettes, qui tués d’une série de petites
de Jack Bauer (Garmin-Sharp),
homme de main, domestique
permettent de coordonner le
travail d’équipe à par tir des
bosses tout de suite après Car-
cassonne, puis de trois bons
Wozniak invitée à
qui se sacrifie pour ses coéqui-
piers jour après jour, comme
voitures, ce qui a sans doute
per mis à l’Omega Phar ma-
cols, dont celui du Port de Ba-
lès (hors catégorie, 11,7 km à
la Coupe Rogers
plusieurs dans le peloton. C’est Quick Step d’orchestrer ce re- 7,7 % de moyenne), juste avant La Blainvilloise Aleksandra
comme ça, le vélo: un sport indi- tour du peloton à coups de la descente vers Bagnères-de- Wozniak et l’Ontarienne Sha-
viduel qui se pratique en équipe. fausses attaques ? Sans doute. Luchon. La vraie lutte se fait ron Fichman ont obtenu des
La gloire pour un et la mince Reste qu’après la course, tout désor mais entre quelques laissez-passer pour le tableau
consolation du sentiment du de- le monde se foutait du Norvé- Français (Thibot Pinot, Ro- principal de la Coupe Rogers
voir accompli pour les autres. gien Alexander Kristof f (Ka- main Bardet, Jean-Christophe de tennis, qui se déroulera,
Bauer, donc. Comme l’agent tusha) qui venait de remporter Péraud), l’Espagnol Alejandro pour ce qui est du volet fémi-
secret de la télé, avec lequel il sa deuxième étape du Tour. Valverde et l’Américain Teejay nin, du 4 au 10 août au Stade
ne par tage pas grand-chose. Celle-là était de trop. Bauer Van Garderen pour les places Uniprix de Montréal. À sa der-
Sinon le courage, puisqu’il fal- avait peut-être perdu la course, restantes sur le podium. nière participation au tournoi
lait en faire preuve dimanche mais il avait gagné les cœurs. Mais l’étape de mardi n’est en 2012, Wozniak, âgée de
pour s’évader (avec le cham- qu’un apéritif. La suivante, la 26 ans et actuellement 103e au
pion suisse Martin Elmiger), Les Pyrénées, maintenant 17 e , compor te trois cols de classement WTA, avait fait
dès le dépar t, et se taper On entre aujourd’hui dans première catégorie et se vibrer la foule atteignant les
177 bornes en avant, avec le les Pyrénées pour une dernière termine tout en haut du hors quarts de finale. Fichman,
peloton qui vous ahane dans le semaine du Tour où le meneur, catégorie Pla d’Adet. Puis le âgée de 23 ans et 85e, en sera
cou. Une échappée condam- l’Italien Vincenzo Nibali, est si lendemain, c’est le Tourmalet à une troisième présence au
née d’avance dans une confor tablement installé en et la montée du Hautacam tableau principal de la Coupe
épreuve censée se disputer au tête qu’il parle déjà de se faire (deux hors catégorie) qui sont Rogers et une deuxième à
sprint, jusqu’à ce que les vents le Giro et le Tour l’an prochain. au programme. Le spectacle Montréal. Fichman et Woz-
de côté et la pluie viennent Le pire, c’est qu’il ne fanfa- est loin d’être terminé, même niak se joindront à Eugenie
mettre les troupes en lam- ronne pas. Mais cette déclara- si on sait comment ça finit. Bouchard, qui est pressentie
beaux, laissant aux deux éva- tion est une pénible indélica- pour être la 6e tête de série
dés le luxe de contempler la tesse pour ceux qu’il largue, Collaborateur du tournoi.
possibilité d’une victoire. Fi- course après course, rappelant Le Devoir La Presse canadienne
L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4 B 7

CULTURE
FRANCOFOLIES DE SPA

Joies cutanées
sur peau de chagrin
SYLVAIN CORMIER temps, se révèle en début de
programme de grande scène

L a drache nationale,
tradition belge. Le 21 juil-
let, invariablement, la
un type à la fois performant et
sympa, chanteur de saine pop
en français dans le texte,
concierge d’en haut déverse capable de se gagner 9000
son seau pour souligner l’anni- spectateurs en moins de
versaire du royaume. Cette an- temps qu’il ne faut pour aller
née, la drache a bel et bien pedibus jusqu’à l’échafaudage
draché, mais un crachin vilain de la sono et des éclairages, y
a pris le relais, tempérant les grimper, activer un canon de
ardeurs festives, même à Spa confettis, et revenir sur les
la festivalière. fortes épaules d’un spectateur
C’est dire le mérite d’un volontaire.
Patrice Michaud, sans doute le Après lui, ce soir-là, il y avait
compatriote le moins bien pro- Hooverphonic, et c’était tout
grammé de « la gang de Qué- aussi réussi. Nouvelle chan-
bécois », pour reprendre l’ex- teuse, ambiances de film noir
pression du patron-program- sur fond trip-hop mâtiné de
mateur Charles Gardier à la guitare twangy, le groupe
conférence-bilan de ce lundi belge a l’avantage de maîtriser
matin. Qui diable a fichu autant sa forme que la langue
Patrice à 14 h 45 le der nier anglaise : on n’a rien contre, SOURCE FANTASIA
jour, sur la scène du « Village good is good. Pareil pour le Remarquable par la fluidité de son trait, le dessin animé Cheatin s’intéresse à l’ensemble du spectre amoureux.
