Vous êtes sur la page 1sur 22

Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)

Commune de JOUY SOUS THELLE


Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

LOT 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

02.1. OBJET DES TRAVAUX:

Le présent appel d’offres concerne la salle des fêtes de la commune de JOUY


SOUS THELLE, rue des Puits sur la place publique. Le projet se décompose en
trois parties :

• la réhabilitation de la salle des fêtes existante : en vue de sa mise aux


normes à l’égard des différentes réglementations, comprenant le
renforcement de la structure en bois par création d'une nouvelle charpente
en contrecollé chevauchant le volume existant, la réfection de la couverture
en bac acier, l’isolation des façades par l'extérieur avec parement en
bardage clins bois, l’isolation de la toiture par réfection des faux-plafonds,
l’apport d'éclairage naturel zénithal par adjonction en toiture de châssis de
toit de grandes dimensions occultables par volets roulants automatisés, le
remplacement des menuiseries extérieures en profils d’aluminium laqué
occultables par volets roulants automatisés, la réfection des sols,
cloisonnements, murs, plafonds, menuiseries et équipements des locaux
annexes, la reprise des revêtements de sol et muraux de la salle, la refonte
de l’installation électrique, la création d’un système de ventilation, la mise en
accessibilité aux personnes à mobilité réduite de la scène existante par
installation d’un escalier à marches élévatrices et l’aménagement des
abords par chemins en grave compactée

• la création d’une extension : à l’avant de la construction formant hall


d’entrée, salle périscolaire, salle de repos et sanitaires, réalisée entièrement
en ossature bois sur socle de fondation béton, avec couverture en bac acier,
bardage en clins bois, menuiseries extérieures en profils d’aluminium laqué
occultables par volets roulants automatisés, revêtements de sol carrelés,
parements muraux carrelés ou peints, plafonds dalles minérales,
menuiseries et équipements et la création d’un parvis d’entrée en béton lavé
clôturé

• la réfection des réseaux : comprenant la création d’un dispositif


d’assainissement autonome par lit filtrant drainé, l’extension du réseau de
récupération des eaux pluviales et de nouveaux raccordements
concessionnaires

02.2. PRESCRIPTIONS GENERALES:

02.2.1. TEXTES DE REFERENCE:

page n°1/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

Les travaux faisant l’objet du présent lot seront exécutés conformément aux
normes françaises, documents et avis techniques, textes législatifs et
réglementaires en vigueur, et plus particulièrement:

• NF P 06.001 : charges d’exploitation des bâtiments


• NF P 06.004 : charges permanentes et charges d’exploitation dues aux
forces de pesanteur
• NF P 21.101 : éléments industrialisés de charpente en bois ;
spécifications
• NF P 21.102 : règles d’utilisation du bois
• NF P 21.400 : bois de structure et produits à base de bois : classe de
résistance et contraintes admissibles associées
• NF B 50.001 : nomenclature des bois
• NF B 52.001 : règles d’utilisation du bois dans la construction ;
classement visuel pour l’emploi en structure des principales essences
résineuses et feuillues ; catégories des bois utilisés
• NF B 53.520 : bois ; sciage de bois résineux ; classement d’aspect ;
définition des choix
• NF B 54.110 : panneaux dérivés du bois
• NF E 27.951 : pointes pour usage courant
• NF EN 335, 350, 351, 460 : durabilité des bois et des matériaux dérivés
du bois ; définition des classes de risque d’attaque ; durabilité naturelle
du bois massif ; bois massif traité avec produit de préservation ; guide
d’exigences de durabilité des bois pour son utilisation selon les classes
de risque
• NF EN 338 (NF P 21.353): bois de structure ; classe de résistance
• NF EN 519 (NF P 21.359): bois de structure ; classe de résistance ;
spécifications pour les bois
• NF EN 844 (NF B 53.601): bois ronds et bois sciés ; terminologie
• NF EN 975 (NF B 53.621): bois sciés ; classement d’aspect des bois
feuillus
• NF EN 1313 (NF B 53.624): bois ronds et bois sciés ; écarts admissibles
et dimensions préférentielles
• NF EN 1611.1 (NF B 53.622): bois sciés ; classement d’aspect des bois
résineux
• NF EN 1912 (NF P 21.395): structures en bois ; classes de résistance ;
affectation des classes visuelles et des essences

• D.T.U. n° 31.1 (NF P 21.203): charpentes et escalier en bois


• D.T.U. n°31.2 (NF P 21.204): construction de maisons et bâtiments à
ossature en bois
• D.T.U. n°31.3 (NF P 21.205): charpentes en bois assemblées par des
connecteurs métalliques ou goussets
• D.T.U. n°32.1 : charpente en acier (pour les éléments accessoires en
acier)
• D.T.U. n° 40
• D.T.U. n°43.4 (NF P 84.207): toitures avec éléments porteurs en bois ou
panneaux dérivés du bois avec revêtement d’étanchéité
• D.T.U. n°51.3 (NF P 63.203): planchers en bois ou en panneaux dérivés
du bois

page n°2/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

• Règles NV 65 et règles N 84 modifiées 2000 : règles définissant les


effets de la neige et du vent sur les constructions et annexes
• Règles C.B. 71 et modificatifs 75 et 84 (NF P 21.701): règles de calcul
et de conception des charpentes en bois
• Règles B.F. 88 : méthode de justification par le calcul de la résistance
au feu des structures en bois
• Règles européennes NF ENV 1995 (NF P 21.711) : Eurocode 5 ; calcul
des structures en bois
• Règles CM 66 (NF P 22.701) : règles de calcul des constructions en
acier (pour les accessoires en acier)
• Annales ITBTP
• SNCCBLC : charpentes en bois lamellé collé ; guide pratique de
conception et de mise en œuvre
• Cahier des spécifications C.S.I. : ossatures en bois lamellé collé ou en
bois massif
• Règles TH de Février 75, TH-K 77, TH-G 77, TH-GV de Juillet 88, TH-D
d’Avril 91 et les nouvelles réglementations thermiques RT 2000 objet du
décret n°2000-1153 et arrêté du 20 novembre 2000 et RT 2005
• Décret n°65-48 du 08.01.65 : sécurité du personnel sur les chantiers de
bâtiment ou de travaux publics

• les fiches de décision d'agrément du C.S.T.B. pour les matériaux ne


faisant pas l'objet d'un D.T.U., précisant les qualités techniques des
matériaux et leurs conditions de mise en oeuvre, ainsi que les notices
des fabricants

étant entendu que cette liste n’est pas exhaustive.

02.2.2. ETENDUE DE LA PRESTATION:

La prestation de l’entrepreneur comprend la fourniture, le transport. la


manutention, le stockage et la pose de tous les éléments décrits au chapitre
suivant. Elle comprend également :

⇒ les études, les plans d’implantation et de repérage, les dessins


d’exécution et les plans détaillés de chaque ouvrage (élévations, coupes
d’ensemble et coupes de détail avec indication des assemblages et la
valeur des efforts) et les plans de réservation dans les ouvrages des
autres corps d’état. Le dimensionnement des ouvrages structuraux,
ainsi que la vérification de la stabilité générale de l’ouvrage, devront être
justifiés par notes de calcul.

