Vous êtes sur la page 1sur 15

IP CPI 1ère année Procédés

TD : Procédé de moulage
Exercice 1 :
La vanne pointeau est un dispositif mécanique servant à régler l’écoulement des fluides, dans
une canalisation.

1 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Q 1 : Décodez la désignation du matériau du corps.

On souhaite réaliser le corps de la vanne avec le procédé de moulage suivi d’un usinage.

Le type de moulage adopté est :

 Moulage mécanique (basse pression) en sable silico-argileux sur machines à mouler


secousses/pression.
 Noyautage machine par soufflage sur machine ROPPER en sable durci chimiquement.

Q 2 : Sur le dessin du corps usiné suivant, tracez le plan de joint et les surépaisseurs
d’usinage.

Q 3 : Sur le dessin ci-dessus tracez le noyau.

Q 4 : Sur le dessin suivant complétez la forme des portées de noyau et faites apparaitre sur le
détail K les jeux de moulage.

2 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Q 5 : Sur le schéma du moule inférieur suivant, coloriez avec des couleurs différentes les
éléments suivants : le noyau, l’empreinte et la surface de contact des deux demis-moules.

Exercice 2 :
La touche réglable est un système qui permet de mettre à niveau des pièces de formes diverses
afin d’opérer à des actions de traçage ou d’usinage de la pièce.

En actionnant à l’aide d’une clé la vis sans fin, on fait tourner le pignon qui lui-même fait
monter ou descendre le piston réglable et positionne la pièce à la hauteur voulue.

3 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

On souhaite réaliser le corps par moulage en sable.

Q 1 : Sur le dessin de définition du corps, tracez le plan de joint, les surépaisseurs d’usinage
et les dépouilles sur les surfaces extérieures.

Q 2 : Sur la vue en coupe A-A tracez le noyau.

4 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Exercice 3 :
On souhaite réaliser, par procédé de moulage en sable, une pièce faisant partie de l’ensemble
pied pour vélos. Elle sert à fixer la pince sur le tube. Cette pièce est en alliage d’aluminium
EN AC-Al Si7Mg.

Q 1 : Décodez la désignation du matériau de la pièce.

5 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Q 2 : Sur les différentes vues de la pièce, tracez la forme du noyau et les portées de noyau.

Exercice 4 :
Cochez vrai ou faux pour les questions relatives au poteyage d’un moule métallique :

Q 1 : Le poteyage assure 3 rôles principaux ; lesquels ?

Vrai Faux
 Protège le moule  
 Humidifie les zones chaudes du moule  
 Ralentit ou augmente la vitesse de solidification du métal  
 Aide au démoulage  

Q 2 : Avant de poteyer, il convient :

Vrai Faux
 De nettoyer et débarrasser l’empreinte du vieux poteyage  
 De préchauffer le moule avec des brûleurs à gaz  
 De contrôler la température du moule  

Q 3 : Pour une bonne application du poteyage il faut :

Vrai Faux
 Passer le moule dans un bain d’eau chaude  
 Il faut respecter les températures d’application  
 Il faut mettre le moule en chambre froide  

Q4 : Associer les différents défauts à leur définition

Retassures • • Formation de fissures


Criques • • Empreinte mal remplie
Malvenues • • Excès de matière au plan de joint de la pièce
Bavures • • Cavité liée au retrait volumique
Piqûres • • Emprisonnement d’air dans le moule
Soufflures • • Petites cavités sphériques dans la pièce

6 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Problème 1:
La société HYD-e-THERM est spécialisée dans les pompes de groupes hydrauliques pour
fours à induction. Ces installations
soumises aux contraintes des fonderies
nécessitent de fonctionner avec une
huile « retardant feu » contenant une
partie d’eau. Une nouvelle pompe vient
d’être conçue pour remplacer la
génération précédente.

Votre fonderie vient d’être consultée


pour la fabrication des différentes
pièces de cette pompe.

Afin de vérifier votre capacité, des


essais seront réalisés sur une présérie
de 25 pompes qui seront livrées avant
de lancer la fabrication de 1000
ensembles.

Les paliers mobiles (alliage léger) seront moulés en coquille par gravité pour la présérie et en
coquille automatisée à multiples empreintes pour la production définitive.

Les flasques (fonte) seront moulés en sable silico-argileux à la main pour la présérie et sur
machine à mouler impact pour la série définitive.

7 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Partie 1 : Etude de moulage du flasque

Le flasque, coulé en fonte GS (graphite sphéroïdal), est réalisé à l’aide d’une plaque modèle
comportant 8 pièces sur la machine air impact en sable silico argileux.

Q1 : A l’aide du tableau des classes de surépaisseurs d’usinage spécifiées, déterminer la


classe de surépaisseur d’usinage du flasque.

