Vous êtes sur la page 1sur 366

Les Charpentiers de Paris.

Société anonyme ouvrière...

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


Les Charpentiers de Paris. Société anonyme ouvrière.... [s.d.].

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart


des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le
domaine public provenant des collections de la BnF. Leur
réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet
1978 :
- La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et
gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment
du maintien de la mention de source.
- La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait
l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la
revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de
fourniture de service.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AUX TARIFS ET À LA LICENCE

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de


l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes
publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation


particulier. Il s'agit :

- des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur


appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés,
sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable
du titulaire des droits.
- des reproductions de documents conservés dans les
bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont
signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque
municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à
s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de
réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le


producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du
code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica


sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans
un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la
conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions


d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en
matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces
dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par
la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition,


contacter
utilisationcommerciale@bnf.fr.
) ..,.

^"-*r
3" </"
•a
W- * **-<- - **_JL- i-.J»««-*-»» '-.-»-A»i'. t.
1—-_à-s&»
7; *
- - --*-

'
:#-*
!;:•-
»«.i :.>-**
'-'r"

feMJcffi ^3-
:' ,

:? l. "i
-• •
,i.f s*::<•M/r'f'l'if
? Ve;

V "*< -
-
Vus" «.
CHARPENTIERS DE PARIS
«c
1JP.. LOUIS
24a28
FAVARON DIRECTEUR
RUE LABROUSTE PARIS
-..=:;;Da ——-
-

TOTAL
l4:--
6
1

15
10
25
40.
101
-
Diplômes de

-


GRANDS
-
--

HONNEUR

RÉCOMPENSESOBTENUES
RÉCAPITULATION

HORS CONCOURS
PRIX.
JVIÉDAILiliES d'OR
JWÉDfllIiliES dHGEtiT
Collaborateurs :-4
ild'Or-6 d'Argent
Membre du Jury

de Bronze et 4 Mentions Honorables


Médailles d'Argent du Travail.
DEPUIS LAFONDATION DE LA SOCIÉTÉ.
Î

PAn~j~s
AVANT-PROPOS
*
UNE UTOPIE RÉALISÉE

Ce n'est pas seulement sur la terre d'Amérique


que l'énérgie humaine a fait des miracles.
Qui aurait osé dire aux premiers charpentiers
Compagnonsdu Devoir, qui songeaient, il y a quelque
vingt ans, à fonder une Association Coopérative. « Il
faut que votre chantier devienne le premier chantier de
Paris et de la France !»
Tous auraient certainement
traité ce conseilleur d'utopiste.
«
Comment voulez-vous, lui aurait-on dit,
constituer cet atelier géant sans capital, ou avec un
capital ridiculement minime ? Comment espérez-vous
qu'au milieu de tous les chantiers rivaux, puissamment
soutenus par des capitaux et supérieurement outillés, ce nouveau venu puisse
prétendre à la première place? C'est de la folie pure. Comment vous imaginez-vous
en outre que cette suprématie soit atteinte, sous la forme"d'Association Ouvrière",
?
d'atelier républicain qui fait partir le pouvoir d'en bas Dans la lutte économique où
le commandement doit être fort, une telle forme expose fatalement aux déconvenues
et aux défaites. »
Le problème a été résolu, —l'utopie a été réalisée — par l'effort de tous, sans doute,
mais aussi par le tact et par la valeur commerciale de l'homme, dont le portrait se
trouve en exergue de ce chapitre. Notre ami Adolphe Brisson l'a appelé le "Napoléon
de la Charpente - (1) L'expression n'est pas trop forte, à condition d'évoquer l'image d'un
Napoléon sachant s'enfermer dans les limites de sa spécialité de constructeur et surtout
se glorifiant, au lieu de la renier, de sonorigine démocratique.
Les Charpentiers de Paris occupent, dans l'industrie du Bâtiment, une place
analogue à celle d'Anzin dans les Mines, à celle du Creusot dans la Métallurgie.
Au point de vue social, il marchent de pair avec les grandes tentatives de
socialisme pratique, Familistère de GuiseouVerrerie d'Albi.

(I) V. le Temps du 16 Avril 1901 et le vol. intitulé Florise-Bonheur.


CHAPITRE PREMIER

UN ATELIER DE CHARPENTE

Le lecteur, avant de pénétrer le détail de l'organisation commerciale et sociale


des ",
Charpentiers de Paris doit se rendre compte du milieu dans lequel s'exécutent
les travaux de charpente.
Or, le présent Album facilite grandement cette initiation industrielle. Ses
premières gravures permettent de passer en revue les différentes parties du "Chantier",
c'est-à-dire du lieu fixe, où les charpentes et les escaliers se façonnent. Et, d'autre part,
les nombreuses vues d'édifices en construction ou en réparation, font défiler, en
quelque sorte, les" lieux de pose ou de levage Le travail du charpentier se partage
en effet, entre ces deux milieux successifs.
I. — On appelle Chantier un espace plus ou moins vaste, dont une partie,
celle où les ouvriers se tiennent, est couverte d'un hangar, — ce qui diminue d'une
façon notable les chômages d'hiver -et dont l'autre disparaît sous un amoncellement
parfois considérable de chênes et de sapins, simplement équarris ou sciés suivant les
dimensions les plus usuelles. Le Chantier des Charpentiers de Paris", figuré aux
pages 15 et 21, couvre 9,000 mètres carrés.
Lorsque vous avez quitté le cabinet du directeur (ou du patron, dans les
entreprises ordinaires), jeté un coup d'œil sur la salle où se fait la paie et sur le
hall vitré, encombré par les plans des dessinateurs, vous arrivez au chantier
proprement dit, centre toujours en mouvement de l'exécution pratique. Là, immé-
diatement, vous découvrez sous le hangar dont il a été parlé tout à l'heure, deux

:
petits réduits, sans nul luxe, et plutôt discrètement cachés. Ce sont les deux cabines
si l'on peut employer cette métaphore marine, des deux chefs de l'exécution les deux
",

::
contre-maîtres, les gâcheurs, vieux terme du métier qui n'a rien d'ironique. Chaque
chantier compte en général deux gâcheurs le gâcheur de charpente et le gâcheur
d'escalier. Ces deux chefs ne sont pas égaux le gâcheur de charpente a le pas et le
commandement sur son collègue, mais ils dirigent chacun une section qui se spécialise
rigoureusement
:
Voyons la première section celle de la charpente. Quelles seront les différentes
fonctions des ouvriers? Voici, par exemple, un pan de bois à faire, c'est-à-dire un
ensemble de pièces diversement combinées, dont les axes sont dans un même plan, ou
mieux encore, voici une ferme dont nous esquissons ici la figure théorique, avec le
profond regret de ne pouvoir remplacer ce tracé incomplet par les vivantes leçons de
choses des écoles compagnonniques,

Au-dessus du plafond qui protège le lecteur, perpendiculairement à la ligne


médiane traversant dans le sens de la longueur l'étage où il habite, se trouvent, en
effet, de distance en distance, de grands triangles de charpente, analogue à celui que
nous avons dessiné. Leur base s'appuie sur les deux murs opposés les plus proches
l'un de l'autre, (la construction est ordinairement rectangulaire) et leurs côtés égaux
vont se rejoindre à la crête du toit. Ces triangles qui forment la pièce maîtresse des
combles de tout édifice, et dont les combinaisons seules varient, constituent ce
qu'on appelle des fermes". Les fermes sont faciles à observer dans les grands halls
en fer, comme la Galerie des Machines à Paris, et les grandes gares de voyageurs ou
de marchandises; nulle ornemenlation ne les recouvre et ne les cache aux yeux.
La tâche étant bien déterminée, c'est le gâcheur qui va être chargé de toute la
partie intelligente de l'œuvre. C'est lui, qui après avoir arrêté, avec le directeur (ou le
patron), la disposition de la ferme, celle des arbalétriers (A) de l'entrait, (B) du
poinçon, (C) etc., la nature et l'épaisseur des bois, va exécuter le tracé d'assemblage,
Il fait d'abord l'épure, c'est-à-dire que sur l'aire du chantier (c'est le tableau du
charpentier), il trace une épure rigoureusement semblable à celle qui lui a été remise,
mais à l'échelle de l'exécution. Il procède ensuite à l'établissement, autrement dit à la
réunion des bois, de façon à ce qu'ils s'appliquent sur les lignes correspondantes de
l'épure. Souvent les architectes viennent examiner ces épures au moment où elles sont
tracées.
Les autres opérations sont simples; c'est le piqué des bois, le contre-jaugeage,
— toutes expressions qui se comprennent d'elles-mêmes — le tracé sur bois des
assemblages, où le gâcheur se fait aider des ouvriers, surtout des plus habiles.

; ;
Enfin les ouvriers ordinaires sont chargés de la coupe des assemblages et de
la mise dedans la ferme est terminée il ne reste plus que le levage ou la pose, termes
synonymes dans la langue des chantiers.
Mais, jusqu'à maintenant, nous avons visé les charpentiers seuls. Nous avons
laissé le lecteur supposer que dans un chantier de charpente, il ne devait se trouver
que des charpentiers. Ce serait une très grave erreur. Outre les charpentiers proprement
dits, on y rencontre des scieurs de long et des hommes de machines, des menuisiers,
des serruriers.
Les scieurs de long constituent une antique corporation fort réduite par la
concurrence des machines. A première vue, en effet, au milieu du bruit de la scierie
mécanique, qui occupe le cœur du chantier, on les cherche sans les reconnaître. Le

une machine de 80 chevaux :


premier plan appartient évidemment à toute la série des outils mécaniques, qu'anime
scies horizontales, fraises ou scies circulaires, scies à
ruban, toupilleuses, mortaiseuses, dégauchisseuses, raboteuses, etc., etc., additionnent
leurs grincements et leurs vacarmes. Toutefois le scieur de long à la main subsiste, le
classique scieur de long, juché sur le madrier et tirant automatiquement la scie
rectangulaire que ramène son compagnon. Certaines difficultés mettent en défaut la
machine pour la préparation des escaliers. L'intelligence de l'homme n'est jamais
complètement éliminée par la machine, travailleur aveugle.
A côté des hommes de machine et des scieurs de long, la présence des menuisiers
est justifiée par l'étroite dépendance des travaux de charpente avec les travaux de
menuiserie. En un très grand nombre de cas, l'entente doit être intime et de tous les
instants. Aussi les patrons charpentiers deviennent-ils assez souvent patrons menui-
siers; la menuiserie est un rayon de la charpente prise dans son ensemble.

:
Enfin, les serruriers interviennent. Ils occupent toute une moitié du vaste
chantier, des hangars et des salles fermées. D'autres machines machines à couper
le fer, à poinçonner, riveuses automatiques, meules à l'émeri, ceintreuses, forges, etc.,
- animées par le même moteur central — emplissent l'air de leurs sons métalliques.
Tout autour, flotte une fine poussière noire de charbon, qui a remplacé la poussière

;
blanche des ateliers du bois. Les serruriers ne sont pas les débris d'un métier qui
disparaît ils forment l'avant-garde d'un métier qui prend une importance de plus
en plus grande. Ils doivent leur admission dans le chantier à l'invasion du fer.
Leur besogne est toute matérielle. Ils suivent l'inspiration des gâcheurs, gâcheurs
de charpente et gâcheurs d'escalier, qui sont les géomètres, les ingénieurs pratiques,
si l'on préfère! Symétriques des charpentiers inférieurs, ils coupent le fer et procèdent
aux assemblages.
II. —Le levage complète la visite à l'atelier. L'Album, ici, multiplie les exemples,

;
qu'il s'agisse de l'Arc de Triomphe de l'Étoile ou de la prison de Fresnes, (on ne peut
guère demander une antithèse plus complète) que ce soit la maison de rapport des

:
quartiers neufs ou la villa du bord de la mer, la vie du charpentier se partage entre
ces deux points si distincts parfois le chantier et le levage. Ici, les conditions du travail
changent. L'expérience joue sans doute toujours un rôle important, mais l'agilité, la

:
force et l'adresse présentent une utilité croissante. Il s'agit, en effet, de deux opérations
distinctes le montage des pièces de bois au moyen de la chèvre et leur installation
qui ne va jamais sans quelques corrections sur place. C'est l'heure des accidents, de
ces drames douloureux qui viennent briser prématurément des vies actives et énergiques.
Jadis, les travaux de levage étaient dirigés par un gâcheur spécial. On remplace
aujourd'hui ce gâcheur de levage par un chef d'équipe, choisi parmi les ouvriers les
plus experts. Dans les circonstances où cette précaution est nécessaire, un des gâcheurs
de chantier se transporte au lieu de pose, pour surveiller et au besoin, pour diriger.

NOTA.
— Le travail de la section d'escalier est analogue à celui de la section
de charpente. Les mêmes développements et les mêmes interventions se retrouveraient,
et le lecteur, après l'exposé précédent, les reconstituera de lui-même.
CHAPITRE II

LA VIE DE L'OUVRIER CHARPENTIER

L'ouvrier charpentier est le plus souvent d'origine rurale. Il doit être en effet
vigoureux et agile. Or, les petits"urbains", les enfants nés "à la ville", perdent du
côté de la force physique, ce qu'ils regagnent du côté de la précocité intellectuelle.
Le sobriquet de Parisien — les charpentiers se désignent volontiers par leur
origine, - résonne assez rarement dans les chantiers.
L'ouvrier charpentier est un ouvrier à haut salaire. Malgré la réduction de
l'effectif total de la corporation (il n'existe guère à Paris que 3,500 ouvriers charpentiers),
par suite de l'invasion du fer, les tarifs de l'heure de travail ont incessamment progressé,
ainsi que le prouve le tableau ci-joint.

— Depuis la loi du 14 juin 1791 qui, rendue à l'occasion d'une


PREMIÈRE PÉRIODE.
grève de charpentiers, interdit les Syndicats ouvriers (bien entendu sous un autre

1791 (grève).
nom), jusqu'à la loi de 1864, autorisant les coalitions.

(grève).
(grève).
par jour.. 2fr.50

(grève)»0fr.50
1822 par heure. 0fr. 35
1832-1833 » 0fr. 40

-
1845
DEUXIÈME PÉRIODE.
Syndicats professionnels.
1876 (grève).
1879 (grève)
",,"
De la loi de 1864 jusqu'à la loi de 1884, sur la liberté des

,
1881-1882 (grève) réclamation sans
TROISIÈME PÉRIODE.
— A
Maintien du tarif de 1879.
partir de la loi de
par heure.

résultat
1884.
»
»
0fr. 70
0fr.80
0 fr. 90

par heure. Ofr. 80


1900 (grève) » 0fr. 90
Les charpentiers, en effet, sont essentiellementdes "Syndicaux", pour employeT
une expression de nos jours. Nous pouvons à cet égard rappeler qu'en 1415, ils étaient
déjà assez fortement organisés pour reconquérir Paris au nom des Armagnacs, sur les

:
bouchers Bourguignons. L'histoire a consacré leur défi demeuré célèbre « Nous allons
voir qui sera le maître des frappeurs de cognée ou des abatteurs de bœufs!» Le Syndicat
du Moyen-Age, c'était le Compagnonnage, toujours vivant dans la charpente, puisque
les ouvriers de cette profession sont encore divisés en compagnons et indépendants
(c'est-à-dire, non compagnons). Les compagnonnages sont au nombre de deux I°Les :
Compagnons passants du Devoir, bons Drilles de laVillette", rue d'Allemagne, 161
(Enfants du Père Soubise).2° Les Compagnonsdu Devoir de Liberté", rue Mabillon, 10
(Enfants de Salomon). Ils constituent des Sociétés formées entre ouvriers, dans un
triple but d'instruction professionnelle, d'assurance mutuelle et de moralisation ",
le
tout, enveloppé de rites secrets. Distribuant leurs loges"ou Il cayennes sur le
tracé d'une ligne idéale appelée" Tour de France ",les compagnonnagesont maintenu
leur autorité dans l'industrie de la charpente, grâce aux Écoles de trait", autrement

;
dit, de géométrie descriptive empirique. Ils inspirent en outre à leurs adhérents un
certain respect pour la discipline sociale leur hiérarchie est fortement coordonnée et
leur enseignement autoritaire s'impose à l'esprit des jeunes ouvriers, avec la puissance
d'un dogme religieux.
A côté des compagnonnages, des syndicats à forme moderne ont été créés
i° La Solidarité (1888), 375 membres; 2° La Chambre Syndicale des Ouvriers Char-
:
pentiers (1876), 200 membres.

:
Tous ces groupements secrets ou autres, ont fait établir de bonne heure la
Journée de travail réduite 8 heures en hiver, 10 heures en été.
La vie familière de l'ouvrier charpentier a été décrite à différentes reprises.
En 1856, le budget annuel du Charpentier Compagnon du Devoir, était établi
par MM. Le Play et Focillon.
:
Le Total des Recettes était de 1.835 francs.

Nourriture.
Les Dépenses se décomposaient ainsi :
Vêtements20775
Fr. 1.33520
Habitation 22440

Besoins moraux,
Dettes, impôts, assurance.
hygiène
TOTAL. Fr. 1.835 »
51 25
1640

En 1890, l'auteur de la présente notice établissait le budget du charpentier


indépendant.

ture.
Le Total des Recettes

Nourri

Vêtements54080
s'élevait à 3.479 fr. 60.
Les Dépenses étaient réparties de la manière suivante

Habitation.
etc.
Besoins moraux, assistance, hygiène
Dettes, impôts,
:
Fr. 2 28970
10195

545 15

TOTAL. Fr. 3.479 60

:
Il n'y avait d'épargne ni d'un côté ni de l'autre. Mais ces deux familles, chacune
composée de quatre personnes le père, la mère et deux enfants, se trouvaient à la phase
des fortes dépenses.
On peut affirmer néanmoins que beaucoup de familles d'ouvriers charpentiers
arrivent à l'épargne, grâce à ces salaires fort supérieurs au traitement des. petits employés.
CHAPITRE III

ORGANISATION COMMERCIALE DES "CHARPENTIERS DE PARIS"

L'organisation commerciale est la pierre angulaire d'une entreprise. Elle se juge


par le plus ou moins fort rendement des bénéfices.
Commencez par produire des bénéfices, disait devant nous un conférencier
coopérateur. C'est un jeu que de les répartir".
Les" Charpentiers de Paris ont fourni à cet égard, un parcours sans rival.
Ils furent fondés le 19 avril 1893, au capital extraordinairement bas de 135,000 fr.
Ces 135,000 francs servirent à se procurer un chantier (1) (droit au bail, clientèle et
matériel), pour 20,000 francs; à acquérir les matières premières et à constituer un fonds
de roulement.
Mais cette faiblesse des moyens du début était com pensée par la valeur du chef
et de ses collaborateurs.
M. Louis Favaron, fils d'un petit patroncharpentier de Valentine, près de Saint-
Gaudens et Compagnon du Devoir, ainsique son père, avait déjà fait ses preuves comme
directeur d'une Association Ouvrière, strictement compagnonnique. Bien qu'il eût pu
retrouver dans son pays, après son Tour de France, le premier rang et l'indépendance
qui en résulte, il avait consenti à devenir le "capitaine" d'une entreprise sociale, et cette
entreprise, il l'avait menée fort rapidement aux plus brillants succès. Seules, certaines
divergences de vues avec des camarades moins prévoyants et moins pénétrés des
nécessités commerciales, l'en avaient éloigné.
A ses côtés, se pressait l'élite des Ugâcheurs" ou contre-maîtres, des employés,
des hauts ouvriers de l'ancien chantier. Cette sorte de garde ", triée parmi des hommes
de premier ordre, donnait toutes les garanties d'harmonie, de concorde, partant de
réussite.
Aussi, dès 1896, au moment de la monographie qui fut publiée à son sujet par
l'Office du Travail (Associations Ouvrières de Production), la Société des uCharpen-
tiers de Paris atteignait-elle déjà Deux Millions d'affaires. Ce chiffre a été dépassé

rI) 26, rue Labrouste, Paris-Vaugirard.


;
depuis pendant la période de l'Exposition de 1900, il s'est élevé jusqu'à cinq Millions,
pour reprendre ensuite son cours normal.
Que le lecteur jette d'ailleurs un instant les yeux sur ce tableau, d'où ressort la
plus régulière progression de prospérité.

SALAIRES PAYÉS

Années 1893.
1894 228.464 05 Fr. 147.659 85
»
» 1895
1896 236 867 60
»
» 1897
1898 372646
374.972 55
20
95 314 047

»
» 1899
1900 483.744
449.307 60
90
»
»
»
»
1902.
1901
1903328.883
862
85
384
380.486
35

»
TOTAL années.
pour 11 Fr. 3.701.942 90

Or, il est facile de montrer pourquoi, aux Charpentiers de Paris", la stabilité


financière ne peut que se maintenir, avec toutes les chances de s'accroître. La variété de
clientèle y asseoit la régularité des chiffres d'affaires. L'ampleur des réserves y inspire
une telle sécurité qu'aucune responsabilité personnelle ne peut être préférée à la
responsabilité de cette Société anonyme.
10 En effet, les"travaux publics", les commandes de l'État, du Département, de la
Ville deParis, des Communes, ne sont pas négligées. Les gravures del'Album, aussi bien
que les récompenses d'ExpositionsUniverselles sont là pour établir leur part
d'influence. Mais les travaux publics forment, à eux seuls, une base d'opération
étroite et dangereuse. Ils mettent une entreprise à la merci d'un revirement politique.
L'objectif qu'on doit se proposer, c'est la clientèle particulière, variée, nombreuse,
incessamment renouvelée. Or, cette clientèle est conseillée et même, on peut le dire,
il la
représentée par les Architectes, dont fautsavoir conquérir laconfiance par promptitude
à servir, le tact, la sûreté des relations. Les" Charpentiers de Paris", sur ce point, ont
fait leurs preuves.
20 En second lieu, les réserves accumulées, formidables, s'il est possible,
demeurent le grand instrument de la confiance de ces architectes, eux-mêmes respon-
sables vis-à-vis des clients pendant dix années. (Art. 1792 du Code Civil). Qui garantit
aux architectes la solidité de cet étayage, des combles, des escaliers? Le charpentier,
très différent en cela du peintre, supporte à la lettre tout l'édifice. L'architecte aura
toujours une propension à s'adresser à la solvabilité la plus incontestée. Or la solvabilité
d'une société anonyme, ce sont les réserves, c'est le "capital" accumulé, représenté par
les approvisionnements, par les dépôts en banque, qui dote l'Association d'un crédit
personnel en quelque sorte, indépendant des individualités qui la composent.
Les Charpentiers de Paris" en 1904, possèdent plus d'un million de francs
déposés dans les caisses des grands établissements de crédit; plus de 150,000 francs de
bois couvrent les cours et tous les espaces disponibles. Or, nous ne parlons pas des
sommes considérables dûes par la clientèle, tandis que les comptes des fournisseurs
sont chaque mois, intégralement soldés.
Le matériel, charpente et serrurerie, même le matériel provenant d'un doublement
récent du chantier, est amorti en son entier. Dans le dernier bilan, la valeur de ce
matériel considérable est rappelée pour simple mémoire".
CHAPITRE IV

ORGANISATION SOCIALE DES "CHARPENTIERS DE PARIS"

Quand on a obtenu un pareil succès commercial, la réputation d'un"homme


d'affaires est faite.
Mais, tel'CEuvre Sociale" est bien plusmalaisée encore que la réussite commer-
ciale. Parmi des centaines d'hommes d'affaires de premier ordre, on chercherait vaine-
ment un homme ayant la force de remplir, au-delà de ce qui est exigé, son devoir
social.
Les Charpentiers de Paris offrent à ce point de vue, un magnifique exemple
de solidarité et de discipline entre leurs trois cents collaborateurs.
C'est une" Association Ouvrière" ou Coopérative de production", autrement
dit, un Atelier à forme républicaine.
Le lecteur va saisir toute l'étendue qui sépare l'entreprisecapitalistique
l'entreprise démocratique républicaine".
", de
— Nous insistons sur le mot.
Dans un cas, le pouvoir vient d'en haut. Patrons héréditaires, commandités ou
non, directeurs même d'une société anonyme, n'admettent pas la moindre ingérence
:
administrative de la part de leurs ouvriers. Ils rémunèrent leurs efforts par une somme
fixée à forfait le salaire, qui n'est influencé, ni par l'accroissement des bénéfices, ni, il
est vrai, par la survenance des pertes; ils les choisissent comme il leur plaît, et les
congédient sans appel.
Dans l'Association Ouvrière, au contraire, le pouvoir vient d'en bas, au moins

;
en principe. La Charpenterie aux charpentiers, la Menuiserieauxmenuisiers, la Mine
aux Mineurs telle estla formule ouvrière qui résume la situation nouvelle. L'ensemble
des associés, des actionnaires ", subit l'aléa de l'entreprise. Leur salaire n'est qu'un
acompte sur bénéfices, pouvant se réduire à néant, en cas de déficit. Le Directeur n'est
qu'un chef élu, un consul temporaire, amovible dans certains cas, sous leur dépen-
dance et leur contrôle.
Toutefois, il est aisé de le comprendre; dans les entreprises puissantes, comme les
Charpentiers deParis, certains correctifs devaient être apportés à la doctrine théorique,
que l'on pourrait voir appliquéeen quelques-unes des deux cent cinquante associations
ouvrières existant actuellement en France.
La forme juridique qui est celle de la Société Anonyme, régie par la loi de 1867,
établit très nettement les attributions des trois rouages nécessaires à un mécanisme de
ce genre.
Directeur; ;
AssembléedesActionnaires Auxiliaires.
Le :
Directeur est un Consul à vie il peut toujours être révoqué par l'Assemblée
Générale (Articles 33 et suivants des Statuts). Il est aidé d'un Conseil d'Administration
de cinq membres — dont il fait partie (Article 21),
Les Actionnaires ou Sociétaires doivent tous être de nationalité française

francs..
et appartenir à la corporation des Charpentiers. (Le charpentier domine ainsi les
menuisiers, serruriers et autres corps d'état. En outre, ils doivent souscrire deux actions
au moins. Ces actions sont de cinq cents
Enfin, viennent les Auxiliaires, c'est-à-dire les ouvriers ordinaires, sans
risque personnel et rémunérés comme dans un atelier patronal. Mais ces auxiliaires
à
reçoivent une participation égale 20ol0 du total des bénéfices (Article 56 des Statuts).
Le système appliqué peut donc se résumer ainsi : le commandement à un seul,
le contrôle et la responsabilité à un groupe d'élite, le partage des bénéfices à tous
Sans cette participation, l'Association ne serait qu'un petit patronat collectif;
ce qui constitue déjà un progrès. Avec cette participation, elle forme ce que les
coopérateurs appellent une Association Intégrale ", une association distribuant à
chacun le maximum de ce qu'il peut recevoir, — étant données les nécessités de la
vie économique — en pouvoir et en richesse.
Le sort de ces auxiliaires, — nous insistons, -
intéresse le plus l'esprit soucieux de bonne harmonie sociale.
est évidemment celui qui

Le Directeur résoud évidemment sa question ouvrière à lui. Son initiative


est entière. Il est le chef écouté et respecté.

