Vous êtes sur la page 1sur 71

Centrale Photovoltaïque

GAUJAC
Étude géotechnique de conception (G2)
Phase Projet – G2 PRO

Novembre 2018

Agence de Montpellier • 12 rue des Frères Lumière – 34830 JACOU


Tél. 33 (0) 4 67 59 40 10 • Fax 33 (0) 4 67 59 23 30 • Mail : cebtp.montpellier@groupe-cebtp.com
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Sommaire
1. Contexte de l’étude.................................................................................5

1.1. Localisation du site ..........................................................................................................5


1.2. Données générales ..........................................................................................................5
1.3. Documents communiqués .................................................................................................5
1.4. Description du site ...........................................................................................................6
1.5. Rappel des aléas et risques ...............................................................................................6
1.6. Caractéristiques du projet .................................................................................................6
1.7. Sollicitations ...................................................................................................................7
1.8. Mission Ginger CEBTP .....................................................................................................8
1.9. Documents de référence ...................................................................................................8

2. Investigations geotechniques...................................................................9

2.1. Préambule ......................................................................................................................9


2.2. Essais d’arrachement réalisés par SCLETTER ......................................................................9

3. Modèles géotechnique, hydrogéologique et sismique ................................11

3.1. Modèle géologique ......................................................................................................... 11


3.2. Interprétation des essais de traction - battage .................................................................... 12
3.3. Modèle hydrogéologique ................................................................................................. 13
3.4. Modèles géotechniques .................................................................................................. 13

4. Principes constructifs ...........................................................................15

4.1. Terrassements .............................................................................................................. 15


4.2. Fondations des tables PV ................................................................................................ 16
4.3. Fondations des postes ................................................................................................... 17
4.4. Voiries ......................................................................................................................... 17

5. Justifications des pieux ........................................................................18

5.1. Principe de justification général ....................................................................................... 18


5.1.1 Reprise des efforts verticaux en frottement – pieux forés et bétonnés ...................................... 18
5.1.2 Reprise des efforts horizontaux et moments en butée dans les sols ........................................ 19
5.1.3 Vérifications structurelles ............................................................................................. 20
5.2. Justification des pieux battus .......................................................................................... 21
5.2.1 Principe de justification ............................................................................................... 21
5.2.2 Reprise des efforts verticaux en frottement ....................................................................... 22
5.2.3 Reprise des efforts horizontaux ..................................................................................... 22
5.3. Justification des pieux forés ............................................................................................ 23
5.3.1 Reprise des efforts verticaux en frottement ....................................................................... 23

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 3/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

5.2.2 Courbes de portance................................................................................................... 23


5.3.3 Reprise des efforts horizontaux ..................................................................................... 24
5.4. Justification structurelle des profilés ................................................................................ 25

6. Observations majeures .........................................................................25

ANNEXES
ANNEXE 1 – Notes générales sur les missions géotechniques

ANNEXE 2 – Plan d’implantation des sondages – Phase AVP

ANNEXE 3 – Coupes des sondages a la pelle

ANNEXE 4 – Compte rendu des essais de traction - SCHLETTER

ANNEXE 5 – Justification de la capacité portante des pieux battus

ANNEXE 6 – Justification de la capacité portante (pieux forés) et de la reprise des


efforts verticaux (pieux forés et battus)

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 4/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

1. Contexte de l’étude

1.1. Localisation du site

Site étudié

www.geoportail.gouv.fr

1.2. Données générales


Nom de l’opération : Centrale Photovoltaïque
Localisation / adresse : Lieux dit La Blaquière – RD6086 entre Pouzilhac et Gaujac.
Code postal : 30330 GAUJAC
Demandeur de la mission et client : VBS Energies Nouvelles

1.3. Documents communiqués


Les documents qui nous ont été communiqués dans le cadre de ce rapport sont les suivants :
• Documents de dimensionnement des panneaux solaires red, green et purple,
référencés 0130330 GAUJAC – FS4H, 02 30330 GAUJAC – FS4H et 03 30330
GAUJAC – FS4H, émis par SCHLETTER.
• Dossiers de plans des panneaux red, green et purple, référencés 30 330_02_01 ;
30 330_02_02 ; 30 330_02_03, émis par SCHLETTER.
• Plan du projet, référencés 01 – Pole Layout –FS GAUJAC, émis par SCHLETTER.
• Plan du projet, référencés 03 – Pole Layout –FS GAUJAC - zone terrassements
inférieure 5°, émis par SCHLETTER.
• Compte rendu des essais sur site, référencé « 20181005_Gaujac_Doku_mitChemie_fr
Rapport test Complet », réalisé par SCHLETTER le 22/10/18.
• Rapport de mission G2 AVP, référencé CMO2.I.2048, réalisé par GINGER CEBTP.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 5/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

1.4. Description du site

Le site concerné par les investigations se situe au lieu-dit La Blaquière, le long de la route
départementale n°6086, sur la commune de Gaujac (30).

A la date des investigations au stade AVP (Avril 2018), le terrain était occupé par une
végétation très dense et localement occupé par des chemins de randonnée. Il était bordé au
Nord par des terrains agricoles, à l’Ouest par un chemin carrossable et sur ses autres limites
par la route départementale n°6086.

D’un point de vue topographique, le site étudié présente une pente de l’ordre de 10 % vers
l’Est. D’après les données de l’IGN, les cotes altimétriques du secteur seraient comprises
entre +210m et +230m NGF.

1.5. Rappel des aléas et risques

D’après la carte géologique et les investigations réalisées au stade de la mission G2AVP, le


site serait constitué de colluvions limoneuses en couverture sur un soubassement composé
de calcaire.

Les cartes d’aléas (inondation, sismicité, retrait/gonflement) donnent les informations


suivantes :
• Inondabilité par débordement de rivière (www.prim.net) : non inondable ;
• Inondabilité par remontée de nappe (www.inondationsnappes.fr): très faible ;
• Aléa vis-à-vis du phénomène de retrait-gonflement (www.argiles.fr): aléa à priori nul.

Le zonage sismique de la France (décret n° 2010-1255 du 22/10/2010) indique que le site


étudié est classé en zone de sismicité 2 (faible).
Compte tenu de la nature du projet (ouvrage de catégorie I), l’application des règles
parasismiques n’est pas obligatoire.

1.6. Caractéristiques du projet

D’après les documents cités au paragraphe 2.1.2, le projet prévoit la construction d’une
centrale photovoltaïque d’une superficie totale de l’ordre de 6.4 hectares.
Le projet prévoit également la mise en place d’un poste de livraison et d’un poste de
transformation, surélevés par la mise en place d’un remblai technique de +0.80 et +0.60m
respectivement.

Des voiries de circulations internes sont envisagées.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 6/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Un plan des installations projetées est présenté ci-dessous :

Poste de transformation

Poste de transformation

1.7. Sollicitations

Les sollicitations appliquées aux fondations des panneaux PV nous ont été transmises par
SCHLETTER aux ELU fond. dans ses notes de calculs référencées « 01 30330, 02 30330 et
03 30330 ».
Elles sont présentées ci-après.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 7/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Extrait des DDC sur pieux de panneaux – SCHLETTER

Le trafic retenu sur les voiries n’est pas fixé à ce stade du projet. S’agissant de voiries pour le
chantier et l’entretien, elles devraient circulés essentiellement en phase travaux, puis peu
couramment sur la durée de vie de l’ouvrage. Il s’agira donc de pistes d’accès sans
revêtement.

Les sollicitations appliquées sur les postes de transformation et de livraison ne sont pas
connues au stade actuel. Toutefois, par expérience, les charges seront faibles de l’ordre de
20 à 30 kPa.

1.8. Mission Ginger CEBTP

La mission de Ginger CEBTP est conforme au contrat n° CMO1.I.0023.

Il s’agit d’une ETUDE GEOTECHNIQUE DE CONCEPTION (G2) selon la norme AFNOR NF


P 94-500 de novembre 2013 sur les missions d’ingénierie géotechnique. Plus précisément,
compte tenu du niveau d’avancement du projet, notre mission s’intègre dans la phase Projet
(G2 PRO).

La mission comprend, conformément à la Norme NF P 94-500 de Novembre 2013 :


• La réalisation d’un rapport donnant :
• Les hypothèses géotechniques, hydrogéologiques et sismiques ;
• Le dimensionnement des fondations des tables photovoltaïques ;
• Le dimensionnement des fondations des postes ;
• Le dimensionnement des voiries techniques ;
• Les préconisations de réalisation des divers ouvrages géotechniques.

