Vous êtes sur la page 1sur 30

Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

VI.1. Choix des CTA de la salle de conférence


La centrale de traitement d’air de la salle de conférence est de type
ROOF TOP fonctionnement réversible.
Le choix de cette CTA se fait en connaissant le débit de soufflage et le
débit de recyclage.
 Le débit d’air soufflé : Qs = 7828.5 m³/h ;
 Le débit d’air neuf : Qan = 3750 m³/h ;
 le débit d’air recyclé : Qs=4078.5 m³/h.
Nous avons choisi une centrale de traitement d’air de la gamme
CIAT, série SPACE IPC [5].

Figure (VI.1): Roof Top série


SPACE IPC.

VI.1.1. Caractéristiques de la CTA ROOF TOP 


Fonctionnement été 
 Puissance frigorifique fournie : 62.8 kW ;
 Température de mélange : 29.5 °C (HR =40 %) ;
 Température extérieure : 35.4 °C ;
 Fluide frigorigène: R407C.
Fonctionnement hiver 
 Puissance calorifique fournie: 66.4 kW ;
 Température mélange : 11.85 °C ;
 Température extérieure : 1.9 °C ;
 Fluide frigorigène: R407C.
Section extérieure 
 Nombre de ventilateur hélicoïde: 2 ;
 Débit d'air: 23000 m³/h ;
 Puissance du moteur unitaire: 4 kW ;

48
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

 Tension d’alimentation : Triphasé 400V 50Hz ;


 Intensité nominale maximale (hors batterie électrique) :82.2A.
Section traitement d’air (caisson de mélange) 
 Pression statique disponible pour la gaines: 25 mmce ;
 Puissance absorbée du moteur: .5.5 kW ;
 Vitesse rotation du ventilateur: 550 trs/mn ;
 Epaisseur du filtre: 50 mm (avec cadre métallique. Classement au
feu M1).
Caractéristiques dimensionnelles et poids 
 Longueur : 2 600 mm ;
 Largeur : 2 020 mm ;
 Hauteur : 1 413 mm ;
 Poids : 845 kg.
VI.1.2. Principaux composants 
 Unité avec compresseur hermétique à pistons ;
 Protection interne des bobinages ;
 Résistance de carter d'huile ;
 Détendeur thermostatique ;
 Déshydrateur ;
 Vanne inversion de cycle (IPC) ;
 Prises de pression pour manomètres HP &BP ;
 Carrosserie anticorrosion en tôle galvanisée recouverte d'une
peinture polyester ;
 Panneaux accès filtres et armoire électrique amovibles ;
 Batterie extérieure et intérieure avec ailettes aluminium gaufrées
et tube cuivre ;
 Ventilateur de soufflage centrifuge entraîné par moteur sur chaise
réglable et transmission par courroies et poulies ;
 Ventilateurs extérieurs hélicoïdes avec grilles de protection ;
 Interrupteur général de sécurité ;
 Protections des moteurs et des circuits par disjoncteurs ;
 Armoire électrique avec fileterie sous goulotte, conforme aux

49
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

normes NF C15100 et EN 60204 ;


 Housse acoustique sur compresseur.

VI.2. Choix du groupe de production d’eau glacée 


Le groupe de production d’eau glacée, comme son nom l’indique, sert à
la production d’eau froide qui alimente les différentes unités finales de
climatisation (CTA, ventilo-convecteurs et cassettes).

VI.2.1. Description du GPEG 


Il se compose essentiellement de quatre organes :
- Un évaporateur ;
- Un condenseur ;
- Un compresseur ;
- Un détendeur.
VI.2.2. Sélection du groupe 
Sa puissance sera égale à la somme des puissances frigorifiques des
cassettes avec une majoration de 10% :
 5% dus aux gains de chaleur par la tuyauterie.
 5% de surpression pour le démarrage du groupe.
Donc : PGPEG  Pfr (cassettes ) * 1.10.......... .......( kW )