:
Les Sociétaires ont retrouvé, en ce qui les concerne, l'autonomie et l'intégralité
de leur produit, ainsi que le dit l'expression syndicale "Ils sont arrivés à la sécurité
complète du bien-être
Les Auxiliaires suivent le même chemin. Leur part de bénéfices n'a cessé de
s'accroître, ainsi qu'on peut en juger.

RÉPARTITIONS DISTRIBUÉES

Années 1893.
aux Sociétaires et Auxiliaires.

1894. »
»
Fr. 6.750
»
» 1895
1896 38.462
57.292
35.311
»
»
» '1897.,
189890.430 69201
»
»
»
1899145.020 »
»
»
»
»
1901.
1902
1900

1903270.400
»
»
277.992
288.810
278.415
»
»

» »
TOTAL pour 11 années. Fr. 1.558.083 »
Cette bonification s'ajoute au salaire le plus élevé de leur profession.
Bonification et salaire sont l'équivalent des journées de travail réduites (8 heures
en hiver et 10 heures en été).
Des Sociétés de Secours Mutuels variées et indépendantes de l'établissement, les
mettent à l'abri des maladies.
L'assurance conclue avec une Compagnie à prime fixe les garantit contre les
accidents.
La bonne marche sociale anéantit jusqu'à l'éventualité du chômage, sauf pour
quelques extras
Reste la Retraite Et nous pouvons dire qu'on y songe. Les barèmes prépa-
ratoires sont déjà établis, et suivant toute probabilité, le chantier de la rue Labrouste
précédera de plusieurs années la loi générale sur les Retraites Ouvrières, depuis si
longtemps à l'étude.
CONCLUSION

L'AVENIR DES "CHARPENTIERS DE PARIS"

Malgré leur primauté incontestée, — à la fois sur le terrain commercial et le


terrain social, — les" Charpentiers de Paris" ne considèrent pas que leur tâche soit
terminée.
Leur chef n'a que 47 ans. Les hautes distinctions qui ont récompensé chez lui
le champion désintéressé de l'idée coopérative (1) ne l'ont pas pénétré de cette paresse
si fréquente chez les hommes"arrivés".
Pour lui, comme pour beaucoup d'autres grands entrepreneurs du bâtiment,
un champ d'activité immense s'ouvre devant les constructeurs Français. Il ne s'agit
pas seulement des Colonies, qui ont cependant fait surgir tant de villes coquettes et
populeuses, de l'Algérie à la Nouvelle-Calédonie, de la Tunisie à l'Indo-Chine. Les
grandes capitales européennes commencent pour la plupart, une ère de transformation
où le goût français peut intervenir avec une supériorité manifeste. Il n'est pas plus
difficile de bâtir un hôtel de ville en Allemagne qu'en Normandie, un palais à Madrid
qu'à l'Esplanade des Invalides. L'exportation en matière de construction n'est pas une
impossbilité.
En outre, à l'intérieur même de nos frontières — et le mouvement se prolongera à

;
l'extérieur, — une évolution insensible des Industries du Bâtiment se manifeste de plus
en plus l'entreprise générale de la maison, dela caserne, de l'édifice quelconque, a une
tendance à s'établir. La Construction Coopérative", société latérale des" Charpen-
tiers de Paris ", a déjà bénéficié des nouvelles habitudes de la clientèle. Bien que les
projets sur ce point soient très nets, il est inutile de préciser comment une nouvelle
organisation de l'entreprise est sur le point de s'affirmer et comment les villes du
XXe siècle se bâtiront d'après d'autres usages que les villes anciennes.
Les Charpentiers de Paris" sauront ne se laisser distancer par personne. C'est
précisément au pionnier d'une idée sociale qu'il appartient de marquer la voie aux
progrès commerciaux.
La solidarité a déjà contre elle l'égoïsme. Il faut qu'elle soit étayée sur le sens
pratique et la réussite. Sinon, les railleurs la voyant échouer piteusement dans le
présent, se refuseraient à y reconnaître l'avant-coureur de l'Avenir.

PIERRE DU MAROUSSEM
Professeur au Collège libre des SciencesSociales,
Délégué de l'Office du Travail,
Agréé de Cours libre à la Faculté de Droit de Paris.

M.Louis Favaron est le Président de la Chambreconsultative des AssociationsOuvrières de France, Fédération des Coopératives
de Production, 98, boulevard de Sébastopol, Paris. Il a'été fait Officier de la Légion d'Honneur, le 13 octobre 1900.
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

CHANTIER

DU

VUE

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

BUREAUX

DES

PRINCIPALE

ENTRÉE

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

DIRECTEUR

DU

BUREAU

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

COMPTABILITÉ

CAISSE,

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

FAVARON,

etc.

TÉLÉPHONE,
L.

EXPÉDITIONNAIRES,

MÉTREURS,

DESSINATEURS,

:
DIVERS

PARIS"
SERVICES

DE

CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

uiii!i»uuii;

i-

~u~j&.

X"\ (Dynamo)

U
^.JrTLi

V
A
i±!

IVLAUMIINJ

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

"LES
kc:
D:i

F/.VA'-ÎON

L.

BOIS

DU

COUR

LA

DE

PARTIE

PARIS"
UNE

DE

charpentiers

LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

BOIS

DU

ATELIERS

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

,
FAVARON

L.
BOIS

LE

TRAVAILLER

MACHINES

PARIS

DE

CHARPENTIERS

LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

BOIS

LE

TRAVAILLER

A
MACHINES

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

Saint-Amand
FAVARON,

L.

Rue

19,

a
15

ANNEXES,

ATELIERS

PARIS"

DES

DE
SORTIE
CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

FAVARON,

CHANTIER).
L.

LE

(SUR

SERRURERIE

DE

ATELIERS

DES

L'ENTRÉE

PARIS"
DE

VUE DE

CHARPENTIERS

"LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

SERRURERIE

LA

DE

ATELIERS

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.

SERRURERIE

fer)

et
bois
LA
(Escaliers
DE

COIN

UN

——

PARIS"
———;

DE

CHARPENTIERS

y-
-,
-

"LES
DIRECTEUR

FAVARON,

L.
FER

EN

ESCALIERS

DES

CONSTRUCTION

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

'LES
DIRECTEUR

,
FAVARON

L.
FER

EN

CHARPENTE

LA

DE

ATELIERS

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

_.-

"LES
A..;iS

i
DE

CH.A.RPIr,T;[':F\S

L!
DIRECTEUR

FAVARON

L.

PERSONNEL

DU

PARTIE

UNE

PARIS"

DE

CHARPENTIERS

"LES
MAZEROI.LE.

L.
de
Charpente,

de
Traité

du
EXTRAIT

II
PL.

CHARPENTIER

/->Î/.O

<••••»

Charpa".

Les
DU
(j
So.:it:i<'

E
Ui
LA:; d-j

L :z~
kl•
"'; -,

-c L~-

L--
',
, :.

I
L
P

Dourdan)

à
éditeur,

JUUOT,

h.
(M.
DÉSIGNATION
Fig. 16 Le trusquin,
Planche I —_ Fig.17
Fig.
Fig.
18
19
Lecrochetd'assemblage.
La cheville d'assemblage.
La tenaille.

Fig. 1
et les épures sont les suivants :
Les outils employés pour tracer les bois
Le sac en cuir que doit posséder tout
Fig.
Fig.
Fig.
20
21
22
Le pied de biche.
Le marteau.
Cette figure montre une pièce de bois
ouvrier charpentier, et dont les petits outils en chantier, sa mise de devers et son atta-
qu'il contient sont étalés sur la planche che sur le tréteau au moyen d'une corde
placée sur des tréteaux. et d'un bois flexible nommé garrot.
Fig. 2 A gauche, le plomb, le cordeau, la Fig. 23 Le coin que l'on place dans le trait de
rainette, le compas, la jauge, le mètre scie pour la facilité de son passage et
le crayon, le racloir et le niveau bulle appelé le bon dieu des scieurs de long.
dair enchassés dans une monture en bois
et recouvert d'une plaque en cuivre percée
de trous sur le dessus et les côtés (fig. 3).
Sur la table (fig. 2), on étale les plans ————————
Planche II ——————————
des travaux dont on veut exécuter les
épures. Sur le plan qui y est représenté Fig. 1- Représente un établi avec les principaux
à moitié déroulé se trouve lapièce carrée
Fig. 3
ou équerre et la règle.
Cette figure représente un bois en chan-
tier, ligné sur les quatre faces avec l'em-
tels que :
outils employés pour travailler l'escalier,
varlope, riflard, riflard
arrondi pour le corroyage des limons
courbes, le rabot droit, le rabot à dou-
ploi des perpendiculaires appelées traits ble courbure, pour replanir les débiliar-
carrés pour tracer les lignes de milieu, le dements gauches, leguillaume, lebouvet
trait carré dit de singe avec un fil à
plomb pour mettre les bois de niveau, et pour rainer les marches, l'outil moulure
à l'extrémité gauche du bois l'emploi des pour pousser les astragales des marches,
le valet serrant une marche en chantier
traits carrés au bout de la ligne; sur cette
pièce de bois est également figuré le pour découper la tête, le maillet, et enfin
le boulonnier pour percer les trous pour
niveau de devers en bois qui sert, l'assemblage au moyen de boulons des
comme celui à bulle d'air, pour contre- limons droits avec les croches et les cro-
jauger les bois en établissement. ches entre eux.
Fig. 4 La fausseéquerreougrandcompas
pour la confection des épures, et dont les
Fig. 2 Représente la manière de mettre en
chantier une courbe pour la passer sur
faces extérieures des branches sont droites
et qui peut ainsi servir à rapporter des
angles.
ligne, au moyen d'un morceau de bois
appelé queue et fixé par un tire-fond en
faisant opérer un mouvement à cette queue,
-
Fig. 5 Le double mètre.
Fig. 6 L'équerre ou grand niveau. comme rayon,;on obtient le devers de la
Fig. 7 La sauterelle ou fausse équerre. courbe; on charge le bout avec un poids
Fig. 8 L'équerre ordinaire pour tracer les ou un autre objet lourd, et on supporte
bois corroyés.
l'autre extrémité à l'aide d'un pointail
Fig. 9 L'équerre à onglet pour tracer des
coupes à 450 et 90°, avec l'ouverture inté-
armé à sa partie supérieure d'une pointe en
fer qui pénètre légèrement dans la courbe
ce pointail porte le nom de chevrette.
:
rieure pour le corroyage des bois à
l'équerre. (3
Fig. 10 Le compas à verge ou trusquin pour Fig. < 4 Représentent un cric et deux cérins.
(

;
décrire les grands traits carrés, les cir-
Fig. 6
5
Montre une chèvre de 5moo placée sur
conférences et arcs de cercle il est pré-
férable que la poupée mobile soit fixée sur
la verge au moyen d'une vis que par une
clef en bois.
;
un échafaudage au-dessus de l'entablement
d'une maison en construction elle est
amarée par deux hallban. et un contre-
Fig. 11 Sur la pièce de bois en chantier, avec hauban; on voit également une pièce de
le tracé des mortaises, on voit la scie de charpente pendante amarée d'un bout par
taille, la bisaiguë, l'ébauchoir, le le câble au moyen du nœud dit allemand
maillet, la tarière de trois centimètres puis ligaturée par des cordages à main
pour tortiller les mortaises et le laceret appelés virebouquets, et que l'on délie
de dix-huit à vingt millimètres pour les au fur et à mesure de l'arrivée de la pièce
enlacer. de charpente sur l'échafaudage.
Fig. 12 Sur la pièce de bois en chantier et Jusqu'à 7moo, les chèvres se font ordi-
entaillée avec une rainure à droite, on nairement comme empatement ou ouver-
aperçoit l'herminette à tète, l'hermi- ture des pieds du tiers de leur hauteur.
nette à gouge, la cognée à tète qui Au-dessus de 7moo, l'empâtement varie
remplace la massue pour la mise du avec la hauteur et suivant les besoins; l'axe
dedans des assemblages, la cognée ordi- du treuil se place à om90 du pied, et les
naire et le vilebrequin garni d'une barres d'assemblage de om65 à om70 d'axe
mèche à vis. en axe.
Fig. 13 La scie à main, la scie à chantour- Fig. 7 Montre la forme d'un cabestan horizon-
ner et la scie de long. tal appelé communémenttour dormant
Fig. 14 Laragasse avec la lame mobile. assemblé comme les chèvres, pour être
Fig.15 L'égoïne ou couteau à scie. démontable.

ANNEXEà l'Albumde la SociétéLes Charpentiers de Paris, 1905. Ch. JULIOT,


EXTRAITdu TraitédeCharpente de L. Mazerolle, édit.,Dourdan(S.-et-O)
Jows.

lot,
)/.Il
l:

(:ULP..,

PANS

ET
|'S
-i.oli

IAVA.N
WIC
>
IH
A
S
N
A
M
L\HI'

PAVILLON

11
ri
S
/),)]4d"n

t'¡',l:ur,

LI!,
,,
1,
1.,
1
I IiiONi.\l<!<i.HA<X!)i'11).AVI INAVANT (,i>)'i'SM'Ol'l

Annexe à : i
1'hu:;Je'»S<.vié!ê /.«.>•'.iidrpe».!;<TSJe/\i/7.v, «»or. I e
h\traitvlu l'Ci11 de Charpente de L.MAZF.KOI.I.K.)
Tours.

jfultot.

R.

,
:;

r
f'l"

1
fi
':') -t
-V
L
-' >.
::'::
1- rUfl
»ou
I
- t.utfur,

Juiioi.

Ch.
ESCALIER A LIMON DIT A LA FRANÇAISE

PROJECTION GÉOMÉTRALEDE L'ESCALIER A LA FRANÇAISE

Ch. Juliot. éditeur. Dourdan(S.-et.O),


Annexe à l'Album de la Société : Les Charpentiers de Paris, ".105. (Extrait du
-
Traité de Charpente de
E. Ju/jot, Tours.
L. MAZEROLLE.)
ÉDIFICES PUBLICS

ET

TRAVAUX PARTICULIERS
MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS
ARC DE TRIOMPHE DE L'ÉTOILE
(Échafaudage pour la Restauration)

DEPARIS
LESCHARPENTIERS
MONSIEUR P. ESQUIÉ L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
THÉATRE NATIONAL DE L'OPÉRA-COMIQUE

LES CHARPENTIERS DE PARIS"


MONSIEUR BERNIER
ARCHITECTE VA<.N
MINISTÈRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE ET DES BEAUX-ARTS
ÉGLISE DE LA SORBONNE
(Échafaudage pour la Restauration)

LESCHARPENTIERS
DEPARIS"
MONSIEUR H.-P. NÉNOT
ARCHITECTE
L.FAVARON,
DIRECTEUR
VILLE DE PARIS
MAIRIE DU Xe ARRONDISSEMENT

MONSIEUR ROUYER LESCHARPENTIERS


DEPARIS
ARCHITECTE L. FAVARON,
DIRECTEUR
VILLE DE PARIS
MAIRIE DU Xe ARRONDISSEMENT
(Escalier d'Honneur)

MONSIEUR ROUYER DEPARIS


« LESCHARPENTJERS »
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LES

ARRONDISSEMENT

XIXe

.,¡,\,¡,
DU
(Étalements)

.u.LJ MAIRIE

VlLLD

LA

DE

CONSOLIDATION

ROZIER

ARCHITECTE

MONSIEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

FRESNES-LES-RUNGIS

D'ARCHITECTURE

Divisions)

DÉPARTEMENTAL
DE
3e
et
PRISONS
2e
(1re,

SERVICE
DE

GROUPE

POUSSIN

ARCHITECTE
H.
MONSIEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

L.
LES

FRESNES-LES-RUNGIS

d'Eau)

DE (Château

PRISONS

DE

GROUPE

POUSSIN

ARCHITECTE
H.
MONSIEUR
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900
PONT ALEXANDRE III
(Montage des Pégases)

LESCHARPENTIERS »
DEPARIS
MESSIEURS CASSIEN BERNARD & COUSIN
L.FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTES
»PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

CONGRÈS

DES

1900

cr
DE
SOCIALE
UNIVERSELLE
(Cours-la-Reme)

L'ÉCONOMIE

EXPOSITION

DE

PALAIS

MEWÈS

ARCHITECTE

MONSIEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

INVALIDES

DES

MÉDIANE
Constantlne)

PARTIE
(CôLé

LA

DE

PALAIS

ESQUIÉ

ARCHITECTE
P.
MONSIEUR
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900
PAVILLON DU LUXEMBOURG

MONSIEUR A. VAUDOYER (ENTREPRISE GÉNÉRALE) LESCHARPENTIERS


DEPARIS"
ARCHITECTE L.FAVARON,
DIRECTEUR
wi9-~z
.::2-
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900
PAVILLON DES COLONIES PORTUGAISES AU TROCADÉRO

M. JOSÉLUIZMONTEIRO,
ARCHITECTE
(ENTREPRISE GÉNÉRALE)
LESCHARPENTIERS
DEPARIS
M.JOSÉALEXANDRE
SOARES,
INSPECTEUR -=SÉÉFEL L.FAVARON,
DIRECTEUR
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900

PAVILLON DE BOSNIE-HERZÉGOVINE
Monsieur MOSER, Commissaire Général

LESCHARPENTIERS
DEPARIS
MONSIEUR PANECK (ENTREPRISE GÉNÉRALE) L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
j~~L
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900

PAVILLON DE BOSNIE-HERZÉGOVINE
Monsieur MOSER, Commissaire Général

MONSIEUR PANECK
ARCHITECTE
(ENTREPRISE GÉNÉRALE ) LESCHARPENTIERS
L.FAVARON,
DEPARIS
DIRECTEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

1)

MINARET

ET
GÉNÉRALE)
(PAVILLON

J~~L
(ENTREPRISE
TUNISIENNE

SECTION

SALADIN

ARCHITECTE

MONSIEUR
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900
SECTION TUNISIENNE (VUE D'UN MINARET-PAVILLON N° 4)

MONSIEUR SALADIN
ARCHITECTE
(ENTREPRISE GÉNÉRALE) L.FAVARON,
9
DE PARIS
LESCHARPENTIERS
DIRECTEUR
sàÊÉt.
»PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

L.
LES

TUNISIE
1900

DE GÉNÉRALE)

KSJlLLE
LA

--
£ DE
(ENTREPRISE
UMV

PAVILLON
tAru&uiyiN

SALADIN

ARCHITECTE

MONSIEUR
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900

PAVILLON DE L'AFRIQUE OCCIDENTALE

MONSIEUR DECRON (ENTREPRISE GÉNÉRALE) LESCHARPENTIERS


DEPARIS"
ARCHITECTE
C" L.FAVARON,
DIRECTEUR
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900
PAVILLON DU COMPTOIR NATIONAL D'ESCOMPTE DE PARIS

MONSIEUR CONSTANT BERNARD LESCHARPENTIERS *


DEPARIS
ARCHITECTE L.FAVARON,
DIRECTEUR
Il
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

LECQ

E. ARCHITECTE
MONSIEUR
EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900
RESTAURANT DU PAVILLON BLEU

Il MONSIEUR RENÉ DULONG LESCHARPENTIERS


DEPARIS
A
ARCHITECTE L. FAVARON,
DIRECTEUR
EXPOSITION DE L'HABITATION, PARIS 1903
MAISON DE FAMILLE

MESSIEURS BOUVARD & UMBDENSTOCK 1.LES CHARPENTIERS DE PARIS


ARCHITECTES L. FAVARON,
DIRECTEUR
PARIS"

DE DIRECTEUR

CHARPENTIERS

FAVARON,

L.

A.) LES

FRANCE
S.

(U.

SAINT-LOUIS
LA

DE

NATIONAL

DE

EXPOSITION

PALAIS

UMBDOENTOCK

ANCMITKCTKS
&
BOUVARD

MESSIEURS
Exposition Universelle de Liège 1905

MONSIEUR DECRON GÉNÉRALE


ENTREPRISE "LES CHARPENTIERS DE PARIS"
ARCHITECTE L.FAVARON DIRECTEUR
HOTEL DE VILLE DE SENS (Yonne)

MESSIEURS DUPONT & POIVERT LES CHARPENTIERS DE PARIS"


ARCHITECTES I;.IEU;
N:I
L. FAVAHUN
RECONSTRUCTION DE L'ÉGLISE SAINT-ANTOINE A PARIS

MONSIEURLUCIENROY "LES CHARPENTIERS DE PARIS"


ARCHITECTE L. FAVARON DIRECTEUR
PARIS.
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.
PARIS

DE

GÉNÉRAUX

Gare

MAGASINS
Directeur
la
de

Quai
LAIR.

ET J. 45,

Monsieur
ENTREPOTS
Magasins

DES

COMPAGNIE

KAMINSKI

INGÉNiEUR
A.
MONSIEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL

RÉAUMUR."

Paris

A PROVISOIRE
à
MAGASINS"
Saint-Denis,

CHARPENTE-ABRI
Rue

et
DES
Réaumur

CONSTRUCTION
Rue

BERNARD

CONSTANT
ARCHITECTE

MONSIEUR
CONSTRUCTION DES MAGASINS 1, A RÉAUMUR
CHARPENTE-ABRI PROVISOIRE
Rue Réaumur et Rue Saint-Denis, à Paris

*LESCHARPENTIERS
DEPARIS
MONSIEUR CONSTANT BERNARD
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
CONSTRUCTION DES MAGASINS A RÉAUMUR"
CHARPENTE-ABRI PROVISOIRE
Rue Réaumur (angle de la Rue Saint-Denis), Paris

LESCHARPENTIERS
DEPARIS
B
MONSIEUR CONSTANT BERNARD
L.FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
GRANDS MAGASINS A RÉAUMUR"
Rue Réaumur et Rue Saint-Denis, à Paris

IlLESCHARPENTIERS
DEPARIS
MONSIEUR CONSTANT BERNARD
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
GRANDS MAGASINS A RÉAUMUR"
Rue Réaumur (angle de la Rue Saint-Denis), Paris

1 «LESCHAEPENTIERS »
DEPARIS
MONSIEUR CONSTANT BERNARD DIRECTEUR
oL. FAVARON,
ARCHITECTE
COMPAGNIE D'ASSURANCES LA FRANCE
Immeuble Avenue Henri-Martin et Rue Decamps

,_-~~——" ------
MONSIEUR A. SIBIEN
- DEPARIS
LESCHARPENTIERS
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
PARIS"
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON.

LESL.

