Vous êtes sur la page 1sur 9

Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

1. Pile fer-cuivre :

lame de lame de
cuivre fer
(acier)

7 5 0
eau salée
COM mV

Le schéma ci-dessus représente deux lames métalliques, l'une de cuivre, l'autre d'acier,
plongées dans de l'eau salée et reliées aux deux bornes d'entrée d'un voltmètre.

Le voltmètre indique 750 mV.

1.1. Quelle est la borne + de la pile ainsi constituée ?

1.2. Indiquer par des flèches sur le schéma ci-dessus le sens des électrons
dans les conducteurs reliant les lames lorsqu’on remplace le voltmètre par un
conducteur.

1.3. Comment appelle-t-on les porteurs de charge dans le liquide (eau salée)?

1.4. Quelle est la lame qui est corrodée ? Justifier votre réponse.

Ecrire l'équation d'oxydation qui se produit au niveau de la lame corrodée.

1.5. Application : donner en langage scientifique, l'inconvénient qui existe à relier


des radiateurs de chauffage central en acier d'une installation sanitaire par des
tuyaux de cuivre.
Donner une méthode permettant d'éliminer ou de supprimer cet inconvénient.

2. Pile Fer-Zinc :

lame de lame de
zinc fer
(acier)

-320
eau salée
COM
mV

2.1. Déduire de l'indication du voltmètre le pôle + de la pile constituée par les


lames de fer et de zinc plongeant dans l'eau salée ?

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 1


Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

2.2. Indiquer le sens des électrons dans les conducteurs reliant les lames
lorsqu’on remplace le voltmètre par un conducteur.

2.3. Quelle est la lame qui est détruite ?

2.4. Applications :
2.4.1 Expliquer, en langage scientifique, pourquoi on place des blocs de
zinc, dans des cavités ménagées sur la coque d'acier des navires .
2.4.2.
2.4.2.1. L'un des procédés utilisés pour protéger l'acier soumis
aux intempéries est de le recouvrir d'une couche de zinc.
Comment appelle-t-on ce procédé de protection de l'acier ?

2.4.2.2. La figure 3 représente un fil d'acier recouvert d'une


couche de zinc. La couche de zinc a subi un éclat si bien que
l'acier est en contact avec l'air atmosphérique humide (on
supposera que l’air humide se comporte comme un électrolyte).

zinc

acier

Préciser quel est le métal qui est protégé et celui qui sera corrodé
?
Justifier votre réponse, en langage scientifique, à partir du
phénomène de pile, en indiquant sur le schéma :
- le pôle + de la pile
- le pôle - de la pile.
- l'électrolyte.
- le sens des électrons.

3. Etude de l'effet Evans : deux lames d'acier plongent dans un bécher contenant de
l'eau salée. On insuffle de l'oxygène au niveau de l'une des lames et le voltmètre indique
30 mV.
O2

lame lame
d'acier 1 d'acier 2

bulles
d’oxygène 3 0
eau salée
COM mV

3.1. Quelle est la lame d'acier qui représente le pôle + de la pile qui prend
naissance dans cette expérience ?

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 2


Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

3.2. Laquelle des deux lames subit une corrosion ? bien préciser si c'est celle qui
est aérée ou celle qui ne l'est pas.

3.3 Application : compte tenu du résultat de cette expérience, quelle est la partie
de la coque d'un navire en acier qui est la plus sujette à la corrosion (quille ou
ligne de flottaison ?). Expliquer pourquoi ?

3.4. Une lame métallique est partiellement immergée dans de l'eau : figure n°4.
Indiquer par une flèche en trait gras la partie de la lame qui sera la première
attaquée par la corrosion.

Indiquer :
- les pôles + et - de la pile
- le mouvement des électrons.

eau salée

4. Etude de la protection de l'acier par dépôt d'une couche d’argent :

L’un des procédés utilisés pour protéger l'acier de la corrosion, (et aussi pour lui donner
un bel aspect) est de l’isoler de l'atmosphère en le recouvrant par exemple d'argent.

Argent

acier

4.1. On suppose que la couche d'argent a subi un éclat et que la plaque baigne
dans un électrolyte. Le fer continue-t-il à être protégé ? Justifier votre réponse.
(s'aider au besoin de la classification figurant dans l'aide pour répondre à cette
question).

