Vous êtes sur la page 1sur 13

SOMMAIRE

Avant-propos ........................................................................................ 6

L ES MOTS
1 Savoir isoler les mots.............................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
2 Les noms .................................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
3 Le genre des noms................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
4 Le nombre des noms .............................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
5 Les articles ................................................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
6 Les déterminants possessifs................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
7 Les déterminants démonstratifs ........ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
8 Les déterminants interrogatifs et exclamatifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
9 Les déterminants indéfinis ................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
10 Les déterminants numéraux ................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
11 Les adjectifs qualificatifs ....................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
12 Le genre des adjectifs qualificatifs ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
13 Le pluriel des adjectifs qualificatifs .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
14 Les degrés de l’adjectif qualificatif ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
15 Le verbe ...................................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
16 Les groupes de verbes ............................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
17 Verbes transitifs – Verbes intransitifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
18 Les verbes pronominaux et impersonnes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
19 Les formes affirmative et négative .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
20 Le participe présent et le gérondif ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
21 Le participe passé .................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
22 Les pronoms personnels sujets ........... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
23 Les pronoms personnels compléments . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
24 Les pronoms possessifs ......................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
25 Les pronoms démonstratifs ................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
26 Les pronoms indéfinis ............................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
27 Les pronoms interrogatifs .................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
28 Les pronoms relatifs ............................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
29 Les adverbes et les locutions adverbiales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 66
30 Les adverbes de manière terminés par -ment . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
31 Les prépositions ....................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
3

9782010003950_LIVRE.indb 3 22/10/14 14:34


SOMMAIRE

32 Les conjonctions et les locutions conjonctives


de coordination .................................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72
33 Les conjonctions et les locutions conjonctives
de subordination ............................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74
34 Les interjections – Les onomatopées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
35 Les abréviations – Les sigles – Les symboles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
36 La nature des mots : récapitulation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80

L ES FONCTIONS
37 Les sujets du verbe ............................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84
38 Les compléments d’objet directs.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86
39 Les compléments d’objet indirects . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88
40 Les compléments d’attribution..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
41 Les adjectifs qualificatifs épithètes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92
42 L’attribut du sujet et du complément d’objet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
43 Le complément du nom .................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
44 Le complément de l’adjectif qualificatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98
45 Le groupe nominal ............................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100
46 Les appositions................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102
47 Les compléments circonstanciels de lieu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 104
48 Les compléments circonstanciels de temps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106
49 Les compléments circonstanciels de manière. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 108
50 Les compléments circonstanciels de cause . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110
51 Les compléments circonstanciels de but et de moyen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112
52 Les compléments circonstanciels de condition
et de comparaison ............................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114
53 Les compléments circonstanciels d’opposition
et de conséquence............................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116
54 Les substituts grammaticaux (les anaphores) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118
55 Les fonctions : récapitulation ........ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120

L ES PHRASES
56 Les différents types de phrases (1)  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
57 Les différents types de phrases (2) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126
4

9782010003950_LIVRE.indb 4 22/10/14 14:34


SOMMAIRE

58 La forme emphatique – Les phrases nominales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128


59 La ponctuation (1) .................................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 130
60 La ponctuation (2) .................................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132
61 La ponctuation (3) .................................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 134
62 Les propositions indépendantes, coordonnées
et juxtaposées .......................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136
63 Les propositions relatives ..................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138
64 Les propositions subordonnées conjonctives,
complétives et circonstancielles ......... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140
65 Les propositions infinitives ................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142
66 Les propositions participiales .............. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144
67 La voix passive .......................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146
68 Les modes et les temps des verbes .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148
69 L’indicatif ................................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 150
70 L’impératif ................................................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 152
71 Le conditionnel ........................................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 154
72 Le subjonctif ............................................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 156
73 La concordance des temps ................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 158
74 Les styles direct, indirect et indirect libre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160
75 Les niveaux de langue ............................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 162
76 L’accord du verbe avec son sujet (1).. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 164
77 L’accord du verbe avec son sujet (2).. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 166
78 L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire être ............ 168
79 L’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire avoir .......... 170
80 L’accord du participe passé des verbes pronominaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 172

