Vous êtes sur la page 1sur 17

L'apprentissage par

l'emploi des techniques de


mémorisation

Support de cours du professeur Azeddine Moubtassim


(ENCG Oujda) 1
Mémorisation et apprentissage
Vieux proverbe chinois : « J’entends et j’oublie.
Je vois et je me souviens. Je fais et j’apprends. »

La mémorisation est un facteur déterminant dans tout


processus d’apprentissage. Elle garantit l’acquisition des
savoirs, savoir-faire et savoir être à mettre en œuvre après
chaque formation. Mais l’apprentissage (et donc la
mémorisation) n’est efficace qu’en présence :
- d’une motivation;
- d’un intérêt manifeste;
- de bonnes méthodes d’apprentissage. 2
Taxonomie de Bloom

3
Aidez votre mémoire à vous aider

Objectifs : ayez conscience des objectifs de vos


apprentissages

Organisation : planifiez et réalisez votre travail tout en


respectant vos engagements de départ.

Redressement : remédier systématiquement à tout


contretemps provoquant des retards dans le travail.

Hygiène de vie : nourriture, sommeil, activités sportives, etc.


4
Aidez votre mémoire à vous aider

5
Niveaux et types de mémoire
1- Mémoire à court terme :
- mémoire immédiate (quelques secondes : pour répondre ou
réagir)
- mémoire de travail (quelques minutes : pour faire des liens,
analyser et synthétiser)

2- Mémoire à long terme :


- mémoire épisodique (un fait vécu);
- mémoire sémantique (concepts reliés : donner du sens)
- mémoire procédurale (réalisation d’activités : marcher par
exemple)
6
Une ou des mémoires ?

En fait nous avons trois mémoires :


- la mémoire auditive (permet de retenir ce qui est entendu)

- la mémoire visuelle (permet de retenir ce qui est vu)

- la mémoire Kinesthésique (permet de retenir ce qui est perçu


par les autres sens, ce qui est fait, ce qui est vécu, etc.).

L’efficacité de la rétention des informations repose sur la


capacité de combiner ces trois mémoires.
7
Les étapes de mémorisation

Encodage : entrée et enregistrement de l’information


(utilisation de divers supports, schématisation, etc.) ;

Stockage : temps de conservation de l’information en


mémoire (rétention et réactualisation des informations);

Récupération : recherche en mémoire de l’information


précédemment encodée et stockée (restitution des
informations retenues : exposé, discussion, examen, etc.)
8
Déperdition des connaissances
Chrystelle Roucher

Une expérience a été réalisée afin de tester le degré de


persistance en mémoire des connaissances données dans un
cours. Les résultats obtenus sont comme suit :

- pendant le cours < 80%


- un jour après < 55%
- une semaine < 25%
- un mois < 10%
- d’un à six mois < 5 %
- au-delà de six mois 0%
9
Réactualisation des connaissances

La mémorisation est un acte complexe se déroulant par étapes


successives et comportant des phases d’oubli. Nos
connaissances ont besoin d’être périodiquement réactualisées.

La réactualisation (par la révision) permet de réactiver la


mémoire et de restituer les connaissances de départ afin de
mieux les emmagasiner sur le long terme.

10
Modalités de réactualisation

On ne retient de manière définitive que ce qui a été appris,


oublié et réactualisé plusieurs fois : l’oubli n’est ni une
déficience ni une anomalie.

11
Pendant le cours
- Se concentrer (être attentif au contenu du cours)

- Participer (Répondre aux questions, en poser, demander des


éclaircissements et des illustrations, etc.)

- Prendre en notes :
• les explications du professeur;
• les détails importants;
• les exemples illustrant les propos.

Si après le cours vous vous retrouvez avec seulement 80% des


connaissances, considérez que c’est normal :
12
DECULPABILISATION
Un jour après le cours

La réactualisation un jour après est importante, elle permet de


restituer les connaissances acquises. Ainsi on passe des 55%
restants aux 80% de départ.

Pour ce faire, il faut :

- exploiter les prises de notes faites pendant le cours;

- compléter par une discussion entre camarades et/ou un


travail de recherche.

13
Une semaine après le cours
Grâce à la réactualisation la veille du cours suivant, la révision
devient plus rapide et efficace. Cela permet de :

- mieux suivre le cours suivant (surtout si les deux cours sont


en liaison directe);

- participer activement;

- poser des questions pertinentes afin de mieux comprendre.

Ces actions renforcent l’ancrage des connaissances cumulées.


14
Un mois après le cours
Cette réactualisation a lieu habituellement avant un contrôle.
Les réactualisations précédentes permettent à celle-ci :

- d’être plus rapide (moins de connaissances à mémoriser);

- d’être plus efficace (les connaissances sont déjà comprises);

- de faciliter la gestion du travail (si plusieurs contrôles le


même jour);

- de diminuer le stress.
15
Six mois après le cours
A la quatrième réactualisation, les connaissances mémorisées
sont conservés dans leur globalité. Elles passent dans la
mémoire à long terme.

La révision pour passer l’examen est marquée par :

- la rapidité de son exécution;


- son efficacité;
- la possibilité d’approfondissement (le tout est compris);
- un stress moindre;
- la possibilité de se relaxer;
- la possibilité de dormir le temps qu’il faut.
16
Réactivation de la mémoire

Pendant Le lendemain La veille du cours suivant Pour le DS Pour l’examen


le cours 17