acadien » ? Pourquoi prendre groupe bruxellois Vismets : du
plutôt la harpiste électro rock de garage juste assez
M’Michèle dans le « Village psychédélique pour envoûter. FANTASIA
francofou » cinq jours de suite, Le problème, comprend-on,
et la reprendre encore en ou-
verture de la soirée Bruel sur
la grande scène de la place de
l’Hôtel de ville ? Tractations in-
n’est pas le recours à l’anglais,
mais le résultat obtenu. Y en a
des bons, quoi, en Belgique
comme ailleurs. Et tout un tas
Bill Plympton : pour l’amour du trait
ter nes, drôles de choix. Un de moins bons, qui s’anglici-
seul petit show de rien du tout sent comme on achèterait un Cheatin représente un tournant pour le cinéaste d’animation maintes fois primé
pour Klô Pelgag la veille, per- passepor t mal contrefait. En

«
due dans le Petit Théâtre du deux mots : it shows. FRANÇOIS LÉVESQUE « De nos jours, en dehors de
Casino ? Elle qui a le vent eu- T rouver son compte ? On l’animation par ordinateur,
Je dirais que
ropéen dans les voiles ? Drôle
d’année pour les Québécois à
Spa. Yann Perreau, Catherine
aura profité de ces Francos
pour voir ceux qu’on avait
ratés à Montréal : Les Inno-
O n l’a déjà écrit, le festival
inter national de films
FanTasia a fait plusieurs bons ma passion pour
point de salut. Avec mon ap-
proche ar tisanale, je ne suis
pas au diapason ». Reste la li-
Major, Moran étaient au festi- cents, -M-, j’étais réquisitionné coups cette année, tant sur le berté créatrice… N’empêche,
val Pause Guitare d’Albi, juste ailleurs en juin, et c’était bon- plan de la sélection que sur ce- le dessin est encore les complications liées au
avant Spa : pourquoi pas nos heur que ces har monies à lui des invités. L’un d’eux, il- financement ne sauraient être
meilleurs sur les scènes de la deux voix de JP Nataf et Jean- lustre parmi ses pairs, n’est plus grande sous-estimées.
Perle Bleue des Ardennes ? Chri Urbain dans Colore, ça guère connu du grand public, « Je me suis beaucoup endetté
aujourd’hui
»
L’argument découver te ne résonnait dans tout le « Village et c’est fort dommage. Il s’agit pendant la production et,
tient pas : Mathieu Lippé, Mar- francofou », et c’était épatant, de Bill Plympton, un cinéaste quand l’argent a manqué, je
cie, VioleTT Pi, M’Michèle va- la guitare brute de -M- complè- d’animation américain au style [qu’il y a 40 ans] me suis tourné vers Kickstarter.
lent cer tes ce qu’ils valent, tement distincte de son or- immédiatement reconnaissa- Le sociofinancement est une in-
mais ne font pas le poids. chestre, façon Hendrix sans ble. Cheatin, son plus récent LOÏC VENANCE AFP Bill Plympton vention merveilleuse. Je peux
Ça sent la solution au rabais, ef fets. C’est aussi pour ça long métrage, a rempor té le joindre mes fans directement.
tout ça. Toute cette 21e édition qu’on va à Spa, et parce que Prix du jury au prestigieux fes- Je visais 75 000 dollars avec la
— c’est le constat général — Jean-Luc Fonck de Sttellla tival d’Annecy, la référence en (L’impitoyable lune de miel !), héros enlace l’héroïne], je campagne, qui a dépassé le cap
aura eu de la gêne aux entour- chante Plus cool que le Titanic animation. Le public montréa- Cheatin s’intéresse à l’ensem- n’aurais pas pu le réaliser il y a des 100 000 dollars. »
nures. Deux soirées en moins et qu’on se marre. C’est quand lais pour ra le découvrir ce ble du spectre amoureux : la pa- dix ans. Pas avec cette fluidité
sur la grande scène, ça troue. même la qualité de base du mardi soir. rade nuptiale, la vie de couple dans le trait. » Un artiste fidèle
Bien sûr, Stromae a triomphé Belge, c’est ce qui lui permet Une histoire d’amour fertile subséquente et, sur tout, ses Un abonné des palmarès
en avant-festival, mazette ! de sur vivre à son imbroglio en quiproquos, Cheatin relate aléas. Ceux-ci incluent, outre Un tournant d’Annecy, Bill Plympton a été
« L’arbre qui cache la forêt », linguistique et c’est ce qui les tourments sentimentaux des infidélités réelles et inven- « Je crois sincèrement que nommé trois fois à l’Oscar du
dira un vétéran de la profes- permet aux Francos de Spa d’Ella et de Jake, tombés folle- tées, des meurtres commandi- Cheatin représente ce que j’ai meilleur court métrage d’ani-
sion lors de la conférence- d’exulter même quand ment amoureux lors d’une tés, des poursuites, de la presti- fait de mieux jusqu’à présent, mation. Pourtant, son œuvre,
débat sur les galères de plus s’annoncent des décisions séance d’autos tamponneuses. digitation, on en passe et des poursuit-il. Ce film-ci a le populaire en Europe, continue
en plus galériennes des ar- dif ficiles : ils se mar rent Croyant la première infidèle (à meilleures, l’ensemble mainte- potentiel de rejoindre un public d’être dif fusée de manière
tistes francophones belges quand même. tort), le second se repaie en la nant un équilibre improbable plus vaste. Il a bien marché en confidentielle chez lui.