⇒ la présentation d’échantillons et la réalisation d’éléments modèles, de


maquettes ou de prototypes nécessaires à l’appréciation des ouvrages,
à la demande du maître d’œuvre

⇒ la fourniture et la pose de tous les éléments bois ou métalliques et


organes d’assemblage nécessaire à la réalisation de la charpente telle
que décrite et dessinée

page n°3/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

⇒ l’usinage, l’assemblage en atelier, le chargement en usine, le transport à


pied d’œuvre et le déchargement des éléments constitutifs de la
charpente

⇒ l’implantation, la mise en place, le calage, le réglage, l’ajustage,


l’assemblage définitif et la fixation de la charpente au gros œuvre,
comprenant la fourniture des pièces spéciales, boulons d’ancrage,
boulons, cales et autres pièces métalliques nécessaires au montage

⇒ la mise en place des dispositifs de contreventement provisoire et de


calage des éléments verticaux

⇒ l’exécution de tous les travaux nécessaires à la stabilité et à la bonne


tenue des charpentes, à la parfaite finition des ouvrages les composant,
ainsi que la mise en œuvre des éléments bois ou métalliques
nécessaires à l’exécution des ouvrages incorporés aux charpentes par
les autres corps d’état

⇒ les traitements de protection et de préservation des bois, les traitements


anticorrosifs des éléments métalliques entrant dans la composition des
ouvrages, ainsi que les éventuels raccords de couche primaire à
effectuer après montage sur site

⇒ les traitements de protection contre l’incendie procurant aux éléments


structuraux et à leurs accessoires la stabilité au feu requise

⇒ la liaison équipotentielle des masses métalliques, afin d’assurer


l’écoulement des charges statiques, des courants induits ou des
courants dus à des connections accidentelles

⇒ les calages, les réglages et les essais

⇒ l’élimination de toutes les imperfections de manière à présenter des


surfaces de coupe propres, ainsi que le bouchement des trous
subsistants

⇒ l’exécution des épreuves de chargement et des différents contrôles de


fabrication en atelier et de montage sur site, en particulier concernant
les assemblages

⇒ la fourniture des pièces accessoires d’assemblage, de fixation, de


bonne tenue des ouvrages et de quincaillerie; leur mise en œuvre
lorsque ceux-ci ne sont pas incorporés au gros œuvre

⇒ les joints d’étanchéité, les bourrages et les calfeutrements humides


entre les ouvrages de gros œuvre ou de charpente

⇒ la réalisation de tous les ouvrages de finitions extérieures

⇒ l’exécution d’essais de contrôle, à la demande du maître d’œuvre, et les


sujétions ou modifications découlant de ces essais

page n°4/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

⇒ l’amenée, la location et le repli du matériel nécessaire au levage de la


charpente et au travail du personnel œuvrant en hauteur, ainsi que du
matériel de protection contre les chutes

et, plus généralement, tous les travaux non explicitement spécifiés, mais
nécessaires à la parfaite finition des ouvrages.

02.2.3. QUALITE DES MATERIAUX:

◊ Bois massifs:

Seuls les bois neufs pourront être utilisés. Les bois massifs employés
seront en sapin du Nord ou équivalent, de catégorie II à l’intérieur et IV
lorsque soumis aux sollicitations extérieures, selon le classement de la
norme NF B 52.001 et bruts de sciage. Seules les faces destinées à
recevoir un liteaunage, un contre lattage ou un voligeage seront
soigneusement corroyées si nécessaire. Ils ne devront présenter aucune
trace d’échauffure, de nœud vicieux ou pourri, d’aubier, de fente
d’abattage ou de retrait, de gélivure, de roulure, de gerçure ou de dégât
causé par des parasites. Ils seront sciés de droit fil, à vives arêtes avec les
tolérances usuelles de flashes. Ils ne contiendront aucun corps étranger.

Ces bois seront traités dans la masse par immersion dans un produit
fongicide, insecticide et hydrofuge ou par procédé équivalent. Le produit
employé devra faire l’objet d’une homologation du C.T.B.F. pour bois
résineux et l’atelier en charge de la prestation devra pouvoir présenter
l’agrément professionnel station agréée C.T.B. ou, à défaut, respecter ses
prescriptions. Les entailles et coupes exécutées sur place seront fortement
imprégnées par plusieurs couches de produit aux propriétés similaires. Ces
produits de traitement devront être compatibles avec les couches de
finition prévues sur les bois apparents. Les bois mis en œuvre devront être
à l’état de bois sec à l’air, c’est-à-dire présenter un pourcentage d’humidité
variant de 13 à 17%.

◊ Pièces en lamellé-collé:

Tous les bois utilisés pour la réalisation des éléments en lamellé-collé


seront constitués par des planchettes de même essence et de même
provenance, aboutées par enture. Ils seront de catégorie II conformément
à la norme NF B 52.001 avec un pourcentage d’humidité inférieur à 15%
(hygrométrie interne). Les poutres usinées seront réalisées par des
planches préalablement collées en bout avec une liaison en queue
d’aronde dans des zones exemptes de défaut. Ces bois résineux, du type
sapin du Nord ou équivalent, seront exempts de flaches, de nœuds vicieux
et non adhérents, de nœuds, barrettes et de gerces profondes dans les
lamelles. Les bois soumis aux sollicitations extérieures seront dépourvus
d’obier. Un échantillonnage et un justificatif de la qualité des bois seront
soumis au maître d’œuvre pour approbation.

page n°5/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

Les colles utilisées seront du type résorcine, phénol formol, etc.. et devront
faire l’objet d’un certificat d’agrément conformément aux recommandations
du CTB 75 relatives aux colles à froid destinées à la fabrication de
charpentes. Leur application sera conditionnée par l’approbation du bureau
de contrôle. Il conviendra de s’assurer de la compatibilité de la colle choisie
avec l’essence de bois utilisée. Aucun collage ne pourra être réalisé sur
chantier sauf accord exceptionnel du maître d’œuvre et du bureau de
contrôle. La température de l’atelier de fabrication sera maintenue aux
environs de 18°, avec un degré hygrométrique de l’air compris entre 60 et
75% environ. Le collage s’effectuera avec un outillage garantissant une
répartition minimum de pression de 7 kg/m² pour un encollage supérieur à
175 gr/m² de colle par face. Les points de serrage seront espacés au
maximum de 40 mm. Un contrôle de fabrication sera assuré à tous les
stades par l’entreprise sur l’humidité des bois, la température et
l’hygrométrie des locaux, les colles par rupture d’échantillons et tenue d’un
registre de collage. Des essais de traction et de cisaillement sur
échantillons pourront être demandés par le maître d’œuvre ou le bureau de
contrôle aux frais exclusifs de l’entreprise par un laboratoire agréé.

