Vous êtes sur la page 1sur 26

Département Génie Mécatronique

Rapport de Stage
« Stage Ouvrier »
-Au sein de la société LEONI Tunisie à Messadine, Sousse
-Encadrée par Mr Ben-Abdelghani Mohamed Ghenaya
(chef d’équipe PPE)
-Effectué par Sakly Inès

Année universitaire 2017/2018

1
Remerciements

Je tiens à remercier en premier lieu la société LEONI qui m’a accueilli


pendant ce mois de stage d’initiation à la vie professionnelle.

Je tiens à remercier vivement mon maitre de stage, Monsieur Ben-


Abdelghani Mohamed Ghenaya, chef d’équipe PPE au sein de
l'entreprise LEONI, pour son accueil, le temps passé ensemble et le
partage de son expertise au quotidien. Grâce aussi à sa confiance j'ai
pu m'accomplir totalement dans mes missions. Il fut d'une aide
précieuse dans les moments les plus délicats.

Enfin, je remercie par la même occasion mes enseignants qui m’ont


préparé théoriquement et pratiquement durant la première année
de formation, ainsi que le corps administratif de l’école.

2
Sommaire

Introduction générale ………………………………………………………….4


I – Présentation de l'entreprise……………………………………………….. 5
A – Présentation générale de la société LEONI……………………………………………………… 5

B – LEONI Sousse –Tunisie « LTN »…………………………………………………………………. 6

C – Structure de LEONI MESSADINE SOUSSE…………………………………………………………... 9

II – Le stage au sein de l'entreprise…………………………………………. 12

A – Table de contrôle technique ……………………………………………………………………… 13

…………….. 20

C – Poste camera ………………………………………………………………………………………
21

III – Les missions effectuées…………………………………………………. 21


Conclusion ……………………………………………………………………25

3
Introduction générale

En première année de cycle ingénieur en Génie Mécanique et productique à


l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sousse, j'ai effectuée mon stage au sein de
LEONI, située à Messadine Sousse, du 01 au 31 juillet 2018, qui a pour vocation
de faire découvrir la vie ouvrière et le monde de l’entreprise.
La mission que la société LEONI m'est confiée m'a vivement interpellé. J'ai
toujours été attiré par son secteur d’activité, voilà pourquoi j’ai choisi de m’y
intégrer pour mon stage d’initiation de juillet 2018.
Mon stage s’est réparti entre deux services : le service technique (PPE) et le
service MMC.
Le but de ce présent rapport n’est pas seulement de relater l’expérience
vécue durant ces quatre semaines et les tâches effectuées, mais aussi, de manière
claire et simple, de décrire l’entreprise et son environnement en mettant en
évidence ses aspects matériels et humains.

Ce stage est un tremplin pour mon avenir professionnel. En effet, il m'a donné
confiance en moi pour exercer ce métier et développer ce domaine…

4
I – Présentation de l'entreprise LEONI
A – Présentation générale de la société LEONI

LEONI est une grande entreprise multinationale d’origine allemande qui compte parmi les
premiers fournisseurs de câbles et de systèmes de câblage ainsi que de services pour le secteur
automobile comme pour de nombreuses autres industries.

La diversité de sa gamme de produits et de services n'a d'égale que celle des marchés
internationaux et des secteurs qui s'approvisionnent chez LEONI, le Groupe occupe une
position de leader avec un effectif de près de 87 000 employés qui travaillent ensemble dans
31 pays en 2018. Depuis sa création en 1917, l’entreprise s’est caractérisée par sa capacité à
apporter des changements et de nouveaux développements sur le marché dont la satisfaction
des besoins et des exigences des clients se retrouve parmi les facteurs de réussite du groupe.
Son chiffre d’affaires en 2011 a été de l’ordre de 3 700 millions d’€.
Elle compte près de 51 000 collaborateurs dans 31 pays à savoir la Chine, la France, l’Irlande,
l’Italie, le Maroc, la Pologne, les USA, la Tunisie.

