Vous êtes sur la page 1sur 20

CHAPITRE A3

LES SYSTÈMES SEQUENTIELS


Leçon N°: A3-1 LES BASCULES

Objectifs de la leçon :

- Identifier un système séquentiel (Rappel sur les mémoires).


- Identifier et mettre en œuvre des bascules RS, RSH, JK, D et T

I- Mise en situation :
1- Problème : Commande d’un moteur électrique M par deux boutons poussoirs (m) et (a) :
Initialement, le moteur (M) est à l’arrêt; une impulsion sur le bouton poussoir marche (m)
entraîne la rotation du moteur, ce dernier reste en fonctionnement même après le
relâchement de (m). L’impulsion sur le bouton arrêt (a) provoque l’arrêt du moteur.
2- Analyse de fonctionnement et la table de vérité :
m a M
3- Définition d'un système séquentiel:
Au repos
Appui……………………………………………………..
sur "m"
Relâchement de "m"
…………………………………………………….
Appui sur "a"
……...…………………………………………….
Relâchement de "a"
II- Fonction mémoire:………...…..
La fonction mémoire permet de mémoriser l'état de la sortie même après la disparition de la cause.
Quelque soit la technologie utilisée : électrique, pneumatique, électronique. La fonction mémoire
est représentée par le symbole suivant:
E0 S

------- E0 et E1 :………………………………………………………
E1 S
S et S :…………………………………………………………
Remarque : L’appui simultanée sur (m) et (a) entraîne soit…………..………. soit ………………….
du moteur. Alors, on distingue deux types des mémoires :
 ………………………………………………………..
 ……………………………………………………….
+ +

a a m
X=……………. X=…………….
x m x
M=…………… M=……………

M X M X

- -

……………………………………… …………………………………………
………. ………
Manuel d’activités : Activité N°1 page 49

Les Systèmes séquentiels Page 1 sur 8


III- les bascules:
En technologie électronique, une bascule est un système séquentiel dont le circuit de base est une
mémoire. Une bascule est identifiée par son nom et son mode de commande. On distingue:
o ………………………………………………........................
o ………………………………………………………………

1- Bascule asynchrone RS :


Dans une bascule asynchrone, les ordres appliqués sur les entrées de commande provoquent
immédiatement le changement d’état de la sortie. Bascule RS intégré
a- Symbole  : 
U1
R Q Q 4
S0 Q0
2
S Q 3
no change 0 0 - - R0

0 1 0 1 6
S1 Q1
9
----- 7
R1
1 0 1 0
R undefined Q 1 1 × × 12
S2 Q2
10
11
R2
14 1
S3 Q3
15
S :……………………………………………………………………. R3
5
VDD :16
E
VSS :8
R : …………………………………………………………………… 4043
4043 : 4 bascules RS
b- Table de vérité :
Commentaires

c- Equation:
Bascule RS à marche prioritaire Bascule RS à arrêt prioritaire
Qn+1=………………………… Qn+1=…………………………

d- Logigramme :
 Avec des portes NAND: bascule RS à marche prioritaire.
S ………………………………………
Q
………………………………………

………………………………………
Q
R ………………………………………

………………………………………

Les Systèmes séquentiels Page 2 sur 8


 Avec des portes NI: bascule RS à arrêt prioritaire. ………………………………………

R Q ………………………………………

………………………………………

………………………………………
S Q
………………………………………

e- Chronogramme : une bascule RS initialement déclenchée (à t = 0; Q = …..)  :


S
1
0 t
R
1
0 t
Q
1
0 t

Manuel d’activités : Activité N°2 page 50

2- Les bascules synchrones:

a) Nécessité :
La bascule RS ne permet pas de contrôler les instants de commutations des sorties Q et Q. Cela
peut être un inconvénient dans le cas d’une cascade de bascule où certaine information risque d’être
perdues à cause des temps de propagations et des temps de monté des signaux. Au contraire une bascule
synchrone sera pilotée par un signal externe appelé Horloge et qui lui délivre des impulsions
périodiques. On dit qu’il y a synchronisation des basculements sur les impulsions d’horloge.