Tous les éléments seront protégés par application d’une émulsion


insecticide, fongicide, hydrofuge et d’un traitement contre le bleuissement
des ouvrages apparents. Ils recevront deux couches de protection de type
Sylamon Pr Clair de Solvay Bayer ou similaire, après rabotage aux quatre
faces et chanfreinage des arêtes.

◊ Organes d’assemblage:

Les ouvrages métalliques seront débarrassés de toutes traces de graisse


par brossage soigneux à la brosse métallique ou par décapage avec
protection d’abrasif (degré SA = 2,5).

Tous les aciers seront traités contre la corrosion par galvanisation. Toute
dégradation éventuelle après pose et avant livraison des ouvrages sera
reprise par deux couches de galvanisation à froid. Cette disposition sera
acceptée uniquement dans le cas de petites surfaces et de rayures
accidentelles. En cas de dégradation importante, l’élément défectueux sera
refusé et une nouvelle galvanisation à chaud sera exigée. Les platines
supports de pannes pourront être du standard du commerce ou fabriquées
à la demande. Elles seront adaptées aux efforts à reprendre.

Les boulons, vis, rivets et goujons seront en acier galvanisé et proviendront


des meilleurs fabricants. Ils seront bien ajustés, ne dépasseront jamais le
niveau ni l’aplomb des objets fixés et seront dimensionnés en fonction du
poids des objets qu’ils sont appelés à fixés.

Les petits éléments métalliques tels que les pointes seront en fer de
première qualité et seront protégés par une couche de peinture primaire
antirouille appliquée avant assemblage.

02.2.4. CONDITION D’EXECUTION:

page n°6/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

L’entrepreneur accomplira l’ensemble de sa prestation dans le respect des


règles de l’art et des contraintes de coordination avec les autres corps d’état; en
particulier:

⇒ Chaque entrepreneur devra prendre connaissance de l'ensemble du projet,


en vue de se renseigner sur les répercussions des autres corps d'état sur
le sien; son offre sera donc contractuellement réputée tenir compte des
éventuelles sujétions sur sa prestation liées aux interfaces des lots et
permettant une parfaite exécution des ouvrages du présent lot.

⇒ L’entrepreneur devra prendre toutes les dispositions utiles pour ne causer


aucune détérioration aux ouvrages existants et déjà créés.

⇒ L’entrepreneur devra effectuer une visite du site avant la remise de son


offre, afin de prendre connaissance de l’état des lieux et des incidences sur
l’exécution des travaux le concernant; sa proposition financière sera donc
contractuellement réputée tenir compte de toutes les constatations faites
lors de cette reconnaissance et comprendre tous les travaux nécessaires à
la parfaite exécution des ouvrages du présent lot.

⇒ L’entrepreneur fournira le plan d’implantation des porteurs et la descente


de charge de la charpente au lot gros œuvre dans le respect du calendrier
d’exécution. Il lui incombe de vérifier les implantations des platines, les
alignements, les niveaux, les aplombs, la bonne tenue des supports sur
lesquels ses ouvrages viendront se raccorder, etc.., ce qui fera l’objet
d’une réception avec le lot concerné.

⇒ Il lui incombe également de fournir en temps utile à l’entrepreneur du lot


gros œuvre les plans des réservations, les pièces métalliques de fixation à
sceller et tous autres dispositifs d’ancrage ou d’appui intégré au béton
armé. En cas de mauvaise coordination, trous, saignées et scellements
seront effectués par le lot gros œuvre au frais du présent lot.

⇒ L’entrepreneur devra au préalable repérer sur place l’implantation et


l’aplomb des ouvrages sur lesquels la charpente devra prendre appui et
réceptionner ces supports.

⇒ Les matériaux devront être stockés dans des conditions particulières, au


moins à l’abri des intempéries et sur cales, afin d’éviter la déformation des
éléments, la reprise d’humidité, ainsi que les risques de choc et de
souillure.

⇒ Chaque entrepreneur devra laisser le chantier propre et libre de tous


déchets pendant toute l’exécution des travaux dont il a la charge. Il
assurera l’évacuation de ses propres déchets jusqu’au lieu de stockage
prévu à cet effet.

02.3. DESCRIPTION DES TRAVAUX:

page n°7/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

La description des ouvrages à réaliser n’est pas limitative. Il appartiendra à


l’entrepreneur du présent lot de s’harmoniser avec les différentes réglementations en
vigueur sans pouvoir justifier un supplément de prix.

La construction appartiendra au type L de la 4ème catégorie avec activité de type R


dans le classement des établissements recevant du public vis-à-vis de la sécurité
incendie. En particulier, les dispositions suivantes seront observées :

. locaux à risques courants :


structure stable au feu ½ heure
planchers coupe-feu ½ heure
parois entre locaux et dégagements accessibles coupe-feu ½ heure
parois entre locaux accessibles pare-flamme ½ heure
parois entre locaux accessibles et non acces. coupe-feu ½ heure
blocs-portes et éléments verriers pare-flamme ½ heure

. locaux à risques moyens (chaufferie, réserve tisanerie, rangements associatifs et


réserve sports) :
structure stable au feu 1 heure
planchers coupe-feu 1 heure
parois périphériques coupe-feu 1 heure
blocs-portes avec ferme-porte coupe-feu ½ heure

Par ailleurs, l’arrêté du 25 avril 2003 relatif à la limitation du bruit dans les
établissements d’enseignement impose les valeurs d’isolement acoustique normalisé
suivante concernant les bruits aériens (DnT,A) :

. entre local d’enseignement ou bureau


.. et circulation d’étage : 30 dB
.. et local d’enseignement ou bureau : 43 dB (40 si porte)
.. et cage d’escalier : 43 dB
.. et local d’activité : 53 dB
.. et salle à manger : 53 dB
.. et atelier bruyants : 55 dB

. entre salle à manger ou salle polyvalente


.. et circulation d’étage : 30 dB
.. et local d’enseignement ou bureau : 40 dB
.. et cage d’escalier : 43 dB
.. et local d’activité : 50 dB
.. et salle à manger : 50 dB
.. et atelier bruyants : 55 dB

L’isolement acoustique standardisé pondéré vis-à-vis des bruits aériens extérieurs


(DnT,A) devra être supérieur à 30 dB hors zones bruyantes particulières.

Les niveaux acoustiques générés par les bruits d’impact normalisés devront être
inférieurs dans les locaux de réception aux valeurs suivantes (L’nT,W ) :

. dans local d’enseignement ou bureau : 60 dB

page n°8/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

Concernant les bruits générés par les équipements, les niveaux de pression
acoustique normalisés exigés devront être inférieurs dans les locaux de réception aux
valeurs suivantes (LnT,A) :

. local d’enseignement, bureau : 38 dB(A)


. local d’activité, salle à manger ou salle polyvalente : 38 dB(A)
. bibliothèque, cdi, locaux médicaux ou salle de repos : 33 dB(A)

Des exigences sont également à satisfaire concernant la durée de réverbération dans


les toutes les salles (voir réglementation).