Washington
PHÉNIX

L.ERue

et
Champs-Elysées
U'ASSUHANCES

des

Avenue

C03SCF,AC3-ISRIE:

Immeuble

DURVILLE

ARCHITECTE
A.
MONSIEUR
CONSTRUCTION HUE DU LOUVRE ANGLE RUE SAINT-HONORÉ

MESSIEURS BAYARD & BERTRAND LES CHARPENTIERS DE PARIS'


ARCHITECTES L.FAVARON, DIRECTEUR
SOCIÉTÉ PHILANTHROPIQUE
MAISON POUR DAMES SEULES. — Rue des Grandes-Carrières, PARIS

MONSIEURCINTRAT LES CHARPENTIERS DE PARIS


ARCHITECTE L. FAVARON DIRECTEUR
IMMEUBLE 194, BOULEVARD MALESHERBES A PARIS

MONSIEUR DECRON (ENTREPRISE GÉNÉRALE) « LESCHARPENTIERS


DEPARIS"
ARCHITECTE L.FAVARON,
DIRECTEUR
DEUX MAISONS DE RAPPORT A PETITS LOYERS
Rue de Vouillé et Rue Brançion — PARIS

LES CHARPENTIERS DE PARIS L. FAVARON DIRECTEUR


I :i'i ••:>;.u!£
MMEUI:;Ll-: i -1- 1 , -. ;, -
>.I^VV i'.M-iiS
-
CONSTRUCTIONS
14 - Rue Théodule-Ribot - 16

MONSIH:SELONlER
ARCHITECTE
- LES CHARPENTIERS DE PARIS
L. FAVARON,
DIRECTEUR
IMMEUBLE PLACE VICTOR-HUGO, AVENUE MALAKOFF ET RUE MESNIL

1
MONSIEUR
A. LEVOISVENEL
ARCHITECTE
LES
,
CHARPENTIERS DE PARIS"
L. FAVARON DIRECTEUR
PROPRIÉTÉ DE LA SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE DE LA PLACE VICTOR-HUGO
Avenue Malakoff et rue Boissière (Angle Place Victor-Hugo)

MONSIEUR THÉVIN "LES CHARPENTIERS DE PARIS


ARCHITECTE L. FAVARON, DIRECTEUR
IMMEUBLE, 65, Avenue Victor-Hugo — PARIS

"LES CHARPENTIERS DE PARIS"


MONSIEUR SÉLONIER
L. FAVARON*.DIRECTEUR
ARCHITECTE
IMMEUBLE 152, BOULEVARD MALESHERBES A PARIS

"LESCHARPENTERS
DEPARIS"
MONSIEUR E. BERTRAND L.FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
PROPRIÉTÉ DE LA SOCIÉTÉ LES CHARPENTIERS DE PARIS
Avenue Alphand N° 3

GÉNÉRALE
ENTREPRISE LES CHARPENTIERS DE PARIS
SÉLONIER
MONSIEUR
ARCHITECTE L. FAVARON
, DIRECTEUR
-'q
IP,ITALV

FARIS"

DE

CHARPENTIERS

I\I-E'RI-
ftlphcind

III PARIS

"LES NON', Avenue

VA
FA
SOCIÉTÉ 3,
L.

LA

DE

PROPRIÉTÉ
PROPRIÉTÉ DE LA SOCIÉTÉ LES CHARPENTIERS DE PARIS
Avenue des Ternes et rue Waldeck-Rousseau

MONSIEUR
J. HERMANT
ARC!
IITECTE
GÉNÉRALE
ENTREPRISE
,
"LES CHARPENTIERS DE PARIS"
L. FAVARON DIRECTEUR
Rousseau

Waldeck

Rue

te.
t(ce
Arch

HERMA1IT,

cjpuEs

Ja
.Monsieur
MAISON DE RAPPORT, 45, Rue Pouchet — PARIS

Entreprise Générale LES CHARPENTIERS DE PARIS


MONSIEUR A. AUBERT
DIRECTEUR
L. FAVARON*,
ARCHITECTE
IMMEUBLES DE RAPPORT A PETITS LOYERS
4 et 6, Rue Fizeau — PARIS

L. FAVARON DIRECTEUR
LES CHARPENTIERS DE PARIS Entreprise Générale
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

PARIS

62,

TOUR,

LA

DE

RUE

HOTEL,

SUFFIT

COURTOIS
ARCHITECTE

O.
MONSIEUR
PARIS"
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

PARIS

A
AMPÈRE

RUE

HOTEIXJ

VAUDOYER

ARCHITECTE
A.
MONSIEUR
HOTEL RUE AMPÈRE A PARIS

LESCHARPENTIERS
DEPARIS
MONSIEUR A. VAUDOYER
ARCHITECTE
L.FAVARON,
DIRECTEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

IP^Vlr*.IS

..A..

T=r;

ATVT'P'R'R

i±;

J
l-lT

HOTEL

fi

rs

et

bois

isr
is
ESC..A..LIER.

VAUDOYER

ARCHITECTE
A.
MONSIEUR
ESCALIER — PLACE DE LA MADELEINE A PARIS

MONSIEUR DECRON LESCHARPENTIERS


DEPARIS"
ARCHITECTE L. FAVARON,
DIRECTEUR
ESCALIER — RUE DE VALOIS A PARIS

LESCHARPENTIERS
DEPARIS"
MESSIEURS GAUTHIER & CAILLEUX
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTES
ESCALIER — HOTEL BOULEVARD MALESHERBES A PARIS

MONSIEUR JJLITOUX LESCHARPENTIERS


DEPARIS
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
ESCALIER DE LA COMPAGNIE D'ASSURANCES LE NORD

DEPARIS"
LESCHARPENTIERS
MONSIEUR H.-P. NÉNOT
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
ESCALIERS-CONCERT 14 LA CIGALE" BD ROCHECHOUARD A PARIS

MONSIEUR GRANDPIERRE LESCHARPENTIERS


DEPARIS
ARCHITECTE L. FAVARON,
DIRECTEUR
ESCALIER - HÔTEL BOULEVARD DE COURCELLES A PARIS

MONSIEUR J.
LITOUX DEPARIS
LESCHARPENTIERS
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
ESCALIER HÔTEL RUE DE LUBECK A PARIS

»
DEPARIS
LESCHARPENTIERS
MONSIEUR H.-P. NÉNOT DIRECTEUR
L.FAVARON,
ARCHITECTE
PAVILLON DE JARDIN
A PARIS

L. FAVARON, DIRECTEUR
"LES CHARPENTIERS DE PARIS"
PROPRIÉTÉ DE M. CH. S., A PARIS
(Pigeonnier)

DEPARIS
LESCHARPENTIERS »
MONSIEUR E. BERTRAND L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

D'ENGHIEN

bois)
COURSES

et
fer

(Abri

DE

CHAMP

DARRU

ARCHITECTE
LÉON

MONSIEUR
PARIS"
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

L.
LES

NICARD

ARCHITECTE
H.
MONSIEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.
M

Concierge)

du

(Pavillon

NICARD

ARCHITECTE
H.
MONSIEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.

e-sur-sexnis

boxjh-^oon

Directeur)
>x-j
i
D'HYDROTHERAP

cLtjl

(Pavillon

ETABLISSEMENT

NICARD

ARCHITECTE
H.
MONSIEUR
mia^vrsmisae^es^

»
YARIS
DIRECTEUR
am. DE
CHARPENTIERS
FAVARON,
ryn
———————————

LESL.

1::£
1-1I::"'!

1-
.1.::G,-:::--;"LJ
- <
————————————————————————————————————————-
----

- £'l
..L.<-:><':"3
-
-
intérieure)

-
l3<-J-LJ

.L.>..L-t"';
Façade

1
--- la
.-
--, de

(Détail
--,
-_-

,
1,
Bâtiment

yr
1
.1.->..1

Grand

'l
.r---..J

';r\.-'L

-.I
:S-.l
--'-
L-
J'L'

-- NICARD
-
--
- ARCHITECTE
H.
MONSIEUR
*PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

LESL.
BOULOGNE-SUR-SEINE

DE
Remises

D'HYDROTHERAPIE

et
Ecuries

ETABLISSEMENT

NICARD

ARCHITECTE
H.
MONSIEUR
MAISON DE CAMPAGNE A VAUCRESSON (SEINE-ET-OISE)

MONSIEUR E.- V. PIERRON LESCHARPENTIERS »


DEPARIS
DIRECTEUR
L. FAVARON,
ARCHITECTE
MAISON DE CAMPAGNE A VAUCRESSON (SEINE-ET-OISE)

»
DEPARIS
LESCHARPENTIERS
MONSIEUR E.- V. PIERRON DIRECTEUR
L. FAVARON,
ARCHITECTE
PARIS

DE DIRECTEUR

CHARPENTIERS

FAVARON,

et-Oise, L.

"LES
(Seine

CHAVILLE

CAMPAGNE

DE

MAISON

PAUMIER

ARCHITECTE
F.
MONSIEUR
PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

L.
LES

)ISE
E-ET-O

ISI
I
(SEI

Y
O
ISI

-A.

JNI

T^X^O

iV
A
J
I

CAILLEUX

&
ARCHITECTES
GAUTHIER

MESSIEURS
PARIS"
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

L.
LES

SEINE-ET-OISE

EN

D'HABITATION

PAVILLONS

PIERRON

ARCHITECTE

MONSIEUR
DIRECTEUR

FAVARON*,

(Seine-et-Marne) L.

CAPAGNE

ARRE

FERTE-SOUS-JOU
DE

MAISON

LA PARIS

à DE

CHARPENTIERS

LES

.,
MAISON DE CAMPAGNE
à LA FERTÉ-SQUS-JOUARRE (Seine-et-Marne)

"LES CHARPENTIERS DE PARIS" L. FAVARON*.DIRECTEUR


CHATEAU DE BELLEFONTAINE (Seine-et-Marne)

MONSIEUR L. -H. GRANDPIERRE, ARCHITECTE

"LES CHARPENTIERS DE PARIS L. FAVARON, DIRECTEUR


PARIS
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAYARON,

LESL.

EL

VILLIERS-SUR—ZMTA.FT3NT

PROPRIÉTÉ

ROZIER

ARCHITECTE

MONSIEUR
PARIS"
DIRECTEUR
DE
CHARPENTIERS
FAVARON,

L.
LES
«

:ŒS)

W
A.

(
GRANDPRÉ)

PRÈS

COQ,

I_.:E

NOUE

LA

CA.

r:>'ÉTÉ

SOJNT

3VC_AI

DECRON

ARCHITECTE

MONSIEUR
VILLA LES ALGUES" A DIEPPE (SEINE-INFÉRIEURE)

LESCHARPENTIERS
DEPARIS"
MONSIEUR E. BERTRAND
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
VILLA LES ALGUES" A DIEPPE (SEINE-INFÉRIEURE)

LESCHARPENTIERS
DEPARIS
MONSIEUR E. BERTRAND
L. FAVARON,
DIRECTEUR
ARCHITECTE
PARIS

DE D:I:ECEUH

CHARPENTIERS

FAVARON

L.

LES

SÉLONIER

ARCHITECTE

MONSIEUR
(
IilSTE DE IWIW. liES ARCHITECTES
et
PRINCIPAUX TRAVAUX EXÉCUTÉS
sous leur Direction
-—— o..
MM.
, Dépôt des Tramways,
A. (Ch.) m(Cil.)
D—£—Lru«EnTIScT
ADELGEIST avenue de la République, à Aubervilliers.
(<
Immeuble de M. Célerier, 26, avenue de Neuilly, à Neuilly-sur-Seine.

ALDROPHE S Ecole Maternelle, 30, rue Rodier.

(]
[ Sanatorium pour Enfants faibles, à Isches (Vosges).

q
ANDRESON Maison de rapport pour M. Escure, rue de Paris, à Clamart.
(
- M. Roux, 114, rue du Bois, à Levallois-Perret.

AUBERT (A) Immeubles de rapport de MM. les héritiers Aubert, 45 et 45 biS, rue
Pouchet (Voirplanche 85).

AUBREE (E.) I. t Ferme de Fromentières (Aisne).

Í Magasins de la Société Coopérative de consommation « La Thémis »


AUDIGER RICHARD o.
&RICHARD
AUDIGER& u,. - ,.. 45, rue de Lourmel.

AUGÉ (A.) Maison pour M. Dorsemaine, au Raincy (Seine-et-Oise).

AVEZARD Fils., ,., j Théâtre Mondain, 29, Cité d'Antin.

BABET (Ch.) 1 Immeuble pour M. Charles Pitet, 50, rue Fontaine-au-Roi.

BARBARY (E.) u .,.,.,.J' S (


et
(
Immeubles ) Avenue
Malakoff, et avenue de la Grande-Armée.
Ateliers )

( Théâtre de l'Odéon (Grosses réparations).


BARTH
BARTH *, Q,
, ,, , , C
Salle des Fêtes du Ministère du Commerce.

Hôtel, 52, boulevard Maillot, à Neuilly-sur-Seine.

.,.
BASTIEN-LEPAGE j

BAUDOT (A. de) o. *. , 1 Lycée Victor Hugo, 27, rue de Sévigné.

( Immeuble pour magasins de MM. Saint frères, 36, rue du Louvre (Voir
BAYARD (J.) planche 69).
( Hôtel, rue Alphonse-de-Neuville.

BECHMANN (L.) 1 Construction pour le service des Eaux de la Ville de Paris, 34, rue Copernic.

BECK (A.) j Ateliers de MM. Coutela et Priou, 34, rue des Francs-Bourgeois.
I
MM.

Travaux d'entretien aux établissements suivants :


Hôpitaux de La Pitié, Laënnec, Beaujon, Necker.
! Maisons de retraite des Petits Ménages, à Issy-les-Moulineaux, et
Chardon Lagache.
BELOUET (H.) I. U., , , Institution Sainte-Perine.
Académie de Médecine, rue des Saints-Pères.
Chef-lieu de l'administration de l'Assistance Publique.
Sanatorium d'Angicourt (Oise).
Bastions 27 et 29, boulevard Macdonald.

<j
t

BEQUET (E.) 1. Q, o. ., , f

[
Trois immeubles, rues Péclet, Blomet et Pétel.
Construction pour M. Marchand: 5, passage Moret.
Construction pour MM. les héritiers Fourcade, rue Victor-Duruy.

Caserne de gendarmerie de Pierrefitte.


BERGON (M.) (
Ecoles, rue de Louvois.

BERNIER (L.) o.* [ Ecole Nationale et spéciale des Beaux-Arts. (Entretien)


Théâtre National de l'Opéra Comique (Voir planche 34)
Magasins des décors de l'Opéra Comique.

Neuf maisons d'habitation pour Mme Demonts, square d'Orléans.


Deux Immeubles, 232, boulevard Saint-Germain.
Construction pour M. Ch. Saint, 56, rue La Boëtie.
Magasins pour MM. Saint, 17 et 19, rue des Bourdonnais.
Construction pour Mme J.-B Saint, rue Mogador.
Hôtel de M. le prince Stirbey, 116 ble avenue des Champs-Elysées
(surélévation).
Maison de rapport pour M. Ollivier, avenue du Roule et rue de Chartres,
à Neuilly-sur-Seine.
Maison de rapport pour M. Hirsch, rues Gambetta et des Guérets, à
J
BERTRAND ((E,) FILS,
E, ) a & FILS Boulogne.
Grands Magasins du Pont Neuf. (Importants travaux)
Grands Magasins de la Belle Jardinière. (do)
f pour M. Réty, 116, rue du Faubourg Saint-Martin.

Immeubles
-
Mme Biron, avenue Daubigny, avenue de Neuilly,
22, et rue du Midi, à Neuilly-sur-Seine.
de
-
M. Libron, 11, rue de Siam.
Rapport < -
M. Astier, 44, rue du Docteur-Blanche.
et
Hôtels
-
M. E. Bertrand, 152, boulevard Malesherbes,
(Voir planche 79), avenue du Bel-Air, 1,
et boulevard Gouvion-St-Cyr,95.
-
M.Migeot, 40 et 42, avenue d'Orléans.
MM.

1 pour M. Malibran, 198, boulevard Pereire.

et<
- Melle Taravaut, 108, avenue de Wagram.

!_Immeubles - Schofield,
Melle avenue d'Iéna (Hôtel).
30,
b,,
- Mirtil,
Mme Demont, rue Alfred-de-Vigny.
4,
de
- Bourdillon,avenue Saussier-Leroy.
M. 60, Malakoff.
BERTRAND (E.) Q & FILS. - Ambonville, rue Danton,
M. 17,
et
Hôtels
HA - Ancelle Challamel,
M. rue
22, Levallois-Perret.
à
— MM. et et 8 rue Clairaut.
10,
- M.la Société
—-
La Solidarité Universelle,
Ch. S., Paris.
rue Rampai.
3,
(Voirp-lanche99).
(Pigeonnier)
Villa « Les Algues», à Dieppe (Voirplanches 116 et 1ry ).

BERTCH-PROUST (H.) Q.
1. »
)
(]
Fondation Vallée à Gentilly.
Construction à l'asile clinique d'aliénés Sainte-Anne, rue Cabanis.

Immeuble pour M. Blavette, 114, Boulevard Saint-Germain et rue


i

BLAVETTE
BLAVETTE (V.) (V.)
*,1. O.*,I.U,O,,c.
o. ,0,0. c. >D <
Danton.
Travaux
Muséum d'Histoire Naturelle.
,
divers

(
(Nouvelles galeries et travaux d'entretien)
Conservatoire de Musique. (Travaux divers)
Institut Agronomique. (do)

S Immeuble pour M. Chauvin, rue Brown Séquard.


BLED,

(Immeuble
BLED
, , ,, , , , ?
— pour Madame veuve Auberlet, 13, rue Joseph-Dijon.

, , ,,, ,,,
BICHOFF, l Lycée Lamartine, 129, rue du Faubourg Poissonnière.

BOISSEAU (René) <


pour M. Lhuillier, 3, rue Ancelle, à Neuilly-sur-Seine.
( Immeuble pour Madame Gancel, 3, rue du Buisson-Saint-Louis.

BONNEAU ) Reconstruction des Ateliers de l'Imprimerie Nouvelle, II, rue Cadet.

&
BONNENFANT
DESTORS.,..,.,..,.
(L.)
,. 0 (
Immeublès pour la famille Périac, 62, rue d'Aboukir et 93, rue Réaumur.
Construction pour M. Aubry, 6, Avenue Hoche.

Immeuble
à (P.)
BOSQUET (P.)
Maison de rapport pour M. Chocarne, 28, Boulevard de Strasbourg,
Boul pour
o g ne-sur- veuve
S eine.
Madame

(P.)
10
< ImmeublepourMadameveuve Hannoyer, 10<), 109, rue de Vaugirard,
Vaugirard.
BONPAIX , Immeubles pour M. Fortin, 20, rue Fabert et 107, rue de l'Université.

DEBEAUREGARD| Immeuble pour M. Larmoyer, 26, d Poissonnière.


Boulevard
B 1 P , 'è
LESOURD

la Société Générale de Construction de Voitures et


BOULANGER
BOULANGER 1. 0,i- o.
o. ~-P
Q, 0. ^E<
,,,,,,
Ateliers pour
d'Automobiles,
'1 rue ddes Arts, 'L
Il' Perret.t
A 71, à Levallois-P
MM.

o.*,«
BOURDAIS (J.) ~,~
i Palais du Trocadéro (Entretien).

o.
o.
Construction de la Salle des Fêtes, Mairie du XIXe.

| Immeuble pour M. François, 38, rue du Théâtre.


BOURGOUIN (G.)
[
- pour M. Smith, 49, rue de Lévis.
- pour M. Forti, 34, rue de l'Yvette.
S Maison de rapport pour M. Rivéra, rue Nicolas Chuquet.

BOUSSARD (J.) *,1. Q


Poste Central téléphonique, avenue de Saxe.
Bureaux de Postes et Télégraphes de l'Exposition :
Avenue La
Bourdonnais, Cours la Reine, Avenue de Suffren, aux Invalides,
et au Trocadéro.

BOUVARD (J.)
G.o.#,»,c. è,o.c.4.^0|( t.
TImP°rt,ant,s ravaux ale d,e Pans,
pour la Ville de Paris.

«
Maison de Famille à l'Exposition du Grand Palais 1903 (Voir planche 56).
(Roger)..,.,. 1

Qo., I{

I C
BOUVARD j)
Dlves travaux au Palais National de la France à l'Exposition de
Divers travux
( Saint-Louis (Voirplanche 57J.

BREASSON (J.) 1.
1 Immeuble pour M. Mauler, 53, rue Jouffroy.

(<
BROSSE(L.) Maison de campagne pour M. Pinard, Avenue des Tilleuls, à Bré-
BROSSE CL..? & }
vannes (Seine-et-Oise).

CABANIÉ o.1. Q. ',. I

<
Immeuble pour la Société « Le Phénix », 29, rue de la Victoire.
Etablissement d'Hydrothérapie de M. le Docteur Berthier, rue Boileau.
Maison de Campagne pour M. Leprince, à la Couture-Boussey (Eure).
Maison de Campagne pour M. Matignon, à Sartrouville (Seine-et-Oise)

CALINAUD (E.)
CALINAUD
CALLNAUD 1. « Maison de Campagne pour M. Fayol, à Presles (Seine-et-Oise).

Travaux d'entretien des arrondissements de Paris.


7e et 15e

Usine de MM. Desmoutis et Cie, Place du Commerce, 8.

Travaux d'entretien de l'Institution Nationale des Sourds-Muets, 254,


rue Saint-Jacques,

(Immeuble
CAMUT (E).
Construction d'une Imprimerie et MagasinspourM. TLemerre,rueades
{ Bergers.

]
pour M. Guillaumot, 22, rue des Mignottes.
CAPITAINE v(L*)
(L.) au ( Immeuble de la Société d'Assurances Mutuelles, rue Royale.

CAPRON (Félix). { Immeuble pour M. Galliard, rues Bayen et Bâcon.


MM.

((Voirplanche
CASSIEN-BERNARD o. :?
* Travaux divers au Pont Alexandre III (Exposition Universelle de

(Fondation
1900)
et COUSIN Vot'r ~Mc Ae 41).

CHABÉE (J.) j Douze pavillons pour M. Mauffroy, rue de Belleville.

U.
J. Gouin pour la Société Philanthropique, à Clichy.
CHABROL (vv.
(Vv.) (
Plusieurs expertises.

CHAMPION i.

»,o.§
i. Maison
(Abel)
CHANCEL (Abel)
i. j

)(
Caserne de Gendarmerie de Pantin, rue Lakanal.

de rapport pour M. Roger, 27, rue de Tocqueville.


Concours Universel Hippique de Vincennes.
,
(

,, , ,,

,
CHANUT (A.) Poste de Pompiers, Place de la Nativité.
CHAUVIÈRE (L.)$| Immeuble pour M. Chenu, 148, Avenue de Clichy.

I
Immeuble pour Société Philanthropique, rue d'Hautpoul.
19,

— — - 9, rue de la Folie-Regnault.
- pour Madame Durand, rue des Gobelins.
- pour M. Monot, 21, rue Galvani.
- pour M. d'Haussy, 15 rue des Grandes Carrières.

CIN TRAT - pour la Compagnie des Chemins de fer de Bône-Guelma,


8, rue Lavoisier.
Immeuble pour M. Comiot, Boulevard Gouvion-Saint-Cyr, 85.
Hôtel pour Dames seules, pour la Société Philanthropique, rue des
Grandes Carrières et rue Carpeaux (Voir planche ïO),
Reconstruction du Château de Royaumont (Seine-et-Oise).
Maison de Campagne pour M. Gouin, à Croissy.
Construction d'un Lavoir pour Madame Durand, rue des Gobelins.
Ecole rue de Tourtille.
CLAES
CLAES (()
Entretien des Edifices municipaux des 4e et I2e arrondissements d,e Paris,

Immeuble pour la SociétéLa Capitalisation 29 et 31, rue Saint-Jacques.


Construction des Magasins « A Réaumur »
pour M. Gobert-Martin
CONSTANT-BERNARD (F.) i. v 1
(Voirplanches 62 à 66).
Creche du 17e arrondissement, avenue Mac-Ma,hon.
j Pavillon du Comptoir National d'Escompte à l'Exposition de 1900
(Voii-planche 52).

CONSTANT.
,. ,.,., (
Maisons de rapport pour M. Dillais, 98, rue Rochechouart et 47ter rue
d'Orsel.

V< V
COQUART j Transformation de l'Hôtel de Chimay.

! pour Mme Planchat et M. Truillié, IC)Oter Bd Malesherbes.


COURTOIS-SUFFIT *, o. pour M. le Docteur Leprince, 62, rue de la Tour Voir (
MM.LEMARIÉg&DIDOT&> £<>£< Immeubles < planche87).
Successeurs I I
pour MM. Ch. et P. Bureau du Colombier, 80, rue du
Faubourg Saint-Denis.
i
MM.