Localisation du groupe LEONI

Sur le marché des solutions industrielles, pour lequel comptent, chez LEONI, les activités
de fabrication de câbles et d’élaboration de solutions pour les domaines des systèmes de
télécommunication et de la transmission de données, les câbles à fibre de verre, les projets
industriels, l'énergie solaire et éolienne, l'énergie et les infrastructures, les solutions sur
mesure produits et robotique, la santé, les transports ainsi que l’automatisation, mais elle

5
concentre ses activités sur les clients des marchés automobiles allemandes. Ses principaux
clients sont MERCEDES BENZ, VOLKSWAGEN, AUDI, etc…

Principaux clients de LEONI.


B. LEONI Sousse –Tunisie « LTN »

6
LEONI Tunisie (SARL) a été fondée en Octobre 1977 par le groupe LEONI AG, géant
allemand fournisseur du secteur automobile qui a choisi la Tunisie pour installer son premier
site en dehors de l’Europe. Voici quelques actualités concernant le site de Sousse :

Raison Sociale : LEONI TUNISIE SARL (LTN)

Statut : Société non résidente, Totalement Exportatrice

Activité Principale : Fabrication de faisceaux de câbles pour automobile.

Appartenance : Groupe LEONI AG – Allemand

Marché de Destination : L’Europe

Président Directeur Général : Mr. MOHAMED LARBI ROUIS

Date Création : Octobre 1977 à Thrayet - Sousse

Adresse : Z.I Messadine BP67 4000 Sousse

Effectif total : 12 000

Nombre de cadres : 130 collaborateurs (2 allemands, les autres des tunisiens) 

C.A de LTN : 117 Mln € en 2008

C.A du Groupe : 2,4 Mds € en 2008 dont 42% relatif à la division Wiring System à
laquelle appartient LTN

Clients: Mercedes Benz (Classe A, Vito NCV2, MacLaren, Smart, Road Star &
B7S…) Audi (A6, Autark, Touran…) VW (Passat) BMW Bentley Suppliers
international. Continental, Delphi, EAO…

7
En 1997 : Démarrage de la production dans la nouvelle unité (LTN 1) à
Messadine, Sousse

Mars 2002 : 2ème extension « LTN 2 »

Juin 2004 : 3ème extension « LTN 3 »

En 2006 : 4ème extension « LTN 4 »

La LTN dispose d’un équipement moderne qui lui permet de suivre l’évolution de la
société et les exigences des clients. Aussi elle dispose d’un système de contrôle qualité dans
toutes les étapes de production.

La communication est assurée par un réseau informatique qui relie les différents services
dans l’usine entre eux et aussi avec leurs partenaires en Allemagne.

L’usine est spécialisée dans l’étude et le montage des faisceaux de câbles pour les
véhicules de LTN.

Secteur d’activité

8
-Organigramme

Les objectifs de LTN

Zéro faute

Zéro retard (livraison à temps) 

Zéro stock 

Zéro réclamation 

Zéro gaspillage.

C – Structure de LEONI MESSADINE SOUSSE

La LTN présente une structure bien ordonnée et très complexe. Chaque service entretient
une relation avec les différents segments de la production et possède différents agents
implantés chacun dans un segment précis.

Les différents services qui définissent les méthodes de travail, assurent l'alimentation en
matières premières, l’approvisionnement, l’entretien du matériel et la coordination avec les
clients sont :

Le service administratif;
Le bureau de méthodes :
Le service de planification de production (FST) ;

9
Le service production;
Le service technique;
Le service qualité ;
Service MMC (Module Manufacturing Center).

Chaque service entretient une relation étroite avec les différents segments de la production
et possède différents agents implantés chacun dans un segment précis.

Les services administratifs 


Ce sont les services qui s’occupent des relations avec l’extérieur, on peut en citer :
- Le service achat
- Le service transit.
- Le service comptabilité.
- Le service informatique.
- Le service personnel.
- Le service de formation.
- Le service juridique.
- Le service contrôle technique
Le bureau de méthodes :
Reçoit le dessin de la direction en Allemagne, son rôle c’est de faire :
- La conception des dessins selon la demande du client.
- Le codage des douilles sur le dessin.
- Etablir le plan de travail et préparer les outillages nécessaires.

