Vous êtes sur la page 1sur 14

---------------------------------------------------------------------------------

Contrôle de réception
1. Objectifs :

Le contrôle de réception est un contrôle qui est effectué sur des lots de pièces,
ensemble ou sous ensembles en provenances des ateliers, l’usine, des fournisseurs
ou des sous-traitants. Il est exécuté sur des lots de pièces dont une opération de
fabrication est terminée, c’est-à-dire :

 Contrôle avant opération suivante


 Contrôle avant entrée au magasin (fin de fabrication).
 Contrôle d’une livraison de fournisseur (à la réception)

Son rôle est multiple :


 décider de l ‘acceptation ou du refus d’un lot
 juger un procédé de fabrication à partir des résultats trouvés et tirer le maximum
d’information
 suivre la qualité obtenue afin d’intervenir avec un maximum d’efficacité
 s ‘assurer de la qualité produite par le fournisseur « politique d’assurance
qualité fournisseur »

2. Principe

Le contrôle par prélèvement consiste en des méthodes de sélection au hasard


( tirage aléatoire) d’individus à partir d’un lot déterminé et qui permet, selon les
critères fournis par le plan d’échantillonnage, d’accepter ou de refuser le lot.

3. Types de contrôle

3.1 Contrôle par attributs : la décision d’accepter ou de refuser le lot est prise
selon le nombre de défectueux ou de non conformes trouvés dans l’échantillon
contrôlé ( dire que c’est « bon » ou « mauvais » ; « défectueux » ou « non
conforme ».)

3.2 Contrôle par décompte du nombre de défauts :

BFB Avril 2018 1/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

la décision d’accepter ou de refuser le lot est prise selon le « nombre moyen de


défauts par individus »
Remarque : dans ce chapitre, on va uniquement développer le contrôle par attribut

4. Quand utiliser le contrôle par échantillonnage :

il y a au moins trois situation où le contrôle par &échantillonnage est requis :

 lorsque le contrôle est destructif


 lorsque les frais de contrôle sont élevés
 lorsque le contrôle à 100% n’est pas physiquement réalisable

5. Notions de base

5.1 Niveau de qualité acceptable NQA ( ou P95)

Un lot de qualité acceptable est caractérisé par un certain pourcentage d’individu


non conforme que l’on peut tolérer, que nous dénotons par NQA, et qui aura une
forte probabilité d’acceptation.

Le niveau de qualité acceptable est très important dans le contrôle de réception.


En fait, aujourd’hui, le choix du NQA (niveau de qualité acceptable) est plus subi que
choisi car, plus on prend NQA faible plus le coût du contrôle devient important.
Les NQA sont généralement pris parmi les termes de la série suivante

N° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
NQA 0.010 0.015 0.025 0.040 0.065 0.10 0.15 0.25 0.40 0.65 1.0 1.5

5.2 Niveau limite de qualité tolérée (ou P10)


Le niveau limite de qualité toléré, que nous dénotons par LTPD, représente le
pourcentage d’individus non conforme dans un lot qui devrait avoir très peu de
chances d’être accepté, en moyenne.

5.3 Risque du fournisseur

Le risque de fournisseur, noté α, est la probabilité de rejet d’un lot de qualité


acceptable c’est-à-dire de niveau NQA

5.4 Risque du client

Le risque du client, noté β, est la probabilité d’accepter un lot de qualité


« inacceptable » c’est-à-dire, de niveau LTPD

6. Courbe d’efficacité :

6.1 Cas du contrôle à 100%

Supposons que nous acceptions les lots comportant au plus, 2% de non conforme.

BFB Avril 2018 2/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

Supposons également que nous contrôlons toutes les pièces du lot.

Tant que le % de défectueux n’excède pas la non qualité définie (2%), on a une
probabilité de 1 (100% de chance) d’accepter le lot. Dès que le pourcentage de
défectueux excède la non-qualité définie, cette probabilité devient nulle.
Probabilité d'accepter le lot

A
B
100%

50%

Pourcentage de
défaut dans le lot
C
D
2% 100%

Courbe d'efficacité dans le cas d'un contrôle à 100%

6.2 contrôle par échantillonnage

Interprétation :

On peut dire que les niveaux de qualité NQA et LTPD subdivisent l’aire sous la
courbe en trois zones ou encore subdivisent les lots qui sont soumis au contrôle e
trois catégories :

1- les « bons » lots (NQA ou mieux) qui ont une probabilité


d’acceptation de 0,95 (ou plus élevée)
2- les lots de qualité « marginale » (pourcentage de défectueux
entre NQA et LTPD) qui ont différentes chances d’être
acceptés.
3- Les « mauvais » lots (LTPD ou pire) qui ont une probabilité
d’acceptation d’environ 0,10 (ou moins élevée).

