Vous êtes sur la page 1sur 35

1.

Présentation de l'ouvrage
Structure en béton armé implantée à MEDEA (zone IIb), structure mixte (voiles plus portiques en BA).
 Nombre d’étage : R+4
 Hauteur d’étage 3.06m pour tous les niveaux.

1. Pré dimensionnement
 Poutres : Poutres principales (30X40) ; Poutres secondaires (30X35) ; Poutres palière (30X35)
 Poteaux : Poteaux carrées (40X40) ;
 Voiles et dalles pleines : Les voiles pleins, les voiles avec ouvertures et les dalles pleines ont
une épaisseur de 15cm.
 Escaliers : Tous les escaliers ont une épaisseur de 15cm.
2. Chargement

Gétage =5.4 KN/m2, Qétage =1.5 KN/m2, Gterrasse =6.2KN/m2 ? Qterrasse =1 KN/m2

Gacrotère=2.68 KN/ml, Qescalier =2.5 KN/m2.

3. Calcul sismique

Coefficient de comportement R=4

Facteur de qualité Q=1.2

Site meuble S2

Groupe d’usage 1B

Zone sismique IIb

Coefficient de pondération β= 0.2

4. Les hypothèses de calcul

Le béton est peu contrôlé, dose à 350 kg/m3 en ciment CPJ 42.5 :

- fc28 = 25 MPA.
- Ei = 32000 MPA.
- γb = 1.50 état limite. - γb = 1.15 état accidentel.

Armatures longitudinales en acier de haute adhérence :

- Fe E40 = 400 MPA.

Armatures transversales en rond lisses :

- FeE22 = 235 MPA.


- γs = 1.15 état limite. - γs = 1.00 état accidentel.

1
Vue en plan:

Vue en 3D

2
2. MODE OPERATOIRE
Robot millénium a été conçu pour modéliser les structures, calculer les efforts internes, les déformations,
vérifier les résultats obtenus et dimensionner les éléments spécifiques de la structure avec les exigences
réglementaires en vigueurs, et enfin gérer la création de la documentation pour la structure calculée et
dimensionnée.

Le mode opératoire du logiciel robot millénium peut être divisé en plusieurs étapes :

 Définition du modèle de la structure.


 Calculs (statiques ; dynamiques…etc)
 Dimensionnement des éléments de la structure à partir des résultats du calcul obtenus et des

normes disponibles

Le schéma ci-dessous présente le mode opératoire standard dans le logiciel :

3. Démarrage
Après le lancement du système robot, la fenêtre représentée ci après s’affiche, Cette fenêtre permet de
définir le type de la structure à étudier, d’ouvrir une structure déjà existante ou charger le module
permettant d’effectuer le dimensionnement de la structure.

3
4
ROBOT MILLENIUM est un logiciel de calcul et d’optimisation des structures, il utilise la méthode
d’analyse par éléments finis pour étudier les structures planes et spatiales ; Les coordonnées définies lors
de la création de la structure ainsi que le nombre de degrés de liberté par nœuds, sont présentés ci-après :

5
Dans le cas des structures contreventé par voiles, Le modèle coque est choisit par ce qu’il permet
d’étudier les barres et les plaques dans le repère(X,Y,Z) , facilite le maillage et les élément saisis ont les
six degré de liberté

6
5. Réglage des préférences
Dans robot, la configuration du logiciel est importante. Le paramétrage du logiciel se fait dans deux

7
boites de dialogues : préférences et préférences de l’Affaire, les options disponibles dans ces boites de
dialogue permettent de personnaliser le mode de travail, la sélection des normes, des catalogues de
profilés, matériaux, …etc.
Allez au menu déroulant outils/préférence (ou outils/préférence d’affaire) :

Remarque : On à pas besoin de faire les réglages des préférences et préférences d’affaire pour chaque
projet, il suffit de faires une seule fois après installation de Robot.

Astuce :

Si l’utilisateur a plusieurs types de projet et que chaque type a ces propres préférences (unités, normes,
…). Avec Robot on peut définir plusieurs préférences et enregistrer chaque préférence dans un fichier. Si
on veut utiliser une telle ou telle préférence on a qu’à ouvrier le fichier qui correspond à la préférence
voulue.