Maison de Campagne pour M. E. Kahn, à Garches.


Ecole de Filles, 82, rue de Ménilmontant.
Ecoles de Garçons, rue des Pyrénées.

Atel1i- ers pourMat oCu


MM.LEMAIRÉ,~&DIDOT~~
!
h.
Magasins de Vins, pour M. Ricque, 7, rue des Grilles, à Pantin.
Bnl,ot«, 7, rue Bleue.
Ateliers pour l'Institut Agronomique, à Noisy-le-Roi.
Successeurs
Ecuries de 300 chevaux pour M. Lévy, 244, rue Marcadet.
Classes 57, 59et 61. j
Pavillon Jacquet, classe 57. (

U.
Exposition Universelle de 1900
Groupe X, classe 59.

CUZOL (L.) [ Immeuble pour M. Chatel, 207, rue de Crimée.

Immeuble
i de la Compagnie Parisienne du Gaz, rue du Faubourg
D~.A.R~R~T , ,
<,,
Poissonnière et rue Pétrelle.
Abris en fer pour la Société sportive des Courses, à Enghien-les-Bains
(Voir planche 100).

(L.). !< Hôtel de M. E. Vassal, 20, Avenue Hoche.

c.•&,a
DAUBOURG
Immeuble pour M. E. Vassal, 17, rue des Filles-du-Calvaire.

à
DAUMET

Montreuil.
)

1
Palais de Justice (Entretien) et reconstruction de la Cour d'appel.

Maison de Campagne pour Madame Voisin, 80, rue de Vincennes,

Caserne de Gendarmerie de Fontenay-sous-Bois.


DEBRIE (G.)#,i..a .,.,..,' Caserne de Gendarmerie de Neuilly-sur-Seine.
Maison du Travail, à Thiais.

(
( pour M. E. Pichot, 54, rue de Clichy.
M, Galli, 49, rue de la Victoire.

— M Scaliet, 194, Boulevard Malesherbes (Voir
ImmeublesPlanche 71).
-
Madame Caboche, 129, rue Legendre.
pour M. Leclercq, 183bU, rue du Faubourg Poisson-

DECRON
(L.) I nière.
Transformation d'Immeuble pour le journal « Le Matin », 6, Boulevard
et Faubourg Poissonnière.
Immeuble pour M. Vautier, 244, rue de Charenton (Surélévation).
Transformation du Château de Luzancy (Seine-et-Marne).
Maison de Campagne pour M. Quesnaud, 94, Grande Rue, à Nogent-
sur-Marne.
Maison d'habitation et ateliers pour la Société l'Union photographique
française, rue Boulitte (Entreprise Générale).
Surélévation de l'Hôtel des Téléphones rue Gutenberg.
MM.

-
1 «
pour la Société anonyme L'Accumulateur Fulmen »,
Usines < 16 et 18, quai de Clichy, à Clichy-sur-Seine.
(
pour M. Petit, 118, Avenue Michelet, à Saint-Ouen,
Ateliers de M. Leclerq et Cie, 49, rue de Tanger.
Bureaux des Postes et Télégraphes :
(Charpente en fer) rue Jouffroy.

DECRON (L.) "",.., ..,.,. - rue Singer.


Boulevard Voltaire, 237.
--
Surélévation de l'Hôtel des Téléphones, rue Gutenberg.
Pavillon de chasse, à Grandpré (Ardennes), pour Madame Bourgouin.
Maison d'été
(Voir planche r15).
- - -
Palais de l'Irido-Chine à l'Exposition Universelle de 1900.
Pavillon de l'Afrique occidentale à l'Exposition Universelle de 1900
(Voir planche 51),

,, , ,,
DEGEORGE (H.)

DEGLANE (H.)o. o.
O'1 O. 9,0,
u, o. OE-4
':I:' ..,
! j Immeuble pour la Banque Internationale de Paris, 3, rue Pillet-Will

Travaux d'entretien aux Etablissements suivants :


Dépôt de marbres, Bureau Central Météorologique de France, Ecuries
de l'Aima, Garde Meuble, Grand Palais des Beaux-Arts aux Champs-

]
j
Elysées (Exposition de 1900).

DELAISEMENT (J.) ) Ecole de Garçons, rue Sarrette.

(
(Ed.) ( Immeuble pour M. Jacquot, Boulevard de Clichy, 58 et 60.

LéCId1
DELŒUVRE d R ers.
pour lVI. Odelm, rue du hâteau-
C des-Renti

(Immeuble
DEMONTARNAL~,~}
DEMONTARNAL pour pour (
M. Beaumont, rue Réaumur, 118.
pour M. Kahn, rues Réaumur et Léon-Cladel.
CInternat Dorian, 72, Avenue Philippe-Auguste.
DE PERTHES (J.)*
(J.),* .,
Groupe Scolaire, rue oussm.
( Immeuble pour M. Bessonneau, rue Daguerre, 48.
DESFONTAINES (L.) .,.. (
- pour M. Brelle, rue Daguerre, 38.

(A) ,. (Caserne de Gendarmerie de Neuilly.


p'
]
DEVIENNE A ,*, 9,
DEVIENNE j
Entretien des Edifices municipaux,
, , 6e et 14e arrondissements de Paris.
DEVOS.,, , , , , , Ateliers aérostatiques pour M. et, à Puteaux.
Mail

1.9 f l
Travaux divers à ImprimerieNationale
83, rue Vieille-du-Temple.
:
DIDELOT (Ch.)
3o, rue de la Convention.
! Maison de Campagne pour M. Paty, rue du Pont-de-Créteil,à
St-Maur.
Immeubles pour Madame veuve Regnault, rue Beaubourg, 34.
Regnault, rue Saint-Claude, 7, et rue
0
DORÉ (J.) 9..
DORE 5 Immeubles pour Madame veuve
,, , , ,,, ,
des Arquebusiers.
Ateliers pour M. Bourdon, rue du Faubourg du Temple, 74 et 76.
MM.

.",.,..,.,..,.,., 1 Hôtel pour M, J. Wéber, 149, Boulevard Pereire.

(
DOUMIC

DOURGNON (M.) *, I.
3] ) Magasins pour la Société "Les Jeux et Jouets Français,"10, rue de la
Douane, et8, rue de l'Entrepôt.
,

Immeuble pour M. Barbedette, 3, rue Rousselet.

DUBOIS (E.) (E.). , , — pour M. Dotin, 4, rue Elzévir.


, , ,, Construction d'ateliers et travaux divers pour MM. Garnier et Faure-

(u.
Beaulieu, 54, Avenue de la République.

(G.),
DUBOIS
DUBOIS (G.)
, , ,,,, , ,, [
Immeubles
Immeu b les
pour M. Bouzac, Avenue de Versailles, 38.
- M. Billard, 28, rue de Bellevue.
<
f
I
<
j
(
- M. Gailledrat, Boulevard d'Italie, à l'angle de la
rue Paul-Gervais.

DUBUISSON (René)
*, Q, c. OE-i,o. , OE-i
Travaux divers pour l'Armée du Salut, rue de Chabrol, 33, et rue
Fontaine-au-Roi, 10.

Construction de Magasins pour MM. Piennes et Larigaldie, à Juvisy


DUCASTEL(L.)~
DUCASTEL (L.) y (Seine-et-Oise).
,

f Moulins Truffaut, 85, Quai de Javel.

DULONG (René) *, » ",, Asile Michelet, 235, rue de Tolbiac.


Pavillon bleu, Restaurant 17, pour M. Moreux, au Champ de Mars
(Voirplanches 54 et55).
Orphelinat Dubreuil, à Orsay.

f pour M. Dutheil, 4, rue Gonnet.


(
I l
— Madame veuve
Prévost, 6, rue Gonnet.
1 Immeubles < — M. Gérard, 59, rue Stéphenson.
Joseph-Dijon.
DUMONT (Ch.) — M. Ch. Leroux, 15, rue

j
I Letort.
[
— M. Gaston, 34. rue
f
Ateliers et Magasins pour M. Montagnan, 144, Boulevard Diderot.

DUPONT (J.)

DUPRÉ (Thomas)

DUPUIS (F.) » j
&POIVERT
& a
J
Lavoir pour Madame veuve Dumas, 98, rue de l'Abbé-Groult.

Campanille du Nouvel Hôtel de Ville de Sens (Yonne) (Voirpl. 59).

Salle des Fêtes du Ministère de l'Intérieur (Entreprise générale).

Magasins pour M. Fouinât, 172, Quai de jemmapes.

DUQUESNE (E.) .,..,. j


j
Asile de nuit pour femmes seules pour la Société philanthropique,
d Clignancourt,
75 et 77, rue de CI' et 166, C. é
d Crimée.
'"6 rue de

DURAND (Antonin) 1 Caserne de Sapeurs Pompiers, rue François-Millet.


( MM.

DURVILLE (A.) u

DUTERT

DUVAL (G.) p,

EICHMULLER (W.

ESQUIÉ (P.)

FÉTIX (P.)

(A.).
FIQUET (A.)
PIQUET
9

&
(
« hôtelàParis.
(W.C.) Travaux divers
C.)

, ,, ,

,
.,
, ,
<
(

{
(Voir planch e 08).

nombreux travaux.

ote a ans.
Echafaudages de FArc
68)0
Immeubles pour la Compagnie d'Assurances Le Phénix,n Avenue du
Bois de Boulogne, 20, Avenue des Champs-Elysées et rue Washington
(V'
Maison de rapport, 18 et 20, rue Lalô.

Construction des Grandes Galeries du Muséum d'Histoire naturelle et

Caserne de Gendarmerie de la Maladrerie, à Vincennes.

à l'Exposition Universelle de 19*00 et construction d'un

de Triomphe de l'Etoile (Voirplanche 33) et


construction du Palais du Mobilier à l'Exposition de 1900 (Voir
planche 43).

Immeuble de rapport pour M. Grandjean, rue Carnot, à Levallois-Perret.

Deux Immeubles pour Mme Levassor, 59, Avenue de Courbevoie,à Asnières.


Deux Immeubles pour M. Permezel, 38 et 40, rue Condorcet.
Pavillon pour M. Bernstein, à Vernouillet-Verneuil.
Ateliers pour MM. Maulde, Doumenc et Cla, 144, rue de Rivoli.

FLAMANT (Ch.). j Immeuble pour M. G. Troublé, Avenue du Roule, 35, à Neuilly-s.-Seine.

,..
Magasins pour la Société de consommation « L'Union des Travailleurs»
du 13e arrondissement.
FLAUS
! Magasins pour la Société de consommation « Le Progrès », 12, rue de la

1.o
[ Mairie, à Gentilly.

FORGET j Maison de rapport pour M. Deslandes, 4, rue Pierre-Dupont.

I Colombarium du Père Lachaise. (importants travaux)


FORMIGE (J.) o. *, ,.. Caserne de Gendarmerie de Puteaux.
j Manufacture Nationale des Gobelins et service des Promenades et Jardins

(].,eaae
ouevar ., eme.ec.
Agrandissements
FRIESÉ (Paul) Q,
[ (Travaux d'entretien).

B 1 d d 1
des Magasins des Trois Quartiers, rue Duphot et
M d 1 t

( Pavillon d'habitation pour M. Gagneau, 228, rue de Paris, à Rueil.


LltOUX)
(A.)) J.
FOURNIER (A
(Successeur de J. Litoux) [
Construction pour la Compagnie
chefoucault.
, d Phospho-Guano,
du Ph h G 27, rue Laro-
L

FURET.Q i,,.,..,.., j Crèche du XVe arrondissement, 13, rue d'Alleray.

GAROT(E.) .,.,..,. M, pour, I Cinq Immeubles pour M. Chédeville, rue de Tocqueville.


agaslns pour M E. Dotin,
() ln, 4,, rue
Elzévir.
MM.

*
Immeuble pour Madame veuve Poulain, rues Mondétour et de la Grande-
Truanderie.
I Immeubles pour M. Frémonteil, 69 et 71, rue la Verrerie.
Immeuble pour Madame Adam, 33, Avenue d'Antin.
GARRIGUENC (A.) <
Dépendances de l'Hôtel de M. Marinoni, 9, rue Lesueur et Avenue du
Bois-de-Boulogne, 32.

,j
Agrandissement du Bazar de l'Hôtel de Ville, pour la Société
"Vv Ruel et Gic" rue de Rivoli.

GAUDINEAU
GAUDINEAU(A)
lA), , j
Immeuble pour M. L. Fouqué, 9, rue du Poteau.
Immeuble pour Madame veuve Marconi, 7, cours Marigny, à Vincennes.
Surélévation pour M. Gunault, 32, rue Croix-des-Petits-Champs.
Magasins de charbons pour M. Devières, rue Marcadet.

r
|f pour M. Dary, 54,
Avenue Victor-Hugo.
Immeubles -
M. Morel d'Arleux, 5, rue du Renard.
I -
MM. Gauthier et Coursier, 8, rue Simon-le-Franc.
Immeuble et Magasin pour MM. Lefranc et Cie, 18 et 20, rue de Valois
(Voir Planche 92) et usine, 29, quai d'Issy, à Issy-les-Moulineaux.
CAILLEUX
GAUTHIER et CAILLEUX (
Hôtel pour M. Ribot, 97, rue de. Vaugirard.
Maison de rapport pour MM. Colmet d'Aage et Dethean, 70, rue de
Rivoli et rue du Renard.
Maison de rapport pour Mlle Le Tellier, 28, rue de l'Assomption.
à
Pavillon d'habitation pour M. Collet(pl. ioç), Brunoy (Seine-et-Oise).

GAUTHIER (A) Six Immeubles, rue Gramme, 8, 10, 12, 14, 16 et 18.

<
j n°"

GAYAUDGN

.,.,,.,.., ![
f

(
Maison de rapport pour M. Cayron, 116, rue des Dames.
-
Roussin.
pour M. Lampérière, rue Blomet et rue de l'Amiral

pour M. Hainchelin, 44,rue Etienne-Marcel.

J.)
<x
GENNERAT

u.
Galene
GERHARDT(A) *,

GILLOT (P. jif ,


Immeubles | — M. E. Perrot, rue Condorcet, angle rue Rodier.
(

Vaucanson. j
- M. A. Trochon, 38, Avenue Ledru-Rollin.

(Conservatoire National des Arts et Métiers.


Immeuble pour M. Grllot, 5, rue Gossec.

GION (Paul) # ,.,


'*, , , , ,
Ecole de Garçons, 6, rue de Louvois.
Poste de Pompiers, rue des Pyrénées.
,

GIRAULT (Ch.)o. Hôtels ]


pour M. E. Sauvage, 14, rue Eugène-Flachat.
— M. Thiéry, 4, rue
du Général-Foy.

( - MM. Delaunay-Belleville, Boulevard Richard-


17,
Wallace, à Neuilly-sur-Seine.
père.
GODIN père

GOUJON (Ch.)

GOUNY (P.

GOURGUES
GOURGUES

GOURMEZ
MM.

G.
J.)
(G.)
jj , ,.,..
)

j
Immeuble pour M. Delassue, 58, cours de Vincennes.
pour M, Saget, 359, rue de Vaugirard.
I Ateliers et Magasins
pour M. Jémont, 174, Boulevard Voltaire.
Immeuble pour M. Mouilbau, 276, rue Lecourbe.

Immeuble pour M. Duchesne, 39ter, rue Damrémont.

Divers travaux pour la Compagnie des Chemins de fer de l'Est.


Immeuble pour
rue Broca, 50.
M. Prod'homme, 46, Boulevard du Port-Royal, et

Hôtel pour M. Fourtanier, au Parc des Princes, à Boulogne-sur-Seine.

aj
Immeuble pour M. P. Gout, 27, rue Campagne-Première.
GOUT (P.) o. o [
Maison de Campagne pour M. P. Gout, à Saint-Rémy-Ies-Chevreuse.
Magasin pour M. Colin, 18 et 20, Avenue Vilmain.

GOY (G.) Immeuble pour M. A. Hainchelin, 41, rue Beaubourg.


GRÉGOIRE (Al.)$1 Ecole, rue des Vertus.

pour M. G. Goupillât, 42, Avenue d'Iéna.


— Madame A. Laporte, 32, rue Spontini.
Madame la comtesse de Berteux et Madame la
baronne de Santos-Suarez, rue Léonard-de-Vinci,

l
numéros 6 et 7 présumé.
- Madame la comtesse de Goulaine, 23 et 25, rue de
la Faisanderie.

ll - M. Machiels, rue Nouvelle, à Passy et rue du

-
Général Appert, 8 et 10.
- M. le comte Lafond, 37, rue de Villejust.
- M. le baron de Laumont, 30, Avenue Malakoff
Madame Nanteuil, rue de la Faisanderie.

GRANDPIERRE (L. H.)


y - M. Belzacq, rues Nicolas-Chuquet et Philibert-
Delorme.
-- Madame la princesse de Polignac, rue Henri-Martin
et rue Cortambert, I.
- M. le marquis Clermont-Tonnerre, rue Lauriston.

Immeubles)
C M. rue Caulaincourt.

-
Verdevoye, 77,
d-,e
M. le marquis rue ihe-ry.
VTTilHlaviegea, 6,
Châteaux - le prince Orloff. à Bellefontaine (Fontainebleau)
M.
(Planche 113).
M. le vicomte de la Redorte (Château des Aigles),
à Gouvieux, près Chantilly.
Concert « La Cigale », Boulevard Rochechouard (Voir Planche95).
Pavillon du Pré Curieux, à Evian-les-Bains (Haute-Savoie), pour Madame
la baronne Double de Saint-Lambert.
V
}
MM.

GUÉNOT (E) 1 Immeuble pour Madame Veuve Gaiffe, 23, rue Boissonnade.

GUÉ,RIN
GUÉ.
<
(G.).
RIN (G.)
f

I
bles
Immeues
mmeu les
(

j
)
pour M. Bucquet et M"' Camuzat, 5, rue Saint-Paul.
— M. Brémont, 127, rue de Clignancourt.
°
— Madame Veuve Le Bertre, 10, rue Lesdiguières.
— M. A. Marty, rue du Dauphiné.
v

(G.) | Pavillon d'habitation, pour Madame Duveau, 36, rue du Pont, à Neuilly.
j
GUIARD

GUIBOUT (T.)

GUIMARD (H.)

GUY (A)
,.,. 1

f
Immeuble pour M. Maisonneuve, 171, rue Saint-Charles.
Magasins pour M. Nozal, Avenue de Paris, à Saint-Denis.

Société d'Applications Industrielles, à Alfortville.

I Immeuble pour M. Bricaud, rue Michelet, à Issy-les-Moulineaux.


(A) ,
GORIS (A) , ?
, ,, Ateliers pour M. Dejaiffe, Passage Mouffle.

,
( Hangars pour la Compagnie Thompson-Houston, rue Montempoivre et
HARISPE (A. L.) Boulevard Soult.

HARDY (V.) { Lycée Lamartine, 121, rue du Faubourg Poissonnière.

() Q.,

|
i Barrières de clôtures de l'Exposition de 1900 et divers travaux.
HÉNA
HÉNARD (E.) *,

HELLER (A.)(A.). J
,, ,, , v
( (pour
Salle Hexagonale du Palais de l'Electricité du Champ de Mars.

Immeubles <
(
M. C. Cardon, 21, rue Laugier; 124, rue Legendre;
196, boulevard Malesherbes et 63, rue Nollet.

Q.
Installationdela
HENNEQUIN (G.)

(A.)
classe65
Immeuble pour Naulot, Phalsbourg.
àl'Exposition
y M. 5, Cité de
, de 1900.

HENRY Immeuble pour M. Loidrault, 40, rue Poussin.

HENRY (F.) o Caserne de gendarmerie de Pantin, rue Lakanal.

Caserne des Célestins.


HERMANT (J.) *,1.Q., j Immeuble de rapport pour la SociétéULes Charpentiers de Paris,« Avenue
0.
( des Ternes et rue Waldeck-Rousseau (Voir 83 et 84). pl.
Maison de rapport pourMadame Veuve Savary, 142, rue du Théâtre.
HERBINET (A.)., < Maison de rapport pour Madame Veuve Flamant, 14, rue Vavin et 55,
(
rue Notre-Dame-des-Champs.

Immeubles
Immeu b les
- les
(
)
pour M. Eloy, 59, rue de Bretagne.
MM. héritiers Petit, 50, rue Bichat.
B" h t

père et fil Deux Hôtels rue mpere,


Maison de rapport pour M. Cottet, 14, rue Cassini.

HUCHET et Cie. j
Ecuries et remises pour M. Salles, 10, rue Pergolèse.

Magasins de décors du Théâtre Sarah-Bernhardt, 7, rue Bolivar.


T. )
JARDEL (H.
MM.

Immeubles
J.) 1. &
|
<
!
|! pour M. le Docteur Châtellier, 8, rue des Saussaies.
1

-
M. le Docteur Hutinel, 7, rue Bayard.

-
M. Béchade, 31, quai Michelet, à Levallois-Perret.
Magasins pour MM. Pavin de Lafarge à la gare de Reuilly.

JOUANNIN (Ph.)..,.,., J Immeuble pour M. Moreau, 23, rue Lauriston.

Pavillon d'habitation pour M. Barnas, àArgenteuil (Seine-et-Oise).


V Ateliers pour M. Lambert, 8, route de Cherbourg, à Nanterre.

JUIF (E.) Magasins pour MM. Urban et Cie, 8 et 10, quai de la Marne.
! Etablissement Bonvalet (MM. Bouttier et Cie Successeurs)

Maison
29 et 31, bou-
levard du Temple.

d'habitation pour M. Guettée, 14, rue Saint-Amand.


JOLY (H)
( Magasins pour M. Dulac, 51, boulevard Richard-Lenoir.

JULIEN
(Caserne
JOURDAIN(Frantz) 0,*, *,

1.«
(A.)
si. 1

(]
Magasins pour M. Vallée, 16, Passage Saulnier.

de gendarmerie de Noisy-le-Sec.
Caserne de gendarmerie de Nogent-sur-Marne.

JULIEN (Félix) *, u.,


Magasins
(Ingénieur)
qUaIrsay
quaid'Orsa
d y et rue etrueuac.
Agrandissement de la Caisse des Dépôts et Consignations, rue de Lille,
B~ac.

duquaidelaGare,47, pour la Compagnie des Entrepôts et


KAMINSKI Magasins
agasIns Généraux
eneraux dee Paris pane el,
ans (Voir planche 6) o'Zr

LAHIRE (Paul) ) Immeuble pour M. Desnos, 59, rue de la Boëtie.

LAINÉ (E.) )
(
Caserne de gendarmerie des Prés-Saint-Gervais.
Caserne de gendarmerie de Montreuil-sous-Bois.
,

LALANNE (A.)*., ,.,.,.. ( Diverses expertises.

LAMIRAL (J.) Immeuble pour M. Ecalle, 12, rue Théodule-Ribot.

LATOUR (A) .,.,.,.,. Ecole de filles, 36, rue de Tourtille.

LATRUFFE (aîné) j Immeuble pour MM. les héritiers Ravaut, 46 et 48, quai de la Râpée.

LAURENT (A.) ( Immeuble pour


MAToulrmeaux.
M. Lassailly, boulevard du Point du Jour, à Issy-les-

pour M. Lecasble, 15, rue de Tocqueville et 28, rue Dante


- la Société Civile des Buttes Chaumont, 52 et 89,
rue Secrétan.
LATAPY (A.)I,Q Immeubles

M. Lecasble et Madame Degauchy, 27 et 31, rue
Saint-Jacques.
— MM. les
héritiers de Monbel, 35, rue de la Boëtie.
MM.

..,.,.
,.
LANGLOIS (P. A.) t Ecole de Filles, 103, Avenue Gambetta.

,.,
f Hôtels pour M. Philippon, 17, 19 et 21, rue de Pomereu.

j)
Maison de rapport pour M. Desmeurs, rue Bénard, et rue Sainte-
LARRIEU
Eugénie, 27.
Ateliers pour l'Association des Ouvriers Doreurs, 93, rue Caulaincourt.
LAVEZZARI(M.)

il
Immeuble pour M. Edouard André, 45, rue Saint-Ferdinand.

( pour Madame Veuve Pettré, 169, rue Michel-Bizot.


CHEVALLIER (E.) Immeubles )
M. Denormandie, 44, rue d'Aguesseau, à Boulo-
LE
I ! gne-sur-Seine.
l Madame Sirven, 68biS, rue Spontini.
V —

pour Madame Planchat et M. Truillié, boulevard

Immeubles
190,
V Malesherbes.
< - M. le Docteur Leprince, 62, rue de la Tour.
SuceradeM.Oourtois-Suffit - MM. Ch. et P. Bureau du Colombier, 80, rue du
faubourg Saint-Denis.
Etablissement médical pour M. le docteur Dauriac, 114, rue Nollet.