C ORRIGÉS DES EXERCICES .................................................. 175

T ABLEAUX DES CLASSES


ET DES FONCTIONS GRAMMATICALES . . . . . . . . . . . . . . . . . 226

I NDEX DES NOTIONS CLÉS ................................................... 237

9782010003950_LIVRE.indb 5 22/10/14 14:34


AVANT-PROPOS
SOMMAIRE
La grammaire, que nous utilisons chaque jour, désigne l’ensemble des règles
à suivre pour parler et écrire correctement. L’objectif du présent ouvrage est
de permettre à tous de maîtriser ces règles, pour bien s’exprimer selon les
circonstances, à l’écrit comme à l’oral.

Comme dans tous les ouvrages de la collection Bled, vous retrouverez ici
toutes les règles de grammaire présentées avec clarté, commentées et accom-
pagnées d’exemples, ainsi que plus de 350 exercices d’entraînement.

◗ Une méthode adaptée aux usages


L’apprentissage de la grammaire, comme celui de l’orthographe et de la
conjugaison, nécessite une méthode pratique. C’est pourquoi nous avons
opté pour une approche concrète et progressive, en trois parties.

Les mots
Pour progresser, la première tâche consiste à bien connaître la nature des
différents mots.
Les uns ont une forme variable : les noms, souvent accompagnés de détermi-
nants, permettent de désigner des êtres, des choses, des idées, des qualités ;
les adjectifs qualifient ces noms ; les pronoms peuvent les remplacer ; quant
aux verbes, ils permettent d’exprimer ce que l’on fait, ce que l’on pense ou
ce que l’on est.
Enfin, il est d’autres mots, invariables, qui apportent des nuances – les
adverbes, les interjections – ou qui relient les mots et les groupes de mots –
les prépositions et les conjonctions.

Les fonctions
Les mots n’existent isolément que dans les dictionnaires. Dans l’expression
orale ou écrite, ils établissement entre eux des liens qu’on appelle des fonc-
tions  ; celles-ci déterminent le plus souvent des accords différents selon la
nature des mots. Aussi, après avoir identifié la nature d’un mot, convient-il
d’en trouver la fonction au sein de la phrase pour être aussi précis que possible.

Les phrases
Dans les phrases, les mots ne sont jamais placés au hasard. Selon leur nature
et leur fonction, ils occupent une place bien précise ou peuvent être déplacés
afin d’être mis en valeur. Par exemple, vous apprendrez que, si le sujet précède
généralement le verbe, il est des cas où il le suit afin de mieux traduire son
propos.
De même, nous avons insisté sur l’emploi correct des modes et des temps des
verbes, source fréquente d’incorrections qui déforment la pensée.
6

9782010003950_LIVRE.indb 6 22/10/14 14:34


AVANT-PROPOS

◗ Une organisation claire en 80 leçons


Chaque notion, qui traite un point spécifique de grammaire, est présentée sur
une double page.

Les règles
Sur la page de gauche, vous trouverez une définition simple et claire de la
règle abordée, suivie de remarques qui prolongent la réflexion. Ces règles et
ces remarques sont accompagnées de nombreux exemples.

Les exercices
Sur la page de droite, plusieurs exercices d’application progressifs mettent
en pratique la notion étudiée sur la page de gauche. Pour plus d’efficacité,
nous vous recommandons de faire ces exercices en recopiant l’intégralité des
phrases, même si l’énoncé ne le demande pas. Si vous avez un doute, n’hésitez
pas à consulter la règle de la page de gauche.

Dans la dernière partie de l’ouvrage, vous trouverez :


– tous les corrigés (pages 176 à 225). Vous pourrez vous y reporter autant de
fois que nécessaire ;
– des tableaux synthétiques des principales classes et fonctions des mots
pour un repérage rapide. Des renvois aux règles faciliteront l’approfondisse-
ment de ces notions ;
– un index des notions qui renvoie à la leçon où la notion est abordée, index
que vous pourrez consulter à tout moment.