BFB Avril 2018 3/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

7. Les différents plans de contrôle aux attributs :

7.1 Plan d’échantillonnage simple

 Ce type de contrôle est particulièrement simple, il ne nécessite qu’un seul


prélèvement. Il est caractérisé par la taille de l’échantillon à prélever et contrôler une
par une et par le critère d’acceptation.

7.1.1 Principe :

Dans le cas de la norme NF X 06-022, le critère d’acceptation est un nombre de


pièces non conformes. Le choix du plan est simple à partir de la lettre code.
 Pour déterminer la taille de l’échantillon « n », il suffit donc de se reporter à la
table de choisir un niveau de prélèvement (en principe le niveau II), puis en
fonction de l’importance de l’échantillon on trouve une lettre code. (voir
tableau ci-dessous)

BFB Avril 2018 4/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

En fonction de la lettre code lue dans le tableau ci-dessus, on détermine la


taille des prélèvements à réaliser dans le tableau suivant :

Tableau 2

BFB Avril 2018 5/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

 Pour retrouver le critère d’acceptation (voir tableau ci-après (3)).


Tableau 3

7.1.2 Exemple :  Pour un niveau II, la lettre code pour un lot de 1000 pièces est J.
 Pour un NQA de 0,65, avec un lot de 1000 pièces, le niveau de
prélèvement est de 80 pièces avec A = 1 et R = (A + 1) = 2.

7.1.2 table de CAMERON et Abaque de POISSON ( 2ème méthode)

BFB Avril 2018 6/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

Ce paragraphe décrit en bref, une deuxième méthode de conception d’un plan


d’échantillonnage simple.
En fait, on peut obtenir très rapidement un plan d’échantillonnage simple ( valeur de
n et c ) à l’aide de la table de J.M. CAMERON. Toutefois, pour utiliser cette table,
l’on doit spécifier des risques α et β qui concordent avec la table.

Nous indiquons le mode de fonctionnement de cette table dans l’exemple qui


suit.

Application :

L’entreprise « MECANEX » reçoit régulièrement des lots de marchandises dont


l’effectif est d’environ 1000 pièces. Son fournisseur certifie que les lots sont expédiée
en respectant un niveau de qualité acceptable NQA = 1% et, qu’en moyenne, les lots
de cette qualité devrait être acceptés 95 fois sur 100 au contrôle de réception de
l’entreprise Mecanex.
L’entreprise Mecanex désire une protection pour chaque lot séparé qu’elle
réceptionne. Le responsable qualité de Mecanex entend contrôler les lots en
encourant un risque de 10 chances sur 100 d’accepter des lots ayant une qualité
aussi mauvaise que 8 % ( cette valeur a été établie suite à une discussion avec le
contremaître de la production et l’ingénieur responsable des normes techniques)

Quel doit être le plan d’échantillonnage simple afin de prouver l’accord souligné par
le fournisseur et « Mecanex » .

1000 pièces
………………………………………………………………………………………………
nqa=0.001
p=95%
………………………………………………………………………………………………
beta=10% = 0.01

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

BFB Avril 2018 7/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

BFB Avril 2018 8/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

Comment déterminer la qualité effective p :

np
7
6
5

3
4

C=0
Pa

BFB Avril 2018 9/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

7.2 Plan d’échantillonnage double :

C’est l’échantillonnage le plus couramment employé dans l’industrie. Il est en effet le


meilleur compromis entre le coût du contrôle, son efficacité et sa facilité de mise en
œuvre.
En règle générale ( cas de la norme AFNOR), les deux prélèvements sont de taille
identique. De même, la décision au second prélèvement tiendra compte de
l’information obtenue dans le premier prélèvement.

Ce type de contrôle est plus économique que le simple échantillonnage, en effet :

 Si le lot est excellent …………………………………………………………..


