Vous êtes sur la page 1sur 65

LÉSIONS NERVEUSES

PÉRIPHÉRIQUE
(POST TRAUMATIQUE)

Dr BENLEBNA .F
Maître de conférence ‘A’
Médecine Physique & Réadaptation
EHU Oran
LÉSION NERVEUSE
PÉRIPHÉRIQUE
« Post traumatique »

OTR NEURO
OS FRACTURE

Traumatisme LIGAMENTS
ENTORSE
MUSCLES
LUXATION
TENDONS

VX SANGUINS HÉMATOME

NERFS
LA PEAU ET TISSU
SOUS CUTANE PLAIES

PARALYSIE
L’objectif
 Chercher une complication
nerveuses périphérique post un
traumatisme
 Poser le diagnostic
PLAN

1. Introduction
2. Causes (traumatique)
3. Classification (Sedon et Sunderland)
4. Diagnostic positif
5. Tableaux cliniques
6. CAT
7. Conclusion
Introduction
Le système nerveux est un système complexe
qui tient sous sa dépendance toutes les
fonctions de l’organisme.
Il se compose de systèmes:
Autonome (végétatif), qui gère les fonctions
automatiques.
Somatique: responsable de tout ce qui est
volontaire, (SNC et SNP)
Somatique
SNP
1.Racine nerveuse
2.Plexus nerveux
3.Tronc nerveux
3.Nerfs rachidiens

SNC
1. Cerveau
2. Tronc cérébral
3. Cervelet
4. Moelle Epinière
SNP
Le système nerveux périphérique est

composé de plusieurs types de fibres

nerveuses.
NERF
PÉRIPHÉRIQUE

FIBRES
FIBRES
SENSITIVES
MOTRICES

Parfois

FIBRES
SYMPATHIQUES
Deux types de fibres nerveuses

AMYÉLINISÉ MYÉLINISÉE
E
Causes des lésions nerveuse
périphérique
Traumatismes

Contusion Compression Elongation Rupture

Traumatisme
fermé Traumatisme
ouvert
TRAUMATISMES OUVERTS

1. Coups de couteau ou éclats de verre.


2. Les plaies avec un projectile
3. Les traumatismes iatrogènes:
 Au cours des interventions
chirurgicales, compression par un écarteur
trop appuyé
 Par injection IM , dans le nerf sciatique
par exemple.
TRAUMATISMES FERMÉS

LÉSION SECONDAIRE
LÉSION IMMÉDIATE
(TARDIVE)

En l'absence de toute - Consolidation de la


Avec une lésion osseuse lésion osseuse, fracture, par englobement
exemple: paralysie du du nerf dans un cal
(une fracture,
luxation…) plexus brachial lors d'une - Étirement après
inclinaison forcée de la consolidation vicieuse.
tète et du cou.
CLASSIFICATION DES LÉSIONS
NERVEUSES
1. LA NEUROPRAXIE: Sidération

nerveuse sans lésion anatomique ; le

pronostic est excellent.(pas de solution


S
de continuité, récupération 6-12 sem.)
E
D
2. L'AXONOTMÉSIS: Rupture incomplète
D
O
du nerf (possibilité de récupération).
N
3. LE NEUROTMÉSIS : Rupture complète

de tous les éléments du nerf (mauvais

pronostic)
1. LA NEUROPRAXIE: Sidération nerveuse

sans lésion anatomique ; le pronostic est

excellent.(pas de solution de continuité)


SUNDERLAND
2. L'AXONOTMÉSIS: Rupture incomplète

du nerf (possibilité de récupération). 03 degrés

3. LE NEUROTMÉSIS : Rupture complète

de tous les éléments du nerf (mauvais

pronostic)
ENDONÈVRE

PÉRINÈVRE
Axonotmèsis II
ÈPINÉVRE

AXONE
Axonotmèsis III

Axonotmèsis IV S
U
N
L'AXONOTMÉSIS: D
E
II: Atteinte que de l’Axone
R
III: Atteinte de l’Axone + èpinévre L
A
IV: Atteinte de l’Axone + èpinévre + périnèvre.
N
D
CLINIQUE
Quoi faire initialement?

