Vous êtes sur la page 1sur 35

Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Royaume du Maroc
Ministère de l’Education Nationale,
de l’Enseignement Supérieur, de la Formation
des Cadres et de la Recherche Scientifique.

Ecole Normale Supérieure


Département du français.
Tétouan

SECTION DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS DU CYCLE SECONDAIRE


QUALIFIANT

Spécialité : langue française.

Module-IV- de la 1ère année du BAC.


➢ La tragédie moderne : Antigone de Jean ANOUILH
&
➢ Poésie épique : « Soir de bataille » de José -Maria De Heredia.

Réalisé par : Encadré par :


MORABIT Majida, N° :52. M. Abdellah KRIKEZ.
HAJJI Saadia, N° : 36.
KAMILI Aatiqa, N° : 43.

Année de formation : 2008-2009.

1
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Macrocompétence :

▪ Produire un texte théâtral tragique à la manière de Jean


Anouilh.

Compétences :

➢ Etudier les éléments essentiels à la compréhension de l’œuvre.


➢ S’approprier le lexique du théâtre.
➢ Produire des textes descriptifs et argumentatifs.
➢ Employer correctement la phrase complexe.
➢ Reconnaître et étudier les dialogues polémiques et tragiques.
➢ Etre conscient de la valeur de la fraternité.
➢ Rédiger un compte rendu.
➢ S’initier à la représentation théâtrale.
➢ Identifier le dénouement d’une tragédie.
➢ Identifier les registres tragique et pathétique.
➢ Raisonner sur l’histoire d’une œuvre tragique.
➢ S’initier au résumé d’une œuvre.
➢ Etudier la poésie épique.

2
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Projet séquentiel : tableau descriptif

Séquences Activités Contenus et Compétences Capacités à


supports privilégier
Evaluation -le théâtre classique Evaluer les acquis -Reconnaitre les
diagnostique (les règles). des élèves. caractéristiques
-la comédie. du théâtre
classique.
-Identifier le
genre théâtral : la
comédie.

Travaux Exposé à propos des -Etudier les -Reconnaitre les


encadrés repères : éléments essentiels caractéristiques
- La biographie de à la de la tragédie
I Jean ANOUILH. compréhension de moderne.
-Les personnages l’œuvre. -Identifier la
d’Antigone. biographie de
- La tragédie l’auteur et le
moderne. mythe d’Œdipe.
-Le mythe d’Oedipe

-Etudier et -Connaître la
Etude de -Le prologue identifier le fonction du
texte : prologue. prologue.

Lecture
Méthodique.

Le lexique du -S’approprier le -Employer le


Langue théâtre lexique du théâtre. lexique du
théâtre.
Production Le portrait. - Réutiliser le -Rédiger le
écrite. lexique lié à la portrait physique
description d’une et moral d’une
personne. personne célèbre.
Activité Soutien. -Intégrer ses -Mobiliser ses
d’intégration acquis dans des acquis dans une
situations réelles. situation cible.

3
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

II Etude de La Nourrice : «D’où -Etudier un texte -Identifier le


texte : viens – tu ?... il ne de l’exposition. quiproquo.
Avec faut pas que je sois
fiches Lecture petite ce matin. »,
méthodique pp.13- 20.

Langue Les subordonnées -Employer -Identifier et


circonstancielles : la correctement la employer la
finale et la causale. phrase complexe. circonstancielle.
Activité orale Débat et -Donner son point -Exprimer
discussion sur de vue à propos son accord
le projet d’un sujet. ou son
d’Antigone désaccord
concernant sur le projet
l’enterrement d’Antigone.
de Polynice.
Production -Rédaction d’un -.Rédiger un -Rédiger un
écrite. dialogue où l’on se dialogue. dialogue en
défend dans une s’appropriant la
situation de technique du
quiproquo. quiproquo.
Activité Soutien. -Intégrer ses -Mobiliser ses
d’intégration acquis dans des acquis dans une
situations réelles. situation cible.

Dialogue entre -Reconnaître un -Dégager les


Etude de Antigone et dialogue arguments
texte : Ismène : « Tu sais, polémique. d’Ismène et les
III j’ai bien pensé, contre arguments
Lecture …Non, je ne suis d’Antigone.
sélective. pas belle. » pp.
23-29.
Langue La subordonnée Employer Etudier la
relative correctement la subordonnée
phrase complexe. relative
explicative et
déterminative.
Activité orale Débat et discussion -Etre conscient de -Exprimer son
sur la piété la valeur de la point de vue
fraternelle. fraternité. concernant la
relation de
fraternité entre
Antigone et
Polynice.

4
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Production -Compte rendu de -Rédiger un -Rédiger le


écrite lecture : compte rendu. compte rendu de
Dialogue entre lecture.
Antigone et
Ismène : pp.
23-29.
Activité Soutien. -Intégrer ses -Mobiliser ses
d’intégration acquis dans des acquis dans une
situations réelles. situation cible.

Etude de Dialogue entre - Etudier un -Repérer quelques


texte : Antigone et dialogue tragique. éléments du
IV Lecture Hémon : tragique.
méthodique. « Pardon, Hémon
pour notre
dispute…Sors tout
de suite sans rien
dire. »pp.37-44.
Langue La subordonnée -Employer -Identifier et
complétive correctement la utiliser la
introduite par phrase complexe. subordonnée
« que » complétive
introduite par
« que ».
Activité Jeux de rôles : -S’initier à la -Entamer un
orale Jouer une scène où représentation dialogue et
Hémon essaye de théâtrale. argumenter.
dissuader Antigone
de son projet
d’enterrement.
Production -exprimer son point -Rédiger un texte -Apporter des
écrite de vue concernant argumentatif. arguments.
la passivité de
certaines personnes
devant leur destin et
le justifier.

Activité Soutien. -Intégrer ses -Mobiliser ses


d’intégration acquis dans des acquis dans une
situations réelles. situation cible.
Etude de Dialogue entre -Etudier une scène - comparer deux
texte : Antigone et Créon : de confrontation : profils :
Lecture « avais-tu parlé de Antigone face à Antigone/Créon.
méthodique ton projet…me Créon.
feriez mourir au
V contraire. », pp.64-
68.