L’horloge agissant pendant L’horloge agissant pendant le


H H toute la durée du niveau haut. front montant.
Passage de 0 à 1
L’horloge agissant pendant L’horloge agissant pendant le
H H toute la durée du niveau bas. front descendant.
Passage de 1 à 0
b) Mode d’action du signal d’horloge H ou T (trigger) ou CLK:

Niveau haut
H
Front descendant

2-1 : Bascule RSH : Niveau bas Front montant

Les Systèmes séquentiels Page 3 sur 8


a- Symboles :
S Q ……………..
S Q
……………..……………..
H ……………………………
H
R
………………..………….. Q ..…………..
R Q
…………………………… Logigramme avec des portes logiques NAND
…..

b- Table de vérité :(bascule cédée par niveau haut)

H R S Qn+1 Commentaires c- Table de transition (table de vérité simplifiée) :


Valable pour les bascules RS et RSH

S R Qn Qn+1 Rmque
0 1
1 0
0 0
1 1
d- Diagramme de fluence : ordre des entrées de commande : SR

e- Chronogramme d’une bascule RSH initialement déclenchée et commandée par le niveau haut du
signal d’horloge  :
H
1
0 t
S
1
0 t
R
1
0 t JK intégré
Bascule
Q 2 1S 7
1 4 1Q
1J
0 5 t
1CLK
1 1K
Manuel d’activités : Activités N°3 et N°4 pages 51 et 52 6
2-2 : Bascule JK: 3 1R 1Q
14
S 2S 9
12 2Q
2J
S 11 2CLK
J Q 15 2K 10
H 13 2R 2Q Vcc :16
Les Systèmes séquentiels 74111 Page 4 GND :8
sur 8
K Q 74111 : Deux bascules JK avec S
R et R déclenchement sur front
montant.
a- Symboles :

S
J Q
H
K Q
R

R
……………………………………. ………………………………….……

……………………………………. ……………………………….………

……………………………………. ………………………….…………...

J :……………………………………………………………………………...……………………………
K :……………………………………………………………………………..……………………………
S  ou PRE [preset] :……………………...…………………………………………………………………
R ou CLR [clear] : ………………………………………...……………………………………………….
b–Table de vérité : (Bascule JK commandée par le front montant de signal d’horloge)
Fonctionnement S R H J K Q n+1 Remarques
0 1 Φ Φ Φ
………………… 1 0 Φ Φ Φ
………………… 1 1Φ : état
Φ indifférent
Φ Φ
0 ou1
0 0 0 0
0 0  1 0
…………………
0 0  0 1
…………………
0 0  1 1

c- Equation :

………………………………

d-HTable de transition et diagramme de fluence :


1
Ordre des entrées de commande : JK
0J K Qn Qn+1 Rmque t
S 0 1
1 1 0
0 0 0 t
R 1 1 01
1
e- Chronogramme
0 d’une bascule JK commandée par le front montant du signal d’horloge : t
J 0 0 1 0
1
0 t
K
1 10
Les0 Systèmes séquentiels t 8
Page 5 sur
Q
1
0 t
Manuel d’activités : Activité N°5 page 53 Manuel d’activités : Activité N°7 pages 55 et 56
2-3 : Bascule D:
………………………………………………………………………………………………………………
a- Symboles : S Bascule D intégré
6
S
1S
1Q
1
D S Q D S Q 5 1D
3 1CLK
2
H 4 1R 1Q
H
Q Q 8
R R S
2S
2Q
13
9 2D
R 11 2CLK
12
……………………………………… 10 2R 2Q
……………………………………
Vcc : 14
4013 GND : 7
…………………………………… ………………………………………
4013 : Deux bascules D avec S
et R déclenchement par front
…………………………………… ……………………………………… montant.
b- Table de vérité : (Bascule D commandée par le front descendant de signal d’horloge)