Immeuble pour MM. les héritiers Buisson, 38, Avenue de Clichy.


i
Hôtel pour M. Lemonnier, 9 et II, rue Louis-David.

LEBŒUF,.,.,. Usine pour la Compagnie Continentale Edison, 9, Avenue Trudaine.


Ateliers pour MM. Weyher et Richemond, 50, route d'Auberviiliers, à
Pantin.
Magasins pour MM. les héritiers Pierron, 122, boulevard Diderot.

I Lycée Louis-le-Grand. (Travaux neufs)


Lycée Fénélon. (d°)
1 Lycée Montaigne (dO)

LE CŒUR (Ch.) 1. O I
Bâtiments pour les appareils sanitaires du ministère de l'Intérieur, à
Pantin.
Hôtel pour M. Falguière, rue d'Assas.

»
Hôtel pour M. Monod, rue Rémusat.

(Ed.) ( Compagnie des Etablissements Duval, Exposition Universelle de 1900


(Voii-Planche53).

..,.,
LECQ <
(
Deux Immeubles pour M. L. Ottenheim, rue de Constantinople.

LEMOUX (A.), 1 Immeuble pour M. Fleuriau, 14, rue de Moscou.

Immeuble pour M. Desnos, 59, rue La Boëtie.

.,.
i
Maison de campagne, à Béthisy (Oise).
- pour M. Chatin, aux Essarts-le-Roi (Seine-et-Oise).
LEGENDRE (P.)
- pour M. Dezaux, à Villennes (Seine-et-Oise).
La Fermes aux Clayes, par Villepreux.
La Ferme de Landreville (Loiret).
LEFRANÇOIS

LE ROY
-
MM.

(G.)u.
(E.)

LE GRAND (Henri) 1.

LEQUEUX (J.) I. U"


s?
,,,
,Immeubles

1i
Immeuble pour M. Herteaux, rue Etienne-Marcel, à Pantin.

I— l
pour MM. Souchard et Ladurée, 39, quai d' Asnières,
à Asnières.
pour M. Quéro, rue de Grenelle et Bd Raspail, 2ter.
M Jossin, 3, Avenue
OSSln, 63, venue dee Saint-Mandé.
amt-lYl.an e.
— M. Baillot, 82, Cours la Reine, à Versailles.
Installation d'écuries pour M. Auger, 65, avenue d'Italie.

Casernes de gendarmerie d'Alfortville, Issy-les-Moulineaux, Bourg-Ia-


Reine et Montrouge.
Hospice Favier, à Bry-sur-Marne.

1 Magasins pour M. Fanien, 30, rue de Chabrol.

LESOURD DE BEAUREGARD. j Deux immeubles pour M. Carteret, 18 rue Chalgrin.


Deux immeubles pour Madame L. Thomas, rues Charles-Laffitte et
Jacques-Dulud, à Neuilly-sur-Seine.
Immeuble pour MademoiselleAdrien, avenue de Wagram.
Immeuble pour M. Hubert, boulevard Flandrin.
- - M. Hubert, boulevard de Courcelles (Voirplanche 96).

(
1

LITOUX(J.)etFOURNIER(A.)~
LITOUX (J.) et FOURNIER (A.) {i
Hôtel Photo-Club,
tel pour le P^hoto-Club, ,
J Hôtel pour Madame Aguet, 184, boulevard Malesherbes (Voir pl. Qi).

es Mathunns,
des
44, rue d,

]
HTTô^
I Deux maisons de rapport
pour M. Hersent, rue de Normandie, à Asnières.
I Transformation du Château de Lartoire,
pour M. Cousin, aux Essarts-
le-Roi.

î
Magasins pour M. Demarcay, 26, avenue de la Défense, à Courbevoie.
Ateliers pour M. E. Plichon, 56, rue de Lourmel.

pour MM. Le Voisvenel et Loup, 135, rue Saint-Martin.

LE VOISVENEL u., j
1mmeubles -— M. Chevallier, 88, rue Rébeval.
I - MM. Christophe et Delamarre, place Victor-Hugo
(Voir planche 76).

®
ij
L'HUILE (F.) o. Ateliers pour l'Association des Ouvriers en Voitures, 25, rue Lagille.
LACAU pèreetflls. Maison de campagne, à Antony, pour M. Jomain.
Ateliers pour M. Jomain, rue Brancion.
Ateliers pour M. Chaumet, 51, boulevard Montmorency.

LANGLOIS (E.) U, Maison de rapport pour Madame Béquet de Vienne, 9, rue Galvani.

Immeuble pour la Société Civile des Buttes Chaumont, rue Galvani.

]
(
LOBROT
Immeuble pour M. Sartore, 6bi8, rue Galvani.

LOISEAU
(R.)i.« 1 Immeuble, 50, rue de Maistre.
Magasins pour la Société de consommation « », 17, rue
L'Egalitaire de
( Sambre-et-Meuse.
MM.

LOUVEL | Divers travaux à la Compagnie Parisienne du Gaz.

Maison
LOUVET (Al.) * Grand Palais des Beaux Arts aux Champs-Elysées.

I
de rapport pour M. Alvergnat, 5, passage Corbeau.
MADON (P.) (J
Maison de campagne pour M. Goussard, rue du Lycée, Sceaux.

, (Ateliers garage pour la Société «L'Electrique», Jean-Goujon


17,, rue

o.,c.Ibl ~, c. *
MARCHAND (H.) o. ( ,
Agrandissement de l'usine de pianos Erard, 112, rue de Flandre.
MARCHAND
a ameveuve
mmeu e pour Madame veuve Parmentier, 5, rue Paillet.
et LEPRINCE (
,
I Casernes de gendarmerie de Saint-Ouen, Suresnes et Clamart.
MARNEZ (L.) I.Q Immeuble pour Madame Barrault, 17, rue de la Procession.
Bâtiment du Génie Civil à l'Exposition de 1900.

MARQUET (L. P.) Maison de rapport pour M. Bloudeau, 6, rue au Lard.

pour M. Gervais, 6, impasse l'vlontlouis,


Immeubles
Imineiib les
MARTIN (Louis) ( —
M. Thiéry, 194, rue de Paris, à Montreuil.

1.»J
Garde Meuble, 192, avenue de Neuilly, à Neuilly.

(J.).

(
MARTIN (J.) Immeuble pour M. J. Figarol, 135, rue Falguière.

.,.
MAUGER t Immeuble pour M. Guyot, 14, rue des Haies.

MAYEUX (A.),.,..,.,. j Travaux divers pour M. Heuer, à La Fère-en-Tardenois (Aisne).

(,.
j Agrandissement de l'Ecole Normale supérieure, rue d'Ulm.

(E.).
MAYEUX(H.)*,I.Q

Immeubles pour Madame Gauvenet Dijon, rues Réaumur et d'Aboukir,


MENUEL (E.)
53, et rue Leroux, 9.

ÈS
MÉROU

MÉW
(P.-J.)

(Ch.)
(Ch.) *, Q. o.Jl
a. o, >£
j

(Í.
Immeuble pour M. Chalvet, 5, rue Lécuyer.
| Palais des Congrès et de l'Economie sociale à l'Exposition de 1900 (Voir
e
~) aizch, e 42
pane 42 )).
pour M. L.Marcelot, 30, boulevard Saint-Marcel.
Immeubles
ITTtiTxetibles
- M. G. Marcelot, 5, rue des Filles-Dieu.
MIROUDE(P.) 0 .,..,.,., <
1
-

M. P. Miroude, 140, rue de Courcelles,
M. Mercier, 20, rue Pierre-Guérin.
Maison d'habitation et magasins pour M. Decour, 41, rue Joubert.

, , ,
(L.).-
MOLIÈRE. j Immeuble pour M. Verdier, 168, rue du Faubourg-Saint-Denis.

Magasins
(a, eval„loi.
MONDUIT (Paul) *,

MONIER LT erret.
1. U
<

s-PT3
Travaux divers à l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.
pour M. Lespagnol, 65, rue de Courcelles et 17,
,
rueRivay,

.-.
MONTEIRO (José Luiz)
(] Pavillon du Portugal
0
à l'Exposition Universelle de 1900.
Colonies portugaises à l'Exposition
, Universelle d,e 1900 (\01.1.p1i1
T *4.).J)-
-
MM.

MOREAU (Math.) i. 41 Travaux divers pour M. Bertrand, 7, rue Meynadier.

MORIZE (J.) Casernes de gendarmerie des Minimes et de Charenton.

Hôtel pour M. et Madame Tossizza, 15, rue de Lubeck (Voir pl. gj).
Université de Paris, agrandissement du P. C. N., rue Cuvier.
Reconstruction de la Sorbonne et échafaudages de l'église de la Sor-
,I.Q.
1

NÉNOT (H. P.) bonne (Voir planche35>'


*,
c. <
Immeuble pour la Compagnie «La Nationale »,rue des Mathurins et rue
de l'Arcade.
«
Immeuble pour la Compagnie Le Nord », rue Le Peletier (Voir pl. 94),
rue Chauchat et 23, quai d'Orsay.

NESSI (L. P.) 1.y< [

[
Groupe Scolaire, 40, rue Manin.
Usine de la Compagnie Edison, à Saint-Denis.
Ateliers de Madame Laloue-Bernet, 56, rue du Faubourg-Poissonnière.

NICARD (H.) fi,


Q.,.,., s ]
'Ii
Laboratoire du Comité consultatif d'Hygiène publique de France, 52,
boulevard du Montparnasse.

(V' planches
(Voir ')
Etablissement de MM. Sollier et Cie, 147, route de Versailles, à Billancourt
pl l 101 à 105).Entreprise
E t "1
générale.
| Ateliers pour M. Lejeune, 2, passage Saint-Sébastien.

j Travaux divers pour M. Frézier, 222, rue du Faubourg-Saint-Martin.

<
NIERMANS (E.) *, , , ,,., Transformation de la brasserie Pousset, boulevard des Italiens.
NIZET I. Q, et GIROD Ateliers pour M. Martin Saint-Léon, 4, rue Huygens.

*., ,, ,.,1 Etablissement pour la Société de patronage des libérés et des détenus,

(planches
NORMAND (Alf.)
(Alf.) *
rues Michel-Bizot,des
( d Menmers etde d Gondi.
G d' -

OLIVIER (L.)..,..,.,.,.,., j Moulins de M. L. Loir, 247, rue de Crimée.

( Pavillon de Bosnie-Herzégovine à l'Exposition universelle de 1900 (Voit


PANEK °
46 et 47).

( 73, rue des Maraîchers.


PAPPERT (E.)*,U,.,., lmmeub es pour M. Gariot. 6bU et il, rue des Récollets.
<
1 1
- M. Doloir, 97, rue de Belleville.
103, rue des Pyrénées.

PASCAL (J. L.1 c.$<, 1.& | Agrandissement de la Bibliothèque Nationale.

PAULIN (E.) o. *, J. #
1.
U..,.) (
C
Ministère des Travaux publics (Travaux importants).
Pavillon pour M. Morot, II, rue Wéber.

Q{
j Asile de vieillards protestants, 41 et 43, rue des Buttes.
Temple protestant, rue Lannois, à Levallois-Perret.
PAUMIER (Félix)
j Maison d'habitation, 31, rue de Cormeilles, à LevallOIs-Perret.
Maison de campagne pour M. Vernes, à Chaville (Voir pl. 108).
MM.

Hôtel pour la Société La Préservatrice,"18, rue de Londres.


PELLECHET (A.)
iT-MJETtiT-JTL~TC~~tJnjL~
Eti ~~A (
Magasins pour MM. Vilmorin et Andrieux,115, rue de Reuilly.

Institut Zander, rue d'Artois.


Immeuble pour M. Pellier, 7, rue Chalgrin.
!
Reconstruction du Pavillon d'Armenonville, au Bois de Boulogne.
PELLISSIER(Bruno)o Usine pour M. Guiet, rue Danton, à Levallois-Perret.
Usine pour la Société de Constructions de Voitures et d'Automobiles,

1
71, rue des Arts, à Levallois-Perret.

Il
PÊNE (L.). j
Immeuble pour M. Rivière, 81, boulevard Gouvion-Saint-Cyr.

Immeuble pour M. Boulic, 29, rue du Commerce.

pour M. Hanin, 22, rue Croulebarbe, à l'Entreprise

PERRONNE (Ed.)
1
Immeubles générale.
pour M. Boutin, 50, rue Vanneau, et 84, rue de
Sèvres.

PERS (L.). (

(
Fondation Vallée, à Gentilly.

Immeuble de rapport pour M. Vogelsperger, 42, rue Taine.


Magasins pour M. Pierrain, 26, rue des Boulets.

j Trois immeubles pour M. Paix-Séailles, rues de la Clé, du Puits de l'Ermite,


et 278, boulevard Raspail.
(Théo). l

a
PETIT < Immeuble pour M. Sergot, avenue Alphand, 8.
I Immeuble
pour M. Deleros, rue Ravignan, 28.
Immeuble pour M. Allilaire, rue Rosa-Bonheur, 8.

PETITGRAND.,.o. j Surélévation du Lycée Janson-de-Sailly.


PHILIPPON (A.) | Immeubles, rue Fourcroy et rue Desrenaudes.

PHILIPPON (J.) Dispensaire antituberculeux des Associations ouvrières, place Dupleix.

Hôtel pour Mademoiselle Lozouet, boulevard Victor-Hugo, à Neuilly.


Mademoiselle Lozouet, 176, boulevard Haussmann.

*.
M. Desprez et Mademoiselle Richer, boulevard de Cour-
I celles et rue Fourniol.
M. Lepeu, 36, boulevard Ménilmontant.
Deux immeubles pour Madame veuve Regnault, rue Beau-
PIERRON o. Immeubles bourg et impasse Bertrand-rue du Pré St-Gervais et
J rue Thierry.
Deux immeubles pour MM. Bournonville et Gadaud,
m, boulevard Ménilmontant.
Quatre immeubles pour MM. Lecouteux et Garnier,
54 à 60, avenue de la République.
Surélévation de l'immeuble de M. Broca, 133, boulevard Saint-Germain,
et rue du Four.
PIERRON
MM.

o.

POCHEVILLE q
ci

POIRIER (G.)

POIVERT et
i )
DUPONT.
( Quatre maisons de campagne pour M. Maggiar, à Vaucresson (Seine-et-

)
(
(

[
Oise). (Voir pl. 106, 107 et no.)
Ecoles" 185, rue St-Denis.
Etaiements pour le percement de la rue Réaumur.
Funiculaire de Belleville, (divers travaux.)
Magasins et usine pour M Lemoine, 21, rue de Lappe, et 21, avenue
Sadi-Carnot, à Ivry-sur-Seine.
Ateliers pour MM. Lecouteux et Garnier, avenue de la République, 54.
Usine de caoutchouc pour MM. Bapst et Hamet, 34 et 42, ruePiat.
Classe 32, au Champs de Mars
Classe 32, Annexe de Vincennes
>
;
pour l'Exposition Universelle de 1900.

Maison de rapport pour M. Saget, 12, rue de l'Assomption.

Campanille du nouvel Hôtel de Ville de Sens (Yonne).

PONSOT (A.) 1 Lavoir pour M. Hachin, 17, rue Duhesme.


POUSSIN (H.) j Groupe de Prisons de Fresnes (Voir pl. 39 et 40).

(H.).
(E.)

(
PRIGNIAU | Immeuble, 207, rue de Vaugirard.

[ Ecole professionnelle de jeunes filles, rue d'Abbeville.

<
QUELLAIN
1 Ecole maternelle, 113, rue Championnet.

RAGACHE (H.) Q (

( diLa
I)TlVÏÏ,6ltbl&S (
(
pour M. E. Delost, avenue de Suffren.
— Madame veuve
Soupe populaire,rue d'Alleray.
Fontaine, 14, place de Vaugirard.

Immeuble pour MM. les héritiers Lagille, 22, rue de Lévis.

(S.)<
RAIGHASSE (A. D.) j

( 1 pour M. Le Pelissier, rue de la Montagne-Ste-Geneviève.

.,
Immeubles Moisson-Desroches, à Bou-
RANÇON — M. Rousseau, 14, rue

o.e
f [ locrne.
—O

Q.,
RAULIN (G.) o. * Salle des Fêtes de l'Exposition de 1900.

REDON (G.) t Palais du Louvre et des Tuileries (travaux d'entretien).

( Hôpital des Contagieux, à la porte d'Aubervilliers.


RENAUD (F.) ,
I. Q, £ o. qo
] Hôpital St-Antoine. (Importants travaux)
( Hospice Lenoir-Jousseran, à St-Mandé.

Caserne de gendarmerie de Clichy.


RENAUL
RENAULTT(J.) 1.9
1.
Caserne de gendarmerie d,,AAsni-eres.
C
J Immeuble pour M. F. Gallice, 131, avenue de Neuilly, à Neuilly-sur-
RÉVILLION (G.)
(vG.)
( S
Seme.
ne.

ROUYER j Mairie du Xe arrondissement. (Voir pl. 36 et 37.)


()-- )
MM.

RAMEAU, Ingénieur. | Ateliers de MM. Mildé et Cie, rue Deguingand, à Levallois-Perret.


RENAUDON (L.) j Immeuble pour M. Fontenoy, rue Vauthier, à Boulogne-sur-Seine.

RICARD (
Maison de rapport pour M. David, 9, rue de Madrid.
pour Madame Demont, rue Poncelet.
RIDEL (A.) '*. —
{ Palais de l'Industrie de Laval (Mayenne).
f Ministère des Finances (Importants travaux).
Construction pour la conversion du 4 1/2 0/0.

RISCHMANN (J.). - -
< Bastion 11,boulevard Davout.
! Hôtel pour M. Mauguin, 5,
- du 3 1/2 0/0.

rue de Prony.
Magasins pourM. Branger, 5, rue Cambon.

Q
Ateliers pour M. Fillion, 8, rue du Pilier, à Aubervilliers.

RIVES (A. G.)


o. i, c., o.
*, 1. Q, , o.
>11 Immeub les
1
]
pour M. Mazet, 25, avenue Niel.
Deux pour M. Hess, 15, rue des Plantes.
| Divers travaux pour l'Administration générale de l'Assistance publique.
(A.).
ROCHET (J.) 1.

1]|
{ Immeuble pour M. Rousseau, l, rue du Dôme, et rue Lauriston.
ROUSSEAU j

1.0
q
ROUSSEAU (G.) j Deux hôtels pour M. Monduit, avenue des Ternes.
ROUSSI (G.) Caserne de gendarmerie de Montreuil-sous-Bois.

ROUVILLE j]
Immeuble pour la Compagnie d'assurances Le Phénix ",
rue Réaumur.
Travaux divers pour la SociétéLa Soie.*1159, faubourg Saint-Denis.
ROY (L.) &, 1.
| Eglise Saint-Antoine, rue Traversière. (Voir pl. 60).
( Marché aux bestiaux et Abbatoirs de la Villette. (importants travaux)
! Consolidation de la mairie du XIX. arrondissement. (Voir pl. 38.)

ROZIER (R.) o.'o"'o" .,. Ecoles de garçons, rue Barbanègre.


Caserne de pompiers, rue de la Mare.
Immeuble pour Madame Leguet, 40, avenue de Choisy.
Maison de campagne pour M. Delye, àVilliers-sur-Marne.(Voir pl. 114.)

SAINT-ANGE (E.) 1.9 j

j
Maison de campagne pour M. Desjardin, à Bellevue.
Modifications à l'immeuble de Madame Morel, 51 et 53, rue d'Aboukir.

Immeuble pour Madame la comtesse de Fleurieu, 73, rue Caumartin.


Travaux divers au château de Maison Blanche, à Gagny (Seine-et-Oise).
Maison de campagne pour M. le docteur Jamain, sente des Dames, à
Ville-d'Avray.
I MM.Camille
Ecuries et remises de et C1*, avenue de St-Ouen, rue Ordener
et rue Lamarck.
SAULIER (L.) Hangars pour M. A. Duhot, 28, rue Morard.
SALADIN
SALADIN
MM.

(Henri)
(Henri)

SALARD (G.)

SAUFFROY (A.)

SAUGER (R.)
j
« S.
cÇo
SCELLIER DE GISORS

SCHMIDT (F.)
jG
)^oectl-orl

0.
|
pour

(
Hôtel M. Gény,
rue de Chateaubriant (Entreprise générale).
tunisienne à l'Exposition de (voir-planches
Modificationdesmagasins de M. Esders,
Ecole J.-B. Say, nbis, rue d'Auteuil.
1900

Caserne de sapeurs-pompiers, rue Blanche.


Ecole de garçons, rues Laugier et Fourcroy.
Brasserie de la Nouvelle Galia, rue Sarrette.
Ecole de garçons, 17, rue Turgot.
48,4g et 50).
88, rue de Rivoli.

Dépôt central du matériel des postes et des télégraphes, 73, boulevard


Brune.
Divers travaux à l'Exposition de 1900.

Hôtel pour M. le Docteur Evans, 185 et 187, rue de la Pompe.


Hôtel et ateliers pour M. Bouchard, 47, rue Lauriston.
Immeuble pour MM. Fougerolle frères, 65, avenue Victor-Hugo (Voir
planche 78).
- M. Luce, 10, rue Michel-Chasles.
- M. Bloch, 146, rue de Courcelles.
- M. Baillot, 6, rue Marguerin.
- M. Pujos, 5, rue Georges-Ville.

- M. Delassue, 58, cours de Vincennes.


- M. Mcrizot, rues Focillon et Leneveu.

- M. Salvanhac, rue Armand-Carrel, II.

- M. Cosseron, 73, boulevard de Grenelle.


- MM, Marcot et Paccoud, 53, et 55, rue Rodier.
- Madame veuve Lelong, 39, avenue de Saint-Mandé.
M. Montassier, et 16, rue Théodulc-Ribot (Entreprise
-- 14
générale) (Voir planches 73, 74, 75).
SÉLONIER -.--"--_.- - M. Verbouwe, 2, avenueIngres.
— la Société « Les Charpentiers de Paris », 3, avenue
Alphand (Voir pl. 80 à 82) (Entreprise générale).
— M. Blondel, 36, avenue de l'Observatoire et 39, rue
Denfert-Rochereau.
- MM. Fender frères, rue de la Bidassoa, angle de la rue
Boyer.
- M. Chagnaud, 279, rue Saint-Honoré.
- M. Laborderie, 25, rue Priant.
- M. Sélonier, passage de l'Elysée-des-Beaux-Arts et rue
Leneveu.
- M. Quément, rue Focillon, 6.
- M. Deflandre, rue Georges-Ville.
- M. Durel, 15 et 17, rue Henri-Martin.
Villa pour M. Sélonier «La Lézardière », à Varengeville (Seine-Infé-
rieure) (Voir pl, 118).
MM.

SCHRŒDER (P) j
t
Maison de rapport, 249, rue dess Pyrénées.
yrenees.
, ,

egumgan,à Levallois-Perret.

<
SELLERIER (E.) j Ateliers de MM. Mildé et Cie ,rue Deguingand,
, u erret.
a --eva OlS-
Palais National de la France à l'Exposition de Saint-Louis.
lerre
SELMERSHEIM (Pierre) <
",

|
( Maison Moderne rue Charles-Laffitte, à Neuilly-sur-Seine.
SERGENT (René) 1. Q j Ateliers de MM. Mildé et Cie, 60, rue Desrenaudes.

SIBIEN(A.)Q.. o. ",,"
i Ecole Bossuet,

ITmmeubles
j
l
rue Madame.
51,
1 Plusieurs immeubles pour la Cic « La France », rues des
roc an r; ues
Moines, Lemercier et Brochant; rues Etienne-Marcel
Jenne-IY arce et
Montmartre, 82, avenue Parmentier; et avenue
Henri-Martin et rue Decamps (Vair planche67).
et

Sébastopol
Agrandissement
., Q, w, o. ,
Immeuble pour M. Prainville, 8, rue Mcrcœur.

S 'b
des magasins de la « Chemiserie Spéciale », boulevard
1 et succursale rue de la Gaîté.

jpour
Ateliers de MM. Bailly & Cie, 75 et 77, rue Dutot.

SIMON (P.) Q.,.o.o'" Écoles de Villeneuve-le-Roi (Seine-et-Oise).

SINELL (G.)., - J Deux immeubles pour M. Engel, 91, rue du Cherche-Midi.

SOTY* et TONDU Immeuble pour M. Guyot, 55, rue Notre-Dame-de-Lorette.

SOTTAS (J.) u Immeuble, 59, avenue de La Bourdonnais.

SOUCHERT(Th.)
h.)' oQ .,.o .., /e
Immeub les (
-
M. Doyen, 39, boulevard d'Italie.
la

.,
SOUCHER
SOUCHERf' /<~
M. Vervoitte,34,ruede Chine.
<

SOUDÉE

STEL CA.).
Q

(
Écoles, rues Beaubourg et Chapon.
Immeuble pour M. Abonnât, 26, rue Ernest-Renan, à Saint-Ouen.
Hôtel pour Madame Hériot, 41, rue de la Faisanderie.