5
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Avec Activité orale -Entamer une -Exprimer son -Discuter autour


fiches discussion portant point de vue. du conflit des
sur le conflit des générations.
générations.
Etude de La tirade de Créon : Etudier un texte -Repérer les
texte : « Créon, la regarde argumentatif. arguments
Lecture et la lâche…pendant employés dans la
méthodique un mois », pp.76- tirade de Créon.
77.
Langue Persuader -Etre capable de -distinguer entre
/convaincre. persuader et de persuader et
convaincre. convaincre.
Production Rédaction d’un -Produire un texte -argumenter.
écrite texte argumentatif. argumentatif.

Activité Soutien. -Intégrer ses -Mobiliser ses


d’intégration acquis dans des acquis dans une
situations réelles. situation cible.
Etude de La clausule : -Identifier le -Etudier la
texte : « Et voilà…les dénouement d’une clausule de la
Lecture gardes abattent leurs tragédie. tragédie
méthodique atouts. », pp.122- d’Antigone.
123.
VI Langue Le registre tragique -Connaître le -Repérer les
et pathétique. registre tragique et procédés du
pathétique. tragique et du
pathétique.
Activité orale Discussion ouverte -Raisonner sur -Exprimer
sur l’œuvre l’histoire d’une librement son
d’Antigone. œuvre tragique. point de vue
concernant
l’œuvre
d’Antigone.
Production Résumé de l’œuvre. -S’initier au -Réduire une
écrite résumé d’une œuvre en ses
œuvre. éléments
essentiels.

Activité Soutien. -Intégrer ses -Mobiliser ses


d’intégration. acquis dans des acquis dans une
situations réelles. situation cible.
Évaluation formative : Compréhension du texte et production écrite

6
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Séquence de la poésie :

Activités Contenus et Compétences Capacités privilégiées


supports visées
-Etre capable
Travaux Hors classe : -Présenter des d’exploiter ses
encadrés recherches sur le recherches et de recherches pour définir
poète : biographie, travaux divers sur le genre épique.
histoire, courant le sujet traité.
littéraire.
En classe :
exposition orale des
recherches.
Etude de Poème épique : -Etudier un poème -Etudier un poème à
texte : « Soir de bataille », épique et connaitre forme fixe : le sonnet.
Lecture de José-Maria De ses -Relever les
méthodique Heredia. caractéristiques. caractéristiques d’un
sonnet.
-Etudier le registre
épique.
-Reconnaître -Repérer la
Langue La comparaison et certaines figures comparaison et
l’hyperbole. de style. l’hyperbole.
- Employer les deux
figures.
Production Rédaction d’un -S’initier à la -Inventer un quatrain
écrite quatrain relevant du création poétique. relevant du genre
genre épique. épique.

Activité Soutien -Intégrer ses -Mobiliser ses acquis


d’intégration acquis dans des dans une situation
situations réelles. cible.

Evaluation formative

7
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Les fiches pédagogiques de la deuxième


séquence du module : Antigone.

8
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Module 4 : Antigone.

Activité : lecture méthodique.


Niveau : 1ère année du baccalauréat.
Support : Antigone/ La Nourrice : «D’où viens – tu ?... il ne faut pas que je sois petite ce
matin. », pp. 13-18.
Compétence : Etudier un texte de l’exposition.
Capacité à privilégier : Identifier le quiproquo.

Déroulement du cours :
*Lecture de l’extrait :
I-Identification du texte :

1-Situation :

➢ Où se situe le texte ?
➢ De quels personnages s’agit-il ?
➢ Où sont-ils ?
✓ Ce passage se situe au début de la pièce d’Antigone . Il fait partie de l’exposition. La
nourrice entre dans la chambre de l’héroïne et ne trouve pas celle -ci dans son lit. Ainsi,
elle l’interroge sur le motif de sa sortie nocturne.
2-Caractéristiques :
➢ Quel est le type de ce texte ?
➢ Quel est son genre ?
➢ Relevez les didascalies du texte ?
✓ Type : Texte plutôt descriptif.
✓ Genre : Extrait d’une tragédie.
✓ Didascalies : « elle va passer », « Antigone doucement », « Antigone, étrangement,
après un silence »…
❖ Enonciation :
➢ Qui parle ? → La nourrice.
➢ A qui ? → À Antigone.
➢ De quoi ? → De la sortie nocturne d’Antigone.
➢ Pourquoi ? → Pour savoir le motif de cette sortie nocturne.
➢ Où ? → Dans la chambre d’Antigone.
➢ Quand ? → À l’aube.
II-Hypothèse de lecture :
✓ La communication entre Antigone et la nourrice.
III- Axe de lecture:

9
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

➢ Est-ce que la communication passe entre Antigone et sa nourrice ?


*L’axe étudié : l’incommunicabilité entre Antigone et sa nourrice.
➢ Qu’est ce qui montre l’incommunicabilité entre les deux personnages ?
➢ Où réside le malentendu entre ces deux personnages ?
➢ Comment appelle-t-on ce genre de malentendu dans une situation de communication ?
➢ Relevez les mots qui expriment la réaction de la nourrice face à ce malentendu : les
insultes ?
Le quiproquo La réaction de la nourrice
La nourrice Antigone
-Elle parle d’un rendez-vous - Elle parle d’une mission : le -Elle traite Antigone de
fait d’enterrer le cadavre de son menteuse, mauvaise, hypocrite
frère Polynice -Elle dit qu’Antigone mérite
-Elle parle d’un amoureux -Elle parle de son frère Polynice d’être punie : « tu sais ce que je
devrais faire ? Te battre »

✓ Synthèse partielle :

Antigone et la nourrice ne parlent pas de la même chose ; ce qui influe sur la réaction de cette
dernière.
IV- synthèse générale :
Le dialogue entamé par Antigone et la nourrice reflète clairement l’incommunicabilité entre ces
deux personnages. A cause d’un quiproquo, la nourrice adresse plusieurs insultes à l’héroïne.

10
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Module 4 : Antigone.
Activité : Langue.
Niveau : 1ère année du baccalauréat.
Contenu: Les subordonnées circonstancielles : la finale et la causale.
Compétence : Employer correctement la phrase complexe.
Capacité à privilégier : Identifier et employer la circonstancielle.

