Vous êtes sur la page 1sur 4

ENSAM CASA Année universitaire 2015/2016

3ème année GE Acquisition de l’Information

TD N°2

Exercice 1
On réalise une sonde de température à partir d’un capteur de température bas coût. Cette
sonde délivre une tension Vmes(t) fonction de la température t (exprimée en ◦C) à laquelle elle
est soumise. Pour étalonner cette sonde, on la place dans une enceinte thermostatée dont on
fait varier la température sur l’étendue de mesure E.M. =[0 °C ; 100 °C].

La température est mesurée à l’aide d’une sonde thermométrique Pt100 de précision. On


réalise ainsi un étalonnage indirect pour lequel on considère que la température donnée par la
sonde Pt100 est parfaitement exacte. Les résultats des mesures sont consignés dans le tableau
suivant :

a) Sur l’étendue de mesure E.M., on cherche à modéliser le comportement de la sonde


par l’approximation linéaire Vmes = Vmes0 + αt. Déterminer les expressions Vmes0 et
α obtenues à partir des N points expérimentaux (ti,Vmes,i) donnés dans le tableau et en
calculer la valeur. Pour ceci, on cherchera à minimiser l’écart quadratique moyen χ2
entre l’approximation linéaire et les points expérimentaux. On réalise alors une
régression linéaire au sens des moindres carrés.
b) Estimer la sensibilité S = dVmes/dt.
c) Donner l’écart de linéarité ε, plus grand écart sur l’étendue de mesure entre la
caractéristique réelle et l’approximation linéaire donnée par la droite.
d) Calculer l’erreur de linéarité err, écart de linéarité normalisé à l’excursion de Vmes(t)
sur l’étendue de mesure E.M.

Exercice 2
On désire mesurer la température par une résistance thermométrique de nickel dont le
comportement avec la température T exprimée en °C est donné par :

avec R0 = 100 Ω, A = 5,49167.10−3/°C et B = 6,66667.10−6/°C2.


La résistance thermométrique est montée en série avec une résistance fixe R et le tout est
alimenté par une source de tension de fem Vg = 1 V et de résistance interne Rg = 50 Ω.
a) Donner l’expression de la tension de mesure Vmes(T) prise aux bornes de la résistance
thermométrique.

1
b) On choisit comme référence de température T0 = 0 °C et on limite l’étendue de mesure à
E.M. = ±10 °C. Donner l’expression de la variation ΔR(T) de la valeur de la résistance
thermométrique pour une température T à partir de la référence prise pour T0.
c) En déduire la variation ΔVmes correspondante.
d) Quelle valeur donner à R pour avoir un maximum de sensibilité (on ne considérera pour
cela que la partie linéaire ΔVmes,lin de l’expression ΔVmes ?
e) Donner dans ce cas l’expression de la sensibilité en fonction de A, B et T.
f) Que devient cette sensibilité dans le cas d’une approximation linéaire du fonctionnement?

Exercice 3
Un capteur RTD, fabriqué à partir de la platine, subit une variation de température. Le
coefficient de résistivité est g1 = 0.003902/°C. g2 est supposé négligeable. Si la résistance du
capteur est de 100 Ω à 0°C, déterminer la valeur de la résistance aux températures suivantes :
a) -240 °C b) -120°C c) 90°C d)260°C e)600°C f)900°C

Exercice 4
Les relations entre résistance électrique et température, respectivement pour des capteurs en
nickel et platine, sont données par:
r(θ) = R0 (1 + 5.4916 .10-3 θ + 6.6666 .10-6 θ2)
R(θ) = R0 (1 + 3.9080 .10-3 θ - 5.8019 .10-7 θ2)
Où θ est en degré Celsius et R0 = 100 Ω.

1. Vous voulez mesurer une température avoisinant les 50 °C, quel capteur utiliseriez-vous?
2. Si la plus petite résistance, qui peut être mesurée est de 0,1 Ω, déterminer la résolution du
capteur choisi à 50 °C.