Les indices d'isolation acoustique pour les cloisons et les faux plafonds sous
charpente seront systématiquement conformes à la réglementation avec un plus de 5
dBA (marge en plus). Conformément aux dispositions de l'article R.111.23-2 du code
de la construction et de l'habitation, le présent arrêté fixe les seuils de bruit et les
exigences techniques applicables aux établissements d'enseignement.

CHARPENTE SUR EXISTANT:

02.3.1. Portique contrecollé & acier:

Fabrication et pose de portique en sections rectangulaires de bois contrecollé,


constitué de deux poteaux et deux arbalétriers de même épaisseur, sans
moisage et assemblés entre eux par organes de liaison dissimulés de type
ferrure à âme centrale pré-percée en acier galvanisé à chaud, placée dans une
entaille et fixée par couronne de boulons, rondelles et écrous aveugles. Le
portique sera soulagé et les sections de bois affinées grâce à une poutre sous-
tendue assurant la triangulation dans le plan de l’ouvrage et formée de tirants
type barre ronde avec chapes filetés à chaque extrémité en forme d’anneau plat
et de nœuds type support de chape radial et dispositifs d’ancrage par plaques à
boulonner. Les sections de bois et les assemblages seront dimensionnés pour
garantir à la charpente une stabilité au feu d’½ heure. Le portique sera articulé
en pied à un socle massif de fondation. Cette articulation en pied sera assurée
par organe de liaison dissimulé de type gousset à âme centrale pré-percée en
acier galvanisé à chaud avec platine support soudée, placée dans une entaille et
fixée par boulons, rondelles et écrous aveugles. En pied de poteau, la platine
sera pré-scellée dans la réservation logée dans le massif de fondation en béton
armé mis en œuvre par l’entreprise de gros œuvre à 20 cm au dessous du
niveau du terrain naturel. Elle sera suffisamment haute pour rehausser la
structure en bois à plus de 20 centimètres au-dessus du niveau du terrain naturel
afin de garantir la garde au sol de sécurité.

Chaque section sera constituée de deux, trois ou quatre sections de bois massif
calibrées, séchées, traitées par injection profonde (pour obtention des classes de
risque biologique 3 et 4), empilées puis collées à plat les unes sur les autres
sous presse. La pièce sera ensuite profilée, soigneusement rabotée, traitée
superficiellement (pour les classes de risque biologique 1 et 2), puis protégée
par deux couches de lasure de finition. Les pieds de portique restant apparents à
l’extérieur et étant soumis au rejaillissement de l’eau en pied seront garantis de

page n°9/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

classe de risque 3 suivant la norme européenne NF EN 335-1. Les arbalétriers


restant apparents à l’extérieur mais restant sous abri seront garantis de classe
de risque 2. L’ouvrage présentera les caractéristiques suivantes :

. essence : douglas
. classe de résistance mécanique : GL 24 ou C 24 au minimum
. taux d’humidité : 12 % au maximum
. classe de service d’emploi : 3 (extérieur) ou 2 (extérieur abrité)
. classe de risque d’attaque biologique : 3 (ouvrages verticaux soumis à la
pluie) ou 2 (ouvrages abrités et
ventilés)
. certifications : Acerbois Glucam
marquage CE
éco-certification PEFC ou FSC
CTB P+ (produits de traitement)
CTB B+ (procédé de traitement)

Les bois constitutifs des ouvrages seront sélectionnés selon les critères
suivants :
. sans nœuds vicieux ou non adhérents
. sans flèches ni gerces
. sans nœuds au droit des aboutages

Tous les bois utilisés recevront préalablement un traitement de préservation


antiparasitaire et hydrofuge, selon un procédé et avec un produit adapté à
l’essence du bois et à la classe de risque recherchée pour son emploi. L’essence
choisie pourra présenter une durabilité naturelle suffisante permettant d’éviter le
traitement. Les procédés de traitement seront les suivants :
. badigeonnage et pulvérisation : application du produit sur toutes les faces de
la pièce de bois
. trempage : immersion de la pièce de bois dans le produit
. autoclave : injection du produit à refus ou sous pression entre deux phases de
vide jusqu’à remplissage complet de toutes les cellules de la pièce de bois
Les produits de préservation répondront à la directive européenne 98/8/CE dite
« biocides » visant à réduire l’impact environnemental du traitement. En
particulier, les produits suivants seront proscrits : le pentachlorophénol (PCP),
ses dérivés et les sels métalliques fixant à base de chrome de type Cuivre
Chrome Arsenic (CCA). Il sera privilégié les émulsions composées de molécules
de synthèse non hydrosolubles en phase aqueuse, ainsi que les produits mixtes
associant des composés métalliques (cuivre ou bore) à des molécules de
synthèse. L’entreprise devra soumettre au maître d’œuvre le procédé et le
produit de traitement choisis pour validation, ce avant fabrication de la
charpente. Elle remettra au bureau de contrôle avant pose de la charpente le
certificat d’homologation du produit, ainsi que le certificat de traitement de
l’atelier qui aura effectué la prestation.

La colle utilisée pour l’assemblage des lamelles sera à usage structural de type I
pour les ouvrages exposés aux intempéries et de type II pour les autres
ouvrages. Il s’agira d’adhésifs phénoliques ou aminoplastes et présenteront une
attestation de conformité de niveau 2+.

page n°10/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

Le principe d’assemblage, les entraxes et l’inertie des sections des pièces de


charpente seront déterminés par évaluation des charges et des surcharges et
calcul de la stabilité d’ensemble, des risques de flambement, des contraintes,
des flèches et de la résistance des assemblages. Ces calculs seront effectués
conformément aux règles C.B. 71. Sauf cas particulier, les ouvrages de
charpente seront dimensionnés et assemblés de façon à garantir sa propre
stabilité d’ensemble. En particulier, ils ne devront pas apporter d’efforts
horizontaux importants sur les ouvrages en maçonnerie supports. Les
hypothèses à prendre en compte pour dimensionner les ouvrages structuraux
sont les suivantes :
. zone de vent : 2
. zone de neige : 1A

Les organes de liaison seront en acier de qualité DX51D protégé des risques de
corrosion par galvanisation à chaud Z275. Les boîtiers, sabots, étriers, équerres
et autres ferrures seront en tôle d’acier d’épaisseur minimale 10/10° en absence
d’exigence de tenue au feu, pliée et emboutie à froid.

La fixation des ouvrages de charpente s’effectuera par les pièces d’assemblage


suivantes : boulons, tiges filetées, broches, tirefonds, vis, pointes, clous ou
chevilles chimiques. La fixation par agrafes est proscrite. La qualité de l’acier, sa
protection contre la corrosion, ainsi que les caractéristiques dimensionnelles des
pièces d’assemblage seront définis selon les normes, les calculs de résistance et
les fiches techniques de fabricants.