Déroulement du cours :
I – Observation :
➢ Observez les phrases suivantes :
1- J’étais gênée parce que je savais que ce n’était pas moi qu’on attendait.
2- Elle quitte son lit pour aller courir avec un autre.
II-Conceptualisation :
➢ Qu’est ce qu’une phrase simple ?
✓ La phrase simple : sujet + verbe + (complément)
➢ Qu’est ce qu’une phrase complexe ?
✓ La phrase complexe comporte plus d’un verbe conjugué, au moins deux propositions.
➢ Qu’est ce que vous remarquez au niveau de la première phrase ?est-elle simple ou
complexe ?
✓ Elle est complexe
➢ Elle est composée de combien de phrases ?
✓ Elle est constituée de deux phrases :
+ J’étais gênée
+ Je savais que ce n’était pas moi qu’on attendait.
➢ Quel est le moyen qui relie ces deux phrases ?
✓ Parce que.
➢ Comment appelle-t-on cet outil ?
✓ Le subordonnant.
➢ Comment appelle-t-on chaque phrase ?
✓ La proposition.
➢ La phrase complexe est composée de deux propositions : la principale et la subordonnée.
Dans notre exemple, où est la principale ?
✓ « J’étais gênée ».
➢ Où est la subordonnée ?
✓ « Parce que je savais que ce n’était pas moi qu’on attendait. »
➢ Qu’est ce qu’est exprime le subordonnant : « parce que » ?
✓ Il exprime la cause.
➢ Comment appelle- t- on la subordonnée exprimant la cause ?
✓ La causale.
➢ Dans la deuxième phrase, où est la principale ?
✓ « Elle quitte son lit ».
➢ Où est la subordonnée ?
✓ « Pour aller courir avec un autre ».
➢ Où est le subordonnant ?
✓ Pour.

11
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

➢ Qu’exprime ce subordonnant ?
✓ Le but.
➢ Comment appelle-t-on la subordonnée exprimant le but ?
✓ La finale.
➢ La finale et la causale sont deux subordonnées circonstancielles. Donnez la définition
de la subordonnée circonstancielle.
*Définition :
- les propositions subordonnées circonstancielles indiquent l’action exprimée par le verbe
de la proposition principale : condition, temps, lieu, cause, but, etc.
circonstance Nom de la subordonnée Mots subordonnants
circonstancielle
La cause La subordonnée circonstancielle de Parce que, car, du moment que, sous
cause (la causale). prétexte que…
-comme, étant donné que (en tête de
phrase) (+ indicatif)
Le but La subordonnée circonstancielle de -pour, afin de, de peur de (+ infinitif)
but (la finale). -pour que, afin que, de crainte que, de
peur que, en vue que (+ subjonctif)

III- Appropriation :
➢ Formez des phrases contenant la subordonnée de cause ?
➢ Formez des phrases contenant la subordonnée de but ?
✓ Les élèves donnent des phrases complexes : la finale et la causale.
IV- Exercices d’application :
Exercice 1 :
Complétez les phrases suivantes avec le subordonnant qui convient :
1- …....... sa famille est pauvre, elle travaille dans les foyers.
2-Je veux travailler en Europe……….je sois pauvre.
3-Le père travaille……… ses enfants vivent aisément.
*Correction :
1- Etant donné que, comme…
2-De crainte que, de peur que …
3-Pour que, afin que….
Exercice 2
a) Soulignez les subordonnants dans chaque phrase.
b) Donnez le nom de chaque subordonnée.
1-Cet élève révise bien ses leçons en vue d’obtenir de bons résultats.
2-Il aide les pauvres afin qu’il soit content.
3- Il a quitté ses parents sous prétexte qu’ils sont sévères.
4-Il met toujours le manteau de peur qu’il soit grippé.
5- Il est malheureux vue que son ami est malade.
*Correction :
1- en vue que → la finale
2- afin que → la finale
3- sous prétexte → la causale
4- de peur qu’ → la finale
5-vu que → la causale
V- Traces écrites
Les élèves recopient l’exercice et la définition.

12
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

*Prolongement possible : les subordonnées circonstancielles : la conditionnelle, la temporelle.


Module 4 : Antigone.

Activité : Activité orale.


Niveau : 1ère année du baccalauréat.
Contenu : Débat et discussion sur le projet d’Antigone concernant l’enterrement de Polynice.
Compétence : Donner son point de vue à propos d’un sujet.
Capacité à privilégier : Exprimer son accord ou son désaccord sur le projet d’Antigone.

Déroulement du cours :

I -Sujet :
Créon menace de punir celui qui oserait enterrer le cadavre de Polynice. Antigone défie le roi
et décide de transgresser la loi. Elle est donc courageuse et têtue. Etes -vous d’accord avec son
attitude ?
*Questions de compréhension :
➢ Quels sont les mots clés du sujet ?
✓ Transgresser la loi, défie le roi
➢ A quelle question faut-il répondre ?
✓ Etes-vous d’accord avec son attitude ?
II-Consignes :
➢ Donner les motifs de cette attitude.
✓ Piété fraternelle, justice, liberté, sauver l’honneur de la famille.
➢ Donner les risques de ce comportement ?
✓ Etre tuée : mettre fin à sa vie pour rien, se priver de connaître la joie avec Hémon…
➢ Employer les connecteurs logiques.
III-Prise de parole :
➢ Demander aux élèves d’exprimer leur point de vue en suivant la consigne.
✓ Les élèves expriment leur point de vue.

IV –Bilan :
Quelques opinions d’élèves :

Accord Désaccord
-piété fraternelle -mettre fin à sa vie pour rien
-sauver l’honneur de la famille -se priver de vivre en bonheur avec Hémon
-rendre justice
-liberté

13
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Module 4 : Antigone.

Activité : Production écrite.


Niveau : 1ère année du baccalauréat.
Contenu: Rédaction d’un dialogue où l’on se défend dans une situation de quiproquo.
Compétence : Rédiger un dialogue.
Capacité à privilégier : Rédiger un dialogue en s’appropriant la technique du quiproquo.