Le FST  (Fertigung Steuerung) :


Service d’ordonnancement et de planification de production 
Faire lancer la planification de la production.
Le FST fait sortir le bon de commande client afin de savoir la
quantité qu’ont va produire.

1.1.1 Le service production

Nous nous intéressons ici à toutes les étapes de la fabrication des câbles : c’est la phase la
plus importante et la plus délicate où on trouve le déroulement de tout un travail : transport de
matière première, montage des câbles, contrôle technique, contrôle qualité, préparation pour
l’export, …

10
1.1.2 Le service technique

Il est chargé de maintenir l’équipement de production en bon état de fonctionnement,


il doit faire de telle sorte à minimiser les arrêts de production.
Ce service effectue les taches suivantes :
- Maintenance, modification, nouvelle installation.
- Planification des mesures préventives.
- Contrôle de la préparation des mesures préventives.
- Evaluation y compris documentation et calcul des coûts.
On trouve aussi des sous services :
Bretter bau : il a comme fonction la construction des brettes en se basant sur le Lay Out (la
production) et leurs corrections. 
Ce service s’occupe de tout ce qui est dessin technique des composants ou câbles
par le bureau de méthode, de lancer la planification de la production par le service FST
(service d’ordonnancement et de planification de production), de maintenir l’équipement
de production en bon état de fonctionnement.
Prüf technique : qui est chargé de toutes sortes de maintenances, modification, nouvelle
installation des programmes nécessaire pour le contrôle électrique des câblages.
Le service de contrôle électrique est partagé en deux parties principales :
Les agents de contrôle électrique de production et la centrale
Le service qualité :
Il est chargé de garantir la bonne qualité du produit afin de satisfaire les exigences du
client et un coût de production acceptable.
LEONI a été certifier plusieurs fois parmi ces certification on note:

11
 Certification suivant ISO 9001 (premier certificat en Afrique)
 1998 Meilleur résultat de tous les sites de Leoni pour la certification suivant QS
9000 et VDA 6.1 (Union d’Automobile Allemand) avec un degré
d’accomplissement de 95,2%.
 03/2003 Certification suivant ISO TS 16949 : 2002 et ISO 9001 : 2000
 04/2004 Maintien de l’audit ISO TS 16949 : 2002
 04/2005 Maintien de l’audit ISO TS 16949 : 2002 Audit de processus :
Classification A avec 92%
 04/2006 Audit répété (ISO TS16949 : 2002)

Le Service MMC (Module Manufacturing Center)


Fabrications des modules de test (les composants de la table de test technique) :
 Conception des module sur SolidWorks
 Programmer la fabrication du module à l’aide du logiciel Mastercam
 Fabrication de l’enflame par des machine à commande numérique (CNC)
 Assemblage des composants du module avec l’enflamme.

II – Le stage au sein de l'entreprise

Mon stage s'est déroulé au service technique et au service MMC. Tout au long de mon stage,
j'ai été guidé par mon maître de stage Monsieur Ben-Abdelghani Mohamed Ghenaya .

Au sein de l'entreprise, mon maître de stage occupe le poste de chef d’équipe PPE.

Grace à Monsieur Ben-Abdelghani Mohamed Ghenaya et toutes l’équipe des techniciens de


Prüf-technique et grace à Mr Salem au service MMC, j'ai eu la possibilité de m'immerger
dans le métier et de découvrir différentes facettes de la profession.

Les conditions de stage ont été excellentes et agréables.

12
j'ai compris le processus de production dans la LTN4 qui est le suivant:

Import Le
des fils La Le moussage
L’épissage
du Coupe sertissage
magasin

Le
Le
L’emballage contrôle
montage
électrique

Au niveau du service technique, J'ai compris le fonctionnement de la table de test technique et


j'ai essentiellement participé à l'installation de deux nouvelles tables d'un nouveau projet qui
est le câblage de la nouvelle Audi C-Bev

Aussi; j'ai participé avec les techniciens de Prüf technique à installer les nouvelles tables
MPB (qui exécutent des differents tests sur le cablage) et comprendre son principe de
fonctionnement et que l'ouvrier doit faire pour l'avoir commandé.