Les planches ou lamelles constitutives des sections seront toutes séchées à


moins de 15% d’humidité pour garantir une excellente stabilité, puis maintenues
dans une ambiance à hygrométrie faible et constante jusqu’à la pose. Les bois
ne seront pas stockés en dépôts ou sur site et la couverture sera réalisée dès
achèvement de la charpente.

♦ portique structurant la charpente chevauchant le volume existant

02.3.2. Empannage:

Réalisation et pose de panne de section rectangulaire de bois contrecollé,


constitué de deux, trois ou quatre sections de bois massif calibrées, séchées,
traitées par injection profonde (pour obtention des classes de risque biologique 3
et 4), empilées puis collées à plat les unes sur les autres sous presse. La pièce
sera ensuite profilée, soigneusement rabotée, traitée superficiellement (pour les
classes de risque biologique 1 et 2), puis protégée par deux couches de lasure
de finition. Les pannes seront assemblées contre les flancs de portiques par
organes de liaison dissimulés de type ferrure à âme centrale pré-percée en acier
galvanisé à chaud, placée dans une entaille et fixée par couronne de boulons,
rondelles et écrous aveugles. Les sections de bois et les assemblages seront
dimensionnés pour garantir à la charpente une stabilité au feu d’½ heure. Les
pièces à prévoir sont celles constitutives de l’ensemble de la poutraison primaire
et secondaire de toiture à savoir :

. les pièces complémentaires aux portiques pour repos d’empannage,

page n°11/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

. les sablières,
. les cours de pannes supports de couverture, des faux plafonds, des
appareils d’éclairage et de chauffage et d’équipements particuliers,
. les entretoises de contreventement complémentaires ou les croisillons dans
le plan de la toiture,
. les profils formant chevêtre des dispositifs d’éclairage zénithal et autres
sorties en toiture,
. les traverses complémentaires destinées à supporter les équipements
techniques,
. et de façon générale tous les autres éléments structuraux complémentaires
et leurs accessoires permettant la parfaite réalisation de la charpente en
toiture et des ouvrages des autres corps d’état.

L’ouvrage présentera les caractéristiques suivantes :

. essence : douglas
. classe de résistance mécanique : C 24 au minimum
. taux d’humidité : 12 % au maximum
. classe de service d’emploi : 2 (extérieur abrité)
. classe de risque d’attaque biologique : 2 (ouvrages abrités et ventilés)
. certifications : marquage CE
éco-certification PEFC ou FSC
CTB P+ (produits de traitement)
CTB B+ (procédé de traitement)

La sélection des bois, leur traitement de préservation, le choix des colles


d’assemblage, le mode de dimensionnement, la nature des organes de liaison et
des pièces d’assemblage sera dito l’article 02.3.1..

♦ poutraison en toiture de la charpente chevauchant le volume existant

02.3.3. Dispositif de contreventement:

Réalisation de dispositif de contreventement longitudinal par palée de stabilité ou


/ et par triangulation aux emplacements décidés par l’architecte au moyen de
croix de Saint-André en acier galvanisé à chaud constituée de tirants de type
barre ronde avec chapes filetés à chaque extrémité en forme d’anneau plat et
nœuds de type support de chape radial et dispositif d’ancrage aux poteaux de
façade par plaques à boulonner.

♦ dispositifs de contreventement vertical en longs pans et en pignons et dans


le plan de la toiture de la charpente chevauchant le volume existant

02.3.4. Support de cloison mobile:

Réalisation de dispositif de reprise de la cloison mobile au moyen de profilés du


commerce en acier galvanisé à chaud soudé et assemblé par platine et boulons.
L’entreprise du présent lot dimensionnera les fers de reprise de la cloison en

page n°12/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

fonction des surcharges amenées par l’ouvrage et des contraintes de flèche que
lui indiquera l’entreprise de menuiserie intérieure.

♦ dispositif de reprise de la cloison mobile créée dans le bâtiment existant

CHARPENTE DE L’EXTENSION:

02.3.5. Ferme-portique sapin contrecollé:

Fabrication et pose de ferme-portique en sections rectangulaires de bois


contrecollé, constitué de quatre poteaux, deux arbalétriers, deux contre-fiches et
un poinçon, assemblés entre eux flanc contre flanc dans des plans superposés
par couronne de boulons, rondelles et écrous aveugles. Le portique sera
triangulé par l’assemblage de toutes ses pièces constitutives. Les sections de
bois et les assemblages seront dimensionnés pour garantir à la charpente une
stabilité au feu d’½ heure. Le portique sera articulé en pied à un socle massif de
fondation. Cette articulation en pied sera assurée par organe de liaison dissimulé
de type gousset à âme centrale pré-percée en acier galvanisé à chaud avec
platine support soudée, placée dans une entaille et fixée par boulons, rondelles
et écrous aveugles. En pied de poteau, la platine sera post-scellée par chevilles
chimiques dans le fût en béton armé mis en œuvre par l’entreprise de gros
œuvre à 20 cm au dessous du niveau du terrain naturel. Elle sera suffisamment
haute pour rehausser la structure en bois à plus de 20 centimètres au-dessus du
niveau du terrain naturel afin de garantir la garde au sol de sécurité.

Chaque section sera constituée de deux, trois ou quatre sections de bois massif
calibrées, séchées, traitées par injection profonde (pour obtention des classes de
risque biologique 3 et 4), empilées puis collées à plat les unes sur les autres
sous presse. La pièce sera ensuite profilée, soigneusement rabotée, traitée
superficiellement (pour les classes de risque biologique 1 et 2), puis protégée
par deux couches de lasure de finition. Les pieds de portique restant apparents à
l’extérieur et étant soumis au rejaillissement de l’eau en pied seront garantis de
classe de risque 3 suivant la norme européenne NF EN 335-1. Les arbalétriers
restant apparents à l’extérieur mais restant sous abri seront garantis de classe
de risque 2. L’ouvrage présentera les caractéristiques suivantes :

. essence : douglas
. classe de résistance mécanique : GL 24 ou C 24 au minimum
. taux d’humidité : 12 % au maximum
. classe de service d’emploi : 3 (extérieur) ou 2 (extérieur abrité)
. classe de risque d’attaque biologique : 3 (ouvrages verticaux soumis à la
pluie) ou 2 (ouvrages abrités et
ventilés)
. certifications : Acerbois Glucam
marquage CE
éco-certification PEFC ou FSC
CTB P+ (produits de traitement)
CTB B+ (procédé de traitement)

page n°13/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

La sélection des bois, leur traitement de préservation, le choix des colles


d’assemblage, le mode de dimensionnement, la nature des organes de liaison et
des pièces d’assemblage sera dito l’article 02.3.1..

♦ ferme-portique en file avant de l’extension


L’un des montants intermédiaires de ferme se situant à l’aplomb de la
fosse à citerne fuel, celui-ci sera prévu suspendu dans son
dimensionnement et l’entreprise de gros œuvre adaptera la fixation en
pied.