Déroulement du cours :

I -sujet et consigne :
Sujet : Un jour, vous avez fait une sortie nocturne pour rencontrer votre ami Paul. A votre
retour, vous trouvez votre père qui attend votre arrivée. Celui-ci ne connaît que Paul le clochard
du quartier. Donc, vous serez dans une situation de quiproquo.
Rédigez un dialogue où votre père vous interroge sur le motif de votre sortie en vous le
reprochant, et où vous défendez votre ami.
Questions de compréhension :
➢ Quels sont les mots clés du sujet ?
✓ Sortie nocturne, ami Paul, Paul le clochard, quiproquo, motif de sortie nocturne, le
fils défend son ami.
➢ A quelle question faut-il répondre ?
✓ Rédiger un dialogue où le père interroge son fils sur le motif de sa sortie nocturne tout
en le lui reprochant et où le fils défend son ami.
Consigne de travail :
➢ Rédiger un dialogue avec des didascalies.
➢ Apporter des arguments.
➢ Manifester les reproches du père et les défenses du fils.
II -Plan du travail
➢ Que va demander le père à son fils ?
✓ Le père va demander à son fils le motif de sa sortie.
➢ Que sera la réponse du fils ?
✓ La réponse du fils : pour voir mon ami Paul.
➢ Comment le père va-t-il réagir et qu’est ce qu’il va dire ?
✓ La réaction du père : furieux, étonné… ;
✓ Les reproches du père : adresser des insultes à l’ami du fils
➢ Que sera l’attitude du fils ?
✓ La défense du fils : citer les qualités de Paul
III-Rédaction du dialogue (travail collectif)
Rédiger le dialogue en suivant le plan et la consigne.
Lecture de quelques dialogues produits par les élèves.
IV-Affinement :
Demander aux élèves de faire attention à l’orthographe des mots, aux structures des phrases, à
la conjugaison des verbes, etc.
V -transcription du dialogue collectif au tableau :

14
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Le père
-Pour quoi es-tu sorti en pleine nuit ?
Le fils
-Pour voir Paul.
Le père furieux
- Paul ? Quelle catastrophe !comment oses-tu rencontrer ce type de personne ? Tu sais bien
que ce Paul n’est qu’un vaurien !
Le fils étonné
-Ce n’est pas possible. Paul est mon meilleur ami. Vous ne le connaissez pas encore. Il est très
gentil et très serviable.
Le père l’interrompt soudain
-Ton meilleur ami !voilà la bonne nouvelle ! Faire d’un clochard son meilleur ami !
Le fils
-Paul n’est jamais un clochard. Il est bien éduqué et il se comporte poliment.
Le père, irrité
-Vas à ton lit pour dormir, tu dois être fou cette nuit.

15
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Les fiches pédagogiques de la cinquième


séquence du module : Antigone.

16
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Module 4 : Antigone.

Activité : lecture méthodique.


Niveau : 1ère année du baccalauréat.
Support : Dialogue entre Antigone et Créon : « avais-tu parlé de ton projet ?...vous me
feriez mourir » : pp.64 - 68.
Compétence: Etudier une scène de confrontation : Antigone face à Créon.

Capacité à privilégier :-Comparer deux profils : Antigone/Créon.

Déroulement du cours :
*Lecture du texte.
I-Identification du texte :
*Situation du passage :

➢ De quoi s’agit-il dans cette scène ?


➢ Quels sont les personnages mis en scène ?
➢ De quoi parlent-ils ?
➢ Que tente Antigone de faire ?
➢ Créon a promis la mort à ceux qui veulent enterrer Polynice, est ce qu’il va tenir à sa
promesse et tuer Antigone ?

Situation : Antigone a violé la loi édictée par Créon et tente d’enterrer son frère. Créon veut
convaincre sa nièce de dissimuler son acte en faisant mourir les gardes .Refusant le salut que
lui promet Créon, elle s’entête et explique son geste par la piété fraternelle. Créon est frappé
par son orgueil.

II-Hypothèses de lecture :

✓ Créon cherche à sauver Antigone et rappelle en même temps le sort de celui qui
cherche à violer sa loi.
✓ L’attitude d’Antigone.

III-Axes de lecture :

*Axe1 : La contradiction de Créon.

*Axe 2:L’entêtement d’Antigone.

17
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

1- Analyse du premier axe : la contradiction de Créon.

➢ Quel est le sort promis à celui qui transgresse la loi ?


✓ C’est la mort

►Lecture de la réplique de Créon par un élève : « tu as peut être cru que d’être la fille
d’Œdipe, la fille de l’orgueil d’Œdipe, c’était assez pour être au-dessus de la loi. »

➢ Que veut faire comprendre Créon à Antigone ?


✓ Que la loi est pour tout le monde même les filles des rois.
➢ Quels sont les arguments donnés par Créon pour convaincre Antigone de ne pas
s’opposer à sa décision. ?
✓ Les arguments sont :
• « Je l’avais interdit » p.65
• « C’était un révolté et un traître » p.66
• « savais le sort qui était promis à celui, quel qu’il soit, qui oserait lui rendre
les honneurs funèbres ? » p.66
• « La loi est d’abord faite pour les filles des rois » p.67
➢ Est-ce que Créon va appliquer cette loi et tuer Antigone ?
✓ Non, il veut sauver Antigone : « Tu va rentrer chez toi…je ferai disparaître les
trois gardes »

1ière conclusion :

Créon rappelle le sort funèbre de celui qui cherche à enterrer Polynice et affirme que la loi est
faite pour tout le monde. La contradiction de ce roi réside dans sa tentative de sauver Antigone.

2- Analyse du deuxième axe : l’entêtement d’Antigone.

➢ Comment Antigone paraît-elle ?


✓ Antigone paraît calme, elle n’a pas peur ; elle est entêtée.
➢ Est-ce qu’elle est convaincue par son oncle Créon le roi ?
✓ Non, Antigone s’entête et promet de recommencer et de retourner auprès du
cadavre de son frère.
➢ comment explique t- elle son geste à Créon ?
✓ Elle explique son geste par le devoir vers soi -même : « je le devais »p : 65 et
aussi par la piété fraternelle (fait de tendresse et de respect).
➢ Que constitue l’enterrement selon Antigone ?
✓ L’enterrement constitue les retrouvailles de la famille d’Oedipe : « il rentre à
la maison où mon père et ma mère , et Etéocle aussi , l’attendent »
➢ Est-ce qu’ Antigone a peur de la mort ? Pourquoi ?
✓ Antigone n’a pas peur de la mort, elle affirme qu’elle sait bien qu’elle va subir
la mort en violant la loi « j’était certaine que vous me feriez mourir » p : 68
➢ Que constitue l’affrontement Antigone/ Créon et la tentative d’Antigone
d’enterrer son frère ?
✓ C’est le commencement du nœud, l’intrigue arrive à un point essentiel.