 Si le lot est médiocre ………………………………………………………….
 Exemple : ( se reporter aux tableaux 1, 2 et 3 et au tableau de correspondance)
N = 1000 , NQA = 0,65

Table de correspondance entre les plans

BFB Avril 2018 10/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

(plan simple, double, multiple)


(Normes: NF 60-022 MIL STD 105 E)

Série d’applications :

1). L’entreprise Audio effectue un contrôle final de ses fiches écouteurs à corps
bakélite noire avant de les expédier à ses détaillants. Un certain nombre de fiches
sont vérifiées à l’aide d’une prise écouteur standard et les fiches n’assurant pas un
raccord parfait sont considérées comme défectueuses.
L’effectif des lots contrôlés est habituellement de 800 fiches. Le plan
d’échantillonnage simple utilisé par l’entreprise est n=50, c=2.
BFB Avril 2018 11/15 Département Génie Industriel
---------------------------------------------------------------------------------

a- Quelle est la probabilité d’accepter un lot dans la qualité effective est 1% de


fiches défectueuses ?
b- Quelles sont les chances sur 100 d’accepter un lot dont la qualité est de 3 %
de fiches défectueuses ?
c- Quelle est la probabilité de refuser un lot de qualité p=8% ?
d- Pour quelle valeur de p, les lots ont 90 chances sur 100 d’être acceptés ?
e- Tracer la courbe d’efficacité du plan de contrôle de l’entreprise Audio en
présumant les valeurs suivantes pour la qualité des lots : 1%, 2%, 3%, 4%,
6%, 8%, 10%, 12%, 14%.

2). L’entreprise Megatech utilise 3 fournisseurs différents pour s’approvisionner en


moulures. Les effectifs des lots qui sont expédiés par chaque fournisseur sont les
suivants :
Fournisseur A : 200
Fournisseur B : 500
Fournisseur C : 1000
L’entreprise a comme politique de contrôler un nombre de moulures égal à 10% de
chaque lot qui lui est expédié ; le lot de moulures est retourné au fournisseur si deux
moulures ou plus sont défectueuses dans l’échantillon.

a- Déterminer, pour chaque fournisseur, la qualité effective des lots qui ont 95%,
50%, et 10% des chances d’être acceptés.
b- Est ce que le plan de contrôle que l’entreprise Megatech utilise est équitable
pour chaque fournisseur ? Expliquer. (D’ailleurs, le fournisseur A se réjouissait
de la politique de contrôle de l’entreprise Megatech).

3). On veut un plan d’échantillonnage simple qui respectera les exigences suivantes :
i) Le plan de contrôle devrait accepter 95 fois sur 100, en moyenne, des lots
dont la qualité est 4% de pièces non conformes.
ii) Le plan de contrôle ne devrait pas accepter plus de 1 fois sur 100, en
moyenne, des lots de qualité p = 12% de pièces non conformes.

a- Quelles sont les valeurs de NQA, α, LTPD et β ?


b- A l’aide de la table de Cameron, déterminer le plan d’échantillonnage simple
requis.
c- Pour quelle valeur de p, le plan de contrôle a-t-il autant de chances d’accepter
ou de refuser les lots ?

4). La direction de l’entreprise SMC a fixé à 2,5 % le niveau de la qualité acceptable


pour une certaine pièce. La direction aimerait utiliser u plan de contrôle qui refuserait
pratiquement tous les lots de qualité moindre et accepterait pratiquement tous les
lots de qualité 2,5% ou mieux.

a- Quelle serait grossièrement l’allure de la courbe d’efficacité pour un plan de


contrôle qui assurerait pratiquement une discrimination parfaite ?
b- Si l’entreprise veut atteindre l’objectif qu’elle s’est fixé, quel serait idéalement
le plan de contrôle à mettre en œuvre ?
c- Le responsable de la gestion des opérations de l’entreprise SMC, ayant
quelques notions sur les méthodes statistiques utilisées en contrôle industriel,

BFB Avril 2018 12/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

propose à la direction que tout en ayant un plan de contrôle ayant une forte
probabilité d’acceptation pour les lots de qualité 2,5%, on pouvait tout de
même prendre le risque d’accepter, disons environ 10 fois sur 100, des lots de
qualité p= 6,5%. Il propose à la direction 3 plans de contrôle :

Plan I : n = 60, c = 3
Plan II : n = 200, c = 8
Plan III : n = 320 , c = 12

Parmi ces 3 plans, lequel pourrait répondre le mieux aux conditions de la


direction de l’entreprise.