02.3.6. Empannage:

Réalisation et pose de panne de section rectangulaire de bois contrecollé,


constitué de deux, trois ou quatre sections de bois massif calibrées, séchées,
traitées par injection profonde (pour obtention des classes de risque biologique 3
et 4), empilées puis collées à plat les unes sur les autres sous presse. La pièce
sera ensuite profilée, soigneusement rabotée, traitée superficiellement (pour les
classes de risque biologique 1 et 2), puis protégée par deux couches de lasure
de finition. Les pannes seront assemblées contre les flancs de la ferme-portique
ou sur l’ossature en bois des façades et des refends par organes de liaison
dissimulés de type ferrure à âme centrale pré-percée en acier galvanisé à chaud,
placée dans une entaille et fixée par couronne de boulons, rondelles et écrous
aveugles. Cet ouvrage restant apparent à l’extérieur mais restant sous abri sera
garanti de classe de risque 2 suivant la norme européenne NF EN 335-1. Les
sections de bois et les assemblages seront dimensionnés pour garantir à la
charpente une stabilité au feu d’½ heure. Les pièces à prévoir sont celles
constitutives de l’ensemble de la poutraison primaire et secondaire de toiture à
savoir :

. les pièces complémentaires à la ferme-portique et à l’ossature de façade et


de refend pour repos d’empannage,
. les sablières,
. les cours de pannes supports de couverture, des faux plafonds, des
appareils d’éclairage et de chauffage et d’équipements particuliers,
. les entretoises de contreventement complémentaires ou les croisillons dans
le plan de la toiture,
. les profils formant chevêtre des dispositifs d’éclairage zénithal et autres
sorties en toiture,
. les traverses complémentaires destinées à supporter les équipements
techniques,
. et de façon générale tous les autres éléments structuraux complémentaires
et leurs accessoires permettant la parfaite réalisation de la charpente en
toiture et des ouvrages des autres corps d’état.

L’ouvrage présentera les caractéristiques suivantes :

. essence : douglas
. classe de résistance mécanique : C 24 au minimum
. taux d’humidité : 12 % au maximum
. classe de service d’emploi : 2 (extérieur abrité)

page n°14/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

. classe de risque d’attaque biologique : 2 (ouvrages abrités et ventilés)


. certifications : marquage CE
éco-certification PEFC ou FSC
CTB P+ (produits de traitement)
CTB B+ (procédé de traitement)

La sélection des bois, leur traitement de préservation, le choix des colles


d’assemblage, le mode de dimensionnement, la nature des organes de liaison et
des pièces d’assemblage sera dito l’article 02.3.1..

♦ poutraison en toiture de la charpente de l’extension

OSSATURE DE FACADE & DE REFEND EN BOIS DE L’EXTENSION:

02.3.7. Ossature de façade en surface courante:

Réalisation d’ossature de façade composée d’une trame régulière de montants


verticaux, de traverses basse, médiane et haute sur une hauteur d’étage,
d’entretoises et de voiles travaillants en panneaux. Cette ossature, montée sur
site ou préfabriquée en atelier, sera constituée de pièces de bois massif de
sections commerciales sciées, séchées puis traitées pour former des panneaux
stables. Le voile de contreventement, placé côté intérieur de la paroi, reprendra
les efforts de vent appliqués en tête de façade et les transmettra aux ouvrages
de soubassement. L’ossature sera composée des pièces suivantes :

. d’une double lisse basse de section 120x45 mm chacune, en bois


naturellement imputrescible, avec double joint parallèle de mastic acrylique
intercalaire, ancrée dans la semelle d’appui en béton armé mise en œuvre par
l’entreprise de gros œuvre au moyen de chevilles chimiques
. des montants verticaux de section 120x45 mm, fixés sur la lisse basse par
équerres en acier galvanisé vissées ou pointées en respectant un entraxe de
60 cm (ou de 40 cm dans le cas de fragilisation de l’ossature par des grandes
baies ou de reprise de charges localisées importantes). Aux angles rentrants et
sortants, les montants seront dédoublés et disposés en équerre, en ayant
préalablement déroulé deux joints de mastic acrylique verticaux et parallèles.
. d’une double lisse haute de section 120x45 mm chacune, sur laquelle
reposeront les arbalétriers et les pannes de toiture, avec double joint parallèle
de mastic acrylique intercalaire
. d’un voile travaillant en panneaux OSB 3 pour utilisation en milieu humide de
10 mm d’épaisseur, de dimensions 1.20x2.50 m, constitués de lamelles
minces, longues et orientées liées entre elles par collage organique. Les
panneaux disposés bord à bord seront couturés tous les 15 cm et aux quatre
côtés sur les lisses, les montants et les traverses de l’ossature à l’aide de vis
ou de pointes. La mise en œuvre de la peau intérieure en plaque de plâtre par
l’entreprise de plâtrerie étant prévue par vissage direct sur le voile de
contreventement, les tolérances réglementaires pour ce type d’ouvrage
concernant la planéité et le désafleurement des panneaux seront respectées.
. de feuillards en bandes d’acier galvanisé d’épaisseur supérieure à 1 mm
tendues et fixées sur les éléments de l’ossature, destinés selon nécessité à

page n°15/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

renforcer la triangulation de l’ossature aux angles, au droit des baies et aux


autres points fragiles de la structure

Dans le cas de panneaux préfabriqués en atelier, les éléments seront assemblés


transversalement entre eux par au moins trois boulons sur la hauteur d’étage,
complétés de vis ou de clous, et en ayant préalablement déroulé deux joints de
mastic acrylique verticaux et parallèles.

L’ouvrage présentera les caractéristiques suivantes :

. essence : sapin, pin ou épicéa


. classe de résistance mécanique : C 18 au minimum
. taux d’humidité : 15 % au maximum
. classe de service d’emploi : 2 (extérieur abrité)
. classe de risque d’attaque biologique : 2 (ouvrages abrités et ventilés)
. certifications : marquage CE
éco-certification PEFC ou FSC
CTB P+ (produits de traitement)
CTB B+ (procédé de traitement)

La sélection des bois, leur traitement de préservation, le choix des colles


d’assemblage, le mode de dimensionnement, la nature des organes de liaison et
des pièces d’assemblage sera dito l’article 02.3.1..

♦ ossature des façades de l’extension

02.3.8. Ossature de refend en surface courante:

Description dito l’article 02.3.7. pour réalisation d’ossature de refend. Le voile de


contreventement sera positionné du côté indiqué par l’architecte ou dans la
continuité des façades en retour. A la jonction avec un mur de façade, le
montant d’about sera dédoublé et pris en sandwich entre deux montants de
façade.

