Vous êtes sur la page 1sur 108

MAGALION

LE CHEMIN DU PERE

La véritable révélation des pouvoirs de l'Esprit.

B.A.G.L 12 -12 rue du Grand Prieuré - 75 011 - PARIS


France

© copyright by les éditions B.A.G.I.


12 rue du Grand Prieuré - 75 011 - Paris.
Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés. Dépôt légal : 4ème
trimestre 1993.
La loi du 11 mars 1957 n'autorisant aux ternies des alinéas 2 et 3 de l'article 41,
d'une part, que les copies ou reproductions réservées à l'usage privé du copiste
et non destinées à une utilisation collective, et d'autre part, que les analyses et
les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, toute représentation
ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou
de ses ayant droits ou ayant causes est illicite (alinéa 1er de l'article 40). Cette
représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait
donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du code pénal.
ISBN : 2-909652-10-6

1
LE CHEMIN DU PERE
Je dédie ce livre à mon épouse
et à mes enfants.
Pris dans les tourbillons
de la vie terrestre,
ils oublient parfois
la présence du vivant.
Que la lumière vienne éclairer
leur chemin et leur apporte
paix, bonheur et réussite.
Une pensée sincère
pour tous les amis
proches et lointains,
connus et inconnus
qui, depuis des années,
me suivent sur le chemin
de la lumière et de la vérité.
Grâce à eux, ce livre est venu.

INTRODUCTION
En écrivant ce livre qui, j'en suis convaincu, apportera à tous une
nouvelle lumière sur la vraie nature de l'Esprit, j'ai surtout pensé à tous ceux,
de plus en plus nombreux, qui se débattent dans la jungle de la littérature des
sciences dites occultes ou paranormales à la recherche d'un enseignement
complet, clair, vrai et simple, leur permettant d'avancer sur le Chemin de la
Lumière.
Vous trouverez, ici, la révélation des secrets à connaître pour que vos
souhaits se réalisent.
Ce livre répond à vos préoccupations et vous indique comment mettre en
pratique vos connaissances nouvelles dans la vie de tous les jours.
Sous une forme facile à comprendre, dépouillé de tout langage technique,
hermétique et obscur, il vous apporte les principes fondamentaux d'une
transformation positive de la vie, une nouvelle vision des lois qui régissent
toute la création, les plus hautes vérités sur l'être humain et sur toute la
matière, grossière et subtile, qui l'entoure.
Mais le but premier de cet ouvrage est de vous permettre de mettre en
application les secrets qui y sont exposés afin d'améliorer définitivement
votre existence.

2
Une Force magique sommeille en vous, une Force qui vous vient d'un
Monde qui vous est encore inconnu, mais que vous allez apprendre à
connaître. En développant cette Force, vous obtiendrez tous les bienfaits de
la vie : Amour, Santé, Paix, Réussite et Bonheur.
Bien que le contenu de ce livre ait le pouvoir de vous pousser à le lire d'un
seul trait comme un roman, je vous conseille de prendre votre temps, de lire et
relire chaque chapitre plusieurs fois, afin de donner à votre "conscience
présente" la possibilité de bien assimiler la valeur des idées développées.
Ainsi vous acquerrez progressivement une transformation profonde de
votre réel et la Vérité entrera en vous sans contrainte, en toute liberté.
Faites-en votre livre de chevet, gardez-le comme un compagnon inséparable,
comme une lampe toujours allumée près de vous, éclairant le chemin de votre
vie quotidienne.
N'oubliez pas ce principe important : tant que vous ne ressentez pas la
Vérité venir de votre être profond, monter de votre Ame et vous éclairer de sa
force sublime, ne croyez pas à ce que vous allez lire ici. Restez libres et
impartiaux. Ne soyez pas comme tous ces adeptes des religions et des sectes
plus ou moins religieuses qui suivent aveuglément les croyances et les dogmes
imposés.
Lisez, expérimentez, méditez et reconnaissez les Vérités énoncées comme
venant de vous-même.
Alors, et alors seulement, vous pourrez vous forger votre propre identité
spirituelle. Alors seulement vous serez VOUS.
"Lavez la boue qui me cache à vos yeux, et nous ferons le deux UN". Ceci
est l'appel du Vivant que vous allez connaître.
Ce livre se veut un Guide et n'a aucune autre prétention. Heureux celui qui
saura l'accepter comme tel.
L'Auteur.

3
CHAPITRE I
IL ETAIT UNE FOIS.
Dans la honte généralisée par le sens du péché prôné par II transgression
de la loi religieuse et de la mentalité hypocrite de ces temps d'avant-guerre,
venait dans ce monde le "fils de l'amour".
Naissance judicieusement occultée par les parents de cette jeune femme
martyre qui avait eu la mauvaise idée, ou la mauvaise occasion, d'accomplir
l'acte charnel avant le mariage.
Que faire de ce rejeton mal venu ? Comment sauvegarder l'honneur et
l'honnêteté de cette jeune femme et de toute la famille ?
Décision rapide. Quelques dizaines de kilomètres auraient suffi à se
libérer de ce lourd fardeau.
Bien enveloppé dans de rudes chiffons, sans nom, sans caresse, l'enfant
allait être abandonné aux abords d'une vieille ferme exploitée par des paysans au
coeur simple et rustre.
Attendri par les gémissements innocents de ce petit fagot, l'homme
l'entoura de ses bras robustes et le remit à son épouse en guise de cadeau.
Et la vie commença.
Ayant reçu la même affection que les autres enfants de la famille, l'enfant
grandissait parmi les brebis, les boeufs, les vignes et les champs de blé.
Mais quelque chose de subtil le différenciait des autres. Ses yeux étaient
toujours tournés vers le bleu du ciel, comme s'il cherchait un chemin invisible
sur lequel entreprendre une longue marche afin de rejoindre sa maison, sa patrie,
son royaume perdu.
A ceux qui lui disaient : "Tu es toujours dans la lune", il ne répondait rien,
il ne disait rien, car il ne savait rien, il ne comprenait rien ; mais il ressentait un
appel profond, inconscient. Il savait, dans son innocence, que bien qu'ici, il
n'était pas d'ici.
Son plaisir et sa joie, jeu d'enfant et d'amour, étaient d'aimer, de choyer,
de parler et de.faire avancer les boeufs traînant la charrue, sans l'emploi du
bâton.
Bélier de naissance, il ne manquait pas de laisser libre cours à ses
impulsions instinctives, à son tempérament fougueux, à ses fourberies parfois
déconcertantes.
Et un jour, alors qu'il avait à peine seize ans, las de la vie monotone et
avide d'aventure, il partit.
Pendant deux jours il chemina sur les sentiers tortueux de la montagne à la
recherche d'un rien qui, pourtant, lui lançait son appel.
La nuit, il s'étendait sous un châtaignier planté là sur son passage, faisant
des feuilles un sommier tendre et humide.

4
Mille remords hantaient sa pensée, et ses yeux, toujours levés vers le ciel,
cherchaient le chemin.
Faire retour vers la famille d'accueil ? Revenir apaiser les craintes, la
souffrance et peut-être même la colère de ceux qui l'avait aimé et qui ne
comprenaient pas les raisons de sa fugue ?
A l'aube sa décision était prise : "Puisque j'y suis, je continue".
Attiré par les senteurs de marrons rôtis, il s'enfonça dans un étroit chemin
et fut bientôt en vue d'une cabane en bois recouverte de planches et de branches
séchées.
S'approchant, il remarqua la présence d'un homme au dos courbé,
concentré sur la braise d'un foyer enfermé entre trois larges pierres.
Il n'eut aucun besoin de parler.
L'homme, la barbe touffue et grisonnante, lui fit signe de s'asseoir en lui
disant: "Je t'attendais. Je suis berger et je vis ici avec mes moutons. Tu
m'appelleras BERGER, car dès maintenant je serai aussi ton berger. Quant à toi,
pendant le temps que tu vivras ici, tu t'appelleras ETHOR, car E te donne la
loyauté, T le bonheur, H la prudence, O la victoire sur te destin et R t'apporte la
lumière quand tu as le sentiment que tout est perdu.
Penses-tu que je te nomme ainsi par hasard ? Ce nom te vient de loin. Tu
n'as pas eu de nom i la naissance et celui que tu portes t'a été imposé par des
inconnus, car personne n'aurait pu te donner ton Nom véritable, celui que je te
donne maintenant.

Quand tu t'en iras d'ici, tu disposeras de ce nom à ta guise ; tu pourras


même l'oublier ou le cacher, mais un jour, dans bien des années, tu le reprendras
et tu t'en serviras pour accomplir ta mission".
Pendant quatre ans les deux hommes partagèrent leurs repas de
châtaignes, le lait des brebis et le miel des ruches sauvages. Et pendant ce temps
Berger livrait à Ethor, ébloui et reconnaissant, tout son savoir, tous ses secrets et
toute sa haute connaissance.
Comme l'alchimiste par son alambic, il distillait dans l'esprit du jeune
élève l'essence de la suprême vérité, l'élixir de la connaissance universelle.
Il lui apprit à aimer son prochain, et il lui en donna les raisons ; à donner
la totalité de son être profond pour que, par lui, d'autres Ames trouvent le
chemin de la Lumière et de la Vie.
Il lui enseigna la vanité de la haine, de l'envie et de la jalousie. D lui fit
connaître toutes les raisons d'abandonner les intérêts du monde tout en vivant
dans le monde. Il lui apprit le Chemin pour devenir l'un des fils du Père.
Ethor, qui nourrissait depuis toujours une certaine rancune envers ses
vrais parents inconnus, comprit qu'il n'avait plus aucune raison d'entretenir ce
sentiment, puisque lui-même, bien avant sa naissance, avait voulu naître en ce
monde dans les conditions choisies. Et quand, plus tard, il rencontra sa vraie

5
mère, il lui tendit ses bras et lui dit : "Merci maman, et pardonne-moi de t'avoir
fait souffrir".
Un soir d'hiver, alors que les deux hommes se chauffaient à la braise à
peine vivante, Berger parut subitement plus triste. Il fit des recommandations
étranges à son élève.

Il lui dit : "Ethor, tu partiras bientôt d'ici. Garde pour toi tout ce que je t'ai
enseigné, jusqu'à ce que les temps soient propices.
Tu dois parcourir le monde, tu dois connaître le monde, car ce que tu as
appris, et que tu auras un jour à enseigner, n'aurait aucune valeur sans
l'expérience personnelle.
Comment pourrais-tu dire aux autres de ne pas pécher, si tu n'as pas toi-
même péché ? Comment donner aux autres la solution à leurs problèmes, si tu
n'as pas toi-même eu l'occasion d'avoir des problèmes et d'en avoir trouvé la
solution ?
Comment dire aux autres de sortir de la boue, si tu ne t'es pas toi-même
enfoncé et sorti de la boue ?
Tu dois vivre la vie du monde et quand, par l'expérience et les
souffrances, tu auras compris le sens de la vie, alors tu pourras enseigner la Vie.
Regarde ces moutons. Ils agissent tous pareillement, ils suivent le mouvement,
car ainsi en a voulu la nature pour eux. Ne sois pas comme eux.
Rappelle-toi toujours du prodige de la graine. Pour qu'elle puisse germer
et donner ses fruits, il faut qu'elle soit mise sous terre et qu'elle pourrisse dans
l'obscurité, alors seulement elle pourra germer.
Tu auras de longues années à vivre parmi les hommes, dans la joie et la
souffrance. Sois patient, car je t'ai enseigné ce que je sais, mais tu ne peux savoir
si tout ceci est la Vérité. Tu le sauras uniquement par ton expérience
personnelle.
J'ai semé dans ton esprit les graines de la lumière. A toi de les faire
germer afin que, par toi, beaucoup d'autres puissent la trouver.
Les églises ont enseigné, et les gens pensent, que pour trouver le Chemin
du Royaume il faut être saint et sans souillure. Ils parlent sans savoir de quoi ils
parient, car le Chemin ils l'ont perdu depuis bien longtemps, et même, ils ne l'ont
jamais trouvé.
Moi, je te dis que c'est par la souillure et le péché que l'on trouve le Vrai
Chemin, car c'est alors que l'on a pris conscience de la souillure que l'Esprit
commence à germer.
Tu es jeune et moi vieux, mais je te dis en vérité que très bientôt tu seras
vieux et moi jeune.
Vis ta jeunesse, sans exagérations, mais vis-la, vis ta vie afin que tu
puisses connaître la vie.

6
N'aie aucune crainte. Celui qui efface les péchés du monde, et qui
pardonne sept fois soixante-dix fois, tu n'as pas besoin de le chercher au ciel. Il
vit en toi. Je te l'ai fait connaître, et tu le connais.
Garde en toi une seule pensée : aime les autres comme toi-même, car tu le
sais, les autres et toi-même vous êtes UN".
Dès l'aube suivante Ethor ouvrit, comme tous les matins, il porte de la
bergerie. Au milieu des brebis il découvrit le corps de Berger, inanimé et
souriant.
Les larmes aux yeux, il le déposa dans une fosse creusée au pied du
châtaignier, là où Berger lui avait enseigné tant de vérités.
Plus bas, sur le chemin de la plaine, vivait un autre berger. Ethor le pria
d'accepter la garde des moutons de Berger et, seul, il reprit le chemin du monde.
ETE 1991
Au hasard d'une randonnée dans le massif des Maures, en Provence, j'eus
le plaisir de faire la connaissance d'un homme à l'apparence calme, posée, et
dégageant un flux magnétique extraordinaire.
Après quelques banales paroles sur le temps et la beauté du paysage, notre
entretien vint s'axer sur un sujet qui me tient très à coeur : les sciences occultes
et le développement personnel.
N'ayant plus assez de temps pour approfondir le sujet, nous décidâmes
d'une rencontre ultérieure, d'autant plus que le regard brillant et mystérieux de
l'homme me donnait l'impression d'une maîtrise certaine en la matière.
Et ce fut le début de la plus merveilleuse de mes aventures : la rencontre
avec un homme (et non pas un Maître, car il ne désire pas ce titre) détenteur des
vérités universelles.
Notre premier rendez-vous fut pour le samedi suivant. Depuis nous nous
sommes vus plusieurs fois, et je ne peux expliquer le plaisir et la paix ressentis à
l'occasion de chaque rencontre.
Finalement, après plusieurs requête? et avec la promesse de garder le
secret sur son identité actuelle, j'ai pu obtenir l'autorisation de rédiger ce livre et
de publier ses enseignements pour que chacun retrouve l'espoir et la foi en la
vie.
Il m'a relaté sa vie dès le commencement, et c'est ce que vous avez pu lire
jusqu'ici.
Depuis son retour de la montagne, il a abandonné le nom d'Ethor et
apparemment il ne s'en est plus jamais servi.
Il a vécu la vie du monde, vivant en pécheur parmi les pécheurs afin de
prouver qu'il n'est nul besoin d'être saint pour parcourir le Chemin du Royaume.
Nul besoin de se retirer du monde, nul besoin de religions, de messes ou de
confessions aux prétendus ministres du divin.
Seuls comptent la compréhension, la persévérance, la volonté, l'amour du
prochain, la vraie connaissance de soi et des autres, le pardon envers soi-même
et envers les autres.

7
Il précise que Dieu n'a jamais puni personne. La punition, quelle qu'elle
soit, vient de nous-mêmes à cause de l'ignorance de la vraie nature de l'Esprit ;
l'Esprit qui vit en chacun de nous et que nous devons découvrir et servir.
Alors il n'y a plus de péchés. La vie devient une joie continuelle et la mort
une attente passive, sans peur ni appréhension aucune.
Mais le jour où vous entendrez parler d*Ethor n'est plus loin II a une
mission à accomplir, et il accomplira son oeuvre suivant la promesse faite à
Berger.
Comme Jean le Baptiste, je suis le précurseur. Non pas par moi-même,
mais par ce livre qui, en vous offrant les enseignements d'Ethor, vous donne les
moyens d'ouvrir la porte et de parcourir le Chemin jusqu'à votre réalisation
totale.

8
CHAPITRE II
AU COMMENCEMENT.
Des centaines d'hypothèses ont été imaginées sur l'origine du monde, des
mondes et de l'univers entier.
La plus répandue est celle prônée par la Bible et prônée comme dogme par
les églises : Dieu créa le monde en six jours et se reposa le septième.
Dieu a fait ceci, Dieu a fait cela.
Dieu protégeait les Hébreux pendant qu'ils massacraient leurs ennemis.
Dieu protégeait les Catholiques pendant qu'ils massacraient les Protestants
et les Cathares.
Dieu bénissait les inquisiteurs pendant qu'ils torturaient et brûlaient les
innocents et les insoumis.
Dieu bénissait, par la main du prêtre, les armées hitlériennes d'un côté et
les armées alliées de l'autre, pendant que des centaines de milliers d'hommes, de
femmes, d'enfants et de vieillards souffraient la famine et perdaient leur vie dans
de monstrueuses atrocités.
Dieu bénit encore les protestants contre les catholiques, les musulmans
contre les chrétiens, les chrétiens contre les arabe s, les juifs contre tous et tous
contre les juifs, les noirs contre les blancs et les blancs contre les jaunes, et aussi
les jeunes contre eux-mêmes.
Dieu bénit toujours, et c'est bien ainsi, car tous les hommes et tous les
peuples savent qu'ils ont un Dieu.
Comme des enfants innocents et soumis, ils se placent orgueilleusement sous sa
protection, quelles que soient leurs actions et leurs entreprises.
Ils ont chacun un Dieu et ils pensent vaguement que c'est le même,
puisqu'ils disent qu'il y en a un seul. Mais ils vivent dans la certitude que leur
Dieu est toujours plus puissant que le Dieu de l'autre.
En attendant ils se donnent quand même les moyens d'aider leur
Dieu en jouant à qui sera capable de fabriquer la bombe la plus
meurtrière.
De toute façon cette bombe sera, elle aussi, bénite par Dieu.
Personne, parmi nos gouvernants successifs, n'a encore eu le courage de s'arrêter
un instant pour se dire : "Mais qui est-il ce Dieu ? Où est-il ? Comment est-il ?
Que fait-il ? S'il est mon Dieu à moi et son Dieu à lui, comment peut-il nous
bénir tous les deux quand nous nous battons ? Ah !, mais c'est vrai, ma bombe
est plus puissante que la sienne, et puisqu'il l'a bénite, alors..."
Il y en eut un, un jour, un grand de ce monde, qui osa poser la question à
un grand pape.
La réponse de ce dernier fut claire : "Dieu est un grand homme assis sur
son trône, là-haut dans les deux, occupé à surveiller les milliards d'hommes et de

9
femmes et à juger les vivants et les morts. Il m'a donné tous les pouvoirs. C'est
moi qui le représente sur terre. Si tu es gentil avec moi, je poserai une couronne
sur ta tête et je te ferai roi. Si tu m'obéis, comme m'obéissent toutes les brebis de
mes paroisses, tu iras au paradis. Mais si jamais tu mérites l'enfer, viens me voir,
je te pardonnerai et, en échange de quelques sous, je t'enlèverai quelques
centaines d'années de punition".
Le grand de ce monde, pas content du tout de n'être que roi, se fit
empereur, déclara guerre sur guerre à ses voisins, fit trembler le pape lui-même
et, à sa mort, l'occasion lui manqua d'aller lui rendre visite afin de se faire
donner, malgré tout, une petite portion de paradis.

Un autre homme, de l'autre côté des eaux, posa la même question à son
grand chef. La réponse fut presque semblable : "C'est un grand homme qui se
promène toute la journée dans son jardin, là-haut dans les deux. Si tu veux aller
chez lui, obéis-moi et massacre tous ceux qui n'ont pas nos croyances. Alors tu
gagneras ton séjour dans ce jardin merveilleux et tu auras tant de femmes à ton
service...".
Et depuis toujours les hommes se battent et cherchent leur Dieu là-haut
dans les Cieux.
Pourtant il y eut un homme envoyé de Dieu. Il criait sur la montagne :
"Aimez-vous les uns les autres. Aimez même vos ennemis, car vous êtes fils du
même Père. Quand vous voulez lui parler, retirez-vous dans votre lieu secret et
adressez-vous directement à Lui. Il vous entendra et Il vous exaucera". Mais le
vrai sens de ces paroles se perdit avec lui sur la croix.
Comment osait-il dire : "Votre Père est en vous, Il est présent en chacun
de vous".
A mort le menteur !
Et, un peu plus tard : "A mort ceux qui ont mis à mort ce brave homme
qui était Dieu et qui disait la Vérité !"
Tout un peuple fut ainsi mis au ban.
Les bonnes paroles traversèrent la mer avec quelques modifications, bien
sûr, et depuis des siècles Dieu a repris sa place dans les Cieux.
Les hommes scrutent toujours le bleu du ciel dans l'espoir de le voir
sautiller d'une étoile à l'autre et, en leurs moments de désespoir, lui adressent
furtivement une prière.
Puis il y a aussi les autres. Ceux qui pensent et disent tout haut que Dieu
n'existe pas. Pourquoi devrait-Il exister puisqu'ils ne l'ont jamais vu?
Thomas a bien voulu toucher, lui, pour croire !
Pourquoi ne seraient-ils pas comme lui ?
Et comment croire à toutes ces balivernes, à tous ces enfantillages donnés
en pâture par les églises et autres sectes concurrentes ?

