Vous êtes sur la page 1sur 8

Université Abou Bekr Belkaid

Faculté De Technologie
Département De Génie Mécanique

Travaux pratiques Turbomachines 1

 Compte rendu  :
Turbine à Impulsion

 Réalisé par  :

 Groupe N°2

I. Introduction  :
Une turbine à gaz transforme l’énergie calorifique d’un combustible en
énergie calorifique. L’air est d’abord comprimé dans un compresseur attelé à la
turbine (phase de compression). L’apport de l’énergie se fait dans une chambre
à pression quasi constante (combustion). La détente s’effectue ensuite dans
une turbine à réaction (phase motrice).

2018 – 2019
1. Objectif de l’expérience  :
- Déterminer les caractéristiques d’une turbine à gaz.
- L’importance de la vitesse de rotation d’une turbine à gaz.
- L’influence du débit sur le fonctionnement de la turbine.
II. Partie Théorique  :
1. Description  :
Compresseur : le plus souvent axial
Chambre de combustion : 20 à 30 % pour la combustion le reste pour abaisser
la T°
Turbine à réaction : Vo = V2 =W1 et ||W1|| = ||V1||
Démarreur : 150kW ou turbine à air sous P° = 8b ou encore moteur hydraulique
Parfois on a une turbine génératrice associée à des turbines libres, certains
étages entrainent le compresseur tandis que d’autres entrainent le récepteur.
Dans une autre variante les gaz issus de la 1ère détente subissent un 2ème
apport de chaleur, la combustion est possible grâce un excès d’air important .

2. Présentation du banc d’essai  :

1 : Débitmètre

Page | 2
2 : Manomètres à la sortie
3 : Capteur de température
4 : Turbine
5 : Soupape d’arrêt du refroidisseur d’air
6 : Frein à ruban avec mesure du couple
7 : Soupape d’ajustage du débit
8 : Soupape de réduction de pression avec filtre
9 : Manomètre à l’entrée
10 : Eléments d’affichage

III. Partie Expérimentale  :


Manipulation 1 :
Pression d’arrivée 60 KN/ m²g : 4 tuyères

Expérience N° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Vitesse n /10³ 52000 45000 40000 35000 32000 25000 21000 16000 10000 5000 0
Rev min¯¹

Couple 0,0145 0,0203 0,0217 0,0227 0,0243 0,0256 0,0263 0,0269 0,0288 0,029 0,0317
M /10¯³Nm 5

Puissance de 78,95 95,66 90,89 83,19 81,43 67,02 57,83 45,07 28,16 1,51 0
l’arbre p/w

Force de bande 1 1,4 1,5 1,57 1,82 1,77 1,82 1,86 1,99 2 2,19

Page | 3
du frein F/N

Taux de débit 4,6 4,6 4,6 4,6 4,6 4,6 4,6 4,6 4,6 4,6 4,6
d’air m˙ /g s¯¹

Pression d’arrivée 30 KN/ m²g : 4 tuyères

Expérience N0 12 13 14 15 16 17 18

Vitesse n /10³ Rev min¯¹


36000 29000 20000 15000 10000 5000 0

Couple M /10¯³Nm
0 0,121 0,0137 0,0143 0,0149 0,014 0,0152

Puissance de l’arbre p/w


0 58,48 28,69 29,94 23,40 14,66 0

Force de bande du frein F/N


0 0,84 0,95 0,99 1,03 1,04 1,05

Taux de débit d’air m˙ /g s¯¹


3,2 3,2 3,2 3,2 3,2 3,2 3,2

P=f(N)
C=f(N)
120
0.04

0.03
100

0.03
80

0.02
60 CP
0.02
40

0.01
20

0.01
0
0 10000 20000 30000 40000 50000 60000
0
0 10000 20000 30000 40000 50000 60000

Les graphes :

Page | 4
C=f(N)
P=f(N)
0.14
70

0.1260

0.150

0.0840 C
P

0.0630

0.0420

0.0210

0 0
0 0 5000
5000 10000
10000 15000
15000 20000 25000
25000 30000
30000 35000
35000 40000
40000

Pour pression 30 KN :

Commentaire :
On remarque que la puissance augmente en fonction de vitesse jusqu’à elle
atteint une valeur maximale, puis elle commence à diminuer.
Pour le couple on remarque qu’il prend une valeur max puis aussi il diminue
jusqu’à s’annulé.
Manipulation 2 :
Vitesse de rotation 16000 rev min¯¹ par déférence nombre de tuyères :

Expérience N° 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Nombre de tuyères 4 4 4 4 4 4 3 3 3 3

Puissance d’arrivée 60 50 40 30 20 10 60 50 40 30

Puissance de l’arbre p/w 43,56 40,21 33,51 16,75 13,60 2,66 31,83 26,80 20,10 16,75

Page | 5
Force de bande F/N 1,82 1,7 1,38 0,96 0,56 0,11 1,36 1,15 0,87 0,7

Taux de débit d’air m˙ /g 4,6 4,2 3,8 3,3 2,8 1,8 3,4 3,2 2,8 2,4
s¯¹

Consommation 0,1 0,1 0,11 0,19 0,2 0,67 0,1 0,11 0,13 0,14
spécifique d’air kg

Expérience N° 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23

Nombre de tuyères 3 3 2 2 2 2 2 2 1 1 1 1 1

Puissance de l’arbre 9,95 1,45 18,43 16,75 12,14 8 3,88 0 8,5 6,31 5,57 3,14 0
p/w

Force de bande du 0,4 0,06 0,82 0,74 0,5 0,33 0,16 0 0,35 0,26 0,23 0,13 0
frein F/N

Pression d’arrivée 20 10 60 50 40 30 20 10 60 50 40 30 20

Consommation 0,2 0,9 0,11 0,11 0,14 0,2 0,25 0 0,12 0,09 0,07 0,09 0
spécifique d’air kg kj¯¹

Taux de débit d’air g 2 1.4 2,2 2 1,8 1,6 1 0,5 1,1 0,6 0,4 0,3 0,1
s¯¹

Page | 6
7

0
15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65

y=f(P) n=4 y=f(P) n=3 y=f(P) n=2 y=f(P) n=1


Les graphes :

Commentaire :

On remarque que la consommation spécifique diminue en fonction de


puissance.
On constate que à chaque fois on ferme une tuyère le débit diminue et la
vitesse aussi, ceci implique que la puissance diminue et comme nous savons la
consommation spécifique ci le rapport du débit d’air sur la puissance, donc
automatiquement la consommation diminue et c’est ça ce que on remarque
sur le graphe.

Page | 7
IV. Conclusion  :
Conclusion : Khelladi :
Pour élever la vitesse de rotation, il fait juste ouvrir les 4 tuyères en même
temps.
La puissance est proportionnellement avec la vitesse donc à chaque fois on
ferme l’une des tuyères la vitesse diminue ↔ chute de puissance.
Conclusion : Kherrafi :
La valeur de la puissance maximale, c’est la valeur de la puissance utile que l’on
peut prendre comme une référence pour programmer notre turbine.
La variation de pression influe sur le fonctionnement de la turbine.

Conclusion : Khiat :
Conclusion : Owen :

Page | 8

Vous aimerez peut-être aussi