Vous êtes sur la page 1sur 57

FONDEMENT DU MULTIMÉDIA

CHAPITRE 2
TRAITEMENT DES IMAGES
ISET Kairouan Bassem Seddik
Plan Chapitre 2
2

1. Définitions : Lumière, Couleur, Spectre électromagnétique,


perception visuelle,
2. Les Espaces colorimétriques : RGB, CMY, CMYK, HSV, TLS, etc.
3. Synthèse de la couleur : synthèse additive, synthèse soustractive
4. Conversions entre modèle
5. Acquisition/ numérisation
6. Matériel de numérisation
7. Mémorisation/compression (Algorithmes)
8. Formats d’images: BMP,GIF, PNG, JPEG
1- Définitions
3

 Une image numérique est toute  Résolution d’une image:


image acquise ou créée et  nombre de points par unité de
stockée sous forme binaire surface, exprimé en points par
 composée d'unités élémentaires, pouce
appelées pixels (picture  PPP, en anglais DPI pour Dots
element) Per Inch
 points sur une longueur de
 Définie par 2,54cm
 Son échantillonnage en nombre  72 ppp pour le web
de pixels (800 x 600 px)  150ppp minimum pour les imprimés
 Sa quantification ( 2 octets par
couche)  300ppp ~ Chaque pixel mesure?
 2,54 cm / 300 = 8,467 µm
ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014
Spectres accessibles et sensibilité
4

 Micro-ondes
 Infrarouge
 Visible
 Rayon X
Système visuel Humain
5

Modèle sténopé
Adaptation à la luminosité
Fonctionnement chez les mammifères
6

 Si les nerfs optiques sont affectés,


on peut aboutir au daltonisme
:absence de perception de la
couleur.
 Certains animaux ne peuvent voir
dans l'obscurité, alors que d'autres
le font très bien.
 Les chiens et les chats ne
perçoivent pas les couleurs.
ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014
Effect Mach Banding
7

 Les couleurs sombres


sont ressenties plus
sombres
 Les couleurs claires
sont ressenties plus
claires

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Nos impressions visuelles
8

 La même couleur pour le


carreau au centre
 Mais il est ressentit plus
sombre dans la 3ème
image
 Formes qui apparaissent
 Impressions de Distances
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
Autres exemples d’illusions optiques
9

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Fonctionnement des capteurs
10

 Une grille de points de


capture

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Discrétisation
11

 Dans l’espace
 Dans l’amplitude

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


12

 Echantillonnage des
pixels
 Quantification des
valeurs d’intensité

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Images comme schéma 3D
13

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Différents échantillonnages
14

Image en pleine Image en 1/2 Image en 1/4 Image en 1/8


résolution résolution résolution résolution

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Différentes quantifications
15

Quantification 4 Quantification 3 Quantification 2 Quantification 1


bits/composante bits/composante bits/composante bits/composante
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
Comparaisons d’images
16

Image originale
Couleur 24 bits
224 niveaux image de
quantification16
couleurs indexées

Image en nivaux
de gris (8 bits)
256 niveaux image binaire
quantification 2
Noir et Blanc
Pseudo couleurs
17

 On peur représenter les


images en couleurs
vraies
 Ou en pseudo couleurs
 On parle de carte de
couleurs (ColorMap)
 Système à couleurs
indexées
ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014
Plusieurs canaux
18

 Les satellites utilises plusieurs canaux spécialisés


 Rouge, vert, bleu, IR_1, IR_2, ect.
 Landsat.org
 Path 191 et cellule 35 pour ISET Kairouan
 Exp: 8+ canaux pour LandSat
 La combinaison de canaux spécifiques informe
sur:
 La végétation
 Les nuages
 La pollution,
 Etc.
Combinaisons de canaux
19

 321: distinction entre plusieurs types  754: Séparation entre végétation et sols
d’eaux nus ou bâtiments
 423: Distinction types de surfaces  435: autres combinaisons de distinction
 542: Bonne séparation de la végétation ente eaux, végétation et sols

542 754 435 321 432


Systèmes de couleurs
20

 Même principe des canaux d’information


 En combinant trois longueurs d’ondes , il est
possible de synthétiser presque toutes les
couleurs existantes.
 Une couleur peut donc être représentée dans
un espace à 3 dimensions:
 Système RGB (Red Green Blue)
 Système CMY (Cyan Magenta Yellow)
 Système Lab
 Système XYZ
 Système HSL (Hue Saturation Luminance)

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Principe de la synthèse additive
21

 Combinaison de trois
faisceaux lumineux rouge, S2
vert et bleu (RVB)
Aussi appelé RGB en G
 S1
anglais S3
 Résultat de la somme : R B
couleur blanche
 On peut varier les
proportions pour avoir
d’autres résultats
 Le rouge, vert et bleu sont
appelées couleurs primaires

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Objets Vs Couleurs
22
Espace couleur RGB
23

 C’est le système
colorimétrique standard
utilisé dans la plupart des
systèmes vidéo pour coder
une couleur.
 RGB Utilisé dans la
télévision
ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014
Exemple RGB sous Photoshop
24