voulant réussir en France. Patrice Michaud se marrait trompant à répétition. La suite mais combien séduisant entre France, mais ça reste plus Pour autant, il n’a jamais en-
Disons-le, puisque les pros aussi, devant son petit public s’avère tour à tour drôle, atten- l’outrance et la délicatesse. compliqué aux États-Unis. Je visagé de quitter sa table à des-
l’ont chuchoté toute la durée, de parapluies et d’impers drissante et surréaliste. À ce chapitre, s’il est une suis un indépendant par défaut. sin. Même que cette histoire
ça ne va pas des masses à Spa, promotionnels en plastique : il Fait intéressant, l’alter ego chose qui caractérise la vision L’animation pour adultes, ça d’amour là, contrairement à
malgré les superlatifs de souriait tout le temps, son de Bill Plympton dans le récit de Bill Plympton, c’est sa ma- ef fraie les studios. C’est l’hégé- celle de ses personnages, n’a
Gardier qui, dans son bilan, complice guitariste Andre n’est pas Jake, mais Ella. « Le nière de fusionner l’amour et monie de Disney qui a contri- connu aucune infidélité.
sert de l'« absolument incroya- Papanicolaou également, et les projet est né du souvenir d’une la mort, le romantisme et l’hu- bué à ce que se cristallise cette « J’ai commencé à tenir un
ble » à tous les vents. Tous les rendus des chansons respi- relation amoureuse malheu- mour noir, la poésie et le bur- idée — fausse — que le cinéma crayon à l’âge de 2 ans. Cet ins-
artistes auraient « mis le feu » : raient une joie palpable d’être reuse, confie-t-il. J’étais très épris lesque. Cheatin constitue en d’animation est d’abord destiné trument tout simple est devenu
un écran de fumée, oui. là, peu importe les conditions. de cette femme qui m’était cela un pinacle personnel. aux enfants. » un prolongement de mon corps.
L’esprit belge, grâce du se- constamment infidèle et j’étais « Je me suis lancé profession- Vrai: le cinéma de Bill Plymp- Mais c’est plus que ça. Le
Le verre à moitié plein cond degré à grandeur de na- partagé entre l’envie de l’étouf- nellement il y a plus de 40 ans, ton s’adresse à un public ma- crayon est ma muse et je lui
Mais considérons encore le tion, est contagieux. Et sauve fer et celui de l’aimer encore da- et je dirais que ma passion ture. Non qu’il soit outrageuse- serai toujours fidèle ».
verre de Spa pétillante à moi- la vie autant que la chanson. vantage ». Que l’on se rassure : pour le dessin est encore plus ment violent ou osé, mais disons
tié plein. Il y a eu moyen de avec la création en guise d’exu- grande aujourd’hui. Je dessine simplement que s’il montre un Le Devoir
trouver son plaisir chaque jour Le Devoir toire, personne ne mourut. chaque jour, je continue de couple folâtrer, il se peut que
dans la ville des ablutions Comme plusieurs des me perfectionner. J’assiste tou- l’on aperçoive en alternance les Voir › Une série de
curatives. Spa fait du bien Sylvain Cormier était invité œuvres précédentes de l’au- jours à des ateliers de modèle postérieurs de monsieur et de croquis dessinés par
quand un Julien Doré, beau par l’organisme Wallonie- teur, qu’il s’agisse de cour ts vivant. Un dessin comme celui- madame. Ajoutez à cela un parti Bill Plympton et la bande-
gosse issu d’un Star Ac (ou Bruxelles Musiques aux (Love in the Fast Lane, Sex & ci [Bill Plympton désigne l’es- pris indéfectible pour l’anima- annonce du film Cheatin.
l’équivalent) il y a déjà long- Francofolies de Spa. Violence) ou de longs métrages quisse d’un plan du film où le tion dite traditionnelle… ledevoir.com/cinema

À LA TÉLÉ
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
Le Téléjournal 18 h Des squelettes Tout le monde Vengeance / En l'honneur Pénélope McQuade / Vincent C. Le Téléjournal 22h45 Cap sur l'été 23h45 Dre Grey, leçons
SRC dans le placard en parlait d'Amanda , Claudine Prévost. d'anatomie / Invasion
TVA nouvelles Sucré salé Les Gags Rock et Chicago Fire: Caserne 51 / Les Esprits criminels / Hope / Jack TVA nouvelles 22h35 Juste 23h05 Sucré 23h35 WALK HARD:
TVA Rolland sens du devoir / Treat Williams Coleman , Brigid Brannagh. pour rire salé L'HISTOIRE DE DEWEY COX
Kaboum / Subito texto Ma vie après le Les National Geographic / INTRUSION (2010) avec Catherine Keener, Liana Liberato, Clive 22h55 Ma vie 23h25 Un chef à la cabane /
TQ Sandwiches sport Appendices Expéditions extrêmes Owen. après le sport Cabane de mai, parfums d'été
V
Atomes
crochus
Un souper
presque parfait