2ième conclusion :

18
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Antigone s’entête et refuse le salut. Elle explique son geste à Créon par la piété fraternelle tout
en affirmant que l’enterrement de son frère lui permet de retrouver la famille Œdipe.

IV-Synthèse générale :
Bien que Créon proclame haut et fort que la loi est faite pour tous, il tente de sauver Antigone.
Cette dernière refuse et s’entête à vouloir enterrer son frère. Elle ne craint pas la sanction de
Créon et attend la mort.

Module 4 : Antigone.

19
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Activité : Activité orale.


Niveau : 1ère année du baccalauréat.
Contenu : Discussion autour du conflit des générations.
Compétence: Exprimer son point de vue.
Capacité à privilégier : Discussion autour du conflit des générations.

Déroulement du cours :
I -Sujet : Créon essaye de convaincre Antigone de renoncer à son projet d’enterrement de
Polynice. Cependant, l’héroïne refuse d’obéir à son oncle ; cette situation reflète un conflit se
manifestant dans toutes les sociétés, à savoir : le conflit des générations.
Que pensez- vous de ce conflit? Est-ce que vous en souffrez ?

*Questions de compréhension :
➢ Quels sont les mots clés du sujet ?
✓ Obéir, le conflit des générations.
➢ Explication des mots clés.
➢ A quelles questions faut-il répondre ?
✓ Que pensez- vous de ce conflit? Est-ce que vous en souffrez ?

II-Consignes :
➢ Donnez votre point de vue sur le conflit des générations.
➢ Donnez des exemples de situations où vous vous trouvez en conflit avec des personnes
plus âgées que vous.
➢ Quelle est votre réaction devant cette situation : les grands arrivent-ils à vous convaincre
facilement ou bien vous vous imposez ?
➢ Comment trouvez-vous l’obéissance des jeunes aux personnes plus âgées ?
➢ Ce genre d’obéissance vous prive-t-il de liberté et de création ?
➢ Faut-il, donc, toujours obéir aux personnes plus âgées ?
➢ Que proposez-vous pour éviter ce conflit ?

III-Prise de parole :
➢ Demander aux élèves d’exprimer leur point de vue en suivant la consigne.
✓ Les élèves expriment leur point de vue.
IV –Bilan:
Transcription de quelques solutions du conflit des générations, proposées par les élèves.

Module 4 : Antigone.

20
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Activité : lecture méthodique.


Niveau : 1ère année du baccalauréat.
Contenu : Tirade de Créon, pp : 76-77
Compétence : Etudier un texte argumentatif.
Capacité à privilégier : repérer les arguments employés dans la tirade de Créon.

Déroulement du cours :

*Lecture de l’extrait
I-Identification du texte :
1-Mise en situation :

➢ Antigone, a-t-elle réussi à enterrer le cadavre de Polynice ?


➢ Antigone affirme vouloir recommencer sa tentative d’enterrement, comment sera la
réaction de Créon ?

✓ Les gardes arrêtent Antigone lors de sa tentative de recouvrir le cadavre de son frère
Polynice. Ils la conduisent devant Créon. Celui-ci essaye de détourner l’héroïne de
son projet d’enterrement. Devant l’obstination d’Antigone, le roi change de stratégie
pour la persuader et pour la convaincre dans le but de la sauver de la mort.

2-Caractéristiques :

➢ Quel est le type de ce texte ?


✓ Type : texte argumentatif.
➢ Quel est son genre ?
✓ Genre : extrait d’une tragédie.
➢ De quelle forme de discours s’agit-il dans cet extrait ?
✓ Forme de discours : Tirade.
➢ Relevez les didascalies du texte.
✓ Les didascalies : « Créon, la regarde et la lâche avec un petit sourire. Il murmure. »
« Il la fait asseoir sur une chaise au milieu de la pièce. Il enlève sa veste, il s’avance
vers elle, lourd, puissant, en bras de chemise ».

-Enonciation :
➢ -Qui parle ?
✓ -Créon.
➢ -A qui ?
✓ -A Antigone.
➢ -De quoi ?
✓ -De la tentative d’Antigone d’enterrer le cadavre de son frère.
➢ Pourquoi ?
✓ -Pour la dissuader de son projet d’enterrement.
➢ Où ?
✓ -Dans le palais royal.

21
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

➢ -Quand ?
✓ -Le jour.
II- Hypothèses de lecture :

➢ Devant l’entêtement d’Antigone qui veut retourner enterrer son frère, qu’est ce qui
vous attire dans le discours du roi Créon avec elle ?
✓ -La nature du discours de Créon avec Antigone ?

III-Axes de lecture :

➢ -A partir de la Tirade de Créon, quelle est la nature du discours entamé par ce dernier
avec sa nièce Antigone ?
➢ -Relevez les arguments avancés par Créon pour inciter Antigone à ne plus essayer de
recouvrir le cadavre de Polynice.
➢ -Relevez les connecteurs logiques employés par Créon.

*Axe de lecture :
-Le discours argumentatif de Créon avec Antigone :

Les arguments de Créon Connecteurs


logiques
-« Je ne veux pas te laisser mourir dans une histoire de
politique ». _______

-« Parce que ton Polynice, (…) tout ce pathétique qui Parce que
t’enflamme, ce n’est qu’une histoire de politique »
-« D’abord, je ne suis pas tendre, mais je suis délicat » D’abord, mais

-« Cela me soulève le cœur. Pourtant, je ne vais même pas Pourtant


fermer la fenêtre »

« C’est, ignoble (…) mais il faut que tout Thèbes sente cela mais
pendant quelques temps »

-« Mais pour que les brutes que je gouverne comprennent,


il faut que Mais
Le cadavre de Polynice dans toute la ville. »

IV-Synthèse générale :

➢ Formulez une synthèse générale.