1.9. Documents de référence

Cette étude est réalisée conformément au référentiel suivant :

- Eurocode 7 – Règles générales (NF EN 1997-1) ;


- Eurocode 8 – Dimensionnement des structures au séisme (NF EN 1995) ;
- NF P 94-261 – Fondations superficielles ;
- NF P 94-262 – Fondations profondes ;
- GTR92 : Réalisation des remblais et couches de formes.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 8/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

2. Investigations geotechniques

2.1. Préambule

Il été initialement prévu la réalisation de 6 sondages pressiométriques répartis sur le site au


stade de la mission G2PRO. En raison d’intempéries le jour de notre intervention, ces essais
n’ont pas pu être réalisés. Ils ont ensuite été annulés pour des raisons de délais.

Dans le cadre de ce rapport, nous utilisons donc les fouilles géologiques réalisées au stade
de la mission G2AVP, ainsi que les essais d’arrachement réalisés par l’entreprise
SCHLETTER sur 12 pieux tests, le 22/10/2018.

Le plan des sondages des fouilles réalisées au stade AVP est fourni en annexe 2.
Les coupes des sondages sont données en annexe 3, et les profondeurs des refus obtenus
avec un tractopelle sont rappelées ci-dessous.

Type de sondage Quantité Noms Prof. / TN

PM1 Refus à 1.00 m


PM2 Refus à 1.00 m
PM3 Refus à 0.90 m
PM4 Refus à 0.60 m
PM5 Refus à 0.60 m
Fouille de reconnaissance géologique au
11 PM6 Refus à 1.50 m
tractopelle
PM7 Refus à 1.90 m
PM8 Refus à 0.70 m
PM9 Refus à 0.70 m
PM10 Refus à 0.60 m
PM11 Refus à 0.60 m

Le compte rendu des essais verticaux et horizontaux réalisés par SCHLETTER est présenté
en annexe 4.

2.2. Essais d’arrachement réalisés par SCLETTER

Au total, 12 essais de traction et 1 essai de mesure horizontal devaient être réalisés.

Sur les 12 pieux tests, mis en place par battage à des profondeurs variant entre 0.2m et 0.9m,
seuls 8 pieux encastrés de 0.8m à 0.9m/TN ont pu réellement être testés.
Au droit d’un tiers des essais des obstacles à l’enfoncement ont conduit à des profondeurs
comprises entre 0.2 et 0.6m/TN, qui n’ont pas permis de réaliser les essais de tractions.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 9/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Ainsi, on notera que pour 33% des essais, des refus ont été observés entre 0.2 et
0.6m/TN rendant le battage des profilés impossible.

Les essais ont été réalisés dans 3 configurations de sols distinctes dont les coupes sont
détaillés en annexe 7 du rapport d’essais de SCHLETTER.

Limons (0.1m) sur


Prof (m/TN) Limons Limons sur calcaire
limons à blocs (0.9m)
Pieu 1 0.8
Pieu 2 0.8
Pieu 3 0.8
Pieu 4 0.6 Refus
Pieu 5 0.8
Pieu 6 0.9
Pieu 7 0.9
Pieu 8 0.8
Pieu 9 0.2 Refus
Pieu 10 0.35 Refus
Pieu 11 0.8
Pieu 12 0.2 Refus

Au droit des pieux 4,9, 10 et 12, le substratum calcaire est rencontré à faible profondeur
(entre 0.2 et 0.6m) provoquant le refus au battage des profilés et rendant les essais
impossibles.

On distingue deux modèles distincts :


- Modèle 1 : des sols limoneux sur 0.9m d’épaisseur sont recoupés au droit des pieux
battus 2,3 5, 6, 7 et 8.
- Modèle 2 : une faible épaisseur de limons (0.1m) puis des limons graveleux à, blocs
calcaires, jusqu’à 0.9m/TN sont observés au droit des pieux battus 1 et 11.

Les essais de traction ont été inclinés selon un angle de 25° par rapport à la verticale.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 10/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

3. Modèles géotechnique, hydrogéologique et sismique

3.1. Modèle géologique

À noter que la profondeur des formations est donnée par rapport au terrain naturel tel qu’il
était au moment de la reconnaissance.
Les résultats de sondages de la mission G2AVP et des essais de traction et horizontaux
réalisés par SCLHETTER permettent de dresser la coupe géologique suivante

Formation n°1 : Limons de couverture


2 faciès se distinguent au sein de cet horizon, en fonction de la présence ou non d’éléments
grossiers (blocs calcaires).
Faciès 1a : Limons argileux et limons sableux, de couleur brun à orangé.
Faciès 1b : Limons argileux et limons sableux, de couleur brun à orangé, avec blocs calcaires.

Épaisseur : comprise entre 0.20 à 1.70 m/TN

Cet horizon possède des caractéristiques mécaniques supposées faibles à moyennes.

Formation n°2 : Substratum calcaire altéré


Nature : Cailloux et roche calcareuse blanchâtre.

Cette formation a provoqué le refus des sondages lorsqu’elle été atteinte.


Au droit des pieux tests réalisés par SCHLETTER, cet horizon est à l’origine des refus
rencontrés au droit de 4 des 12 pieux testés.

Profondeur : on peut estimer le toit et la base de cette formation aux profondeurs suivantes au
droit des sondages et pieux testés :

Sondage PM1 PM2 PM3 PM4 PM5 PM6


Toit estimé (m/TN) ≈ 1.00 ≈ 1.00 ≈ 0.90 > 0.60 > 0.60 > 1.50

Sondage PM7 PM8 PM9 PM10 PM11


Toit estimé (m/TN) ≈ 1.90 > 0.70 - ≈ 0.6 > 0.60

Sondage Pieu 4 Pieu 9 Pieu 10 Pieu 12 Autres pieux


Toit estimé (m/TN) ≈ 0.3 > 0.9

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 11/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

3.2. Interprétation des essais de traction - battage

Nous avons interprété les essais de tractions réalisés après battage du profilé, pour
déterminer la longueur d’ancrage nécessaire selon les recommandations de la norme NF P
94-262 : fondations profondes selon la procédure de calcul : essais de pieu (Annexe E).

Les essais ont été réalisés selon un angle de 25° avec la verticale ce qui conduit à mobiliser
le sol en frottement (composante verticale) mais aussi en butée (composante horizontale).
Pour chaque modèle de sol, et les pieux associés, nous retraçons les courbes « force de
traction verticale » / « déplacement vertical mesuré ». Ceci permet d’en déduire la résistance
mobilisée en frottement qs (kPa) par pieux et par modèle de sol identifié.

On distinguera donc :
- les pieux 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 battus au sein des limons argileux (faciès 1a) : modèle 1.
- les pieux 1 et 11, battus dans les limons graveleux (faciès 1b) : modèle 2.

A partir de ces éléments, nous retraçons une courbe théorique à partir de la loi de
mobilisation du frottement axial exprimé en annexe L de la norme NF P 94-262. Pour cela,
nous faisons varier le paramètres de sols qs (kPa) et EM (MPa) jusqu’à ce que la courbe
théorique présente l’allure de la courbe d’essai.

Les feuilles de calculs sont présentées en annexe 5.

Nous obtenons les résultats synthétisés ci-après :


Prof (m/TN) qs (kPa) Em (MPa) Fmax (kN)
Pieu 1 0.8 * * > 19
Pieu 2 0.8 30 3 11.5
Pieu 3 0.8 25 2.5 9.6
Pieu 4 0.6
Pieu 5 0.8 30 3 11.5
Pieu 6 0.9 45 4.5 19.5
Pieu 7 0.9 43 4.3 18.6
Pieu 8 0.8 46 4.6 17.3
Pieu 9 0.2
Pieu 10 0.35
Pieu 11 0.8 37 3.7 17.8
Pieu 12 0.2
* : Aucun déplacement n'est observé (R > 19 kN)

Nous distinguons les résultats obtenus en fonction de la lithologie rencontrée lors du battage
du profilé.
Dans le cas du modèle 1 (limons et argiles correspondant au faciès 1a) les valeurs retenues
correspondent à la moyenne – ½ de l’écart type. Pour le modèle 2, nous nous basons sur 1
seul essai (pieu 11).

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 12/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Les valeurs caractéristiques à retenir sont présentées ci-après :

qs (kPa) Em (MPa)
Modèle 1: faciès 1a Moyenne 36.5 3.7
Pieux 2,3,4,5,6,7,8 Ecart type 9.2 0.9
Limons et argiles Retenu 32 3.2

Modèle 2 : faciès 1b Moyenne 1 essai


Pieux 1 et 11 Ecart type 1 essai
Limons avec blocs Retenu 37 3.7

Dans la note d’essais il est spécifié que lors du refus, un pré-forage sera réalisé. D’après nos
échanges avec SCHLETTER, il est prévu un pré-forage en Ø300mm, dans lequel le pieu sera
scellé au béton. Il s’agira donc de pieux forés.