8
5. Les lignes de construction
Les lignes de construction sont d’une grande importance lors de la navigation dans le modèle de la
Structure. Elles peuvent servir à :
 Définir les différents éléments de la structure.
 Se référer aux composantes de la structure.
 Afficher rapidement un plan de travail.
 Sélectionné les éléments situés sur une ligne de construction.

La grille des lignes de construction peut être définie comme :


 Une grille rectangulaire
 Une grille cylindrique ou polaire
 Lignes arbitraires : droites ; demi droites et segments.

Les lignes de construction dans le repère cartésien peuvent être soumises à l’opération de rotation.
Tous les onglets ont exactement le même aspect, chacun d’entre eux contient les champs suivants :
 Position : Définir le point sur l’axe du repère global à partir duquel sera mesurée la position
de la
 première ligne.
 Répéter x: Définir le nombre de répétition des lignes.
 Espacement : Définir l’espacement entre les lignes.
 Libellé : Définir le style de numérotation des lignes.

Dans la fenêtre de Robot allez à la première icône de la barre d’outils qui se trouve sur la droite de la

fenêtre:

La boite de dialogue suivante s’ouvre, dans le champ (répéter) on doit définir le nombre de répétition
successif de l’espacement déclaré, et si on n’a pas des valeurs qui se répètent on doit mètre la valeur 1,
(les espacements sont pris entre axes)
On doit avoir le résultat suivant :

9
Clic sur (appliquer) et activer la vue en 3D et vous aurez le résultat suivant :

Astuce

On peut définir dans la même affaire plusieurs lignes de construction en utilisant l’option (nouveau) dans
la boite de dialogue (lignes de construction).
Et on peut aussi faire la gestion de ces lignes (supprimer, activer ou désactiver les lignes voulues) en
utilisant l’option (gestionnaire de lignes) dans la boite de dialogue (lignes de construction).

6. La déclaration des éléments de structure

6.1Les barres

6.1.1 Déclaration des sections

Allez au menu déroulant Structure/caractéristique/profiler de barre :

10
Dans la boite de dialogue (profiler) clique sur (supprimé toutes les sections non utilisées) puis clique sur
(nouveau) :

Dans la boite de dialogue (nouvelle section) allez au champ (type de profiler) et sélectionner (poutre ou
poteaux BA), Donner le nom, la couleur et les dimensions de touts les éléments barres puis clique sur
(ajouter).
4.1.2 TYPE DE BARRE BETON ARME :
La définition de type barre BA permet de calculer correctement le ferraillage théorique avec la prise en
compte des exigences réglementaires.
Pour accéder à la boite de dialogue TYPE DE BARRE BETON ARME :
_ A partir du menu structure / Paramètres réglementaires / type de barre béton armé

Après un clic sur l’icône où un double clic sur la liste des types de barre disponible ; la boite de
dialogue DEFINITION DE TYPE DE BARRE s’ouvre ; l’aspect de cette boite dépend de type de barre (poutre ;
poteau).
Poutre : Définition de la longueur de calcul pour les travées. Choix de la direction des moments pour
le calcul
Poteau : Définition de la longueur de calcul pour les poteaux. Définition des paramètres de
flambement autour des axes Y et Z.

11
6.2 Les panneaux

6.2.1 Déclaration des sections

Pour définir un panneau vous devez allez au menu déroulant Structure/Caractéristique/Epaisseur EF, crée
un nouveau panneau avec un Clique sur (Définir nouvel épaisseur) et entrer le nom, l’épaisseur et le
matériau puis cliquer sur ajouter

6.2.2 Type de ferraillage

Allez au menu déroulant Structure/Paramètre réglementaire /Type de ferraillage des plaques et coque… :

12
On doit définir deux types de ferraillage (un pour les dalles pleines et l’escalier et un autre pour les voiles)
modifiant les paramètres suivants :

Sur onglet général, vous pouvez définir les paramètres suivants :

 Le nom du jeu de paramètre du ferraillage ;


 Le type du calcul pour les plaques à savoir :

-Flexion pure « plaque »

-Compression ou traction « membrane »

-Flexion + compression / traction « coque »

 La sélection de la direction des armatures principales du ferraillage de la plaque/coque.