10
Alors on ne cherche plus à comprendre. On ne cherche même pas à se
faire une idée du sujet par soi-même. On ferme le sac en disant : "Dieu n'existe
pas". C'est simple et cela évite de faire travailler la matière grise.
Heureusement il existe aussi une autre catégorie d'hommes et de femmes.
Ce sont ceux et celles qui, malgré les croyances reçues, malgré les dogmes et les
interdits, osent quand même se poser des questions.
Ils ressentent, inconsciemment, que quelque chose cloche dans l'éducation
et les enseignements reçus. Ils écoutent les grands de ce monde, admirent les
sciences humaines, mais se rendent compte que tout cela est incomplet, parsemé
d'hypocrisie et bien souvent de faussetés.
Ils cherchent alors, par ci, par là, la petite flamme qui pourrait les éclairer
davantage et ils ne savent pas, pas encore, qu'ils sont "poussés" vers cette
recherche. Poussés par quelqu'un qu'ils ne connaissent pas encore. Quelqu'un
d'invisible, mais néanmoins bien présent, qui est parvenu au seuil de l'âge adulte
et qui ne peut rien faire d'autre que d'avancer sur le chemin de la Vérité et de la
libération.

Pour ces derniers, voici donc "Le Chemin du Père".

Certains seront choqués, d'autres diront qu'il s'agit d'un hypothèse de plus.
Tant mieux. Les poissons ne parlent pas, les moutons non plus. Les hommes oui,
et ils ont raison de parler.
C'est pourquoi je vous dis : "Ne me croyez pas. Ne croyez pas à ce que je
vais vous exposer ci-après. N'y croyez pas tant que vous n'aurez pas ressenti en
vous-même, et par vous-même, que tout ceci est vrai, que tout ceci représente
la réalité de la vie et de la création, la preuve de la vraie nature de l'Esprit
Vivant.

DIEU ! Un sentiment étrange tourmente ma pensée au seul fait de


prononcer ce mot.
Est-ce la honte, l'humilité ou la crainte de le prononcer en vain?
Je rejette tout cela. Je courbe ma tête et me dis que c'est du respect, de la
soumission, de l'Amour.
Comment voulez-vous que je vous parle de Dieu ? Où trouver les mots
rendant possible la définition du sublime suprême, de l'intangible, de l'ineffable,
de l'Incréé ?
Il faut bien que je trouve la solution, sinon vous pourriez me ranger auprès
des gens d'église pour qui Dieu "EST" et c'est tout. Croyez et ne vous posez pas
de questions. Ce n'est pas à vous de réfléchir, c'est à eux. Vous, ignorants,
contentez-vous de respecter les dogmes.
Ils ont raison : DIEU EST. Vous pouvez vous garder votre soif de savoir.
Ils ne vont pas plus loin.

11
Ou alors oui, et on revient au commencement... Il a créé ceci et cela en six
jours, Il s'est reposé le septième. Ensuite Il a envoyé son Fils Unique sur terre
afin d'effacer tous les péchés des hommes. Et là-haut Il juge, Il donne, Il punit, Il
aime. Il fait tout ce que ces gens veulent qu'il fasse.
De plus, Il a fait l'homme à Son image, mais ils ne vous disent pas qu'ils
ont fait, eux, Dieu à l'image de l'homme.
Seront-ils toujours si orgueilleux, les hommes, pour penser que Dieu leur
ressemble ? Et pourquoi ne ressemblerait-il pas au singe ou au chat ? Pourtant
c'est bien Lui qui les a créés. Et pourquoi pas à son image ?
Si Dieu a tout créé, il a donc créé TOUT à son image. Donc, Dieu
ressemble à TOUT ;
Mais seul l’homme ose dire que Dieu l’a créé à son image. Les autres
créatures se taisent. Evidemment ! Elles ne s'expriment pas avec le langage des
hommes.
Ce sont donc les hommes qui ont créé Dieu à leur image en en faisant un
SUR-homme nanti de tous les pouvoirs, dont celui que les hommes regrettent le
plus de ne pas posséder : le pouvoir de ne pas mourir.
Arrêtons ici la critique. Si les hommes pensent ainsi, c'est qu'ils ne
peuvent faire autrement.
La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a. Et le monde
sait qu'elle n'a pas grand chose de plus à donner que toute femme sur terre.

12
CHAPITRE III

LA HIERARCHIE
Hermès disait : "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et ce qui
est en bas est comme ce qui est en haut".
Je vous rappelle l'avertissement initial : ne croyez pas à ce que vous allez
lire ici, tant que vous ne ressentirez pas la vérité sortir du plus profond de vous-
mêmes.
Celui que les hommes appellent DIEU n'est pas Dieu, mais le
Père de la création visible et invisible des plans spirituels les plus
subtils jusqu'aux plans les plus grossiers.

Je vais m'empresser de vous donner une explication plausible, avant que


certains parmi vous ne m'envoient au bûcher.
Dieu, le Créateur, l'Unique, l'Innommable, est en dehors de tous les plans,
en dehors de toutes les sphères.
Personne ne pourra jamais vous parler de sa consistance ; personne ne
pourra jamais vous décrire son Image, car Il est au dessus de toutes les formes, n
est sans forme, n est Lumière et Pensée.
Et la Pensée s'est exprimée dans le Néant en se transformant en
Energie et Mouvement.
Energie et Mouvement = Vie.
"Ce qui est en Haut est comme ce qui est en bas", soit : Tout l'Univers
est Pensée.
Toute Pensée se concrétise, se réalise - je parle de la Pensée et non pas
de l'imagination.
C'est en cela que Dieu créa l'homme à Son image. En effet, tout l'Univers
est la réalisation, la concrétisation de la Pensée, et ceci est également valable
pour l'homme, car tout ce qu'il fait, tout ce qu'il dit n'est que la concrétisation de
ses pensées.
La Pensée est à l'origine de tout
Réfléchissez, arrêtez-vous un instant. Avez-vous déjà réalisé une chose
sans auparavant l'avoir pensée ?
Pouvez-vous, maintenant, me suivre, si je vous donne la seule et vraie
définition de Dieu ?
Dieu est Pensée qui produit Energie qui donne VIE.

13
DIEU EST LA VIE. Et la Vie est partout, puisque tout est
mouvement.

Touchez un brin d'herbe, et vous touchez la Vie.


Touchez une pierre, et vous touchez la Vie.
Touchez une goutte d'eau, et vous touchez la Vie.
Touchez un cadavre, et vous touchez la Vie, car la chair du boeuf que
l'homme mange devient homme - dans les cellules de son corps -, et l'homme
que le lion mange devient lion.
J'ai entendu certains dire - et rire - : "Alors, Dieu est un caillou ou une
bouse de vache". Pauvres gens de mauvaise foi ! Dieu a libéré sa Pensée qui a
créé la Vie et cette Vie est bien dans le caillou et dans la bouse de vache
également. Pourquoi en rire ? Toute la création, toutes les créatures, toutes les
formes de vie ne sont-elles pas la concrétisation de la Pensée de Dieu ?
Dieu n'a probablement jamais pensé à la création de la bouse d'une vache,
mais les différentes formes de la matière ne sont que la suite des différents
degrés de la Vie.
Le boulanger, en vous vendant son pain, ne pense jamais qu'une partie de
son produit se transformera en excréments.
Il en est de même du bien et du mal, du bon et du mauvais.
Il y a de bonnes herbes et de mauvaises herbes, des animaux utiles et
d'autres nuisibles, des hommes bons et d'autres méchants.
Mais qui a défini cela, sinon l'homme ?
Toutes les formes de la matière ont en elles la Vie. Toutes sont la
réalisation de la Pensée Initiale. Seul l'homme a défini ce qui est bien ou bon et
ce qui est mauvais pour lui.
Sait-il encore, l'homme, quand commence le jour et se termine la nuit ?
Sait-il où commence le chaud et se termine le froid ? Et sait-il où commence le
bien et se termine le mal ?
Ces divisions ont été faites par l'homme, mais la Vie de la Pensée
Créatrice est en tout et aucune différence n'est faite entre le noir et le blanc,
entre le froid et le chaud, entre le bon et le mauvais.
Le soleil est utile, et pourtant il peut vous tuer. Le feu est bon, mais il peut
vous brûler. L'eau est bonne, mais elle peut vous noyer.
Dieu a mis la Puissance de Sa Pensée en tout, c'est à dire "la Vie", et c'est
le mouvement de cette vie qui transforme les différentes formes en différents
degrés.
Inutile, donc, de rendre Dieu responsable des malheurs qui surviennent
dans la Création.
Tout est Vie, tout est Mouvement et personne jamais ne pourra arrêter la
transformation continuelle de la Vie entraînée par ce mouvement.
Le bien n'existe pas, le mal n'existe pas.

14
Tout est une ligne circulaire continue qui a pour nom : CREATION,
sans discrimination aucune entre les différents degrés.

Et qu'est-ce que l'homme physique face à la Création ? Qui est-il face à


Dieu ?
Il est exactement comme un brin d'herbe, comme un grain de sable,
comme l'un de ces nombreux galets d'une plage, comme une fourmi ou un
anodin oiseau de la forêt.
Comme toutes les autres formes de la création, il contient la vie et suit le
mouvement et la transformation.
Face à ce Dieu impartial, il n'a que sa conscience d'être qui, suivant son
degré d'évolution, peut le pousser vers l'adoration ou vers l'indifférence.
Mais, rassurez-vous, la Pensée de Dieu ne s'est pas arrêtée à la forme
humaine de l'homme. Heureusement !
La Pensée Initiale de Dieu a donc donné naissance à la Vie et s'est
propagée en forme d'ondes circulaires vibratoires, tout comme vous pouvez le
constater en jetant une pierre dans un lac.
En partant du centre, les ondes circulaires s'éloignent et leurs vibrations
deviennent de plus en plus lentes et larges jusqu'à s'estomper dans le néant.
Je ne vais pas rentrer dans les détails afin de ne pas créer des difficultés
inutiles.
La simplicité vous permettra de mieux comprendre ce processus.

Nous avons dit que Dieu est Lumière et Pensée.

Les ondes centrales sont donc formées d'une Lumière intense et les
vibrations correspondantes d'une vitesse incalculable.
La vie présente dans ce premier Cercle, par ses vibrations, est d'une
intensité lumineuse prodigieuse.
Ceci a donné naissance à des mondes et à des Etres d'une consistance
indescriptible.
Nous avons ici, sur ces mondes invisibles, les ETRES de Lumière du
Plan Divin pour lesquels je ne me permettrai pas de donner de noms, car Ils sont
innommables, quoiqu'ils fassent déjà partie de la Création.

Ces Etres, par leur Puissance Vibratoire, ont donné naissance au


deuxième Cercle. Il en résulte la création d'autres mondes et d'autres Etres d'une
moindre intensité, mais toujours d'une puissance vibratoire considérable.
Ils constituent le relais, le pont, entre le Plan Divin et le Plan
Spirituel.

Par leur Puissance Vibratoire, les Etres du 2ème Cercle ont donné naissance au
3ème Cercle.

15
Ce 3ème Cercle n'est plus Divin, mais uniquement Spirituel.
Les Etres de ces Mondes sont "Pur Esprit" et c'est ici que nous allons nous
arrêter, car c'est ici que commence la vie de l'Homme (et non pas de l'homme).
Ce 3ème Cercle est déjà très élargi. Les Mondes, et les Etres qui les
habitent, ont une puissance vibratoire lumineuse allant du plus haut degré, au
début du Cercle, jusqu'au moindre vers la limite du 4ème Cercle.
Tout comme les premiers deux Cercles, ces Etres sont IMMORTELS
étant liés, grâce aux êtres du 2ème Cercle, à la lumière du Plan Divin. Ce sont les
Etres de ce 3ème Cercle qui président à la destinée de tous les mondes et de
toutes les créatures constituant la vie de tous les Cercles inférieurs, puisqu'ils
sont les derniers Etres conscients de leur Individualité.
Les Etres des Cercles suivants, opèrent par "nature", comme des
automates programmés.
Les Etres du 3ème Cercle sont ceux que l'on nomme les "Anciens",
les "Avatars", les "Maîtres de Lumière", les "Archanges" et les "Anges".
Je ne donnerai aucun Nom, contrairement à certains illuminés qui ont cru
bien faire en établissant une liste de noms angéliques et une autre comportant les
noms des démons.
Parmi les Etres de la plus haute Spiritualité, règne un Seigneur à qui tous
les autres sont soumis. Il est directement lié aux Etres du 2ème Cercle et Il est à
l'origine de toutes les vibrations génératrices de la Vie du Sème Cercle et des
suivants.
Ce Seigneur est "CELUI QUI EST". Et le seul Nom que nous puissions
Lui donner, et que le Christ lui-même Lui a donné, est : "LE PERE".
Vous comprenez, maintenant, l'origine de la confusion des religions et
des églises. Pour elles aucune distinction n'est faite entre DIEU et le PERE.
Pour elles Dieu et le Père sont une seule et même "personne" et c'est pour
cela qu'elles ont fait Dieu à la ressemblance de l'homme.
Nous verrons bientôt, et de façon très claire, que "LE PERE", et non pas
DIEU, a réalisé l'homme à son image.

Par la puissance de leurs vibrations, les Etres du 3ème Cercle ont donné
naissance au 4ème Cercle.
L'intensité de la Lumière et des Vibrations s'est passablement réduite et
les mondes, ainsi que les Etres de ce Cercle, ont pris une densité plus lourde. Ils
ne sont plus "ESPRITS", mais "ENTITES ANIMIQUES".
On trouve, ici, les Etres qui président aux conditions transitoires des
mondes cosmiques invisibles. On y trouve les "âmes-groupe" du règne animal.
Mais pour ce qui nous concerne, nous les hommes, c'est le Cercle de
transition où notre Esprit reçoit son premier habit, sa première enveloppe :
"L'AME".

16
Toujours par la poussée des vibrations des Maîtres du 3ème Cercle,
transmises par les Entités Animiques, vient ensuite le 5ème Cercle.
De densité plus intense et lourde, il est le lieu de résidence des "ENTITES
ASTRALES" et des "ENTITES ELEMENTALES" qui sont les "ouvriers" de la
Nature.
C'est dans ce Cercle que l'Esprit de l'homme, habillé de SON âme, reçoit
son "Corps Astral" appelé également "Double", car ses traits, bien que façonnés
dans une substance subtile, invisible à l'oeil humain, présentent une
ressemblance quasi parfaite aux traits du corps physique.

Les vibrations de plus en plus amples projetées par les Maîtres du 3ème
Cercle, dirigées par les Entités Animiques du 4éme et reprises et façonnées par
les Entités Astrales du Sème, donnent naissance au 6ème Cercle.
C'est le Cercle de la matière, le Cercle où nous vivons actuellement,
avec ses règnes : minéral, végétal, animal et humain.
Sachez, toutefois, que la Terre n'est pas la seule planète habitée et
agrémentée de vie. Des milliers de Terres existent dans l'Univers. Des milliers
de Terres où l'évolution est plus ou moins
avancée.
Certaines planètes habitées seront découvertes très bientôt par l'homme,
mais certains peuples de planètes plus évoluées que la nôtre ont déjà découvert,
et depuis longtemps, la Terre et les terriens.

Vient enfin, grâce à la force des dernières vibrations, le


7ème Cercle.
Ce Cercle contient la matière la plus grossière et les Formes qui l'habitent
sont d'une constitution primaire. La vie y est à peine possible, car ces mondes ne
sont qu'un amas de substances improductives.
C'est un lieu de perdition où s'entassent tous les déchets de la Création, un
lieu de souffrances où sont groupées les rémanences du corps astral des êtres
humains déchus.

Je sais que vous voudriez plus de détails sur la connaissance de tous ces
Cercles, mais je trouve cela inutile dans le cadre de cet enseignement.
Contentez-vous de connaître la Hiérarchie.
Ce qui vous importe le plus est la vie de l'homme sur terre et dans l'au-
delà.
Nous allons l'aborder sans tarder.

17
CHAPITRE IV
LE 3ème CERCLE

"II y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père" - Jésus Christ.

Je ne parlerai plus de la Pensée Originelle, Dieu, ni des Mondes et des


Etres du 1er Cercle qui l'entourent directement.
Si vous avez bien saisi le processus vibratoire, vous avez compris que
nous, les hommes, les humains, ne pouvons avoir d'autres relations, avec ces
Etres, qu'une pensée de reconnaissance, de gratitude et d'émerveillement, suivie
d'un sentiment d'adoration mystique extatique.
Aucun mot ne peut décrire ces Lieux et ces Etres, aucune parole ne peut
préciser leur suprême dignité.
Certains ont cru bon le faire. Que la Paix soit avec eux.
Sachez seulement qu'aucun homme, qu'aucune Entité, qu'aucun Etre
Spirituel, à part le Seigneur qui EST, n'a jamais pu et ne pourra jamais avoir
assez de force pour admirer de ses yeux, ne serait-ce que pour une seule
seconde, la splendeur et la puissance de la Lumière de ces Lieux et de ces Etres.
Il en est de même pour les Mondes et les Etres du 2ème Cercle. Seul Celui
qui est directement lié à Eux, le Père du 3ème
Cercle, peut tourner son visage vers ces hauteurs éblouissantes.
Notre enseignement ne peut donc trouver sa réalité qu'à partir du
3ème Cercle, le Cercle du Pur Esprit
Et c'est maintenant que vous allez comprendre que l'homme ne peut rien
avoir de Divin en lui.

Des centaines d'auteurs vous disent le contraire, je le sais. Ils vous disent
:"Dieu est en vous, vous portez en vous l'Etre Divin, vous êtes Dieu, puisque
Dieu est en vous".
Orgueilleux que vous êtes, vous qui n'avez rien vu, vous qui n'avez rien
compris. Race d'illuminés dévergondés qui avez fait Dieu à votre image, une
image de cochons le museau dans la boue.
Les Hébreux ne peuvent plus prononcer le Nom de Dieu. Ils ne peuvent
plus le prononcer, car ils l'ont perdu, parait-il.

Ce Nom n'a jamais existé. Ils ont perdu la Hiérarchie, et la confusion s'est
installée dans leur littérature.

18
Il y a des milliers d'années, Il les conduisait de victoire en victoire. Puis Il
les a abandonnés et ils ne savent plus où Il est. Us ne savent plus QUI H est. Us
attendent toujours le Messie qui viendra leur rendre la gloire et la puissance
matérielle, mais ils n'ont pas vu passer, ils n'ont pas entendu Celui qui est venu
leur apporter la Vérité.
Et les autres, tout autour, ceux qui ont compris les paroles de Vérité, ont
suivi la voie pendant un siècle. Puis, vaincus par le désir de gloire et de
puissance matérielle, ils ont, eux aussi, vite oublié les bonnes paroles.
Alors, les uns attendent le Messie et les autres attendent le retour du
Messie.

Revenons au 3ème Cercle.