Taxi payant Par-dessus le CSI: Miami / Pour le meilleur et NCIS: Los Angeles / Le
marché pour le pire Caméléon
Brassard en
direct
Un gars le soir Opération
Séduction
L'Instant Gagnant
Nos choix ce soir
RDI Le National RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal Le National RDI économie 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 Champi.. Journal FR Des écoles pas comme Caïn / Suicide Grand gala du Festival du rire de Liège 2013 TV5 le journal 23h40 L'été de nos 20 ans
D Chasseurs de poids lourds Méga transport Méga transport Convoi extrême Enchères Enchères Mayday / Le nez dans le vent Au pays des Cajuns Docu-D HITLER EN PROMENADE
VIE Propriétaire Surprises-Ty Pro du patio Été Joël Maigrir ou mourir Partie 1 de 2 Maigrir ou mourir Partie 2 de 2 Décore ta vie Design V.I.P. Vendre ou rénover? Propriétaire Un matin de juin 1940, dans Paris occupée,
MP Top musique Buzz Musiqueplus Les Dudesons 17 ans et maman Modèle Australienne Cliptoman Kardashian Criss Angel Hitler célèbre sa victoire sur la France avec une
MX Relooking Star Histoire style Les années Génération 90 / 1994 Les coulisses du rock Benezra reçoit / Patrick Norman Trop sexy! Génération 80 très courte promenade — la seule qu’il fera dans
VRAK.TV Fée Éric Fée Éric L'appart du 5e VRAK la vie Glee / Plaisirs coupables Big Bang Arrange-toi ça Dans le trouble Les testeurs Les mal élevés Dance Acad. Hors d'ondes
TTF Les Simpson RegularShow Finn et Jake Johnny Test Colis Planète X Têtes-Claques Les Simpson Family Guy American Dad South Park Les Simpson Dans l'canyon American Dad
la capitale française. Accompagné d’architectes
RDS Le magazine Le magazine FINA Plongeon Jeux extrêmes Jeux extrêmes d'été Sports 30 Sports 30 Cheerleading Gymnastique nazis et d’une équipe de propagande, il en jau-
HISTORIA À la recherche de la vérité Profession: brocanteur Fièvre encans Pawn Stars Les enquêtes du NCIS Pawn Stars Restauration Cash Cowboys Espions d'états gera les grands monuments, dont Notre-Dame et
ARTV Cormoran Streetosphère Rendez-vous Pour l'amour du country Au bout du lac 22h15 ARTV Le pont Lire la tour Eiffel. Retour sur cette visite symbolique.
EXPLORA Le grand rift africain Paresseux Au secours Terre: Aventure vie Planète plancton Planète S.O.S. Le nouveau monde de Darwin Himalaya 911 Hitler à Paris, Planète, 19 h
SÉRIES+ Blue Bloods Castle / 47 secondes Dre Emily Owens Un flic d'exception / Expiation La Marraine Arctic Air Arctic Air
ZTÉLÉ Comment..fait S'coucher Prêt sur gage Prêt sur gage Sans origine: Orphan Black Arrow / Travail inachevé Arrow / Un retour inattendu Baiser fatal / Un art fée abstrait Les stupéfiants
C. SAVOIR grandes rencontres.. Le Nord au coeur La bibliothèque de... soirées des Grands Students The Crisis in Democracy Objectif Nord Cafés IRSC AL CAPONE, LE MYTHE
ÉVASION Dans tes yeux Prêt à partir Chasse à l'Homme Monstres d'eau douce Le Survivant Partie 1 de 2 D comme débrouille / Albanie Survivor: Héros vs. méchants Chasse C’est le gangster mythique des Américains et
TFO MiniTFO/Zoubi Caillou/Barbap. Son altesse Motel Monstre Maisons Artistes GÉNÉALOGIE D'UN CRIME (1997) 22h50 Veronika Parent un jour La portée Carte de visite le plus célèbre hors-la-loi qu’ait vu passer Chi-
Cinépop 17h40 LA RAGE DE L'ANGE (2006) Dan Bigras. IDENTITÉ (2003) avec Ray Liotta, John Cusack. MACADAM COWBOY (1969) avec Dustin Hoffman, Jon Voight. 22h55 SILENT HILL (V.F.) (2006) Sean Bean. cago : Al Capone. Le monde entier connaît son
SÉcran SINISTRE (2012) avec Juliet Rylance, Ethan Hawke. THUNDERSTRUCK (V.F.) (2013) Kevin Durant. 21h45 SARAH PRÉFÈRE LA COURSE (2013) Sophie Desmarais. EAUX TROUBLES (2011)
nom et, encore aujourd’hui, il fascine — mais
Planète Le Soldat méconnu Hitler à Paris Pourquoi l'homme marche Gang Story / Les années rock Immobilier: Opérations BINGO Mexique: Overdose Cliente
MATV Jeudredi GROStitres.tv 100 problèmes Le confident Tout le monde tout lu! Mémoire P Gala Juste pour rire Juste pour rire Selon comique pourquoi donc ? L’équipe d’Al Capone : Icon
CBC 17h00 News Coronation St. Rick Mercer JFL: Gags Rick Mercer 22 Minutes Arctic Air CBC News: The National CBCNews George S. 22 Minutes s’est posé la même question, dressant un très
CTV (Mont.) CTV News eTalk The Big Bang Anger Manage The Goldbergs The Amazing Race Canada Person of Interest / Allegiance CTV National CTV News 0h05 Daily Sh. exhaustif portrait du bandit et de son époque.