Sur onglet matériaux, vous pouvez modifier les paramètres du béton et l’acier

a / types de ferraillage pour les voiles

b / types de ferraillage pour les dalle pleine et escaliers

13
Le reste est comme les voiles

7. Modélisation de la structure

Activer la boite de dialogue (gestion des vues)

et allez au niveau 3.24 plan XY :

Pour éviter les erreurs de modélisation il faut mieux désactiver l’accrochage de la (grille).

Cliquez sur l’icone (mode d’accrochage) qui se trouve sur l’extrémité gauche en bas de la fenêtre
:

Dans la boite de dialogue (mode d’accrochage) désactiver l’accrochage de la grille, clic sur (appliquer) et
sortir.

7.1La modélisation des poutres

Pour créer des barres, vous pouvez :


Sélectionner la commande barre dans le menu déroulante « structure ».
Cliquer sur l’icône affiche dans la barre d’outils « DEFINITIONS DE LA STRUCTURE »
Activer le bureau BARRE.
Il apparaît la boite de dialogue barres représentée ci-après.

Dans le champ (type) sélectionnez poutre BA, dans le

champ (section) sélectionnez (PP 30x40)

Clic sur le camp (origine) et commencez le dessin des poutres

principales. Par le même principe on peut dessiner toutes les

poutres principales et secondaires du plancher niveau 3.06.

14
Astuce

Il n’est pas nécessaire de diviser les barres de la structure en éléments du calcul, il suffit juste de
sélectionner toutes les poutres puis allez au menu déroulant Edition / intersection. Vous remarquez que
les barres ont été divisées et que des nœuds ont été engendrés au point d’intersection.
7.2La modélisation des poteaux
 Maintenant on va modéliser les poteaux en utilisant la commande (translation)
avec l’option (étiré). On doit tous d’abord sélectionner les nœuds du plancher 3.24, allez au menu
déroulant Edition/Sélection spéciale/Filtre de la sélection graphique
Dans la boite de dialogue (Filtre de la sélection graphique) désactiver toutes les cases sauf la case
(nœud)

Clic sur appliquer et fermer.


Dans la boite de dialogue (Profilés) sélectionné (poteau 30x30) et fermer.

Maintenant sélectionnez toutes la structure, vous allez remarqués que vous n’avez sélectionnés
que les nœuds (la sélection des autres éléments est désactivée).
Allez au menu déroulant Edition/transformation/translation

15
Activer la vue 3D et entrer dans la boite de dialogue (translation) la valeur (0 ; 0 ; -3.06)
En activant l’option (étiré)
Clique sur (appliquer) et vous aurez le résultat suivant :

Allez à la boite dialogue (Filtre de la sélection graphique) et activer toutes les sélections.

 Si les poteaux sont de dimension déférente on peut modéliser les poteaux de la même façon avec
les poutres juste on change le type et la section des barres

7.3Modélisation des voiles, escaliers et dalles pleines

En premier il faut dessiner des nouvelles lignes de constructions pour les voiles, dalles pleines et escaliers

a/Les voiles

Aller au menu déroulant Structure/voile

Epaisseur : choisir voile qui est déjà déclaré

Hauteur : la hauteur du voile qui est la mémé de l’étage

Sens : si vous cochez en haut dans le dessin il faut cliquer sur les points

bas du voile

16
Pour dessiner il faut juste cliquer sur les deux points bas extrêmes dans le sens horizontal, et voila le

premier voile

Et par cette méthode dessiner tout les voiles du RDC ou on peut utiliser toujours la fonction translation.

b/ Les dalles pleines et escalier

Allez au menu déroulant Structure/Objet/Poly ligne-contour… :

Dans la boite de dialogue (Poly ligne-contour) clic sur (paramètre) et cocher le champ (Panneau) puis clic
sur géométrie et ensuite sur le champ vert à coté du champ (Ajouter) et sur la fenêtre graphique clic sur
les quatre points définissant la dalle

Par la même méthode on va dessiner toutes les dalles pleines et les escaliers du RDC.

