Vous êtes sur la page 1sur 4

Ce dont il convient de s’assurer…

Le TGBT, un haut Les installations de distribution


électrique et de contrôle commande
l’installation électrique. Il protège les
hommes et les équipements, pilote le
niveau d’exigence moteur dans les entreprises se
caractérisent par un haut niveau
process et répartit l’énergie nécessaire
aux applications. Cette exigence s’appuie
d’exigence en matière de sécurité et sur la stricte application des normes et
sur le plan fonctionnel. Le tableau règlements en vigueur.
de distribution est l’intelligence de

La norme Une norme est naturellement appelée


à évoluer pour tenir compte du retour
L’occasion doit être saisie pour
renouveler ce message d’exigence en
EN 61439 d’expérience et de l’évolution des
technologies. C’est le cas aujourd’hui
particulier sur le plan de la sécurité et
des mesures qu’il convient de respecter
de la norme qui caractérise le tableau pour s’assurer de la bonne application
électrique par une transition douce de la des préconisations de la norme en se
famille de normes EN 60439 vers celle des dotant des moyens de les vérifier.
normes EN 61439.

La vérification La vérification de la conformité est


particulièrement importante lors des
générales et CCTP - cahier des clauses
techniques particulières) ne peut être
de conformité adaptations sur affaires pour les trois
thématiques suivantes :
effective qu’à travers la recommandation
faite à l’opérateur de la modification de :
• La tenue thermique • s’appuyer sur la méthode de contrôle
• La tenue aux courants de court-circuit de conformité préconisée par le
• Le respect des Indices de Protection fabricant d’origine,
• fournir les résultats de cette
Il convient de noter que la norme EN 61439 démonstration de conformité
prévoit que la modification d’un sous- (essais / calcul / règles).
ensemble par un fabricant d’ensemble*
conduit ce dernier à en assumer la Cette légitime exigence permet au
responsabilité pour la partie modifiée donneur d’ordre de se prémunir des
Fabricant d’origine (exemple : modification de la distance approximations ou accommodements
Organisme qui a réalisé la conception
d’origine et la vérification associée entre supports d’un jeu de barres). alors que la démonstration par la preuve
d’un ensemble conformément à la norme. obéit à une rigoureuse procédure comme
Ceci implique que dans le cas d’une le montrent les pages ci-après.
Fabricant d’ensemble
Organisme prenant la responsabilité
modification de l’équipement, il convient Cette disposition implique bien entendu
de l’ensemble fini. de faire référence aux documents de que l’opérateur dispose effectivement de
spécification des limites d’évolution la liste et des procès-verbaux des essais
Note : le fabricant d’ensemble (ou équivalent) édictés par le fabricant de type définis par le fabricant d’origine.
peut être un organisme différent
du fabricant d’origine. d’origine*. La prise en compte de ces * voir encadré ci-contre
documents dans le cahier des charges
(CCTG - cahier des clauses techniques
Thématique n°1

Tenue thermique
Le tableau électrique, par essence, est un À défaut de l’expression de cette
concentré d’équipements et de connexions spécification conduisant à des choix
qui vont cohabiter en répondant à la plus sévères, le tableau ci-dessous doit
gageure de mettre tous les composants s’appliquer :
nécessaires au fonctionnement de
l’installation ou du process sur la surface
Nombre de Facteur de
au sol la plus petite et dans l’enveloppe la circuits principaux diversité KRDF
plus optimisée.
2 et 3 0,9

En fonctionnement normal, la 4 et 5 0,8

production de calories par effet joule 6à9 0,7


doit être parfaitement gérée pour éviter 10 et + 0,6
l’emballement thermique, source de
dysfonctionnements voire de destruction.
Le courant d’essais d’utilisation de la
L’esprit de la norme est de proposer des charge ne doit pas dépasser le produit :
méthodes de vérification réalistes qu’il Inc x KRDF
est très risqué de transgresser ou de
conduire de façon empirique. où Inc est le courant assigné d’un circuit
et des influences thermiques mutuelles
Il convient d’attirer l’attention sur des circuits.
la nécessité de faire spécifier par
l’utilisateur le coefficient de foisonnement
(encore appelé facteur de diversité).

L’objectif des essais est de s’assurer que Partie T (°K)


les différentes parties de l’ensemble ne
Bornes 70
dépassent pas les limites d’échauffement
spécifiées (élévation de température par Organes manuels Métal 15
rapport à une température ambiante de de commande Isolants 25
35°C). Par exemple, la température d’un Métal 30
Surfaces
organe manuel de commande en métal accessibles Isolantes 40
ne devra jamais dépasser la température
de 50°C (35 + 15).