GBL Evening News Global National E.T. Canada Ent. Tonight NCIS / Shooter NCIS: Los Angeles / Fallout Remedy / Bad Blood News Final E.T. Canada The Test Al Capone : Icon, PBS, 20 h
ABC ABC 22 News World News ABC 22 News Inside Edition Extreme Weight Loss / Georgenna / Nadia Comaneci Celebrity Wife Swap ABC 22 News 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at 6 p.m. Evening News Ent. Tonight NCIS / Shooter NCIS: Los Angeles / Fallout Person of Interest / Allegiance Ch 3 News 23h35 David Letterman
NBC Newschannel 5 NBC News Jeopardy! Wheel Fortune Food Fighters / Elisha Joyce America's Got Talent / Boot Camp 1 Newschannel 5 23h35 Jimmy Fallon
MONTAGNES À LA MAISON
FOX Two and Half Two and Half The Big Bang The Big Bang FamilyGuy Brooklyn 99 New Girl Mindy Project FOX 44 News News at 10:30 The Simpsons Family Guy American Dad Si vous n’avez pas pu assister aux projections
PBS (33) PBS NewsHour WindowWild Outdoor Al Capone: Icon History Detectives Frontline / Poor Kids Business Charlie Rose du Festival du film de montagne de Banff lors
PBS (57) News America Business PBS NewsHour Al Capone: Icon History Detectives Frontline / Poor Kids BBC News Charlie Rose de sa tournée québécoise, c’est l’occasion de
TSN SportsCentre That's Hockey Interruption Poker Poker SportsCentre Off the Record Auto Racing vous reprendre : en rafale, une sélection de six
HBO Doll and Em Sensitive Skin Silicon Valley Veep Real Time With Bill Maher The Leftovers True Blood / Return to Oz Game of Thrones Silicon Valley
films courts vous fera passer du kayak au saut
Showtime THE LONGEST YARD (2005) avec Chris Rock, Adam Sandler. Masters of Sex / Kyrie Eleison Ray Donovan / Uber Ray Masters of Sex / Kyrie Eleison Ray Donovan / Uber Ray Cinéma
AMC 17h30 CRIMSON TIDE (1995) Gene Hackman. THE LOST WORLD: JURASSIC PARK (1997) avec Julianne Moore, Jeff Goldblum. THE LOST WORLD: JURASSIC PARK (1997) extrême et à l’escalade.
AddikTV Esprits criminels / Représailles Les recrues de la 15e REVOLVER (2005) avec Ray Liotta, Jason Statham. Missions Secrètes Rescue Me: Les héros L'instant fatal National Geographic : Expéditions extrêmes,
TVA Sports Le TVA sports CollXtion LMB Baseball / Red Sox de Boston c. Blue Jays de Toronto (D) Red Bull X-Fighters Le TVA sports CollXtion Culture vélo Télé-Québec, 20 h
CityTV Murdoch Mysteries Modern Family Modern Family New Girl Brooklyn 99 America's Got Talent / Boot Camp 1 EP Daily Reviews Jimmy Kimmel
07/22 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
Geneviève Tremblay
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
Le Téléjournal 18 h Des squelettes Tout le monde Vengeance / En l'honneur Pénélope McQuade / Vincent C. Le Téléjournal 22h45 Cap sur l'été 23h45 Dre Grey, leçons
SRC dans le placard en parlait d'Amanda , Claudine Prévost. d'anatomie / Invasion
TVA nouvelles Sucré salé Les Gags Rock et Chicago Fire: Caserne 51 / Les Esprits criminels / Hope / Jack TVA nouvelles 22h35 Juste 23h05 Sucré 23h35 WALK HARD:
TVA Rolland sens du devoir / Treat Williams Coleman , Brigid Brannagh. pour rire salé L'HISTOIRE DE DEWEY COX
Kaboum / Subito texto Ma vie après le Les National Geographic / INTRUSION (2010) avec Catherine Keener, Liana Liberato, Clive 22h55 Ma vie 23h25 Un chef à la cabane /
TQ Sandwiches sport Appendices Expéditions extrêmes Owen. après le sport Cabane de mai, parfums d'été
Atomes Un souper Taxi payant Par-dessus le CSI: Miami / Pour le meilleur et NCIS: Los Angeles / Le Brassard en Un gars le soir Opération L'Instant Gagnant
V crochus presque parfait marché pour le pire Caméléon direct Séduction
RDI Le National RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal Le National RDI économie 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 Champi.. Journal FR Des écoles pas comme Caïn / Suicide Grand gala du Festival du rire de Liège 2013 TV5 le journal 23h40 L'été de nos 20 ans
D Chasseurs de poids lourds Méga transport Méga transport Convoi extrême Enchères Enchères Mayday / Le nez dans le vent Au pays des Cajuns Docu-D
VIE Propriétaire Surprises-Ty Pro du patio Été Joël Maigrir ou mourir Partie 1 de 2 Maigrir ou mourir Partie 2 de 2 Décore ta vie Design V.I.P. Vendre ou rénover? Propriétaire
MP Top musique Buzz Musiqueplus Les Dudesons 17 ans et maman Modèle Australienne Cliptoman Kardashian Criss Angel
MX Relooking Star Histoire style Les années Génération 90 / 1994 Les coulisses du rock Benezra reçoit / Patrick Norman Trop sexy! Génération 80
VRAK.TV Fée Éric Fée Éric L'appart du 5e VRAK la vie Glee / Plaisirs coupables Big Bang Arrange-toi ça Dans le trouble Les testeurs Les mal élevés Dance Acad. Hors d'ondes
TTF Les Simpson RegularShow Finn et Jake Johnny Test Colis Planète X Têtes-Claques Les Simpson Family Guy American Dad South Park Les Simpson Dans l'canyon American Dad
RDS Le magazine Le magazine FINA Plongeon Jeux extrêmes Jeux extrêmes d'été Sports 30 Sports 30 Cheerleading Gymnastique
HISTORIA À la recherche de la vérité Profession: brocanteur Fièvre encans Pawn Stars Les enquêtes du NCIS Pawn Stars Restauration Cash Cowboys Espions d'états
ARTV Cormoran Streetosphère Rendez-vous Pour l'amour du country Au bout du lac 22h15 ARTV Le pont Lire
EXPLORA Le grand rift africain Paresseux Au secours Terre: Aventure vie Planète plancton Planète S.O.S. Le nouveau monde de Darwin Himalaya 911
SÉRIES+ Blue Bloods Castle / 47 secondes Dre Emily Owens Un flic d'exception / Expiation La Marraine Arctic Air Arctic Air
ZTÉLÉ Comment..fait S'coucher Prêt sur gage Prêt sur gage Sans origine: Orphan Black Arrow / Travail inachevé Arrow / Un retour inattendu Baiser fatal / Un art fée abstrait Les stupéfiants
C. SAVOIR grandes rencontres.. Le Nord au coeur La bibliothèque de... soirées des Grands Students The Crisis in Democracy Objectif Nord Cafés IRSC
ÉVASION Dans tes yeux Prêt à partir Chasse à l'Homme Monstres d'eau douce Le Survivant Partie 1 de 2 D comme débrouille / Albanie Survivor: Héros vs. méchants Chasse
TFO MiniTFO/Zoubi Caillou/Barbap. Son altesse Motel Monstre Maisons Artistes GÉNÉALOGIE D'UN CRIME (1997) 22h50 Veronika Parent un jour La portée Carte de visite
Cinépop 17h40 LA RAGE DE L'ANGE (2006) Dan Bigras. IDENTITÉ (2003) avec Ray Liotta, John Cusack. MACADAM COWBOY (1969) avec Dustin Hoffman, Jon Voight. 22h55 SILENT HILL (V.F.) (2006) Sean Bean.