◗ Maîtriser la grammaire
Les connaissances grammaticales doivent s’inscrire dans un usage régulier et
spontané. C’est pourquoi cet ouvrage, au travers des leçons et des exercices,
vous permettra de découvrir les différentes tournures qui vous aideront à
exprimer vos pensées quelles que soient les situations. Vous pourrez ainsi
maîtriser toutes les nuances et les spécificités de la langue française.

9782010003950_LIVRE.indb 7 22/10/14 14:34


9782010003950_LIVRE.indb 8 22/10/14 14:34
Les mots
LES MOTS

9782010003950_LIVRE.indb 9 22/10/14 14:34


1
SAVOIR ISOLER LES MOTS

Règle générale
• À l’écrit, les mots sont séparés par des espaces. Entre les mots, il y a aussi
des signes de ponctuation.
Lorsqu’il y a du travail, tu t’installes devant ton écran et tu pianotes pendant
des heures.
• À l’écrit, lorsque la séparation des mots est difficile, il faut essayer de rem-
placer un mot par un autre  ; on distingue alors mieux la prononciation de
chaque mot.
• La phrase est un ensemble de mots qui forment un sens complet à propos
de quelqu’un, de quelque chose, d’une action, d’idées, de sentiments. Elle
commence toujours par une majuscule et se termine par un point.

Cas particuliers
• Les liaisons
À l’oral, la dernière consonne d’un mot se prononce parfois avec la première
voyelle du suivant.
Je suis devant un (n)écran. ➞ Je suis devant un clavier.
Je suis devant un petit (t)écran. ➞ Je suis devant un petit clavier.
Ils sont devant leur (r)écran. ➞ Ils sont devant leur clavier.
• L’apostrophe
L’apostrophe est un petit signe ’ qui remplace la voyelle à la fin de certains
mots placés devant un autre mot qui commence par une voyelle ou un
h muet.
L’été est une saison chaude ; l’hiver une saison froide.
L’autobus s’avance jusqu’au stop.
Tu t’installes sous l’auvent de la caravane.

Pour aller plus loin


• La liaison avec un mot terminé par s ou x se prononce [z].
Je suis (z)installé devant un (n)écran.
• La liaison avec un mot terminé par t ou d se prononce [t].
Quand (t)il est (t)installé devant son grand (t)écran, il travaille.
• Lorsque le deuxième mot débute par un h aspiré, il n’y a pas d’apostrophe
ni de liaison au pluriel.
le haricot ➞ les haricots la hache ➞ les haches
Dans un dictionnaire, les mots qui débutent par un h aspiré sont signalés
à l’aide d’un astérisque (*).

10

9782010003950_LIVRE.indb 10 22/10/14 14:34


Entraînement
1 ◗ Copiez les phrases en séparant correctement les mots.