De la limite du 2éme jusqu'à la limite du 4eme, la puissance des vibrations
diminue proportionnellement à l'éloignement de l'origine. Cest donc juste i la
limite du 2ème Cercle que se trouvent tes Mondes et les Etres du Sème Cercle
d'une Puissance Vibratoire incalculable.
Ici EST le premier PUR ESPRIT. De Lui, image de la Pensée de Dieu,
viennent, par la concrétisation de sa Pensée, tous les Mondes et les Etres du
3ème Cercle.
Voici LE PERE, notre PERE, te Père de tout ce qui existe en nous et
autour de nous.
Voici CELUI QUI EST, Celui que Ton appelle Dieu, mais qui n'est pas
Dieu.
Voici l'Ineffable à Qui nous devons notre vie, notre existence, notre
Amour et nos louanges. Nous en tant qu'hommes-humains conscients, mais
surtout nous hommes-Esprit. Soyez patients, vous allez mieux comprendre très
bientôt.
Autour de Lui sont les Anciens, les Saints - non pas ceux des églises, qui
ont été faits de saints par les hommes, mais les Saints qui sont "Pur Esprit" et
qui ne sont jamais, sauf quelq uns, venus sur terre.
Autour de Lui sont les Archanges et les Anges et tous tes Etres chargés de
la Vie des Mondes.
C'est Lui que le Christ appelait "MON PERE", mais ce n'est pas Lui que
Jésus appelait *mon Père", car Jésus était homme et le Christ était Esprit
Vous n'y êtes pas ? Patience, cela viendra
Quand le Christ disait : "Je suis le fils de Dieu*, il avait bien raison. Il ne
pouvait pas dire : "Je suis le fils de mon père". Tout le monde l'est. Mais Il ne
pouvait dire autrement, car la compréhension des hommes était fixée sur un seul
Dieu Créateur.
*
Vous voudriez maintenant que je vous donne un Nom, te Nom du Père. Je
voudrais bien, et je voudrais .pouvoir vous dire que son Nom est : "SABAOTH
LE BON" tout comme te Christ lui-même l'a dit ; mais pourquoi donner un Nom

19
à Celui qui est au-dessus de tout nom, à Celui qui porte te Nom te plus doux à
l'Univers entier : "PERE" ?
Ne prononcez donc jamais de Noms, ni te Sien, ni ceux des Anciens, des
Saints, des Maîtres de Lumière, des Archanges et des Anges.
Quand vous saurez QUI vous étes» en vérité, vous n'aurez plus rien
d'autre à prononcer que les mots : "Père" et "Frères", puisque Lui seul est LE
PERE, et les Fils du Père sont tous Frères.
Que tes femmes ne s'offusquent point. Les genres masculin et féminin
n'existent pas dans ces hauteurs, mais prennent leur origine uniquement lors du
passage de l'Esprit dans le 4ème Cercle, au moment où Celui-ci s'habille de
l'Ame, et qui les contient tous les deux, ceci pour des raisons d'évolution.

Continuons notre voyage dans l'immensité du 3ème Cercle.


Rappelez-vous : "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, etc... "
Sur notre Terre l'homme est l'être le plus évolué, mais il y a aussi les
pierres qui, tout comme l'homme, font partie de la Terre.
Il en est de même dans tes Cercles célestes.
Apre» les Purs Esprits viennent tes Etres dont la constitution spirituelle est un
peu moins sublime.
Nous trouvons ici tes Maîtres des Mondes chargés de la concrétisation de
la Pensée du Père, tes Avatars et Autres. Tous ces Etres sont immortels, car
Esprits Individuels Conscients.
Parmi ces Maîtres, certains sont envoyés périodiquement sur les Mondes
inférieurs afin d'instruire et de guider.
Seul te Christ est, parmi les envoyés, Pur Esprit du rang des Anciens, et
c'est la raison pour laquelle Il a pu dire : "Je serai à la droite de Mon Père".

Nous allons poursuivre notre chemin vers les limites du 3ème Cercle
proches du 4ème.
Les vibrations sont plus lentes, mais l'oeuvre de la Pensée créatrice se
poursuit encore sur le Plan Spirituel.
Nous trouvons ici les Etres Spirituels Conscients qui forment le "peuple
du Royaume", Chacun de ces Esprits a une mission qui Lui est propre et leur
rôle à tous est de guider, instruire, conseiller les Esprits en voie d'éveil.
C'est ici que nous trouvons les Guides, les Maîtres Instructeurs et tous les
Esprits ayant transité par le chemin des réincarnations et parvenus à la
libération, à la suite de la prise de conscience totale de leur réalité.
Plusieurs de ces Esprits partent en mission sur les mondes inférieurs
habités par les hommes afin de les aider dans leur évolution spirituelle et
matérielle. D'autres, le plus grand nombre, sont destinés à la surveillance de
chaque "Germe d'Esprit" qu'ils suivent dès son départ du 3ème Cercle jusqu'à
son retour en qualité d'Esprit Conscient. Ce sont eux que l'on appelle les "Anges
gardiens".

20
C'est donc ici que se trouve le Royaume de l'Esprit de
l'homme. C'est ici le Lieu que les églises appellent "Le Paradis".
Suivez-moi attentivement, car dès maintenant vous allez apprendre à
connaître votre Réalité.
Le Christ disait : "// y a plusieurs demeures dans la maison de Mon
1
Père ".
Ces paroles n'ont plus de secret pour vous.

21
CHAPITRE V
L'HOMME
Nous avons vu que l'extrême limite du 3ème Cercle est la résidence des
Etres Spirituels Conscients ayant une Individualité propre.
Ils jouissent de la Vie Eternelle.
Pour bien comprendre, maintenant, l'origine, la consistance et le
développement de Esprit-homme, nous allons prendre comme point de repère la
vie terrestre.
Ici, le foetus se développe dans le sein maternel et, parvenu à maturité, ne
peut rien faire d'autre que de se détacher du corps de la mère pour devenir un
être individuel.
"Ce qui est en haut comme ce qui est en bas"...
Les vibrations de la Pensée du Père, arrivées à la dernière limite du 3ème
Cercle, sont devenues beaucoup plus lentes. Après avoir donné Vie aux Anciens,
aux Saints, aux Archanges et aux Anges, aux Avatars, aux Maîtres et aux Esprits
Conscients, ces vibrations donnent Vie à des embryons d'Esprit.
Tout comme l'embryon humain appelé à se développer, l'embryon-Esprit
se présente sous forme d'un Etre Spirituel en son premier état de développement.
Et tout comme l'embryon humain, l'embryon-Esprit est "inconscient". Il n'a
aucune notion d'être.
Il m'est difficile de développer aisément le processus qui va suivre, mais
je ferai tout mon possible pour le simplifier au maximum afin que sa
compréhension en soit facilitée pour le plus grand nombre.
Quel processus suit-il, l'embryon humain, pour se développer et devenir
homme ?
Il doit être nourri par les organes de la mère, il doit croître pour
finalement, parvenu à maturité, abandonner le sein maternel et venir dans
l'espace matériel en tant qu'unité indépendante.
Puis, grâce à la nourriture, il grandit et se forme jusqu'à son état d'homme.
Je ne parle, ici, que du corps physique avec tous ses attributs spécifiques de
l'espèce humaine.
Maintenant, fermez les yeux et pensez un instant à tous ce que vous
connaissez de la nature autour de vous. Vous voyez que tout, dans la nature, suit
le même processus, y compris les éléments du règne végétal et ceux du règne
minéral.
Tout est mouvement, tout se développe, tout est croissance.
Même la petite source de montagne se transforme en ruisseau, puis en rivière,
puis en fleuve pour finalement se confondre dans les eaux de la mer.

22
"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut". Et justement, en haut, le
Germe-Esprit suit le même mouvement.
Nourri par les Etres Spirituels Conscients, il prend forme et arrive au
degré de maturité qui lui est nécessaire pour se détacher du sein maternel.
J'ai dit : "II prend forme". Quelle forme ?
Revenons un instant en arrière.
Je ne vais pas vous parler des Etres du 1er et du 2ème Cercles. Ils sont
Lumière et leur forme est indescriptible et indémontrable.
A partir du 3ème Cercle, en partant du plus haut degré, les Etres-Esprit
prennent de plus en plus "Forme" au fur et à mesure que leur résidence s'éloigne
du début du Cercle.
Le PERE est PUR ESPRIT et PURE LUMIERE, mais les vibrations de Sa
Pensée commencent à donner une "forme" aux Etres de Sa création.
Les Maîtres, les Avatars, les Guides, ont une forme déjà plus dense, et les
Etres Spirituels Conscients ont une apparence presque réelle.
A QUI ou à quoi ressemblent-ils ?
Nous pourrions dire : "à des êtres humains", à part que leur corps n'a pas
de consistance matérielle et qu'il se dégage d'Eux une Lumière d'une intensité
éclatante. Leur taille est d'environ de deux à trois de nos mètres. Ce n'est donc
pas une forme de corps, mais un corps de Lumière. C'est "L'HOMME
COSMIQUE".
Voilà pourquoi il est dit, dans la Genèse : "Et Dieu créa l'Homme à son
Image*. Mais vous comprenez, maintenant, que ce n'est pas l'homme physique
qui ressemble à cette image, mais l'Esprit qui est dans l'homme.
Reprenons le mouvement du Germe-Esprit.
Détaché du sein maternel, c'est à dire de l'ensemble de la substance
Spirituelle inconsciente, il devient "unité".
Une goutte d'eau prise dans la mer devient "unité", devient goutte d'eau,
tout en conservant les qualités spécifiques de l'eau de mer.
Cette "Unité" est l'Esprit de l'homme.
Cette "Unité" est éjectée hors du 3ème Cercle et commence à
cheminer vers sa propre destinée.

C'est ici que vous allez vous poser, ou me poser la question : "Mais
pourquoi ce Germe d'Esprit ne reçoit-il pas les soins nécessaires à sa croissance
là-haut dans le 3ème Cercle parmi les siens ?
Pourquoi est-il rejeté hors de sa maison ?"
Je vais vite vous répondre.
Le Germe-Esprit fait partie de la Création Spirituelle "INCONSCIENTE".
Or, les Etres Spirituels qui sont juste au degré supérieur sont CONSCIENTS. Le
Germe-Esprit n'est donc pus parmi les siens. Sa constitution est plus lourde, plus
épaisse que celle des Etres Conscients. Pour les rejoindre il doit trouver la
Conscience, II doit affiner sa consistance Spirituelle, l't cette possibilité de

23
parvenir jusqu'au Plan des Etres Spirituels Conscients constitue le DON que le
Père Lui a accordé.
Voilà pourquoi l'homme, depuis toujours, lève ses yeux vers le Ciel, voilà
pourquoi, même inconsciemment, il ressent qu'il est ici, qu'il vit ici, mais qu'il
n'est pas d'ici.
Et voilà encore pourquoi l'homme ne remerciera jamais assez le Père pour
Son Amour, Sa Bienveillance et Sa Miséricorde.
L'enfant de la Terre, dès qu'il a quitté le sein maternel, est soumis à une
éducation de plusieurs années afin de développer Non intellect, son intelligence
et ses facultés physiques et psychiques.
Il en va de même pour l'Enfant-Unité-Esprit. Dès qu'il est éjecté hors du
3ème Cercle commence pour Lui une longue période d'éducation qui ne se
terminera que lorsque son éveil sera total, que lorsque sa consistance
Spirituelle sera parvenue au même degré que celle des Etres Spirituels
Conscients, que lors qu'il sera lui-même ETRE SPIRITUEL CONSCIENT,
s'il Y parvient.
Faisons maintenant le voyage avec l'un de ces Enfant Unité-Esprit.
Accompagné par un Etre Spirituel Conscient, qui sera pour toujours son
Guide et son Gardien, jusqu'aux limites du 4ème Cercle, II est confié aux soins
des Entités Animiques.
Précisons de suite que le Guide, ou le Gardien, restera pour toujours en
contact direct avec l'Enfant-Esprit, jusqu'à sa réalisation totale, par le lien subtil
de la Pensée.
Les Entités Animiques sont des Etres qui ressemblent déjà plus à l'être
humain, mais toujours sans consistance matérielle.
Elles n'ont aucun libre-arbitre, Elles ne connaissent ni le bien, ni le mal.
Elles sont "neutres", obéissant tout simplement aux impulsions des facultés
innées inhérentes à leur espèce.
Du début jusqu'à l'extrême limite du 4ème Cercle on en trouve de
différentes sortes, de moins en moins subtiles, et chacune d'Elias est chargée de
missions spécifiques.
Notre Enfant est donc pris en charge par les Entités du plus haut degré de
ce Cercle, mais avant de Le Leur confier, le Guide Lui a donné Son Nom, le
Nom qu'il gardera désormais pour l'éternité, si toutefois il parvient à remonter
jusqu'au 3ème Cercle ; car vous verrez par la suite que beaucoup d'Enfants-
Esprit se perdent sur le Chemin du retour.
L'Enfant, accueilli et traité avec les meilleurs soins, est immédiatement
habillé d'une fine enveloppe de couleur blanche. Cette enveloppe constitue
1"'AME" de l'Enfant. Elle atténue l'éclat de la Lumière de l'Enfant-Esprit, car les
Entités Animiques des degrés inférieurs ne pourraient nullement supporter son
intensité. Comme l'homme qui aurait à fixer, à l'oeil nu, la lumière du Soleil
pendant plusieurs minutes.

24
Dès cet instant, l'Enfant-Esprit va parcourir tous les degrés du 4ème
Cercle afin de parfaire son éducation et recevoir les connaissances qui
éveilleront en Lui progressivement SA Conscience.
Il connaîtra ainsi tous les secrets des Entités Animiques, Imites les formes,
tous les instincts du règne animal, et son Ame sera pénétrée de tous les instincts,
de toutes les impulsions volontaires et involontaires, de toutes les qualités et de
tous les défauts de ce règne.
Vous comprenez là les raisons pour lesquelles l'être humain possède,
innées en lui, les facultés, mais aussi les instincts, du règne animal.
Vous comprenez également quelle est la différence profonde qui sépare
l'homme de ranimai.
L'homme a en lui l'ESPRIT ET L'AME. L'animal ne possède que l'AME.
C'est également dans ce Cercle que l'Enfant reçoit l'ébauche du genre
masculin et féminin. Mais II les contient tous les deux. Il est homme et femme
ou, pour mieux nous entendre, II est "neutre".
La spécification ne se fera que dans le 5ème Cercle.
Après une longue période d'initiation dans le 4ème Cercle, l'Enfant,
désormais prêt, peut continuer son voyage.
Par les Entités Animiques, il est accompagné aux limites du 4ème Cercle
et confié aux Entités Astrales du 5ème Cercle.
Ce sont des Etres aux formes d'une consistance plus dense, d'une
apparence presque fantomatique.
Tout comme les Entités du 4ème Cercle, Elles n'ont pas
de libre-arbitre.
Comme des automates, elles exécutent leur mission à la perfection selon
leur rang et leur degré.
Sur terre, la poule fait l'oeuf sans savoir pourquoi, et te chat mange la
souris sans se demander pourquoi.
La rose s'ouvre aux rayons du soleil et n'en connaît pas les raisons. C'est
leur nature, et les Entités Astrales en font de même. Tout ce qu'Eues font fait
partie de la Pensée Créatrice, de leur "nature".
L'Enfant, pris en charge par ces Entités, est immédiatement revêtu d'une
enveloppe comportant les mêmes qualités que la substance de leur constitution.
Il s'approche de plus en plus de la forme humaine, des traits humains.
Et c'est à cet instant qu'il prend le genre masculin ou
féminin.
L'habit qu'il reçoit constitue son "CORPS ASTRAL".
Ce corps comporte la gamme complète des sept
couleurs qui cachent et atténuent la puissance de la Lumière de l'Ame que les
Entités Astrales des degrés inférieurs ne pourraient supporter.
Commence alors pour l'Enfant une deuxième période d'initiation.
Il passe par tous les degrés du Monde Astral et son nouveau corps se
charge de toutes tes qualités et de tous les défauts des habitants de ce Monde.

25
Les Entités Astrales de haut rang, proches du 4ème Cercle, ont des couleurs
lumineuses et légères. Celles des dernières limites du Sème Cercle ont des
couleurs pesantes et sombres.
L'Enfant se charge de tout, du bien et du mal, du beau et du laid, du bon et
du mauvais.
Mais ces qualités et ces défauts n'ont, là-haut, aucune importance puisque
tout fait partie de la Création, tout est UN. La différence n'est qu'une
question de degrés, comme entre le chaud et le froid.

C'est ici que se trouve ce que la Genèse appelle "L'EDEN".


A ce point il nous faut ouvrir une parenthèse et oublier pendant un
moment notre Enfant.
Le Germe-Esprit, ou l'Enfant-Esprit, n'aurait jamais dû, par la Pensée
Créatrice, dépasser les limites du Sème Cercle.
Après cette période d'initiation, parvenu à maturité par la connaissance et
la prise de conscience de son Etre, son rôle était de refaire le Chemin du retour
jusqu'aux hauteurs du 3ème cercle pour s'intégrer aux Etres Spirituels
Conscients.
Mais voilà qu'il y eut le péché originel. Péché qui n'a rien à voir avec
l'accouplement d'Adam et Eve, comme veulent bien nous le faire croire certains.
Cet Enfant-Esprit, que l'on nomme Adam, à initiation terminée, la
Conscience Spirituelle parfaitement éveillée, succomba aux insistances des
Entités Elémentales de bas rang qui désiraient créer leur propre règne, et ce
grâce à l'adulation exercée sur les sentiments de vanité d'Eve.
Or, elles ne pouvaient parvenir à leurs fins sans l'autorité d'un Etre plus
puissant que toutes les Entités Astrales Supérieures du 5ème Cercle. Adam,
étant Esprit du 3ème Cercle et déjà conscient de ses facultés, était bien au-dessus
d'Elles. Et il céda aux convoitises des Elémentaux.
Le Corps Astral d'Adam, et celui d'Eve, se chargèrent de couleurs
sombres et lourdes de telle sorte qu'ils ne pouvaient plus remonter vers les
hauteurs du 4ème et surtout pas du 3ème Cercle.
Alors Adam comprit qu'il avait agit contre la Volonté de la Pensée
Créatrice. Il connut ainsi le Bien et le Mal.
Son corps astral assombri et alourdi fut inévitablement attiré vers le bas,
vers le 6ème Cercle, et c'est ainsi qu'il fut le premier Enfant-Esprit à pénétrer
dans les sphères de la matière.
Il ne fut pas le premier homme créé par Dieu. D fut le premier Esprit
grâce à, ou à cause de qui, l'homme commença à exister sur terre.
Et Eve suivit Adam.
Dès lors, tous les Enfants-Esprit durent connaître le même sort puisque la
prise de conscience du bien et du mal, qui n'avait pas lieu d'être auparavant,
s'était éveillée en tous.

26
Vous avez pu noter que jamais Dieu, ni le Père, n'eurent à punir
Adam et Eve.
Ceux-ci n'ont fait que subir la Loi immuable de la pesanteur. Loi que
nous trouverons immanquablement tout au long des pérégrinations de l'Esprit
dans l'homme.
Mais comment ont-ils été précipités dans le 6ème Cercle, le Cercle de la
matière, et où sont-ils allés ?
Suivant les vibrations de la Pensée Créatrice, les Entités Astrales, par
impulsions sur les Elémentales, avaient façonné les mondes matériels dans
toutes les galaxies.
Ne soyez pas étonnés par la différence d'appellation des Entités ci-dessus :
les Elémentales et les Elémentaux : les Elémentales sont les Entités restées
fidèles à leur nature. Elles sont les "ouvrières" de la création matérielle. Les
Elémentaux sont les Entités rebelles, les destructeurs de la nature. Au singulier
c'est "Elémental" suivi de sa qualité.
Chacun de ces mondes contenait la Vie selon sa situation dans l'espace et
ses qualités élémentaires. Le Soleil est habité. Non par des êtres matériels, mais
par les Entités Astrales qui président à la Vie et au fonctionnement de notre
galaxie.
N'avez-vous pas entendu parler des Eloïms ?
Je ne vous en dirai pas plus, car ceci nous éloigne du sujet de notre
enseignement.

