Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction

« Bien manger, c’est bien joué ». Un slogan utilisé il y a quelques années par la Fédération
Française de Judo, et qui témoigne bien du lien indissociable entre l’activité physique et
l’alimentation. Pourquoi cette relation ? En quoi le fait de « bien » manger et de pratiquer
une activité physique régulière sont-ils tellement complémentaires ? Nous allons
vous proposer quelques explications pour mieux comprendre le lien complexe
entre alimentation et sport.

I- L’importance de l’activité physique


I-1- Pour le maintien de notre poids de forme
Nous dépensons quotidiennement de l’énergie pour faire battre notre cœur, respirer,
penser… et aussi bouger ! L’activité physique contribue à l’équilibre de notre bilan
énergétique quotidien, c’est-à-dire la différence entre nos apports énergétiques (ce que
nous mangeons) et les dépenses énergétiques (nos dépenses en termes de calories).
Autrement dit, une activité physique régulière, couplée à une alimentation équilibrée, nous
permet de dépenser les calories apportées par l’alimentation ou stockées dans notre
organisme. Elle contribue ainsi au maintien notre poids de forme et permet donc
d’éviter la prise de poids inutile.

I-2- Pour le maintien de notre état de santé général


Pratiquer une activité physique est source d’un grand nombre de bienfaits : c’est un élément
incontournable pour rester en bonne santé. Ainsi une alimentation saine sans activité
physique n’est pas toujours suffisante !
Le sport permet notamment de réduire le stress (dont les effets négatifs sur la santé sont
désormais avérés), de muscler le cœur, de prévenir les risques de maladies liées au
surpoids et à l’obésité, ou encore de booster le système immunitaire.
Mais attention : si une alimentation saine doit être complétée par une activité
physique régulière pour rester en bonne santé, la pratique d’une activité physique sans une
alimentation adaptée peut s’avérer inefficace.

II- L’importance de l’alimentation dans le sport


II-1- Pourquoi faut-il coupler les deux ?
Beaucoup de gens considèrent (à juste titre) que pratiquer une activité physique régulière
constitue un bon moyen d’être en bonne santé. Mais cette démarche doit aussi, et surtout,
être complétée par une alimentation adaptée et équilibrée.
Si nous prenons la voiture la plus rapide du monde mais que nous ne lui donnons pas le
bon carburant, nous n’irons pas bien loin, n’est-ce pas ? Et bien c’est pareil pour le corps
humain ! Des apports alimentaires réguliers, cohérents quantitativement et qualitativement,
constituent un complément essentiel pour pratiquer une activité physique dans les
meilleures conditions. Et ce, quel que soit notre niveau de pratique ! Négliger notre
alimentation, c’est s’exposer au risque de faire de l’activité physique un « danger » potentiel,
alors que l’objectif est totalement opposé !

II-2- L’alimentation : une source indispensable d’énergie


Pratiquer une activité physique nous permet de brûler des calories et donc de dépenser de
l’énergie. Mais pour pratiquer une activité physique correctement, il est nécessaire d’avoir
des apports énergétiques suffisants ! Contradictoire ? Oui et non, car pour pouvoir être
efficace, il faut pouvoir « supporter » les efforts consentis, évidemment d’autant plus s’ils
sont intenses et fréquents. La clé est donc de trouver un juste équilibre :
 sur le plan quantitatif d’abord : avoir suffisamment d’apports pour fournir l’énergie
nécessaire à l’activité physique tout en évitant l’excès d’apports qui pourrait favoriser la
prise de poids. Dans certains cas (régime minceur), il est possible de limiter les apports afin
de permettre le recours aux réserves énergétiques déjà présentes dans l’organisme, et ainsi
favoriser la perte de poids.
 sur le plan qualitatif : il convient de veiller non seulement aux apports en macro-
nutriments (protéines, lipides, glucides) mais aussi à la couverture des besoins en micro-
nutriments (vitamines et minéraux). Ces derniers sont en effet indispensables pour
permettre le bon fonctionnement de nos différents métabolismes énergétiques.

II-3- L’alimentation : une influence majeure sur nos capacités


sportives
Une bonne alimentation présente de nombreux effets bénéfiques pour les petits comme
pour les grands sportifs.
Elle a un impact direct sur nos les performances sportives en
permettant notamment de mieux supporter les séances d’entraînement. Car pour
progresser, il faut s’entraîner ! Ce qui signifie fournir des efforts, se sentir fatigué… Pour être
performant, notre corps doit donc se trouver dans les meilleures conditions, et une bonne
alimentation constitue un allié indispensable.
De plus, dans le cadre de la préparation d’échéances spécifiques comme une compétition,
des adaptations alimentaires pourront être mises en place afin d’optimiser encore
davantage les possibilités d’être performant le jour J.

II-4- L’alimentation : une composante essentielle à la


récupération
Après l’effort, une alimentation et une hydratation adaptées participent à une récupération
optimale en évitant hypoglycémies, courbatures ou encore coups de fatigue.
Elles permettent également de reconstituer les différentes réserves de l’organisme et
contribuent à la prévention des risques de certaines blessures.
Conclusion
Pratiquer régulièrement une activité sportive est recommandée pour votre santé et votre
bien-être. Une nutrition en adéquation vous aide à booster vos performances. Avec une
assiette équilibrée, vous avez la garantie de disposer de l’énergie nécessaire tout en
évitant d’accroître vos réserves de graisse. Par la même occasion, vous augmentez
votre endurance physique et prévenez les étourdissements à l’origine de perte de
connaissance. L’importance de l’alimentation ne se limite pas uniquement à
l’optimisation de vos performances. Elle participe à la lutte contre le vieillissement
prématuré dû au stress oxydatif. Il est également indiqué de bien vous alimenter pour
vous éviter un éventuel problème de fonte musculaire ou d’anémie. Enfin, il ne faut pas
oublier de bien vous hydrater avant, pendant et après vos entraînements pour
compenser la sudation. La déshydratation a des effets néfastes sur votre organisme.