♦ ossature des refends de l’extension

♦ ossature de la contre-cloison entre existant et extension, côté extension

02.3.9. Ecran pare-vent & pare-vapeur:

Fourniture et pose côté intérieur de la paroi de façade à ossature bois d’un écran
pare-vent et pare-vapeur, destiné d’une part à rendre la construction
parfaitement étanche au flux d’air venant de l’extérieur et d’autre part à limiter la
migration de la vapeur d’eau depuis l’intérieur au travers de l’isolant. Il s’agira
d’un film agrafé sur l’ossature en polyéthylène ou en polypropylène d’épaisseur
supérieure à 100 µm, de perméance supérieure à 0.005 gr/m².h.mm.Hg. Les lés
seront raccordées entre elles par recouvrement des joints sur 10 cm ou par
collage de bande adhésive. L’attention de l’entreprise est attirée sur la nécessité
de mettre en place cet écran en parfaite continuité sur toute l’enveloppe

page n°16/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

extérieure, afin de garantir son efficacité sur le plan de l’étanchéité à la vapeur


d’eau et surtout à l’air. En particulier, les liaisons entre murs, planchers, toitures
et baies seront réalisées avec soin. L’incorporation des gaines électriques, des
boîtiers et des canalisations dans les parois devra également être exécutée sans
percer le feutre. Dans le cas présent, l’écran disposé contre la face chaude de
l’isolant sera agrafé sur les lisses, montants et traverses de l’ossature, en les
contournant et en ménageant un « vide technique » de plusieurs centimètres
entre le film et le voile de contreventement intérieur. Le passage « après coup »
des réseaux pourra ainsi être effectué sans endommager l’écran.

♦ dispositif d’étanchéité à l’air de l’enveloppe extérieure verticale de


l’extension

02.3.10. Isolation thermique:

Fourniture et pose en deux couches d’une isolation thermique en panneaux


semi-rigides en laine de roche densifiée de coefficient de conductivité thermique
lambda inférieur à 0.036 W/m.°K, nus, disposés bords à bords, croisés et en
quinconce, classé au feu A1 et faisant l’objet d’une certification ACERMI. Une
première couche de 80 mm d’épaisseur sera disposée et maintenue entre
montants de la paroi de façade à ossature bois. La deuxième couche, de 120
mm d’épaisseur, filera devant l’ossature côté extérieur et sera supportée par une
ossature secondaire formant une trame horizontale de lisses en tôle d’acier
galvanisé, pliée en forme de z. Ces profils seront vissés directement sur les
montants d’ossature avec cales de réglage éventuelles permettant de respecter
les limites de tolérances admissibles pour la planéité du bardage rapporté sur
chevrons. Tous les vides constructifs résiduels seront systématiquement garnis
d’isolant.

♦ isolation thermique de l’enveloppe extérieure verticale de l’extension

02.3.11. Isolation acoustique:

Fourniture et pose d’une couche d’isolation acoustique en panneaux semi-rigides


en laine de roche densifiée de 80 mm d’épaisseur, nus, disposés bords à bords,
entre montants de la paroi de refend à ossature bois et en quinconce. Tous les
vides constructifs résiduels seront systématiquement garnis d’isolant.

♦ isolation acoustique des refends de l’extension

♦ isolation acoustique de la contre-cloison entre existant et extension

02.3.12. Renforcement d’étanchéité en pied de façade:

Renforcement de l’étanchéité à l’eau et à l’air en pied de façade par mise en


place sous la lisse basse d’une bande de feutre bitumineux assurant la coupure
de capillarité et de deux joints comprimés parallèles. Le feutre étanche sera

page n°17/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

raccordé à l’écran pare-vent et pare-vapeur intérieur par recouvrement et


agrafage ou par collage de ruban adhésif.

♦ pied des façades de l’extension

02.3.13. Continuité en tête de façade:

Mise en continuité de l’isolant et de l’écran pare-vent et pare-vapeur intérieur


avec leur traitement horizontal par l’entreprise de faux plafond. Cette entreprise
intervenant en phase finale de chantier aura en charge de raccorder le film pare-
vapeur horizontal avec l’écran pare-vent de façade disposé verticalement, par
recouvrement et jonction au ruban adhésif. La présente entreprise mettra en
place en tête de façade une planche en bois massif de caractéristiques dito
l’article 02.3.7., sur laquelle il agrafera l’écran en le prolongeant de 50 cm.

♦ tête des façades de l’extension

02.3.14. Chevêtre de baie:

Réalisation de chevêtre de baie destinée à recevoir un pré-cadre en sections de


bois massif de caractéristiques dito l’article 02.3.4., comprenant linteau
dimensionné suivant les charges à reprendre, traverse supérieure, jambages,
traverse inférieure et bois de calage pour appui de baie. L’écran pare-vent et
pare-vapeur intérieur sera poursuivi jusqu’au pré-cadre contre lequel il sera
agrafé. L’écran pare-pluie extérieur recouvrera le bois de calage et remontera
latéralement.

♦ chevêtre des ensembles vitrés, portes et fenêtres en façades, refends et


contre-cloisons de l’extension

BARDAGE BOIS:

02.3.15. Ossature complémentaire:

Mise en œuvre sur façade existante d’une ossature métallique support de


bardage constituée d’une trame de profilés écarteurs en forme de zed ou
d’omega en acier galvanisé. Ces profilés seront calés et fixés dans la paroi
d’adossement existante en maçonnerie ou à ossature bois par chevilles en acier
galvanisé adaptée au support. L’ossature comprendra tous les profils
complémentaires et à dimension à prévoir aux encadrements d’ouverture et aux
angles. Elle garantira un écartement entre paroi et peau de finition compatible
avec l’épaisseur de l’isolant intercalaire et avec la lame d’air de ventilation.

♦ ossature support de bardage des façades de l’existant

page n°18/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

02.3.16. Ecran pare-pluie:

Fourniture et pose côté extérieur de la paroi de façade à ossature bois d’un


écran pare-pluie, destiné à protéger celle-ci des éventuelles pénétrations d’eau
et à renforcer l’étanchéité à l’air de la construction. Il s’agira d’un feutre bitumé
imprégné de type respirant non tissé, résistant à la déchirure, de couleur noire,
de perméance supérieure à 0.5 gr/m².h.mm.Hg, interposé et coincé entre les
lisses horizontales métalliques d’ossature secondaire et les chevrons support de
bardage. Les lés seront raccordées entre elles par recouvrement des joints sur
10 cm ou par collage de bande adhésive. Une lame d’air d’épaisseur supérieure
à 20 mm sera ménagée entre écran pare-pluie et panneaux de bardage sans
interruption sur toute la hauteur de la façade, pour permettre sa ventilation
naturelle et l’évacuation de l’humidité résiduelle.