On peut aussi dessiner les voiles avec cette méthode

17
Sélectionner chaque type de panneaux (voiles, DP, escaliers,…) séparément et affecter les attributs
suivants pour touts les panneaux :
_ Epaisseur : C’est un attribut exigé pour les calculs de la structure.
_ Type du ferraillage : c’est un attribut exigé seulement lors des calculs réglementaires des structures
plaques ou coques « BA »
Maintenant en va copier touts les panneaux du RDC vers les autres étages.
Pour faire une sélection rapide de tous ces éléments allez à l’icône de sélection (voir la figure ci dessous)
et clic sur (panneaux tout)

8. Le chargement
8.1 Définition des cas de charges

Aller au menu déroulant (Chargement / Cas de charge), vous aurez la boite de dialogue (Cas de charge).
Dans cette boite de dialogue on va définir deux types de cas de charge (Charge permanente G et charge
d’exploitation Q)

Remarque :
Pour le poids propre, il sera pris avec la charge permanente G. Pour les charges sismiques, elles seront
générées automatiquement par le logiciel. Les autres charges (vent, neige …) vont être négligées.

18
8.3Définition des contours de bardage et assignation des charges :

Dans le plan (XY) niveau 3.06, aller au menu déroulant Chargement /autre charge/Charge surfacique sur
barre par objet 3D :

Pour la définition du bardage il faut suivre les étapes suivantes :

1. Définition de type de bardage : aller a la case n°01 et faire sélectionné le sens de bardage qui est
équivalent au sens des poutrelles.

19
2. Définitions du contour : Dans la boite de dialogue (Charge par objet) clic sur (définir(2)) et
dessiner le contour qui représente le plancher :

Dans la zone (cas de charge) choisir G et entrer la valeur


(-5.4 Kpa) dans le champ Z(4) de la boite de dialogue (charge
par objet) puis clic sur (appliquer). Refaire la
même chose avec le cas Q en entrant la valeur

(-1.5 KPa), vérifier le changement du cas (2) .

On doit refaire la même chose pour tous les autres niveaux sauf pour le niveau terrasse et le dernier
niveau ou on doit remplacer la valeur (-5.4) par (-6.2) pour la charge G, et on doit aussi remplacer la
valeur de Q par (-1 kPa).
Remarque

Pour vérifier le chargement il y’as deux méthode :

a-vérification par tableau

Allez au menu déroulant charge/tableau de chargement

Vous aurez le tableau suivant

Dans ce tableau on peut modifier, supprimer ou ajouter des charges.

b-vérification graphique :Cliquer bouton droit de la sourit /attributs

20
Sur cette fenêtre on peut régler tout les attributs, cocher ce que vous voulez voir et décocher les autres
pour le cas des charges aller aux charges (7eme ligne)

Cocher sur valeurs et symboles des charges, les valeurs avec

symboles de chargement vont afficher sur le modèle,

pour voir les charges permanentes prendre le cas des charge G

et pour les charges d’exploitations prendre Q

8.4Chargment des dalles pleines et escaliers :


Pour les dalles pleines et les escaliers on doit utiliser la boite de
dialogue (définir charge).
Aller au menu déroulant Chargement/ définir charge :

Dans la boite de dialogue (charge) clic sur (surfacique) puis clic sur (charge surfacique uniforme) :

21
Dans la boite de dialogue (charge surfacique uniforme) entré la valeur (-2.5 KPa) qui représente la charge
d’exploitation sur les balcons. Clic sur (ajouter) :

Maintenant dans la zone (cas de charge), sélectionner le cas de charge Q et dans le champ (appliquer à) de
la boite de dialogue (charge) entrer le nom de tous les panneaux qui représente les balcons et cliquer sur
appliquer :

On doit refaire la même chose pour définir les charges sur

toutes les dalles pleines et l’escalier.