4.2.Indiquer sur le schéma :


- le pôle + et le pôle - de la pile qui se forme
- le mouvement des électrons.

4.3. A quelle condition ce procédé est-il un moyen efficace de lutte contre la


corrosion ?

5. Protection de l'acier par graissage :


Les plaques d'acier, sont enduites de graisse, en sortant d'usine. Quel est l'utilité de ce
procédé ? Comment agit-il ?

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 3


Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

6. Protection cathodique :
générateur (courant
continu)
- +
surface du sol

cuve en électrode
acier de graphite
enterrée
:
Montrer que la cuve en acier est protégée.

7. Dans le cas de mise en contact des métaux suivants, préciser lequel est corrodé et
lequel est protégé. Préciser chaque fois où apparaissent les pôles + et - .(utiliser pour
répondre à cette question la classification donnée dans l'aide).
7.1. Etain (Sn)-Cuivre (Cu) . En déduire le risque qui existe à souder des tuyaux
de cuivre avec de l'étain.
7.2. Magnésium (Mg) - Fer (Fe). Justifier la présence dans certaines chaudières
d'une électrode en Magnésium.

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 4


Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

Classification quantitative de quelques couples rédox :

Au2+/Au + 1,50
+
Ag /Ag + 0,80
2+
Cu /Cu + 0,34

H+/H2 0,00

Pb2+/Pb - 0,13

Sn2+/Sn - 0,14

Ni2+/Ni - 0,23

Fe2+/Fe -0,44

Zn2+/Zn - 0,76

Al3+/Al - 1,66

Mg2+/Mg - 2,37

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 5


Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

1.1. L'indication donnée par le voltmètre étant positive, le pôle + de la pile est la
lame reliée à la borne du voltmètre qui est marqué "V", c'est-à-dire la lame de
cuivre.

1.2. Dans les conducteurs métalliques joignant les deux lames, les électrons vont
de la lame de fer (acier) à la lame de cuivre.

1.3. Dans l'eau salée les porteurs de charge sont des ions.

1.4. La lame d'acier perd des électrons ; c'est donc elle qui est corrodée. Cette
réaction d'oxydation s'écrit : Fe  Fe2+ + 2e-

1.5. Lorsqu'on relie des radiateurs en acier par des tuyaux de cuivre, on constitue
une pile dans laquelle :
- le pôle + est le cuivre des tuyaux
- le pôle - est l'acier du radiateur
- l'électrolyte est l'eau qui circule dans l'installation.
Comme l'eau n'est pas un isolant parfait (elle est faiblement conductrice), elle
constitue l'électrolyte : l'acier perd des électrons et se corrode ce qui tôt ou tard
aboutit à uine perforation du radiateur.
Pour éliminer cet inconvénient ou en atténuer les effets :
-il faut s'efforcer des réaliser des installations "tout cuivre" ou "tout acier"
- si on est obligé d'utiliser deux métaux de natures différentes, il est indispensable
d'ajouter dans l'eau du circuit de chauffage un liquide appelé "inhibiteur de
corrosion" (un inhibiteur de corrosion est une substance qui, introduite dans le
milieu corrosif, arrête ou ralentit la corrosion).

2. Pile Fer-Zinc :
2.1. L'indication du voltmètre étant négative, c'est la lame reliée à la borne
marquée "COM" du voltmètre qui est le pôle + de la pile. C'est donc la lame d'acier.

2.2. sens de déplacement des électrons dans le conducteur reliant les deux
lames métalliques : les électrons vont du zinc vers l'acier

2.3. La lame qui est détruite est la lame de zinc.

2.4.
2.4.1. Chaque bloc de zinc, constitue avec l'acier de la coque du navire une pile
dont :
- le pôle - est le zinc.
- le pôle + est l'acier.
- l'électrolyte est l'eau de mer.

L'acier de la coque étant le pôle +, il reçoit des électrons et est donc protégé.
Le zinc qui constitue le pôle - perd des électrons ; c'est donc le zinc qui est détruit.

2.4.2.1. Ce procédé de protection s'appelle la galvanisation.

2.4.2.2. Le métal protégé est l'acier


Le métal corrodé est le zinc.
La protection de l'acier dure tant que le zinc n'a pas totalement disparu.