Les mots
Lesrafalesdeventontcouchéplusieursarbrescentenaires.
Denisseconsoledesonéchec,ilrecommenceraprochainement.
Lestransportsencommunpolluentmoinsquelesvéhiculesindividuels.
Lesvendeurscherchentàattirerlesclientspartouslesmoyens.
MonsieurLardypossèdeunesuperbecollectiondejouetsanciens.
Jeretiredelargentaudistributeurautomatiqueencomposantmoncode.
Pourunefois,leconcertderapadébutéàvingtheuresprécises.
Lesordinateurssimplifientletravaildansdenombreuxdomaines.
Quelquesskieurssimprudentsontétéprissouslavalanche.
2 ◗ Copiez les phrases en séparant correctement les mots.
Lechefderéseauademandéunrapportàlagentsecretquirevientdemission.
Lesbaguettesdontvousappréciezlegoûtsontcuitesaufeudebois.
Lelapinamystérieusementdisparuduchapeauduprestidigitateur.
Dansmoinsdunmoisunenouvellejardineriesinstalleraaucentrecommercial.
Bronzerausoleilfaceàlamerestundesplaisirsdelété.
LestrésorsdumuséeduLouvreattirentlestouristesdumondeentier.
Enmassacrantlesforêtsnousdétruisonsàtoutjamaislepoumonvertdelaplanète.
Lepassageentrelesîlotsn’estpraticablequ’àmaréebasse.
CommentSiméonfait-ilpoursefaufilertoujoursprèsdel’entrée ?
J’interrogerégulièrementmaboîtevocaleetj’effacelesmessageslesplusanciens.
3 ◗ Complétez avec le, la ou l’.
... hôpital ... habit ... hamster ... hémicycle
... herbe ... hydrogène ... honte ... horoscope
... hernie ... hexagone ... homard ... hiéroglyphe
... hérisson ... handicapé ... honneur ... hostie
... hublot ... hockey ... houblon ... histoire
4 ◗ Écrivez ces noms au singulier.
les housses les huîtres les héros les hanches
les haies les horloges les hostilités les hortensias
les hochets les hangars les hélices les haubans
les haltères les haillons les harengs les hamburgers
5 ◗ Conjuguez ces verbes selon le modèle.
Ex. : s’arrêter ➞ Je m’arrête. Tu t’arrêtes. Il s’arrête. Elles s’arrêtent.
s’abriter s’en aller s’incliner s’approcher
6 ◗ Copiez les phrases en remplaçant correctement certaines voyelles par
des apostrophes.
À le arrêt de le autobus, les portes se ouvrent automatiquement.
Anne se est mariée à le âge de vingt ans ; sa sœur à le âge de trente ans.
Le anglais est une langue qui se apprend facilement ; ce est ce que on dit.
Lorsque il se absente, M. Malet branche la alarme de le appartement.
Puisque il fait beau, je ne ai pas besoin de prendre un parapluie.
Hervé connaît quelque un qui travaille à la usine de ameublement.
Pendant le entretien de embauche, le candidat se efforce de ne pas se énerver.
11 Corrigés
p. 176

9782010003950_LIVRE.indb 11 22/10/14 14:34


2
LES NOMS
Règle générale
• Les noms concrets désignent des êtres ou des choses que nos sens distinguent.
une gazelle – un cycliste – la plante – le crayon
• Les noms abstraits désignent des états, des actions, des idées, des relations,
des notions, des sentiments.
le froid – la marche – une hypothèse – un remords

Cas particuliers
• Les noms communs désignent des êtres, des lieux, des choses en général.
Ils débutent par une lettre minuscule.
le peintre – un pays – un tableau
• Les noms propres désignent des êtres, des lieux, des œuvres, des périodes
historiques, des choses en particulier.
Ils débutent par une lettre majuscule.
la Renaissance – Picasso – l’Espagne – Guernica

u Un nom propre peut être employé v De même, un nom commun peut être
comme nom commun : employé comme un nom propre (par
la Champagne ➞ une coupe de champagne exemple, pour les noms de personnes) :
un meunier ➞ monsieur Meunier

• Les noms composés sont constitués de plusieurs mots :


une pomme de terre – une cité universitaire – un ver à soie
Ils sont souvent reliés par un trait d’union :
une longue-vue – un arc-en-ciel – un savoir-faire
Ils sont parfois écrits en un seul mot :
un portemanteau – le vinaigre – un contresens

Pour aller plus loin


• Un nom concret peut être employé par métonymie (mots qui ont une rela-
tion telle le contenant pour le contenu) comme nom abstrait :
une porte de placard ➞ prendre la porte un verre ➞ boire un verre
De même, un nom abstrait peut être employé comme un nom concret :
faire une bêtise ➞ offrir des bêtises de Cambrai
• Beaucoup d’autres mots peuvent être employés comme noms  ; ils sont
substantivés.
adjectifs : un bleu – un marron – une ronde – le moral
pronoms : le moi – le ça – l’autre – les nuls
infinitifs : le devoir – le dire – un lancer – un sourire
participes passés : un blessé – le roussi – une fondue
participes présents : le tranchant – un perdant – un attaquant
prépositions : le pour et le contre – le devant – l’après – le derrière
adverbes : le bien – le mal – un tout – un oui – un non
12

9782010003950_LIVRE.indb 12 22/10/14 14:34


Entraînement
1 ◗ Soulignez tous les noms de ce texte.

