Vous êtes sur la page 1sur 31

Université : Blida 1

Filière : Télécommunications
Spatialité : Télécommunications et réseaux
Année : Master 2
Module : Système de Radionavigation

Système de Radionavigation GPS

(Global Positioning System)

R. Bendoumia
Plan

1- Les premiers systèmes de radionavigation


2- Définition du système GPS
3- Segment spatial
4- Segment contrôle
5- Signal GPS
5.1- Porteuses L1, L2 et L5
5.2- Codes
5.3- Message de Navigation GPS
6- Services GPS
R. Bendoumia
1- Les premiers systèmes de radionavigation

Les principaux systèmes de radionavigation sont les suivants:

• Système au sol :

OMEGA, OMEGA différentiel, LORAN.

• Système au sol à portée limitée :

VOR, DME, MLS.

• Système satellitaire :

TRANSIT

R. Bendoumia
1- Les premiers systèmes de radionavigation
Système au sol OMEGA
•OMEGA est le premier système de radionavigation aérienne et
maritime universel, développé par les États-Unis en 1968.
•Il émet des signaux entre 10 et 14 KHz, (10,2 - 11,33 et 13,6 kHz)
•Il couvre le monde à partir de huit stations.
•La position d'un récepteur est calculée depuis au moins trois
stations.
•Ce système est très sensible aux conditions météorologiques, la
précision est d'environ une dizaine de kilomètres.
1- Les premiers systèmes de radionavigation
Système au sol VOR
Le VOR (VHF Omnidirectional Range) est un système de
positionnement radioélectrique aérienne, utilise des fréquences VHF
(108 -118 MHz).
Un récepteur VOR permet de déterminer un redressement
magnétique par rapport à une station au sol (la position est connue),
et donc le radial sur lequel le mobile (donc l'avion) est situé.
Il permet de suivre n'importe quelle route passant par la station (en
rapprochement ou en éloignement), ou même de déterminer la
position exacte de l'avion.
R. Bendoumia
1- Les premiers systèmes de radionavigation
Système satellitaire (TRANSIT)

C'est le premier des systèmes de navigation par satellites.

Des satellites sur une orbite basse (1100 Km) connue rayonnent un
signal continu.

Le signal à 400MHz du Transit contenait la position orbitale précise


du satellite, indispensable pour le calcul du point.

R. Bendoumia
1- Les premiers systèmes de radionavigation
Limitations des premiers systèmes de radionavigation :

•Une couverture limitée.

•Une précision devenue insuffisante et dépendante de lieu.

•Une sensibilité aux interférences radioélectriques.

•Une navigation bidimensionnelle (sur 2 axes seulement).

•Un temps de mesure relativement long.

•Une sensibilité aux conditions météorologiques.

R. Bendoumia
2- Définition du système GPS

GPS (Global Positioning System) est à l'origine un système


militaire américain, conçu dans les années 70 (1978) et contrôlé par
le Département de la Défense (DoD).

GPS est un système spatial de radio-positionnement et de transfert de


temps. Il fournit, à un nombre illimité d’utilisateurs à travers le
monde, dans un système global.

R. Bendoumia
2- Définition du système GPS

Exemple de la répartition des satellites GPS dans leurs plans

R. Bendoumia
3- Segment spatial du système GPS

Les générations successives de satellites sont désignées sous le nom de « Blocs » :

Temps
Bloc I Bloc II Bloc IIA Bloc IIR Bloc IIF Bloc IIIA

•Les satellites du Bloc I sont les 11 premiers satellites du


système, mis en orbite entre 1978 et 1985
•Durée de vie de cinq ans
•Restés pendant 10 ans en activité
•Leur mission principale était de valider les différents
concepts du GPS.
R. Bendoumia
3- Segment spatial du système GPS

Les générations successives de satellites sont désignées sous le nom de « Blocs » :

Temps
Bloc I Bloc II Bloc IIA Bloc IIR Bloc IIF Bloc IIIA

• Les satellites du Bloc II sont les premiers satellites


opérationnels du GPS.
•Ils sont capables de rester 14 jours sans contact avec le
segment sol
• Neuf (09) satellites furent lancés en 1989 et 1990.
• Durée de vie à 7,5 ans
R. Bendoumia
3- Segment spatial du système GPS

Les générations successives de satellites sont désignées sous le nom de « Blocs » :

Temps
Bloc I Bloc II Bloc IIA Bloc IIR Bloc IIF Bloc IIIA

•19 satellites ont été lancés entre 1990 et 1997


• Correspondent à une version perfectionnée des satellites du
Bloc II initial
•Deux horloges atomiques au césium et de deux horloges au
rubidium.
• Son fonctionnement en1994.
R. Bendoumia
3- Segment spatial du système GPS

Les générations successives de satellites sont désignées sous le nom de « Blocs » :

Temps
Bloc I Bloc II Bloc IIA Bloc IIR Bloc IIF Bloc IIIA

• Mis en orbite entre 1997 et 2009


• Permettant ainsi aux opérateurs de pouvoir communiquer avec
des satellites inaccessibles dans une communication directe.
• Ils sont équipés de trois horloges atomiques au rubidium.
• 21 satellites du Bloc IIR ont été lancés en 2009.

R. Bendoumia
3- Segment spatial du système GPS

Les générations successives de satellites sont désignées sous le nom de « Blocs » :

Temps
Bloc I Bloc II Bloc IIA Bloc IIR Bloc IIF Bloc IIIA

• 12 satellites ont été lancés dans le Bloc IIF en 2010


• Ces satellites émettent un nouveau signal sur la fréquence L5.