Nota importante :
Il est important de noter que lors de la réalisation des essais des refus ont été
rencontrés au droit d’un tiers des points de test (4 essais sur 12 réalisés).

3.3. Modèle hydrogéologique

Lors de notre campagne de reconnaissance phase AVP et des tests de battage réalisés par
SCHLETTER, aucun niveau d’eau n’a été détecté au sein des sondages à la pelle
mécanique.
Cependant, ces sondages restent superficiels, et ne permettent forcément pas d’atteindre le
niveau aquifère.

Par ailleurs en période climatique défavorable, il peut exister des circulations d’eau
anarchiques / ponctuelles notamment au sein des colluvions superficiels.

3.4. Modèles géotechniques

Nous distinguons 2 modèles de sols où le battage paraît envisageable suites aux essais
réalisés sur site :

Prof. base Pl* EM γ qs


Modèle 1 : battage m/TN MPa MPa kN/m3 kPa
F1a : Limons argileux -1.3 0.4 3.2 18 32*

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 13/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Prof. base Pl* EM γ qs


Modèle 2 : battage m/TN MPa MPa kN/m3 kPa
F1b : Limons à blocs calcaires -1.3 0.4 3.7 19 37*

* : qs mobilisable pour des pieux battus ouverts déterminés par les essais de tractions

Dans le cas ou des refus sont rencontrés, à plus ou moins faible profondeur, on devra
procéder à un pré-forage. Etant donné que le refus peut être obtenu dans diverses
configurations (refus sur blocs dans les limons à blocs, refus sur calcaire sain à faible
profondeur), notre modélisation géotechnique sera donc basée sur la configuration la plus
défavorable.

Prof. base Pl* EM γ qs


Modèle 3 : forage + béton m/TN MPa MPa kN/m3 kPa
Frottement neutralisé -0.4 0.4 3.5 19 0
F1a ou F1b -1.3 0.4 3.5 19 39**

** : frottement mobilisable dans la formation pour un pieu foré simple.


Ce frottement est déduit des frottements déterminés par les essais de traction multipliés par le
rapport des paramètres αsol entre une technique de palplanches (PP) et pieux forés simple
(FS). La méthode de calcul est développée au paragraphe 5.2.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 14/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

4. Principes constructifs

4.1. Terrassements

Remarque importante : Si des terrassements en déblai sont envisagés, cela conduira à


réduire localement l’épaisseur des terrains de couverture. Cela augmentera le risque de
refus lors du battage des profilés.

D’après les informations transmises par VSB, de légers terrassements en déblai sont en
cours de réalisation sur la parcelle.
Les sols recoupés seront composés essentiellement par les limons et limons à blocs de la
formation n°1. Les terrassements dans ces sols pourront se faire à l’aide d’engins de
moyenne puissance.
Si des terrassements dans le calcaire sont envisagés (peu probable), l’emploi d’outils de
type BRH ou dérocteur sera nécessaire.

Les sols superficiels (limons argileux) sont sensibles à l’eau. Dès imbibition leur portance
chutera brutalement, et pourra conduire à rendre la plateforme non circulable par les engins.
Il faudra alors attendre le ressuyage des terrains ou mettre en place un cloutage en
matériaux brut d’abattage en fond de forme pour rendre la plateforme à nouveau circulable.

Au droit des postes de livraison et de transformation, il est prévu la réalisation de remblai de


0.6 à 0.8m de hauteur.
On procédera de la manière suivante :
- purge des épaisseurs de sols altérées par la pluie ou les engins ;
- cylindrage statique du fond de forme vraisemblablement composé par des limons
argileux ou des limons à blocs calcaires ;
- mise en place d’un géotextile anti-contaminant ;
- mise en œuvre de matériaux insensibles à l’eau de type D31 ou R21 (GNT 0/80mm
par exemple), compactés par couches unitaires selon les recommandations du guide
GTR2000, sur une épaisseur de 0.5 à 0.7m.
- fermeture par un matériau insensibles à l’eau de type D21 ou R21 (GNT 0/20mm ou
0/31.5mm par exemple), compactés sur une épaisseur de 10cm.
- des essais de plaques permettront de valider le critère de réception en surface
finale de la couche de forme : kw > 50MPa/m.

Ce remblai devra être réalisé selon la méthode du remblai excédentaire. Les pentes de talus
définitives seront dressées avec un pente de 3H/2V.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 15/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

4.2. Fondations des tables PV

D’après les plans de principes, chaque table supportant les panneaux solaires sera fondée par
le biais de 7 pieux.

Les profilés auront les caractéristiques suivantes :

Les profilés sont galvanisés et la corrosion n’est donc pas prise en compte.

Compte tenu des possibilités de refus de battage des profilés sur des blocs calcaires au sein
des limons (faciès 1b) ou de la présence du calcaire sain, les pieux seront mis en place
suivant :
- une technique de battage (dans la zone verte – Nord du site). Si des refus prématurés
sont rencontrés, on procédera à un pré-forage (voir ci-dessous).
- une technique de forage (dans la zone rouge – Sud du site) en Ø300mm avec mis en
place du profilé et scellement au béton.

De nombreux refus avant la profondeur visée pourraient être rencontrés même dans la
zone verte où, a priori, le battage est envisagé.

Les profilés seront descendus encastrés de 1.3m/TN à l’issue du battage ou pré-forage +


bétonnage en cas de refus. Le détail du principe de justification est présenté dans le §5.

Remarque importante : la zone centrale (violet) n’a pas fait l’objet d’essais sur site. Nous
n’excluons toutefois pas qu’une technique de battage puisse être adaptée à une partie de
l’emprise. Cette hypothèse pourra être confirmée en phase exécution lors des essais
préalables.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 16/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

4.3. Fondations des postes

Les différents postes électriques et livraison seront fondés par le biais de radiers. Ces derniers
seront équipés de bêches périphériques descendues au minimum jusqu’à -0.5m/PFT (dans le
remblai technique d’apport).

Les radiers seront mis en œuvre sur le remblai d’apport couche de forme dont la conception est
décrite dans §4.1.

Les postes de transformation et de livraison ramènent des charges en principe faibles (de
l’ordre de 20 à 30kPa en première approche). La contrainte admissible du sol sera
surabondante pour ces ouvrages. Les tassements absolus dus au remblai technique et à la
surcharge des postes seront compris entre 0.5 et 1.0 cm.

4.4. Voiries

Des voiries sont prévues pour accéder à l’ensemble du site, aussi bien en phase travaux que
durant la phase d’exploitation.
Les circulations attendues, en termes de PL/jour seront donc variable sur la vie de l’ouvrage,
avec des circulations intenses en phase travaux.

Nous conseillons donc la réalisation des voiries selon la méthode suivante :


- terrassement jusqu’à la cote de fond de fouille projetée.
- purge des épaisseurs de sols altérés par la pluie ou les engins ;
- cylindrage statique du fond de forme vraisemblablement composé par des limons
argileux ou des limons à blocs calcaires ;
- mise en place d’un géotextile anti-contaminant ;
- mise en œuvre de matériaux insensibles à l’eau de type D31u R21 (GNT 0/80mm
par exemple), compactés par couches unitaires selon les recommandations du guide
GTR2000, sur une épaisseur de 30 cm.
- fermeture par un matériau insensibles à l’eau de type D21ou R21 (GNT 0/20mm ou
0/31.5mm par exemple), compactés sur une épaisseur de 20cm.
- des essais de plaques permettront de valider le critère de réception en surface
finale de la couche de forme :
EV2 ≥ 50MPa
k < 2.1

S’agissant de piste de circulation pour la phase travaux et pour l’entretien périodique,


nous n’avons pu juger nécessaire de mettre en place un revêtement.
A la fin du chantier, les pistes devront être reprises (recharge + compactage) .
Des dégradations peuvent apparaître dans le temps et nécessiter ponctuellement
quelques recharges en matériaux, sur la vie de l’ouvrage.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 17/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

5. Justifications des pieux

5.1. Principe de justification général


5.1.1 Reprise des efforts verticaux en frottement – pieux forés et bétonnés
Les justifications de capacité portante des fondations micropieux seront menées sur la base de
la norme applicative de l’EUROCODE 7 sur les fondations profondes NF P94-262. Au sens de
la norme le critère de limitation de la charge verticale sous fondation profonde à vérifier pour un
modèle de calcul « terrain » est :
Σ ×
Vd ≤

Où :
− Vd est la valeur de calcul de la composante vertical de la charge transmise par la
fondation profonde ;
− Asi est la surface latérale de la fondation pour la « ième » couche de terrain ;
− qsi est la valeur de frottement axial unitaire de la fondation profonde pour la « ième »
couche de terrain ;
− Fqs est le coefficient partiel « combiné » appliqué sur le terme de frottement latéral (égal
à γR x γR,d1 x γR,d2) dépendant de la situation de calcul et du travail en compression ou
traction.