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 6


Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

zinc - -
acier +

-
mouvement des électrons
L'électrolyte est l'eau qui tombe sur le fil (ou l'air chargé d'humidité).

3.
3.1. C'est la lame qui reçoit de l'oxygène qui constitue le pôle + de la pile.
3.2. C'est donc l'autre lame, celle qui n'est pas aérée qui perd des électrons et
qui est corrodée.

3.3. Application : la partie la plus aérée de la coque d'un navire et la partie la


moins aérée constituent une pile. Le pôle - de cette pile est la partie la moins
aérée ( c'est la quille). C'est donc elle qui perd des électrons et qui, par conséquent,
est corrodée la première.

3.4. Pour les mêmes raisons que ci-dessus, c'est la partie située au fond du
récipient qui va se corroder en premier.

mouvement
des électrons +
eau salée

partie
-
d'abord
atteinte par
la corrosion.
4.
4.1. L'acier n'est plus protégé car l'acier, l'argent et l'électrolyte constituent une
pile dont le pôle - est l'acier. L'acier perd donc des électrons et il est par conséquent
corrodé.
4.2. corrosion en ce point

Argent + +
acier -

4.3. Ce procédé n'est efficace que si la couche d'argent ne subit pas de


discontinuité.

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 7


Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

5. La couche de graisse qui recouvre l'acier empêche le métal d'être en contact avec
l'air ou l'eau. Comme la graisse a une structure moléculaire (elle ne contient pas d'ions) il
ne peut y avoir circulation de courants électriques. La corrosion du métal ne peut donc pas
se produire.

6.
générateur (courant
continu)
- +
surface du sol

cuve en électrode
acier en graphite
enterrée

en pointillés : le sens des électrons

Le générateur de courant continu impose aux électrons de circuler dans le sens indiqué sur
le schéma.
C'est donc l'électrode en graphite qui perd des électrons qui est corrodée.
L'acier de la cuve reçoit des électrons et est donc protégé.

7.
7.1. La mise en contact d'étain et de cuivre donne naissance (en présence d'un
électrolyte) à une pile dont le pôle - est l'étain. L'étain perd donc des électrons et a
donc, par conséquent, tendance à se corroder. C'est pourquoi les professionnels
préfèrent la soudure au cuivre pour réunir deux tuyaux de cuivre.
Remarque : la soudure à l'étain est possible mais seulement dans les parties d'une
installation qui reste visible de façon à pouvoir être refaite en cas d'apparition d'une
fuite.
Elle est interdite pour assembler des tuyaux de cuivre destinés à véhiculer le
gaz naturel : en effet, en cas d’incendie, la température de fusion de l’étain étant
inférieure à 200°C, l’étain fond et le gaz sort, alimentant l’incendie.

7.2. La mise en contact d'acier et de magnésium dans un électrolyte donne


naissance à une pile dont le pôle - est le magnésium. C'est donc le magnésium qui
perd des électrons. Le fer est protégé.
C'est la raison pour laquelle on met une électrode en magnésium dans les
chaudières en acier de façon à protéger l'acier.

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 8


Corrosion - Piles - Protection contre la corrosion.

Auteur : Académie de Poitiers

Code de l'exercice : 98COU031

Discipline :
Chimie

Partie de la discipline :
Chimie minérale

Niveau et série :
STS

Capacités à évaluer :
C1 - Savoirs

Connaître le vocabulaire, les symboles, les unités


Connaître les définitions, les lois, les théorèmes, les modèles

C3 - Analyse d'un texte ou d'un document

Savoir utiliser le vocabulaire scientifique pour définir ou préciser certains termes ou


passages d'un texte, ou éventuellement les rectifier

Types d'exercices :
Application directe du cours

Types d'aides :

Mots-Clés : Corrosion/piles/oxydation/protection contre la corrosion/

Niveau de difficulté :
1 - Faible

Résumé :
98COU031: Chimie - Chimie minérale - STS.
Capacités à évaluer : Savoirs/ Analyse d'un texte ou d'un document.
Type d'exercice et d'aide : Application directe du cours avec .
Mots-Clés : Corrosion/piles/oxydation/protection contre la corrosion/
Piles-Corrosion-Protection contre la corrosion.

98COU031 - Académie de POITIERS - Groupe Physique Chimie page 9