SÉcran SINISTRE (2012) avec Juliet Rylance, Ethan Hawke. THUNDERSTRUCK (V.F.) (2013) Kevin Durant. 21h45 SARAH PRÉFÈRE LA COURSE (2013) Sophie Desmarais. EAUX TROUBLES (2011)
Planète Le Soldat méconnu Hitler à Paris Pourquoi l'homme marche Gang Story / Les années rock Immobilier: Opérations BINGO Mexique: Overdose Cliente
MATV Jeudredi GROStitres.tv 100 problèmes Le confident Tout le monde tout lu! Mémoire P Gala Juste pour rire Juste pour rire Selon comique
CBC 17h00 News Coronation St. Rick Mercer JFL: Gags Rick Mercer 22 Minutes Arctic Air CBC News: The National CBCNews George S. 22 Minutes
CTV (Mont.) CTV News eTalk The Big Bang Anger Manage The Goldbergs The Amazing Race Canada Person of Interest / Allegiance CTV National CTV News 0h05 Daily Sh.
GBL Evening News Global National E.T. Canada Ent. Tonight NCIS / Shooter NCIS: Los Angeles / Fallout Remedy / Bad Blood News Final E.T. Canada The Test
ABC ABC 22 News World News ABC 22 News Inside Edition Extreme Weight Loss / Georgenna / Nadia Comaneci Celebrity Wife Swap ABC 22 News 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at 6 p.m. Evening News Ent. Tonight NCIS / Shooter NCIS: Los Angeles / Fallout Person of Interest / Allegiance Ch 3 News 23h35 David Letterman
NBC Newschannel 5 NBC News Jeopardy! Wheel Fortune Food Fighters / Elisha Joyce America's Got Talent / Boot Camp 1 Newschannel 5 23h35 Jimmy Fallon
FOX Two and Half Two and Half The Big Bang The Big Bang FamilyGuy Brooklyn 99 New Girl Mindy Project FOX 44 News News at 10:30 The Simpsons Family Guy American Dad
PBS (33) PBS NewsHour WindowWild Outdoor Al Capone: Icon History Detectives Frontline / Poor Kids Business Charlie Rose
PBS (57) News America Business PBS NewsHour Al Capone: Icon History Detectives Frontline / Poor Kids BBC News Charlie Rose
TSN SportsCentre That's Hockey Interruption Poker Poker SportsCentre Off the Record Auto Racing
HBO Doll and Em Sensitive Skin Silicon Valley Veep Real Time With Bill Maher The Leftovers True Blood / Return to Oz Game of Thrones Silicon Valley
Showtime THE LONGEST YARD (2005) avec Chris Rock, Adam Sandler. Masters of Sex / Kyrie Eleison Ray Donovan / Uber Ray Masters of Sex / Kyrie Eleison Ray Donovan / Uber Ray Cinéma
AMC 17h30 CRIMSON TIDE (1995) Gene Hackman. THE LOST WORLD: JURASSIC PARK (1997) avec Julianne Moore, Jeff Goldblum. THE LOST WORLD: JURASSIC PARK (1997)
AddikTV Esprits criminels / Représailles Les recrues de la 15e REVOLVER (2005) avec Ray Liotta, Jason Statham. Missions Secrètes Rescue Me: Les héros L'instant fatal
TVA Sports Le TVA sports CollXtion LMB Baseball / Red Sox de Boston c. Blue Jays de Toronto (D) Red Bull X-Fighters Le TVA sports CollXtion Culture vélo
CityTV Murdoch Mysteries Modern Family Modern Family New Girl Brooklyn 99 America's Got Talent / Boot Camp 1 EP Daily Reviews Jimmy Kimmel
07/22 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
B 8 L E D E V O I R , L E M A R D I 2 2 J U I L L E T 2 0 1 4

CULTURE FESTIVAL

The Unicorns, le retour à Montréal D’AVIGNON

Pop Montréal accueillera la formation culte à l’automne Oraison


SOPHIE CHAR TIER de la métropole québécoise un
centre musical névralgique au
ne s’arrêtent pas à Montréal,
ville qui avait permis au
vers une réunification perma-
nente, ou encore si d’autres
funèbre
Id eldémentis,
y a eu les rumeurs, puis les
puis encore plus
r umeurs, et enfin, des
début de la décennie 2000.