Fonctionnement S R H D Qn+1 Commentaires


0 1 Φ Φ
…………………
………………… 1 0 Φ Φ
1 1 Φ Φ
………………… 0 0  1
…………………
0 0  0

Les Systèmes séquentiels Page 6 sur 8


c- Equation : d- Table de transition (table de vérité simplifiée)  et diagramme de fluence :

D Qn Qn+1 Rmque

……………………

e- Chronogramme d’une bascule D initialement déclenchée (à t=0, Q=0) et sensible au front


descendant du signal d’horloge  :
H
1
0 t

1
0 t

1
0 t
D
1
0 t
Q
1
0 t

Manuel d’activités : Activité N°6 page 54 Manuel d’activités : Activité N°8 pages 57 et 58
2-4 : Bascule T:
La bascule T synchrone est déclenchée par le signal d’horloge H ou T. L’unique entrée T commande
l’état de la bascule. La sortie Q change d’état à chaque impulsion du signal d’horloge T et conserve son
état le reste du temps.
Logigramme : Symbole :

SD SD
Q Q Q
T T T
Q Q
Q
RD RD
Bascule T à front descendant Bascule T à front montant

Les Systèmes séquentiels Page 7 sur 8


 Table de vérité :  Equation :  Diagramme de fluence

Qn T Qn+1

0 0 Qn+1=

0 1
1 0
1 1
1
 Chronogramme : δ

T 0 0 T 1
μ0 t 0μ1

Q 1
ε
t

h) Bascules équivalentes :

1) Bascules équivalentes à la bascule D :

à partir d’une bascule RS à partir d’une bascule JK


D D
S J Q Q
H H
R K Q Q

2) Bascules équivalentes à la bascule T :

à partir d’une bascule RS à partir d’une bascule D


D SQ Q
H
H
RQ Q

à partir d’une bascule JK


+Vcc« 1 »
JJ J QQQ
HHH« 1 » J Q
« 1 » HKK
K QQQ
« 1 » K Q

Les Systèmes séquentiels Page 8 sur 8

Manuel d’activités : Activités N°9, N°10, N°11 et N°12 pages 59, 60, 61 et 62
Applications :
I- On donne le logigramme de la figure suivante :
+ Vcc Q0 Q1

J S Q D S Q
H HA
HB
+ Vcc K R Q R Q
a
RAZ

Bascule A Bascule B
R

1- Identifier les deux bascules utilisées dans ce schéma 


………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………
2- Donner les diagrammes de fluence de la bascule JK et de la bascule D :
Ordre des entrées de commande: JK

3- Que doit être l’état du bouton poussoir a (fermé ou ouvert) pour obtenir le mode de
fonctionnement synchrone, expliquer.
………………………………………………………………………………………………………………
4- Compléter le chronogramme ci-dessous
H
1
0 t
RAZ
1
0 t
Q0
1
0 t
Q0
1
0 t
Q1
1
0 t
Q1
1
0 t

Les Systèmes séquentiels Page 9 sur 8


II- Soit le câblage suivant réalisé autour d’une bascule JK synchrone :
E Q
J
H
K Q

1- Identifier le type de la bascule utilisée :


………………….
…………………………………………………………………....................................................................
...........................................................................................................................................
2- Compléter les chronogrammes ci-dessous : (à t = 0 ; Q= 0)

H
1
0 t
E=J
1
0 t
K
1
0 t
Q
1
0 t

Les Systèmes séquentiels Page 10 sur 8


Leçon 2 : APPLICATIONS À BASE DE BASCULES
I- Le circuit anti-rebond :
Le phénomène de rebond existe sur les appareils de commande dynamique tels que les interrupteurs
et les boutons poussoirs, il apparait sous forme d’une série d’impulsions lors de la fermeture et de
l’ouverture de ces appareils. La durée de rebondissements (  t) de quelques millisecondes.
Temps de fermeture Temps d’ouverture
a
+Vcc
1
0 t
a
x Rebondissements
x
10KΩ
1
0 t
ton toff