Cibler les lésions plus fréquentes puis,


documenter clairement au dossier

Réduire la fracture ou la luxation

Redocumenter après manipulation


 Évaluation clinique en urgence

– Pas toujours facile


– Évaluation se fait en distale du
traumatisme
Diagnostic positif
Interrogatoire?
-Circonstance et mécanisme du traumatisme
-D’autres lésions associées?
-Antécédents
Examen Clinique?
Motricité

Reflexes
Examen Neurologique Tonus

Sensibilité
À la recherche du Syndrome neurogène
périphérique
Motricité:
déficit

Reflexes: Tonus:
Abolis ou Syndrome neurogène hypotonie
diminué périphérique

Sensibilité:
Anesthésie ou
hypoesthésie
Atteinte de Hypotonie
Reflexes
abolis ou
SNP Paralysie musculaire
diminués

Atteinte Reflexes
Hypertonie
de SNC Paralysie
musculaire
vifs et
diffusés
Examen de
Examen
Testing
la Motricité analytique de la musculaire
force musculaire
Pourquoi?

-Muscle: innervation radiculaire et tronculaire


Par exemple
-Biceps brachial :flexion/supination du coude, innervé par
le nerf musculocutané, sa racine principale C5-C6
-Rôle:
•Apprécie la force musculaire
• intérêt diagnostic
•Évolution âpres traitement
Sensibilité Subjectif

•Douleur

•Causalgie: Douleur atroce, donnant


une sensation de brulure.
Examen de
la
•Paresthésies: fourmillement,
Sensibilité
sensation de brulure, des décharges
électriques,…

•Tinel :la percussion des axones en


cours de régénération à leur extrémité
distale provoque normalement des
décharges électriques.
Sensibilité objectif

Examen de
la Sensibilité
Reflexe bicipital
Reflexe Rotulien C5
L3

Reflexe
Tricipital C7

Examen des
Reflexes
Reflexe Stylo
radial C6

Reflexe
Reflexe cubito
Achylien S1
pronateur C8
Examen du
Mobilisation passive du membre Tonus
musculaire
atteint à des vitesses différentes:
Hypotonie musculaire
Rechercher:
1. L’amyotrophie, conséquence de la
dénervation, se développe de façon plus ou
moins marquée selon le degré de l’atteinte
nerveuse périphérique.

1. Des troubles vasomoteurs avec œdème et


cyanose et des troubles trophiques peuvent
aussi s’observer.
Examen complémentaire:
Le plus souvent l’examen clinique seul; permet
de reconnaitre lésion neurogène périphérique
Mais l’ EMG:
•Confirme le dg
•Précise la topographie
•Évolution et Pronostic.
Tableaux clinique
A/ Aux membres supérieurs
Nerf Médian Nerf ulnaire
- Nerf de la pronation et de
l’opposition du pouce. - Nerf de la flexion du
- Assure avec le nerf cubital, poignet et des doigts
l’innervation de la main. - Riche en fibres
- Riche en fibres sympathiques
sympathiques

Sa paralysie entraine Sa paralysie entraine

-perte de la mobilité de pouce -Faiblesse de la flexion du


et l’indexe poignet et des doigts

-trouble de la sensibilité de la –Faiblesse de l’adduction du


face palmaire radial de la main pouce

- Atteinte de la préhension et - Griffe cubitale


de la pronation. - Atteinte sensitive : Coté
- Des troubles vasomoteurs ulnaire (cubital) de la main
sont constants + Causalgies.
Nerf Radial

- Nerf de l’extension et de la supination

Sa paralysie entraine
-Main tombante ou main en col de cygne.
- Faiblesse de l’extension du poignet et des
doigts
- Perte de l’extension et l’abduction du pouce
- Atteinte sensitive : face dorsale radial de la
main
Nerf Musculocutané Nerf Circonflexe

- Fracture extrémité
- Nerf de l’abduction de
supérieur de l’humérus
l’épaule
déplacée compression lors de
son passage dans le muscle - Traumatisme direct:
coracobrachial. fracture luxation de l’épaule

Sa paralysie entraine
Sa paralysie entraine
- Paralysie du deltoïde
- Déficit de la flexion et de la
:abduction incomplète
supination du coude
-Atteinte sensitive:
- Atteinte sensitive: partie
anesthésie du moignon de
latérale de l’avant bras
l’épaule
- ROT bicipital : aboli

ROT: Réflexe ostéotentineux


Plexus brachial

- Le traumatisme le plus fréquemment


en cause est un accident de la route
(moto).