(VI.1)
AN :
Bloc «  A  » 
PGPEG = 747.6 * 1.1 PGPEG =822.36 KW

Bloc «  B  » 
PGPEG = 434.9 * 1.1 PGPEG =478.39 KW

Bloc «  C » 
PGPEG = 244.5 * 1.1 PGPEG =268.95 KW

Bloc «  D » 
PGPEG = 244.5 * 1.1 PGPEG =268.95 KW

50
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

L’installation d’un groupe de production d’eau glacée de telle


puissance pour le bloc A présente des problèmes de sécurité d’une part et de
sa longévité d’autre part, ce qui nous amènera à installer deux groupes de
production d’eau glacée au lieu d’un seul fonctionnant à demi charge
chacun.
Nous avons choisi les groupes de production d’eau glacée de la
gamme CIAT, série CIATCOOLER [5], ses caractéristiques sont données dans
le tableau suivant :
TYPE DE GPEG : CIATCOOLER - gamme LC
CARACTERISTIQUES UNITE
Bloc A Bloc B Bloc C Bloc D
TAILLE / 2200Z 2400Z 1203Z 1203Z
REGIME D’EAU GLACEE °C 7/12 7/12 7/12 7/12
FLUIDE FRIGORIGENE / R407C R407C R407C R407C
PUISSANCE FRIGORIFIQUE kW 282 230 282 282
PUISSANCE ABSORBEE kW 172 188 101 101
NBR COMPRESSEUR / 4 4 2 2
VITESSE DE RETATION
tr/min 1450 1450 1450 1450
(COMPRESSEUR)
VITESSE DE VENTILATEUR tr/min 950 950 950 950
 3
DEBIT TOTAL m /h 179500 176000 106700 106700
T° SORTIE D’EAU A
°C 7 7 7 7
L’EVAPORATEUR
T° D’ENTREE D’AIR AU
°C 36 36 36 36
CONDENSEUR
CONTENANCE EN EAU l 80 80 50 50
NIVEAU DE PRESSION
dB (A) 72 72 70 70
ACOUSTIQUE
Tableau (VI.1) : Caractéristiques des GPEG.

Figure (VI.2) : GPEG série CIATCOOLER.

VI.3. Choix des splits système 


A partir des résultats obtenus du bilan thermique, nous avons choisi
des Split système (bisplit) de marque «FRANCE-AIR » type MH24APG2

51
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

(fonctionnement réversible) dont les caractéristiques sont les suivantes [6]:


 Puissance frigorifique totale : 7.02 kW ;
 Puissance frigorifique par unité : 3.51 kW ;
 Puissance calorifique totale : 7.6 kW ;
 Puissance calorifique par unité : 3.8 kW ;
 Réfrigérant : R410a ;
 Débit d’air par unité (froid/chaud) : 516/546 m3/h ;
 Puissance absorbée totale (froid/chaud) : 2495/2365 w ;
 Ventilation 3 vitesses, dont une très puissante ;
 Niveau sonore très faible : 43 dB (A) (unité intérieur), 62 dB (A)
(unité extérieur) ;
 Déshumidification automatique jusqu’à 2.9 l/h ;
 5 modes de fonctionnement : automatique, froid, chaud,
déshumidification et ventilation ;
 Bi Compresseur Rotatif ;
 Caractéristiques dimensionnelles et poids :
 Unité intérieur : - Longueur : 890 mm
- Profondeur : 179 mm
- Hauteur : 258 mm
- Poids: 8.5 kg
 Unité extérieur : - Longueur : 1000 mm
- Profondeur : 310 mm
- Hauteur : 790 mm
- Poids: 68 kg
VI.4. Choix de la chaudière
L’installation de la chaudière a pour but de transmettre la chaleur
produite par combustion, au fluide chargé de véhiculer cette chaleur aux
différentes cassettes.
Pour le bon fonctionnement des cassettes, il est nécessaire de
diminuer l’écart de température d’entrée et de sortie d’eau chaude de la
chaudière 90 / 70 °C  à T =5°C, pour cela nous avons installé un
échangeur 45 / 40 °C pour réaliser cette condition.

52
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

VI.4.1. Puissance de l’échangeur 


VI.4.1.1. Débit de l’échangeur 
Q * T
Q * T  Qe * Te  Qe  ..............(l / h)
Te

(VI.2)
Avec : Q = Qcassette

Qcas: Débit d’eau des cassettes en [l/h].

T: Différence de température entre l’entrée et la sortie d’eau 45 / 40 °C

Qe : Débit d’eau dans l’échangeur en [L/h].

Te:Différence de température entre l’entrée et la sortie d’eau de l’échangeur


90 / 70 °C.

Bloc « A » 
- Q = 128526 l/h
- T = 5°C
- Te = 20°C
Donc : Qe = (Q * T) / Te = (128526 * 5) / 20 = 32131.5 l/h

Bloc «  B  »
- Q = 75988 l/h
- T = 5°C
- Te = 20°C
Donc : Qe = (Q * T) / Te = (75988 * 5) / 20 = 18997 l/h

Bloc «  C » et D
- Q = 43255 l/h
- T = 5°C
- Te = 20°C
Donc : Qe = (Q * T) / Te = (43255 * 5) / 20 = 10813.7 l/h

VI.4.1.2. La puissance de l’échangeur

53
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Pe  Qe * Te ..............( kcal / h)

(VI.3)

Bloc « A » 
Pe = 32131.5 * 20 = 642630 kcal/h  Pe = 746.7 KW

Bloc « B » 
Pe = 18997 * 20 = 37994 kcal/h  Pe = 441.5 KW
Bloc « C et D » 
Pe = 10813 * 20 = 216260 kcal/h  Pe = 251.3 KW

Ces échangeurs à plaques sont de la gamme CIAT [5], démontables,


constitués d’un jeu de plaques en acier inoxydable. Un joint par plaque
assure l’étanchéité du canal inter plaques et la répartition des fluides dans
les canaux formés par les deux plaques.