Sur Terre, donc, les Entités Astrales avaient déjà organisé le règne minéral
et le règne végétal, puisque les semences de toute notre végétation ont leur
origine dans le monde astral. Et les Elémentals qui peuvent, eux, voyager
librement entre le 5ème et le 6ème Cercle, avaient pourvu les végétations de
tous leurs attributs.
L'espèce animale avait, par la suite, fait son apparition sur la Terre. Non
pas par un miracle quelconque, mais parce que, toujours selon la Loi de la
pesanteur, les éléments animiques des plus bas degrés du 4ème Cercle, les âmes-
groupe du règne animal, avaient été plongées vers le bas pour des raisons de
purification et d'évolution. Et la forme animique, habillée de sa forme astrale,
avait pris une forme matérielle conforme à sa nature.
Le ver de terre ne s'est donc jamais transformé en serpent, ni le papillons
en oiseau. Mais c'est bien vrai que les différentes espèces se transforment,
s'améliorent.
Toutes les formes animales existaient auparavant sur les plans inférieurs
du 4ème Cercle à l'état d'âmes groupe, tout comme les différentes espèces de
végétaux sur le 5ème.
Il est exact, par contre, que l'âme du ver de terre peut se réincarner dans le
corps d'un serpent et celui du papillon dans le corps d'un oiseau, tout comme
l'âme d'un tigre a pu s'incorporer dans les formes d'un chat. Ceci est tout à fait

27
normal, puisque l'âme seule suit son évolution jusqu'à ce qu'elle puisse
remonter, purifiée, dans son Cercle d'origine.
--------------------------------------------
Nous avons vu que l'Enfant-Esprit avait été habillé de son Ame. En
traversant les divers degrés du 4ème Cercle II avait pris connaissance de toutes
les qualités et de tous les défauts des Entités Animiques.
Ensuite, descendu dans les sphères du Sème Cercle, il avait reçu son corps
astral et avait pu s'instruire des qualités bonnes et mauvaises de ce Cercle.
Adam et Eve, ayant cédé à la tentation, chargèrent leur corps astral des
couleurs les plus sombres et les plus lourdes. En même temps, les Entités
Elémentales qui les avaient séduits (prenez pour exemple un "coup d'état"),
furent expulsées par les Entités Astrales de haut rang hors du 5ème Cercle.
Conformément à la Loi de la pesanteur, elles furent attirées vers les 6ème
et 7ème Cercles.
Leur demeure habituelle est le 7ème Cercle, mais elles peuvent transiter
librement dans le 6ème.
Vous pouvez considérer le 7ème Cercle comme le lieu que l'on appelle
"l'enfer", et dénommer les entités qui habitent ce Cercle diables ou démons, mais
non pas ."Esprits malins", car elles ne sont pas "Esprits", mais seulement et
uniquement "Entités Elémentales".
Qu'est-il advenu d'Adam et d'Eve et de tous les Enfants-Esprit qui étaient
avec eux ?
Etant "Esprits", ils ne pouvaient suivre le chemin des Elémentaux. Ils ne
pouvaient s'arrêter que dans une forme matérielle conforme ou voisine aux traits
de leur corps astral.
..."Ils connurent la honte et se couvrirent d'une feuille de vigne", est-il dit
dans la Genèse ou dans la tradition populaire.
Cette "feuille de vigne" représente la matière. Ils se couvrirent donc d'un
corps matériel. Mais comment ?
La forme animale qui se rapprochait le plus de la forme astrale des
Enfants-Esprit était le singe (primate).
Adam, Eve et les autres prirent possession des corps de singes mâles ou
femelles suivant leur sexe astral.
Ils furent ainsi les premiers "hommes-singes".
De telles "possessions" existent encore de nos jours. Nous le verrons par
la suite.
Voici donc l'origine de la race humaine, qui ne vient pas d'un seul homme
et d'une seule femme en un seul endroit de la Terre, mais qui débuta en même
temps sur plusieurs continents, là où vivaient les réceptacles adaptés aux
Enfants-Esprit, les singes.
Si on ne parie que d'Adam et d'Eve c'est tout simplement parce que les
rédacteurs de la Bible n'ont relaté que les origines de leur peuple. Mais des

28
traces d'hommes-singes sont mises à jour périodiquement sur tous les continents
de la Terre.
Ces premiers Enfants-Esprit descendus dans la matière, furent les seuls à
prendre possession d'un corps de singe.
"L'Esprit" fit de ces singes des êtres intelligents.
La propagation de l'espèce se fit par reproduction, de la même façon que
pour le règne animal, en ce qui concerne le corps physique.
Après avoir façonné le prototype de chaque espèce dans l'astral et lui
avoir donné la forme matérielle grâce à l'oeuvre des Elémentals, les Entités
Astrales de haut rang, sur impulsion des Entités animiques, projetaient l'âme de
l'animal, habillée de son corps astral, dans le foetus à peine conçu.
Il en fut de même pour la race humaine après l'incarnation de ces premiers
Enfants-Esprit.
... "Ils eurent des enfants". A chaque conception un "Enfant-Esprit"
habillé de son Ame et de son corps astral était projeté dans le foetus en
formation.
Vous avez pu voir des images des hommes-singes, des hommes des
cavernes, des primitifs, des hommes de l'âge de la pierre, de l'âge de fer, etc.
Vous avez pu suivre, par ces images, l'évolution du corps physique. Les
crânes allongés se sont peu à peu modifiés jusqu'à devenir ce qu'ils sont
aujourd'hui. Et la forme physique de l'homme changera encore. Elle est en
continuelle mutation, jusqu'à ce que la forme du corps physique de l'homme
parvienne à la ressemblance parfaite du prototype astral.
La forme physique de l'homme d'aujourd'hui est déjà bien avancée. Pas
celle de tous, mais du plus grand nombre. Il y en a encore qui ressemblent aux
singes, mais il y a une raison à cela.
Plus les traits du corps physique sont raffinés, parfaits, beaux, mieux
l'Esprit démontre le degré de son évolution. Je ne parie pas de la "beauté" vue
par l'oeil humain, car il y a de belles filles et de beaux garçons qui sont plus près
des animaux que des anges. Je parle des traits raffinés, intérieurs et extérieurs,
qui rendent parfaite la prestance de l'homme.
De plus en plus nombreux sont ceux et celles qui s'approchent de cette
perfection et la preuve en est donnée par le nombre croissant d'hommes et de
femmes qui ressentent une attirance poussée vers la Spiritualité, vers la Vérité,
vers le Chemin du Royaume.
----------------------------------------------------
Nous avons fait un petit détour, mais il était nécessaire à la
compréhension du processus de formation de notre être terrestre.
Reprenons le voyage avec notre Enfant-Esprit.
Parvenu aux limites du Sème Cercle, après avoir reçu son corps astral, il
est prêt à faire sa rentrée dans le monde de la matière.

29
Mais voici que, par l'initiation reçue et les charges inculquées dans les
couleurs de son corps astral, II se trouve pourvu de la faculté de connaissance du
Bien et du Mal.
Ici commence la tragédie du l'homme humain.
L'Esprit enfermé dans l'Ame ne peut plus manifester ses pouvoirs.
L'Ame enfermée dans le corps astral ne peut plus choisir sa voie.
L'Enfant-Esprit devient maintenant, et seulement, enfant-astral.
Il est projeté, le moment venu, dans un foetus choisi par les Elémentals,
sur ordre de l'Esprit-Gardien, afin que commence son long voyage de
purification et de rédemption dans les sphères du 6ème Cercle.
Et le voici enfermé dans ce petit être de matière, ce petit corps physique
qui se développe, se forme et pousse finalement son premier cri en venant dans
ce monde.
C'est sa première incarnation. L'Esprit est en léthargie, l'Ame en demi-
sommeil, le corps astral se charge de tout, il a tous les pouvoirs.
L'enfant vit selon les instincts primaires reçus lors de son passage dans le
4ème Cercle animique et le 5ème Cercle astral et élémental. L'enfant physique
suit les ordres de son corps astral.
C'est pour cette raison que sa première incarnation se fait dans le milieu
rustre des populations primitives, là où l'homme est plus près de l'animal que de
l'humain civilisé.
Ici tout ce qu'il fait est "naturel". Le crime, le meurtre, le vol, le viol et
tant d'autres méfaits sont chose courante. Et il n'a aucune responsabilité. C'est la
loi du plus fort, tout comme le lion tue la gazelle.
Il grandit parmi ces peuplades, mais s'éveillent en lui le sens de la vie, les
réflexes des sensations et, plus tard, des sensibilités vis-à-vis de ses semblables.
Que les gens sensibles et les orgueilleux s'en fassent une raison et ne
soient pas scandalisés par ces propos.
Nous sommes tous passés par là, par ce chemin. Nous avons tous commis
ces crimes et la preuve en est que, même aujourd'hui, la meilleure personne
d'entre nous tue encore, mentalement bien sûr, le voisin qui lui fait une crasse, et
l'enfant tue, toujours mentalement, son père qui lui met une torgnole corrective.
Nous avons donc tous, en nous, le bien et le mal.
Nous sommes tous saints et criminels, mais l'oubli des réincarnations est
venu sauver notre amour-propre, et l'éducation reçue, la peur du gendarme et,
heureusement, l'éveil progressif de l'Ame et de l'Esprit nous empêchent de
poursuivre notre oeuvre destructrice.
Les années écoulées, l'enfànt-homme-vieillard en arrive à non dernier
soupir. Le corps physique rejoint les bras de sa mère nourricière : la terre.
Le corps astral, qui enferme l'Ame et l'Esprit, rejoint les plans invisibles
du 6ème Cercle et ensuite du 5ème, mais il ne peut se détacher du corps
physique qu'après sept jours de la "mort" de celui-ci.
J'attire votre attention sur un fait très important.

30
La médecine officielle prélève, avec ou sans autorisation, des organes aux
corps décédés. Elle pratique également l'autopsie.
Or, le corps astral, qui est encore relié au corps physique par le "cordon
d'argent" souffre énormément au cours de ces opérations. De plus, lors des
prélèvement d'organes, le corps astral en porte les traces lors de la réincarnation
suivante donnant ainsi naissance à des enfants malades ou présentant des
malformations ou des défauts dans les fonctions organiques du corps.
Les chirurgiens devraient comprendre cela et ne procéder à ces ablations
qu'après le 7ème jour du décès constaté.
Des souffrances atroces sont également ressenties par le corps astral lors
de l'incinération. Le plus grand service que l'on puisse rendre au décédé est de
l'inhumer en terre dans une bière en bois léger.
Après le décès, donc, le corps astral traverse le fameux tunnel noir et se
retrouve, conscient, auprès de son corps physique où il assiste à tout ce qui se
fait autour de lui. Il voit ses parents et amis, et éprouve de la peine pour eux,
eux qui le pleurent et qui le croient "mort". Il suit toutes les opérations des
obsèques et après quelques jours le cordon se coupe définitivement du cadavre.
C'est alors qu'il s'élève vers les hauteurs de l'Astral franchissant les degrés
comparativement à la pesanteur de ses couleurs.
Parlant, ici, de la première incarnation, il va de soi que ce corps astral est
très lourd. Il ne s'éloigne pas trop de la Terre, restant ainsi dans les sphères du
6ème Cercle. La lune est un lieu de repos et d'attente pour ces êtres.
Là, les Elémentals le préparent pour sa prochaine réincarnation qui
surviendra à plus ou moins long terme.
Ils lui font prendre conscience des fautes commises durant sa vie terrestre
et lui assignent sa nouvelle destination, •fin qu'il puisse se corriger et alléger le
fardeau de son Karma. Ce mot "Karma", tant utilisé, mais peu compris, ne
signifie rien d'autre que le poids des fautes inscrites sur le corps astral,
constituant la suite de la destinée de chaque être humain.
Cette prise de conscience est inscrite dans l'Ame. L'Esprit est encore en
léthargie.
Le corps astral est chargé de ses nouvelles couleurs et est projeté dans un
nouveau foetus. Sa réincarnation commence. Elle • lieu dans une ambiance un
peu plus élevée, mais toutefois encore assez rustre.
Il apprend, ici, de nouvelles leçons ; il se forge des qualités et se charge de
nouveaux défauts.
Son dernier jour terrestre venu, il refait le même chemin que lors du
premier décès.
Cette fois, n'étant toujours pas entièrement responsable, sauf cas
exceptionnels, de ses actions, il franchit les limites du terne Cercle et est pris en
charge par les Elémentals de plus haut rang.
Notez bien que toutes ces opérations se font sous le contrôle et les
conseils de l'Esprit-Guide qui, par la pensée, suit toujours son protégé.

31
Une nouvelle initiation lui est donnée, ainsi qu'une nouvelle prise de
conscience de tous les faits bien détaillés de sa dernière vie terrestre.
Cette prise de conscience vient, cette fois, s'inscrire dans son Etre Réel,
l'Esprit.
Notre enfant redevient Enfant-Esprit et il se prend en charge Lui-même,
toujours aidé et conseillé par les Entités Astrales sous les directives de son
Gardien.
L'Esprit, sorti de sa léthargie, reprend conscience de ses attributs et des
connaissances reçues lors de son passage initial dans le Cercle Animique et dans
le Cercle Astral. Il fait alors l'analyse de sa situation actuelle et décide de sa
nouvelle réincarnation. il choisit le lieu et la famille de son prochain séjour sur
Terre et les conditions qui Lui seront les plus propices à son avancement.
Il ne se fait aucune faveur. Les souffrances ne le touchent pas, les joies
non plus. 11 est neutre. Seul son avancement compte dans son choix.
Le moment venu, aidé par les Elémentals, il se propulse dans un nouveau
foetus. C'est Lui-même qui façonne son corps en formation jusqu'à la naissance
sur Terre, en tenant compte des couleurs de son Ame et de son corps astral.
Il vous est facile de comprendre, à ce niveau, que les parents terrestres
n'ont aucun lien avec l'Enfant-Esprit. Leur rôle se limite à la conception et à
l'oeuvre nourricière du corps physique. Ceci explique le caractère et la
personnalité particulière et unique de chaque être humain.
Ainsi, aucun enfant n'a le droit de reprocher quoi que ce soit à ses
parents, puisque c'est lui-même, Etre Réel, qui les choisit bien avant sa
naissance pour ses raisons personnelles de rédemption.
Le père terrestre est le père de son corps physique, rien de plus. L'Esprit
est le Père de son Ame et de son corps astral.
"Le Royaume est où-dedans de vous"...
"Priez le Père qui est en vous..."
"Je ne peux rien faire sans le Père qui est en moi"...
"Si vous connaissiez Celui qui vit en vous, vous feriez des choses plus
grandes que les miennes"...
Comprenez-vous, maintenant, ces paroles du Christ ?
Commencez-vous à comprendre QUI vous êtes en vérité ?
Vous ai-je donné assez d'indices pour vous permettre d'entrevoir votre Réalité ?
Je l'espère et je vais continuer.

32
CHAPITRE VI

LES REINCARNATIONS
Nous avons suivi le voyage de notre Enfant-Esprit jusqu'à lia prise de
conscience de la vie cosmique.
Désormais je ne vous parlerai plus de Lui, mais de tous les Enfants-Esprit
présents dans le corps des hommes terrestres, en faisant un grand saut dans le
temps.
Beaucoup de personnes se demandent pourquoi la population de la Terre
est en forte augmentation.
Mis à part le fait que cela représente une opération élémentaire de
mathématiques : 1+1=2, 2+2=4, 4+4=8, etc, la réponse est très simple.
Non seulement des Germes d'Esprit continuent de n'incarner pour la
première fois au milieu des populations les plus démunies, les plus primaires, les
plus grossières, mais de plus, la fréquence des réincarnations s'est
remarquablement accélérée.
En prenant comme point de repère notre mesure du temps, la période
moyenne entre deux réincarnations des hommes d'il y a deux mille ans était de
250 ans, alors que de nos jours elle n'est plus que d'environ 40 ans.
L'Esprit, de plus en plus éveillé, éprouve le désir de se rcdimer toujours
plus vite, car une nouvelle ère est en préparation, une ère pendant laquelle un
jugement terrible mettra fin à l'oeuvre exercée par les Elémentaux du 7ème
Cercle sur les humains, entraînant la perte définitive d'innombrables Esprits qui
n'ont pu éveiller leur Conscience, malgré leurs nombreuses réincarnations, à
cause de la force toujours agissante de leur corps astral sous l'emprise des
Elémentaux.
Si en l'an 1000 la Terre comptait un milliard d'êtres humains, 10% d'entre
eux, à chaque génération, s'éveillaient à la Vie, soit cent millions.
Aujourd'hui nous sommes six milliards, et si 10% s'éveillent à la Vie, cela
représente six cent millions. Mais il en reste cinq milliards et quatre cent
millions qui ne connaissent pas encore le Père qui vit en eux.
Etes-vous encore étonnés de voir que les guerres, les crimes, les
massacres et tant d'autres fléaux continuent de s'étendre sur notre planète ?

33
Mais heureusement, le pourcentage des Esprits qui s'éveillent est
aujourd'hui en nette croissance et au cours du siècle à venir il augmentera
considérablement.
Alors le Bien l'emportera sur le mal et pour "les autres" ce sera la fin.
A ce moment nous aurons "l'âge d'or".

Qui est chargé de répandre la Lumière et la Vérité afin que cet âge vienne
au plus tôt ?
Vous ! Oui, vous qui connaissez ou qui commencez à connaître la réalité
de la vraie Vie. Vous et tous ceux qui vous suivront sur le grand Chemin.
On dit que chaque homme a une mission à accomplir. Voici la vôtre.
On dit aussi qu'il ne faut pas jeter les perles aux cochons.
Mais voyons ! Si vous pensez encore à ces "on dit", vous ne donnerez
jamais votre Lumière à personne. Il y a tellement de cochons sur terre i
Sur dix personnes à qui vous parlerez il y aura, bien sûr, neuf cochons ;
mais il y aura aussi une brebis, et pas galeuse celle-là.
Et même si, grâce à vous, un seul autre Esprit s'éveillerait à la Lumière,
vous auriez accompli votre mission.
Et puis, si vous gardez votre Lumière pour vous, vous n'aurez aucun
mérite, sauf celui de ne vous être sauvé que vous-même.
Il est dit :"Ne mettez pas la lampe sous le boisseau"...

Certains, et même la plupart des êtres humains, ne croient pas à la


réincarnation.
Comment pourraient-ils y croire puisque leurs églises, leurs religions et
leurs aînés n'en ont jamais parlé dans leurs enseignements ?
Pour tous ceux-là, l'homme vient en ce monde avec une âme et il n'a
qu'une seule vie terrestre pour la sauver.
A sa mort il n'a que trois possibilités : descendre aux enfers, séjourner
pendant quelques milliers d'années au purgatoire pour expier ses fautes ou, pour
les plus heureux, retrouver le paradis entouré d'anges et de saints sous le regard
bienveillant de Dieu.
Remarquez que, finalement, certaines églises offrent à leur fidèles la
possibilité de racheter, ou plutôt d'acheter, le lieu de leur séjour outre-tombe.
C'est ainsi que, dans presque chaque église de la "grande religion", vous
pouvez noter la présence d'un petit orifice dans lequel vous êtes invité à
introduire quelque peu de votre argent pour que les âmes du purgatoire montent
plus vite au paradis. Et plus vous mettez d'argent, plus vite votre cher défunt s'en
ira vers les joies célestes.
Tenez. Au cours d'un de mes voyages, j'ai eu le plaisir de visiter un
magnifique sanctuaire, très renommé, tenu par des moines qui, pour quelques
sous, encore, bénissent votre médaille personnelle ; bien entendu, vous venez de

34
l'acheter chez eux. Il se trouve, ce sanctuaire, dans les Bouches du Rhône, aux
limites du Gard et du Vaucluse.
Dans la chapelle, tout près de la statue de St Expédit, celui qui vous fait
gagner beaucoup de sous en un temps record, mais après lui en avoir donnés, se
trouve une énorme statue de St Pierre, montée sur socle, à hauteur d'homme -
pour que les croyants n'aient pas trop à se fatiguer.
Aux pieds de la statue cet écriteau : "Celui, ou celle, qui baise les pieds de
St Pierre reçoit une indulgence de cent ans pour chaque baiser donné".
Evidemment, il y en a qui passent là toute une journée déposant leurs
bisous par dizaines. Ils doivent avoir tellement d'années à passer au purgatoire,
ces pauvres gens, qu'il faut bien qu'ils fassent quelque chose et, c'est sûr, après
tant de baisers, le paradis ne peut qu'être gagné.
Mais juste à côté, un orifice surmonté d'un autre écriteau : "Pour que St
Pierre veuille bien vous exaucer". Compris ? Vos baisers ne valent pas grand-
chose. C'est ce que vous introduisez dans l'orifice qui compte !
Un certain Martin Luther voulut un jour faire comprendre à ses chefs que
la pratique des indulgences représentait une escroquerie notoire. Il était prêtre,
ce brave Martin. Et avoir le courage d'aller contre les dogmes de sa Mère
l'Eglise ! Quel fou ! Il a quand même eu la satisfaction de donner naissance à sa
propre religion : le Luthéranisme.
L'autre s'appelait Savonarole. Quel fou lui aussi !

Vous avez noté que les églises, dans leurs enseignements, vous disent
toujours qu'il vous faut sauver "votre âme". Elles ne parlent jamais de l'Esprit
ou, si elles en parlent, c'est pour indiquer les "esprits malins", les "pauvres
d'esprit" ou "l'Esprit de Dieu". Comme si les démons étaient "Esprits" et Dieu
également ! Pourquoi cela ?
Tout simplement parce que leurs chefs, bien placés pour suivre le Chemin
de la rédemption, sont tout autant bien placés pour succomber à la tentation de la
matière. Vous voyez, en effet, que tout ce qu'ils vous donnent (messes,
bénédictions, indulgences, etc) ne vous est donné qu'en échange de votre argent.
Ils ne dépassent jamais, et ne peuvent dépasser, étant donné leurs
connaissances, que le 4ème Cercle, le Cercle animique.
L'Esprit ne s'est pas encore éveillé en eux, car ils ne Lui en donnent pas
l'occasion et, sauf de rares exceptions, ils ne ressentent en eux que la présence de
l'Ame.
Les rares prêtres ou moines et nonnes qui ont eu la joie de reconnaître la
vraie présence de l'Esprit, ont toujours été persécutés ou forcés de garder le
silence pour ne pas contrevenir à l'enseignement et aux dogmes imposés par ces
chefs animo-matérialistes - voir les cas de : Padre Pio, Don Bosco, Ste Thérèse
et la "dernière témoin" de Fatima, etc) -
Quant aux saints béatifiés par les églises, 90% d'entre eux ne sont pas plus
saints que vous et moi. Hommes ou femmes de bien, ils ont tout simplement

35
quitté cette Terre, élevés jusqu'au 4ème Cercle où ils ont préparé ou préparent
une de leurs dernières incarnations sur notre planète ou ailleurs.
Mais les chefs des églises les ont faits saints, ces chefs qui ont usurpé et
qui usurpent toujours et encore les Pouvoirs de l'Esprit.