Entraine
- Deux types de lésions :
1. Paralysies supra claviculaires 75%
2. Paralysies infra claviculaires 25%
( fracture extrémité sup humérus)
Mécanisme:
Paralysie du plexus brachial est
liée à l’ouverture brutale ou
excessive de l’angle cervico
scapulaire

Type de lésion

ÉTIREMENT L’ÉLONGATION RUPTURE


Paralysie C5 Paralysie C8 D1 Paralysie
NORMAL C6 Totale de PB

PB: Plexus brachial


Avulsion radiculaire:
lésion depuis l’origine
médullaire
Mauvais pronostic
Avulsion radiculaire Atteinte C8 D1

Syndrome pyramidal

Syndrome Claude
Bernard-Horner
B/Aux membres inférieurs
Nerf SPE (fibulaire Nerf SPI (nerf
commun) tibial)

- Par sa situation superficielle,


le SPE est le nerf du MI le plus - Nerf de la flexion et de la
fréquemment lésé (contourne la sensibilité plantaire.
tête du péroné)
- Riche en fibres sympathiques
- Assure l’innervation des
- Souvent c’est une complication
muscles de la loge antérieur et
du syndrome des loges par plâtre
latérale de la jambe.
serré ou traumatisme directe au
- sensibilité: face niveau du creux poplité
antérolatérale de la jambe, face
dorsale du pied

Sa paralysie entraine
Sa paralysie entraine -pied plat talus, anesthésie de la
Cliniquement : pied tombant avec plante du pied, troubles trophiques
steppage. +++, maux perforants plantaires.

Atteinte du tronc sciatique (SPE+SPI)


Formes clinique
AU NIVEAU DU BRAS ET DE L’ÉPAULE

Fracture de l’ext sup de l’humérus


Fracture diaphyse de l’humérus

Luxation de l’épaule
• Paralysie du • Paralysie
• Paralysie plexus du plexus
du nerf brachial, brachial,
radial (10 • Paralysie du • Paralysie
à 20% des nerf du
cas). Musculocutané Circonflexe
(fracture
déplacée)
AU NIVEAU DU COUDE

Fr supra condylienne (en flexion)


Fr supra condylienne (extension)

Luxation de coude
• 12% atteinte • Complication • Dépend de
nerveuse, 50% nerveuse type et
si très Rare (2%) l’importance
déplacée
• paralysie du de luxation
• Paralysie du • Possibilité
nerf ulnaire
Nerf médian
(cubital) d’atteinte des
• Parfois 03 nerfs
haute
Paralysie du (cubital,
Nerf radial médian , et
radial)
AU NIVEAU DE L’AVANT-BRAS

•Syndrome des loges (Volkmann):

-Atteinte du Nerf médian et ulnaire


-Est une pathologie qui se caractérise par la rétraction
des muscles fléchisseurs des doigts.
-Ce syndrome est dû à une ischémie des nerfs de l'avant-
bras.

-causes : forte compression d'un groupe de muscles


causée par une immobilisation prolongée (plâtre).

NE PAS TROP SÉRER LES PLÂTRES


AU NIVEAU DU POIGNET

Les fractures, luxations de


l’extrémité inférieur du radius:

-Atteinte du nerf médian et/ou


cubital (ulnaire),

- Souvent lésion tardive (après


consolidation osseuse)
AU NIVEAU DU BASSIN

- Fracture du cotyle, luxation de


hanche:

l’atteinte du plexus sacré, Tronc


sciatique , SPE

- Fracture de l’extrémité supérieur


du fémur:

L’atteinte nerveuse est très rare


AU NIVEAU DU GENOU & DE LA CHEVILLE

Luxation , fracture : Paralysie du SPE,


mais rare.

Fracture des 2 os de la jambe: SPE

Syndrome des loges: SPE , SPI

Fracture luxation au niveau de la cheville


et du pied: Branche du nerf tibial (syndrome
du canal tarsien
CAT
Evaluation

Evaluation initiale +++++

Bilan clinique à la 6ème semaine:

1. Signe de Tinel
2. Récupération sensitive
3. Récupération motrice

Evaluation éléctromyographique (EMG):


3ème semaine, 3ème mois, 6ème mois
•Traitement de la douleur (EVA
Douleur/DN4)

•Maintenir mobilité articulaire

•Orthèse fonctionnelle

•Ergothérapie et physiothérapie
Si pas de récupération spontanée

•Pas d’amélioration après 3-6 mois

•Signe de Tinel qui progresse pas

•Indication chirurgical

–Réparation nerveuse directe


(rare)
–Greffe nerveuse habituellement
–Transfert nerveux
•Si à long terme > 2 ans (phase des séquelles)
–Transfert musculaire
- Arthrodèse
Conclusion
-La pathologie traumatique fournit le plus grand

nombre de lésions des nerfs périphériques.

- aggravant parfois le pronostic fonctionnel.

-c’est pourquoi l’examen clinique initial, le bon

suivi et la prise en charge précoce sont

nécessaire.
Merci