I
|

planche
TERSLING

(J.).
TERSLINGo -o, Écuries
, et remises de l'hôtel de Madame Hériot, 27, rue Théry.
Immeubles, place Victor-Hugo, rue Boissière et avenue Malakoff (\vir
THÉVIN<J->
THÉVIN

o.#,o
l h 77).
J

THOMAS (Al.) ) Palais des Beaux-Arts, avenue des Champs-Élysées.

(L.) (|
pour M. A. Baratin, 5, 7 et 9, rue Etienne-Marcel.
THOUMY
(
b les

Ateliers pour M.
-Desclers,
M.Bruin,12,rueChevert.
10, avenue Rachel.

TONDU (V..)
TOUGARD DE BOISMILON

TRAIN (R.) ) 1

(
Immeuble pour M. A. Guyot, 17, rue d'Avron et 2, rue Planchat.
École de filles, passage de l'Élysée-des-Beaux-Arts.
École de garçons, 4, rue de Florence.
École de garçons, rue de Musset
École maternelle, rue du Point-du-Jour.
TRÊFOND
MM.

TRÉLAT (G.)*,I.Q
j
JImmeuble I

(
Immeubles pour M. Le Héron, 25, rue Grange-aux-Belles.
Agrandissement du Lycée Carnot, 145, boulevard Malesherbes.
pour Madame Durand-Claye, 4 bis, rue Alfred-Durand-Claye.
Classes I, II et III à l'Exposition de 1900.
! École Braille à Saint-Mandé (Importants travaux).

ULMANN (E.) *. "o.,., < Écoles communales, rue de Marseille.


Ecole de garçons, rue Flocon.
Institut départemental des Sourds-Muets à Asnières (Importants travaux).
UMBDENSTOCK~,!
et BOUVARD Q
~c.~,o.
o. >D
(( Maison de famille de l'Exposition de l'Habitation de 1903. (Voir pl. 56).
Divers travaux pour l'Exposition de Saint-Louis de 1904. ( Voirplanche 57).
( Immeuble pour M. Guerbois, 45, rue Guersant.

VALEZ (J.) 1. Q
11 ..,.,. (
Maison de camFpagne, à Bourg-la-Reine.
&
Orphelinat Prévost, à Cempuis (Oise).
Casernes de Gendarmerie de Saint-Denis, Nanterre et Les Lilas.

*,Q,o s! Ateliers de la « Société L'Électrique », rue Jean Goujon.

,.o.,..',
VARCOLLIER (L.) Divers travaux au Palais des Mines et de la Métallurgie à l'Exposition
( de 1900.

<
VASSEUR(P.). Maison de rapport pour MM. Ponceau et Vasseur, 12, rue Rosa-Bonheur.
f pour M. Besnard, 17, rue Guillaume-Tell.
I
— Madame Peigné-Crémieux, 117,
boulevard Pereire.
VAUDOYER (A.)
j
Hôtels J
( - -
88 à 90).
- rueAmpère,(voirplanches

Pavillon du Luxembourg à l'Exposition de 1900. (Voirplanche44).

VÉBER (F.) Q., o


(

(
j
!
Immeubles
- à < f
V

j
[
pour M. Gerboulet, 33, rue du Surmelin.
— M. Brion, 74, route


M. Dubois, Gentilly.
de Châtillon, à Malakoff.

M. Pivert, rue Letellier.

C
Deuximmeubles
pour M. Toutry, 16, rue Boursault.

(
VERDONNET (A.) ~,'
Q
o.
o,"
Immeubles )<
(
- M. Plassat, 17, rue des Gatines.
M. Verdonnet,68, rue Boursault.

VERGNAUD 'o.) ( "d


,
pour M. Tesnier, 98 et 98 bis, rue du Cherche-Midi.
Ma0gasins pour la Société coopérative de Consommation
neuse „ rue d,eMAf t. '1
1 ont.reuil.
La Moisson-

(Immeuble
VILA (F.)

|
École de filles, 13, boulevard Richard-Lenoir.
VIONNOIS (F.) Garde-Meuble des Champs-Élysées.
VIGNEULLE (F.) 1 & Groupescolaire rue des Epinettes.
pour M. I. Grouvelle, 71, rue du Moulin-Vert.
WAGRET (E.) «

YVON (Maurice), o.
ZOBEL (Henri)
1. c. jj
Ateliers pour MM. Grouvelle et Arquembourg, rue des Plantes.
Casernes de Gendarmerie de Levallois-Perretet d'Arcueil-Cachan.
Ecole Saint-Joseph, 23, boulevard Beauséjour.
TRAVAUX DIVERS EXÉCUTÉS
SOUS LES ORDRES DE MM. LES ARCHITECTES :
MM: MM : MM :
ALLAIN (A.) DORIDOT (L.) MACQUIN (A.) >.
ARCHIER (L.) DUBOISD'AUBERVILLE (M.)» MARCHEGAY (G.)
o.
~i. »,c.
ARNAUD (Ch.) DUBOURG (A.) ..:..
MARTELLIÈRE (P.)
DUPREZ (Ch.) I. Q.
MAZEROLLE, (Ingénieur).
BALLIÈRE. MICHELIN (F.)
BARTHÉLEMY (G,) i. EMERY ~(N.)U. MONTEL (E.) O. ~i. Q.
MOYAUX (C.) o. *, I. ~Q.
BEAUDOUIN (A. V.)
BERTRAND (H.) Q, FAURE DUJARRIC (L.) Q
BLIAULT (E.) ~Q. FARCY (G.) I. ~Q.
NAVETTE (G.)
FAROCHON (P.)
BIEHLER (J.) Q, NÉEL (L.)
BLANCHARD (E.) o. FOUCAULT (R.)
BLANCHET (E.) FOUQUÈ (H.)
BOBIN (P.) I, i-
~Q, FOUQUIAU ~(P.)*. PELLETIER (J.)
BOITEL. FORT(L.) PICHON (Ch.)
BREY(A.L.) PINAT.
BROUSTET (J.) GARNIER (E.) Q. POUPINEL (M.) ,*, I. ~Q, B ,
BLONDEL (Ch.) ~Q,o. GAUTIEZ (P.) POUTREL et MATHIEU.
GÊLORGET.
GENUYS (Ch.) *, I. ~Q.
CALEMART. GENTIL (A.) V. REPOSEUR (E.) I. »
RIVIÈRE (A.)
CAVEL (F.) *,Q, GLAIZE (F.)
CLÉRET (E.) I » ROBERTY.
GRIGNARD (H.)
ROUSSELLE.
CHAIZE (M.) ~Q. GROSEILLE (G.)
CHARBONNIER (E.) GROSSET-MAGAGNE (G.)
CHAUVIN, (Ingénieur) SALVAN (L.)
CHEVALET (J.) O. HEUBÈS (Ch.) I. Q.
COIC (M.) I. ~Q. HODANGER (M.) ~Q.
HAIGNERÉ. (Ingénieur). de TRAMASURE.
COLLE (A.) ~Q.
TRONQUOIS (A.) U.
COLMÉ, (Ingénieur).
TROPEY-BAILLY ~*
CRÉPIAT (E.)
JANDELLE (E.) ~U. TRUDON (E.)
JANTY (E.) *, ~Q,>D.
JACQUETELLE.
DATESSEN (E.) I. Q.
DELÉLO (G.)Q, I. VALLOIS (F.)
VAUDREMER c. *,1. ~Q.
DELAHAYE (G.) LAFON (A.) #. VERNOUILLET (Z.) ~U.
DEMIERRE (D.) ~i. o LANDRY (Th.) U.
VOGEL (J. B.)
DEZERMAUX(G.) i. ~0, * LEBLOIS (A.) ~Q.

DIGNY. LEFOL (C.) ~Q.

DIONIS DU SÉJOUR (M.) LOUZIER (St-Anne) *) U. WAGRET ~u.


EfiTEPISE
DES

TRAVAUX DE L'ÉTAT
des Ministères
des Finances — des Travaux Publics — de l'Intérieur
de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts — du Commerce
et de l'Industrie — des Postes et des Télégraphes
des Colonies, etc.
des Bâtiments Civils et Palais Nationaux
Département de la Seine
fVililiE DE PARIS
des Administrations :
Générale de l'Assistance Publique; du Mont-de-Piété
q

des Compagnies de Chemins de fer; Compagnie Parisienne du Gaz


Compagnies d'Assurances
Travaux Particuliers, etc.
PRINCIPAUX
ÉDIFICES PUBLICS

NOMS Adresses où les Travaux ont été


exécutés
MM. LES ARCHITECTES :
ACADÉMIE DE MÉDECINE (Travaux divers). Paris. H. BELOUET I. Q.
ARC DE TRIOMPHE DE L'ETOILE (Echafau-
restauration).,.,.,. - P. ESQUIE *

,
dage pour la
CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS-
ET-MÉTIERS (GalerieVaucanson)
- A. GERHARDT *, Q.

(Entretien)V.BLAVETTEO.1.O. £ C.
-
CONSERVATOIRENATIONAL DE MUSIQUE

RESTAURATION)—H.P.NÉNOTC.*,$,I.».
ECURIES DE L'ALMA (Entretien),
EGLISE DE LA SORBONNE (Echafaudage
pour la
I
Ch. BLONDEL Q, o. £
I

-
EGLISE SAINT-ANTOINE (Travaux neufs).
EGLISE SAINT-SÉVERIN (Echafaudagepour la res- I I
L. ROY *, I. Q.
I
, -
tauration)
EGLISE SAINT-GERVAIS (Echafaudagepour la res- I
(C.)ETNIZET Q, I.
F.GLAIZE.
£ |

II
TAURATION)—CLAËS
HOTEL DE VILLE DE SENS (Campanille)..- J. DUPONT et POIVERT.

II
à Sens (Yonne).
IMPRIMERIE NATIONALE (Travaux divers). Paris.
XMAIRIE DU X' ARRt (Travaux
neufs). -
Ch. DIDEROT I.
ROUYER, Architecte.
Q.
I

XIXe ARRt I I

(NOUVELLES
MAIRIE DU (Gros étaiementspour la
R. ROZIER, Architecte. I
MUSÉUM D'HISTOIRE NATURELLE
GALERIES
ET ENTRETIEN)
travaux).
PALAIS DE JUSTICE (Gros
—-
O. V. BLAVETTE
DAUMET c. 'f, P
I. Q, O., C.
TEMPLE DES BILLETTES (Echafaudagepourla I
tauration)
res-
- CLAES (C.)
réparations).
THÉATRE NATIONAL DE L'ODÉON (Grosses I
- BARTH O. Q.
I

neufs).
THÉÂTRE NATIONAL DE L'OPÉRA-COMI-
QUE (Travaux — L. BERNIERO. *.

travaux).,.
UNIVERSITÉ DE PARIS P. C- N. (Importants
- H. P.NENOTc,*,0,1.Q, ÀC
I

LYCÉES, COLLÈGES, GROUPES SCOLAIRES ET ÉCOLES


LYCÉE VICTOR HUGO (Travauxneufs)

-
-
-
-
-
LAMARTINE
Louis LE
FÉNÉLON
MONTAIGNE
GRAND

CONDORCET (PETIT)

- CONDORCET divers).
o.
(Travaux
-.
-
-
-
(Travauxdivers).
27, rue de Sévigné.
129,rue du Faub.-Poissonnière
123, rues St-Jacques
45, rue
17,
et Cujas.
St-André-des-Arts.—
rue Auguste-Comte.
61,rue d'Amsterdam.
8,rue du Hâvre.
A. de BAUDOT o.
BICHOFF.
Ch. LE CŒUR *,

-
A. SAUFFROY
--

,
efc.

i. U.

- JANSON DE SAILLY (Surélévation). 106, rue de la Pompe. PETITGRAND.


- CARNOT (Travaux divers). 145, boulevard Malesherbes. G. TRÉLAT. *, I- Q.
J. DE PERTHES,
INTERNAT DORIAN (Construction neuve). 72, avenue Philippe-Auguste.
ECOLE J.-B.3aY(Agrandissements)11'>is,rued'Auteuil G. SALARD
-.
-.
-.
-.
--.
-.
-.
-.
-.
divere) I
!

-



-
-
-

-
-
-
-

-
-
-
-
NOMS

COLLÈGE ROLLIN (Travaux

GROUPE SCOLAIRE (Travaux

-
ECOLES DE FILLES

-
-

ECOLES DE GARÇONS (Travaux

-
-
-
-
divers).,

-.
ECOLE PROFESSIONNELLE -DE FILLES (Tra-
vauxneufs)
dO de

-.
-.

-.
(Travauxdivers)

-.-.
neufs).

-..
(Travaux

ECOLES DE FILLES ET GARÇONS (Travaux

-
ECOLES MATERNELLES (Travaux

-
-
-
-


do

neufs).

divers).

,,

-
divers).

-.
-,
,
Adresses où les Travaux ont été

35,

v
exécutés

12, Avenue Trudaine.

20, rue Fondary.


12, rue d'Abbeville.

rue de l'Amiral-Roussin.
40, rue Manin.
36, rue de Tourtille.
103, avenue Gambetta.
8,rue Quinault.
11, rue Lacordaire.
82, rue de Ménilmontant.
32, faubourg Saint-Denis.
179, avenue Parmentier.
77,
7,
rue du Mont-Cenis.
rue Antoinette.
6 et 8, rue de Louvois.
8, rue des Vertus.
4, rue de Florence.
20, rue de Musset.
40, rue des Pyrénées.
77,
10, rue Paul-Baudry.
29, rue Lamarck.
19, rue Sambre-et-Meuse.
13, rue Richomme.
7, rue Barbanègre.
16, rues Laugier et
15, rue Turgot.
17, rue de Marseille.

7, rue Flocon.
3, rue
4, rue
Vitruve..
Fessart.
-

154, faubourg Saint-Honoré.


30, rue Rodier.
113, rue Championnet.
12, rue Chaptal.
25, rue Beaubourg.
2, rue Veauvenargues.
E.

Fourcroy

21, rue des Petits-Hôtels.

j
}

I
)

)
(
(

(
I

j
j

1
p.

O.
MM. LES ARCHITECTES

A. SAUFFROY OE-',EO-4.

E. CALINAUD i. 0.
E. QUELLAIN.
J. DE PERTHES*.
L. P. NESSI 1. q

P.
LATOUR.
LANGLOIS.
E. CALINAUD
CA.L_INAaU__D

E. QUELLAIN.

GION *.
A. GRÉGOIRE u.
R. TRAIN.
1. ».
i. u.

O. COURTOIS-SUFFIT*, o.>£

COURTOIS-SUFFIT 0.bD
rue de la Tombe-Issoire. J. DELAISSEMENT.
A.
DURAND.

E. QUELLAIN.

A. SAUFFROY OE-I.
R. SAUGER *, U.

E. ULMANN *.

R. ROZIER.
6,rueJean-FrançoisLepine.JJE.vlUJiax.LiA»iTrT»i.
F L' E QUELLAIN
ROUSSEAU.
ALDROPHE.
E. QUELLAIN.
A. SAUFFROY
SOUDÉES.
E. ULMANN *.
,
:

I
NOMS

- Adresses où les Travaux ont été


exécutés MM. LES ARCHITECTES :

)
ECOLES MATERNELLES (TravauxDIVERS) 56, rue d'Orsel. E. ULMANN *.
-
divers).:.
27, rue du Télégraphe. R. ROZIER.
ECOLE NLE Supre D'INSTITUTRICES (Travaux I
à Fontenay-aux-Roses. Ch. LE CŒUR #?,i. U.
— LE PELETIER DE SAINT-FARGEAU à Montesson. POUSSIN.
(Travauxneufs)



COMMUNALES (Travaux

BRAILLE
-., neufs). à Villeneuve-le-Roi.
à Saint-Mandé.
P. SIMON
E. ULMANN *.
Q.

BATIMENTS DES CONTRIBUTIONS INDI-


RECTES (Entreprisegénérale)..
BATIMENTS POUR
SERIE (Entreprise générale)
B ATIMENTSPOUR LE SERVICE MEDICAL.
BT-V

(Entrep. G'")
CONCOURSUNIVERSEL HIPPIQUE

CINQ BUREAUX DE POSTES ET DE TÉLÉ-


EXPOSITION UNIVERSELLE DE 1900

:
BOULANGERIE-PATIS-

,Champ
,
Champ de Mars.

Mars Trocadéro,
Champ de Mars, Trocadéro
Esplanade des invalides.
à Vincennes.
Av: La Bourdonnais, Cours la )
{(
L. SORTAIS

O.

L. VARCOLLIER *Q
I.
1f4,
, ,

A. CHANCEL i. Q,
0, c.>£(.

COURTOIS-SUFFIT0.OE-4.

o. i.
Reine, Av. de Suffren, Troca- > J. BOUSSARD *, i. U.
GRAPHES
GRAPHES déro, Esplanade des Invalides. )
ECHAFAUDAGES DU PONT ALEXANDRE III Champ de Mars. CASSIEN BERNARD o. et COUSIN.

S
ESTACADE DU PALAIS DES MINES ET DE
- GUYENET *, Ingénieur.

efc
LA MÉTALLURGIE (Entreprisegénérale)
ESTACADE DES INVALIDES
DUVAL.,
d" Esplanades des Invalides. -
LOUVET
ETABLISSEMENT Quai Debilly. Ed. LECQ.
GRAND „PALAISDESC^HAMPS-ELYSEES Champs-Elysees.
THOMAS o.*oDEGLANE 0.*1.Qo.1f4
GRAND ESCALIER D'HONNEUR DE LA
FÊTES

»
SALLE DES Champ de Mars. G. RAULIN o. *.
INSTALLATION DE LA CLASSE 1 (Educationet
générales). Champ de Mars. j
enseignement)(Entreprises
secondaire)
32
- CLASSE 2 (Enseignement G.TRELAT *,.1. U.
- - -
y.,
3 (Enseignement )
supérieur)
fer). deMars.
(Matérieldes cheminsde
Champ POCHEVILLE Q.
57 - delaBoulangerie-PatisserieQuaiDebilly.
- (Produits 57 (Produitsdela Boulangerie-Patisserie uai e I 0. COURTOIS-SUFFITO.
,
0.
— - ,
65 (Petitemétallurgie)..
PALAIS DES CONGRÈS ET DE L'ECONOMIE
Champ de Mars. G. HENNEQUIN Q.

SOCIALE Pont de l'Aima. Ch. MÉWÈS *, Q, >I&.

PALAIS DU MOBILIER, PARTIE MÉDIANE


DES INVALIDES.,.. f. Esplanade des Invalides. P. ESQUIE *.
PAVILLON DU LUXEMBOURG (Entreprisegénérale) Quai d'Orsay. A. VAUDOYER #.
PAVILLON ROYAL DU PORTUGAL d° -
Trocadéro.
L.MONTEIRO.
J

générale)
PDAVILLONDESC^OLONIESrP»ORTUGAISES
(Entreprise
TrOCade^rO.
MONTEIRO.
)
NOMS
Adresses où les Travaux ont été
exécutés MM. LES ARCHITECTES :

-
PAVILLON DE LA SECTION TUNISIENNE
(E„rep™rf—.)Trocadéro.H.SALADIN
PAVILLON DE LA SECTION DE L'INDO-
#,»,o.o.*c.*o.*,*.
CHINE (Entreprise
PAVILLON DE
générale)
BOSNIE - HERZÉGOVINE
- L.DECRON.
(Entreprise générale),.,.,.,.,. - PANECK
« MAISON DU RiRE Cours la Reine. )
LE « MAS PROVENÇAL » Esplanade des Invalides.
)
BRUNO-PELLISSIER
NOUVELLE CALÉDONIE. Trocadéro. A. L. BREY.
PAVILLON DU SÉNÉGAL (Entreprisegénérale).. l I
L'AFRIQUIEOCCIDENTALE.L.-DECRON.
- DE 'A 0
L'ANNAM.
L.- DECRON.

- DE
- DU HOUX DE BROSSARD 1. u o. * >D-.
- PARIS.
DU COMPTOIR NATal D'ES-
COMPTE DE à la Tour Eiffel. CONSTANT-BERNARD 1. U.
PAVILLON DE L'AGRICULTURE ET ALI-
MENTATION. Champ de Mars. G. RAULIN o. *.
PALAIS DES MINES ET DE LA MÉTALLUR-
(Parquets) U.
GIE
,
POMPIERS.
Champ de Mars. L. VARCOLLIER *,

I
POSTE DE Avenue de Suffren.
— D'OCTROI. - Cunette. 1
RenéDULONG *,U.

DELANAVIGATION. Port de la
RESTAURANT DU «PAVILLON BLEU ». à la Tour Eiffel.
SERVICE DE LA MANUTENTlO. Palais des fils et tissus. GUYENET *, Ingénieur.

MERCE ET DE L'INDUSTRIE. ,
SALLE DES FÊTES DU MINISTRE DU COM-
101, rue de Grenelle. BARTH *,U et P. MONDUIT *,1. O.

TÉRIEUR.
SALLE DES FÊTES DU MINISTRE DE L'IN-
7, rue Cambacérès. T.L. DUPRÉ Q. #,
SERVICE DES INSTALLATIONSMÉCANIQUES Champ de Mars. BOURDON o. * o. >P, Ingénieur.
SALLE DES ILLUSIONS (Charpente et me-
nuiserie) Palais de l'Electricité. ¡
E. HÉNARD *,
TOUTES LES CLÔTURES DE L'ENCEINTE
DE L'EXPOSITION (9 kilomètres).. 1 , Champ de Mars. )
U.

ÉTABLISSEMENTS DIVERS
ABATTOIRS DE LA VILLETTE (Travauxneufset
Rue de Flandre.
0.
O. etR.ROZIER. *, o..
COURTOIS-SUFFIT 0. ~D-
-
d'entretien)
ASSISTANCE PUBLIQUE (TRAVAUX 3,avenueVictoria. H. BELOUET 1. O.

neufs)Will.
NEUFS
ETDENTRET.)
BANQUE INTERNATIONALE DE PARIS 17,rueLaffitteet3,ruePillet-
H. DEGEORGE.

(Travaux
(Travaux

neufs)Voltaire,rue
BUREAUX DE POSTES ET TÉLÉGRAPHES
Grenelle..
Rue JOlffroy, r. Singer, boul.
DECRON

neufs).
(Travaux de
BRASSERIE « LA NOUVELLE GALLIA »
(Travaux Rue Sarrette. A. SAUFFROY EO-4,
OE-'.
COMPAGNIE PARISIENNE DU GAZ
neufs)

neufs).
COMPAGNIE CONTINENTALE EDISON (Tra-
vaux
(Adresses diverses).

-
DARRU.

L. P. NESSI I- O
NOMS
Adresses où les Travaux ont été
exécutés MM. LES ARCHITECTES :

I
»
neufs).
CONCERT « LA CIGALE (Travaux neufs). 124, boulevard Rochechouart. L. H. GRANDPIERRE.
CAISSE DES DÉPOTS ET CONSIGNATIONS

neufs).
Rue de Lille, quai d'Orsay et
(Travaux rue du Bac. F. JULIEN *, Q.

neufs.
Cie DES CHEMINS DE FER DE L'EST (Travaux Gare de l'Est, rue Pajol, rue
Lafayette, Gare La Villette. P. J. GOUNY.

neufsi
-
C D'A
C"

neufs).
neufs).
(Travaux
v
SSUR.INCFS««LE
D ASSURANCES

-
-
-
CAFÉ AMÉRICAIN (Travaux
LE NoRi)
NORD

«Il L
DU NORD (Travaux

divers).
TLA N
»
NATIONALE »

« LA PRÉSERVATRICE»
)
(Adresses diverses).
4, boulevard des Capucines.
rue
Chauchat1
(TRAVAUX20,rue Letellier, rueChauchat
(Travaux
Ouai d' O rsay.

R. des Mathurins et r. Laffitte.


>
T
]
Cl. LIGNY

H. P. NÈNOT
U.
J. LITOUX et FOURNIER.

A. PELLECHET.
c. *, J|,I.a.

(Travaux rue de Londres.


18,
DÉPOTS DES TRAMWAYS (Hangarsneufs). à Aubervilliers. - Ch. ADELGEIST.
— DES MARBRES (Travaux divers). 182, rue de l'Université. Ch. BLONDEL U, o.>£
CENTRAL DU MATÉRIEL DES
— SCELLIER DE GISORS o. *,U.
POSTES ET DES TÉLÉGRAPHES (Importants 73, boulevard Brune.
travaux)
ETABLISSEMENT D'HYDROTHÉRAPIED'AU-
TEUIL (Travauxneufs) Rue Boileau. E- CABANIÈ I. 0 i.
ETABLISSEMENT HYDROTHÉRAPIQUE DE
BOULOGNE (Travauxneufs) Boulogne-sur-Seine. H. NICARD Y, >1

ETABLISSEMENT MÉDICAL. 114, rue Nollet. LEMARIÊ U.