Exercice de synthèse :

5). L’entreprise Sigmex fabrique de séparateurs servant à diviser des aires de travail
dans des bureaux d’affaires à grande surface. Le processus de fabrication des
séparateurs peut se résumer ainsi :

1. On assemble d’abord un cadrage de bois à l’intérieur duquel est insérée de la


laine minérale.
2. Chaque côté du séparateur est recouvert d’un treillis métallique.
3. On recouvre par la suite le séparateur d’un matériel acoustique ainsi que d’un
tissu laineux.
4. Finalement une moulure de bois est appliquée le long du cadrage pour
donner l’aspect définitif au séparateur ainsi que deux supports métalliques
sont fixés au cadrage.

Plusieurs aspects dimensionnels et visuels des éléments du séparateur sont


sujets à un contrôle en cours de fabrication. Nous ne traiterons toutefois ici que
du contrôle de réception sur les moulures de bois appliquées le long du cadrage.

Les moulures de bois sont achetées d’un fournisseur de la région des bois Franc
prêtes à être utilisées et doivent respecter les dimensions maximales de 162  3
cm

Un gabarit de dimension minimale 161,7 cm et de dimension maximale de 162,3


cm permet d’effectuer un contrôle sur les moulures. Les moulures en deçà de la
dimension minimale ou au-dessus de la dimension maximale sont classées non
conformes et sont retournées au fournisseur pour être remplacées.

L’entreprise Sigmex reçoit les moulures en lot de 2500 unités, soit la quantité
nécessaire pour fabriquer 625 séparateurs, ce qui correspond à environ un mois
de production.

Un contrôle de réception est effectué à l’aide du gabarit sur chaque lot expédié
par le fournisseur. Le plan de contrôle utilisé doit respecter les conditions
suivantes :

Sigemex exige que le niveau de qualité acceptable des lots livrés par le
fournisseur soit de 1% (ou mieux) et, qu’en moyenne, les lots de cette qualité
devraient être acceptés 99 fois sur 100 au contrôle de réception. D’autre part, les

BFB Avril 2018 13/15 Département Génie Industriel


---------------------------------------------------------------------------------

lots présentant une qualité de 7% (ou pire) ne devraient pas être acceptés plus
de 10 fois sur 100.

a- Déterminer, à l’aide de la table de Cameron, un plan d’échantillonnage simple


qui respecterait les conditions citées précédemment.
b- Selon le plan d’échantillonnage obtenue en (a), l’entreprise utilise le processus
de décision suivant :

 Si dans le nombre de moulures contrôlées selon le plan d’échantillonnage en


(a), le nombre de moulures non conformes n’excède pas le critère
d’acceptation, le lot de 2500 moulures est accepté.
 Si le nombre de moulures non conformes excède le critère d’acceptation, le lot
est refusé et un contrôle à 100% est effectué. Les moulures non conformes
sont retournées au fournisseur pour être remplacées.

Quelle est la probabilité d’effectuer un contrôle à 100% d’un lot de qualité de


2,5% avec ce plan de contrôle ? utiliser la loi de Poisson.

c- Quelle décision doit prendre l’entreprise si on observe 3 moulures non


conformes dans l’échantillon contrôlé selon le plan en (a) ?
d- Déterminer les probabilités d’acceptation de lots de qualité indiqués ci après et
tracer la courbe d’efficacité du plan de contrôle. L’interpolation linéaire dans la
table de Poisson peu s’avérer nécessaire.

Qualité effective 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8%
np
P acceptation

Courbe d’efficacité

1,0
0,9
0,8
0,7
0,6
0,5
0,4
0,3
0,2
0,1
0
0 0,001 0,02 0,03 0,04 0,05 0,06 0,07 0,08 0,09 0,10

e- Pour quelle valeur de qualité effective, le plan de contrôle a-t-il autant de


chance d’accepter ou de refuser le lot ?

BFB Avril 2018 14/15 Département Génie Industriel

Vous aimerez peut-être aussi