Les termes du critère de limitation de la charge sont définis dans la NF P94-262 de la façon
suivante : qsi = min (qmax
s ; αsol
pieu × fsol)

avec :
− qmax
s est la valeur maximale de frottement axial unitaire limite mobilisable dans une
formation de nature donnée pour une technique de mise en œuvre donnée ;
− αsol
pieu est un paramètre adimensionnel qui dépend à la fois du type de pieu et de sol
défini dans la norme ;
− fsol est une fonction qui ne dépend que du type de sol et des valeurs de pression limite
pressiométrique.
Fqs = γR x γR,d1 x γR,d2
Avec :
− γR est le facteur partiel de résistance pour la portance et la résistance de traction des
pieux.
− γR,d1 est la valeur du coefficient partiel du modèle lié à la dispersion du modèle de calcul ;
− γR,d2 est la valeur du coefficient partiel lié au calage de la méthode de calcul.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 18/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Les coefficients de sécurité combinés retenus sont les suivants :

Coefficient de sécurité combinés Fqs


ELS quasi- ELS ELU ELU
permanent caractéristique fondamental accidentel

Compression 1.99 1.63 1.39 1.26


Pieu [FS]
Traction 3.30 2.42 1.77 1.32

5.1.2 Reprise des efforts horizontaux et moments en butée dans les sols
La reprise des efforts horizontaux et moments de flexion en butée dans les sols passe par la
définition d’un coefficient de réaction de sol kf :
6.
4
3 2.65
Avec :
− EM = module pressiométrique du sol.
− α = coefficient rhéologique du sol.
− Pour des sollicitations de courte durée d’application, ce coefficient kf est multiplié par 2.

On définit ensuite dans le sens longitudinal (Y) et transversal (X) une longueur de transfert l0
égale à :

4 4
l0x = et l0y =

Ces paramètres permettent d’estimer d’une part le moment mobilisé dans le pieu :
Axe x : MFxMy (kN.m) = My + Fx . l0x . 0.32
Axe y : MFyMx (kN.M) = Mx + Fy . l0y . 0.32

D’autre part le déplacement du pieu en tête :

2( 2
) )
2 2(
!"# ' # ) '* "# ' # ) '*
$ %& $ %& $ %& $ %&

Ces vérifications analytiques seront menées sous logiciel (Foxta V3).

A noter que conformément aux recommandations NF P 94-262 les coefficients de réaction du


sol et les valeurs de palier de déplacement seront minorées proche de la surface.

Cette minoration sera prise en compte de la surface jusqu’à une profondeur de 40cm avec un
rapport de 0.5 x [1+z / zc] (avec zc = 0.4m et z la profondeur considérée).

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 19/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

5.1.3 Vérifications structurelles


Au sens de l’Eurocode 3, on définira les valeurs de résistance Ncr ;d, Mcr ;d ;x, Mcr ;d ;y, comme étant
respectivement la résistance à un effort axial de compression ou de traction, et le moment de
flexion orienté selon l’axe x et y.

Les paramètres Ncr ;d, Mcr ;d ;x, Mcr ;d ;y s’expriment comme suit :

− Ncr ;d = A.fy (A = section d’acier, fy = nuance d’acier).


− Mcr ; d ;x = fy. W el,x (W el,x = module résistance élastique en flexion, dans le sens Ox).
− Mcr ;d ;y= fy. W el,y (W ely = module résistance élastique en flexion, dans le sens Oy).

Ils prennent les valeurs suivantes :

− Ncr ;d = 447.3 kN.


− Mcr ; d ;x = 12.2 kN.m (axe fort).
− Mcr ;d ;y= 8.5 kN.m (axe faible).

On s’assurera donc que les armatures sont suffisamment dimensionnées par le biais de
l’inéquation suivante :

+,- (,-, (,-,


21
+./;- (./;-; (./;-;

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 20/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

5.2. Justification des pieux battus


5.2.1 Principe de justification

Nous déterminons la résistance des pieux battus du projet à partir des données des essais de
traction réalisés sur site en appliquant la procédure de calcul « essais de pieu » tel que
présentée dans la norme NF P 94-262, dont un extrait est présenté ci-dessous.

Nous nous basons sur les modèles de sols 1 et 2, tels que présenté au paragraphe 3.5.
Pour rappel, les valeurs de frottement retenues sont les suivantes :
- qs = 32 kPa au sein des limons (faciès1a) ;
- qs = 37 kPa au sein des limons graveleux (faciès 1b).

On cherche les facteurs de corrélations ξ1' et ξ1 qui tiennent compte de nombres de


chargement et de la zone investiguée par rapport à la zone du projet.

On obtient :
ξ1' = 1.4 car il a été testé moins de 1 pieu pour Sréf= 2500m²
ξ1 = 1.4.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 21/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

5.2.2 Reprise des efforts verticaux en frottement

A partir des données précitées, nous estimons la résistance en traction du profilé selon la

8 ∗ : ∗ % 8 ∗ : ∗ %
formule suivante :

45:.
;< 1.4

Pour obtenir la résistance en traction du profilé Rt ;d, on applique un coefficient γt = 1.1,


conformément à la méthode de calcul.
Ainsi, pour les pieux battus avec les profilés retenus, on obtient :
45:. 8 ∗ : ∗ %
45:-
=5 1.4 ∗ 1.1

Les résultats conduisent à des longueurs de profilés battus dans le sol de 1.3m :

qs (kPa) P (m) l (m) Rt;d (kN) Fv ELU (kN) Vérification


Modèle 1 32 0.481 1.3 13.0 13 ok
Modèle 2 37 0.481 1.3 15.0 13 ok

5.2.3 Reprise des efforts horizontaux

Le calcul des sollicitations résultantes (moments, efforts tranchants) et déplacements ont été
calculés pour les typologies des pieux battus de 1.3m de longueur, selon l’axe faible du profilé
(hypothèse défavorable).
Combinaisons ELU – axe faible : MED = 2.1kN.m, VED = 7.2kN.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 22/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

5.3. Justification des pieux forés

5.3.1 Reprise des efforts verticaux en frottement

On détermine le frottement unitaire qs des sols mis en évidence, par extrapolation des
frottements des essais de traction réalisés sur site.
Ainsi, nous considérons que les valeurs de frottements retenues correspondent à des pieux
de type palplanches (PP, classe 7) étant donné les géométries des profilés.
Les pieux forés sont de type forés simple (FS, classe 1). Pour déduire le frottement avec ce
mode de réalisation nous procédons de la manière suivante :

?@ AB ∗ 8 C88DE
8 > 39 :D
?@ FF

A partir des données, nous calculons la capacité portante des pieux avec le module
FONDSUPP du logiciel FOXTA. Le calcul est réalisé selon les coefficients de pondération de
la norme NF P 94-262 pour une méthode de pieu foré simple en Ø300mm.

Les calculs sont présentés en annexe 6 du rapport.

5.2.2 Courbes de portance

Les pieux forés en Ø300mm présenteront une longueur de 1.3m.


Les courbes de portance en compression et en traction sont présentées ci-après.

1.3m
23.5 kN
Courbe de portance en compression

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 23/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Effort mobilisable en compression ELS = 16.8 kN et 23.5 kN aux ELU

13 kN
1.05m

Courbe de portance en traction


Effort mobilisable en traction ELS = 10 kN et 18.7 kN aux ELU

5.3.3 Reprise des efforts horizontaux

Le calcul des sollicitations résultantes (moments, efforts tranchants) et déplacements ont été
calculés pour les typologies des pieux battus de 1.3m de longueur, selon l’axe faible du profilé
(hypothèse défavorable).
Combinaisons ELU – axe faible : MED = 1.4 kN.m, VED = 7.2kN.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 24/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

5.4. Justification structurelle des profilés

Compte tenu de l’orientation préférentiel des efforts et des moments suivant un seul axe la
vérification de stabilité porte sur l’inéquation : Ned/Ncr ;d + Med / Mcr ;d ≤ 1.

− Ncr ;d = 447.3 kN, Mc ;rd = 12.2kN.m.


− Ned = 23.5 kN, Med = 2.1 kN.m
Ned/Ncr ;d + Med / Mcr ;d = 0.22 < 1 → ok

On orientera préférentiellement l’axe fort du profilé dans le sens des sollicitations maximales.

6. Observations majeures
Les conclusions du présent rapport ne sont valables que sous réserve des conditions générales
des missions géotechniques de l’Union Syndicale Géotechnique fournies en annexe 1 (norme
NF P94-500 de novembre 2013).