GARDE MEUBLE (Travaux divers). 103, quai d'Orsay. Ch. BLONDEL 0, o.>&.

(55
HARAS DE VILLENEUVE (Travauxdivers), près Rambouillet. Ch. LE CŒUR *, I. O.

(Travaux divers).
INSTITUTION NLE DES

INSTITUT AGRONOMIQUE (Travaux


SOURDS-MUETS
254, rue Saint-Jacques.
divers).Noisy-le-Roi (Seine-et-Oise).
E*

O.
CAMUT *, i. Q.

COURTOIS-SUFFIT *, o. £
— ZANDER (Travauxneufs) 21, rue d'Artois. B.RUNO-PELLISSIER Q.
JOURNAL « LE MATIN » neufs). 6, boulevard Poissonnière. L.DECRON.
Paris.diverses.
(Travaux
MAGASINS DE DÉCORS DE L'OPÉRA-CO-
MIQUE (Travaux NEUFS) L. BERNIER o. *.
des Francs-Bourgeois
MONT-DE-PIETE (Importants travaux). (i etetrue
adresses1
adresses verses.
E„ BLANCHARD u.
0.

divers)àNanterre.
MAISON DE TRAVAIL (Travaux neufs). à Thiais. G. DEBRIE *, I. U.
MAISON DÉPARTEMENTALE DE NANTERRE
(Travaux
A.DURAND.
MARCHÉ AUX BESTIAUX DE LA VILLETTE
(Travauxneufset d'entretien).,. Rue d'Allemagne. R. ROZIER.
MARCHÉ WAGRAM (Travauxneufset d'entretien) Rue Gustave-Doré. A. SAUFFROY OE-4,
OEA.

POSTE TÉLÉPHONIQUE (Travauxneufs) Avenue de Saxe. J. BOUSSARD *. i. U.

PRISONS DE FRESNES
(Charpenteen bois et gros
PRISON DE LA SANTÉ (Travaux
fers).(Groupe des)

divers).
a Fresnes-les-Rungis.
Paris.
POUSSIN.
A.DURAND.
- DE SAINT-LAZARE do dO J. MORIZE.
PAVILLON CHINOIS (Agrandissement). , Bois de Boulogne. H. GRANDPIERRE.
Adresses où les Travaux ont été
NOMS exécutés MM. LES ARCHITECTES

PAVILLON D'ARMENONVILLE (AGRANDISSEMENT). Bois de Boulogne BRUNO-PELLISSIER Y


RÉSERVOIRS DE PASSY (Travaux neufs). 34, rue Copernic. L. BECHMANN.
I 19,rued'Hautpoul, 15,rue des )
SOCIÉTÉ PHILANTHROPIQUE (Travaux neufs). < Grandes-Carrières, rue Car- ( CINTRAT.
( pauxetdelaFolie-Regnault.
do dO
- 75et77,ruedeClignancourt. E.DUQUESNE.
SOCIÉTÉ divers)173,
Sté DE CONSTRUCTIONS DES BATIGNOLLES
DESCH.DEFERBONE-GUELMA
avenue de Clichv. )[ CINTRAT.

divers).
(Travaux
)
(Travaux
Sté « LA CAPITALISATION » (Travaux neufs).
8, rue Lavpisier.
29 et 31, rue Saint-Jacques. F. CONSTANT BERNARD i. Q.

^RDULONG*,».
Sté SPORTIVE DES COURSES (Travauxdivers). Enghien-les-Bains. DARRU.
neufs)
SOCIÉTÉ DES GRANDS MOULINS DE PARIS
(Travaux
à

- TRUFFAUT (Travaux neufs)


THÉATRE MONDAIN (Travaux neufs). 23, cité d'Antin. AVÉZARD fils.
ASILES, CLINIQUES, DISPENSAIRES, HOSPICES, HOPITAUX
& SANATORIUMS

AMBULANCES MUNICIPALES URBAINES. HôpitalSaint-Louis.

)
)
DULONG~
R. DULONG * U.
ASILE MICHELET (Travaux neufs). 235, rue de Tolbiac. )

- —Villejuif.
SAINTE-ANNE (Travaux'<th'ers),
(TravauxDIVERS

DE VILLEJUIF
) Rue Cab
Cabanis,
anis. [)
H. BERTCH-PROUST I. u.

Ville-Evrard. E.PERRONNE.

j
— DE VILLE-EVRARD —
(Travaux neufs)..
CRÈCHE DU XVIIeARKONDt

-
Avenue Mac-Mahon.
i
F. CONSTANT-BERNARD I. Q.

-.
XV' - 13, rue d'Alleray. FURET i. U
DISPENSAIRES (Travaux divers) 23, rue Jouvenet
et 109, rue Saint-Dominique.
) H. BELOUET
H. BELOUET i.y

--
DISPENSAIRE ANTITUBERCULEUX DES As-
SOCIATIONS OUVRIÉRES (Travaux neufs). Place Dupleix J.PHILIPPON Q.

-.,,,, ,
DONATION RASPAIL (Travauxdivers)..
Arcueil-Cachan. J. MORIZE.


, ,
FONDATION BELŒIL 52, rue Borghèse, à Neuilly. H. BELOUET. i. U.


=
VALLÉE Gentilly. H. BERTCH-PROUST i. Q.

-,
Paris. H. BELOUET. I. Q.

— -.,
HOPITAL BEAUJON
BROCA
BROUSSAIS
- !
J. ROCHET. I. »

--- -

COCHIN

-—
-
- DELA-
LAENNEC
LAENNEC

NECKER
SAINT-ANTOINE
-
PITIÉ
DELAMATERNITÉ—
-
—— P.-L. —
-
!
H. BELOUET. Ï.
J. ROCHET.
RO CHET. 1.

H. BELOUET 1. O
RENAUD. u
P.- L RENAUD.~
TT.

Q.
Adresses où les Travaux ont été
NOMS exécutés MM. LES ARCHITECTES:

vaux neufs).
HOPITAL TEMPORAIRE

HOPITAL TEMPORAIRE DES CONTAGIEUX


(Travauxneufs)
(Bastion 29)

(Reconstruction).
(Tra-
Paris.

Aubervilliers.
H. BELOUET. I.U.

F. RENAUD I. » § O.
HOSPICE DE BICÊTRE J Bicêtre. J. ROCHET J. u.
(Travauxdivers)..

— DEVILLAS

-
Issy-les-Moulineaux. H. BELOUET 1. M.


ENFANTS ASSISTÉS
FAVIER—
LENOIR-JOUSSERAN—
Paris.
Bry-sur-Marne.
Saint-Mandé.
J. LEQUEUX i.
J. ROCHET 1. U.

P.-L. RENAUD u.
U.


- DE LA SALPÉTRIÈRE
INSTITUT DÉPARTEMENTAL DES SOURDS-
- Paris. H. BELOUET 1. U.

MUETS (Travauxdivers) r Asnières. E. ULMANN *.


MAISON DE RETRAITE DES PETITS -
MÉNAGES (Travauxdivers) Issy-les-Moulineaux. j

H. BELOUET 1. Q.
(Travauxdivers)
MAISON DE RETRAITE CHARDON-LAGACHE
Paris.

divers).— LAROCHEFOUCAULD
-- J. 1.
ROCHET U.

divers).
(Travaux
,
-
(Travaux
divers)
(Travaux
— SAINTE-PÉRINE
- H. BELOUET V. J.
ORPHELINAT PRÉVOST (Travaux divers). Cempuis (Oise). E. ULMANN
SANATORIUM D'ANGICOURT (TravauxIneufs).. Angicourt (Oise). H BELOUET 1. U.
SANATORIUM POUR ENFANTS FAIBLES
(FondationChauvière)(Travaux neufs).o.,.: Isches (Vosges). ANDRESON.

MENT (Travaux neufs)Rue


SOUPE POPULAIRE DU XVEARRONDISSE-
d'Alleray. H. RAGACHE y.
CASERNES DE GENDARMERIE ETDE POMPIERS
POSTES DE POLICE
CASERNE GENDARMERIE (Travauxneufs | I I
DE
,, , , ,, ,. Pierrefitte. M. BERGON.

Fontenay-sous-Bois.
importants),

— — - Pantin. CHAMPION1. » et F. HENRY Q.

J. J DEBRIEfti. 9.

-Montreuil-sous-Bois.
-
-- - Neuilly-sur-Seine.
- - dO
Prés-Saint-Gervais.
A. DEVIENNE * Q EO-4.

— - — E. LAINE.

— - — Alfortville.

- - - Issy-les-Moulineaux.
J. LEQUEUX J. U.
- — —
J
Bourg-la-Reine.
Montrouge.
(

-- -- —

--
--
-- -
- Suresnes.>
Saint-Ouen. ï
L. MARNEZ 1. Q.

- -- — Clamart. )
C
-
-

>
importants),.
CASERNE DE

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

divers),.,.,.
NOMS

GENDARMERIE (Travaux

-
-
-
-
-
-
-
CASERNE DE GENDARMERIEDES MINIMES
(Travaux
CASERNE DE GENDARMERIE DE
DRERIE (Travauxneufs)
CASERNE DES CÉLESTINS (Reconstruction
CASERNE DE POMPIERS (Travauxdivers).

COMMISSARIAT
-
-
-
-
-
-
DE

POSTE DE POMPIERS


P
OLICE
-
-
-
-

-
-—
-
-
-
-
-
-
-
-
LAMALA-
neufs

de la)

93,
Adresses ou les Travaux ont été
exécutés

Charenton.
Créteil.
Clichy.
Asnières.
Montreuil-sous-Bois.
Saint-Denis.
Nanterre.
Les Lilas.
Levallois-Perret.
Arcueil-Cachan.
Puteaux.

Rue des
]
Minimes.A.DURAND.
Vincennes.
Boulevard Henri-IV.
rue Violet.
Place de la Nativité.
Rue François-Millet.
Avenue Niel.
Rue Blanche.
Rue de la
Rue Pradier.
Boulevard Malesherbes.
rue des Pyrénées.
Place de Bitche.
1

>

J
(

?
)
P.-L.

J.
MM. LES ARCHITECTES

J. MORIZE.
H. POUSSIN.
P.- L RENAUD Q.

G. ROUSSI

i.
VALEZ

M. YVON o.
i.

J. FORMIGÉ o. *.

G. DUVAL
J. HERMANT
E. CALINAUD i
A. CHANUT.
A.DURAND.
A. SAUFFROY

Mare.R.R. ROZIER.
t

A. SAUFFROY,
P. GION #.
R. ROZIER.
SI.

Q.

$<, i. Q, c.

>ï<.

o.I.y.
Q.

,
I-i
*.
I.
:


etc.

CHÂTEAUX

CHATEAU DE ROYAUMONT (Restauration). Royaumont (Seine-et-Oise) CINTRAT.


- DE LUZANCY d° Luzancy (Seine-et-Marne)
Bellefontaine, près Fontaine-
L. DECRON.

.-
--
— BELLEFONTAINE.
BEI.LEFONTAINE
DE BELLEFONTAINE.
, bleau (Seine-et-Marne).
M )

- DES AIGLES. I H. GRANDPIERRE.

Gouvieux, pr. Chantilly (Oise). J


- DE L'ARTOIRE Essarts-le-Roi (Seine-et-Oise). J. LITOUX et FOURNIER.
P.deSt-MARTIN
- DE MAISON BLANCHE (Restauration)
J Gagny (Seine-et-Oise).
etc.
NOMS
Adresses ou les Travaux ont été
exécutés MM. LES ARCHITECTES :
HOTELS PARTICULIERS
MM. BERTEUX (ComtesseDE) (Travauxneufs) 6, rue Léonard de Vinci. >
CLERMONT-TONNERRE(Marquis DE) Rue Lauriston.
]
H. GRANDPIERRE.
GOULAINE (Comtsse DE) (Travauxneufs)

BASTIENLEPAGE.
23 et 25, rue de la Faisanderie.

-
GOUPILLÂT (G.) 42, avenue d'Iéna. (

-
GOUDCHAUX
HÉRIOT(Madame)
52,BdMaillot,àNeuilly-sur-S.
41 et 49, rue de la Faisanderie. TERSLING.
BASTIEN LEPAGE.


HOCART (Pasteur) Levailois-Perret. F. PAUMIER U.

LAFOND (Comte) 37, rue de Villejust. !

LAPORTE (Madame A.) — 32, rue Spontini. > H. GRANDPIERRE.
LAUMONT (Baron DE). — 30, avenue Malakoff. J
LEPRINCE (Docteur)
MACHIELS
- 62, rue de la Tour.
8 et 10, rue du Général Appert
O. COURTOIS-SUFFIT,*, o.
— (
POLIGNAC (Princesse de) — Rue Henri-Martin. H. GRANDPIERRE
SANTOS-SUAREZ (Bnne de)
Vinci.
— 7, rue Léonard de
-
20,116bis,av.desChamps-Elysées.) E. BERTRAND u.

(
STIRBEY (Prince) (Surélévation)
VASSAL — avenue Hoche. L. DAUBOURG.
etc.

MAISONS DE RAPPORT

MM. ABoNNAT.
ANCELLE et
ASTIER

AUBRY
,
AUBERT.
., CHALLAMEL.

RuesdeVilliersetdeSt-Paul,
26, r. Ernest-Renan,St-Ouen.
8 et10, rue Clairaut, Paris. (
44, rue du Docteur Blanche.
12-14-16, rue Gramme.*

Neuilly-sur-Seine.
A. STEL.

E. BERTRAND & Fils 0.

A. GAUTHIER.
p. MARTEROY.
U.

AUBERLET (Madame veuve). 13, rue Joseph-Dijon. BLED.


BAILLOT. 82, Cours la Reine, Versailles. H. LEGRAND i. Q.
BAUDON

DELZACPhihbert-Delorme.
BÉQUET.
23, rue de Turenne.
Rue Nicolas-Chuquet, et rue l

Rues Péclet, Blomet et Pétel.


)P. GAUTIEZ.
H GRANDPIERRE.
E. BÉQUET 1.0o.
BÉQUET DE VIENNE (Madame). rue Galvani.
9, LANGLOIS.
BESNARD 17, rue Guillaume-Tell. A VAUDOYER *.
BERTRAND. 152, boulevard Malesherbes. J

- 1, avenue du Bel-Air E. BERTRAND & FilsQ.


-
BESSONNEAU.,
95, boulevard Gouvion-St-Cyr. j
48, rue Daguerre. L. DESFONTAINES.
])
(Madame).
BIRON
232, av. de Neuilly, à
sur-Seine.
Neuilly-
E. BERTRAND & Fils U.
MM.
(
BLAVETTE.114,
BLECHROEDER

BLOCH.
BLONDEL

BRENOT.
BpELLE

BRICAUD
tB-jRICAUD

BRODESOLLE.
BRUIN
BRUN

CARDON.
C , 6,
aven.
CARTERET.

ILERIER.
,
,
NOMS

j
(

(
Adresses ou les Travaux ont été

j Jean-Gotijon.

RueMichelet,
lineaux.
exécutés

boulevard Saint-Germain.
(Baron).. "Jean-Goujon!8 18, rue l
146, rue de Courcelles.
36,av.del'Observatoire et 39, (
rue Denfert-Rochereau.
38, rue Daguerre.
22. rue du Général Foy.
à Iss>v-les-Mou- )

H5, rue Peronnet, à Neuilly.


12, rue du Chevert.

rue Gramme.
8,
21, rue Laugier, 124, rue Le-I
gendre, 196. boulev.
herbes et 63, rue
18, rue Chalgrin.
l
,
1

)..
A. GAUTHIER.

Males-V> A. HELLER.
Nollet.
MM. LES ARCHITECTES:

BLAVETTE

SÉLONIER.

A. GORIS.
ROBLIN.
L. THOUMY.

LESOURD DE BEAUREGARD.
Ch.
o.

H. GRANDPIERRE.

L. DESFONTAINES.
i.

GAUTHIER & CAILLEUX.


Q, o.' c.>£

|
de Neuillv, à Neuilly- Ch. ADELGEIST.
CI"--LERIER sur- Seine.

CHATEL.
(Docteur).
S
207, rue de Crimée.
8, rue des Saussaies.
L.CUZOL.
R. J. JARDEL I.

148,
CHATELLIER
CHAUVIN. Rue Brown-Séquard. BLED.
O.

CHENU
-
CHÉREAU ,ruG?anTMontrougi
) &
avenue de Clichy.
j
L. CHAUVIÈRE Q.

(A.).
Rues Fontenav et Radigirey, EELAVAL MATHIEU.

CHÉRIOUX 207, rue de Vaugirard. H. PRIGNIAU.

, ,,
CHOCARNE. P |
l
28, boulevard de Strasbourg, à l
Boulogne.
BOSQUET

CHOSSONNERIE Passage Gatbois, 5. CHARLET Q.

(|
CHRISTOPHEet DELAMARRE Place Victor-Hugo. LE VOISVENEL Q.
COLMET D'AAGE et DETHEAU
CIE«L\FRANCE»
r.rie Rivoli et r. du Renard
70,
Lemercier,Brochant,Etienne-
I Rues du Sentier, des Moines,

( Marcel et 82, av. Parmentier. j


J GAUTHIER & CAILLEUX.

A.SIBIENa.
DARY 54, avenue Victor-Hugo. GAUTHIER & CAILLLUX.
(MLLE) 10, rue Gramme. A. GAUTHIER.
DELACROIX
DELASSUE

- ., ,,1 58, cours de Vincennes.


SÉLONIER.
SELONIER.

DELAUNAY-BELLEVILLE
8,ruede Lunain.
17, boulev. Richard-Wallace,
à Neuilly-sur-Seine.
) j )

Ch* GIRAmULTmo. *, Q.y.


*v,

DEMONTS (Madame). (
>
17-19, av. d'Orléans et 4, rue
Alfred-de-Vigny. J E- BERTRAND U & Fils.
DESCLERC 10, avenue Rachel. L. THOUMY.
DESMOUTIS et C" 8, place du Commerce. E. CALINAUD I. Q.
DESNOS 59, rue La Boëtie. P. LEGENDRE & P. LAHIRE.
NOMS
Adresses ou les Travaux ont été
exécutés MM. LES ARCHITECTES :
DUCHESNE39TER, rue Damrémont.
MM.
DULAC.
DUPONT
51, boulevard Richard-Lenoir.
Ch. GOUJON.
H. JOLY.

DURAND. , (Madame)
, 4BIS, 4, rue Sorbier.
Rue des Gobelins.
RICH,
CINTRAT.
DURAND-CLAYE

et PRÉVOST.
rue Alfred-Durand-Claye. G. TRÉLAT i. U.
DUTHEIL Mme 4 et 6, rue Gonnet. Ch. DUMONT.
59,ruedeBretagne.HERVEY-PICARD
ENGEL.
ELOY & Fils.

ESCURE.

.,.
91-91 bis, rue du Cherche-Midi, G. SINELL.
Rue de Paris, à Clamart. ANDRESON.
FANIEN 30, rue de Chabrol. G. LE ROY U.
DE).
FoRTi.
(1Université.
FLEURIEU

FORTIN
(Comtesse 71-73-75, rue Caumartin.
34, rue de l'Yvette.
20rue Fabert et 107, rue de
A.LALANNE
G. BOURGOUIN U.

P. BONPAIX.
, ,,
,
FOUGEROLLES frères. 65, avenue Victor-Hugo. SÉLONIER.
FOURCADE (Héritiers)
---- - Rue Victor-Duruy. E. BÉQUET i. 8, o. i.
FRANÇOIS. 38, rue du Théâtre. G. BOURGOUIN Q.
GALLI 49, rue de la Victoire. L.DECRON.
(Madame) 3,rue du Buisson-Saint-Louis. R. BOISSEAU.
GARIOT.,.
GANCEL
6bis et 11, rue des Récollets. E. PAPPERT *, Q.
GASTON. 34, rue Letort. Ch. DUMONT,

GD j
COURSIER.
GAUTHIER et 8, rue Simon-le-Franc. GAUTHIER & CAILLEUX.

IJO
AUVENET- Leroux (\1 a d,
(/AM/f ame)" (
d-i
Rues ReaumuretdAbouknetE
9rue «E* MENUEL
GÉRARD

G' $RA^BUTE^U
GRiMAUD et
ET ( P.
FEcluses-Saint-Martin.
LL,AECUOII.NMTL
59, rue Stéphenson.

rue DES
Ch. DUMONT.

LEGENDRE.

,, , , G. GUÉRIN.
GUÉRIN.
GUETTÉE. ,veuve). 3, rue Larribe et av. de Choisy.
H.JOLY.

|
14, rue Saint-Amand.

(41r et49,,,,,
HANNOYER
ruede(laFaisanderie
(Madame
(l\L.tdame).
109, rue de Vaugirard.
|
P. BONPAIX.
TERSLING.

TrlTIRCH àBoulogne.
HIRIO

H
et ) (
27, rue Théry.
RuesGambetta desGuérets, E. BERTRAND Q & Fils.

(Docteur). rue Bayard. R.-J. JARDEL i.


,,
HUTINEL 7, 41.

JACQUOT. DELŒUVRE.
JF.MONT
KAHN
58 et 60, boulevard de Clichy.
Vik, boulevard Voltaire.
Rue Léon-CIadel.
GODIN Père.
DE MONTARNAL U *
BLAVETTEo. *, i. Q., o. È c.
LAIR DUBREUII,

LOZOUET
LAMBERT
j 8 et10.route de Cherbourg,à
(MLLE)176,boulevard Hausmann E.
50, rue de Lille.

E. JUIF. l
LOZOUET (Mlle). ,
176,boulevardHausmann E. V. PIERRON o. *.
NOMS
Adresses ou les Travaux ont été
exécutés MM. LES ARCHITECTES :
MM. LECOUTEUX et
LEFEBVRE
LENORMANT
FILS. GARNIER.
(héritiers).
54 et 60, av. de la République.
12, rue du Lunain.
112, avenue Daumesnil.
E. V. PIERRON
SÉLONIER.
G.GUÉRIN.
o. *.

LEPEU
,» 36, boulev. de Ménilmontant. E. V. PIERRON o. W.

6e°UrCelleS'
« LE
LESPAGNOLptrret.
PHÉNIX (Cie d'Assur"9)
| lois-
29, rue de la Victoire.
à Lcval- (
E.-A. CABANIÉ 1. o.,
L. MONIER.
i.

LE VOISVENEL et Loup. 135, Rue Saint-Martin.


LnuiLHER. LE VOISVENEL Q.

LIBRON. , 3, rue Ancelle, à Neuilly-s.-S. R. BOISSEAU.

LucE. , 11, rue de Siam. E. BERTRAND u & Fils.


LIEZ. Place du Marché-St-Honoré. LEROY.
10, Michel-Chasles.
Loup rue
Rue Marguerin.) SÉLONIER.
LUCOT (ladame). 56, avenue des Ternes. G. GUÉRIN.
MANSEL (Madame). R. Voltaire, à Levallois-Perret. E. BERTRAND Q & Fils.
MARCOT et , ,,
PACCOUD. 53 et 55, rue Rodier. SÉLONIER.
MiGEOT 40 et 42, avenue d'Orléans. E. BERTRAND Y & Fils.

.,.
NANTEUIL (Madame). 34, rue de la Faisanderie. H. GRANDPIERRE.
NOEL 66, rue Stéphenson. HANIN.
OBERTHUR (Docteur) 12, rue Boileau. E.-A. CABANIÉ i. Q., i.
OLIVIER.
ODELIN.. , rue du Lunain.
10, SÊLONIER.
Rue du Château des Rentiers. Ed. DELŒUVRE.
OLLIVIER Av. du Roule, à Neuilly-s.-S. E. BERTRAND & Fils. Q
(Baron). 27, rue Vernet.

( H. GRANDPIERRE.
OPPENHELVI

PAIX-S¡::AILLES.
„PAIX-S0K,AILLES ) Rues de la Clé, du Puits de
l'Ermite et boulev, Raspail.
)
(
Théo. PETIT.
PAPPERT 7;3,rue des Maraîchers. E. PAPPERT, Q.
(Madame).,. Rue Cervantes. L. CUZOL.
PATROGNET
, 117, boulevard Pereire. A. VAUDOYER
PEIGNÉ-CRlblIEUX

*j 62,ued'Aboukir

pETIT (héritiers) ANT u & DESTORS.


et e3, rue BONNENF
PÉRIAC
PÉRI,\C (héritiers) Réaumur.
118, av. Michelet, à St-Ouen. L.DECRON.
ETIT (héritiers)
PETIT ( en lers
50, rue Bichat. HERVEY-PICARD & Fils.
PICHOT
:
54, rue de Clichy. L.DECRON
PITET (Ch.)
(Pnncesse DE)
POLIGNAC (Princesse DE).?| Commbe
50, rue Fontaine-au-Roi
j Rue Henri-Martin et 1, rue (
BABET.
H. GRANDPIERRE.
46,boulev. Port-Royal, et 50, ( G. GOURGUES.
rue
(
PP,OD'HOMME
PROD'HOMME
BROCA

PUJOS 5, rue Georges-Ville. |) SÈLONIER.


sÉLONIER.