Au cours des deux derniéres semaines au service MMC (Module manufacturing Center) j’ai
travailler ma piéce sur solidworks et j'ai suivi la fabrication d'un module du début à ce qu'il
soit prêt à l'utiliser dans les tables de test technique, de la conception à l’etape de l’usinage et
montage.

A- Table de contrôle technique :

13
Après avoir monté précédemment dans la chaine de montage ce câblage, il est nécessaire
de le tester électriquement avec la table de contrôle. Ce câblage, présenté si dessous, est
constitué de plusieurs éléments tels que les fils, les canaux, les clips, les nœuds ultrasons, les
douilles, etc…Il pourrait être défectueux à cause des court-circuits, du mauvais emplacement
des douilles ou des composants, problème d’endommagement des douilles ; problème
d’étanchéité (manque de tuile) ; problème de continuité (cosse endommagée),  les risques de
perméabilité, etc… La tâche principale consiste à tester ce montage en balayant toutes les
combinaisons possibles afin de garantir son bon fonctionnement lors de l’implantation dans
l'automobile. Ce test constitue une partie très intéressante ainsi que trop sensible, c’est pour
cela plusieurs précautions sont prises en compte et plusieurs normes de mesure doivent être
respectées. Le bon câblage sera étiqueté, tandis que le mauvais sera affecté d’un message
d'erreur indiquant le type d'erreur afin de le réparer et de le tester à nouveau.

Sur la table de contrôle est monté un ensemble de modules de test (aufnhamen) qui se
diffère selon le type de câble à tester. Chaque aufnhamen sert à tester une douille et ses
entrées-sorties. La table de test est équipée d'un testeur de câble CT25 ou CT35, un ordinateur
personnel et le logiciel de test CS-WIN. Tous les composants sont alimentés avec une tension
de 24V par un bloc d'alimentation qui fait la conversion de tension de 230V (~) à 24V. Cette

14
table est connectée à une conduite d’air qui sert à alimenter les modules de test en air
comprimé sous une pression allant de 6 à 8 bars. De plus, la table alimente les modules en
électricité à l’aide de 28 cartes montées à son intérieur. Ces cartes, en plus de l’alimentation
qu’elles offrent aux modules de test, servent à adresser chaque aufnhamen et chaque pine
d’aufnhamen et permettent ainsi au logiciel IVIS5 d’identifier chaque module et chaque
variable de test.

La surface supérieure de la table est divisée en des lignes et des colonnes. Chaque ligne a
son numéro . Le nombre de colonnes sont classées en ordre alphabétique. Les faisceaux
électriques sont placés sur la table, chaque faisceau est repéré par le nom d’une ligne et le
nombre correspondant de colonne.(par exemple 25AU: ligne 25 , Colenne AU).

Les différentes fonctions d’une table de Contrôle électrique : 


Les tables de contrôle technique assurent plusieurs fonctions qui sont :

 Tester la continuité des différentiels point de câblage.


 Tester la présence des douilles.
 Tester l’étanchéité de douille.
 Tester la couleur du câble.

Douille
Equipement des tables de contrôle électrique :

15
Les tables de contrôle technique sont équipées :

 Les modules de test

Un module de test électrique, généralement appelé « aufnhamen » (terme allemand), est


composé d’un support de fixation, d’une partie mécanique qui sert à maintenir une forme
unique de la douille et une partie électrique qui est constituée par des chalets et des stifts ; des
schalterstifts et des micro-switchs.

Dans le module de test, on a le vérin qui assure le maintien de la douille.

On a aussi le jumper (très utilisé dans les modules).

Les fils des modules de test ne sont pas installés aléatoirement ; il y a une installation très
bien ordonnée :

16
o Schalter : c’est un bouton poussoir en cuivre qui sert à tester généralement la
présence de douille ou à commander un système. Il sert aussi pour l’activation de
la carte ;
o Stift : c’est une pine en cuivre qui sert à tester la continuité ;
o Schalterstift : sert à tester la continuité (en cas de non encliquetage ‘résistance des
pines de la douille’) ;
o Micro-switch : il sert à tester la présence de la douille dans le module de test.