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Principe de la synthèse soustractive
25

Filtre jaune Filtre magenta Filtre cyan Tous les filtres


26

 3 couleurs: cyan, magenta et jaune


 supprime la couleurs de la lumière blanche pour avoir la couleur.
 le jaune absorbe les ondes bleues
 réfléchit les ondes rouges et vertes.
 le magenta réfléchit les ondes vertes
 Réfléchit les ondes rouges et bleues au
 magenta + jaunes, on obtient une surface qui absorbe les ondes bleues et
vertes, et qui réfléchit les ondes rouges.
 CMJ sont les couleurs primaires soustractives.
 Souvent rajoutée en CMJK pour avoir un bonne impression sur papier blanc.
ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014
Exemple CMYK sous Photoshop
27

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Systèmes XYZ (Lab en exemple)
28

 Utilise un paramètre d'intensité:


la luminance et deux paramètres
de chrominance : la couleur.
 Spécialement dédié pour les
différences entre couleurs perçues
par l'œil humain.
 Appartient à la famille des systèmes
XYZ

 X   2,7690 1,7518 1,13   R 


Y  =   
    G 
1 4,5907 0, 0601 Diagramme chromatique défini par les
 Z   0 0,0565 5,5943   B  deux variables de chrominance

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Exemple Lab sous Photoshop
29
Modèle YUV & YIQ
30

 YUV se rapproche beaucoup plus de la perception humaine des couleurs que


le standard RVB
 Utilisé pour la vidéo analogique (PAL, NTSC et SECAM).
 Permet de transmettre des infos colorées aux TV couleurs, en restant
compatible avec les TV N&B affichant en niveau de gris.
 Créé depuis une source RGB, il définit un espace colorimétrique en trois
composantes:
 La première (Y) représente la luminance (l'information en N&B)
 les deux autres (Cb et Cr) représentent la chrominance.
Y = 0,299 * Rouge + 0,587 * Vert + 0,114 * Bleu
Cr = Rouge – Y
Cb = Bleu – Y
ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014
Système TSV (HSV)
31

 Hue, Saturation, value, ou en français


TSV (Teinte Saturation Valeur)
 Modèle de représentation couleur
proche de la perception humaine
 permet une gestion rapide de la
couleur.:
 la teinte correspondant à la couleur:
mauve ou orange, etc.
 La saturation, décrit la pureté de la
couleur: vif ou terne (neuf ou délavé),
 la valeur, indique la quantité de
lumière de la couleur: clair ou
sombre.

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


32

V = max ( R , G , B ),

V − min( R , G , B )
S = ,
V

 G−B si V = R

 V min ( R , G , B )

 B−R
H 2
= + si V = G
 V − min( R , G , B )
 + R−G
 4 V − min( R , G , B ) si V = B

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014
Système HSV
33

 À ne pas confondre HSL


(Luminence) avec HSV
(valeur)
 Système largement
utilisé pour la
segmentation des objets
par leurs couleurs
ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014
Systèmes génératifs futurs
34

 Des systèmes de projection à


base de Laser
 Des expériences plus importantes
en termes de qualité des images
 Contraste

 Expérience vécue

 http://spectrum.ieee.org/consumer-electronics/audiovideo/lasers-coming-to-a-theater-near-you

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Exercices
35

 De quelle couleur nous apparaîtra une orange si elle est éclairée par :
 une lumière verte et une lumière rouge
 une lumière verte
 une lumière bleue
 absorber la lumière bleue
 laisser passer le vert et le rouge,
 mélange donne du jaune.
 Si du vert, il le laisse passer
 comme le rouge est absent, il parait vert.
 Si bleu  absorbé et parait noir.

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Pourquoi faire la compression?
36

 La taille de stockage

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


37

 La présence de
redondance
 Le nombre de couleurs
limité
 Le gains des
informations non
exploitées
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
Exp simple: Codage par plages
38

 Run Length Coding 256 px

 Efficace pour les images binaires


 On peut coder par deux valeurs
uniques si on a un seul objet
 Exp.: pour une image de 256 x 256 px
 On a
 256;
 …
 20, 50;
 …

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Standards de compression
39

 Images: JPEG-
LS fidèle à la
sources
 Vidéos: Les
MPEG 1~4 sont
les plus
fameuses
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
Exp. du standard JPEG
40

1. Mise dans un espace facile à compresser


2. Quantification  introduction de l’erreur (17 / 2 ) x2 ~16
3. Storage sous format limité par des symboles bien choisis

…. ……… ……… ………


……………
………….. …………….

……… ……… ….