En électronique numérique, les rebondissements des contacts perturbent et faussent le résultat


attendu des circuits intégrés.
Pour remédier à cet inconvénient, on peut utiliser une bascule RS car elle répond à chaque signal
appliqué à l’entrée S ou R au bout de quelques nanosecondes.
a
1
0 t
S
1 S Q
+Vcc

a 1
0 t
0 R Q
10KΩ 10KΩ R
1
0 t
Q
Manuel d’activités : Activité N°1 1
pages 64 et 65 t
0
II- Les compteurs et les décompteurs :
1- Introduction  :
La fonction comptage ou décomptage est réalisée par un circuit séquentiel permettant :
- La modification du mot binaire en sortie chaque fois qu’une information est appliquée à l’entrée.
- La mémorisation de l’état de sortie.
a- Modélisation :
Rayon lumineux Q0
Q
.1 Décodeurs
Compteurs ..
. BCD-7segments
Qn
Récepteur :
Emetteur Cellule photosensible a b …...... g

Objet Afficheurs
7 segments
Tapis roulant transporteurs
des objets

Les Systèmes séquentiels Page 11 sur 8


A chaque interruption du rayon lumineux par un objet, la cellule photosensible délivre une impulsion
qui incrémente (augmente d’une unité) le contenu du compteur.
 L’élément de base d’un compteur ou d’un décompteur est …………………..……………
b- Classification  :
Les compteurs sont classés selon les caractéristiques suivantes :
 Mode de fonctionnement :………………………………...……….……………….
 Sens de comptage : ……………………………………………………………………
 Le nombre de bits de sortie (nombre des bascules à utiliser) :…………
 La capacité de comptage, spécifiée par le modulo du compteur «…..».
Un compteur modulo « N » signifie qu’il comporte N combinaisons de valeurs binaires des variables et
il compte de 0 à (N-1) et utilise « n » bascules tel que :
………………………..
….
Pour réaliser un compteur modulo 4, il nous faut ...bascules. (Cycle de comptage est : ……..................)
Pour réaliser un décompteur modulo 6, il nous faut ...bascules. (Cycle de décomptage est : …….….....)
Pour réaliser un compteur modulo 8, il nous faut ...bascules. (Cycle de comptage est : ………..............)
Pour réaliser un décompteur modulo 12, il nous faut ...bascules. (Cycle de décomptage est : ……..…..)
2- Compteurs et Décompteurs asynchrones :
a- Définition :
Un compteur ou un décompteur asynchrone est un circuit séquentiel logique constitué de « n »
bascules montées en cascade (en série) dont la sortie de l’une est reliée à l’entrée H de l’autre. Le
signal à compter (le signal d’horloge) est appliqué à une seule bascule dont la sortie Q a le poids
binaire le plus faible (20). Ce type de compteurs est formé par des bascules « T » ou leurs
équivalentes.
b- Compteurs asynchrones modulo 2n :
Tout compteur de modulo 2n (n: un entier positif) est appelé compteur à cycle complet.
Exemple: Compteur modulo 2, 4, 8, 16, 32 …….
Compteur asynchrone modulo 8 : Nombres des bascules à utiliser :………………….........................
o Table de comptage :
Binaire
Décimal QC(MSB) QB QA(LSB)
0
1
2
3
4
5
6
7
o Logigramme (avec des bascules JK à front descendant):
QA (2 …) QB (2 …) QC (2 …)
VCC VCC VCC

J Q J Q J Q
H
K Q K Q K Q

Les Systèmes séquentiels Page 12 sur 8


o Chronogramme:
H

t
QA

t
QB

t
QC

t
Equiv. ds (10)
o Logigramme (avec des bascules D à front montant) :
QA (2 …) QB (2 …) QC (2 …)

D Q D Q D Q
H
Q Q Q

o Chronogramme:
H

t
QA

t
QA

t
QB

t
QB

t
QC

t
Equiv. ds (10)