Remarque :

1- Pour la charge permanente sur les dalles pleines et les escaliers, il ne faut pas compter le poids
propre car il sera pris automatiquement par le logiciel.
2- Pour afficher et contrôler le découpage du bardage cliquez sur le bouton droit de la souri et choisir
attributs et cocher forces générées automatiquement et zones de répartition de la charge sur
l’icône charge ;
Vous donne même la valeur du charge après découpure si vous cochez valeurs sur l’icône charge
dans attributs.
Si on utilise un bardage qui fait la répartition dans un seul sens on aura le résultat suivant :

22
3- Si le sens est inversé on peut tout simplement cliquer sur le panneau à corriger et modifier le sens de
répartition dans les paramètres du panneau qui s’affiche a la droite de la page.

4-l’affichage de répartition ne change pas même si le sens et modifier, il faut refaire l’étape d’affichage
des zone de répartition pour qu’on voie la déférence.

9. Définition des liaisons rigides


Allez au menu déroulant (Structure / Autre attribues / liaison rigide)

23
Dans la boite de dialogue (liaisons rigides) clic sur définir une nouvelle liaison rigide) et faire les
réglages suivants :

- Ux,Uy et Rz sont les directions pour laquelle touts les nœuds du plancher ont les même
déplacements et même rotation
- dans le champ (Nœud maitre) choisit n’importe qu’elle nœud du plancher, et sur le champ
(Nœuds esclave) sélectionne tous les nœuds du plancher et en fin clique sur (Appliquer), et sa signifie
qu’un diaphragme rigide contrairement au modèle brochète ou les masses sont appliqué au nœud
maitre (ex :le cas de calcul par la méthode statique équivalente MSE)
Refaire cette opération pour tous les planchers pour avoir en fin le résultat suivant :

24
Pour terminer toutes la structure donc appuyer sur (Ctrl+A) pour sélectionner la structure entière. Allez à
la boite de dialogue (translation) et faire les réglages suivants

Et voila le résultat
10. Définition des appuis
Dans la zone (Sélection actuelle) sélectionner tous les nœuds du niveau 0.00 et aller au menu déroulant
(Structure / Appuis) :

Dans la boite de dialogue (Appuis) faire les réglages suivants

25
Il faut vérifier que pour le type d’appuis (encastrement) tous les déplacements et les rotations sont
bloqués et clic sur (Appliquer). Vous allez constater que le symbole d’encastrement sera affiché sur tous
les nœuds du niveau 0.00.

Astuce

Option d’étage : Cette fonction est pour facilite l’affichage des résultats ex : voir la distance entre le
centre de masse et de la torsion de chaque étage ; aller au menu déroulant structure /étages/étages

26
11. Le maillage
Sélectionner tous les panneaux puis allez au menu déroulant (Analyse / Model de calcul /Option de
maillage)

Dans la boite de dialogue (option de maillage) faire les réglages suivant :

Le maillage de delaunay est plus adapté aux structure complexe


Clic sur ok puis aller au menu déroulant (Analyse/ model de calcul / Générer)

27
La génération du maillage prend quelque temps et vous aurez à la fin le résultat suivant

12. Etude modale et sismique


Dans le menu déroulant ‘’analyse’’ clic sur ‘’type d’analyse’’

Dans la boite de dialogue ‘’option de calcul’’ clic sur nouveau

28
12.1 LES DIFFERENTS TYPES D’ANALYSE DISPONIBLE :

Dans la boite de dialogue OPTION DU CALCUL qui s’ouvre après la sélection de la commande
TYPED’ANALYSE disponible dans le menu déroulant ANALYSE, parmi les différents types d’analyse
disponibles :