VI.4.2. Puissance de la chaudière 


La puissance totale de la chaudière est calculée en estimant :
 Les pertes calorifiques dans la tuyauterie à 10% de la
puissance totale ;
 Les pertes calorifiques dues au démarrage à 15% de la
puissance totale.
PCH  Pe  0.25 * Pe ..............(kW )

(VI.4)
Bloc «  A  » 
PCh A =746.7+0.25*746.7  PCh A =933.4 kW
Bloc «  B  » 
PCh B =441.5+0.25*441.5  PCh B =551.9 kW
Bloc «  C » 
PCh C =251.3+0.25*251.3  PCh C =314.1 kW
Bloc «  D » 
PCh D =251.3+0.25*251.3  PCh D =314.1 kW

54
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

L’installation d’une chaudière d’une puissance importante présente


des problèmes de sécurité d’une part et de sa longévité d’autre part, ce qui
nous amènera à prendre les dispositions suivantes :
 Installer deux chaudières au lieu d’une seule ;
 La puissance des chaudières installées sera de 2/3 de la
puissance totale : pour éviter le fonctionnement à pleine charge (le
fonctionnement à pleine charge entraînera une détérioration
rapide des chaudières).
La puissance de chaudière pour chaque bloc sera :
Bloc «  A  » 
PCh A =2/3 * 933.4  PCh A =622.3 kW
Bloc «  B  » 
PCh B =2/3 * 551.9  PCh B =367.9 kW
Bloc «  C » 
PCh C =2/3 * 314.1  PCh C =209.4 kW
Bloc «  D » 
PCh D =2/3 * 314.1  PCh D =209.4 Kw

VI.4.3. Sélection de la chaudière 


D’après le catalogue « Buderus » nous avons choisis des chaudières en
acier de type  « Portacal-10 » fonctionnant au gaz naturel, dont les
caractéristiques techniques et dimensionnelles sont les suivantes [10] :
Puissance Contenance Contenance Porte de Poids de Poids de
Bloc Chaudière Nominale Eau Gaz charge gaz transport service
(kW) (l) (l) (l) (kg) (kg)
A 58 675 500 650 3 1030 1800

B 32 370 390 460 1.4 800 1420

C 18 210 200 220 1.25 540 820

D 18 210 200 220 1.25 540 820

Tableau (VI.2) : Caractéristiques techniques des chaudières.


Départ chaudière Retour chaudière Départ sécurité Buse fumée chaudière
Blo
c
Ф(mm) H (mm) Ф (mm) H (mm) Ф (mm) H (mm) Ф (mm) H (mm) l (mm) L (mm) H (mm)

A 125 1670 125 475 6 1670 300 1400 800 2075 1670

B 100 1565 100 450 50 1565 250 1320 750 1865 1565

C 80 1280 80 375 40 1280 225 1050 650 1650 1280

55
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

D 80 1280 80 375 40 1280 225 1050 650 1650 1280

Tableau (VI.3) : Caractéristiques dimensionnelles des chaudières.

VI.4.4. Puissance du brûleur :


PBrul  1.10 * PCH .............(kW )

(VI.5)
Bloc «  A  » 
PBru A1 =1.1 * 675  PBru A1 =742.5 kW
PBru A2 =1.1 * 675  PBru A2 =742.5 kW
Bloc «  B  » 
PBru B1 =1.1 * 370  PBru B1 =407 kW
PBru B2 =1.1 * 370  PBru B2 =407 kW
Bloc «  C » 
PBru C1 =1.1 * 210  PBru C1 =231 kW
PBru C2 =1.1 * 210  PBru C2 =231 kW
Bloc «  D » 
PBru D1 =1.1 * 210  PBru D1 =231 kW
PBru D2 =1.1 * 210  PBru D2 =231 kW

VI.5. Aménagement de la chaufferie 


VI.5.1. Implantation des chaudières 
Pour assurer une bonne accessibilité aux chaudières, il faut implanter
les chaudières en respectant conformément les distances entre elle et les
parois de la chaufferie.

VI.5.2. Ventilation de la chaufferie 


VI.5.2.1. Ventilation basse
Toutes chaufferies comprenant des chaudières à gaz naturels doit
avoir un orifice d’amener d’air neuf placé dans le coté bas d’une des parois
de la chaufferie afin d’assurer une bonne combustion dans le brûleur.
La section d’orifice de ventilation est donnée par la formule suivante :

56
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

 0.035 * P 
S b  Max  ;2.5..............(dm²)
 1000 
(VI.6)
Avec : P = puissance des chaudières en Kcal/h.
AN :
Bloc «  A  » 
Sb = Max ((0.035 *580895 ) / 1000, 2.5).
Sb = Max (20.3, 2.5)  Sb=20.3 dm²

Bloc «  B  » 
Sb = Max ((0.035 *318416.5 ) / 1000, 2.5)
Sb = Max (11.1, 2.5)  Sb=11.1 dm²
Bloc «  C » 
Sb = Max ((0.035 *180722.9 ) / 1000, 2.5).
Sb = Max (6.3, 2.5)  Sb=6.3 dm²
Bloc «  D » 
Sb = Max ((0.035 * 180722.9) / 1000, 2.5).
Sb = Max (6.3, 2.5)  Sb=6.3 dm²
Donc on prend des bouches de sol type « Twist », gamme « Krantz » de
catalogue « FRANCE-AIR » [6]. On aura les caractéristiques techniques
suivantes :
Nombre des
Bloc Sb (dm²) Débit (m3/h) Ø (mm) Pacoustique (Pa)
bouches
A 20.3 50 150 3 38
B 11.1 50 150 2 36
C 6.3 50 150 1 37
D 6.3 50 150 1 37
Tableau (VI.4) : Caractéristiques techniques des grilles (VB).