Schalter Stift Microswitch

Un module de test électrique contient aussi un :

o Système optique : détection de couleur dans la douille, le porte fusible, le fusible,


etc… ;
o Système d’étanchéité : teste l’étanchéité des douilles, des joints, etc…

Le module de contrôle technique est un système qu’on utilise pour tester les différents
types de câblage.

La table de contrôle technique permet de réaliser les différents tests suivants :

 Test de connexion électrique entre les fils (test de continuité) ;

 Test court-circuit ;

 Test de présence des composants ;

 Test d’étanchéité (présence joint; bouchon) ;

 Test de couleur.

 Test de présence

Le test de présence a pour but de contrôler l'existence d'un tel ou tel élément spécifié dans
une douille. Ce test se fait par l'activation du Shalter.

 Test de continuité

17
Dès qu’on pénètre la douille, un tel nombre de boutons poussoirs "Shalter" sera actif, ce
nombre dépend du type de module et de la forme de douille à tester.

Si le câblage est en bon état, le PC donne l’ordre d’imprimer une étiquette qui nous fournit
toutes les informations liées au câblage. Si non, le PC donne une indication sur la position et
le type de l’erreur.

 Test d’étanchéité
 Définition 

C’est un test au cours duquel nous allons fixer une valeur de dépression qui sera enregistré
dans un capteur de pression intelligent ; c’est un test d’étanchéité des joints d’étanchéité des
douilles qui empêchent le passage d’un fluide surtout pour le câblage moteur.

Il est constitué par:

Carte d’étanchéité : qui contient trois relais de type NAIS (TQ2-24V) ;

Un afficheur : qui affiche la quantité de pression en millibar (mbar) ;

Schalter d’activation : donne l’ordre à un bouton poussoir afin de fixer la douille ;

Electrovanne : pour la distribution d’air.

Un module assure une fonction d’étanchéité lorsqu’il empêche le passage d’un fluide. De
tels organes sont appelés joints d’étanchéité, ceux qu’on trouve dans le module de contrôle.

Les différentes étapes du contrôle d’étanchéité 


 Réglage de la pression de la table à une valeur bien définie de l'ordre de 6
bars ;

 L’alimentation de l’électrovanne de 24V se fait par activation du Shalter ;

 L’activation du Shalter déclenche le vérin pour fixer la douille, par suite


l'automate d’étanchéité, indiqué dans la figure 2.21, se charge d’aspirer l'air
de la douille.

Si la valeur de la pression dans la douille est égale à la valeur réglée dès le début, nous
obtiendrons une douille étanche si non, nous avons une fuite d’air et par suite la douille est
non étanche.

18
 Test de couleur

À l’aide d’un automate qui fonctionne comme un émetteur et un récepteur, il envoie une
lumière et mesure l’intensité lumineuse réfléchit au niveau de la fibre optique suivant une
longueur d’onde qui caractérise sa couleur à l’aide d’une photocellule et un convertisseur qui
retourne une valeur bien déterminée.
La couleur de référance et réglée dès le début en mettant un cable de couleur voulu et
l’enregistrer dans l’automate afin de comparer les autre cable avec lui .

 PC

Le PC sert à contrôler et commander tout le système de test suivant certaines


étapes bien définies. Ceux à travers une communication entre la carte interface et
le système à l’aide du logiciel CSWIN32bit et du testeur CT 25 ou CT 35.

19
 Testeur
 Imprimante

Si le câblage est en bon état, le PC donne l’ordre d’imprimer une étiquette qui
contient une information totale à propos du câblage.

Chaque étiquette possède un numéro propre à elle afin de pouvoir la différencier des
autres.

 Remote
box

20
B- Table de test présence clips
C’est une table qui contient le dessin technique du câblage et des modules de test de
présence des clips par lesquels le câblage sera fixé dans la voiture et au même temps on
peut savoir si le câblage et conforme avec celui dessiner en dessin technique.
Un signal infrarouge est envoyé par le module a un ordinateur lorsque le clips et présent
dans son bon endroit.