 Analyse harmonique : Si vous voulez effectuer une analyse harmonique de la structure, vous
devez définir la géométrie de la structure et les charges appliquées comme si le cas pour l’analyse
statique linéaire, dans l’analyse harmonique, les forces appliquées sont interprétées comme
amplitudes des force d’excitation, leur fréquence, angle de phase et période sont définis par
l’utilisateur.
 Analyse modale : (Vibration propres de la structure). Lors de l’analyse modale de la structure, on
calcul toutes les grandeurs de base décrivant les modes propres de la structure c'est-à-dire les
valeurs propres et les vecteurs propres de la structure, coefficients de participations et les masse
participantes.
 Analyse spectrale : En complément des résultats obtenus avec l’analyse modale, l’analyse
spectrale permet d’obtenir les paramètres supplémentaires suivants pour chaque mode propre
dynamique : Coefficient de participation spectrale, Valeur du spectre d’accélération, coefficients
modaux, déplacements, efforts internes et réactions. Pour l’analyse spectrale, il faut définir le
spectre d’accélération.
 Analyse temporelle : L’analyse temporelle est une analyse qui permet d’obtenir la réponse de la
structure à une excitation imposée dans un intervalle de temps déterminé contrairement aux autres
analyses disponibles dans le robot qui donne les résultats à l’instant « 0 »
 Analyse sismique : En addition aux résultats obtenus pour l’analyse modale, Après l’analyse
sismique on obtient les paramètres supplémentaires suivant pour chaque mode propre dynamique :
Coefficient de participation sismique, valeur du spectre de l’excitation sismique, coefficients
modaux, déplacements, efforts internes, réactions et combinaisons de vibrations.

12.2/Principe de l’analyse modale

Etant donné que le bâtiment ne satisfait pas à au moins une des critères de la modélisation par la
méthode statique équivalente formulés par le RPA99version2003 (4.2.2), il doit donc être effectué une
analyse modale sur un modèle tridimensionnel qui consiste à calculer les effets maximaux d’un séisme
sur une structure. Pour cela, on recherche les modes de vibration de la structure qui caractérisent son
comportement au voisinage des fréquences dites derésonance. En effet, la réponse d’une structure est
prépondérante au droit de ces fréquences derésonance.

Etant donné qu’il existe, pour une structure, autant de modes de vibration que de degrés de liberté, il
faut sélectionner le nombre de modes à extraire. La recherche des modes doit être menée jusqu’à ce que
une des deux conditions suivantes soient respectées [RPA99version 2003 4.3.3.a] :

- La somme des masses modales effectives pour les modes retenus soit égale a 90 % au moins de la
masse totale de la structure.

29
-Touts les modes ayant une masse modale effective supérieure à 5% de la masse totale de la structure
soient retenus pour la détermination de la réponse totale de la structure.

De plus, le nombre de modes retenus ne doit être inférieur à trois, car très souvent, pour les
bâtiments courants, seuls deux ou trois modes ont une influence significative sur la réponse vis-à-vis
d’une direction du séisme.

Sélectionner ‘’type d’analyse modale’’ et clic sur OK , Dans la boite de dialogue ‘’Paramètres de
l’analyse modale’’ faire les réglages suivantes :

12 .3/Paramètres de l’analyse modale


La boite de dialogue paramètres de l’analyse modale regroupe les champs dans lesquels vous pouvez
sélectionner les paramètres d’analyse suivants :

 MODE D’ANALYSE

- Modale : Si vous sélectionnez cette option : n premières valeurs et n vecteurs propres de la structure
seront calculés.

- Sismique : Si vous sélectionnez cette option : lors de l’analyse modale, le logiciel calculera les modes
propres importants c'està-dire ceux pour lesquels la valeur du coefficient de participation

est importante.

-Sismique pseudo modal : Cette méthode sera utilisée pour effectuer l’analyse spectrale et sismique. Ce
mode demande une très longue durée de l’analyse de la structure.

 METHODE D’ANALYSE DE LA STRUCTURE : sélectionne la méthode de résolution du


problème aux valeurs propres.

- Méthode de Lanczos : est une procédure itérative qui permet de trouver les valeurs et vecteurs
propres d'une matrice carrée, ou la décomposition en valeurs singulières d'une matrice rectangulaire. Il est
particulièrement pratique pour déterminer la décomposition de très grandes matrices, en météorologie ou
en traitement des langues naturelles, où les matrices peuvent compter des centaines de milliers de termes.