Nous rappelons que cette étude a été menée dans le cadre de l’étude de projet (G2PRO) et
que, conformément à la norme NF P94-500 de novembre 2013 :

− Une étude géotechnique d’exécution (G3) doit être réalisée. Elle comprendra
impérativement la réalisation d’essais préalables verticaux et horizontaux pour chaque
technique de pieu retenue (battage et forage).

− Une supervision d’exécution (G4) doit être envisagée. Elle portera sur la supervision des
travaux géotechniques (pieux, ouvrages annexes, analyse DOE).

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Page 25/25


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

ANNEXE 1 – NOTES GENERALES SUR LES MISSIONS


GEOTECHNIQUES

• Classification des missions types d’ingénierie géotechnique,


• Schéma d’enchainement des missions types d’ingénierie géotechnique.

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

ANNEXE 2 – PLAN D’IMPLANTATION DES SONDAGES – PHASE


AVP

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016
GINGER CEBTP
Division Geotechnique Plan d’implantation des sondages
Référence
CMO2.I.2048 date Realise/modifie GINGER CEBTP JACOU
16/05/18 T.ESCAMEZ Parc D’activites Clement Ader
12 Rue Des Freres Lumiere
Centrale Photovoltaïque 34830 JACOU
Commune de GAUJAC (30)
Reconnaissance geotechnique mission G2 AVP

PM5

PM4
PM9

PM3

PM6

PM2 PM7

PM8

PM1

PM10

legende
PM11

Sondage a la pelle mécanique (PM)


Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

ANNEXE 3 – COUPES DES SONDAGES A LA PELLE

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Annexe:
GINGER COUPES DE PUITS OU SONDAGES
CEBTP Chantier : Centrale photovoltaïque
Client : VSB Energies Nouvelles
Dossier: CMO2.I.2048

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018

Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM1 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^ Limons graveleux brun à racines
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^ 0.40
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
0.5 °O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o.. Cailloux calcareux blanchâtre dans une matrice
Tracto-Pelle

0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o.. limoneuse brune
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
1 °O()o.°o:(°o..0.99 - Refus sur le substratum calcareux sain
1.00

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 1.0 m/TN

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018


Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM2 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o Limons graveleux brun altéré à caillux (Dmax 150 mm)
^ O ° :^ °
0.5 o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
Logiciel PUITS32 - Version 4.0 -- [ DQ.E138-01 - V.1 du 28/09/2016 ]

^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
Tracto-Pelle

^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
0.80
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° Roche altérée calcareuse dans une matrice limoneuse
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° brune
1 °O()o.°o:(°o..1.00 - Refus sur le substratum calcareux sain

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 1.0 m/TN
Annexe:
GINGER COUPES DE PUITS OU SONDAGES
CEBTP Chantier : Centrale photovoltaïque
Client : VSB Energies Nouvelles
Dossier: CMO2.I.2048

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018

Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM3 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^ Limons graveleux brun-orangé à racines
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^ 0.40
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
0.5 °O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
Tracto-Pelle

0oO.O()O°oO.o° Roche calcareuse altérée dans une matrice


°O()o.°o:(°o.. limono-sableuse beige-orangé
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..0.90 - Refus sur le substratum sain

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 0.90 m/TN

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018


Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM4 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o Limons graveleux brun-orangé, à cailloux calcaires
^ O ° :^ ° et racines
o^ : ° O
:° o
Tracto-Pelle

^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
0.40
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° Roche calcareuse altérée dans une matrice
0.5 °O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° limono-sableuse beige-orangé
°O()o.°o:(°o..0.60 - Refus sur le substratum calcareux altéré
Logiciel PUITS32 - Version 4.0 -- [ DQ.E138-01 - V.1 du 28/09/2016 ]

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 0.6 m/TN
Annexe:
GINGER COUPES DE PUITS OU SONDAGES
CEBTP Chantier : Centrale photovoltaïque
Client : VSB Energies Nouvelles
Dossier: CMO2.I.2048

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018

Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM5 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :° Limons graveleux brun
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°0.20
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
Tracto-Pelle

°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o.. Cailloux calcaire dans une matrice limoneuse
0oO.O()O°oO.o° brun-orangé
°O()o.°o:(°o..
0.5 0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°0.59
0.60 - Refus sur le substratum calcareux altéré

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 0.60 m/TN

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018


Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM6 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o Limons graveleux brun à racines
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
0.5 o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
Logiciel PUITS32 - Version 4.0 -- [ DQ.E138-01 - V.1 du 28/09/2016 ]

^ O ° :^ °
o^ : ° O o
:°0.70
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
1 ^ O ° :^ ° Limons argileux orangé, altéré à cailloux cailcaire
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
Tracto-Pelle

o^ : ° O
:° o
^ O ° :^ °
1.30
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° Cailloux calcaire à plaquette blanchâtre dans une
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° matrice limoneuse orangée
1.5 °O()o.°o:(°o..1.50 - Refus sur le substratum calcareux altéré

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 1.50 m/TN
Annexe:
GINGER COUPES DE PUITS OU SONDAGES
CEBTP Chantier : Centrale photovoltaïque
Client : VSB Energies Nouvelles
Dossier: CMO2.I.2048

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018

Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM7 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
0.5 o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :° Limons graveleux brun, à cailloux calcareux altérés
^ O ° : ° ^ et racines
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
1 o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
1.5 ^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
Tracto-Pelle

o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
1.70
\ \ \ \
\ \ \ \
Roche calcaire blanchâtre altérée
\ \ \ \
1.90 - Refus sur le substratum calcareux sain

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 1.90 m/TN

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018


Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM8 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° Cailloux calcareux à plaquette dans une matrice
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° limoneuse brune
Tracto-Pelle

°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
0.5 °O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
Logiciel PUITS32 - Version 4.0 -- [ DQ.E138-01 - V.1 du 28/09/2016 ]

0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..0.69 - Refus sur le substratum calcareux altéré
0.70

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 0.70 m/TN
Annexe:
GINGER COUPES DE PUITS OU SONDAGES
CEBTP Chantier : Centrale photovoltaïque
Client : VSB Energies Nouvelles
Dossier: CMO2.I.2048

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018

Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM9 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^ Limons graveleux altéré brun-orangé à cailloux
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^ calcareux
Tracto-Pelle

o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
0.5 o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°0.69
0.70 - Refus sur le substratum calcareux sain

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 0.70 m/TN

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018


Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM10 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
Tracto-Pelle

^ O ° : ° ^ Cailloux calcaires dans une matrice limoneuse brune


o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
0.5 o^ : ° O o :°
^ O ° : ° ^
0.59 - Refus sur le substratum calcareux sain
0.60
Logiciel PUITS32 - Version 4.0 -- [ DQ.E138-01 - V.1 du 28/09/2016 ]

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 0.6 m/TN
Annexe:
GINGER COUPES DE PUITS OU SONDAGES
CEBTP Chantier : Centrale photovoltaïque
Client : VSB Energies Nouvelles
Dossier: CMO2.I.2048

Ech. 1/20° Date : 17/04/2018

Echant.
matériel
Nappe

Prof. sondage PM11 Description des sols Résultats d'essais ou observations


en m. Prof NGF
..............
..............
..............
. . . . . . Limons sableux orangé à racines
. . . . . . ..0.20
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
Tracto-Pelle

°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o° Cailloux calcaire dans une matrice limoneuse orangée
°O()o.°o:(°o..
0.5 0oO.O()O°oO.o°
°O()o.°o:(°o..
0oO.O()O°oO.o°0.60 - Refus sur le substratum calcareux altéré

1.5

Nappe: pas d'eau à la prof. reconnue (à date du sondage) | Observations : Refus à 0.6 m/TN
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

ANNEXE 4 – COMPTE RENDU DES ESSAIS DE TRACTION -


SCHLETTER

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016
Expertise géotechnique
Dipl. Geol. S. Maria Köppen

Documentation sur l'essai de charge


et résultats de l'analyse du terrain de fondation

pour la construction d'une installation photovoltaïque


en pleins champs

Gaujac

Client : VSB Energies Nouvelles Sarl


27 Quai de la Fontaine
30900 Nîmes (France)

Pages : 8
Annexes : 10

Fait le : 22.10.2018

1
Index

Pages :

1. Raison 3

2. Conditions du terrain de fondation 3


2.1 Stratification du terrain de fondation 3
2.2 Paramètres caractéristiques du sol 4

3. Essais de traction inclinés 4

4. Essais de compression horizontaux 6

5. Avis technique sur la profondeur d'enfoncement 7

6. Agressivité du sol et probabilité de corrosion 7

7. Indications concernant l'exécution des travaux 8

Annexes :
Plan d'ensemble 1

Comptes-rendus du déroulement de l'essai de charge 2- 6

Profilés de perçage 7

Documentation photographique sur le déroulement de l'essai 8 - 9

Résultats de l'analyse chimique 10

2
1. Raison
Sur le terrain près de Gaujac , on prévoit une installation photovoltaïque avec un système FS de
Schletter. Pour une intégration correcte de la structure portante dans le sous-sol ,le 05.10.2018
on a exploré les conditions du terrain de fondation. Pour ce faire, on a effectué des essais de
traction à 12 points de test sur le terrain et à un point de test un essai de compression horizontal.

