Vous êtes sur la page 1sur 6

Services et protocole réseaux

Routage Statique et Routage Dynamique


I. C’est quoi le Routage ?
Le routage est le mécanisme par lequel des chemins sont sélectionnés dans un réseau pour
acheminer les données d'un expéditeur jusqu'à un ou plusieurs destinataires. Le routage est une
tâche exécutée dans de nombreux réseaux, tels que le réseau téléphonique, les réseaux de
données électroniques comme Internet, et les réseaux de transports.

Figure 1 :Exemple de routage dans un réseau.

II. Principes de routage :

La fonction des commutateurs Ethernet (Switches) sur la couche liaison de données permet de
transmettre des trames Ethernet entre les périphériques d'un même réseau.

Cependant, lorsque les adresses IP source et de destination se trouvent sur des réseaux
différents, la trame Ethernet doit être envoyée à un routeur.

Le but d'un routeur est de relier un réseau à un autre. Le routeur est responsable de la
transmission de paquets à travers différents réseaux. La destination du paquet IP peut être un
serveur Web se trouvant dans un autre pays ou un serveur de messagerie situé sur le réseau
local.

Le routeur utilise sa table de routage pour déterminer le meilleur chemin à utiliser pour transférer
un paquet. Les routeurs doivent transmettre ces paquets rapidement.

Les sources de routage se sont qui remplir la table de routage.

La table de routage est remplie par trois sources de routage possibles :

1. Les réseaux directement connectés :


1
Sont ajoutés automatiquement dans la table de routage.

1
2. Manuellement :

La table de routage est remplie manuellement par l’administrateur routeur.

3. Dynamiquement :

On utilise un protocole qui remplit la table de routage de façon automatique et dynamique.

III. Les types de routage :


Il y a deux types de routage (Le Routage Statique et Le Routage Dynamique).

 Routage Statique :

Les réseaux distants sont saisis manuellement dans la table de routage à l'aide de routes
statiques.

 Routage Dynamique :

Les routes distantes sont automatiquement acquises via un protocole de routage


dynamique.
IV. Comparaison des routages statique et dynamique :
Le routage statique offre plusieurs avantages par rapport au routage
dynamique, notamment :

 Les routes statiques ne sont pas annoncées sur le réseau, pour une meilleure sécurité.

 Les routes statiques utilisent moins de bande passante que les protocoles de routage
dynamique, aucun cycle de processeur n'est utilisé pour calculer et communiquer des
routes.

 Le chemin qu'une route statique utilise pour envoyer des données est connu.

Le routage statique présente les inconvénients suivants :

 La configuration initiale et la maintenance prennent du temps.

 La configuration présente des risques d'erreurs, surtout dans les grands réseaux.

 L'intervention de l'administrateur est requise pour assurer la mise à jour des


informations relatives aux routes.

 N'évolue pas bien avec les réseaux en expansion et la maintenance devient fastidieuse.
 Exige une connaissance complète de l'ensemble du réseau pour une implémentation
correcte.

Le routage dynamique a aussi des avantages :

l L'un des principaux avantages des protocoles de routage dynamique est l'échange
d'informations de routage entre les routeurs lors de la modification de la topologie.
Cet échange permet aux routeurs de découvrir automatiquement de nouveaux réseaux
et également de trouver d'autres chemins en cas d'échec d'un lien vers un réseau actif.

l Les protocoles de routage dynamique fonctionnent bien dans n'importe quel type de
réseau constitué de plusieurs routeurs.

l Les protocoles de routage dynamique sont évolutifs et déterminent automatiquement les


meilleures routes en cas de modification de la topologie. Bien que d'autres éléments
interviennent dans la configuration des protocoles de routage dynamique, ces derniers sont
plus simples à configurer dans un grand réseau.

Le routage dynamique présente les inconvénients suivants :

l Le routage dynamique nécessite la connaissance de commandes supplémentaires. Il est


également moins sécurisé que le routage statique parce que les interfaces identifiées par
le protocole de routage envoient des mises à jour de routage. Les routes empruntées
peuvent varier d'un paquet à l'autre. L'algorithme de routage utilise des capacités
supplémentaires en matière de processeur, de mémoire vive et de bande passante.