Vous êtes sur la page 1sur 2

Introduction

Seydou Badian est né au Mali en 1928. Après des études de médecine en France, il est revenu
dans son pays natal pour exercer son métier. Par la suite deviendra ministre du plan et de
l’économie sous le régime de Modibo Keita. Frappé par la colonisation il a voulu montrer le
mal que ce système de domination à créer en Afrique.
En effet, dans Sous l’orage, l’auteur expose les difficultés nés de la confrontation entre la
tradition et la modernité d’où le conflit des civilisations.
De ce fait, pour mieux aborder notre travail, nous donnerons d’abord le contexte historique et
social du roman, ensuite nous ferons le résumé de l’œuvre et enfin nous parlerons du conflit
des civilisations dans Sous l’orage.
I/ LE CONTEXTE HISTORIQUE ET SOCIAL Du ROMAN
Sous l’orage est produit dans le contexte de la colonisation qui coïncide avec l’arrivée des
européens et la mise en place de l’école française.
En effet, la civilisation à entrainer des bouleversements socioculturels en Afrique. Ainsi les
structures sociales, les cultures, les coutumes et la tradition seront sérieusement ébranlées.
C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre le titre du roman qui renvoie à une conséquence
d’un orage qui balaie tout sur son passage.
II / RESUME DE L’ŒUVRE
Sous l’orage évoque deux jeunes (Kany et Samou) qui sont liés par un amour profond et
envisage de marier à la fin de leurs études mais ce projet sera controversé par le père Benfa.
En effet, le père de Kany a déjà choisi Famagan comme futur époux de sa fille mais à vrai
dire Kany a n’aime pas ce vieil commerçant. Le mariage de Kany sera donc le prétexte d’un
affrontement entre les tenants d’un monde moderne (les jeunes) et les garants de la tradition
vieille (les vieux). C’est ce qu’on a appelé le conflit des civilisations.
III / LE CONFLIT DES CIVILISATIONS
Dans Sous l’orage on constate que le thème e plus dominant est le choc des civilisations. Le
conflit des civilisations peut être défini au sens large du terme par l’opposition de deux
civilisations : la civilisation traditionnelle et la civilisation occidentale. La tradition veut que
père décide de tout et pour tous. Or que le modernisme préconise la liberté d’expression. Dans
la civilisation moderne, chacun a sa propre intelligence et chacun d’entre nous a tous les
droits de l’utiliser comme bon lui semble. C’est la raison pour laquelle on parle d’une
opposition ou un conflit de civilisation. On voit tout sur cette opposition à travers le
personnage du père Benfa qui est le défenseur de la tradition et Kany qui est née et éduquée
dans contexte moderne. Du point de vu traditionnel, la fille n’a pas le droit de donner son
opinion sur le mariage. C’est-à-dire qu’elle doit se soumettre toujours à la suggestion de ses
parents. De même que la femme n’a pas le droit de dire son avis pour le mariage de sa fille.
Les hommes sont les chefs de famille et tout tourne autour d’eux, c’est le cas de Maman Téné
qui est obligée de se soumettre à la volonté du père Benfa. La conception du mariage est
incompatible dans les deux mondes : (c’est la tradition et le modernisme). La tradition veut
que l’on choisisse pour la femme son futur mari. Contrairement au modernisme qui voit le
Le conflit des civilisations dans sous l’orage Page 1
mariage comme étant une union de deux personnes qui s’aiment tels que Samou et Kany.
Dans Sous l’orage, on note une incompatibilité entre les personnages à travers leurs modes de
vie. La tradition veut la fidélité aux valeurs culturelles. Tandis que la société moderne veut
que l’homme décide pour lui-même. Nous sommes tous d’accord di les jeunes se retrouvent et
discutent entre eux, et les garçons et les filles se mêlent.
CONCLUSION
En somme, nous pouvons dire que Seydou Badian, à travers cette œuvre (Sous l’orage), nous
montre la divergence entre deux générations (jeunes et vieilles). La première génération c’est-
à-dire le camp des jeunes est durement frappé par le modernisme tandis que la deuxième
génération, le camp des vieux veut garder intact la tradition ancestrale. D’où cet éternel
conflit entre deux civilisations différentes. Toutefois, l’auteur par les personnages de Maman
Tiéman et de père Djigui nous a fait savoir qu’une réconciliation entre ces deux civilisations
est bien possible. Et que cette réconciliation ne peut se réalisé que dans une synthèse des deux
tendances « traditionnelle et modernisme ».
 

Le conflit des civilisations dans sous l’orage Page 2

Vous aimerez peut-être aussi