C- Poste camera
Pour assurer le bon fonctionnement du câblage, les fusible sont tous placés dans un
boitier, chaque fusible doit prendre sa propre place pour cela chaque fusible est désigné
par une référence
la caméra prend une photo de cette boitier et la comparer avec la photo de référence
en plus de ça cette poste envoie des faisceaux lumineux ver les fusible et vérifie s’il y a
une déviation de l’un des faisceaux s’il y a c’est que un fusible et retiré un peut donc il n’y
a pas un contact parfait avec le câblage.
Si la photo capturée et conforme avec la photo de référence et il n’y a pas de déviation de
faisceau lumineux il envoie une pièce bonne au poste de contrôle suivant.

III – Les missions effectuées


Je me suis assez rapidement adapté à l'environnement de l'entreprise. Il m'a été assez facile de
m'immerger dans les missions confiées. En effet, j'ai compris ce qu'on attendait de moi.

J’ai compris le processus de production de câblage, le fonctionnement des postes de contrôles


techniques ( les tables de contrôle technique , les tables de test clips, les postes caméras) et le
processus de fabrication des modules de test technique utilisés dans les tables de tests.

J'ai petit à petit appris à utiliser les outils mis à ma disposition. En effet, j'ai acquis de
nouvelles connaissances et compétences telles que l'utilisation de:
 Une visseuse électrique afin de fixer les nouveaux modules dans leurs places
dans les tables de contrôle électrique et remplir les places vides avec du bois
 Une plateforme élévatrice afin d'alimenter les nouvelles postes de caméras en
énergie électrique et pneumatique et les connecter avec le réseau de l'usine.
A – Les missions effectuées :

Mission 1 : Installation des tables de contrôle technique.

les étapes de cette mission sont :

21
 Apporter les modules à installer dans la table du service MMC ou bien du
magasin (car il y a des modules qui ne sont pas fabriqués en LEONI).
 Identification des modules demandés par le programme enregistrer dans le PC
de la table.
 Prendre l'emplacement de ce module (par exemple 24U : ligne 24, colonne U)
et le placer dans son endroit dans la table.
 fixer le module sur la table par la visseuse électrique.
 alimenter le module par l'énergie électrique et pneumatique en le brancher dans
la maquette d'alimentation et le distributeur d'aire

une fois tous les modules sont fixés et alimenter en aire et électricité :

 remplir les places vides dans la table par des carrés en bois.

Mission 2 : Installations des tables de test clips

les étapes de cette mission sont :

 Coller le dessin technique du câblage contenant les modules de test présence


sur les tables.
 Assembler les tables afin d'obtenir une table de forme H.
 Trouer les endroits de fixations des modules
 Apporter les modules à installer dans la table du service MMC ou bien du
magasin .
 Identifier les désignations des modules sur les étiquettes de chaque module
avec les désignations des modules dessiner sur le dessin technique.
 Fixer le module par un écrou sur la table.

Mission3 : réalisation de la conception d’un module de test et suivre toute les étapes
d’usinage et du montage dans le service MMC

22
Conception sur solidworks

23
Programmation sur MASTERCAM

Apres la conception sur le logiciel SOLIDWORKS , on aura l’étape du mastercam qui est une
convertion pour la réalisation réelle en choisissant tous les etapes ( l’outil , les dimensions et
les différentes opérations par exemple perçage etc…)

Ensuite, le technicien effectue la programmation machine pour programmer sa machine cnc,


qui va suivre les étapes mises par mastercam suivant les différentes faces demandés.

Finalement, le module est prét pour étre livrés au client.

24
Conclusion
Le stage que j’ai effectué au sein de la société Leoni a été une
occasion pour la découverte du monde du travail à l’intérieur d’une
grande entreprise dans le domaine du câblage. Il m’a aussi permis
de suivre de prés la vie professionnelle des ouvriers ainsi que leurs
conditions de travail. Il a été aussi une opportunité de coopérer avec
d’autres personnes pour l’accomplissement d’une tâche. Un tel
travail ne serait possible sans une intégration totale de l’individu
dans le groupe et dans l’ambiance générale de l’entreprise

Finalement, je pense que cette expérience enrichissante en entreprise m’a offert


une bonne préparation à mon insertion professionnelle. L’acquisition des
techniques de management nécessite, en fait, la connaissance des différentes
tâches dans l’entreprise pour pouvoir les améliorer.

25
26