QuÉRO.
QUÉMENT
UEMEN (J.) ( 8, rue Focillon.
,
Rue de Grenelle et Bd Raspail. H. LE GRAND i. U.
MM.

REGNAULT

.,
RÉTY116,
REINACH

RiBOT.

SAINT
SALLES

SCALIET.
SCHMITT.
SOE.

SI
LONIKR
LONIER

SIRY
> NOMS

(Madame)
(Madame

(Madame).
)

RIVERARueNicolas-Chuquet.
ROGER.
SAGET
SAGET
SAINT
SAINT
SAINT

ET
359,
(Ch.)
(J.-B.).
(Ch.)

Marorueriii.
SoA.L*VANHAC

SCHOFIELD (Madame)

s,
(Madame

--91,avenue
,veuve).
;
L'ACCUMULATEUR FULMEN,

J. 0.
Sté LES CHARPENTIERS DE PARIS.


Waldeck-Rousseau.
-
(
)
Adresses ou les Travaux ont été
exécutés

Rue St-Claude, rue des Arque-


busiers. rue de1hntrepôt. (
rue Beaubourg et rue Croix- J. DORÉ
des-Petits-Champs.
avenue Wan-Dick.
6,

rue du faubourgSt-Martin
33, rue Chabrol.

27, rue de Tocqueville.


12, rue de l'Assomption.
rue de Vaugirard.
36, rue du Louvre.
56, rue La Boëtie.
RueMogador.
51, rue de la Chaussée-d'Antin

rues
10, rue Pergolèse.
RuesArmand-Carrel,Fucillon)
et MARGUERIN

194, boulevard Malesherbes.

eneveu
49, rue de Lévy.
28 et 30, avenue d'Iéna.
Passage Elysée des Beaux-Arts
Leneveu e
et
Focillon.
Focillon,

39, rue de l'Arcade.


3,
8.
8. ) „j,t
(

!,
)

j
MM. LES ARCHITECTES

Q.

A. NORMAND*.
E. BERTRAND & Fils.
GAUTHIER & CAILLEUX.
J. BOUSSARD *, i. Q.
A. CHANCEL 1. U,
G. POIRIER.
GODIN Père.

J. BAYARD

E. BERTRAND Q & Fils.

HERVEY-PICRAD & Fils.


SÉLONIER.
SELONIER.
L. DECRON.
G. BOURGOUIN Q.
L. DORIDOT.
rt„TriT,
SÉLONIER.
232, boulevard Saint-Germain E. BERTRAND Y & Fils.

avenue Alphand.
des Ternes et rues
DECRON.L.
SÉLONIER.
HERMANT
V

&BERTRANDY.
o. §.
:

Sté DES AUTOMOBILES 77bis,av. de la Grande-Armée. L.DECRON.


S" CIVILE DES BUTTES CHAUMONT 52 et 89, rue Secrétan. A. LATAPY i. 'Q.
S" CIVILE IMMOBILIÈRE Place J. THÉVIN.

SI LE
iT~Yh.-.
J
PATRIMOINE faubourg
Pj., AA'riRmiMMnutnN~!?
( 4, rue des du
)
Pyramides
-r
Victor-Hugo.
Temple. et 27, )L.
L DECRON.

Rues
TESNŒR 98 et 98 bis,r. du Cherche-Midi A. VERDONNET Q.
TAPHANEL(Madame). A. GAUTHIER.

J.
18, rue Gramme.

A
THIÉRY

THOMAS (Madame L.) rue du Général Foy.


4, Ch. GIRAULT o. $<, u,
Charles-Laffitte et Jac- j J..LI'IOUX et FOURNIER.
ques-Dulud, à Neuilly.
NÉNOT c. *
TOSSIZZA 15, rue de Lubeck. 1i!, , i. Q.
244, rue de Charenton. L.DECRON.
VAUTIER
VERDONNET. ,
VILLAVIÉGEA (Marquis DE LA)
68, rue Boursault.
6, rue Théry.
A. VERDONNETQ.
H. GRANDPIERRE.
etc.
Adresses ou les Travaux ont été
NOMS exécutés MM. LES ARCHITECTES:

VILLAS

VILLA « LES ALGUES à Dieppe (Seine-Inférieure). SÉLONIER.


«BON ACCUEIL».

— « LALÉZARDIÈRE ». , , à Mers-les-Bains (Somme). E. BERTRAND
àVarengeville-sur-Mer(S.-Inf.)1 SÉLONIER.
U et Fils.

etc..

MAISONS DE CAMPAGNE, PAVILLONS DE CHASSE & AUTRES

ALLIOLI.

(
MM.
,
BERNSTEIN.
(Mme).
à Béthisy (Oise).
à Vernouillet-Verneuil (S.-O.)
P. LEGENDRE.
A FIQUET.

CHATIN.
BOURGOUIN

COLLET.,
à Grandpré (Ardennes).
aux Essarts-le-Roi (S-et-O.)
L. DECRON.
P.LEGENDRE
GAUTHIER et CAILLEUX.
à Brunoy (Seine-et-Oise).
DELYE à Villiers-sur-Marne(S.-et-M.) )/R.
,, ,
DESJARDIl'IS.. à Bellevue (Seine-et-Oise).
R, ROZIER.

DEZAUX. , , la, (

F
à Villennes (Seine-et-Oise). P. LEGENDRE.
à
t arne).
DOUBLEDE ST-LAMBERT (Mme Bne) Evian-les-Bains(Hte-Savoie) H. GRANDPIERRE.

FAVARON , à M e- arne
La Ferté-sous-Jouarre ($•-/ L. THOUMY.

PG
)
FAYOL
GAGNEAU
GOUIN
à Rueil(Seine).
àCroissy(Seine-et-Oise).
à Presles (Seine-et-Oise). E. CABANIÉ 1.Q i.

CINTRAT.
et
FOURNIER LITOUX.

GOURDIN à Chauvry (Seine-et-Oise). P. MADON.


p GOUT à Saint-Rémy-les
(Seine-et-Oise). -Chevreuses P. GOUT*,L
)

JAMIN(Docteur)., ,,,
JOMAIN.
KAHN.
,, ,
, ,, , à Ville-d'Avray (S.-et-O.)
à Antony (Seine).
à Garches (Seine-et-Oise).
P. DE St-MARTIN 0.
LACAU père et fils.
O. COURTOIS-SUFFITo.VP.
(Madame). à Triel (Seine-et-Oise). G. GUÉRIN.
LEDUC
,
LEPRINCE. ,
L'EsCALOPlER.
àLa Couture Boussey (Eure). E. CABANIÉ I. u,
P. LEGENDRE.
i.
MAGGIAR àVaucresson(Seine-et-Oise)
Ferme de Landreville (Loiret)
E. V. PIERRON o.efe.
AGGIAR..
MATIGNON. , a eine e - Ise,
au cresson
à Sartrouville (Seine-et-Oise). E. CABANIÉ i. 0, 4.
PIATIÉ

)
P—inard
-
(Madame).
dameveuvev
PILLE (Madame
PILLE (Ma

P-,iNARD
veuve)
)J à

()
La Ferme aux Clayes (S.-O.).
Fromentières, commune de
Basselle (Aisne).

(S.-et-0.)
Avenue des Tilleuls, à Brévan-
l
)

)
P- LEGENDRE.
AUBRÉE i.

L. BROSSE U.
Q.

nes
VERNES à Chavilles (Seine-et-Oise). F. PAUMIER Q.
etc. 1
NOMS
Adresses ou les Travaux ont été
exécutés MM. LES ARCHITECTES :
CONSTRUCTIONS INDUSTRIELLES, MAGASINS, ATELIERS, HALLS,
BUREAUX, etc.

MM.
ASSOCIATION «L'IMPRIMERIENOUVELLE»
,, ,
11, rue Cadet. BONNEAU.
BAILLY ET Cie (Fab.-iquede bretelles). 75 et 77, rue Dutot. L. SIFFERT Q, i, o. B.
BARAQUEMENTS POUR LA CONVERSION DU ( )
41/2 ET DU 3 1/2 0 0 (EN 1895 ET 1902) S Ministère des Finances. > J. RISCHMANN.
(Edouard)
BOURDON

, de MÉCANIQUE).
(Atelier 74, Faubourg du Temple. J. DORÉ O.

C
BUREAU

AMILLE

d'électricité).,.
uen
D'OCTROI.

ET Cie (Voituresde place)


deplace
)

COMPAGNIE CONTINENTALEEDISON(USINE)
J
Porte de la Chapelle.
RueOrdeneret 70, avenue de
Saint-
am - O uen.
resses d,i.verses))
(Adresses DIVERSES
)
E. ULMANN I. O.
P. DE St-MARTIN Q.
0.

L. P. NESSII.

PARIS.,
) NESSI i. U.

(
COMPAGNIEDES ENTREPÔTS ET MAGASINS )
QUAI de la Gare. ( KAMINSKI, Ingénieur.
GÉNÉRAUX DE

THOMSON-HouSTON (ELECTRICITÉ)
COMPAGNIE THOMSON-HOUSTCN (Electricité)
tempoivre.
( Boulevard Soult rue ^°N"
et RUG Mon- J
A. HARISPE.
COUTELA ET PRIOU (Ateliers produitspharma-IL I I

)
ceutiques)
pour J 34,RUE des Francs-Bourgeois. A.BECK.
DEMOUTIS ET Cie (Usine
d'affineursde platine). 8, place du Commerce. E. CALINAUD I. Q.
,
I>(
GRANDS MAGASINS DE LATOUR SAINT- ) l
JACQUES (M. Esders) (Nouveautés). RUE de Rivoli.
88, rue **. SALADIN *, Q, G. o.
H. O. O. >P >£
C. OE-4,
c. 0,

mécanique).,.,
GARNIER ET FAURE BEAULIEU (Atelierde )
54,avenue dela République. {()
E.DUBOIS.
GRANDSMAGASINSDUPONTNEUF(IMPOR-;
tants travaux (;NXT )
OUVEAUTÉS
Rue du
, Pont-Neuf.
r.
!
>V E.BERTRAND „ «ET,
FI„LLSA.

GRANDS MAGASINS DES 3 QUARTIERS boulevard de la Madeleine,


P. FRIESE Q.
(MM.Ma/t Pottier
/(îMv/f * ie)(Nouveautés).
oPottieret et C (NOUVEAUTÉS
)
I 22, rue Duphot, 15, rue Ri-
chepanse.
( „~.

JGobert-Martin)
GRANDS MAGASINS «
T.
J.
(ATELIER)71,
GROUVELLE
A

GROUVELLE (Atelier)..
RÉAUMUR» (M.
Rue Réaumur.

71, rue du Moulin-Vert,


Moulin-Vert. )
!
F. CONSTANT BERNARD 1. U.

WAGMT Q.
E WAGRET
J. GROUVELLE ET ARQUEMBOURG (Ateliers). Rue des Plantes. )

C
ie (Fabnquede { 18 et 20, rue de Valois, à Paris l
T
LEFRANC
LEFRANCET (Fabriquede couleursnnes).
)
couleursfines (
et à Issy-les-Moulineaux. ) GAUTHIER et CAILLEUX.
MOULINS POUR M. L. LOIR. 247, rue de Crimée. L. OLIVIER.
L'OPÉRA-CO- B„ert.hUx-er.()
Boulevard Berthier.
MAGASINS DE DÉCORS DE
MIQUE Boulevard L_ BERNIER 0.*.
L. O.&

MALLET (Atelieraérostatique) à PuteauX. H. DEVOS.


MAULDEDOUMENC ET Cie (Imprimerie). 144, rue de Rivoli. FIQUET.
NOZAL fils aîné (Magasinset entrepôtde fers). Avenue de Paris, à St-Denis. H. GUIMARD.
BAYARD et BERTRAND u.
SAINT
SARAH-BERNHARD
Théâtre)
)
frères (GrandsMagasinsde toileset cordages).
(Mme)(Magasinsdedécorsdu
V
36, rue du Louvre.

57, rue Bolivar. HUCHET.

S" DE CONSOMMATION «LATHÉMIS 45, rue de Lourmel. AUDIGER et RICHARD U.


NOMS
Adresses ou les Travaux ont été
exécutés MM. LES ARCHITECTES :
S" Gle DE CONSTRUCTION DE VOITURES J 71,
(Ateliers) Perret.
ET d'AUTOMOBILES,
rue des Arts, à Levallois- BOULANGER i. U, T
«L'EGALITAIRE ». 17, rue Sambre-et-Meuse.
Sté DE CONSOMMATION
R. LOISEAU i. Q.
SOCIÉTÉ « LA SOIE » (Magasinsde soierie). 159, rue Saint-Denis. ROUVILLE *.
» 10,ruedelaDouane et
SOCIÉTÉ«LESJEUXETJOUETSFRANÇAIS
( deFEntrepôt.
8, rue ( M.DOURGNON*, I.Q.
»R. i.
)
(Magasins
S" DE CONSOMMATION

l
«Maistre.
SOCIÉTÉDESPEINTRES LETRAVAIL
(Ateliers) 50,ruede
«LE

UNIONDESTRAVAILLEURS DU IS'ARRM
j
PROGRÈS».

0
.-,,

66, rue
i à Gentilly.

,rueauncourt..
J. Q.
BaudriCOUrt.
J. FLAUS q.
R. LOISEAU i. Il
„LOISEAU
(
0.

FLAUS Q.
(Sociétéde consommation)
USINE DARRACQ (AteliersDAUTOMOBILES) 33,quai deSuresnes,àSuresnes
USINE D'ELECTRICITÉ (Importantstravaux). à Clichy. L.DECRON.
USINE DE CAOUTCHOUC — 34, rue Piat. E. V. PIERRON o. *.

)
USINE JOMAIN (Fabriquede persiennesen fer) 34, rue Brancion. LACAU père et fils.
VILMORIN-ANDRIEUXet Cie (Magasins). 114, rue de Reuilly. KRATZ Ingénieur.
etc.

MM. AUBERT (héritiers)

DUGAL
I5«Arr1
DISPENSAIREANTITUBERCULEUX
(Madame veuve)
DU
Place

ETABLISSEMENTD'HYDROTHÉRAPIE.
ETABLISSEMENT MÉDICAL POUR
j
PRINCIPALES ENTREPRISES GÉNÉRALES DE TRAVAUX PARTICULIERS

M.
84, rue Liébnitz.
Boulogne-sur-Seine.

114, rue Nollet.


(
45 et 45 BIS, rue Pouchet.

Dupleix. i
A. AUBERT.

PHILIPPON tt.
A. AUBERT.
H. NICARD
LEMARIË U.
Q.

u,.
LEDOCTEUR DAURIAC,.,.
FAVARON ET MARTIN. , 24, rue de Vouillé.

JoLY.
do 30, rue Brancion.
L. GENOD.,. au Kremlin-Bicètre.
4, rue Fizeau.
LANGE rue Fizeau.
6,
MONTASSIER 14 et 16, rue Théodule-Ribot SÉLONIER
L. PARISIEN Passage de la Saïda.
J. QuÉMENT. SÈLONIER.

e.
6, rue Focillon.

SCALIET.
SCALIET 194,boulev.1Malesherbes
de
et
ocquenrue l L.DECRON.
S" LES CHARPENTIERS DE PARIS.. 3, avenue Alphand. SÉLONIER.
d" Avenue des Ternes, angle rue j J. HERMANT o. *,
~.*HERMANT I.
:. Q.
Waldeck-Rousseau. S

Ste L'UNION PHOTOGRAPHIQUE. 58, av. de Neuilly, à Neuilly. L. DECRON.


etc.
¥P
TABLE DES GRAVURES
F 'IM:f —

Atelier du
Annexe rue
Ateliers de
Arc de
bois.
Saint-Amand.
serrurerie.,.
Triomphe.
22 à 24
25
26 à 3T
33
PAGES
Eglise de la Sorbonne.
EgliseSaint-Antoine.,.
,.o.
Etablissements d'Hydrothérapie de Bou-
logne-sur-Seine.,.
PAGES
35
60

ioiàio5
arrondissent
Escalier de la Mairie du 10e 37
Abri du champ de courses d'Enghien. 100
du Palais National de la France
Abri des Grands Magasins«A Réaumur» 62 à 64 —
à Saint-Louis
».
57

Bureaux (Entrée principale).


des Magasins « A Réaumur 66

Bureau du Directeur17 16 —
— de l'Hôtel rue Ampère.
1'1adeleine.
88 à 90

Chantiers et Dépendances (Vue générale) 15




Place de la
Rue de Valois.
Malesherbes.
91
92

Caisse et Comptabilité. 18 - Boulevard


Nord. 93

Charpente du Palais de l'Economie


sociale (E. U. 1900). 42
-- Compagnie Le
Boulevard Rochechouard.
94
95
Boulevard de Courcelles.

du Palais de la partie médiane
des Invalides (E. U. 1900)
- Lubeck. 96
97
43 - Rue de

raux de Paris.
de la Cie des Magasins Géné-

Réaumur.
61
Façade Opéra Comique34
- Abri rue 62 à 64
- Mairie du Xe Arrondissement.. 36
--
,,
du Groupe de Prisons de
,
du Château de Bellefontaine. 113
-- -
1903). XIXe -
Palais du Luxembourg (E. U.
38

Paris.
Fresnes-les-Rungis 40 44

Cie
de
des Entrepôts et Magasins Généraux
61
— 1900).
Palais des Colonies Portugaises
(E. U.
Etablissent" Duval (E. U. 1900).
45

Sens.»
«
53
Cie d'Assurances «La France» 67 —

- «Le Phénix». 68 —
Hôtel de Ville de
Grands Magasins «A Réaumur
59
66
- »
1900) , ,
Comptoir National d'Escomptc (E. U.

Coupe de l'Immeuble, 3, avenue Alphand


52
81
- Cie d'Assurances « La France
Le Phénix»
67
68

-dule-Ribot
- 14et16,rueThéo- -- Saint frères, rue du Louvre, 34. 69
Société Philanthropique, rue des
,
etc.
74
Grandes-Carrières. 70

Dessinateurs, Métreurs, 19 -152, Boulevard Malesherbes.


194, Boulevard Malesherbes.71
79

l'Etoile.
Echafaudage de l'Arc de Triomphe de - deVouillérue Théodule-Ribot.
14 et 16,
Brancion.
73

- 33 -- Rue
- Place Victor-Hugo.
et rue 72

-- de l'Eglise de la Sorbonne.
de l'Eglise Saint-Antoine..
35
60
- Avenue Malakoff et rue Boissière,
76

angle place Victor-Hugo.


- du Château d'Eau des Pri-
sons de Fresnes 40 - AvenuePouchet., , ,
65, Victor-Hugo,
77
78

- du Pont Alexandre III (E. U. - 45, Rue


rue Fizeau.,.
85
igoo)
1900).
41
- 4 et 6,
la Tour.
86
87
Etablissements Duval (E. U. 53
- Etablissements
62, Rue de
Etaiements de la Mairie du 19e
Exposition Universelle 1900 41
Arrt. 38
à55 - Boulogne-sur-Seine
- Société«
de
d'Hydrothérapie
101


de
de Famille.
l'Habitation1903 (Maison
56
- «
Charpentiers
Les
Paris», avenue Alphand.
3,
Les Charpentiers de
de
80

Exposition de Liège 1905.


Exposition de Saint-Louis 1904 (Escalier) 57
58
Société
Paris», avenue des Ternes, 91 8i
Hôtel de Ville de
P.
Groupe d'une partie du personnel des
C. de
Galerie de l'Hôtel rue

Hôtel 62, rue de la


Sens.
Ampère.
Groupe de Prisons de Fresnes-les-Rungis

Tour.
PAGES

32
88
39 et 40

59
87
Partie de la Cour du

gases)
Bois.
,
Pont Alexandre III (Montage des Pé-
Palais de l'Economie sociale (E. U. 1900)
— de la partie médiane de l'Espla-
nade des Invalides (E. U. 1900)
— du Luxembourg
Pavillon Colonies Portugaises
-
-
PAGES
21

41
42

43
44
45
— Rue Ampère 88 à 90
-- de Bosnie-Herzégovine
-- - 46 et 47
-
Immeuble 34, Rue du
de rapport
-
-
Louvre.
Rue des Grandes Carrières.
194, Boulevard Malesherbes..
69
70
71
1900).
Section Tunisienne
de l'Afrique Occidentale (E. U.

- ducompte
Comptoir National d'Es-
de Paris (E. U. 1900).
48 à 50

SI

-- 152, - 79 - Maison
Bleu
- 54et55
52

Brancion.
24, Rue de Vouillé et 30, Rue -- à Boulogne-sur-Seine
Famille
de
- 101à104 56

Vaucresson106et107
72


sière.
Victor-Hugo.
Place
Avenue Malakoff et rue Bois-

65, Avenue Victor-Hugo.


Pouchet.
76

77
78
-- à Chaville.
à

à Brunoy
Ferté-sous-Jouarre111et112
- à LaGrandpré.
108
109
— 45, Rue
4 et 6, Rue Fizeau,
85
- d'habitation Seine-et-Oise..
à 115
86
-- Rustique pour jardin.
16.

- Avenue Henri-l\lartin. 67 en 110

Pigeonnier.,
Avenue des Champs-Elysées. 98
--
Réaumur. 68
--
-
Rue

3. 91.
Avenue des Ternes;
65
83
Plan des Immeubles rue Théodule-Ribot,
14, et
99

75

P.P.
Avenue Alphand, 80
-- de l'immeuble avenue Alphand, 3. 82
-
Machine à vapeur.
Machines à travailler le bois. 20
22 à 24
avenue des Ternes
et rue Waldeck-Rousseau.

Duval. 84

Mairie du Xe Arrondissement. 36 et 37
Restaurant
Bleu.
du Pavillon
53
54 et 55

Maison de Famille.
Magasins «A Réaumur ».
Mairie du XIXcArrondissement. 38
56

Récompenses obtenues par la Société
Les C. de 1

Maisons de campagne

:
à Vaucresson (Seine-et-Oise)..
62 à 66

et 107
106
Services divers des C. de
Section Tunisienne (Exp. de 1900)
19
48 à 50
— à Chaville (Seine-et-Oise). 108
à Brunoy (Seine-et-Oise). 109 Théâtre National de l'Opéra-Comique..

Seine-et-Oise110 34

111et112
— en
— en Seine-et-Marne Vue générale des Chantiers et Dépen-
à Villiers-sur-Marne. 114 dances

Maison d'Eté à Grand Pré (Ardennes). 115 Villa «Les Algues à » Dieppe. 15
116et117

Opéra Comique.,. 34 sur-Mer.,..,


Villa « La Lézardière » à Varengeville-
118

Planches annexées à l'album (entrelespages32et33)

A
— Outillage du Charpentier.
E — Cintrespourpont biaiselliptique et cintrespour voûte
B (Désignation). sphérique en pendentif et annulaire.
— —
C
— Pavillon Mansard avec avant corps etpans couopés. F — Escalier à limon dit à la Française et projection
D
— Pavillon carré raccordé avec un avant corps droit. géométrale dudit escalier.
TABLE DES MATIÈRES

des).
TEXTE PAGES

(L').,.:,.des).
.,.
des).
Atelier de Charpente (Un) 3
Avenir des Charpentiers de Paris

des).
14
Asiles, Hospices, Hôpitaux, Dispensaires, Cliniques, Sanatoriums (Liste 148

Casernes de Gendarmerie, de Pompiers, Postes de Police (Liste

des).
149
Châteaux (Liste 150

l').
Constructions Industrielles (Liste 157

Principaux)

principales).
Edifices Publics (Liste des 143
Exposition Universelle de Paris 1900 (Liste des principaux travaux exécutés à 145
Entreprises Générales (Liste des 158
Etablissemcnts divers (Liste 146

(Liste)

des)
Hôtels particuliers 151

Maisons de rapport (Liste


des)151
Lycées, Collèges, Institutions, Groupe scolaires et Ecoles
à 142
Liste alphabétique des Architectes avec les principaux travaux exécutés sous leur direction 119
communales.,. 143

1003.
Maisons de Campagne, Pavillons, etc. (Liste 156

(une).
Organisation Commerciale des Charpentiers de Paris 8

des).
Organisation Sociale des Charpentiers de Paris

fondation.,.;.,.
Répartitions distribuées de 1893 à

Salaires payés depuis la


Uutopieréalisée
12

9
2

Vie de l'Ouvrier Charpentier (La) 6

Villas (Liste 156