Manuel d’activités : Activités N°2, N°3 et N°4 pages 65, 66, 67, 68 et 69

Les Systèmes séquentiels Page 13 sur 8


c- Compteurs asynchrones modulo ≠ 2n :
Tout compteur de modulo différent de 2n est appelé à cycle incomplet. Ce dernier nécessite à un
moment donné un forçage à zéro.
Compteur asynchrone modulo 6: Nombre des bascules à utiliser:…….…...
………………………………
 Équation de remise à zéro (RAZ):…...
……………………………………………………………………………
 Logigramme (avec des bascules D à front montant):
QA (2 …) QB (2 …) QC (2 …)

D Q D Q D Q
H
Q Q Q

 Logigramme (avec des bascules JK à front descendant):


QA (2 …) QB (2 …) QC (2 …)
VCC VCC VCC

J Q J Q J Q
H
K Q K Q K Q

Manuel d’activités : Activités N°5 et N°6 pages 70 et 71


d- Décompteurs asynchrones modulo 2n :
Décompteur asynchrone modulo 8 : Nombres des bascules à utiliser :…………………………..........
o Table de décomptage :
Binaire
Décimal QC(22) QB(21) QA(20)
7
6
5
4
3
2
1
0

o Logigramme (avec des bascules JK à front …


descendant):
QA (2 …) QB (2 ) QC (2 …)
VCC VCC VCC

Les Systèmes séquentiels


J Q J Q J Q Page 14 sur 8
H
K Q K Q K Q
H

o Chronogramme: t
QA

t
QA

t
QB

t
QB

t
QC

t
Equiv. ds (10)

o Logigramme (avec des bascules D à front montant) :


QA (2 …) QB (2 …) QC (2 …)

D Q D Q D Q
H
Q Q Q

o Chronogramme:
H

t
QA

t
QB

t
QC

t
Equiv. ds (10)

Les Systèmes séquentiels Page 15 sur 8


Manuel d’activités : Activité N°7 pages 72 et 73
Remarque :
Entrée (H) de la bascule d’ordre (i) est reliée à l’une des
Bascule commandée par sorties de la bascule d’ordre (i-1)
Compteur Décompteur
Le front montant

Le front descendant
3- Compteurs et Décompteurs synchrones :
a- Définition :
Les compteurs synchrones sont basés sur des bascules JK ou D. Toutes les sorties du compteur
basculent au même instant car elles reçoivent simultanément le même signal d'horloge. Le
basculement (ou non basculement) d’un étage dépend seulement de l’état des entrées de commande
(JK ou D). Ces entrées sont exprimées en fonction des sorties Qi des différentes bascules.
Qn Q1 Q0

? J ? J ? J
n …..…. 1 0
? K ? K ? K

b- Méthode:
- Etablir la table de comptage.
- Etablir la table de fonctionnement de différentes bascules.
- Déterminer les équations des entrées des bascules.
- Tracer le logigramme.
c- Rappel  : Les tables de transition des bascules JK et D :
J K Qn Qn+1 Commentaire D Qn Qn+1 Commentaire
ε 0 1
δ 1 0
μ1 1 1
μ0 0 0
d- Exemple 1: Compteur synchrone modulo 5: Le cycle de comptage est : …………………………...
 Nombre des bascules à utiliser : ………………………………………………………...
 Table de comptage :
Décimal

Binaire
Etat n Etat n+1
QC QB QA QC QB QA
0
1
2
3
4
 Table de fonctionnement de chaque bascule :

Les Systèmes séquentiels Page 16 sur 8


QB QA QB QA QB QA
QC QC QC 00 01 11 10
00 01 11 10 00 01 11 10
0 0 0

1 1 1
Bascule C Bascule B Bascule A
 Choix des bascules et détermination des équations des entrées de commande des bascules :
QB QA Si on choisit 3 bascules JK : QB QA QB QA
QC QC QC 00 01 11 10
00 01 11 10 00 01 11 10
0 0 0

1 1 1
JC= …………………….…. JB= …………….…..……. JA= ………..…………….
QB QA QB QA QB QA
QC QC QC 00 01 11 10
00 01 11 10 00 01 11 10
0 0 0

1 1 1
KC= ………………….…. KB= …………..………. KA= …………………….
Logigramme du compteur synchrone modulo 5 (avec des bascules JK) :
QC (22) QB (21) QA (20)
+Vcc

J S Q J S Q J S Q

KRQ K RQ K R Q

+Vcc
H
Si on choisit 3 bascules D :
QB QA QB QA QB QA
QC QC QC 00 01 11 10
00 01 11 10 00 01 11 10
0 0 0

1 1 1

DC= …………………..…. DB= ……………………. DA= …………………….