✓ Dans sa Tirade, le roi Créon recourt à plusieurs arguments en vue d’empêcher
Antigone de réessayer l’enterrement de Polynice.

Module 4 : Antigone.

22
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Activité : Langue.
Niveau : 1ère année du baccalauréat.
Contenu : Persuader/convaincre.
Compétence : Etre capable de persuader et convaincre.
Capacité à privilégier : Distinguer entre persuader et convaincre.

Déroulement du cours

I-Observation :

*Situation1 : Encourager un élève à bien travailler pour réussir :


1. Si tu travailles bien, tu vas réussir comme ton frère.
2. Si tu réussis tes études, tes parents seront heureux.
*Situation 2 : Lutter contre le tabagisme :
3. Selon le ministère de la santé, 80 %des fumeurs meurent chaque année à cause de la
cigarette.
4. Je ne veux pas te perdre mon fils, à cause d’une cigarette.
✓ Lecture des phrases par quelques élèves.

II-Conceptualisation:

➢ Dans les phrases : 1 et 3, est-ce qu’on s’adresse à la raison ou bien aux sentiments ?
Pourquoi ?
✓ On s’adresse à la raison : on est face à des arguments objectifs:« comme ton frère »,
« 80% ».
➢ Quand on emploie des arguments s’adressant à la raison qu’est ce qu’on essaie de
faire ?
✓ On essaie de convaincre une personne.
➢ Dans les phrases : 2 et 4, est-ce qu’on s’adresse à la raison ou bien aux sentiments ?
Pourquoi ?
✓ On s’adresse aux sentiments : on est face à des arguments subjectifs:« tes parents seront
heureux », « Je ne veux pas te perdre mon fils ».
➢ Quand on emploie des arguments s’adressant à la raison qu’est ce qu’on essaie de
faire ?
✓ On essaie de persuader une personne.

➢ Quels sont les points de différence entre « persuader » et « convaincre » ?



Pour persuader Pour convaincre
-On s’adresse aux sentiments -On s’adresse à la raison.
-Les arguments sont d’ordre psychologique -Les arguments sont d’ordre logique (parfois
et sentimental. scientifique, d’autorité….)
-Les arguments qu’on présente sont -Les arguments qu’on présente sont objectifs.
subjectifs.

23
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

III-Appropriation :
➢ Demander aux élèves de produire quelques phrases pour persuader et d’autres
pour convaincre et de choisir le verbe convenable dans les phrases suivantes:

• Ce ne sont pas tes larmes de crocodile qui vont me (persuader /convaincre) de prendre
ton parti.
• Le juge ne paraissait pas (convaincu /persuadé) par les arguments de la défense.
• Un fumeur peut être (convaincu/ persuadé) des méfaits du tabac, mais s’il n’est pas
(convaincu/persuadé), il continuera à fumer.
IV-Exercices d’application :

I-Reliez l’idée à l’argument qui lui correspond puis précisez la visée de chaque argument
(persuader ou convaincre le lecteur).

L’idée L’argument correspondant


1-Faire la publicité d’un produit. A-Il est de ton devoir d’inscrire ta fille à l’école.
2-Encourager un père à scolariser sa fille. B- Si tu aides cette pauvre femme, tu vas la rendre
3-Lutter contre la maltraitance des animaux. joyeuse. En plus, tu te sentira
4- Inciter les hommes à la solidarité. à l’aise.
C-Regarde comment il souffre. Ayez pitié de ce
chien.
D- Ce produit est doublement avantageux : il
vous permet de faire des économies et de voyager
confortablement.

II-Distinguez dans le tableau ci-dessous entre les arguments visant à persuader Antigone de
changer d’avis et ceux visant à la convaincre :

➢ Créon essaie de changer la décision d’Antigone, celle d’enterrer son frère et


d’enfreindre ainsi sa loi. Voici les arguments qu’il a utilisés :
1-« Je ne veux pas te laisser mourir (….) Tu vaux mieux que cela. »
2-« Alors aie pitié de moi, vis »
3-« Mais pour que les brutes que je gouverne comprennent, il faut que cela pue le
cadavre de Polynice dans toute la ville ».
4-« Mon fils t’aime »
➢ Ismène essaie aussi de changer la décision d’Antigone. Voici les arguments qu’elle
utilise :
1-« Ecoute, j’ai bien réfléchi toute la nuit. Je suis l’ainée. Je réfléchis plus que toi .Toi
c’est ce que te passe par la tête tout de suite, et tant pis c’est une bêtise .Moi, je suis
plus pondérée. Je réfléchis»
2-« Si Antigone .D’abord c’est horrible, bien sûr, et j’ai pitié moi aussi de mon frère. »
3-« Il est le roi, il faut qu’il donne l’exemple ».
4-« Antigone ! Je t’en supplie. »

Les arguments de Créon Les arguments d’Ismène


Pour persuader Pour convaincre Pour persuader Pour convaincre

24
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

*Prolongement : (activité à effectuer hors classe).

On a vu dans le prologue qu’Hémon a choisi Antigone comme épouse au lieu d’Ismène


possédant plus de qualités que sœur .Imaginez qu’Ismène ressent que c’est un choix injuste et
qu’elle va parler avec lui afin de lui faire changer d’avis. Quelles sont les phrases
argumentatives qu’Ismène peut utiliser pour persuader et pour convaincre Hémon qu’elle est
la bonne épouse pour lui.

Module 4 : Antigone.

Activité : Production écrite.

25
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Niveau : 1ère année du baccalauréat.


Compétences : Produire un texte argumentatif
Capacité à privilégier Argumenter.

Déroulement du cours
I-Sujet et consigne :

-Sujet :

Antigone s’entête à vouloir enterrer le cadavre de Polynice. Rédigez un texte où vous donnez
les motifs de cette attitude.

✓ Lecture du sujet par quelques élèves.

-Questions de compréhension :

➢ Quels sont les mots clés dans le sujet


✓ Enterrer le cadavre de Polynice, motifs.
➢ A quelle question faut-il répondre ?
✓ Rédiger un texte où on donne le motif de l’attitude d’Antigone.
-Consigne :
-Apporter des arguments.
-Employer les connecteurs logiques.