R. Bendoumia
3- Segment spatial du système GPS

Les générations successives de satellites sont désignées sous le nom de « Blocs » :

Temps
Bloc I Bloc II Bloc IIA Bloc IIR Bloc IIF Bloc IIIA

• Les satellites du bloc III sont encore en phase de développement et


ont pour but d'assurer le fonctionnement du GPS jusqu'à 2030.
• Le bloc IIIA se compose des dix premiers satellites du bloc III
• Le premier satellite a été lancé en 2018.
• Le dixième et dernier lancement du bloc IIIA est prévu en 2023.

R. Bendoumia
3- Segment spatial du système GPS

Les générations successives de satellites sont désignées sous le nom de « Blocs » :

Temps
Bloc I Bloc II Bloc IIA Bloc IIR Bloc IIF Bloc IIIA

Exemple : Caractéristiques d’un satellite GPS


- Producteur : Rockwell International - Poids : environs 850 kg
- Durée de vie : 7 à 8 ans - Largeur : 5.20 m
- Période de révolution : 11h 58 min

Chaque satellite de la constellation est désigné par un numéro PRN


(Pseudo Random Noise), qui permet au récepteur d’identifié le
satellite. R. Bendoumia
4- Segment contrôle

Le segment de contrôle est l’ensemble des six stations américaines


au sol (Hawaii, Cape Canaveral, Ascension, Colorado Springs,
Diego Garcia et Kwajalein), dont la position est connue avec grande
précision. Elles enregistrent toutes les signaux émis par les satellites
GPS, effectuent des mesures météorologiques et envoient les
données à la station principale de Colorado Springs.

R. Bendoumia
4- Segment contrôle

A Colorado Springs, les positions des satellites ainsi que les


coefficients des paramètres d’horloge sont calculés, prédits et
envoyés aux stations de transmission. Les stations Ascension, Diego
Garcia et Kwajalein sont chargées de transmettre ces données aux
satellites, avec d’autres informations telles que l’état de santé des
satellites et des antennes de transmission au sol.

R. Bendoumia
4- Segment contrôle

R. Bendoumia
5- Signal GPS
Les satellites GPS sont équipés d’oscillateurs très stables, qui sont
réglés sur une fréquence fondamentale de 10.23 MHz, pour générer
les fréquences porteuses L1, L2 et L5, ainsi que les différents codes.
Le signal GPS émis est composé de trois parties :

Les porteuses L1, L2 et L5


Les codes
Message de Navigation GPS

R. Bendoumia
5- Signal GPS

Les porteuses L1, L2 et L5

A l’origine, les satellites GPS (blocs I, IIA et IIR) transmettent deux


ondes porteuses L1 et L2, obtenues en multipliant la fréquence
fondamentale par 154 et par 120, ce qui donne les fréquences
respectives de 1575.42 MHz et 1227.60 MHz.

Depuis le nouveau bloc IIF, le GPS bénéficie d’une troisième


fréquence L5 de 1176.45 MHz qui est un multiple de 115 de la
fréquence fondamentale

R. Bendoumia
5- Signal GPS

Les porteuses L1, L2 et L5

R. Bendoumia
5- Signal GPS

Les codes

Le code est une séquences de bits, 0 et 1, générées de façon


prédéterminée.

Les récepteurs, qui connaissent également ces codes, peuvent les


identifier et séparer les différents signaux arrivant sur la même bande
de fréquences.

R. Bendoumia
5- Signal GPS

Les codes
Les signaux GPS utilisent plusieurs codes, notamment :

- Le code C/A (Coarse Acquisition). Émis à une fréquence de 1.023


Mbits/s, le satellite transmet 1 000 séquences de code complètes.

- Le code P (Precision), réservé aux forces armées américaines.


Émis à une fréquence dix fois plus élevée que le code C/A (10.23
MHz), il nécessite une semaine pour la transmission de la séquence
complète du code (6 1012 bits / séquence).

R. Bendoumia
5- Signal GPS

R. Bendoumia
5- Signal GPS

R. Bendoumia
5- Signal GPS

Message de Navigation

En plus du code, les satellites transmettent un message de navigation


de 50 bits/seconde, contenant tous les renseignements nécessaires
pour calculer la position. Il se présente comme des trames de 1500
bits correspondant à une durée de trente (30) secondes et comprend
5 sous-blocs contenant 10 mots.

R. Bendoumia
5- Signal GPS
Message de Navigation

R. Bendoumia
6- Services GPS

Le système GPS offre deux services pour la précision:

SPS (Standard Position Service) :


Ce service est mis à disposition des utilisateurs civils, il utilise
principalement le code C/A sur la fréquence L1 ;
Ce service est également disponibles sur les fréquences L2 et L5, aux
moyens des codes : L2C et L5C.
Le service SPS est librement accessible, en tout point du globe ;

R. Bendoumia
6- Services GPS

PPS (Precise Position Service) :


Ce service est réservé aux militaires américains et à certains
utilisateurs autorisés par le département de la défense américain. Les
récepteurs sont équipés des algorithmes de décryptage spécifiques.
Les récepteurs PPS peuvent effectuer une correction des erreurs
ionosphériques grâce aux mesures bi-fréquence. La précision du
service PPS est donc meilleure que celle du service SPS.

R. Bendoumia
Merci

R. Bendoumia