♦ dispositif d’étanchéité à l’eau de l’enveloppe extérieure verticale de


l’existant et de l’extension

02.3.17. Bardage clins bois:

Fourniture et pose de bardage en lames de douglas massif traité autoclave de


21 mm d’épaisseur et de 145 mm de largeur, disposées à l’horizontale,
assemblées à recouvrement sur joint creux et fixées aux clous inox cranté de 60
mm sur la bande de recouvrement. Le traitement par autoclave garantira la
classe de risque 3 suivant la norme européenne NF EN 335-1, ainsi qu’une
meilleure protection contre le grisaillement. Les produits d’imprégnation injectés
sous pression entre deux phases de vide seront à base de sels boriques
préserveront la teinte naturelle du bois et répondront à la directive européenne
98/8/CE dite « biocides » visant à réduire l’impact environnemental du traitement.
La tête des pointes en inox devra être enfoncée au poinçon de façon à ne pas
gêner la superposition des clins. Les clins seront disposés à l’horizontale en
habillage de la façade à ossature bois sur un réseau vertical de chevrons de
section 27x35 mm en sapin traité anti-parasitaire et hydrofuge garantissant la
classe de durabilité 3 au sens de la norme 335-1, placés en quinconce selon un
entraxe maximal de 40 cm, ménageant ainsi une lame d’air d’épaisseur
supérieure à 20 mm. Les lames seront d'un seul tenant sur toute la largeur du
volume à barder. A défaut, l’aboutement des lames sera réalisé au moyen d’un
mastic mis en place dans un interstice minimal de 5 mm admettant les variations
dimensionnelles des lames liées aux différences de température prévisibles.

♦ habillage de l’enveloppe extérieure verticale de l’existant et de l’extension

02.3.18. Bardage panneaux fibre-ciment: du type Minéralis de Eternit ou similaire

Fourniture et pose de bardage en panneaux de fibre-ciment de 7.5 mm


d’épaisseur revêtus d’une imprégnation acrylique, avec parement extérieur et
chants colorés d’aspect minéral de teinte au choix de l’architecte, fixés par vis
avec tête laquée à empreinte Torx en acier inoxydable sur rondelle résiliente.
Les panneaux seront découpés en usine et calepinés suivant indications de
l’architecte en habillage de la façade à ossature bois sur un réseau vertical de

page n°19/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

chevrons de section 27x35 mm en sapin traité anti-parasitaire et hydrofuge


garantissant la classe de durabilité 3 au sens de la norme 335-1, placés en
quinconce selon un entraxe maximal de 40 cm, ménageant ainsi une lame d’air
d’épaisseur supérieure à 20 mm. Un jeu sera ménagé au droit des perçages et
entre panneaux pour permettre les mouvements résultant des variations
hygrométriques. Les joints verticaux et horizontaux seront rendus étanches par
interposition entre l’ossature et les panneaux de bandes résilientes de couleur
noire en élastomère EPDM de 40 mm de largeur.

♦ habillage de la bande entre châssis de 1.10 à 2.25 m de hauteur en façade


avant de l’extension

02.3.19. Départ de bardage:

Exécution d’un départ en partie basse de bardage formant rejet d’eau composé
d’un profil bavette en tôle d’acier galvanisé pré-laquée 25 µ, teinte au choix de
l’architecte, d’une épaisseur minimale de 10/10°, se développant par plis
successifs pour former remontée derrière le bardage, dessus penté, débord et
ourlet casse-goutte. Dans le cas de départ au-dessus du sol ou d’une toiture,
une garde au sol d’au moins 20 cm sera respectée. En pied de façade, la
bavette recouvrera l’isolant mis en place par l’entreprise de gros œuvre contre le
soubassement

♦ départ des façades de l’existant et de l’extension

♦ transition horizontale entre bardage clins bois et bardage panneaux fibre-


ciment

02.3.20. Angle sortant & rentrant:

Traitement d’angle sortant par deux tasseaux rapportés venant en recouvrement


des lames et disposés en butée à angle droit l’un contre l’autre. L’aboutement
des lames sera par ailleurs réalisé au moyen d’un mastic mis en place dans un
interstice minimal de 5 mm. Les angles rentrants seront quant à eux réalisés par
pose d’un montant en bois dans l’angle et par ménagement d’un jeu de 10 mm
environ entre ce montant et les lames pour permettre leur libre mouvement et
l’écoulement de l’eau de ruissellement.

♦ angles sortants et rentrants des façades de l’existant et de l’extension

02.3.21. Arrêt de bardage:

Exécution d’un arrêt en partie haute de bardage composé d’un grillage cache-
moineaux et du débord de toiture ou de couronnement d’acrotère venant en
recouvrement du bardage.

page n°20/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

♦ tête des façades de l’existant et de l’extension

02.3.22. Pré-cadre de baie:

Réalisation sur mesure de pré-cadre de baie suivant indications de l’architecte à


partir de sections de douglas massif traité autoclave de caractéristiques dito
l’article 02.3.17., comprenant assemblage en coupes brisées, chanfreinage des
arêtes saillantes et rainurage pour mis en butée du bardage. L’appui sera
protégé par un profil bavette en tôle d’acier galvanisé pré-laquée 25 µ, teinte au
choix de l’architecte, d’une épaisseur minimale de 10/10°, se développant par
plis successifs pour former remontée jusque traverse inférieure du dormant de
menuiserie, remontées latérales engravées, dessus penté, débord et ourlet
casse-goutte.

♦ pré-cadre des ensembles vitrés, portes et fenêtres en façades de l’existant


et de l’extension

PLANCHER TECHNIQUE:

02.3.23. Solivage:

Mise en œuvre de solive support de plancher technique et de plafond en pièce


de sapin de pays traité massive brute de sciage. Les solives régulièrement
espacées en respectant un entraxe de 40 cm pour plancher technique et 60 cm
pour plafond prendront appui sur les parois à ossature bois. Le solivage
comprend en particulier les muraillères périphériques, les solives de plancher
régulièrement espacées et posées de niveau, les entretoises de maintien des
écartements et les renforts de sections et les chevêtres de trémies ou de
trappes. La sélection des bois, leur traitement de préservation, le choix des
colles d’assemblage, le mode de dimensionnement, la nature des organes de
liaison et des pièces d’assemblage sera dito l’article 02.3.1..

♦ solivage de plancher technique pour centrale de traitement d’air au-dessus


de la salle de repos
La centrale sera placée dans le comble au-dessus de la salle de repos sur
le plancher bois et le platelage mis en place par le charpentier. Elle sera
accessible depuis la chaufferie attenante.

♦ support de faux plafond de la salle périscolaire, du guichet et du bloc


sanitaire

02.3.24. Platelage:

Réalisation d’un platelage de plancher technique par panneaux de bois


aggloméré de qualité marine CTBH de 23 mm d’épaisseur, disposés en

page n°21/22
Travaux de mise aux normes et d’extension de la salle socioculturelle de JOUY SOUS THELLE (60)
Commune de JOUY SOUS THELLE
Atelier d’Architecture et de Design Dossier de Consultation des Entreprises de janvier 2011
C.C.T.P. du lot 02: CHARPENTE, OSSATURE & BARDAGE BOIS

quinconce, collés entre eux dans les rainures et languettes et vissées sur les
solives.

♦ plancher technique pour centrale de traitement d’air au-dessus de la salle


de repos

page n°22/22

Vous aimerez peut-être aussi