2. Conditions du terrain de fondation


2.1 Stratification du terrain de fondation

En plus des essais de traction, on a tiré quelques pieux sur le terrain et réalisé des profils de sol
à l'aide de la carotte d'enfoncement. (Annexe 7)

En raison de sa nature, le terrain de fondation existant est à subdiviser en deux zones :


Grille 1 Stratification du terrain de fondation
Couche Profondeur Description
[m]
I 1 0-0,1 argile, faiblement humique, faiblement limoneux
I 2 0,1-0,9 argile, faiblement limoneux
I
I
I
1 II 1 1 0-0,1 1 argile, faiblement humique, faiblement limoneux 1
1 II 2 1 0,1-0,2/0,6 1 argile, faiblement limoneux 1
1 II 3 1 0,2/0,6-1,0 1 rocher/zone d'altération, pierreux ou bien rocher 1
1 II 1 1 1
1
1 II
11 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
1 1
1

La consistance ou bien la compacité est généralement à évaluer comme suit :


I: Couche 1 meuble II: Couche 1 meuble
Couche 2 rigide Couche 2 rigide
Couche 3 moyen dense/dense

I: On n'a pas trouvé d'eaux souterraines.

II: On n'a pas trouvé d'eaux souterraines.

3
2.2 Paramètres caractéristiques du sol

Sur la base des conditions du terrain de fondation figurant ci-dessus, on estime les paramètres
relatifs à la mécanique des sols tel que suit :

Grille 2 paramètres relatifs à la mécanique des sols

Poids Poids volumique


Couche Profondeur Angle de frottement Cohésion
volumiques déjaugé

cal γ cal γ' cal φ' cal c'


[m]
[kN/m³] [kN/m³] [°] [kN/m²]
I 1 0-0,1 14 4 15 0-10
I 2 0,1-0,9 20,5 10,5 27,5 2-15
I
I
I
1 II 1 1 0-0,1 1 14 1 4 1 15 1 0-10 1
1 II 2 1 0,1-0,2/0,6 1 20,5 1 10,5 1 27,5 1 2-15 1
1 II 3 1 0,2/0,6-1,0 1 18 1 11 1 40 1 0-2 1
1 II 1 1 1 1 1 1
1 1 II
11 1 1 1 11 1 1 1 1 1 1 11 1 1 1 1 1 1 1
11111111 11 1 1 1 1 1 1 1 1 11 1 1 1 1 1 1 1 1 11

3. Essais de traction inclinés

À 12 points de test, des pieux en acier du type Schletter FG 7 ont été enfoncés dans le sol
existant et des essais de traction ont été effectués ensuite.

La position des points de test se trouve dans le plan de situation (annexe 1).

Le profilé en acier a été enfoncé dans le sous-sol jusqu'à une profondeur de 0,20 -0,90m 0

L'énergie d'enfoncement a été générée ici avec une sonnette de battage hydraulique.

On a documenté le levage et la déformation du pieu alors qu'on a procédé à une augmentation


constante de charge ; ici, on a exercé la force de traction dans un angle d'inclinaison
correspondant à l'application de charge.
Les valeurs maximales ainsi exercées sont indiquées dans la grille se trouvant ci-après. Le
déroulement de l'essai est présenté dans des diagrammes et peut être trouvé dans les
protocoles dans l'annexe.

4
On a exercé les forces suivantes :
Grille 3 Essais de traction inclinés
Force de traction
Profondeur
Point de test [No.] Annexe [m] maximale effectuée
d'enfoncement
R [kN]
1 2 0,80 20,8
2 2 0,80 20,8
3 2 0,80 15,6
4 3 0,60 obstacle à l'enfoncement
5 3 0,80 20,8
6 3 0,90 20,8
7 4 0,90 20,8
8 4 0,80 20,8
9 4 0,20 obstacle à l'enfoncement
10 5 0,35 obstacle à l'enfoncement
11 5 0,80 20,8
12 5 0,20 obstacle à l'enfoncement

Pendant les essais avec des profondeurs d'enfoncement de 0,20 -0,90m , on a exercé des forces
de traction de 16 -21kN .

R [kN] Force de traction


β [°] Angle d'inclinaison
hm [m] Hauteur introduction de force
lp [m] Longueur du pieu
t [m] Profondeur d'enfoncement
sh [mm] Parcours horizontal
sv [mm] Parcours vertical

Déformation représentée exagérément

5
4. Essais de compression horizontaux

Pour l'estimation des forces horizontales maximales, on a réalisé supplémentairement un essai


de compression horizontal à un point de test (voir annexe 6).

On a effectué l'essai en plusieurs étapes à un pieu avec une longueur de profilé de 2,50m et une
profondeur d'enfoncement de 0,90m

On a exercé les forces suivantes :

Hauteur de Hauteur max.


Profondeur
Longueur du pieu point de introduction de Déformation
Point de test [No.] Annexe d'enfoncement Force de
mesure force
compressio
[m] [m] [m] [m] n
[kN] [mm]
7 6 2,50 0,90 0,09 1,54 9,1 24,2

Grille 4 Essais de compression horizontaux

R [kN] Force de compression


hm [m] Hauteur de point de mesure
hr [m] Hauteur introduction de force
sh [mm] Déformation
lp [m] Longueur du pieu
t [m] Profondeur d'enfoncement

Déformation représentée exagérément

6
5. Avis technique sur la profondeur d'enfoncement

En raison de sa nature, le terrain de fondation existant est subdivisé dans les zones suivantes
avec des profondeurs d'enfoncement correspondantes :

A 1,00 m

B 1,20 m Dans cette zone, il faudra faire des préperçages.

On peut trouver la définition des zones dans le plan de situation.


Quelques zones partielles du terrain ne pouvaient pas être examinées car nous ne pouvions pas
y accéder (voir plan de situation).

6. Agressivité du sol et probabilité de corrosion

Pour l'évaluation du sol concernant les substances agressant l'acier, on a prélevé des
échantillons de sol à 1 emplacements de perçage et effectué des analyses chimiques.

Les résultats se trouvent dans l'annexe suivante: 10

L'évaluation se fait selon DIN 50929-3 et est assemblée ci-après sous forme d'une grille.

Grille 5 Résultats des analyses d'échantillons de sol concernant des


substances agressant l'acier
Profondeur de
Point de test [No.] prélèvement Classe du sol Agressivité du sol
[m]

2 0-0,8 Ia non agressif

On peut en déduire qu' il n'existent pas de substances favorisant la corrosion dans le sol existant.

L'acier est protégé contre la corrosion par galvanisation à chaud. Une analyse élargie des
mêmes échantillons de sol concernant la protection de l'acier par la couche de galvanisation
selon DIN 50929-3 alinéa 5.3 a eu pour résultat que l'effet de la galvanisation à chaud est à
considérer comme très bon.

7
7. Indications concernant l'exécution des travaux

On a trouvé des obstacles à l'enfoncement à quelques points de test dans les profondeurs
suivantes : 0,6m

Pour cette raison, il faut s'attendre à au moins 10% des pieux, à des travaux de préperçage.

Au moment de la réalisation du test, le terrain n'était pas dans un état prêt à bâtir.
L'accès au terrain n'était possible que sous des conditions aggravées au moment de l'exécution
des travaux. Pour cette raison, on devrait, jusqu'au début des travaux de construction, rendre
possible l'accès pour un camion avec un poids total admissible de 40t, sinon, il faut s'attendre à
un retard des travaux de construction.

Lors de l'inspection du terrain, on a constaté les inclinaisons de pente suivantes :

S: 8-40°
E: 0-8°

La profondeur d'enfoncement recommandée indiquée est applicable uniquement en combinaison


avec le type de profilé utilisé par la Schletter Systèmes de montage solaire GmbH et avec les
forces et moments fléchissants indiqués dans les calculs statiques faits par le bureau d'études
Dr. Zapfe GmbH.

Des modifications réalisées au terrain


de fondation après l'analyse (p.ex. travaux de terre, remplissages, restructurations etc.)
entraîneront la nécessité de procéder à une nouvelle analyse qui pourrait provoquer des
profondeurs d'enfoncement modifiées.