Le groupe a déjà annoncé
plus tôt cet été des dates de
groupe d’éclore. « Il a fallu se
montrer convaincants, mais
The Unicorns ne pouvaient pas
concerts seront prévus.
Depuis la séparation, les
membres ont fait éclore
artistique
confirmations. Lundi matin, le concer t en août en accompa- se reformer seulement pour dif férents projets musicaux.
festival de musique émergente gnement d’Arcade Fire, aux jouer en première par tie d’un Le leader Nick Diamonds a MARIE-PIERRE FEREY
Pop Montréal a annoncé la États-Unis, en Californie et à autre groupe, quelques dates fondé le groupe Islands avec à Avignon
participation à sa programma- New York. aux États-Unis, commente-t-il. J’aime Tambour, alors que
tion 2014 du groupe culte The
Unicor ns. Il s’agit pour
l’instant du seul spectacle du
Dans le futur
En 2004, peu avant de se
Ils devaient absolument jouer
ici, c’est leur ville. Ils ont une
relation spéciale avec le festi-
Alden Ginger a mis sur pied le
groupe Clues.
The Unicorns étaient
N é aux îles Samoa, le cho-
régraphe Lemi Ponifasio
a créé pour le Festival d’Avi-
groupe prévu au Canada. séparer, le groupe faisait paraî- val, donc ça tombait sous le connus pour leurs concer ts gnon, en France, une oraison
Formé en l’an 2000, The Uni- tre un cour t intitulé 2014. Il sens. Nous pensons que ce imprévisibles et décalés. Ils funèbre aux 20 millions de
corns avait marqué la scène mu- n’en fallait pas plus pour ali- spectacle attirera beaucoup de occuperont la scène du Métro- morts de la Première Guerre
sicale de la métropole comme menter la machine à spécula- en 2004, ça semblait si loin… » monde, comme c’est exclusif, au polis le 21 septembre. Pop mondiale, dans une « cérémo-
peu d’autres. L’album Who Will tion et laisser croire à une réu- Pour Daniel Seligman, qui Canada. C’est aussi une façon Montréal se déroulera cette nie » qui mêle les rituels de
C u t O u r H a i r W h e n We ’ r e nion cette année. « Le timing connaît bien le groupe pour pour une nouvelle génération année du 17 au 21 septembre. l’Occident et du Pacifique.
Gone?, paru en octobre 2003, a était bon, confirme Daniel Se- avoir été leur gérant, il était de découvrir le groupe. » La scène, souvent plongée
donné au groupe des hordes ligman, directeur artistique et impensable que les trois mem- Daniel Seligman ajoute qu’il Le Devoir dans les ténèbres, s’ouvre sur
d’adeptes un peu partout dans cofondateur du festival. Lorsque bres — Nick Diamonds, Alden ignore si ce concert doit être l’hymne français, La Marseil-
le monde et a contribué à faire les gars ont enregistré l’EP 2014, Ginger et J’aime Tambour — vu comme une première étape popmontreal.com/fr laise, et l’image d’un soldat du
Pacifique, incongru dans son
uniforme militaire, planté de-
vant une paroi noire qui pour-
rait être une pierre tombale.
Elle se ferme sur un homme
couché les bras en croix sur
cette même pier re, tandis
qu’une voix interprète l’appel à
la prière musulmane.
Entre-temps, incantations en
maori, textes et cris (Heiner
Müller, Antonin Artaud) mon-
tent vers le ciel de la cour du
palais des Papes d’Avignon,
dans une sorte de communion
avec le cosmos. « Je prépare les
acteurs à servir l’espace et la cé-
rémonie, comme s’ils étaient sur
le point d’être sacrifiés, parce
qu’il faut essayer d’établir une
communication avec le divin »,
explique Lemi Ponifasio. « Mal-
heureusement, les dieux ne font
plus partie du théâtre, nous les
avons exclus », ajoute-t-il.
Dans ce monde crucifié par
la guerre où les dieux sont ab-
sents, l’homme est parfois ra-
valé au rang de singe évoluant
sur scène à quatre pattes. Mais
le plus souvent, hommes et
femmes traversent la scène im-
mense à pas très lents, en pro-
cession. « L’image que j’avais en
tête en venant était celle des ar-
tistes, des anciens, des poètes et
des prophètes de mon pays ve-
nant en canoë à la rencontre de
l’Empire », explique-t-il en sou-
SOURCE FESTIVAL D’OPÉRA DE QUÉBEC riant. Le point de dépar t de
Le jugement dernier alliera la musique de Verdi et des projections de l’œuvre légendaire du même nom de Michel-Ange, qui orne la chapelle Sixtine. I Am, conçu pour le centenaire
de la Grande Guerre, est l’en-
gagement des peuples du Paci-
MUSIQUE CLASSIQUE fique dans la tuerie de 14-18,
enrôlés par des empires qu’ils
ne connaissaient même pas.