- Méthode de réduction de la base : Le principe de ces méthodes est un changement de base pour
l'étude des structures. D'un point de vue mathématique, la méthode des éléments finis permet d'étudier
une structure dans un espace vectoriel E de dimension égale au nombre de degrés de liberté (n) que
comporte la structure, ce qui revient à considérer qu'on travaille sur un espace vectoriel de
dimension n engendré par la base formée des vecteurs de déplacement unitaire sur un degré de liberté et
nul sur tous les autres (base canonique); les méthodes de réduction consistent à optimiser le choix de la
base et à ne travailler que sur un sous espace de E. Il existe deux principaux types de méthodes:

 Les méthodes à interfaces libres (Craig, Craig-Chang, Craig-Martinez...),


 Les méthodes à interfaces fixes (Craig-Bampton).

-Méthode d’itération sur le sous espaces : est conseillé pour les structures comportant un très grand
nombre de mode et constitue un outil particulièrement puissant de résolution modale

30
 TYPE DE MATRICE DE MASSE : Dans cette zone vous devez sélectionner le type de matrice
des masses :
 Cohérentes (matrice complète - les degrés de liberté en rotation sont toujours pris en compte),
 Concentrées avec rotations (matrice diagonale avec prise en compte de degrés de liberté en
rotation),
 Concentrées sans rotations (matrice diagonale sans prise en compte de degrés de liberté en
rotation).
 LIMITES : vous pouvez définir les valeurs limites de la fréquence, pulsation et de la période pour
limiter le nombre des modes propres calculés pour la structure ; pour le faire, cochez la case
Actives et cliquez sur le bouton Définir limites
 Masses participantes en pour-cent : Ce champ présente les conditions définissant le nombre
de modes de vibrations calculés d’après la condition sur le pourcentage de masses participantes.
 PARAMETRES : Vous pouvez définir les paramètres suivants : nombre de modes, tolérance,
nombre d’itérations et amortissement. De plus, la valeur de l’accélération terrestre est affichée.
 DEFINIR L’EXCENTREMENT : Un clic sur le bouton définir l’excentrement ouvre la boite de
dialogue définition des excentrements de masse ; les options disponibles dans cette boite permettent de
prendre en compte le décalage de la masse d’un excentrement dans l’analyse sismique.

Selon RPA99version 2003 article 4.3.7 l’excentricité accidentelle est égale à

0.05L (L étant la dimension de la direction perpendiculaire a la direction de l’action sismique),

Ou 5% de la plus grand dimension du bâtiment a ce niveau.

 NEGLIGER LA DENSITE : Si vous cochez cette case, la densité de l’élément de la structure ne


sera pas prise en compte lors de l’analyse dynamique de la structure. (pour ne pas prendre deux
fois en compte le poids propre lorsqu’il est déjà intégré dans la déclaration des masses)
 VERIFICATION DE STURM : Si vous cochez cette case, le logiciel activera l’algorithme
permettant de rechercher les modes propres non détectés lors de l’analyse de la structure.
 la tolérance : l’écart entre deux itérations, a atteindre pour passera l’itération suivante
 Nombre d’itération= 40 et a augmenté si l’itération ne converge pas

12.4Analyse sismique

Pour effectuer l’analyse sismique, il faut sélectionner la norme sismique et déterminer les paramètres
réglementaires dans la boite de dialogue définition d’un nouveau cas, vous devez choisir l’analyse
sismique comme type d’analyse en cliquant une autre fois sur « nouveau » choisir « sismique » et

31
sélectionner « RPA 99 (2003) (Algérie) »,Après avoir cliqué sur le bouton la boite de dialogue qui permet
de définir tous les paramètres de l’analyse sismique suivant les règle RPA99 version 2003 apparaît :

Afin d’effectuer l’analyse sismique suivant les prescriptions de cette norme, vous devez définir les
paramètres suivants :

 Zone : Anexe 1 du RPA99version 2003


 Usage : RPA99version 2003 4.1.2
 Site : RPA99version 2003 3.3
 Coefficient de comportement : Facteur de qualité tableau 4.3
 Facteur de qualité : Facteur de qualité 4.2.3 Q