VI.5.2.2. Ventilation haute 


La ventilation haute est située en partie haute du local et débouchée
vers l’extérieur (évacuation de l’air vicié) :
2 
S h  Max  S b ;2.5.......... ....( dm²)
3 
(VI.7)

57
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Bloc «  A  » 
Sh = Max (2/3 * 20.3, 2.5)  Sh= 13.5 dm²
Bloc «  B  » 
Sh = Max (2/3 * 11.1 , 2.5)  Sh= 7.4 dm²
Bloc «  C » 
Sh = Max (2/3 * 6.3, 2.5)  Sh= 4.2dm²
Bloc «  D » 
Sh = Max (2/3 * 6.3, 2.5)  Sh= 4.2 dm²

On à opté pour des grilles linéaires type LAC « FRANCE-AIR » [6]. On


aura les caractéristiques techniques suivantes :
Bloc Sh (dm²) Débit (m3/h) L (mm) H (mm) Pacoustique (Pa)
A 13.5 3000 1500 200 38
B 7.4 1400 1500 100 36
C 4.2 1000 600 150 37
D 4.2 1000 600 150 37
Tableau (VI.5) : Caractéristiques techniques des grilles (VH).

Figure (VI.3) : Grille de ventilation type LAC.

VI.6. Dimensionnement des collecteurs 


Le diamètre des collecteurs est toujours supérieur à celui du
raccordement, à cet effet, on utilisera la méthode qui consiste à le
déterminer en fonction du débit et de la vitesse a partir de l’abaque de
DARIES. En appliquant la formule suivante pour le calcul du débit:
P
Q .......................(m 3 / h)
t
(VI.8)
Avec :
Q : débit d’eau (m3/h) ;
P : puissance du générateur (kcal/h) ;
t : : Différence de température entre l’entrée et la sortie d’eau (°C).

58
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

VI.6.1 Dimensionnement du collecteur du circuit Chauffage 


Bloc «  A  » 
Q = [(675*860*2*10-3) / (90-70)] = 58.05 m3/h =16.125 l/s.
Pour un débit : Q = 16.125 l/s nous avons col = 127 mm avec
V= 1.27 m/s.
Bloc «  B  » 
Q = [(370*860*2*10-3) / (90-70)] = 31.82 m3/h =8.84 l/s.
Pour un débit : Q = 8.84 l/s nous avons col = 102 mm avec
V= 1.08 m/s.
Bloc «  C » 
Q = [(210*860*2*10-3) / (90-70)] = 18.06 m3/h = 5.016 l/s.
Pour un débit : Q = 5.016 l/s nous avons col = 80 mm avec
V=1 m/s.
Bloc «  D » 
Q = [(210*860*2*10-3) / (90-70)] = 18.06 m3/h = 5.016 l/s.
Pour un débit : Q = 5.016 l/s nous avons col = 80 mm avec
V=1 m/s.

VI.6.2. Dimensionnement du collecteur du circuit GPEG 


Bloc «  A  » 
Q = [(455*860*2*10-3) / (12-7)] = 156.52 m3/h = 43.48 l/s.
Pour un débit : Q = 43.48 l/s nous avons col = 200 mm
avec V= 1.38 m/s.
Bloc «  B  » 
Q = [(481*860*10-3) / (12-7)] = 82.73 m3/h = 22.98 l/s.
Pour un débit : Q = 22.98 l/s nous avons col = 150 mm
avec V= 1.3 m/s.
Bloc «  C » 
Q = [(270*860*10-3) / (12-7)] = 46.44 m3/h = 12.9 l/s.
Pour un débit : Q = 12.9 l/s nous avons col = 127 mm avec
V=1.02 m/s.
Bloc «  D » 

59
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Q = [(270*860*10-3) / (12-7)] = 46.44 m3/h = 12.9 l/s.


Pour un débit : Q = 12.9 l/s nous avons col = 127 mm avec
V=1.02 m/s.

