Vous êtes sur la page 1sur 7

Université du Havre

UFR Sciences et Techniques


Département Génie Mécanique

Compte rendu du travail pratique N° 3 de


l’Hydraulique :

Caractéristiques
des pompes

Elaboré par :
Groupe N°23 :
CHAIB IMANE
JUNQI LIU

MOUHCINE SOUKAINA

Année universitaire : 2019-2020

Table des matières


Caractéristiques des pompes Compte rendu

1. Travail Préparatoire.....................................................................................................................2
1.1 Courbes caractéristiques des pompes................................................................................2
1.2 Rendement des pompes.....................................................................................................3
2. Travail expérimental....................................................................................................................3
2.1 L’ensemble expérimental...................................................................................................3
2.2 Caractéristique d’une pompe seule....................................................................................3
2.3 Caractéristique de deux pompes identiques en parallèle...................................................4
2.4 Caractéristique de deux pompes en série...........................................................................5

Liste des figures


Figure 1: courbe caractéristique générale d'une pome..........................................................................2
Figure 2: ensemble expérimental...........................................................................................................3
Figure 3: Chemin suivi pour la pompe seule...........................................................................................3
Figure 4: Débitmètre..............................................................................................................................3
Figure 5: Manomètre..............................................................................................................................3
Figure 6: courbe de ∆P = f(Qv)................................................................................................................4
Figure 7: Courbe de ŋ = f(Qv).................................................................................................................4
Figure 8: courbe de ∆P = f(Qv)................................................................................................................5
Figure 9: courbe de ŋ = f(Qv)..................................................................................................................5
Figure 10: Chemin suivi pour les pompes en série.................................................................................5
Figure 11: Courbe de ∆P = f(Qv).............................................................................................................6
Figure 12: courbe de ŋ = f(Qv)................................................................................................................6
Figure 14: Les trois courbes de la différence de pression pour les trois cas...........................................6
Figure 13: Les trois courbes pour le rendement des trois cas................................................................6

Liste des tableaux


Tableau 1: les différentes valeurs de la pompe seule............................................................................4
Tableau 2: Les différentes valeurs de deux pompes en parallèle...........................................................4
Tableau 3: Les différentes valeurs des pompes en série........................................................................5

1
But du TP :
Durant la manipulation de la première séance, on voudrait tracer la courbe caractéristique de
pompes dans trois cas :
 Une pompe seule.
 Deux pompes en parallèle.
 Deux pompes en série.

1. Travail Préparatoire :
Afin de se familiariser avec l’environnement hydraulique, il s’avère nécessaire de connaître
tout d’abord la définition et le fonctionnement de la pompe en deux sens : Le sens pratique et le sens
physique.
Commençons par le fonctionnement de la pompe en termes pratiques : La pompe, étant une
machine oléo hydraulique est un générateur de puissance, elle transforme l’énergie qui l’alimente en
énergie hydrostatique.
Passons maintenant au fonctionnement en termes physiques : La pompe est une machine
hydraulique capable de communiquer au fluide de l’énergie potentielle par augmentation de la
pression à l’aval (élévation du fluide) et de l’énergie cinétique (vitesse, débit).
Les deux grandeurs principales caractérisant une pompe sont :
 Le débit.
 La différence de pression entre l’entrée et la sortie.
Pour trouver l’expression générale de la courbe caractéristique des pompes, il faut passer par l’analyse
dimensionnelle qui est la suivante :
ΔP= ? [P]=MLT^-2/L^2=ML^-1T^-2
P=F/S Ainsi : [ΔP]=ML^-1T^-2
[Qv]=L^3T^-1= (L^2) (LT^-1)=S*v
F=ma [ΔP]=ML^-1T^-2
[m]=M, [a]=L*T^-2 Alors :
[ΔP]= (ML^-3) (LT^-1) ^2=ρ*v^2= ρ*Qv^2 / S^2
[F]=MLT^-2, [S]=L^2

1.1 Courbes caractéristiques des pompes :


Une courbe caractéristique d’une pompe montre une représentation graphique de la différence de
pression totale entre l’aspiration et le refoulement, en fonction du débit qui constitue.
La figure ci-dessous représente la courbe caractéristique de la pompe :

Figure 1: courbe caractéristique générale d'une pome


La manière d’obtenir cette courbe :
[ΔP]= (ML^-3) (LT^-1) ^2=ρ*v^2.
On remarque qu’on a la différence de pression en fonction de la vitesse au carré , ce qui va permettre d’avoir
une courbe parabolique.