Avant de quitter la boite de dialogue ‘’paramètres RPA99’’ clic sur ‘’définition de la direction’’ et faire
les réglages suivantes :
- Pour la charge sismique suivant X on donne un coefficient 1 pour X et 0 pour Y et Z

-Pour la charge sismique suivant Y on donne un coefficient 1 pour Y et 0 pour X et Z

Clic sur OK et vous allez remarquer l’affichage des cas de charge sismique suivant X et Y:
on peut dans cette boite de dialogue supprimer toutes les charge supplémentaire

32
Lorsque vous cliquez sur le bouton FILTRAGE la boite de dialogue filtrage des modes apparaît.

Dans la boîte de dialogue, trois options sont disponibles :

 Inactifs

Si vous sélectionnez cette option, le filtrage ne sera pas effectué. Cela signifie que tous les modes propres
calculés dans le cas d’analyse modale seront pris en compte dans le cas d’analyse sismique.

 Masses en pourcentage

Si vous sélectionnez cette option, seuls les modes propres dont le pourcentage des masses pour chaque
mode est supérieur à la valeur donnée seront pris en compte lors de l’analyse sismique/spectrale de la
structure. Tous les autres modes seront négligés.

 Liste de modes

Si vous sélectionnez cette option, seuls les modes saisis

dans ce champ seront pris en compte

lors de l’analyse sismique/spectrale de la structure.

12.5MASSE :
Cette option vous permet d’effectuer une conversion des charges en masses pour éviter la définition
séparée des charges (pour les calculs en statique) et des masses (pour les calculs en dynamique), il n’est
plus nécessaire d’effectuer cette double définition.
Lors de la conversion des charges en masses, le type de charge est conservé. Autrement dit, les charges
ponctuelles sont converties de façon automatique en masses ponctuelles, les charges réparties sont
converties en masses réparties, les moments répartis sont convertis en masses rotatives. Pour convertir les
charges statiques en masses, vous devez effectuer les opérations suivantes :
 Vous devez saisir les numéros des cas de charge, la direction de la conversion et le coefficient
multiplicateur de la valeur de la charge statique.
 Définissez l’ensemble des directions du repère global (X, Y et Z) sur lesquelles les masses seront

33
actives.
 Sélectionnez le cas dynamique qui utilisera les masses
générées à base des charges statiques.
 cliquez sur le bouton Ajouter.

12.6 SIGNE DE LA COMBINAISON :

Dans cet onglet, on définit le cas d’analyse sismique et spectrale et le mode dominant. Si vous ne
sélectionnez pas le mode dominant (c'est-à-dire que le numéro 0est affiché) le logiciel prendra le signe
de la combinaison tel qu’il est sélectionné dans la partie inférieure de la boite de dialogue.

13. Définition des combinaisons


Pour définir une nouvelle combinaison aller au menu déroulant

charges/combinaisons manuelles

-saisissez le nom de la combinaison,

-sélectionnez le type de combinaison (ELU, ELS et ACC),

Affecter EFF pour ELU

Affecter DEP pour ELS

34
Affecter ACC pour Accidentel

Après un clic sur le bouton OK dans la boîte de dialogue Définition/modification de la combinaison.

Il apparaît alors la boîte de dialogue représentée ci-dessous : 

Afin de définir les cas de charge pour la combinaison définie :

1. sélectionnez le cas de charge dans la liste de cas de charges disponibles

2. dans le champ Coefficient, saisissez le coefficient pour le cas de charge donné (si vous saisissez le
texte « auto », le logiciel prendra automatiquement le coefficient défini pour la nature sélectionnée)

3. cliquez sur le bouton >

4. répétez les actions décrites pour les cas de charges successifs

5. cliquez sur le bouton Appliquer.

6. cliquer sur ajouter pour une autre combinaison.

Astuce

Vérification de la structure : pour les erreurs et les avertissements du modèle allez au menu déroulant
Analyse /vérifier structure

14. Lancer le calcul


Un clic sur le boutons calculer et ca commence le calcul, le calcul prend du temps donc patienté.

Menu déroulant Analyse /calculer

35