 Logigramme du compteur synchrone modulo 5 (avec des bascules D):
QC (22) QB (21) QA (20)

Les Systèmes séquentiels Page 17 sur 8


D SQ DS Q DS Q

RQ RQ R Q

H
e- Exemple 2: Décompteur synchrone modulo 7: Le cycle de décomptage est : ………………………..
 Nombre des bascules à utiliser : ………………………………………………………………...
 Table de comptage :

Décimal Binaire
Etat n Etat n+1
QC QB QA QC QB QA
6
5
4
3
2
1
0

 Table de fonctionnement de chaque bascule :


QB QA QB QA QB QA
QC 00 QC 00 QC 00 01 11 10
01 11 10 01 11 10
0 0 0

1  1 1
Bascule C Bascule B Bascule A

 Choix des bascules et détermination des équations des entrées de commandes des bascules :
Si on choisit 3 bascules JK :
QB QA QB QA QB QA
QC 00 01 11 10 QC 00 01 11 10 QC 00 01 11 10
0 0 0

1 1 1

JC= …………………….…. JB= …………….…..……. JA= ………..…………….


QB QA QB QA QB QA
QC 00 QC 00 QC 00 01 11 10
01 11 10 01 11 10
0 0 0

1 1 1

KC= ………………….…. KB= …………..………. KA= …………………….

Les Systèmes séquentiels Page 18 sur 8


 Logigramme du décompteur synchrone modulo 7 (avec des bascules JK):
QC (22) QB (21) QA (20)
+VCC

J S Q J S Q J S Q

KRQ K RQ K R Q

+VCC
H

Si on choisit 3 bascules D :


QB QA QB QA QB QA
QC QC QC 00 01 11 10
00 01 11 10 00 01 11 10
0 0 0

1 1 1

DC= …………………..…. DB= ……………………. DA= …………………….


 Logigramme du décompteur synchrone modulo 7 (avec des bascules D):
QC (22) QB (21) QA (20)

D SQ DS Q DS Q

Q R Q
R RQ

Manuel d’activités : Activités N°8 et N°9 pages 74, 75, 76 et 77

Les Systèmes séquentiels Page 19 sur 8


III- Registre à décalage :
C’est un circuit séquentiel destiné à mémoriser des informations binaires puis à les transmettre (soit
en série soit en parallèle), il est à base de bascules D ou de circuits intégrés.
1- Logigramme :
Q0 Q1 Q2
+Vcc

E
D Q D Q D Q
10KΩ
Q R Q
R RQ
H

10KΩ

RAZ

10KΩ

2- Tableau de fonctionnement :
On veut transférer une information codée sur trois bits (101)
Etape H RAZ E Q0 Q1 Q2
Remise à 0 - 1 -
Charger le bit 1  0 1
Charger le bit 0  0 0
Charger le bit 1  0 1

On distingue que l’information 101 est appliqué bit par bit à travers l’entrée E puis elle est affichée
sur les sorties des trois bascules D ; d’où le nom :
Registre à entrées (séries/parallèles) et à sorties (séries/parallèles)

3- Types de registres :
On distingue 4 types de registres :
· à entrées parallèles et sorties parallèles, (PARALLEL IN- PARALLEL OUT)
· à entrées séries et sorties séries, (SERIAL IN- SERIAL OUT)
· à entrées parallèles et sorties séries, (PARALLEL IN- SERIAL OUT)
· à entrées séries et sorties parallèles. (SERIAL IN - PARALLEL OUT)
Manuel d’activités : Activité N°10 pages 77 et 78

Les Systèmes séquentiels Page 20 sur 8

Vous aimerez peut-être aussi