Les mots
Chaque jour, je vais jusqu’au rivage. Il faut traverser les champs ; les cannes sont si
hautes que je vais à l’aveuglette, courant le long des chemins de coupe, quelquefois
perdu au milieu des feuilles coupantes. Là, je n’entends plus la mer. Le soleil de la
fin de l’hiver brûle, étouffe les bruits. Quand je suis tout près du rivage, je le sens
parce que l’air devient lourd, immobile, chargé de mouches. Au-dessus, le ciel est
bleu, tendu, sans oiseaux, aveuglant. Dans la terre rouge et poussiéreuse, j’enfonce
jusqu’aux chevilles.
J.-M. G. Le Clézio, Le Chercheur d’or, Éditions Gallimard, 1985.
2 ◗ Soulignez les noms communs et encadrez les noms propres de ce texte.
Les Méhudin venaient de Rouen. La mère de Louise racontait encore comment elle
était arrivée à Paris, avec des anguilles dans son panier. Elle ne quitta plus la poisson-
nerie. Elle y épousa un employé de l’octroi, qui mourut en lui laissant deux petites
filles. Ce fut elle, jadis, qui mérita, par ses larges hanches et sa fraîcheur superbe, ce
surnom de la belle Normande, dont sa fille aînée avait hérité. Aujourd’hui, elle por-
tait ses soixante-cinq ans en matrone et elle regrettait le marché des Innocents, par-
lait des anciens droits des dames de la Halle, mêlait à des histoires de coups de poings
échangés avec des inspecteurs de police, des récits de visite, à la cour, du temps de
Charles X et de Louis-Philippe, en toilette de soie, et de gros bouquets à la main.
Émile Zola, Le Ventre de Paris, 1873.
3 ◗ Classez les mots dans le tableau ci-dessous.
(Pour vous aider, essayez de placer un article.)
parcours – toujours – peau – aux – abondant – accès – chaque – polysémie –
clone – carnet – attendre – exode – fanon – jubilé – venir – quoique
Noms Autres mots

4 ◗ Soulignez les noms concrets et encadrez les noms abstraits de ce texte.


Loiseau dévorait des yeux la terrine de poulet. Il dit : « À la bonne heure, madame
a eu plus de précaution que nous. Il y a des personnes qui savent toujours penser à
tout. » Elle leva la tête vers lui : « Si vous en désirez, monsieur ? C’est dur de jeûner
depuis le matin.  » Il salua  : « Ma foi, franchement, je ne refuse pas, je n’en peux
plus. Dans des moments comme celui-ci, on n’est bien aise de trouver des gens qui
vous obligent. »
Guy de Maupassant, Boule de Suif, 1880.
5 ◗ Dans chaque phrase, un nom a été substantivé à partir d’un autre mot.
Soulignez-le et indiquez la nature du mot d’origine.
À l’issue du marathon, le premier a reçu une médaille d’or.
Il a suffi d’un rien pour que l’incident prenne des proportions inquiétantes.
Un fait nouveau a relancé l’enquête relative au récent cambriolage.
Quel est le savant qui mettra au point un vaccin universel ?
Le choc fut violent ; tout l’avant de la voiture est endommagé.
Pour bien apprendre à nager, le mieux est de se lancer sans appréhension.

13 Corrigés
p. 176

9782010003950_LIVRE.indb 13 22/10/14 14:34


3
LE GENRE DES NOMS

Règle générale
• Tous les noms ont un genre : masculin ou féminin, souvent indiqué par les
déterminants qui les précèdent.
un petit chat affectueux ➞ un beau balcon fleuri
une petite chatte affectueuse ➞ une belle terrasse fleurie
• Il est indispensable de connaître le genre d’un nom, car il entraîne les
accords des mots qui sont grammaticalement liés à ce nom.