VI.7. Choix du vase d’expansion


L’échangeur, la chaudière, le groupe de production d’eau glacée, la
canalisation, et les cassettes sont pleines d’eau qui nous le savon se dilate
en chauffant.
Pour éviter le danger d’éclatement, en branche sur la canalisation un
conduit vertical aboutissant aussi haut que possible a un récipient dit « vase
d’expansion en communication permanente avec l’atmosphère : ouvert », il
sera recommandé de placer le vase prés de la chaudière, la ou l’eau étant la
plus froide, risque le moins d’abîmer la membrane, l’eau vaporise ne
retourne pas après condensation mais elle est rejeté a l’extérieur.
Ce vase d’expansion dit a l’air libre, donne une excellente sécurité,
mais présente quelques inconvénients :
 Le vase et les conduits accessoires coûtent cher et sont
inesthétiques ;
 L’eau chaude risque de se recharger constamment en oxygène
neuf au contact de l’atmosphère, ce qui entretient son pouvoir
corrodant sur les surfaces métalliques.
Pour remédier a ces inconvénients, on a utilise dans notre projet des
vases d’expansions fermés.
Ce sont des capacité métallique, une membrane, fixé tout le long d’un
circulateur diamétrale les sépare en deux cavité hermétiquement close et
sans communication entre elles, si l’eau chauffe et se dilate avec excès, elle
pénètre dans le vase en écartant la membrane qui s’équilibre entre les
pressions contraires de l’eau et de l’azote.

VI.7.1. Méthode de détermination du vase d’expansion


VI.7.1.1. Volume d’expansion 
Vexp  Vt * (C m  C r )..............(l )

(VI.9)

60
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Vexp: Volume d’expansion (l).


Vt : Volume total d’eau de l’installation (l).
Cm : coefficient de dilatation à la température moyenne de fonctionnement.
Cr : coefficient de dilatation à la température de remplissage (10°C à 12°C).
Soit :
T départChaudière  T retourChaudière
Tmoy  .......... ....(C )
2
(VI.10)

VI.7.1.2. Capacité du réservoir


Vexp
C .................(l )
 P1 
1   
 P2 
(VI.11)
C : capacité du réservoir.
Vexp : volume expansion.
P1 : pression effective de gonflage correspondant à la hauteur statique+1 bar.
P2 : pression d’ouverture de la soupape +1 bar.

VI.7.2. Calculs (pour le bloc « C »


VI.7.2.1. Détermination de la contenance en eau de l’installation (eau
chaude)
VI.7.2.1.1. Contenance de la tuyauterie 
Ø(mm) contenance (l/m) longueur totale (m) contenance totale (l)
15 0.177 2.60 0.460
20 0.314 134.90 42.360
26 0.531 41.30 21.900
33 0.855 36.50 31.210
40 1.256 42.23 53.041
50 1.962 11.60 22.760
66 3.420 13.44 45.965
80 5.026 3.40 17.090
90 6.312 7.20 45.446
TOTAL : 280.232 L
Tableau (VI.6) : Contenance en eau de la tuyauterie

61
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

VI.7.2.1.2. Contenance des cassettes 


Contenance en eau Contenance en eau
Type Nombre
unitaire total
42 GW 004 1.64 3 4.92
42 GW 010 2.09 52 108.68
TOTAL : 113.6 L
Tableau (VI.7) : Contenance en eau des cassettes.

VI.7.2.1.3. Contenance des autres équipements


(Échangeur, chaudières, collecteurs)
La contenance en eau = 265.052 L
 Contenance totale = 280.232 + 113.6 +438.6
 Contenance totale = Vcalculé = 658.884 L
Pour corriger les erreurs commises dans l’estimation des longueurs on
prend une marge de sécurité de 10%, on aura :
Vtotal = 1.1 * Vcalculé = 1.1 * 658.884
D’où : Vtotal = 724.772 L.
VI.7.2.2. Calcul du volume expansé 
On a :
T départChaudière  T retourChau dière
Tmoy 
2
90  70
Tmoy  D’où : Tmoy  80C
2

D’après le catalogue général SALMSON :


 Cm = 0.0256 pour T = 80 °C
 Cr = 0.0004 pour T = 10 °C
Donc : Vexp = 724.772 * (0.0256 – 0.0004) = 18.264 L
D’où : Vexp = 18.264 L.

VI.7.2.3. Calcul de la capacité du vase d’expansion eau chaude 


Hstatique = 20.8m =2.08 bar.
P1 = 1 + hauteur statique = 1 + 2.08 = 3.08 bar.

62
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

P2 = 1 + pression d’épreuve = 1 + 4 = 5 bar.


18.264
C
Donc :  3.08 
1  
 5 
D’où : C = 47.563 L
D’après le catalogue SLAMSON, on a choisit un vase d’expansion de
50L. Les résultats du calcul des autres blocs sont donnés dans le tableau
suivant [7]:

  Bloc A Bloc B Bloc D


Contenance de la tuyauterie  (L) 1698,316 563,445 280,232
Contenance des cassettes   (L) 335,880 198,840 113,600
Contenance des autres équipements (L) 700,668 506,684 265,052
Vcalculé (L) 2734,864 1268,969 658,884
Vtotal (L) 3008,350 1395,866 724,772
Cm 0,0256 0,0256 0,0256
Cr 0,0004 0,0004 0,0004
Vexp (L) 75,810 35,176 18,264
P1 (bar) 5,8 3 3,08
P2 (bar) 7 4 5
C (L) 442,228 140.70 47,563
Volume du réservoir déterminé (L) 500 150  50 
Tableau (VI.8) : Sélection des vases d’expansion.