J'espère que vous ayez toujours en mémoire ma requête par laquelle je


vous demandais de ne pas me croire. En vous gardant "neutres" vous pouvez
mieux assimiler les sujets traités. En outre, je m'en voudrais de vous savoir
choqués par mes propos.
Si vous êtes convaincus des vérités des églises ou des sectes qui les
entourent, continuez à pratiquer vos croyances. Je ne suis pas là pour vous en
empêcher. Quand, à la fin de cet ouvrage, vous aurez tout compris, alors vous
serez seuls juges et vous aurez la possibilité de vous faire une opinion
personnelle plus claire.

Revenons aux réincarnations.


Dès la 3ème incarnation, l'Esprit est apte à prendre ses responsabilités.
Mais II est au même niveau que le petit enfant humain.
Le nouveau-né, dès qu'il ouvre ses yeux, commence à s'intéresser au
monde qui l'entoure. Puis il commence à comprendre les gestes et les mots ; il
balbutie les premières phrases ; il apprend à se tenir debout, à marcher, et il
grandit ainsi d'une étape à l'autre jusqu'à l'âge adulte.
"Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas"... L'Enfant-Esprit suit le
même chemin. Son voyage au travers des réincarnations passe par une échelle
formée de sept échelons.
L'enfant physique et psychique suit un cycle évolutif de sept ans en sept
ans. De 0 à 7, de 7 à 14, etc. A 49 ans l'homme est mûr, il est au sommet de son
évolution physique, morale et intellectuelle. Là commence sa lente descente vers
la vieillesse et la mort physique.
L'Esprit suit, Lui aussi, ce cycle évolutif sur les sept échelons de l'échelle
rédemptrice. Mais il n'est pas assujetti, Lui, au temps.
Pour Lui le temps n'existe pas, puisqu'il est Etemel.
Il peut donc s'arrêter sur chaque échelon, que nous appellerons aussi
"degrés", autant de fois que ces nécessités d'évolution le Lui imposent.
Parvenu au 7ème degré de l'échelle, libéré de son corps astral et son Ame,
il s'intègre, en tant qu'Esprit Individuel Conscient, aux Etres Spirituels du 3ème
Cercle.
Voilà le seul, l'unique but de l'Esprit qui vit dans l'homme.
Au 1° degré de l'échelle, l'Esprit vit ses deux premières incarnations en
léthargie.
Au 2° degré II commence à s'éveiller et prend conscience de son
existence, de sa Vie, de son but.

36
Au 3ème degré il apprend les leçons de la vie. Il est "neutre", laissant
l'homme diriger sa vie par son libre-arbitre, entièrement soumis à la force du
corps astral, mais il a la possibilité de le combattre, s'il le veut, grâce à sa
volonté.
L'homme suit ses penchants humains selon son éducation et son milieu. Il
est matérialiste et égoïste, religieusement fanatique.
Ce degré représente le 45% de la population terrestre. C'est dire si l'Esprit
a encore du travail à accomplir !
Au 4ème degré l'Esprit commence à donner des signes de sa présence. Ses
impulsions se font plus fortes et plus claires.
L'homme ressent une force mystérieuse inconsciente qui le pousse déjà
vers la certitude de l'existence d'Etres au-dessus de lui. Beaucoup s'intéressent,
dès lors, aux sciences dites occultes ou à l'étude des religions et à la spiritualité.
Mais c'est toujours par son libre-arbitre, par ses croyances reçues, par son
raisonnement intellectuel, par sa conception du bien et du mal qu'il dirige sa
vie.
L'Esprit agit par impulsions inconscientes sur l'Ame qui les transmet, Elle,
à la conscience sous forme "d'intuition".
C'est le degré le plus dangereux.
L'intellect de l'homme est dans la confusion. Il cherche son chemin. Il
croit et il ne croit pas, mais il se pose des questions.
Bien souvent, il se perd dans le dédale des littératures fantaisistes. Alors,
beaucoup tombent sous l'influence de sectes plus ou moins ésotériques ou même
démoniaques ; d'autres pensent trouver leur voie par une vocation religieuse
"légale" ; d"autres encore mènent une vie matérielle "normale", mais cherchent
leur sécurité dans la soumission aux dogmes programmés, et leur salut en
tournant les yeux vers les statues idolâtres de saints qui n'en sont pas et
d'hommes déifiés par les hommes.
Et déjà en son temps le Christ disait : "Malheur à vous ! Vous ressemblez
au chien qui se repose dans la mangeoire des boeufs. Il ne mange pas le foin et
il empêche les boeufs d'en manger*.
Il ajoutait : "La terre passera, mais ces paroles ne passeront pas*. Ce qui
signifie qu'elles sont aujourd'hui adressées à "ses chefs" comme elles l'étaient en
son temps aux docteurs de la Loi.
Au 5ème degré l'Esprit est éveillé. L'homme a fait la connaissance du Père
qui vit en lui. Il vit sa vie terrestre dans l'humilité, la simplicité, la joie et la
certitude de son destin.
Il se sert des biens matériels pour son bonheur et pour le bien-être des
autres, mais il ne s'attache à rien, car il sait qu'il vit ici, mais qu'il n'est pas d'ici.
Quoiqu'il arrive, il garde sa bonne humeur, donnant avec Amour, sans rien
attendre en retour.
Il connaît le Chemin qu'il doit parcourir et la mort n'a plus de pouvoir sur
lui, car il sait que l'Eternel est en lui.

37
Alors s'éveillent en lui des pouvoirs et des facultés exceptionnelles dont il ne fait
aucun étalage, s'en servant uniquement pour aider les autres dans la justice et
suivant leurs mérites, même à leur insu.
Au 6ème degré l'Esprit a pris entièrement le dessus. Il a vaincu le monde.
Tout son Etre, corps physique, corps astral et Ame ne font plus qu' UN.
L'homme est alors "Fils du Père et Fils de l'Homme*.
Ses pouvoirs sont énormes, car l'intellect ne peut plus entraver l'œuvre de
l'Esprit.
Les hommes dont l'Esprit est parvenu a ce degré, ce •ont ceux que
l'on appelle "Les Maîtres". Ils guident, instruisent, conseillent. Ils sont les
responsables des véritables écoles ésotériques et mystiques, et dirigent de façon
occulte la destinée de notre planète.
Ils sont peu nombreux sur Terre, car beaucoup d'entre eux sont appelés à
remplir leur mission sur d'autres planètes et d'autres encore vivent sur des
mondes plus évolués que le nôtre.
Au 7ème degré l'Esprit ne possède plus de corps astral. Il ne Lui reste plus
qu'à purifier définitivement son Ame pour l'abandonner dans l'ensemble
animique du 4ème Cercle et s'élever dans les hauteurs du 3ème pour jouir de la
Vie Etemelle.
Aucun de ces Etres n'est incarné sur Terre, sauf quelques-uns envoyés
périodiquement lors de grands bouleversements, pour aider les Maîtres du 6ème
degré. Ce sont Eux les Saints que nous pouvons invoquer dans nos prières, si
toutefois nous sommes certains de leur présence sur ce 3ème Cercle. Ce sont
Eux qui peuvent intercéder pour nous, car ayant parcouru tout notre chemin, ils
connaissent nos peines et tous nos besoins.
Ce sont Eux qui provoquent, en agissant sur notre Esprit et par Lui sur
notre subconscient, ces faits étranges que l'on appelle "les miracles".

-----------------------------------------------
"Les "dons" dits paranormaux (voyance, médiumnité, pouvoirs de
guérison, etc) ne sont pas l'apanage de quelques privilégiés ou un présent obtenu
par héritage.
Ces "dons" sont l'extériorisation des pouvoirs de l'Esprit.
C'est pour cette raison qu'ils se trouvent présents à l'état latent en chaque
être humain.
Quand l'épaisse couche qui cache l'Esprit à la conscience mentale s'affine,
et quand l'Ame abat le mur de la séparation, l'Esprit communique directement
avec la conscience, lors de certains états transcendants, ou même de façon
continue ; il peut alors exprimer ses facultés spécifiques.
Il n'y a pas de "dons".
Il y a seulement et uniquement la manifestation de la Force et des
Pouvoirs de l'Esprit, que ceci se passe consciemment ou inconsciemment

38
CHAPITRE VII
SUR L'ECHELLE DU SALUT
Nous avons vu que le malheur, pour l'Esprit qui doit s'incarner, commence
lors de son passage sur le Cercle astral au moment où son corps astral reçoit les
charges inhérentes à son état, sous forme de couleurs plus ou moins pesantes et
sombres.
Nous avons également vu que c'est sur le plan astral que commence la
distinction entre le bien et le mal, le bon et le méchant, le beau et le laid.
Tout ce qui existe sur terre existe en pleine puissance dans l'astral, sous
les mêmes formes, mais invisibles à nos yeux puisque la substance de l'astral est
beaucoup plus subtile que la matière qui nous entoure. Ouvrez une bouteille de
gaz. Le gaz s'échappe, mais vous ne le voyez pas. Approchez un aimant d'un
clou. L'aimant attirera le clou. La force existe, mais vous ne la voyez pas.
Le monde matériel n'est donc qu'un reflet du monde astral.
Le corps astral de l'Enfant-Esprit en voie d'incarnation ou de réincarnation
est ainsi chargé de toutes les qualités et de tous les défauts du plan astral. En
venant sur terre II connaît tout. Inconsciemment, bien sûr, puisque tout est
inscrit en Lui comme
sur un bande de cassette auditive.
Les pères de la psychologie, qui avaient bien compris ce fait sans pouvoir
l'expliquer, ont donné un nom à ce phénomène. Ils l'ont appelé :
"SUBCONSCIENT". Ils ont ajouté que ce Subconscient est doté de pouvoirs
immenses et qu'il peut faire le bonheur ou le malheur de l'homme. Et c'est vrai,
car celui ou celle qui parvient à libérer ses brides peut effectivement accomplir
des prouesses inimaginables.
Pourquoi ? Tout simplement pour le fait que ce fameux Subconscient n'est
autre que le "corps astral" de l'homme.
Or sa substance étant plus subtile que la matière, ses vibrations sont plus
rapides et donc ses possibilités plus élevées.
Mais voilà le drame ! Il n'a aucune morale. Tout comme un automate, il
est programmé selon des directives bien précises. En lui le bien et le mal sont
inscrits dans les mêmes proportions.
L'Esprit, Lui, pendant bien longtemps, n'y peut rien. Il est prisonnier du
corps astral, tout comme l'Ame.

39
Le corps astral, ou subconscient, ne voit qu'une chose : la réalisation des
désirs de la matière ou, si vous préférez, la satisfaction des instincts, des sens et
des penchants humains.
Qu'importé si pour le plaisir de rouler en voiture, je dois la voler à un
autre.
Qu'importé si pour un instant de plaisir, je dois violer une
femme.
Qu'importé si pour posséder de l'argent, je dois tuer un homme.
Voici le raisonnement du subconscient.
Et il fait bien d'autres choses encore :
Qu'importé si pour réussir ma vie professionnelle, je dois briser la carrière
de mon voisin.
Qu'importé si pour avoir cet homme, je fais souffrir une autre femme,
mère de famille, et deux ou trois jeunes enfants.
Qu'importé, qu'importé, qu'importé ! Il peut tout faire, il peut tout vous
apporter et il peut tout vous faire faire.
Il est le facteur principal du caractère et de la personnalité, mais il est
surtout le père de l'égoïsme.

Alors, certains spécialistes ont pensé que l'on pouvait l'éduquer.


Ils ont trouvé, pour cela, la suggestion et l'autosuggestion. Ils ont imaginé
que si on lui répétait un millier de fois la même phrase, il finirait bien par en
exécuter son contenu.
Ils ont trouvé, pour cela, l'hypnose et l'auto-hypnose et d'autres méthodes
encore. Ils ont eu raison, car ainsi faisant, on pouvait mettre en valeur les
facultés bienfaisantes, ou positives, déjà inscrites en lui, au détriment des
négatives.
Des milliers de personnes se répétèrent alors : "je maigris, je maigris, je
maigris", et la méthode avait l'air de fonctionner. "Je suis belle, je suis belle, je
suis belle". Cela marchait peut-être un peu moins, car il peut tout faire, ce brave
subconscient, sauf réaliser ce à quoi lui-même ne croit pas.
Vinrent enfin les progressistes. Ils pensèrent à l'enregistrement sur
cassettes, parlées d'abord et subliminales ensuite. Tant bien que mal les résultats
étaient concluants.
On s'est bien vite aperçu que les meilleurs résultats étaient ceux rattachés
aux opérations inhérentes à l'orgueil, à l'amour-propre et à l'égoïsme, en bien ou
en mal.
Quant aux adeptes de l'hypnose, ils ont peut-être obtenu de meilleurs
résultats puisque l'oeuvre se fait d'un corps astral sur un autre corps astral plus
faible ; mais le danger est qu'ils "violent", en quelque sorte, la personnalité
profonde et intime des sujets, laissant des traces indélébiles de soumission.

40
Reste l'auto-hypnose. C'est certainement la meilleure façon d'éduquer le
subconscient, sans danger et avec les meilleurs résultats, car elle amène une
prise de conscience directe de ses propres défauts et qualités.
Je ne suis pas contre toutes ces méthodes, loin de là ! Mais je dis qu'agir
sur le subconscient seul n'apporte qu'un bien-être passager dans la présente vie
sur terre sans entamer en rien l'éveil de l'Esprit, but unique de l'homme.
Ces pratiques ne sont pas, heureusement, les seules mises à la disposition
de l'homme pour maîtriser et corriger les excès du corps astral.
Les êtres humains des 1° et 2ème degrés sont entièrement guidés par le
corps astral ou subconscient. Nous trouvons, ici, les primaires et bon nombre
d'handicapés mentaux.
Ceux du 3ème degré sont encore soumis aux impulsions du subconscient
qu'ils ne savent maîtriser que très rarement. Ce sont les hommes et les femmes
entièrement attachés à la matière. Ce sont les "grossiers", tout en muscles et peu
de cervelle. Colériques, orgueilleux, sans loi ni foi, ils représentent "le danger"
pour toute la société humaine. Ils boudent l'autorité des parents, de la hiérarchie,
des éducateurs. Ils ne croient en rien d'autre qu'en leur force. Peu intelligents, ils
sont prétentieux, rebelles et sans regrets. Adeptes de la guerre, de la violence, du
sarcasme, de la méchanceté, ils prétendent tout obtenir au détriment des autres.
Buveurs, voleurs, violeurs, assassins, bagarreurs, ils forment la plus grande
partie de la population pénitentiaire, mais aussi des armées du monde.
Les peuples constitués pour leur plus grande partie de ces individus, sont
une menace permanente pour la paix de notre monde, par leur ardeur
belliqueuse, par leur fanatisme religieux, par leur manque de pitié et par leur
mépris de la vie d'autrui.
Courageux quand ils se sentent en force, ils deviennent lâches dès qu'un
danger pèse sur eux.
Ils ne craignent que la force supérieure à la leur, le gendarme qui peut les
enfermer derrière les barreaux, la mort et la maladie.
Ce sont des hommes qu'il faut combattre avec la plus grande sévérité, en
tenant compte que les coups de bâton qu'on leur donne ne sont pas dirigés contre
l'Esprit qui vit en eux, mais seulement contre les forces négatives de leur corps
astral.
Quand je dis "combattre", je ne prône pas la guerre, mais la sévérité juste
et proportionnelle à leurs actes dévastateurs.
L'Esprit qui vit en eux se réjouit de tels traitements, car c'est par ces
méthodes que l'homme peut enfin prendre conscience de sa présence et s'élever,
par la suite, vers le 4ème degré de l'Echelle.
En outre, ces hommes, par leur nature obscure, sont facilement la proie
des entités démoniaques qui prennent possession de leur corps astral afin de
propager le mal sur notre planète et en toute la société.
La psychologie moderne a fait un grand mal en prêchant la pitié pour ces
hommes et en les considérant comme des malades. Ils ne sont pas du tout

41
malades. Ils sont tout simplement sous l'influence néfaste de leur corps astral qui
empêche l'Esprit de s'éveiller et de poursuivre son évolution.
Il en est de même pour nos enfants. On ne peut plus les "toucher". Il faut
les raisonner.
Résultat : aujourd'hui ce sont les enseignants qui sont frappés et insultés
par les élèves ; les parents qui sont jugés par les enfants, les prisons qui
fourmillent de jeunes délinquants, les rues qui bourgeonnent de drogués.
Pour ne pas être en reste, nos gouvernants ont même légalisé les excès
sexuels et l'homosexualité. Alors les maladies se multiplient, les familles se
déchirent, les enfants souffrent.
Et ce n'est pas fini, car dans l'astral d'autres maladies, plus terribles
encore, sont déjà en préparation.
Des fléaux qui vont surgir dans ces prochaines décénies, jusqu'à ce que les
êtres du 3ème degré prennent conscience de leurs fautes ou disparaissent
définitivement par leur deuxième mort, celle du corps astral, dans l'ensemble
substantiel de la déchéance du 7ème Cercle.
Certes, parmi ces êtres il en est qui méritent d'être aidés, mais vous
reconnaîtrez facilement les loups féroces qui ne méritent aucune pitié.
C'est très simple. Regardez autour de vous. Tout comme les arbres, vous les
reconnaîtrez par leurs fruits.
Sachez dès maintenant que l'instruction, les diplômes et le développement
intellectuel n'ont rien à voir avec la position de chacun sur les degrés de
l'Echelle.
Enfin, n'oublions pas que l'espace entre un échelon ou un degré et le
suivant est assez large. On pourrait le diviser en plusieurs sous-degrés allant du
plus lourd en bas vers le plus raffiné au fur et à mesure que l'on s'approche de
l'échelon supérieur.
Les êtres du 3ème degré ne sont donc pas tous au même niveau, tout
comme ceux du 4ème et des suivants.
Les humains dont l'Esprit se trouve au début du 4ème degré de l'évolution
sont ceux que nous côtoyons couramment, à qui nous pouvons faire déjà faire
confiance, et qui extériorisent leurs sentiments de pitié, d'amour envers les
autres, de charité, de compassion. Mais tout reste basé sur les sentiments
humains.
Ce sont ceux qui peuvent encore commettre des actes malveillants,
puisque la nature purement humaine est encore forte en eux ; mais ils en
éprouvent, par la suite, des remords. Et le remords signifie "prise de
conscience".
Cette prise de conscience permet, si l'acte mauvais n'est plus commis,
d'alléger les couleurs du corps astral et de s'élever sur les sous-degrés du
4ème échelon jusqu'à parvenir au Sème, et ce, même au cours d'une seule
vie.

42
Ceux qui sont déjà près du 5ème degré, ressentent en eux les poussées
irrésistibles de leur Esprit. Ils ressentent en eux son appel, et, même
inconsciemment, se tournent vers le développement de leurs facultés
intellectuelles positives, se mettent en quête des enseignement ésotériques et
cherchent le Chemin de la Vérité.
Malheureusement, beaucoup de ces êtres restent dans la confusion,
car ils ne trouvent pas la force ou le courage «l'abandonner les
enseignements reçus de leur famille ou de Ir ur religion, ni la force
d'abandonner les plaisirs matériels.
Ils stagnent ainsi pendant plusieurs vies sur les sous-ilegrés du 4ème
échelon.
Ce sont ces êtres qui méritent l'aide et le secours. Ce sont eux à qui il
faut tendre la main et présenter la lumière de la Vérité.

Les cochons vous les connaissez maintenant.


Vous les avez reconnus tels qu'ils sont en suivant ceux du 3éme degré ; et
quelques-uns vous les rencontrerez aussi parmi ceux du début du 4ème ; mais il
vous sera plus facilement possible de savoir, dès cet instant, à qui donner vos
perles sans risque de pertes ou de ricanements.