Cas particuliers
• Si les noms d’êtres animés sont ordinairement du masculin ou du féminin
suivant le sexe, quelques exceptions désignent l’un ou l’autre sexe.
une sentinelle ; une vigie ; une brute ; une victime ; une recrue
un mannequin ; un cordon-bleu ; un laideron ; un témoin ; un agent
• Pour certaines espèces d’animaux, le genre indique indifféremment le mâle
et la femelle ; il faut alors préciser le sexe. Ce sont des noms épicènes.
une grenouille ; un crapaud ; une panthère ; une mouette

Formation du féminin pour les êtres animés


• On forme généralement le féminin en ajoutant un -e au nom masculin.
un ami ➞ une amie ; un étudiant ➞ une étudiante
• Cependant, la terminaison du nom masculin est quelquefois modifiée.
un gaucher ➞ une gauchère un lion ➞ une lionne
un inspecteur ➞ une inspectrice un chanteur ➞ une chanteuse
un sportif ➞ une sportive un peureux ➞ une peureuse
un sot ➞ une sotte un duc ➞ une duchesse
• Parfois le nom féminin est tout à fait différent du nom masculin
un dieu ➞ une déesse un coq ➞ une poule

Les noms propres d’habitants s’écrivent un Grec ➞ une Grecque


au féminin : un Italien ➞ une Italienne un Turc ➞ une Turque

Pour aller plus loin


• Le féminin de certains noms peut avoir un sens différent (il ne désigne pas
alors un être animé) de celui du nom masculin.
un trotteur : un cheval dressé pour aller au trot.
une trotteuse : l’aiguille d’une montre qui indique les secondes.
• Certains noms ont deux genres distingués seulement par le déterminant.
un acrobate ➞ une acrobate ; le tour ➞ la tour
14

9782010003950_LIVRE.indb 14 22/10/14 14:34


Entraînement
1 ◗ Placez un article (un ou une) devant ces noms.

Les mots
... détroit ... idole ... antilope ... rail
... réveil ... hymne ... artère ... paille
... bouteille ... idylle ... guérison ... oasis
... emblème ... pétale ... hérisson ... myosotis
... espèce ... tissu ... vertu ... barbare
... ciseau ... peau ... renvoi ... fanfare
... câpre ... urticaire ... acné ... apogée

2 ◗ Placez un déterminant démonstratif (ce, cet ou cette) devant ces noms.


... agrafe ... tubercule ... stalactite ... éloge
... globule ... météorite ... planisphère ... abaque
... tentacule ... azalée ... atmosphère ... ébène
... vésicule ... camée ... atome ... acrostiche
... mandibule ... anagramme ... escarre ... argile
... icône ... esclandre ... algèbre ... amiante
... arôme ... oxyure ... astragale ... écritoire
... insigne ... orbite ... termite ... nacre
... alvéole ... augure ... psyché ... opuscule

3 ◗ Écrivez le féminin de ces noms masculins.


un musicien  ... un inspecteur  ... un nageur  ...
un ouvrier  ... un copain  ... un tricheur  ...
un cavalier  ... un canard  ... un neveu  ...
un homme  ... un figurant  ... un acteur  ...
un champion  ... un moniteur  ... un roi  ...
un Lyonnais  ... un Allemand  ... un Brésilien  ...
un Algérien  ... un Libanais  ... un Niçois  ...

4 ◗ Écrivez le féminin de ces noms masculins.


un dindon un jars un gendre un cerf
un héros un hôte un époux un empereur
un poney un poète un paysan un marquis
un lévrier un bélier un sanglier un âne
un Breton un roux un muet un traducteur
un Argentin un Sicilien un Coréen un Togolais
un Napolitain un Dacquois un Savoyard un Bourguignon

5 ◗ Écrivez le féminin de ces noms masculins.


un cousin un berger un couturier un plongeur
un parrain un mulet un favori un farceur
un électeur un décorateur un loup un oncle
un buffle un serviteur un espion un pâtissier
un instigateur un chevreuil un dieu un tsar
un Parisien un Russe un Roumain un Chilien

15 Corrigés
p. 177

9782010003950_LIVRE.indb 15 22/10/14 14:34