Figure (VI.4) : Vase d’expansion.

VI.7.2.4. Calcul de la capacité du vase d’expansion eau glacée 

Pour l'eau glacée, la température moyenne du régime (7°C, 12°C)


est de (7+12)/2= 9.50°C

Notons que la température de l’eau de ville est d’environ 10°C, d’où s’il
y a dilatation, elle sera négligeable.

Les constructeurs présentent une variété de gammes de vases


d’expansion dont la température minimale de l’eau est de 30°C, toute fois on

63
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

procédera à l’installation d’un vase de faible capacité (8L) est choisi d’après
le catalogue SLAMSON [7].

VI.8. Vannes à trois voies motorisées (V3V)


Les vannes à trois voies sont utilisées dans la régulation par variation
de débit ou de température pour les batteries froides ou chaudes à eau. Elles
comportent un corps avec trois orifices et un clapet intérieur qui modifie
l’ouverture de chacun des orifices.
Chaque vanne est caractérisée par sa perte de charge et son coefficient
de débit KVS.
 La perte de charge de la vanne 
C’est la différence de pression entre l’entrée et la sortie de la vanne.
 Le coefficient de débit KVS de la vanne 
C’est le débit qui traverse la vanne si elle présente une perte de charge
de 1 bar quand elle est ouverte totalement (m3/h).

VI.8.1. Différent type de montage 


VI.8.1.1. Montage en mélange 
Dans ce cas, la vanne possède deux orifices d’entrée, le débit est
constant et la température est variable.

VI.8.1.2. Montage en réparation


La vanne possède un orifice d’entrée et deux orifices de sortie, cette
réparation permet une température constante et un débit variable, elle n’est
utilisée lorsqu’on utilise un ballon d’eau chaude.

Vanne 3 voies Vanne 3 voies


montées en mélange montées en répartition

64
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Figure (VI.5) : Montage des V3V.


La voie qui reste non noircit sera celle du débit constant, et celles
noircit sont les voies à débit variables.

VI.8.2. Sélection des V3V


La sélection des vannes à trois voies est en fonction de la perte de
charge et du coefficient de débit KVS.
Le coefficient de débit KVS est donné par la formule suivante :
Q
K VS  .......... .......( m 3 / h)
Pe * a

(VI.12)
KVS : Le débit traversant une vanne ouverte soumise à une pression
différentielle de 1 bar en (m³/h).
Q : Débit d’eau en (m³/h).
Pe : Perte de charge de la vanne à trois voie lorsqu’elle est ouverte en (bar).
a  : L’autorité de la vanne à trois voie.

VI.8.3. Application au projet 


Pour notre projet, on a utilisé le montage en mélange car le débit ne
varie pas mais la température au niveau de l’échangeur varie.
On placera une pour le circuit de l’échangeur.

VI.8.4. Calculs
PV 100
a
 PV 100  PR100 
(VI.13)
PV 100
: Perte de charge de la vanne grande ouverte.
PR100 : Perte de charge du réseau réglé.

a  : Autorité de la vanne.
PV 100 PR100
On prendra : =

D’où : a  0.5
Pdc (V3V) = Pdc (V3V - échangeur) + Pdc (échangeur)

65
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

 Circuit échangeur 

Tronçon : V3V –échangeur Bloc A Bloc B Bloc C et D


Q (m3/h) 32.13 19 10.81
Ф (mm) 127 102 80
V (m/s) 1.27 1.08 1
L (m) 1.5 1.5 1.5
J (mmce/m) 7 10 9
JL (mmce) 10.5 15 13.5
ξ 5.5 5.5 5.5
Z= ξ *(V ²/2g) (mmce) 443.5 320.76 275
PDC (V3V-échangeur =JL+Z (mmce) 454 335.76 288.5
PDC (échangeur) (mmce) 3050 3000 2000
PDC (V3V) (mmce) 3504 3335.76 2288.5
Kvs (m3/h) 24.27 14.71 10.11
Tableau (VI.9) : Dimensionnement des V3V.

VI.9. Choix des pompes


Dans un circuit fermé à recyclage, la résistance à vaincre par la pompe
est due seulement aux frottements.

La hauteur manométrique totale de la pompe est égale à la somme des


pertes de charges à travers :

 Les conduites et les transformations ;


 Les vannes et accessoires ;
 Les batteries ;
 Les filtres ;
 Les chaudières.

66
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

En complément, dans le cas du dimensionnement d'une pompe ou


d'un suppresseur d'eau, la hauteur manométrique sera déterminée
également en fonction de :

 la pression relative disponible au point le plus éloigné ;


 la hauteur géométrique entre le point d'alimentation et du point
situé le plus haut ;
 la pression et la pression disponible au point de branchement

Dans le cas d'une pompe aspirante sur un circuit ouvert on peut


également effectuer en complément le calcul du NPSH disponible (Hauteur
de charge nette absolue).

VI.9.1. Application au projet 


Dans notre projet, on placera :
 Une pompe de recyclage pour la chaudière.
 Deux pompes de circulation (une de secoure) pour le circuit aller
qui alimente l’échangeur.
 Deux pompes de circulation (une de secoure) pour le circuit
GPEG.
 Deux pompes de circulation (une de secoure) pour le circuit
cassette.

