Vous êtes sur la page 1sur 3

MADARISS MARIA … Contrôle3 /2017… Physique–Chimie … T.C.

… Correction
Page: 1/3

Chimie www.chtoukaphysique.com
I )) Synthèse de l’acétate de benzyle :

1) Définition d’une synthèse chimique :


La synthèse d’une espèce chimique est une transformation chimique au cours de laquelle des réactifs
permettent l’obtention des produits dont l’un étant l’espèce chimique voulue.

2) La synthèse de l’acétate de benzyle permet :


- d’obtenir l’espèce chimique à moindre coût ;
- de produire l’espèce chimique sur le lieu de consommation ;
- de produire plus pour satisfaire l’ensemble des besoins.

3) Dessin du montage pour le chauffage à reflux, en y indiquant les noms de quatre constituants :

4) Rôle de chacun des quatre éléments suivants :


a) acide sulfurique : sert à augmenter le rythme de la réaction ;
b) pierre ponce : rendre le milieu homogène et réguler sa température ;
c) chauffage du ballon : augmenter le rythme de la réaction ;
d) montage à reflux : éviter la perte de matière des réactifs et des produits.
II )) L’atome :

1) Montrons que le numéro atomique du fer est Z = 26 :


On sait que : Qnoy = Z . e donc Z = Qnoy / e.
-18
A.N : Z = 4,16.10 / 1,6.10-19 -> Z = 26 .
2) La représentation symbolique du noyau de l’atome du fer :
- Le nombre de masse est A = Z + N = 26 + 30 = 56 ;
56
- Le symbole du noyau est : 26 Fe

3) Calcul de la masse approchée matome d’un atome de fer :


56
On applique la formule : matm( 26 Fe ) ≈ A.mp
56 56
A.N : matm( 26 Fe ) ≈ 56 ⨯ 1,7.10-27 -> matm( 26 Fe ) ≈ 9,52.10-26Kg.
4) * Déduction du nombre n d’atomes de fer qui se trouvent dans un clou de masse m = 9,52 g :
m
On a la relation : m = n ⨯ matm( 26
56
Fe ) alors n =
matm ( 56
26 Fe )

9,52.10 −3
A.N : n= ⇒ n =1023
9,52.10 −26
* Ecriture de ce nombre en français :
n = 10 23 = 100 ×103 ×109 × 109
On lit le nombre : Cent mille milliards de milliards.

www.chtoukaphysique.com
Page: 2/3

Physique1
1) Définition de la trajectoire d’un point mobile :
La trajectoire d’un point mobile, dans un référentiel est l’ensemble des positions occupées par ce mobile
au cours du mouvement.
2) * Ecriture dans la base (i , j) les vecteurs positions OM1 et OM 7 :
OM 1 = − 4,4. i − 2,6. j et OM 7 = 5. i
* Dessin de ces vecteurs sur la figure1 : (Voir la figure1).

3) Déduction par le calcul, des distances OM1 et OM 7 :


OM1 = (−4,4)2 + (−2,6)2 ≈ 5,1cm et OM 7 = 5 cm

4) Calcul de la vitesse moyenne v moy du point M entre les positions M1 et M 7 :


M1 → M7

M1M2 + M2M3 + M3M4 + M4M7


vmoy =
M1 → M7 6 ×τ
(1,8 + 1,7 + 1,7 + 5) ×10−2
A.N : vmoy = −3
≈ 0,85m.s −1
M1 → M7 6 × 20.10
5) Caractéristiques de chacun des vecteurs vitesses instantanés 1 et v v7 :
Caractéristiques Origine Direction Sens Module
Droite tangente à la Sens du M 0M 2 3,4.10−2
v1 M1 V1 = = ≈ 0,85m.s −1
trajectoire en M1 mouvement 2× τ 2 × 20.10−3
Droite tangente à la Sens du M 6M8 4,9.10−2
v7 M7 V7 = = −3
≈ 1,2m.s −1
trajectoire en M7 mouvement 2× τ 2 × 20.10
−1
6) Représentation des deux vecteurs vitesses en utilisant l’échelle 1cm → 0,4 m.s
: :
0,85 1,2
long (v1) = ≈ 2,1cm et long (v7 ) = ≈ 3cm
0,4 0,4

Physique2
1) La nature et le sens du mouvement de chaque camion :
- Pour C1 : La trajectoire est rectiligne et l’équation horaire est de la forme x1 (t) = V1.t + xo1, donc le

mouvement est rectiligne uniforme. Le sens de ce mouvement est celui du vecteur i , car le coefficient
de la variable t est positif.
- Pour C2 : La trajectoire est rectiligne et la fonction x2 = f(t) est affine (x2 (t) = a.t + b), donc le

mouvement est rectiligne uniforme. Le sens de ce mouvement est opposé à celui du vecteur i , car la
fonction x2 (t) = a.t + b est décroissante.

www.chtoukaphysique.com
Page: 3/3

2) Equation horaire x2 = f(t) du mouvement du camion C2 :


- La fonction x2 = f(t) est affine, alors x2 (t) = a.t + b
- La constante a représente le coefficient directeur de la droite :
a = Δx /Δt
- On choisit deux points de la droite A(0 ; 140m) et B(10s ; 40m) :
-1
a = (xA-xB) /(tA – tB) = (140 – 40) /(0 - 10) = - 10 m.s
- La constante b représente l’ordonnée à l’origine lorsque t = 0 ;
alors b = x(0) = 140m
- Finalement l’équation horaire est de la forme :
x2 (t) = - 10. t + 140 ; avec x2 en m et t en s.

3) Tracé du diagramme des distances pour le mouvement du camion C1 :


- L’équation horaire est celle d’une fonction affine de la forme : x1 (t) = 20.t – 40 (x1 en m et t en s)
- Considérons deux points : C(0 ; -40m) et D(7s ; 100m) par lesquels passe la droite.
- Voir le tracé sur la figure3.

4) Montrons que tI = 6 s :
- A l’instant tI les deux camions se croisent au point I ; alors
x1(tI) = x2(tI) ;
- L’égalité devient : 20. tI – 40 = -10.tI + 140 ;
- donc on aboutit à la solution : tI = (140+40) / (20+10)
ou bien tI = 6s.

5) Calcul de l’abscisse xI du point de rencontre I :


xI = x1(tI) = 20. tI – 40
A.N : xI = x1(6s) = 20⨯6 – 40 alors xI = 80m

6) Déduction de distance D parcourue par le camion C1 entre les instants t0 et tI :


- On a la distance D = AI = AO + OI ; or AO = 40m et OI = 80m
- Donc le résultat est D = 40 + 80 ;
- Alors : D = 120m.

www.chtoukaphysique.com

Vous aimerez peut-être aussi