Dipl. Geol. S. Maria Köppen

8
Annexe 1

Plan d'ensemble Gaujac

A: 1,00m ;

B: 1,20m Dans cette zone, il faudra faire des préperçages.;

Quelques zones partielles du terrain ne pouvaient pas être examinées car nous ne pouvions
pas y accéder.
Essais de traction inclinés Annexe 2
Pieu 1 R [kN] sh [mm] sv [mm]
2,6 1,2 0,0 100,0 100,0
5,2 2,5 0,0 90,0 90,0
7,8 3,8 0,0 80,0 80,0
10,4 5,9 0,0 70,0 70,0
13,0 7,9 0,0 60,0 60,0

sv [mm]
sh [mm]
15,6 9,9 0,0 50,0 50,0
18,2 11,8 0,0 40,0 40,0
20,8 13,9 0,0
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
0,0 0,0
Déformation représentée 0,0 10,0 20,0 30,0
exagérément
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,80
Pieu 2 R [kN] sh [mm] sv [mm]
2,6 2,3 0,3 100,0 100,0
5,2 4,5 1,0 90,0 90,0
7,8 7,9 2,2 80,0 80,0
10,4 12,9 3,7 70,0 70,0
13,0 19,4 5,5 60,0 60,0
sh [mm]

sv [mm]
15,6 27,5 7,7 50,0 50,0
18,2 41,1 11,4
40,0 40,0
20,8 56,0 18,3
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
0,0 0,0
Déformation représentée
0,0 10,0 20,0 30,0
exagérément
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,80
Pieu 3 R [kN] sh [mm] sv [mm]
2,6 2,9 0,3 100,0 100,0
5,2 7,1 1,0 90,0 90,0
7,8 14,7 2,6 80,0 80,0
10,4 25,6 4,9 70,0 70,0
13,0 44,0 9,5 60,0 60,0
sh [mm]

sv [mm]

15,6 58,0 17,3 50,0 50,0


40,0 40,0
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
0,0 0,0
Déformation représentée
0,0 10,0 20,0 30,0
exagérément
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,80
Essais de traction inclinés Annexe 3
Pieu 4 R [kN] sh [mm] sv [mm]
0,0 0,0 0,0 100,0 100,0
0,0 0,0 0,0 90,0 90,0
80,0 80,0
70,0 70,0
60,0 60,0

sh [mm]

sv [mm]
50,0 50,0
40,0 40,0
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
0,0 0,0
Déformation représentée
0,0 10,0 20,0 30,0
exagérément
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,00
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,60
Pieu 5 R [kN] sh [mm] sv [mm]
2,6 2,4 0,3 100,0 100,0
5,2 4,8 1,1 90,0 90,0
7,8 8,6 2,5 80,0 80,0
10,4 11,9 3,8 70,0 70,0
13,0 16,5 5,6 60,0 60,0
sh [mm]

sv [mm]
15,6 21,4 7,5 50,0 50,0
18,2 29,4 10,4
40,0 40,0
20,8 43,2 15,7
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0

Déformation représentée 0,0 0,0


exagérément 0,0 10,0 20,0 30,0
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,80
Pieu 6 R [kN] sh [mm] sv [mm]
2,6 0,1 0,1 100,0 100,0
5,2 0,5 0,1 90,0 90,0
7,8 2,2 0,3 80,0 80,0
10,4 5,1 0,7 70,0 70,0
13,0 9,0 1,3 60,0 60,0
sh [mm]

sv [mm]

15,6 13,5 2,0 50,0 50,0


18,2 19,5 3,0
40,0 40,0
20,8 28,6 4,8
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0

Déformation représentée 0,0 0,0


exagérément 0,0 10,0 20,0 30,0
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,90
Essais de traction inclinés Annexe 4
Pieu 7 R [kN] sh [mm] sv [mm]
2,6 0,5 0,1 100,0 100,0
5,2 2,4 0,2 90,0 90,0
7,8 4,4 0,5 80,0 80,0
10,4 6,5 1,0 70,0 70,0
13,0 8,5 1,6 60,0 60,0

sh [mm]

sv [mm]
15,6 10,7 2,4 50,0 50,0
18,2 14,3 3,5
40,0 40,0
20,8 21,7 5,8
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
0,0 0,0
Déformation représentée
0,0 10,0 20,0 30,0
exagérément
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,90
Pieu 8 R [kN] sh [mm] sv [mm]
2,6 2,2 0,2 100,0 100,0
5,2 4,0 0,4 90,0 90,0
7,8 6,0 0,8 80,0 80,0
10,4 8,0 1,2 70,0 70,0
13,0 10,6 1,8 60,0 60,0
sh [mm]

sv [mm]
15,6 13,7 2,6 50,0 50,0
18,2 16,7 3,3
40,0 40,0
20,8 21,4 4,5
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
0,0 0,0
Déformation représentée
0,0 10,0 20,0 30,0
exagérément
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,80
Pieu 9 R [kN] sh [mm] sv [mm]
0,0 0,0 0,0 100,0 100,0
0,0 0,0 0,0 90,0 90,0
80,0 80,0
70,0 70,0
60,0 60,0
sh [mm]

sv [mm]

50,0 50,0
40,0 40,0
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0

Déformation représentée 0,0 0,0


exagérément 0,0 10,0 20,0 30,0
Angle d'inclinaison β [°] 25 R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,00
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,20
Essais de traction inclinés Annexe 5
Pieu 10 R [kN] sh [mm] sv [mm]
100,0 100,0
0,0 0,0 0,0
0,0 0,0 0,0 90,0 90,0
80,0 80,0
70,0 70,0
60,0 60,0

sh [mm]

sv [mm]
50,0 50,0
40,0 40,0
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
Déformation représentée 0,0 0,0
exagérément 0,0 10,0 20,0 30,0
Angle d'inclinaison β [°] 25
R [kN]
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,00
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,35
Pieu 11 R [kN] sh [mm] sv [mm]
100,0 100,0
2,6 2,3 0,3
5,2 5,0 0,5 90,0 90,0
7,8 7,8 0,8 80,0 80,0
10,4 11,5 1,4 70,0 70,0
13,0 14,2 2,4
60,0 60,0
sh [mm]

sv [mm]
15,6 16,3 3,2
50,0 50,0
18,2 18,7 4,4
20,8 21,8 5,6 40,0 40,0
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
Déformation représentée
0,0 0,0
exagérément
0,0 10,0 20,0 30,0
Angle d'inclinaison β [°] 25
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09 R [kN]
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,80
Pieu 12 R [kN] sh [mm] sv [mm]
100,0 100,0
0,0 0,0 0,0
0,0 0,0 0,0 90,0 90,0
80,0 80,0
70,0 70,0
60,0 60,0
sh [mm]

sv [mm]

50,0 50,0
40,0 40,0
30,0 30,0
20,0 20,0
10,0 10,0
Déformation représentée
0,0 0,0
exagérément
0,0 10,0 20,0 30,0
Angle d'inclinaison β [°] 25
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,00 R [kN]
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 R req R R req I XR XI
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,20
Essais de compression horizontaux Annexe 6

Compte-rendu du déroulement de l'essai de charge Pieu 7


Charge Déformation
R [bar] R [kN] s [mm] 30,00

10,0 1,3 2,1 25,00


20,0 2,6 5,1
30,0 3,9 7,8 20,00

s [mm]
40,0 5,2 11,1
15,00
50,0 6,5 14,3
60,0 7,8 19,0 10,00
70,0 9,1 24,2
0,0 0,0 12,5 5,00
Déformation représentée exagérément
Longueur du pieu (FG 7) lp [m] 2,50 0,00
0 2 4 6 8 10
Profondeur d'enfoncement t [m] 0,90
Hauteur de point de mesure hm [m] 0,09 R [kN]
Hauteur introduction de force hr [m] 1,54
Annexe 7
Annexe 8

Image 1: Essai de compression horizontal

Image 2: Essai de traction incliné


Annexe 9

Image 3: Zone de construction

Image 4: inclinaison du terrain


40°
Annexe 10

Projet :: Gaujac
Numéro du rapport du test: CMU18-021336-1

Matrix Probe
2
0 0

conductibilité électrique [25°C] [µS/cm] W/E 58

particules élutriables [%] OS 74,5

teneur en eau [%] OS 4,9

valeur pH OS 8,5

capacité acide, pH 4,3 [mmol/kg] OS 4020

capacité de base, pH 7,0 [mmol/kg] OS n.b.