II-Plan de travail :

-Introduction :
-Présentation du sujet + Question.
-Développement :
-Les arguments justifiant le geste d’Antigone (la pitié fraternelle, le devoir, sauver l’honneur
de la famille, vouloir sa liberté, se sauver de l’injustice de Créon).
-Conclusion :
-Synthèse + (ouverture).
III-Rédaction du texte collectif :
➢ Rédiger le texte en suivant le sujet, la consigne et le plan.
✓ Lecture de quelques textes produits par les élèves.

IV-Affinement :

➢ Faites attention à l’orthographe des mots, aux structure des phrases, à la conjugaison
des verbes, etc.

26
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

V-Transcription du texte affiné collectivement :

✓ Le texte collectif :
Le projet d’enterrement de Polynice obsède Antigone. Celle-ci veut le réaliser à tout
prix. Or, comment peut-on justifier cette attitude ?
L’héroïne veut enterrer le cadavre de son frère pour plusieurs raisons. Premièrement,
son acte peut être justifié par le devoir fraternel puisqu’il s’agit de sauver l’âme de son frère.
Deuxièmement, Antigone semble aspirer à se sauver de l’injustice de Créon qui glorifie Etéocle
et qui ridiculise Polynice. Finalement, par son projet d’enterrement, Antigone a tendance à
chercher sa liberté en choisissant ses actes et en les assumant.
En somme, la décision d’Antigone d’enterrer Polynice a plusieurs motivations ; à
savoir : le devoir fraternel, la fuite de l’injustice de Créon et la recherche de sa liberté.

27
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Les fiches pédagogiques de l’activité de lecture


et de l’activité de langue dans la séquence de la
poésie.

Soir de bataille

28
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Le choc avait été très rude. Les tribuns


Et les centurions, ralliant les cohortes,
Humaient encor, dans l'air où vibraient leurs voix fortes,
La chaleur du carnage et ses âcres parfums.

D'un œil morne, comptants leurs compagnons défunts,


Les soldats regardaient, comme des feuilles mortes,
Tourbillonner au loin les archers des Phraortes,
Et la sueur coulait de leurs visages bruns.

C'est alors qu'apparut, tout hérisse de flèches,


Rouge du flux vermeil de ses blessures fraîches,
Sous la pourpre flottante et l'airain rutilant,

Au fracas des buccins qui sonnaient leur fanfare,


Superbe, maitrisant son cheval qui s'effare,
Sur le ciel enflammé, l'Imperator sanglant.

José Maria de HEREDIA

Trophées, 1893.

Module 4 : Antigone.
Activité : lecture méthodique.
Niveau : 1ère année du baccalauréat.

29
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Support : Poème épique : « Soir de bataille », de José-Maria De Heredia.


Compétences : Etudier un poème épique et connaitre ses caractéristiques.
Capacités à privilégier : -Etudier un poème à forme fixe : le sonnet.
-Relever les caractéristiques d’un sonnet.
-Etudier le registre épique.

Déroulement du cours :

Opérations d’enseignement /apprentissage


Etapes
Activités proposées Tâches à réaliser (élèves)
(professeur)
*Lecture du Lecture du poème par le Lecture du poème par quelques élèves.
poème : professeur.
I-Identification
du texte :

1-Situation : -D’où ce poème est-il tiré ?


Le poème « Soir de bataille »est tiré de Trophées
composé par José-Maria De Heredia en 1893.
-Qui est son auteur ?

-Quand a-t-il composé le


recueil d’où le poème est tiré?
2-Caractéristiques :
-Quel est le genre de ce
texte ? Genre : Poème/ Sonnet.

-Quel est son type ? Type : Descriptif.

3-Cadre métrique : -De combien de strophes ce *Nombre de strophes : quatre strophes : deux
poème est-il composé ? quatrains et deux tercets.

-Quelle est la disposition des *La rime : -ABBA (rimes embrassées dans les
rimes ? quatrains)

-CCD ; EED (rimes plates dans les tercets).


-Faites la syllabation du vers
suivant : Su/per/be/, maît/ri/sant /son/ che/val /qui /s’e/ffare
«Superbe, maîtrisant son
cheval qui s’effare » *Le mètre :
-Donnez le mètre de ce vers.
C’est un vers de douze syllabes (alexandrin)

30
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

-Explication de : rejet, contre-


rejet et enjambement.
-Relevez, du poème, s’il y a *Le contre-rejet :
lieu, le rejet, le contre-rejet et
l’enjambement. Le choc avait été très rude. Les tribuns

Et les centurions, ralliant des cohortes

*L’enjambement :

Humaient encor dans l’air où vibraient leurs voix fortes

La chaleur du carnage et ses âcres parfums.

-Comment trouvez-vous les *Phrases longues : Elles amplifient l’action


phrases de ce sonnet : sont- représentée.
elles courtes ou longues ? A
quoi servent-elles ?

*Le rythme :

-Explication de : assonances -Assonances en[u] et [o]


et allitérations.
-Relevez quelques -Allitérations en [f], [m],[ t], etc.
assonances et allitérations
dans le poème. ✓ Synthèse partielle :

Le poète a respecté les normes de la versification


-A partir de ce qu’on a fait, française. En effet, le poème est un sonnet (deux
faites une synthèse partielle. quatrains et deux tercets ; les vers longs :
alexandrin) ; le dernier vers est appelé « vers de
chute » : c’est là où on trouve le message final du
poète, ce qui provoque la surprise du lecteur.)

II- Hypothèses
de lecture : -La guerre ?

-En tenant compte du titre et -L’épopée ?


du contenu du poème, quel
est le thème abordé par le
poète ?
*Axe 1 : Le champ lexical de la guerre :
III- Axes de
lecture : Les tribuns- les centurions- cohortes- carnage-
-A partir des Hypothèses,
dégagez les axes de lecture. compagnons défunts- les soldats- les archers-
-Relevez le champ lexical de flèches- rouge de flux vermeil- blessures fraîches-
la guerre. buccins- fanfare- le ciel enflammé, etc.

31
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

✓ Synthèse partielle :

Ce champ lexical de la guerre montre que le poète


-Faites une synthèse partielle décrit une bataille acharnée et chante la force et la
de ce premier axe. puissance de « l’Impérator ».