VI.9.2. Calculs des pompes 


VI.9.2.1. Pompe de recyclage des chaudières 
Il est impérativement nécessaire d’établir un circuit de recyclage dans
les installations de chauffage, et ceci dans le but de présenter la température
de l’eau au retour toujours supérieur à 60°C (point de rosé), pour pouvoir
éviter la formation de gouttelettes d’eau (au niveau de la chaudière), qui se
transforme en acide sulfurique. Cette acide peut provoqué la détérioration de
la chaudière, et aussi pour éviter le choc thermique qui pourrait provoquer
des fissurations au niveau du foyer de la chaudière, pour y remédier, il faut
faire passer un débit d’eau minimum à 90°C, sortant de la chaudière vers le

67
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

retour de cette dernière, ce débit est assimilé au 1/3 du débit normal des
pompes.
Le débit de recyclage est donné par la relation suivante :

PCH
Q .....................(m 3 / h)
t 1000
(VI.14)

Q : Le débit de recyclage (m³/h).


P : Puissance des chaudières (Kcal/h).
T : différence de température entre l’entrée et la sortie de la chaudière (90-
70= 20°C).
Donc on aura un débit de recyclage égal au 1/3 du débit nominal de la
pompe soit :
1
Q * Q rec ....................(m 3 / h)
3
(VI.15)
La hauteur manométrique de la pompe de recyclage est déterminée
après avoir Calculé les pertes de charges de la boucle de recyclage
constituée par la chaudière et la tuyauterie.

La hauteur manométrique après avoir totaliser les pertes de charge de


la boucle de recyclage, On applique souvent le coefficient de sécurité
de 10% est donnée par :
HMT  1.1* PDC (totale)...............................( mmce) (VI.16)
Les pertes de charge dans les circuits pour les différents blocs :

Tronçon : circuit recyclage. Bloc A Bloc B Bloc C et D


Q (m3/h) 19.35 10.61 6.02
Ф (mm) 80 66 50
V (m/s) 1.07 0.86 0.85
L (m) 16.2 13.8 12.7
J (mmce/m) 20 20 20
JL (mmce) 324 276 254
ξ 6.5 6.5 6.5
Z= ξ *(V ²/2g) (mmce) 372.1 240.4 234.81
PDC (chaudière) (mmce) 2300 1300 1050
PDC (totale) (mmce) 2996.1 1816.4 1538.81
HMT (mmce) 3295.71 1998.04 1692.70
Tableau (VI.10) : Les pertes de charges des circuits de pompe de recyclage.

68
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Parmi la gamme SALMSON, en sélectionne la pompe d’après le débit et


la hauteur manométrique, on aura les caractéristiques techniques suivantes
[7]:
Choix des pompes Bloc A Bloc B Bloc C et D
Type de pompe (double) JRL 405-13 JRL 405-11 JRL 403-11
Puissance absorbée (kW) 0.37 0.25 0.25
Débit obtenu (m3/h) 18.94 11.02 5.86
HMT obtenu (mce) 3.16 2.16 1.6
DN raccord aspiration refoulement DN 65 DN 50 DN 32
NPSH (m) 2.13 1.05 0.87
Vitesse (tr /min) 2900 1450 1450
Tableau (VI.11) : Choix des pompes de recyclage.

Figure (VI.6) : La courbe de pression pour la pompe JRL 405-13/0,37.

Figure (VI.7) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 405-13/0,37.

Figure (VI.8) : La courbe de pression pour la pompe JRL 405-11/0,25.

69
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Figure (VI.9) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 405-11/0,25.

Figure (VI.10) : La courbe de pression pour la pompe JRL 403-11/0,25.

Figure (VI.11) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 403-11/0,25.

VI.9.2.1. Pompe de circulation pour le circuit de l’échangeur 


La pompe doit vaincre les pertes de charges suivantes :
- PDC du circuit ;
- PDC de la chaudière ;
- PDC du collecteur ;
- PDC de l’échangeur ;
- PDC de la vanne à trois voies.
Bloc A Bloc B Bloc C et D
Le débit global (m³/h) 32.3 19 10.81
PDC du circuit (mmce) 4920 4770 4680
PDC de la chaudière (mmce) 2300 1300 1050
PDC du collecteur (mmce) 4 4 4
PDC de l’échangeur (mmce) 3050 3000 2000
PDC de la vanne à trois voies (mmce) 3504 3335.76 2288.5
PDC totale (mmce) 13778 12409.76 10022.5
HMT (mmce) 15155.8 13650.73 11024.75
Tableau (VI.12) : Les pertes de charges des circuits de l’échangeur.
Parmi la gamme SALMSON, en sélectionne la pompe d’après le débit et
la hauteur manométrique, on aura les caractéristiques techniques suivantes
[7]:
Choix des pompes Bloc A Bloc B Bloc C et D

70
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Type de pompe (double) JRL 206-13 JRL 206-12 JRL 203-13


Puissance absorbée (kW) 3 2.2 1.1
Débit obtenu (m3/h) 33.33 19.37 10.94
HMT obtenu (mce) 16.11 14.15 11.29
DN raccord aspiration refoulement DN 65 DN 65 DN 32
NPSH (m) 1.52 1.08 3.77
Vitesse (tr /min) 2900 2900 2900
Tableau (VI.13) : Choix des pompes des circuits de l’échangeur.