J'ouvre une brève parenthèse pour vous dire que c'est également parmi les
êtres du 4ème degré que l'on trouve les Inconditionnels du règne animal.
Le sentiment de pitié, de compassion, d'amour humain et d'affection
venant de l'Ame, les pousse à transposer leur intérêt sur certains animaux
domestiques. C'est ainsi que certains arrivent à refuser un morceau de pain à leur
voisin affamé, mais offriront un bifteck bien saignant à leur chien ou à leur chat.
Pire encore, certains appellent ces bêtes leur "fils" ou leur disent : "viens
chez ta maman, viens voir ton papa, etc".
Je suis pour la liberté de chacun, mais sachez que ces actes chargent
l'Ame de l'intéressé et, le moment venu, quand l'Esprit se trouvera déchargé de
son corps astral, mais toujours lié à l'Ame, il lui sera difficile de la purifier et
plusieurs vies Lui seront nécessaires pour remonter la pente.
En effet, il ne faut pas oublier que l'âme de l'animal, tout comme l'Esprit
de l'homme, séjourne sur cette Terre pour des raisons d'évolution.
L'âme de l'animal doit donc passer par ses propres souffrances pour
pouvoir se purifier. Or, rendre la vie trop facile à ces entités animiques, c'est les
empêcher d'utiliser naturellement leurs réflexes, et vous voyez déjà que les chats
ne chassent même plus les souris, alors que leur rôle, parmi tant d'autres, est
bien celui-là.
En outre, et c'est l'effet le plus grave, l'âme de l'animal s'attache
paradoxalement à la personne humaine de telle façon que, lors de sa mort
physique, elle ne ressent aucun désir de remonter vers les hauteurs du plan astral
afin de parfaire sa purification, mais s'accroche de toutes ses forces aux sphères

43
invisibles qui entourent la Terre pour rester près de la personne aimée. Ceci
retarde, d'une façon très pénible, sa libération.
Vous constatez la même chose pour les enfants trop gâtés. Ils se tournent
vers l'indolence et, au moment de prendre leurs responsabilités dans la vie
sociale et active, ils se sentent perdus.
Je ne dis pas de maltraiter les animaux. Il faut même les protéger de notre
mieux, mais que chacun reste à sa place et que chacun poursuive son chemin
selon son espèce, ses attributs et sa nature.
Personne n'a jamais vu une femme accoucher d'un chien ou d'un chat.
Pourquoi alors graver dans les sillons de leur corps astral les mots : "papa et
maman" envers une personne humaine ?
Le chien a sa maman et le chat aussi, mais profitant de leur intelligence
naturelle, ils s'en sont détachés dès que leur développement physique et
psychique le leur a permis.
Certains papas et mamans humains, au contraire, suivent et chouchoutent
leurs enfants jusqu'à 20, 30 et même 40 ans, faisant de ces êtres des mamours
sans caractère et sans personnalité propre.
Mais ils oublient, ces parents, qu'ainsi faisant ils chargent leur Ame de
fautes graves, car il est absolument nécessaire que chaque Esprit puisse avoir la
liberté et l'occasion de suivre son propre chemin, quels que soient les obstacles,
les difficultés à surmonter.
Je ne dis pas non plus qu'il faille laisser les enfants à l'abandon dès l'âge
de vingt ans. En cas de situations graves il est tout à fait normal de manifester sa
présence et sa protection, mais cela ne doit être qu'une exception ; car si chaque
fois qu'un individu se trouve dans la détresse, il sait qu'il peut compter ou
s'appuyer sur papa et maman, il retombera toujours, et son Esprit n'aura aucune
occasion de faire valoir ses prérogatives en vivant les leçons nécessitées pour
son éveil et pour son avancement.
Ceci ne concerne pas seulement l'aide financière, mais tout ce qui a trait
au déroulement courant de la vie.
Nul n'a le droit d'entraver la marche, les choix et la destinée que s'est
voulus l'Esprit vivant en l'être humain.
N'oubliez jamais que pour donner ses fruits, la graine doit d'abord pourrir
dans l'obscurité.
N'oubliez jamais que c'est uniquement par les épreuves que l'Esprit
peut parvenir à l'Eveil ; pour, justement, ne plus avoir à supporter
d'épreuves. Car l'Eveil n'est rien d'autre que la "prise de conscience" de la
présence de l'Esprit en nous.
Ceux qui vivent dans l'aisance, sans soucis, sans peines, n'ont pas le
temps, ni le désir, de penser à l'Esprit, sauf ceux qui, par les peines et les
souffrances passées, ont mérité l'aisance et les présents de la vie.

44
C'est pour ceux qui , à cause de l'aisance, négligent l'Esprit, que le Christ
disait : "// est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à
un homme riche d'entrer dans le Royaume du Père".
Alors, soyez gentils, laissez vos enfants faire leur vie, suivre leur chemin,
prendre leurs propres responsabilités, croître dans leurs peines, en tenant bien
présente en vous la pensée que tout ce qui leur advient est recherché par leur
Esprit qui n'aspire qu'à son Eveil et au retour dans sa Patrie.

Ceux qui sont parvenus aux limites supérieures du 4ème degré, prêts à
franchir les portes du Sème, peuvent se considérer sauvés. Ils ne peuvent plus
faire marche arrière, car en Eux l'Esprit a manifesté sa Lumière.
Hommes parmi les hommes, ils vivent conscients de leur rôle et
recherchent partout les éléments pour poursuivre leur chemin vers la libération
totale.
Ce sont ceux qui s'abreuvent de littérature mystique, ésotérique et
spirituelle, non pas tant pour y trouver la connaissance qui leur vient, elle, de
leur intérieur, mais pour nourrir leur intellect et leur subconscient d'éléments
vitaux.
Parmi ces êtres on rencontre souvent les fervents de sciences occultes ou
supérieures. Ils s'adonnent à toutes sortes de divinations avec plus ou moins de
réussite, car ils ressentent en eux la force et les facultés, mais bien souvent ils
ne savent pas les utiliser.
Remarquez que ce phénomène se trouve également pratiqué par des
personnes faisant partie des sous-degrés inférieurs de ce 4ème échelon.
Nous avons alors les sorciers pratiquant la magie dite noire, toutes sortes de
charlatans et les escrocs de la superstition, de la naïveté et de l'ignorance
humaine.
TOUS ces gens se servent de leur intellect, des pouvoirs de leur
subconscient, de leur force de persuasion, mais n'ont aucune connaissance de la
Réalité de l'Esprit. Leurs fautes sont lourdes
et le "choc en retour" les frappe souvent pendant leur existence en cours.
D'autres "s'amusent" à déranger les âmes des défunts autour de tables plus
ou moins tournantes.
Ils ne savent pas, ces malheureux, qu'ils ne dérangent pas du tout
l'Ame, mais seulement le corps astral, ou corps fantomatique, des décédés
qui, chargés de fautes très lourdes, sont restées dans les sphères invisibles
du 6ème Cercle, près de la Terre.
Ces inconscients augmentent considérablement la population des maisons
psychiatriques.
Je pense vous en avoir assez dit sur ce 4ème degré, pour vous permettre
de faire votre choix quant à vos fréquentations, vos amitiés et vos intérêts.

Je parlerai peu des êtres parvenus au 5ème degré.

45
Vous en rencontrerez souvent sur votre chemin. Vous les voyez venir au
secours des plus malheureux, des plus démunis. Ils n'ont rien de spécial dans
leur comportement et, en société, ils sont même de "bons vivants", sans
exagération, très souvent plus prompts à l'allégresse que bien d'autres convives.
Hors de là, ils aiment la solitude qu'ils recherchent fréquemment, et dans la
méditation ils vivent une vie spirituelle très intense.
Par leurs pratiques ils ont acquis la certitude de la présence de l'Esprit en
eux, ils ont la Foi, cette Foi qui soulève les montagnes, puisque désormais la
vraie connaissance leur a permis de dissiper la boue qui cachait l'Esprit à leurs
yeux.
Ils peuvent franchir plusieurs sous-degrés en une seule vie terrestre et
leurs facultés psychiques et spirituelles deviennent plus grandes et plus
puissantes au fur et à mesure qu'ils progressent sur le chemin de leur degré.
Les pieds sur terre, ils ne se dérobent nullement devant les responsabilités
et les difficultés. Ils affrontent allègrement les combats de la vie et très souvent
acceptent consciemment des épreuves matérielles très dures, des difficultés et
des souffrances que d'autres, plus faibles, ne pourraient supporter ; car c'est par
elles, par ces épreuves, que vient le mérite, et c'est par elles encore que leur
corps astral se décharge des dernières fautes, s'affine et laisse transparaître la
Lumière de l'Ame et la force de
l'Esprit.
Ce que j'ai dit au chapitre VI au sujet des êtres des 6ème et 7ème degrés est
suffisant pour vous donner un aperçu des possibilités qu'offre l'Esprit libéré de
ses chaînes.

A ce stade, vous êtes en mesure d'établir, par une analyse complète et


sincère de vous-même, à quel degré de l'Echelle vous appartenez, à quelle
hauteur vous êtes parvenu sur le Chemin de l'Eveil, de l'avancement et du retour.
Dans votre analyse soyez honnête. Ne vous laissez pas confondre par
l'orgueil de votre intellect. Vous êtes seul, rien que vous.
Alors, définissez clairement votre appartenance, et un désir immense
d'avancer viendra vous apporter l'espoir, la certitude et la Foi.
Je fais encore une mise au point :
Quand je parle d'homme humain, j'entends viser toute l'espèce humaine,
hommes et femmes.
De même, en relatant le processus des réincarnations, je ne fais aucune
distinction entre les deux sexes, puisque l'Esprit décide chacune de ses
réincarnations dans un corps humain de sexe masculin ou féminin suivant ses
nécessités d'évolution.
Le sexe donné aux Enfants-Esprit lors de leur passage dans les sphères du
5ème Cercle n'est pas définitif et invariable.
Au moment des réincarnations successives, l'Esprit fait le choix selon
ses besoins.

46
Ne soyez pas étonnés, après cela, de noter autour de vous la présence de
femmes quelque peu masculines (garçon manqué) et d'hommes apparemment
efféminés.
Cela indique très clairement que lors de leur précédente incarnation les
unes étaient hommes et les autres femmes.
Ceci explique également, et presque totalement, le phénomène de
l'homosexualité.
Ce n'est donc pas en légalisant cette dernière qu'on aide l'Esprit dans sa
mission. S'il a choisi cette voie, c'est pour que l'être humain puisse prendre
conscience et se guérir de certains mauvais penchants antérieurs et de certaines
fautes graves liées aux excès sexuels.
En taxant l'homosexualité masculine et féminine de "maladie" normale, et
en autorisant sa pratique on ne fait qu'aider le corps astral à s'alimenter dans ses
fautes, à maintenir ses charges et à assombrir encore plus ses couleurs.
Si par contre, on laisse peser le sentiment de culpabilité sur ceux ou celles
qui pratiquent ces penchants, ils finiront, un jour, par comprendre qu'ils agissent
contre les lois de la nature. Et s'ils prennent conscience de cela, la faute est
effacée et le défaut guéri pour toujours.

47
CHAPITRE VIII
LA TRAGEDIE HUMAINE
Nombreux sont ceux me disant que mes explications sont incomplètes.
Je le sais. Je n'ai jamais promis de vous offrir un plat bien garni, mais je
me suis promis de vous donner les prémices de tous les fruits de la
connaissance.
Ces prémices stimuleront votre appétit et vous pousseront vers la
recherche des vérités auxquelles vous aspirez.
Vous n'aurez pas besoin, pour les trouver, de parcourir le monde, ni des
centaines de librairies.
Vous n'aurez qu'à rechercher la solitude, vous placer en état de méditation
et écouter la voix qui vibre en vous, la voix que vous allez bientôt apprendre à
connaître.
Mais d'abord terminons-en avec le voyage des Enfants-Esprit.
Prenons l'exemple d'un Enfant-Esprit effectuant son voyage d'une façon
normale.
Il s'incarne pour la première fois - nous avons vu comment.
Il quitte son corps physique et, habillé de son Ame et de son corps astral,
il séjourne sur le plan astral le plus lourd.
Guidé et aidé, il se réincarne.
Après un autre séjour sur Terre, il repart dans l'astral, mais cette fois il va
rejoindre un niveau plus élevé où une deuxième initiation lui est donnée, qui lui
permet de se prendre en charge Lui-même.
Il se réincarne, et là il devient responsable de ses actions.
Nouveau séjour sur Terre, nouveau départ.
Ici se termine l'égalité entre les Enfants-Esprit.
Pour ce qui est de notre exemple, n commence à prendre conscience de
ses premières erreurs, il faute et il se corrige, il tombe et il se relève. il avance
tout lentement sur les sous-degrés de l'Echelle en les franchissant tous, en une
ou plusieurs vies terrestres.
Chaque fois qu'il abandonne son corps physique, il s'élève au niveau astral
correspondant aux poids des couleurs de son corps astral, toujours accueilli par
les Entités de ce niveau et guidé, conseillé, protégé par son Gardien ou Guide
Spirituel.
Pendant ses séjours dans l'astral, il prend conscience de ses défauts, il fait
le bilan, et prépare sa nouvelle réincarnation en conséquence.

48
Finalement, il parvient au 4ème degré de l'Echelle humaine.
Maintenant, la prise de conscience, par son intellect, de ses erreurs, l'aide
à décharger progressivement le poids de son corps astral. Les couleurs
deviennent plus claires et il passe les sous-degrés de cet échelon beaucoup plus
rapidement.
A son décès physique, il s'élève jusqu'au 5ème Cercle, quitte son corps
astral et est aspiré vers le 4ème Cercle, le Cercle de l'Ame.
Ici, il fait le bilan du poids des couleurs de son Ame. Il
reçoit une nouvelle initiation et, toujours aidé et guidé, prépare sa prochaine
incarnation.
Le moment venu, il revient dans le Sème Cercle, s'habille d'un corps astral
plus léger, aux couleurs claires et pures. Il se réincarne alors selon son choix en
un lieu et en un corps qui lui permettront de se placer et d'avancer sur les sous
degrés du 5ème échelon de l'Echelle.
En une ou plusieurs vies terrestres, il franchira tous les sous-degrés de cet
échelon. il se retrouvera ainsi sur les sous-degrés du 6ème échelon.
Ici, son corps astral est entièrement fait de Lumière et il continue la
purification de l'Ame par l'accomplissement de missions conformes à ses
réincarnations sur la Terre ou sur d'autres mondes des différentes galaxies.
Il en arrive ainsi au 7ème et dernier degré. Son lieu habituel de résidence
est le Cercle Animique. n n'a plus de corps astral et son Ame est d'une intensité
lumineuse éclatante. Il n'exerce plus que des missions périodiques de
surveillance, d'aide et de direction et il peut, le cas échéant, prendre des
apparences humaines pour l'accomplissement de ses missions.
Son voyage est terminé. Déjà libéré de son corps astral, il se décharge de
l'Ame et est aspiré vers les hauteurs des sphères du 3ème Cercle, libre,
Conscient et prêt à exécuter les missions d'ordre cosmique parmi les Etres
Spirituels Individualisés Conscients.
Si tous les Enfants-Esprit pouvaient suivre ce Chemin si régulièrement !
Mais hélas ! Voici la tragédie !
"Le Royaume du Père peut se comparer à un semeur gui répand ses
graines sur son champ.
Certaines tombent sur la rocaille et meurent.
D'autres tombent sur le chemin, et les oiseaux les
mangent.
D'autres, enfin, tombent sur la bonne terre et donnent
leurs fruits".
Ainsi parlait le Christ. Voici la traduction.
Certains Enfants-Esprit (qui tombent sur la rocaille) ne dépassent pas le
2ème degré. Après plusieurs séjours sur terre, leur corps astral reste si lourd que
l'Esprit ne peut plus en supporter le poids. Le corps astral se fond dans la
substance astrale, l'Ame dans la substance animique et l'Esprit dans l'Océan
Inconscient Spirituel.

49
D'autres (mangés par les oiseaux) ne dépassent pas le 3ème degré de
l'Echelle.

Le corps astral très lourd, rempli de fautes graves est pris, possédé par les
entités rebelles, et mené en leur lieu de séjour, le 7ème Cercle, en état conscient.
L'Ame se détache et se fond dans la substance animique. L'Esprit est aspiré vers
le 3ème Cercle et se fond dans l'Océan Spirituel.
Ce corps astral conscient vient s'ajouter au nombre des entités
démoniaques. C'est la Géhenne, l'endroit où l'on sourire et où l'on fait souffrir,
l'enfer.
D'autres, enfin, (tombés sur la bonne terre) et c'est le plus grand nombre,
croissent et suivent le Chemin de la rédemption.
Ce sont les Enfants-Esprit qui, après avoir parcouru tout le Chemin,
franchi tous les échelons de l'Echelle, deviennent Adultes Spirituels et, libres et
conscients, retrouvent leur Patrie.
Pour parvenir à cet état, il faut passer par plusieurs vies terrestres, c'est
certain ; mais je voudrais vous rassurer.
Les souffrances font partie du lot terrestre. Lors des séjours dans l'au-delà,
on ne souffre que de "remords". On regrette les fautes commises et c'est pour
cela que les Aides et les Guides donnent chaque fois une initiation afin de bien
préparer la réincarnation suivante.
Evidemment, il reste le "libre-arbitre", commandé par l'intellect plus ou
moins volontaire, qui peut retarder, par la récidive des fautes, l'avancement sur
les sous-degrés.
On peut donc comparer ces séjours au "Purgatoire", mais personne ne
reste des milliers, ni des centaines d'années dans ces lieux, d'autant plus que le
temps n'est qu'une valeur humaine.
Voilà pourquoi les "indulgences" des églises ne sont qu'un objet
fantaisiste décrété par les chefs religieux pour assurer leur vie matérielle.
Mais pour garder la maîtrise sur les peuples, ils devaient bien dire : "Si
vous nous suivez, vous irez au paradis. Si vous nous suivez un peu seulement,
vous irez au purgatoire, et si vous ne nous suivez pas du tout, vous irez aux
enfers. Le tour a si bien été joué que pendant de longs siècles les humains ont
tremblé de peur et s'y sont soumis comme les brebis au chien berger.

Par mes propos, vous serez tentés de penser que je suis un ennemi
implacable des églises et surtout de la romaine. Pas du tout.
Je respecte tout le monde, et au surplus, je compatis, car mis à part les
premiers "pères" des églises qui ont consciemment falsifié, occulté la vérité pour
des raisons de prédominance, de domination et d'intérêts personnels, les suivants
et surtout les actuels, sont des personnes de bonne foi.
Comme tous les membres des différentes professions, ils ne donnent que
ce qu'ils ont reçu.

50
Certains, pourtant, ont bien compris les futilités de plusieurs dogmes et
règlements, mais ils ne peuvent s'en détourner, sous peine d'exclusion, de
persécution et, pire, d'excommunication. Ils sont donc condamnés au silence.

Vous avez, ensuite, les adeptes des innombrables sectes et, parmi celles-
ci, les Témoins d'un certain Dieu bien nommé.
Un homme, américain celui-là, a décidé un jour d'interpréter la Bible et
les Evangiles à sa façon. Il a tellement été convaincu par sa propre performance,
qu'il s'est trouvé des milliers de fidèles de par le monde faisant d'eux, après un
bon lavage de cerveau, des quasi-automates répétant sans cesse devant chaque
porte, et surtout le dimanche, des dogmes et des pseudo-vérités que seuls les
simples d'esprit peuvent avoir l'avantage de boire.
Mais il en a fait aussi, il faut le dire, des êtres bons, sages, simples et
courageux, peut-être un peu pédants.
Seulement, voilà : tout comme le cheval muni d'oeillères, mort de faim sur
le sentier pour ne pas avoir vu l'herbe qui poussait sur les abords, ils perdent
toutes les occasions d'avancement et stagnent pendant longtemps sur les sous-
degrés du 4ème échelon.
Et ce monsieur américain est lui aussi comme le chien couché sur le foin
des boeufs. il ne le mange pas et il empêche les boeufs de se nourrir.
D'autres encore nous disent que l'Esprit était un jour une fleur, une belle
petite fleur de montagne, puis une plante, puis un ver de terre, pour devenir un
éléphant, un chat, et, enfin, un homme. A la fin il devient un dieu, et tout va
bien.
Il y a, enfin, les plus terribles. Ceux qui ont fait de leurs peuples des
fanatiques intransigeants, des bêtes humaines programmées pour la guerre. Et
pas pour une guerre toute simple. Ce serait trop peu. C'est pour la guerre sainte
qu'ils les ont modelés. Oui, car la guerre peut bien être destructrice, terrible,
massacrante, mais si elle est sainte, alors tout change.
Ces héros, en mourant, iront d'autant plus haut, dans le ciel, qu'ils auront
fait de victimes.
Leurs chefs ne sont rien d'autre que des réincarnations d'êtres du plan
astral possédés par les entités rebelles.
Ils feront beaucoup de mal dans les décennies à venir, mais leur fin
approche, car ils seront vaincus et finiront dans le 7ème Cercle, sans possibilité
aucune de revenir dans le 6ème, puisqu'entre-temps bon nombre d'Esprits
présents sur le 6ème Cercle auront libéré leur lumière et personne ne pourra plus
rien contre Eux.
Par la faute de ces chefs dépravés, l'Esprit de leurs sujets ne pourra
dépasser le 3ème degré, tant que ces derniers ne parviendront pas à les éloigner,
par une révolution bien menée, de la direction de leurs pays.
Ceci reste valable également pour tous les pays de la Terre où régnent en
maîtres absolus les tyrans de tous bords. Je pense avoir fait assez de polémique.