1.2 Rendement des pompes


Pour l’expression la plus générale d’un rendement : Ŋ =𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒅𝒆 𝒔𝒐𝒓𝒕𝒊𝒆
𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒅′𝒆𝒏𝒕𝒓é𝒆

Pour l’expression du rendement d’une pompe :Ŋ = 𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒉𝒚𝒅𝒓𝒂𝒖𝒍𝒊𝒒𝒖𝒆


𝑷𝒖𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 é𝒍𝒆𝒄𝒕𝒓𝒊𝒒𝒖𝒆

2. Travail expérimental
2.1 L’ensemble expérimental :
Notre travail pratique consiste a mesurer les différentes valeurs de débit, différence de pression et du couple
par le biais d’un dispositif qui contient un réservoir, deux débitmètres, six pompes, trois manomètres et
finalement un afficheur des valeurs du couple.

Figure 2: ensemble expérimental

2.2 Caractéristique d’une pompe seule:

Figure 3: Chemin suivi pour la pompe seule

Afin de mesurer les valeurs du débit et la pression, nous avons eu besoin de :


 Débitmètre : servant à calculer le débit.
Figure 4: Débitmètre
 Manomètre : servant à mesurer la pression. L’incertitude absolue ΔP engendrée par cet
appareil de mesure vient de l’imprécision propre de l’appareil ainsi que de l’erreur de
lecture
faite par l’opérateur
 Afficheur de couple : comme son nom l’indique, il sert à afficher la valeur de couple. Figure 5: Manomètre

La procédure expérimentale employée : On modifie l’ouverture de la vanne pour faire varier le


débit, et on mesure simultanément la pression d’entrée et de sortie pour chaque valeur fixée du débit, et
on prend aussi la valeur du couple affichée et on obtient le tableau des mesures avec les courbes
suivantes :

Tableau 1: les différentes valeurs de la pompe seule

Et on trace la courbe caractéristique de (∆P=f(Q) ; ŋ=f(Q))

Figure 7: Courbe de ŋ = f(Qv) Figure 6: courbe de ∆P = f(Qv)

Conclusion 1 : On remarque que la courbe obtenue est une courbe polynomiale décroissante de degré 2 alors que
la différence de pression diminue en augmentant le débit.
Conclusion 2 : On remarque que la courbe obtenue est une courbe polynomiale croissante de degré 2, alors le
rendement augmente en augmentant le débit.

2.3 Caractéristique de deux pompes identiques en parallèle:


On s’intéresse maintenant à mesurer les performances de l’association des deux pompes en parallèle.
Pour obtenir la courbe caractéristique des deux pompes identiques en parallèle à partir de la connaissance de la
caractéristique de l’une des deux pompes, on fixe la valeur de la différence de pression et on double au même
temps la valeur du débit.
Pour les mesures effectuées pour deux pompes en parallèle, on suit la même méthode d’une pompe
seule, et on obtient le tableau des mesures suivant :

Tableau 2: Les différentes valeurs de deux pompes en parallèle.

Et on trace la courbe caractéristique de (∆P=f(Q) ; ŋ=f(Q)).


Figure 8: courbe de ∆P = f(Qv) Figure 9: courbe de ŋ = f(Qv)

Remarque : Lorsqu’on compare la valeur du débit d’une seule pompe avec la valeur du débit des deux
pompes en parallèle, on constate que le débit des deux pompes en parallèle est égal au même débit de la pompe
seule.
Alors que, normalement, on doit avoir le débit des deux pompes identiques en parallèle deux fois plus
grand que le débit d’une seule pompe. Après l’analyse de l’installation on remarque que le débitmètre ne mesure
que le débit d’une seule pompe, par contre on est en train de chercher le débit total des deux pompes.
La solution proposée : le débit doit être deux fois plus grand que le débit qu’on a mesuré.

2.4 Caractéristique de deux pompes en série :

Figure 10: Chemin suivi pour les pompes en série

Le schéma descriptif pour obtenir cette caractéristique :


La procédure expérimentale à employer : On a commencé par mesurer la pression d’entrée et la pression de
sortie et aussi la pression au milieu, et puis on a mesuré aussi le débit.
Pour les mesures effectuées pour deux pompes en parallèle, on obtient le tableau des mesures avec les courbes
suivantes :

Tableau 3: Les différentes valeurs des pompes en série


Et on trace la courbe caractéristique de ( ∆P=f(Q) ; ŋ=f(Q) )

Figure 11: Courbe de ∆P = f(Qv) Figure 12: courbe de ŋ = f(Qv)

Conclusion 1 : On remarque que la courbe obtenue est une courbe polynomiale décroissante de degré 2 alors que
la différence de pression diminue en augmentant le débit.
Conclusion 2 : On remarque que la courbe obtenue est une courbe polynomiale croissante de degré2, alors le
rendement augmente en augmentant le débit.

Finalement, on introduit le graphe montrant les trois courbes de la différence de pression et le


rendement des trois cas ensemble :

Figure 14: Les trois courbes pour le rendement des trois cas.

Figure 13: Les trois courbes de la différence de pression pour les trois cas.

Vous aimerez peut-être aussi