La norme précise les conditions d’application des options relatives aux vérifications par :
A) Essais sur des échantillons représentatifs
B) Calcul à partir des résultats d’essais (ex : 60 Hz => K = 0,95 [In < 800 A])
C) Règles de conception (ex : appareil similaire, échauffement « au pire identique »,
configuration UF identique etc.)


Thématique n°2

Tenue aux courts-circuits


Là où un emballement thermique peut Cette vérification de tenue aux courts-
entraîner un simple dysfonctionnement, circuits va porter sur les contraintes :
un court-circuit non maîtrisé engendre • électrodynamiques caractérisées
la destruction de l’équipement voire des par Ipk, valeur crête du courant de
risques pour l’opérateur. court-circuit (Ipk > Icc x n),

La norme EN 61439 demande, au-delà Icc (A eff) n


de l’exigence liée à la tenue d’un Ic de
≤ 5 kA 1,5
10 kA eff (Ipk 17 kA crête), de valider que
l’assemblage (structure - jeux de barres 5 kA < Icc ≤ 10 kA 1,7
- appareillage) est bien apte à supporter 10 kA < Icc ≤ 20 kA 2
les fortes contraintes électrodynamiques 20 kA < Icc ≤ 50 kA 2,1
et thermiques d’un éventuel court-circuit.
> 50 kA 2,2
La tenue intrinsèque d’un tableau
au courant de court-circuit doit être
supérieure à la valeur de l’intensité de • thermiques caractérisées par
court-circuit calculée au niveau du tableau. Icw, valeur de courant efficace,
généralement pendant une seconde
Le fabricant (d’origine ou d’ensemble) mais pouvant aller à 3 secondes.
doit indiquer les caractéristiques des Dans la limite des 3 secondes,
éventuels dispositifs de protection contre l’énergie absorbée doit être une
les courts-circuits nécessaires à la constante.
protection d’ensemble.

La norme précise les conditions d’application des options relatives aux vérifications par :
A) Essais sur des échantillons représentatifs
B) Calcul à partir des résultats d’essais et sur la base de la norme CEI 61117
C) Règles de conception (Tableau 13 de la norme : 10 aspects à examiner :
sections, espacement, support et matériaux, matériaux des conducteurs,
appareils de protection, longueur des conducteurs, enveloppe, structure de
l’enveloppe, compartimentage)
Il convient de souligner que la modification de structures mécaniques contraint à une
vérification par essais.


Thématique n°3

Crédits photos : constructeurs


Garantie de l’IP
L’Indice de Protection caractérise L’IP minimum demandé est l’IP2X
deux notions : (voir encadré) pour un ensemble sous
• la protection contre la pénétration enveloppe. L’ IPXXB est demandé pour
de corps solides ou liquides, la face avant pour un ensemble ouvert
• la protection des personnes et l’IPXXD (fil étalon) pour les surfaces
contre les contacts directs. horizontales accessibles à une hauteur

© Gimélec Promotion - Tous droits réservés - Edition décembre 2009


inférieure à 1,6 m.
C’est principalement lors des
opérations d’installation, de Si les notions de « formes » sont
maintenance ou d’évolution que les utilisées pour définir un ensemble, ces
intervenants sont exposés à des chocs notions imposent, au moins un IPXXB
électriques et à des brûlures. dans la mise en œuvre de celle-ci.

En fonction des besoins de l’utilisateur Il convient de souligner que le retrait


- exprimés notamment à l’aide de l’IS d’une Unité Fonctionnelle ne doit pas
(Indice de Service) -, les principes de compromettre - même provisoirement
protection mis en œuvre doivent assurer, - les dispositions ci-dessus.
dans toutes les situations d’exploitation
demandées, la sécurité des intervenants
IP2X et IPXXB et, en particulier, interdire l’accès aux
Des ouvertures de dimensions
inférieures à 12 mm confèrent le degré parties actives de l’équipement par la
de protection IP2X ou IPXXB. continuité des barrières ou enveloppes.
Des ouvertures supérieures à 12 mm
peuvent répondre au degré IPXXB si les
parties actives ne peuvent être atteintes
par le doigt d’épreuve normalisé.
La norme précise les conditions d’application des options relatives aux vérifications
par les spécifications des essais selon la CEI 60529.

Ce document a été élaboré par les constructeurs membres de la division A4


« Equipements de distribution et de commande à basse tension » du Gimélec.

Groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés


www.gimelec.fr
11-17 rue de l’Amiral Hamelin - 75783 Paris cedex 16 - France - Tél. : +33 (0) 1 45 05 70 70 - Fax : +33 (0) 1 47 04 68 57 -

Vous aimerez peut-être aussi