Figure (VI.12) : La courbe de pression pour la pompe JRL 206-13/3.

Figure (VI.13) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 206-13/3.

Figure (VI.14) : La courbe de pression pour la pompe JRL 206-12/2,2.

71
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Figure (VI.15) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 206-12/2,2.

Figure (VI.16) : La courbe de pression pour la pompe JRL 203-13/1,1.

Figure (VI.17) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 203-13/1,1.

VI.9.2.2. Pompe du GPEG 


La pompe doit vaincre les pertes de charges suivantes :
- PDC du circuit
- PDC du réservoir
- PDC du collecteur
- PDC de GPEG
Bloc A Bloc B Bloc C et D
Le débit global (m³/h) 129.87 69.60 40.07
PDC du circuit (mmce) 1170 1440 1500
PDC de réservoir (mmce) 1000 1000 1000
PDC du collecteur (mmce) 4 4 4
PDC de GPEG (mmce) 3820 3110 3820
PDC totale (mmce) 5994 5554 6324
HMT (mmce) 6593.4 6109.4 6956.4
Tableau (VI.14) : Les pertes de charge des circuits de GPEG.

72
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Parmi la gamme SALMSON, en sélectionne les pompes dont les


caractéristiques techniques sont les suivantes [7]:
Choix des pompes Bloc A Bloc B Bloc C et D
Type de pompe (double) DIL 415-19 JRL 208-12 DIL 408-16
Puissance absorbée (kW) 5.5 2.2 1.5
Débit obtenu (m3/h) 143 70.94 40.77
HMT obtenu (mce) 7.93 6.35 7.2
DN raccord aspiration refoulement DN 150 DN 80 DN 80
NPSH (m) 3.10 7.05 0.96
Vitesse (tr /min) 1450 2900 1450
Tableau (VI.15) : Choix des pompes des circuits de GPEG.

Figure (VI.18) : La courbe de pression pour la pompe DIL 415-19/5,5.

Figure (VI.19) : La courbe de NPSH pour la pompe DIL 415-19/5,5.

73
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Figure (VI.20) : La courbe de pression pour la pompe JRL 208-12/2,2.

Figure (VI.21) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 208-12/2,2.

Figure (VI.22) : La courbe de pression pour la pompe DIL 408-16/1,5.

Figure (VI.23) : La courbe de NPSH pour la pompe DIL 408-16/1,5.

VI.10.2.3. Pompe pour les cassettes 


La pompe doit vaincre les pertes de charges suivantes :
- PDC du circuit
- PDC du collecteur
- PDC de GPEG
- PDC du réservoir
- PDC de la vanne d’isolement

74
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Bloc A Bloc B Bloc C et D


Le débit global (m³/h) 45.22 26.30 22.15
PDC du circuit (mmce) 8417 7726 3765
PDC de réservoir (mmce) 1000 1000 1000
PDC du collecteur (mmce) 4 4 4
PDC de GPEG (mmce) 3820 3110 3820
PDC de la vanne d’isolement (mmce) 10 10 10
PDC totale (mmce) 13251 11850 8599
HMT (mmce) 14576.1 13035 9458.9
Tableau (VI.16) : Les pertes de charges des circuits de cassettes.

D’après la gamme SALMSON, les caractéristiques techniques des


pompes sélectionnées sont les suivantes [7]:
Choix des pompes Bloc A Bloc B Bloc C et D
Type de pompe (double) JRL 206-13 JRL 206-12 DIL 404-22
Puissance absorbée (kW) 3 2.2 1.5
Débit obtenu (m3/h) 45.31 26.83 23.29
HMT obtenu (mce) 14.63 13.55 10.42
DN raccord aspiration refoulement DN 65 DN 65 DN 40
NPSH (m) 2.13 1.32 3.29
Vitesse (tr /min) 2900 2900 1450
Tableau (VI.17) : Choix des pompes des circuits de cassette.

Figure (VI.24) : La courbe de pression pour la pompe JRL 206-13/3.

75
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Figure (VI.25) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 206-13/3.

Figure (VI.26) : La courbe de pression pour la pompe JRL 206-12/2,2.

Figure (VI.27) : La courbe de NPSH pour la pompe JRL 206-12/2,2.

Figure (VI.28) : La courbe de pression pour la pompe DIL 404-22/1,5.

76
Climatisation Chapitre VI : Sélection des équipements

Figure (VI.29) : La courbe de NPSH pour la pompe DIL 404-22/1,5.

Figure (VI.30) : Pompe double serie DIL.

Figure (VI.31) : Pompe double serie JRL.

77

Vous aimerez peut-être aussi