Un Festival en attente du Jugement dernier Voix singulière dans la danse


contemporaine, Lemi Ponifasio
est né dans un village d’une
des deux îles principales des
CHRISTOPHE HUSS peu moins d’une heure, L’en- nier, « une mise en opéra du « pour dramatiser davantage, le pas vraiment d’éclairage ; tout Samoa occidentales (indépen-
fant et les sortilèges de Maurice Requiem de Verdi, avec une Libera de final devenant une vient des projections. Nous dantes depuis 1962). Il est

L e Festival d’opéra de Qué-


e
bec, 4 édition, s’ouvrira
mercredi, au Palais Montcalm,
Ravel, dans une mise en scène
de Philippe Soldevila. La distri-
bution sera très majoritaire-
proposition visuelle extrême- messe funéraire pour Verdi lui-
ment spectaculaire », doit beau- même», nous dit le directeur de
coup au 350e anniver- la manifestation. Gré-
aurons un écran arrière et un
écran avant avec des projections
simultanées afin de créer un effet
cer tes nour ri de sa culture
d’origine mais refuse les éti-
quettes : « Quand je fais quelque
avec un concer t Vivaldi- ment québécoise : Julie Bou- saire de la cathédrale goire Legendre a vu de 3 dimensions », prévient chose, les gens disent : “il vient
Haendel des Violons du Roy. lianne, Isabelle Henriquez, de Québec. « Nous Les les vidéos de ce spec- M. Legendre. des îles Samoa” ; mais quand
Le temps fort attendu de cette Marie-Ève Munger, Rachèle avons saisi l’occasion tacle donné à Cannes Le Festival d’opéra s’ou- c’est Bob Wilson qui le fait, c’est
édition sera le Requiem de Tremblay, Pascale Beaudin, pour collaborer avec organisateurs et à Moscou. À Qué- vrira, mercredi, au Palais de l’avant-garde », ironise-t-il.
Verdi reconfiguré avec des Aaron Ferguson, Marc les célébrations de ce chercheront bec, les choristes Montcalm, avec un concert du Ce chef samoan a fait des
projections dans un spectacle Antoine d’Aragon et Alexandre 350e anniversaire. » chanteront par cœur contre-ténor David Hansen, de études de philosophie et de
intitulé Le jugement dernier. Sylvestre. Pour cette produc- Le jugement dernier, à attirer et leurs costumes leur la soprano Sophia Brommer et sciences politiques et ne se
Le Festival d’opéra de Qué- tion, Grégoire Legendre, direc- proposé les 1 e r , 3 et permettront de rece- des Violons du Roy sous la di- voit guère comme choré-
bec, qui aura lieu du 23 juillet teur général de l’Opéra de 4 août, alliera la mu- un jeune voir des projections. rection d’Alan Cur tis. Il ac- graphe. Il s’agit plutôt pour lui
au 4 août, oppose un opéra Québec, est allé chercher « une sique de Verdi et des Paolo Miccichè est un cueillera en prélude, ce mardi d’« enflammer quelque chose »
intimiste et un spectacle à adaptation pour ensemble de projections du Juge- public avec spécialiste des repré- soir, à l’Impérial de Québec, le sur scène, d’entretenir « une
grand déploiement. chambre de Didier Puntos, pour ment dernier, l’œuvre L’enfant et sentations avec pro- spectacle de L’Opera de la conversation » avec le monde.
Entre le 24 et le 27 juillet, les piano à quatre mains, violon- légendaire de Michel- jections, notamment Calle, un groupe cubain de Citoyen engagé, il travaille
organisateurs chercheront à celle et flûte, réalisée pour le A n g e , q u i o r n e l a les sortilèges dans des cadres histo- 30 artistes qui brasse tous les par tout où il passe avec des
attirer un jeune public dans le Festival d’Aix-en-Provence ». chapelle Sixtine. Le riques extérieurs. À genres musicaux populations locales, souvent
cadre intimiste de la salle En entrevue au Devoir, Gré- metteur en scène Québec, il fera feu de en marge de la société. Pour
Octave-Crémazie du Grand goire Legendre avoue que le Paolo Miccichè a jugé opportun tout bois. «En ce qui a trait aux Le Devoir I Am, il a choisi des jeunes
Théâtre de Québec (500 choix du grand spectacle de de modifier l’ordre des sé- projections, nous n’avons jamais d’un quar tier sensible d’Avi-
places) avec un spectacle d’un l’édition 2014, Le jugement der- quences de l’œuvre de Verdi atteint cette puissance-là. Il n’y a www.festivaloperaquebec.com gnon, pour la plupart issus de
l’immigration. « C’est un grand
moment pour eux d’être dans la
Cour d’honneur du palais des
Papes. Pour la première fois, ils
sont à la table de négociation, la
table où se négocie leur avenir ».
« Les gens issus de l’immigra-
tion ont un imaginaire extraordi-
naire, ils sont pleins d’espoirs
quand ils viennent et nous les
parquons dans des boîtes, des pri-
sons, des camps, comme dans le
Pacifique, ou à l’extérieur des
remparts. Nous devons commen-
cer à parler à ces gens, ils doivent
pouvoir accéder à ce qu’il y a de
meilleur dans la société», dit-il.
Le spectacle suscite l’adhé-
sion ou l’incompréhension, cer-
DAVID MILLER tains quittent la cour. « Les gens
partent souvent dans mes spec-
Le photographe David Miller honoré tacles », reconnaît-il avec une
grande simplicité. Atypiques,
Le photographe David Miller, qui cherche par ses œuvres à capter tant l’absence que la présence, tant le hors cadre que ce qui est dans l’image, est le lauréat ses productions n’expliquent
2014 du Prix du duc et de la duchesse d’York, seul prix du Conseil des arts du Canada dédié exclusivement aux photographes. Une bourse de 8000 $ y est asso- rien, elles s’offrent comme des
ciée, qui permettra à Miller de poursuivre sa recherche sur les photographies comme monuments commémoratifs. Ci-dessus, détails de Exits (Gas chamber and « cérémonies ».
Crematoria I, Auschwitz, August 24, 2010), 2012.
Agence France-Presse