sulfure (S2-) total [mg/kg] L-TS 2

chlorure (Cl-) [mmol/kg] L-TS 0,35

sulfate (SO42-) [mmol/kg] L-TS 0,22

sulfate (SO42-) , extrait chlorhydrique [mmol/kg] L-TS 4,05


Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

ANNEXE 5 – JUSTIFICATION DE LA CAPACITE PORTANTE DES


PIEUX BATTUS

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016
GAUJAC - Centrale PV
CMO1.I.2039
Données des essais de traction sur pieux

n°pieu R (kN) Sv (mm) Fh (kN) Fv (kN) Pieu 1


2.6 0 1.10 2.36
1
5.2 0 2.20 4.71
7.8 0 3.30 7.07 0.8
10.4 0 4.40 9.43
1 0.6
13 0 5.49 11.78
15.6 0 6.59 14.14 0.4
18.2 0 7.69 16.49
0.2
20.8 0 8.79 18.85
0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00 18.00 20.00

Pieu 11
n°pieu R Sv (mm) Fh (kN) Fv (kN) 6
2.6 0.3 1.10 2.36
5
5.2 0.5 2.20 4.71
7.8 0.8 3.30 7.07 4
10.4 1.4 4.40 9.43 3
11
13 2.4 5.49 11.78
2
15.6 3.2 6.59 14.14
18.2 4.4 7.69 16.49 1
20.8 5.6 8.79 18.85 0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00 18.00 20.00

Pieu 2
n°pieu R Sv (mm) Fh (kN) Fv (kN)
20
2.6 0.3 1.10 2.36
5.2 1 2.20 4.71
15
7.8 2.2 3.30 7.07
10.4 3.7 4.40 9.43 10
2
13 5.5 5.49 11.78
15.6 7.7 6.59 14.14 5
18.2 11.4 7.69 16.49
20.8 18.3 8.79 18.85 0
0.00 5.00 10.00 15.00 20.00

Pieu 3
n°pieu R Sv (mm) Fh (kN) Fv (kN) 20
2.6 0.3 1.10 2.36
15
5.2 1 2.20 4.71
7.8 2.6 3.30 7.07 10
3
10.4 4.9 4.40 9.43
5
13 9.5 5.49 11.78
15.6 17.3 6.59 14.14 0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00

n°pieu R Sv (mm) Fh (kN) Fv (kN) Pieu 5


2.6 0.3 1.10 2.36
5.2 1.1 2.20 4.71 20
7.8 2.5 3.30 7.07 15
10.4 3.8 4.40 9.43
5 10
13 5.6 5.49 11.78
15.6 7.5 6.59 14.14 5
18.2 10.4 7.69 16.49 0
20.8 15.7 8.79 18.85 0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00 18.00 20.00
n°pieu R Sv Fh Fv
Pieu 6
2.6 0.1 1.10 2.36
5.2 0.1 2.20 4.71 6
7.8 0.3 3.30 7.07 5
4
10.4 0.7 4.40 9.43
6 3
13 1.3 5.49 11.78 2
15.6 2 6.59 14.14 1
18.2 3 7.69 16.49 0
20.8 4.8 8.79 18.85 0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00 18.00 20.00

n°pieu R Sv (mm) Fh (kN) Fv (kN)


Pieu 7
2.6 0.1 1.10 2.36
5.2 0.2 2.20 4.71 7
7.8 0.5 3.30 7.07 6
5
10.4 1 4.40 9.43
7 4
13 1.6 5.49 11.78
3
15.6 2.4 6.59 14.14 2
18.2 3.5 7.69 16.49 1
20.8 5.8 8.79 18.85 0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00 18.00 20.00

n°pieu R Sv (mm) Fh (kN) Fv (kN)


Pieu 8
2.6 0.2 1.10 2.36
5.2 0.4 2.20 4.71 5
7.8 0.8 3.30 7.07 4
10.4 1.2 4.40 9.43 3
8
13 1.8 5.49 11.78 2
15.6 2.6 6.59 14.14 1
18.2 3.3 7.69 16.49 0
20.8 4.5 8.79 18.85 0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00 18.00 20.00
GAUJAC - Centrale PV
CMO1.I.2039
Interprétation des essais de traction sur pieux

Fv (kN) > 19
Pieu 1

Pieu 11
Fv (kN) 17.797 5
P (m) K' qs (kPa) Bp (m) EM (kPa) l (m) 4.5
Pieu 11 0.481 2 37 0.15310706 3700 1 4
3.5
Fv (kN) Dép (mm) Dép cal norme (mm). 3
2.5
2.36 0.3 0.10
2
4.71 0.5 0.20
1.5
7.07 0.8 0.30 1
9.43 1.4 2.03 0.5
11.78 2.4 2.53 0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00 18.00
14.14 3.2 3.04
16.49 4.4 3.55 Dép (mm) Dép cal norme (mm). Puissance (Dép cal norme (mm).)

Pieu 2
Fv (kN) 11.5 9
Pieu 2 P (m) K' qs (kPa) Bp (m) EM (kPa) l (m) 8
0.481 2 30 0.15310706 3000 0.8 7
Fv (kN) Dép (mm) Dép cal norme (mm). 6
2.36 0.3 0.16 5
4.71 1 0.31 4
7.07 2.2 2.34 3
9.43 3.7 3.13 2
11.78 5.5 1
14.14 7.7 0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00

Dép (mm) Dép cal norme (mm). Puissance (Dép cal norme (mm).)

Fv (kN) 9.6 Pieu 3


Pieu 3 P (m) K' qs (kPa) Bp (m) EM (kPa) l (m) 20
0.481 2 25 0.15310706 2500 0.8 18
Fv (kN) Dép (mm) Dép cal norme (mm). 16
14
2.36 0.3 0.19
12
4.71 1 0.38
10
7.07 2.6 2.81 8
9.43 4.9 3.75 6
11.78 9.5 4
14.14 17.3 2
0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00

Dép (mm) Dép cal norme (mm). Puissance (Dép cal norme (mm).)

Pieu 5
Fv (kN) 11.5 9
Pieu 5 P (m) K' qs (kPa) Bp (m) EM (kPa) l (m) 8
0.481 2 30 0.15310706 3000 0.8 7
Fv (kN) Dép (mm) Dép cal norme (mm). 6
2.36 0.3 0.16 5
4.71 1.1 0.31
4
7.07 2.5 2.34
3
9.43 3.8 3.13
2
11.78 5.6
1
14.14 7.5
0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00

Dép (mm) Dép cal norme (mm). Puissance (Dép cal norme (mm).)

Pieu 6
3

Fv (kN) 19.5 2.5


Pieu 6 P (m) K' qs (kPa) Bp (m) EM (kPa) l (m)
2
0.481 2 45 0.15310706 4500 0.9
Fv (kN) Dép (mm) Dép cal norme (mm). 1.5
2.36 0.1 0.09
4.71 0.1 0.19 1
7.07 0.3 0.28
0.5
9.43 0.7 0.37
11.78 1.3 2.32 0
14.14 2 2.78 0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00

Dép (mm) Dép cal norme (mm). Puissance (Dép cal norme (mm).)
Pieu 7
Fv (kN) 18.6 3.5
Pieu 7 P (m) K' qs (kPa) Bp (m) EM (kPa) l (m)
3
0.481 2 43 0.15310706 4300 0.9
Fv (kN) Dép (mm) Dép cal norme (mm). 2.5
2.36 0.1 0.10 2
4.71 0.2 0.19
7.07 0.5 0.29 1.5
9.43 1 1.94 1
11.78 1.6 2.42
0.5
14.14 2.4 2.91
0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00

Dép (mm) Dép cal norme (mm). Puissance (Dép cal norme (mm).)

Fv (kN) 17.3
Pieu 8 P (m) K' qs (kPa) Bp (m) EM (kPa) l (m)
0.481 2 45 0.15310706 4500 0.8
Fv (kN) Dép (mm) Dép cal norme (mm).
2.36 0.2 0.10
4.71 0.4 0.21 Pieu 8
7.07 0.8 0.31 3.5
9.43 1.2 2.08 3
11.78 1.8 2.60
2.5
14.14 2.6 3.13
2

1.5

0.5

0
0.00 2.00 4.00 6.00 8.00 10.00 12.00 14.00 16.00

Dép (mm) Dép cal norme (mm). Puissance (Dép cal norme (mm).)
Ginger CEBTP - Agence de Montpellier
Affaire : GAUJAC (30) – CENTRALE PHOTOVOLAÏQUE

ANNEXE 6 – JUSTIFICATION DE LA CAPACITE PORTANTE (PIEUX


FORES) ET DE LA REPRISE DES EFFORTS VERTICAUX (PIEUX
FORES ET BATTUS)

Dossier : CMO1.I.2039 14/11/2018 Annexes


E160-2 version 3
du 10/08/2016

Vous aimerez peut-être aussi