*Axe 2 : L’épopée / les procédés du genre épique :

1-Le lexique :
-Relevez les procédés du
genre épique employés dans -Termes empruntés à l’antiquité : « les trubins, les
le poème : centurions, Phraortes, l’Impérator, etc.
-Y a-t-il des termes
anciens ? 2- La syntaxe :

L’emploi de phrases longues et complexes qui


-Comment sont les phrases amplifient l’action.
employées : courtes ou
longues ? A quoi sert cet 3- Les figures de style :
emploi ?
-Des comparaisons et des métaphores qui ajoutent
l’impression de puissance ou de « violence ».
-Relevez les figures de styles
utilisées dans le sonnet. -Des hyperboles : amplification caractérisant le
chant épique.

Synthèse générale :
IV- Synthèse
générale : Dans ce sonnet, José- Maria De Heredia chante la
puissance, le courage et la gloire d’Antoine,
-Formulez une synthèse lieutenant de César et époux de Cléopâtre (reine
générale de la leçon. d’Egypte). Pour ce faire, il recourt au champ
lexical de la guerre ; de plus, il utilise quelques
procédés du genre épique : termes empruntés à
l’antiquité, phrases longues et complexes,
comparaisons, métaphores et hyperboles amplifiant
la situation décrite.

Module 4 : Antigone.
Activité : Langue.
Niveau : 1ère année du baccalauréat.

32
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

Support : Poème épique : « Soir de bataille », de José-Maria De Heredia.


Compétence : Reconnaître certaines figures de style.
Capacités à privilégier : -Repérer la comparaison et l’hyperbole.
- Employer les deux figures de style.

Déroulement du cours :
Opérations d’enseignement /apprentissage
Etapes
Activités proposées (professeur) Tâches à réaliser (élèves)
-Observez les phrases -Lecture des phrases par les élèves.
I-Observation :
suivantes :
1-Les soldats regardaient
comme des feuilles mortes.
2-Superbe, maîtrisant son
cheval qui s’effare.

*Au niveau de la première


II-Conceptualisation :
phrase :
-A quoi ressemblent les -Ils ressemblent à des feuilles mortes.
soldats ?
-Quel est l’outil utilisé pour -C’est l’outil : « comme ».
donner à ces soldats le
caractère des feuilles mortes ?
- Donc, à quoi sert cet outil ? -Il sert à établir une comparaison entre deux
éléments.
-Comment appelle-t-on, donc, -L’outil de comparaison.
cet outil ?
-Comment appelle-t-on ce type -La comparaison.
de figure de style ?
➢ Explication du comparé
et du comparant.
-Relevez, dans cette phrase, le -Le comparé : les soldats.
comparé et le comparant. -Le comparant : les feuilles mortes.
-Demander aux élèves de *Définition :
donner une définition de la La comparaison : c’est une figure de style
comparaison, et de proposer qui consiste en un rapprochement entre deux
d’autres outils de comparaison. termes, comparé et comparant à l’aide d’un
outil de comparaison.
La comparaison peut être introduite par
plusieurs éléments : comme, pareil à,
semblable à, aussi…que, moins…que,
plus…que, etc.

*Au niveau de la seconde


phrase :
-Ce mot exprime une réalité exagérée.

33
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

-comment trouvez-vous le mot


« superbe » ? Exprime-t-il une
réalité ordinaire et normale ? -C’est l’hyperbole.
-Comment appelle -t- on, donc,
la figure de style où l’on
procède par exagération du
propos évoqué ? *Définition :
-Définissez l’hyperbole. -L’hyperbole : C’est une figure de style qui
procède par exagération du propos : on
emploie des termes dont le sens est plus fort
par rapport à la réalité désignée.

III-Appropriation :
-Les élèves donnent des phrases contenant la
-Formulez des phrases figure de comparaison et d’autres contenant
contenant la figure de l’hyperbole.
comparaison et d’autres
contenant l’hyperbole.
IV- Exercices
d’application : Corrigé des exercices :
Exercice 1 : Exercice 1 :
Remplissez les phrases
suivantes par l’un des moyens
de comparaison suivants :
comme, ressemble à,
pareille à. 1-ressemble à.
.1-Cette fille … à ma sœur. 2-pareille à.
2-Tu as connue une vie…à celle
des princes. 3-comme.
3-Notre voisine est belle…une
fleur.
Exercice 2 :
Exercice 2 :
Terminez les phrases suivantes
en employant des expressions
de l’hyperbole : 1-génial.
1-Paris, c’est… (très belle) 2-tremble.
2-Ce chien est enragé, je …de 3-meurs.
peur. (j’ai très peur)
3-Lorsque j’assiste à un sketch
de Mr Been, je …de rire. (je ris
beaucoup).

Référentiel des valeurs dans Antigone :

34
Module 4 : Antigone de Jean ANOUILH, Ed. La Table Ronde, 2008.

LES VALEURS LES CITATIONS LES


PAGES
La promesse et l’honnêteté « j’ai promis à sa pauvre mère que j’en ferais une p. 18.
honnête fille »dit la nourrice.
« je te le promets »
La vérité « si tu m’aimes, tu aurais dit la vérité » P.20

« je ne veux pas mourir »


La vie « moi aussi j’aurais bien voulu ne pas mourir » P.24

La pureté « je suis pure, je n’ai pas d’autres amoureux P.20


qu’Hémon »

La beauté « il faut que tu dormes. Tu serais moins belle P.22


demain »
« cela me rassure ce matin, que tu sois belle »
Le devoir « nous devons aller enterrer notre frère » P.24

La sagesse « j’ai bien réfléchi toute la nuit. Je suis l’ainée. Je P.24


réfléchis plus que toi »
La pitié « j’ai pitié moi aussi de mon frère » P.24
La révolte « Il fallait comprendre…Moi, je ne veux pas P.26
comprendre. »
Le bonheur et l’espoir « Ton bonheur est là devant toi et tu n’as qu’à le P.29
prendre »
La gentillesse « Tu es gentille » P.32

La tolérance «Tu sais bien que je t’avais pardonnée » » P.37

La fierté « j’aurais été très fière d’être ta femme » P.42

La vérité « dis la vérité je t’en prie » P.41


L’amour « Je voulais être ta femme … par ce que je t’aime P.44
…très fort »
La solidarité « Antigone, ma petite sœur, nous sommes tous là P.45
autour de toi »

35