Exercice 5
Pour une valeur T [K] de la température, la résistance électrique d’une thermistance est
donnée par :


R0 est la résistance à la température T0
β est supposée constante dans le domaine de température utilisé.
On donne :
R0 = 5000Ω à T0 = 300 K
β = 3000 K
1. Si la valeur de la résistance mesurée est : R = (1000 ± 5) Ω, calculez la température
correspondante T et son incertitude DT.
2. En supposant que la plus petite résistance qu’on peut mesurer avec le Pont de Wheatstone
utilisé est de 10 Ω, déterminez la résolution à T = 320K et à T = 600K de ce thermomètre à
thermistance. Commentez ces résultats.

Exercice 6
On veut mesurer la stratification thermique dans un bassin solaire, rempli d’eau très salée.
Pour cela, on place 5 thermocouples Fer/Constantan espacés de 20 cm en profondeur. A un
instant t, on mesure les forces électromotrices (e) données par les thermocouples ; on obtient
les résultats suivants :

2
1. Chercher les valeurs des températures en utilisant la table du thermocouple Fer/Constantan
sachant que les soudures de références de thermocouple sont placées à la glace fondante
2. Quelle f.é.m. (e) donnerait un thermocouple Fer/Constantan si sa soudure de référence était
à la température T1 = 30°C et sa soudure de mesure à T2 = 60°C.
3. En supposant que la courbe d’étalonnage des thermocouples est une droite dans ce domaine
de température, utiliser la méthode de moindre carré pour déterminer les caractéristiques de
cette droite.
4. Déterminer, à 3 chiffres significatifs près, l’erreur commise sur la mesure de température
correspondante à la f.é.m. e = 1,797 mV en faisant cette approximation.
5. Quelle doit être la résolution, à un chiffre significatif prêt, du voltmètre à utiliser si la
résolution voulue sur la mesure de température est de 3°C ?
6. Ces thermocouples sont maintenant utilisés avec une soudure de référence à
20°C, déterminer, en utilisant la table, la nouvelle température de l’un de ces thermocouples si
l’indication de sa f.é.m. était à e = 2,567 mV.
7. On veut faire un thermocouple Fer/Métal M. Déterminer la sensibilité de ce thermocouple,
sachant que celle du thermocouple M/Constantan est égale à 25,29mV/°C

Exercice 7
La radiation totale à partir d'un corps gris est donnée par la relation suivante :

Où e(λ, T) est l'émissivité totale et Wλ,B(T) est la radiation totale d'un corps noir de même
surface et à la même température.
En général, le pyromètre optique utilise une fraction du spectre d'émission centrée sur la
longueur d'onde λ0 avec une étendue λl. Un capteur photoélectrique converti cette radiation a
un signal électrique, Sel donnée par:

Où K(λ) est un facteur géométrique et Sd(λ) est l'émissivité du capteur photoélectrique.


1. En utilisant la loi de Planck :

et en supposant que λ = λ0 et

montrer que :

3
2. Si le pyromètre optique est étalonné par rapport à un corps noir, montrer que le signal
électrique Sel, correspond dans le cas d'un corps gris a une température T donnée par:

Où TB est la température du corps noir.


3. Si la plus petite température lu par le pyromètre optique est ΔTB = 5 K,
calculer la résolution du pyromètre pour un corps gris a T = 1273 K, quand λ0 = 0.66 mm,
e(λ0) = 0.63 et C2 = 1.4388 104 μm.K
4. Si le pyromètre utilise deux longueurs d'onde λ1 et λ2 avec la même largeur spectrale Δλ et
quand Sd(λ1) = Sd(λ2) K(λ1) = K(λ2) et e(λ1) = e(λ2)
a. Donner les signaux électriques Sel.1 and Sel.2 correspondant respectivement à λ1 et λ2
b. Calculer le ratio

et donner l'intérêt principal de ce type de pyromètre optique.