8 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Q2 : Repasser, sur la vue de face et la vue de droite en coupe ci-dessous, en rouge les surfaces
usinées du flasque.

Q3 : Suite à votre réponse, déterminer la valeur de surépaisseur d’usinage à l’aide du tableau


suivant et du plan pièce. (Donner la valeur mini, valeur moyenne et la valeur maxi).

9 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Partie 2 : Etude de la coquille

Q4 : Colorier ou hachurer sur la figure ci-dessous : le système de remplissage en vert, la


masselotte en bleu, l’empreinte de la pièce en rouge.

Q5 : Préciser la fonction des formes suivantes :

10 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Q6 : Sur la figure ci-dessous, colorier en rouge sur les deux broches les parties en contact
avec la masselotte et la pièce.

Q7 : Justifier la forme tronconique des 2 broches.

Q8 : Colorier en vert, sur les deux broches, les parties en contact avec la coquille.

Q9 : Donner la fonction des formes suivantes :

Partie 3 : Détermination du dispositif de remplissage

Après échange entre le bureau des méthodes et la fabrication, il a été convenu de placer 8
pièces par moule pour un châssis de 480x400x150. L’image ci-dessous montre l’implantation
retenue.

11 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

À partir de la descente Ø 20, on souhaite définir le reste du système de remplissage. Pour vous
aider, voici les recommandations du CTIF :

Q10 : Choisir et justifier l’échelonnement à adopter.

On donne les appellations des parties du système de coulée :

Q11 : Calculer la section Sd de la descente :

Q12 : À l’aide de l’échelonnement, en déduire :

 La section du canal d’alimentation Sc,


 La section totale des attaques SA,
 La section d’une seule attaque Sa.

Q13 : Calculer par simplification la cote C du chenal.

Q14 : Calculer la largeur de l’attaque de coulée si e = 4 mm.

12 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Q15 : Reporter ces dimensions sur le dessin suivant.

Q16 : Expliquer pourquoi la hauteur de chenal est plus grande que celle de l’attaque ?

Afin de définir au mieux le coût du flasque, il faut déterminer la mise au mille de notre pièce.

Q17 : Calculer la mise au mille de la grappe.

La mise au mille est définie comme suit :

Mise au mille = masse pièce coulée / masse pièce ébarbée

Si : - la masse d’une pièce ébarbée est de 432 g,


- le volume du système de coulée est de 0,53 dm3,
- la masse volumique de la fonte GS est de 7,2 kg/dm3.

Sachant que le client a commandé 1000 pompes et que l’entreprise a un taux de rebuts de
3,5%,

Q18 : Déterminer le nombre de moules à fabriquer.

Partie 4 : Moulage des flasques sur machine à mouler air-impact

Q19 : La sablerie permet de préparer environ 35 kg de sable silico-argileux synthétique,


donner par ordre d’importance (en précisant les pourcentages) les différents composants de ce
sable.

Le contrôle effectué sur le sable en atelier est l’Aptitude au Serrage (A.S.). Il permet, pour
une composition donnée, de relier une caractéristique mécanique du sable à son taux
d’humidité. Celui-ci consiste à prélever un échantillon représentatif du sable contenu dans le
malaxeur et à le soumettre à l’action d’un damoir.

Principe simplifié du test :

13 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Q20 : Numéroter dans l’ordre, les opérations nécessaires pour déterminer l’A.S. à
l’aide des propositions suivantes :

Pour la composition du sable utilisé, l’Aptitude au Serrage du sable envoyé dans la machine
doit être comprise entre 32 et 40.

Q21 : Calculer la valeur moyenne de l’A.S. préconisée pour cette machine.

Q22 : En fonction de la valeur moyenne trouvée, déterminer le pourcentage d’eau présente


dans le sable.

Le premier échantillon prélevé donne une A.S. de 48.

Q23 : Conclure sur la conformité du sable.

Q24 : Déterminer le pourcentage d’eau présente dans le sable.


14 / 15
IP CPI 1ère année Procédés

Q25 : Préciser s’il y a manque ou excès d’eau dans le sable testé (A.S. 48).

Vous devez préparer une dose de sable à 3,5 % d’eau.

Q26 : Sachant que le malaxeur contient environ 35 kg de sable sec, calculer la quantité d’eau
à ajouter.

Q27 : En tenant compte de la densité du sable serré et de la dimension des châssis, calculer la
masse de sable nécessaire par moule, on négligera le volume de l’empreinte et des éventuels
noyaux.

On donne :

Q28 : Calculer le nombre de doses de sable par moule (arrondir au nombre entier par excès).

Q29 : Placer en haut des schémas ci-dessous, le numéro des différentes étapes de réalisation
d’un moule par « Impact » décrites dans le tableau ci-dessous.

15 / 15

Vous aimerez peut-être aussi