51
Si vous yeux sont faits pour voir et vos oreilles pour entendre, vous avez
eu, jusqu'ici assez de matière pour que les premiers symptômes d'une vérité
future fassent leur apparition dans votre conscience analytique.
Il ne s'agit pas seulement, pour vous, de lire. Il vous faut peser phrase
après phrase, analyser, méditer, et regarder autour de vous.
Je vous ai parlé de l'au-delà, de la "vie après la mort", pour que vous
puissiez vous faire une opinion concrète sur ce qu'on appelle "la mort".
Vous savez maintenant que nous sommes déjà tous morts plusieurs
fois.
Et nous sommes toujours là.
Heureusement, direz-vous, l'oubli est venu effacer ces mauvais souvenirs,
mais l'oubli n'a effacé que le souvenir "conscient".
Tout est inscrit en nous, tout est enregistré dans notre corps astral, dans
notre subconscient.
Nous avons tous été les auteurs de crimes, d'infractions, d'infamies et
d'injustices les plus cruelles. L'oubli est également venu cacher ces souvenirs,
mais ils restent toujours inscrits en nous-mêmes.
Ne fronçons pas les sourcils, ne soyons pas étonnés ni scandalisés.
Passons au-dessus de notre fausse pudeur et réfléchissons.
Si cela n'était pas inscrit en nous, comment connaîtrions-nous ces fautes ?
Pour les avoir vues au cinéma, pour en avoir entendu parler ? Non et non.
Elles sont en nous, car chacun de nous est capable, s'il le veut, de commettre
toutes ces atrocités.
Et que celui qui se sent incapable de le faire, même seulement par la
pensée, qu'il jette la première pierre.
La mort peut-elle encore vous faire peur ? Evidemment que oui.
Et pour quelle raison ? Tout simplement parce que vous n'avez plus, en ce
moment, le souvenir conscient de ce qu'il y a, de ce qui se passe dans l'au-delà.
Or, plus on se trouve vers le bas de l'Echelle, plus on craint la mort.
Plus on est matérialiste, plus on est attaché à cette vie et plus on craint la
mort.
Sauf ceux qui se disent courageux. Mais la plupart le disent seulement. La
parole sort et s'en va, alors que la pensée contradictoire reste, cachée dans les
profondeurs du soi, là où personne ne peut venir prouver le contraire. Ces
courageux, sont-ils vraiment courageux ?
Bien souvent, le courage n'est que vantardise et ignorance.
Mais vous, vous qui avez déjà ouvert votre conscience aux secrets du
royaume, craignez-vous encore la mort ?
Vous ne le devriez pas, mais l'Esprit est fort et la chair est faible, et un
sentiment de nostalgie envahit tout votre être chaque fois que vous y pensez.
Tout laisser. Ses biens, ses parents, ses enfants, ses amis. Tout
abandonner pour s’en aller où. Ça fait mal. Ah ! si cette coupe pouvait s'éloigner

52
de nous ! Mais elle ne s'éloignera pas et nous nous en irons tous, nus comme
nous sommes venus.
Voilà pourquoi il ne faut pas s'attacher aux choses du inonde.
Se servir des biens matériels, oui, et du mieux possible. Chercher le
confort, sans avidité, sans égoïsme, oui ; mais passer une vie en dur labeur pour
remplir des bas de laine de gros billets ou pour se procurer du surplus inutile,
cela non.
Dans tous les cas, les bas de laine ne pourront être emportés et seront,
peut-être, et bien souvent, sûrement, la cause d'âpres disputes entre les héritiers.
Quant aux sentiments passionnels, ils prendront fin au seuil du cimetière,
sinon bien avant.
Et ceux qui, pendant des années, se sont nourris de pâtes à bon marché et
de pommes de terre bouillies pour le plaisir d'être "propriétaires", oublient qu'ils
peuvent se trouver, un certain jour, dans l'impossibilité de faire face à leurs
engagements aiguisant ainsi, par leurs malheurs, le sourire des heureux huissiers
de "justice".
Les parents, les époux, les enfants suivent, eux aussi, le Chemin choisi par
leur Esprit.
Votre père aujourd'hui sera peut-être votre fils de demain.
Votre fils d'aujourd'hui peut devenir votre ennemi de demain.
Alors, pourquoi s'y attacher tellement ?
Faites votre chemin dans l'amour, la justice et l'humilité et laissez le
monde servir le monde, les loups assouvir leur faim, les faucons se casser les
ailes contre les rochers de la fatalité.
Ceux qui se servent de l'épée périront par l'épée.
Ceux qui jugent les autres seront aussi jugés par d'autres.

53
CHAPITRE IX

L'HOMME TERRESTRE
Le moment est venu de traiter plus profondément de l'homme humain,
l'homme que nous sommes dans la vie de tous les jours.
La psychologie a fait des études très approfondies sur la constitution
psychique de l'être humain, et la médecine a démonté le mécanisme du corps
physique pièce par pièce.
Les psychologues, après avoir formulé mille hypothèses, se sont trouvé
face à un mur infranchissable, et les médecins, le mécanisme élucidé, n'ont pu
trouver la "force motrice".
C'est que les premiers ne sont pas arrivés au-delà de l'Ame et les seconds
ont à peine dépassé la substance tangible de la matière.
L'Esprit est resté caché aux uns et aux autres.
Faisons tout d'abord le tour des théories énoncées par les institutions
officielles et par certaines écoles d'occultisme.

a) - Les églises occidentales, et les judaïques, nous présentent l'homme


divisé en deux parties : corps physique et Ame.
Elles attribuent au corps toutes les facultés humaines,
psychiques et morales, et le rendent responsable du bonheur ou du malheur de
l'âme. Pour elles le plus grand péché est celui de la chair, d'autant plus qu'elles
l'ont lié au péché originel.
Elles prêchent la mortification du corps afin que l'âme parvienne à la vie
éternelle.
Ceci a donné naissance à l'événement extraordinaire surnaturel,
romanesque et anti-nature de la conception de Jésus par Marie la Vierge.
Que Marie ait été en état de virginité lors de sa première conception, cela
n'a nul besoin d'être contredit.
Des millions de femmes ont suivi le même chemin (plus tellement
aujourd'hui, car la liberté des moeurs veut que la virginité soit presque un
tabou), mais en arriver à remplacer l'acte normal et naturel de l'homme par
l'oeuvre du Saint-Esprit, il fallait une imagination vraiment débordante pour le
faire et pour le faire croire.

54
Remarquez que les pères très saints des Conciles en ont donné bien
d'autres preuves !
Réfléchissez. Quel besoin y avait-il de prôner l'oeuvre du Saint-Esprit
pour une telle naissance ? Jésus a toujours été un homme comme tous les autres.
Il est né, Il a grandi, Il est mort.
Il a dit qu'il était Fils de Dieu ; Jésus-homme ou le Christ-Esprit ?
Ne parlait-Il pas toujours de "Mon Père" ?
Ne disait-Il pas "Sans le Père, qui est en moi, je ne peux rien faire"?
Et qu'il ait été, ou qu'il soit, Fils de Dieu, que pourrait-il y avoir de plus
normal ?
N'êtes-vous pas, vous, Fils de Dieu, tout comme Lui ?
Non pas vous, homme de chair, mais vous "Esprit" dans l'homme de
chair ?
S'il prononçait le mot "Dieu" c'est tout simplement parce que les Hébreux
ne connaissaient, et ne connaissent toujours pas, la différence entre "Dieu" et
"Le Père".
Leur Dieu était tout puissant, terrible, bon, vengeur, miséricordieux et
terrifiant. Leur Dieu, après avoir créé le Ciel et la Terre, ne s'occupait plus que
d'eux.
Il n'était pas le Dieu des autres. Il n'était que "leur" Dieu. Il les chérissait,
eux, et massacrait tous leurs ennemis. Imaginez-vous un père de sept enfants qui
offre des gâteaux à l'un d'entre eux et des coups de bâton aux six autres. Tel était
leur Dieu.
Prenons ici l'occasion d'éclaircir ce mystère nommé Jésus.
Jésus le Christ était, et est, un Maître de Lumière vibrant dans la sphère la
plus subtile du Sème Cercle, la sphère des "Purs Esprits", là où résident les
Anciens, les Esprits Immortels du plus haut rang, là où est CELUI QUI
EST : LE PERE.
Comme tant d'autres Maîtres de Lumière l'ont fait depuis la création des
mondes, il a été chargé, il y a deux mille ans, d'une mission capitale pour
l'avancement et l'éveil de l'humanité. il est venu nous dire QUI nous sommes
en Vérité. Il est venu nous dire que nous sommes ici, mais que nous ne sommes
pas d'ici, car Celui qui vit en nous a, ou peut avoir, la Vie Etemelle. Il est venu
nous indiquer le Chemin à suivre pour retrouver notre Patrie.
Je ne vais pas m'attarder, maintenant, sur le contenu des Ses
enseignements. Nous verrons cela dans la partie pratique de ce ouvrage.
Quant à Son incarnation, il a suivi le chemin normal de tous les Enfants-
Esprit, excepté que lors du passage dans le Cercle Animique il a été "habillé"
d'une Ame pure, et lors de son passage dans le Cercle astral, son corps n'a été
chargé d'aucune faute ni d'aucun poids, évitant ainsi le "péché originel".
Le lieu et le corps dans lequel il devait s'incarner avait été choisi par Lui-
même conformément à la mission qu'il devait accomplir, tout comme l'avaient

55
été ceux de Jean le Baptiste, Maître Instructeur des sphères inférieures du 3ème
Cercle, qui l'avait précédé pour préparer son Chemin.
"Celui qui vient après moi est plus grand que moi. Il était avant moi.
Je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers". Ainsi parlait
Jean, venu préparer la voie du Christ.
Marie ayant conçu de Joseph, son époux, le Christ prit possession de ce
foetus et de là il suivit le processus naturel des humains sous le nom de Jésus.
N'étant nullement entravé par les couleurs sombres et lourdes communes
aux autres humains, Son Esprit était constamment en liaison claire et directe
avec son intellect et sa conscience, faisant de Lui un Etre "UN".
"Le Père et moi, nous sommes "UN".
Nous verrons par la suite QUI est ce "Père".
Au moment de sa mort, il n'a pas dit : "Père, entre tes mains, je remets
mon Ame", mais : "Père, entre tes mains, je remets mon Esprit".
Vous voyez, donc, qu'il n'était nullement nécessaire d'inventer la fable de
la conception surnaturelle.
Etre né comme tout le monde n'enlève rien à la grandeur et à la
magnificence de Ce grand Maître de Lumière appelé Jésus.
Mais, me direz-vous, que devient la Vierge Marie, Elle qui fait tant de
miracles, Elle qui apparaît ici et là de par le monde ?
La Vierge Marie est un "EGREGORE", un Etre formé et entretenu par
la pensée des fidèles et par le culte qui Lui est rendu, et ceci rend l'Egrégore très
puissant, très agissant. C'est une Entité qui existe réellement sur le Plan Astral,
tout comme existent réellement les Egrégores des saints honorés par les églises
et leurs fidèles.
Vous savez déjà que les Etres Spirituels du 3ème Cercle ne sont pas
sexués. Il n'y a donc pas de Vierge Marie "femme", mais les apparitions sont
souvent l'oeuvre d'un Maître ou d'un Instructeur du 3ème Cercle qui se rend
visible sous son aspect lumineux sous la forme masculine ou féminine suivant
les nécessités, afin de livrer un message à l'humanité.
Quant aux miracles, je vous ai déjà dit qu'ils peuvent se produire par
l'intervention d'un Saint du 3ème Cercle sur l'Esprit en l'homme ou de l'Esprit de
l'homme sur son corps astral ou subconscient.
Nous avons encore fait un détour, mais il le fallait et je suis certain que
vous l'avez apprécié.
L'Ame, donc, pour les religions occidentales est la parcelle "Divine" en
l'homme.
Celui qui écrase son corps physique, qui souffre, qui pleure, qui suit les
préceptes, qui devient simple d'esprit, ou plutôt simplet, celui-là sauvera son
Ame, et son Ame aura la vie étemelle.
Vous savez déjà qu'il n'y a aucune parcelle "Divine" en l'homme et que
l'Ame ne peut être éternelle, puisque l'Esprit la quitte avant son retour dans les
sphères du 3ème Cercle.

56
Mais pour nos églises il n'y a qu'une seule vie terrestre, Il faut bien qu'en
quelques années on abatte la besogne et que l'on gagne notre bonheur pour
l'éternité.
C'est vrai qu'il y a une promesse : un jour quelqu'un viendra qui
ressuscitera les vivants et les morts.
Reste à savoir qui sont les vivants et qui seront les morts.
Et on attend toujours, tout comme les Hébreux attendent toujours le
Messie.
S'ils avaient écouté et compris les paroles de Jésus le Christ, au lieu
d'écouter leurs prêtres, ils n'attendraient plus, car ils sauraient que le Messie est
au dedans de chacun d'eux, comme de chacun de nous.
Quant aux vivants, et aux morts, comment voulez-vous que les fidèles des
églises s'en sortent, alors que ces "saints pères" ont même eu l'idée d'annoncer et
de dogmatiser que Jésus est monté au Ciel avec son corps physique ! Comment
peut-il un corps de matière putrescible, trouver sa place au milieu de la
substance subtile éternelle ?
Et un seul corps ne suffisait pas. Alors ils y ont fait suivre celui de la
Vierge Marie.
Je ne voudrais pas paraître anormal, mais je suis presque certain qu'ils
pensent que "Celui" qui viendra ressusciter les vivants et les morts, viendra
redonner la vie à leur corps physique depuis des siècles dévoré par les vers de
terre.
Soyons sérieux. Le corps physique de Jésus a bien été enterré sur notre
planète, et celui de la Vierge Marie également. Ceci n'empêche pas que Jésus
soit le Grand Maître de Lumière, Fils du Père, qu'il est.
Pour que l'Ame gagne sa vie étemelle on a ainsi vu proliférer les couvents
et les monastères. Des milliers d'hommes et de femmes (mais de moins en
moins) se sont retirés du monde, enfermés dans ces austères demeures pour
vivre de privations, de souffrances et de châtiments.
Pour gagner quoi ?
L'autorisation de pouvoir revenir sur Terre .et vivre dans le monde pour
apprendre les leçons de la vie.
Le même sort a été réservé aux autres, les ermites, seuls dans le désert ou
dans les grottes des montagnes.
En effet, quels mérites ont-ils pu avoir, ces gens, pour s'être cachés aux
tentations, pour avoir déguisé leurs sentiments, pour avoir fui l'emprise de la
matière ?
Quel sort est-il réservé à ce soldat qui, par peur du combat, déserte son poste et
se cache dans la forêt ?
C'est vrai aussi que certains (pas beaucoup) ont trouvé le Chemin de la
Vie en suivant cette voie, mais alors ils sont devenus des pestiférés, persécutés
et réduits au silence, puis béatifiés ou même sanctifiés bien longtemps après leur
mort, quand ils ne pouvaient plus porter témoignage de la vraie Vérité.

57
Pour que l'Ame ait sa vie éternelle on a aussi dit au peuple : "Vivez dans
la misère ! Si vous avez de l'argent ou des biens, donnez-les nous.
Nous allons nous en servir pour le bien de tous, pour construire des
églises, pour convertir, civiliser (de force) d'autres peuples, pour instruire
beaucoup de prêtres afin qu'ils vous aident à trouver le paradis.
Mangez des pâtes, nous gardons le poulet. Soyons humbles. Si
quelqu'un vous frappe, laissez-vous frapper. Abstenez-vous du péché de la
chair, mais si vous tombez, venez nous voir au confessionnal. Nous vous
pardonnerons et si vous recommencez nous vous pardonnerons encore, car nous
pouvons tout pour vous. Nous pouvons vous envoyer au paradis ou aux enfers.
Mais surtout obéissez-nous, faites tout ce que nous vous imposons, mais ne
faites pas ce que nous faisons, car certaines choses, beaucoup de choses, nous
pouvons les faire et vous non".
Et pendant des siècles les pauvrets ont subi. Mais les temps changent et le
confessionnal se vide. Les prêtres aussi se raréfient. La contestation surgit de
partout, car les pauvrets ne sont plus tellement naïfs et deviennent plutôt avides
de savoir et
de vérité.
Les fables sont jetées à la fontaine, car l'Esprit frappe à la
porte et beaucoup ont envie d'ouvrir.
Il leur manque encore la clé, mais ils la cherchent avec de plus en plus
d'ardeur, et parions qu'ils ne manqueront pas de la trouver.
Alors ceux qui mangeaient le coq-au-vin n'auront plus que les pâtes.
Ainsi est la vie.

b) - Les psychologues, quelles que soient leurs tendances, sont parvenus à


déchiffrer les symptômes de l'activité sous-jacente de l'homme.
Ils en ont étudié les effets, se bornant à énoncer des hypothèses, plausibles
certes, mais sans lien aucun avec la cause. En fait, ils nous présentent l'homme
reparti en deux portions : le visible et l'invisible.
Dans la partie visible, ils placent le corps avec ses actions et ses réactions,
ses facultés intellectuelles, ses comportements, ses expressions, ses
raisonnements et ses jugements.
Dans l'invisible ils situent les causes de toute la vie humaine.
Ainsi, mise à part la machine matérielle, ils présentent l'activité psychique sous
les subdivisions suivantes : Conscient, Subconscient, Inconscient et, depuis peu,
Surconscient.
Ce "surconscient" leur a donné pas mal de travail, car il les oblige à relier
tout le reste à quelque chose qui se trouve au-dessus, mais qu'ils ne connaissent
pas encore.
Ne croyez pas, pourtant, qu'ils soient tous si ignorants. Bon nombre
d'entre eux ont bien compris qu'il y a vraiment "quelque chose" au dessus, et ils
savent très bien quoi ou qui, mais ils font partie d'une école officielle, ce sont

58
des scientistes, des savants, et ils ne peuvent se permettre d'être l'objet de
railleries. Il en irait de leur réputation et même, quelquefois, de leur droit au
travail.
Alors, ils se taisent.
Quoiqu'il en soit, il faut bien admettre que c'est la psychologie moderne
qui s'approche le plus de la réalité.
Nous allons donc nous en servir comme point de repère ou de
comparaison pour la présentation de la vraie réalité de l'homme.

c) Quant à la médecine officielle, elle ne voit que la machine humaine et,


devant certains problèmes insolubles, elle se cache derrière le mot "nerveux",
passant la main à la psychiatrie.
Pour elle seul le corps mérite attention et les médecins et chirurgiens
s'adonnent de bon coeur à l'art de soigner et d'essayer de guérir les organes
défaillants.
D'où vient le mal, cela leur importe peu.
Vous ressentez des palpitations, on soigne les palpitations et on ne se
demande pas si ce n'est pas, par hasard, un gros souci qui dérègle le système
nerveux qui agit, lui, sur le coeur.

Vous avez un ulcère, on vous soigne l'ulcère, qui n'a peut-être pas une
origine physique, mais morale.
Alors on vous fait avaler des dizaines de produits chimiques qui, après
vous avoir apporté un soulagement certain, vous renvoient chez le médecin pour
le dérèglement qu'ils ont provoqué à un autre organe.
Dans les cas les plus rebelles, et souvent par intérêt professionnel sinon
autre, on vous coupe quelques morceaux. Qu'importé, il en reste toujours assez
pour vivre.
Remarquez que certains jeunes médecins commencent à se poser des
questions. Beaucoup d'entre eux se spécialisent dans les médecines dites
"douces", faisant du physique et du psychique un ensemble indivisible. Ils sont
dans le vrai et cela commence à aller mieux.
Dans tous les cas, tout comme les églises, la médecine officielle, telle
qu'elle est par tradition, perd du pied, et la vraie médecine du futur sera celle de
la totalité de l'être humain.

d) Les Ecoles d'occultisme se sont multipliées comme les maisons au bord


du lac. Qu'elles soient d'orient ou d'occident, ou plutôt d'occident copiées de
l'orient, elles sont allées au fond de la question avec une diligence extrême. C'est
que, de plus, certaines se disent, improprement, "ésotériques".
Leurs chefs ne sont pas n'importe qui. Ce sont des gens qui, par
dédoublement, sont partis prendre leurs renseignements là-haut dans le septième
ciel.