…………..
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
Codage de Huffman
41

 Histogramme:
 Combien une valeur
apparait dans l’image
 Idée: Quelques pixels
sont plus importants
 Coder ceux qui
apparaissent plus sur
plus de codes
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
42

 Chaque pixels est représenté par sa donnée binaire


 Valeur totale : 1.81
 Par codage de Huffman

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Codage de Hufman
43

 Mise en ordre des


probabilités
 Sommes des valeur
 Mise en ordre encore
 Répéter …
 Choix si valeurs égales
 Arret si on 2 valeurs
seulement
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
44

 0 nous ramène au groupe de 0.6


 1 nous ramène au groupe de 0.4
 Division de la valeurs basse + attribution de code
 Obtention d’un code de longueurs différentes  gain d’espace

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Exercice 1 : Codage de Huffman
45

 On considère un texte source formé à partir de 5 symboles


distincts (a, b, c, d, r) avec les fréquences d’apparition
suivantes :
 f(a) = 0,43 ; f(b) =0,20 ; f(c) = 0,1 ; f(d) = 0,09 ; f(r) = 0,18.
 a- Générer un arbre de Huffman binaire et proposer le codage
correspondant en affectant les 0 aux probabilités les plus
grandes.
 b- Coder le texte suivant et calculer le gain de compression par
rapport à un code binaire de longueur xe et minimale :
abracadabrabracadabra
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
Exercice 2 : Codage de Huffman
46

 Supposons que les caractères a, b, c, d, e et f aient des


probabilités d’apparition respectivement égales à 0,07 ;
0,09 ; 0,12 ; 0,22 ; 0,23.
 a- Quelle est la probabilité d’apparition du caractère f ?
 b- Trouver le codage de Huffman pour ces 6 lettres en dessinant
l’arbre binaire correspondant.
 c- Quelle est la longueur moyenne du codage ?
 d- Il faut au minimum 3 bits pour coder les 6 lettres. Pourquoi ne
pas avoir choisi le code : code(a) = 0 ; code(b) = 1 ; code(c)
=00 ; code(d) = 01 ; code(e) =10 ; code(f) = 11 ?
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
47 Formats d’images

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Types d’images
48

 Images vectorielles:  Images matricielles


 Décrites méthématiquement  Tableaux 2D (matrices) de pixels
 Photoshop, Corel Paint, Gimp, etc.
 Corel Draw, Illustrator, etc.
 Tous types de contenus
 lignes, cercles, polygones, graphiques simples ou
texte, etc. complexes
 coordonnées, couleur,  Utilisées par les appreils
épaisseur de trait, photo numériques.
remplissage, etc.  Formats BMP, GIF, JPEG, TIFF,
 SGI, EPS, AI, WMF, SWF, PDF, …

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Images vectorielles
49

 Avantages  Inconvénients:
 Redimensionnement facile sans  Pas adaptée aux images
perte complexes
 éléments de l'image  Stockage difficile des
indépendants. photographies.
 Conversion facile en bitmap  L’affichage peut prendre plus de
 Adaptées au stockage d'images temps qu’une image bitmap
de formes géométriques.
 Codage compact : fichiers de
taille réduite.
 Format standardisés par les
navigateurs Internet

ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014


Images matricielles
50

 Avantages  Inconvénients:
 Effet de mosaïque à
 Adapté aux L'agrandissement.
applications orientées  Création et retouches
images. délicates
 Qualité  Nécessité de compression.

photographique  Pas de distinction d'objets


dans l'image.
assurée.
 Besoin d'un périphérique de
 Affichage sur écran et numérisation : scanner,
impression facile. appareil photo numérique, ...
ISET Kairouan - 2ème année Techniciens en Informtique (MDW) 16/04/2014
Format JPG ou JPEG
51

 JPG ou JPEG (Joint Photographic Experts Group) : Comité créé en 1986


 Caractéristiques
 Il permet une représentation en vraies couleurs (16 millions de couleurs).
 Possibilité d'entrelacement (chargement graduel de l'image).
 Pas d’animation, pas de transparence.
 Reconnu presque par tous les logiciels, il est très utilisé en Web avec le
format GIF et PNG.
 La compression utilisée est une compression avec perte : taux de
compression à choisir.

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Exemple de compression JPG
52

Taux 1 Taux 10 Taux 20


897 Ko 457 Ko 346 Ko

Taux 50 Taux 75 Taux 99


241 Ko 119 Ko 40 Ko

16/04/2014
Format TIFF
53

TIFF (Tagged Image File Format) :


 Caractéristiques :
 Très bonnes performances en compression d'images noir et blanc.
 Standard de codage des images scannées pour préserver leur qualité.
 Plusieurs modes de compressions sont possibles : LZW, Huffmann, CCITTs.
 Utilisé dans l’infographie, la bureautique pour les images au trait comme FAX, cliparts.
 Format très répandu, sous Windows comme sous Macintosh.

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Format PNG
54

PNG (Portable Network Graphic).


 Il n’est soumis à aucune licence, contrairement au GIF
caractéristiques :
 16 millions de couleurs.
 Compression (LZW) et enregistrement des images en millions de couleurs,
sans perte de qualité ; mais, on ne peut pas choisir sa résolution d'image
lors de l'exportation (72 ppp par défaut).
 Possibilité de transparence (niveau de transparence).
 Possibilité d'entrelacement (chargement graduel de l'image).
 Pas d'animation.
 Usage : Internet, Petites images graphiques (logos, dessins, etc.)

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014


Production Vectorielle: exemple
55
Production Matricielle: exemple
56
57
Fin chapitre 2

ISET Kairouan - 1ère année Techniciens en Informatique 16/04/2014