59
Je vous parlerai du dédoublement et vous verrez que pour arriver au
septième ciel il faut être remarquablement doué.
Alors, d'après leurs enseignements sublimes, l'homme n'est plus l'être
simple que nous connaissons, mais un ensemble mystérieux pourvu de qualités
intangibles d'une énorme complexité.
Il est formé, pour eux, d'un corps physique, d'un corps psychique, d'un
corps astral, d'un corps mental, d'un corps animique, d'un corps causal, d'un
corps spirituel et d'un corps divin.
En perdant, l'un après l'autre, tous ces corps par le biais des
réincarnations, il devient Dieu Lui-même. Eh oui, puisqu'ils disent qu'il est
"Divin".
C'est à partir de ces Ecoles que prolifèrent les sectes dont certaines ont fait
l'objet de scandales quasi-monstrueux.
Pourtant, quelques-unes pourraient oeuvrer pour le bien des êtres
humains, si elles n'avaient pas pour but principal la gourmandise des billets de
banque. Mais, que voulez-vous, il faut de tout pour faire un monde.
D'autres, bons penseurs, ont trouvé une nouvelle voie pour permettre à
l'homme de réussir sa vie.
Partant des principes de la régression psychanalytique, ils ont imaginé que
si l'homme pouvait faire un petit voyage dans une ou plusieurs de ses vies
antérieures, il pourrait effacer tous ses défauts et revenir en homme nouveau,
prêt à conquérir richesse, amour, santé et bonheur.
Ils ont donc mis au point des méthodes apparemment très efficaces, et il
est bien vrai que l'on peut vérifier par soi-même la véracité de leurs affirmations
quant à la possibilité d'un retour dans les vies antérieures.
Pour ce qui est de revenir sans défauts, sans fautes et prêts à la gloire, c'est
une autre histoire.
En fait, quand on s'amuse à une telle régression, on en revient plus
maussade qu'auparavant Pourquoi ?
Nous avons dit que chaque réincarnation est faite pour corriger les
défauts et les erreurs commises dans le passé.
Ce que nous avons fait avant peut nous être préjudiciable pour la vie
présente, et c'est pour cela que l'oubli est venu effacer nos souvenirs
conscients.
Prenez l'exemple d'une personne ayant été guillotinée pour un meurtre
crapuleux. Dans quel état reviendra-t-elle de son voyage ?
Comment pourra-t-elle supporter la suite de sa vie ? Elle vivra dans le
remords, se faisant des reproches à longueur de journée.
Si le Père avait voulu que nous gardions les souvenirs de notre passé,
il aurait laissé la nature suivre son cours.
Si l'oubli fait partie de notre vie, il y a bien une raison.

60
C'est exactement comme la circoncision pratiquée par quelques peuples.
Si la nature (ou le Créateur) avait voulu cela, il aurait créé l'homme sans
prépuce. Alors pourquoi nous faire don de tant de fables ?
Faites donc très attention ; ne tombez pas dans ces pièges.
Sur votre chemin, ne retournez pas en arrière, par crainte d'être
transformés, comme cette femme de l'épisode biblique, en statue de sel n'ayant
plus aucune possibilité d'avancer.
Ce n'est pas en cherchant derrière vous que vous avancerez, mais en
regardant le chemin qui vous reste à parcourir.
Ce que vous étiez est déjà passé. C'est ce que vous êtes maintenant qui
vous donne le pouvoir de franchir les degrés.
En outre, j'ai eu le plaisir de m'entretenir avec plusieurs personnes, surtout
des femmes, qui avaient cédé à la tentation de ce voyage. Chose étrange, six sur
dix avaient vécu en Egypte, non pas comme femmes de ménage, mais toutes en
tant qu'épouse du pharaon ou prêtresses du Grand Temple d'Initiés.
La septième était l'épouse d'un empereur romain, la huitième vivait à la
cour de Louis XIV et les deux dernières étaient princesses anglaises.
Quant aux hommes que j'ai rencontrés, deux étaient chefs de Légions
romaines et le troisième n'était rien de plus que Vercingétorix en personne (ou
peut-être Obélix).
Enfin, j'ai eu vent d'au moins trois femmes qui déclarent être la
réincarnation de Jeanne d'Arc.
L'une vit sur la côte varoise. Elle s'appelle Jeanne et prêche à qui veut
bien l'entendre son glorieux passé.
L'autre vit dans le bordelais et la troisième aux alentours d'Orléans (je ne
peux vous dire si elle est pucelle ou pas).
Il y a aussi Mireille, mais plus modeste et lucide, elle n'a jamais dit
s'appeler Jeanne.
On a entendu parler de la multiplication des pains et même des poissons,
mais jamais de celle de Jeanne d'Arc. Voilà qui est fait.
Vous remarquerez que personne n'a vécu une vie antérieure misérable.
Aucun mendiant, aucun paysan, aucun ouvrier et même pas un employé des
P.T.T.
Si vous voulez en avoir une confirmation personnelle, prenez-vous le
plaisir de rendre visite à l'une de ces cartomanciennes ou "médiums" très en
vogue.
Evidemment, toutes vous parleront des réincarnations et de vies
antérieures et, en fixant de façon aiguë les contours de votre tête vous diront :
"Je vois votre aura, je vois où vous avez vécu il y a bien longtemps. Vous étiez
en Egypte, la favorite de Ramsès V. - Vous, Monsieur, vous étiez le chef de
l'escadre victorieuse de Trafalgar".
Quelle déchéance ! Avoir été si haut et être tombés, trois mille ans après,
si bas.

61
Cet exposé vous a permis de vous faire une opinion sur la multiplicité des
théories humaines
Nous allons énoncer, maintenant, non pas une théorie nouvelle, mais une
réalité que vous toucherez du doigt si, comme je l'espère, vous parvenez à ôter la
boue qui cache encore la vérité à vos yeux.
Nous avons spécifié que l'homme terrestre est constitué de : son corps
physique, merveilleuse machine dotée de tous les organes et éléments aptes à
recevoir la Vie ;
son corps astral, invisible à l'oeil humain puisque constitué de substance
subtile éthérée ;
son Ame, enveloppe très subtile composée d'ondes lumineuses de haute
intensité ;
son Esprit, l'Etre qui EST et qui donne la Vie.
Tout dans la nature suit cette description, sauf pour l'Esprit, puisque l'être
humain est le seul à Le contenir.
Les animaux ont le corps physique, le corps astral et l'Ame. C'est Elle qui
leur donne la vie.
Les végétaux ont leur corps physique et le corps astral. C'est celui-ci qui
leur donne la vie.
Si vous prenez une pêche, vous trouvez la chair qui vous nourrit et le
noyau qui contient en puissance, bien qu'invisible, un pêcher tout entier, donc la
vie. Il suffit de le mettre sous terre pour voir pousser un arbre tout neuf.
Je ne parlerai pas du corps physique de l'homme. Vous le connaissez
assez pour savoir que, sans les autres éléments, il n'est qu'un amas de matière
morte, sans possibilité de mouvement, tout comme une voiture sans chauffeur.
Le corps astral est, lui aussi, substance morte, sans la présence des deux
éléments supérieurs.
Quand je parle de substance morte, je veux dire : dans l'impossibilité de
remplir son rôle, puisqu'il n'y a rien de "mort". Tout se transforme.
De même, l'Ame ne pourrait remplir son rôle et serait Lumière dans
l'océan de Lumière, sans la présence de l'Esprit, seul Etre Eternel et Vivant.
Le corps astral est l'élément le plus déterminant de la condition
humaine.
Lié au corps physique, qu'il entoure entièrement, par le plexus solaire, il
gouverne le système nerveux, le psychisme et toutes les fonctions végétatives du
corps. Il est ce que les psychologues ont appelé "Le Subconscient".
Il n'est pourvu d'aucun raisonnement. Il travaille, il joue son rôle sans
morale, sans joies, sans souffrances, sans remords. Comprenez bien : II AGIT
sans morale, sans joies, sans souffrances et sans remords, car par lui-même il est
soumis à toutes ces manifestations.
Il ne connaît ni le bien ni le mal, ou mieux il les connaît, mais il passe
outre.Il possède le pouvoir de faire le bien et le mal. Il est ce qu'on appelle "la
nature".

62
Il est le Maître des instincts, des stimulations qui déterminent les actions
spontanées involontaires dont l'homme n'a généralement pas conscience. Son
champ de pouvoirs est : L'IMAGINATION.
Il commande et contrôle les sécrétions des glandes et ses pouvoirs
engendrent les passions et tous les sentiments qui s'y rattachent (haine, rancune,
envie, colère, méchanceté, sadisme, gourmandise, fantasme, perversité, etc.,
mais aussi désirs, hypocrisie, égoïsme, satisfactions matérielles, courage
orgueilleux) et tant d'autres qualités et vices qui font le caractère extériorisé de
l'homme.
Maître absolu des désirs sexuels, il engendre toutes les perversions liées
au sexe et provoque ce que l'on appelle couramment amour et haine.
L'amour provoqué par le corps astral n'est pas le vrai Amour, mais
simplement la passion d'un sexe pour l'autre. C'est la raison pour laquelle il
se transforme souvent, et bien trop souvent, en haine.
Regardez autour de vous. Tous ces gens, jeunes et moins jeunes, qui
déclarent s'aimer jusqu'à en arriver au mariage. Quelques temps après, ils en
arrivent au divorce. Etait-ce de l'Amour ? Non. Simplement de la passion.
L'Amour, le vrai, est l'apanage de l'Ame et il ne peut se transformer
en haine. Vous pouvez également remarquer autour de vous ceux qui s'aiment
de cet Amour. Ils traversent joies et peines, bonheurs et souffrances, tempêtes et
beaux jours sans altérer en rien les liens qui les unissent.
Quant à l'Amour Universel, l'Amour de toute la création et de toutes les
créatures, il appartient à l'Esprit, car pour Lui tout est UN, comme un ongle,
un cheveu, une jambe ou le coeur forment un seul ensemble : le corps.
Faut-il comprendre, d'après ces propos, que le corps astral ou
subconscient est foncièrement mauvais et méchant ? Bien sûr que non.
Il s'exprime et dirige l'homme suivant les charges inscrites en lui lors
du choix des différentes réincarnations.
Je vous ai dit que lors des premières incarnations et réincarnations il est
lourd, très lourd. L'intellect et la volonté, qui sont des facultés de l'Ame, ne
peuvent le contrôler, ni le contraindre à la soumission.
Alors il s'exprime librement poussant l'homme à des actes irréfléchis et
condamnés par la morale de la société.
Il ne se plie que devant la force ou la menace de punition. Mais ne croyez
pas qu'il agisse ainsi par méchanceté. Pas du tout. Son rôle est la sauvegarde et
l'accomplissement des désirs de son individualité. Il ne connaît personne d'autre
que lui-même. Moi d'abord et pour les autres s'il en reste et, plus spécialement,
tout à moi et rien aux autres.
Il ne faut donc pas croire qu'il ne fasse que le mal. Il fait aussi le bien,
mais seulement pour lui.
L'exemple typique, vous le trouverez dans le jeune enfant, le bébé.
Tout ce qu'il voit, tout ce qu'il touche est à lui. Tout lui appartient, tout lui
est dû, tant qu'il ne comprend pas qu'il n'est pas seul dans son espace de vie.

63
Ce que je vous dis d'un seul subconscient se révèle également dans
l'ensemble d'un peuple. Quand le niveau de développement d'un peuple tout
entier n'est pas parvenu à la hauteur du contrôle du subconscient, ce peuple se
comporte exactement comme l'enfant ci-dessus. Alors éclatent les guerres.
Pas toutes, mais il suffit qu'un homme, pour des raisons que je vous ai
déjà indiquées, soit à ce niveau très lourd et qu'il parvienne à la tête d'un peuple,
entouré d'autres comme lui ; il pourra obliger tout le peuple à le suivre, par la
force, la menace et la tyrannie. Tout le peuple, malgré un niveau d'éveil déjà
assez élevé, se trouvera entraîné dans les mêmes bourrasques jusqu'à ce qu'il soit
éliminé. Les exemples ne manquent pas.
Les parents, les églises, les écoles et les gouvernements s'attaquent tous à
l'éducation du subconscient, souvent sans le savoir, selon leur niveau, leurs
traditions et leurs possibilités.
Les gendarmes, les polices, les éducateurs (je parle des institutions et non
pas des personnes en particulier, car eux aussi ont leurs problèmes), ont été mis
en place pour combattre les infractions aux lois de la vie sociale. En fait, ils
combattent le subconscient qui pousse les hommes à ces infractions.
Et tant qu'un homme, un chef, d'une intelligence un peu plus élevée ne
s'évertuera pas à imposer au sein de l'éducation de base dans les écoles l'étude
profonde de la constitution de l'homme, afin qu'une prise de conscience
collective se fasse quant à la vraie nature ; il y aura toujours l'égoïsme, le
racisme, le crime et la guerre.
Il est vrai que l'éducation se fait. On apprend aux enfants à se battre pour
la survie matérielle.
Notre société de consommation ne parle plus que d'argent puisque les
racketteurs agissent à tous les niveaux, à commencer par les gouvernements.
On pousse l'enfant à développer son intellect et son intelligence. C'est très
bien, mais on les éduque de telle façon que ces facultés deviennent les esclaves,
les atouts-maîtres du subconscient.
Ils apprennent au subconscient exactement ce qu'il voulait apprendre :
l'égoïsme, l'individualisme et la méchanceté envers les autres.
Alors, certains réussissent et d'autres se sentent exclus. De là, drogue, vol,
viol, haine, suicides, maladies et toute une série de scories sans fin.

Puis vient la psychologie moderne qui place tous les hommes, surtout les
enfants, au même niveau, et qui les classe selon l'échelle des symptômes des
dégénérescences psychiques.
Sans tenir compte de la position de chacun sur l'échelle de l'éveil
spirituel ! Et ce n'est pas étonnant puisqu'elle ne parle pas de réincarnations ; ne
connaissant pas l'Esprit elle fait promulguer les formalités de conduite à tenir
par les éducateurs et même par les parents vis-à-vis des enfants en croissance.

64
Face à leurs erreurs, à leurs actes répréhensibles et souvent même
scélérats, elle propose comme seul moyen de réprobation ou de châtiment, la
remontrance et l'explication douce.
Cela marche très bien pour quelques-uns. Cela marche pour ceux dont le
corps astral, déjà assez affiné, laisse percevoir un timide éclat de la Lumière de
l'Ame.
Mais cela ne marche pas, et pas du tout, pour les autres, le plus grand
nombre, qui profitent de cette aubaine pour fomenter la révolte, pour insulter et
bafouer les éducateurs, pour négliger indignement l'autorité des parents en
menaçant les uns et les autres d'un appel à l'intervention policière en cas
d'oreilles tirées ou d'un coup de pied bien mérité à la partie charnue. Notez que,
face à la menace de correction de la part des éducateurs, certains parents
protègent avec acharnement leur chouchou.
Ainsi, non seulement ces lascars restent lascars, mais ne trouvent aucune
possibilité de s’amender, de prendre conscience de leurs fautes et d’améliorer
l’état de leur corps astral.
Je ne suis pas pour la brutalité ni pour la violence, mais je pense que
l'expression autoritaire de force et la sévérité sont nécessaires pour en remettre
quelques-uns sur le bon chemin.
Aimer ne veut pas dire se laisser faire, s'effacer, baisser les bras.
Aimer signifie aider et tout faire pour le bien de l'autre. Et on
applique cette aide par les moyens adaptés à chacun.
Nous sommes tous passés par là. Nous avons tous reçu, au bon moment,
une bonne paire de gifles. Notre seul regret, bien souvent, c'est de ne pas en
avoir reçues deux.
Par l'éducation et l'instruction, un autre élément est venu soutenir l'oeuvre
du subconscient : c'est l'intellect. Il a grandi et s'est perfectionné au fur et à
mesure du développement des peuples. Mais il est placé, en tant que produit des
cellules encéphaliques, entre deux puissances extrêmement actives : le corps
astral et l'Ame.
Bon serviteur, il se soumet à l'un ou à l'autre et, bien souvent, un peu à
l'un et un peu à l'autre.
Si c'est le corps astral qui prend le dessus, nous obtenons un être doté soit
d'un grand pouvoir maléfique, comme les rusés, les malhonnêtes, les truands de
grande envergure, soit pourvu d'un admirable sens de réussite sociale,
professionnelle et matérielle. Ce qui revient, à peu de chose près au même, car
personne ne peut être grand sans la petitesse des autres.
Si c'est l'Ame qui le maîtrise, nous avons alors un être doué, à
l'intelligence vaste, à la compréhension nette, attiré vers le bien-être des autres,
se créant les possibilités les plus avantageuses pour décharger son corps astral
des couleurs lourdes, laissant ainsi libre cours à la Lumière de l'Ame.
Honnête, méthodique, conscient, il connaît son chemin et le parcourt pas-
à-pas dans la certitude, l'espérance et la Foi.

65
Pour finir, nous devons parler d'un dernier élément d'une importance
capitale pour l'application des pouvoirs du corps astral.
Cet élément a été apporté par les erreurs d'appréciation inhérentes aux
enseignements des églises.
Les religions, et surtout les occidentales, ont prêché un mode de vie basé
sur la "crainte de Dieu". Or, crainte, pour l'être humain normal signifie "peur".
Peur de Dieu ? Et pourtant ils disent qu'il est Bon et Miséricordieux, toujours
prêt à pardonner. Plusieurs se demandent, alors, pourquoi en avoir peur, et ils ne
comprennent pas. Ils ne comprennent pas que ces religions, ou plutôt ces
religieux, ont construit leur prédominance, leur autorité, leur royauté sur la
"peur" tout court.
Il leur aurait suffit de dire aux peuples de vivre dans 1'"Amour" de Dieu
pour que chacun se sente aimé, protégé et en paix.
Non contents de cela, ils ont poussé leur fourberie jusqu'à graver dans
l'intellect, la conscience et, finalement, le subconscient, la peur de Satan, du
diable, des démons. Ils les ont présentés comme des "anges" déchus, donc des
êtres au-dessus de l'être humain.
Il en est résulté que ces pauvres gens, obligés de vivre dans la peur de
Dieu et dans la peur du diable, ont inscrit, inconsciemment, la PEUR en tout leur
être profond.
Or, la psychologie atteste que la "peur" est à l'origine d'innombrables
névroses et psychoses, c'est à dire d'abominables souffrances causées par les
sentiments de culpabilité.
Mais le pire vient maintenant. On sait que l'homme attire à soi ce qu'il
désire de toutes ses forces, ce en quoi il a foi, mais aussi tout ce qu'il craint. Si
vous commencez un travail avec la ferme conviction de le réussir, vous le
réussirez. Mais si vous commencez ce même travail avec la crainte de vous
tromper ou de ne pas réussir, vous ne réussirez pas ou, pour le moins, vous
trouverez sur votre chemin de nombreuses entraves et des obstacles
insurmontables.
Ceci pour vous dire que la "crainte" de Dieu n'attire pas Dieu, puisque la
crainte est un sentiment négatif et Dieu est un Tout positif ; mais la "peur"
du diable attire vraiment le diable puisque tous les deux sont négatifs.
Ce diable, qui est-il ? Je vous l'ai déjà dit et expliqué. Il n'est rien d'autre
qu'une entité élémentale astrale déchue. Il n'a rien à voir avec les Anges, qui,
Eux, sont "Esprits". Les démons n'ont pas l'Esprit en eux.
Ils sont donc bien inférieurs aux hommes, puisque l'homme a en lui
l'Esprit.
Ce n'est pas tout. Ds ne peuvent rien contre l'homme, absolument rien,
et pourtant ils sont à l'origine de nombreuses déchéances, de monstruosités
redoutables, de maladies inguérissables, de suicides et des crimes les plus
crapuleux.

66
Comment agissent-ils ?
Attirés par le sentiment de "peur" des humains, ils reçoivent leur
force, leur puissance, par la force mentale émise par l'homme. Ils ont à leur
service des "larves" astrales, des sangsues, si vous préférez, qu'ils fixent au
corps astral des êtres humains. Mais ils ne peuvent les fixer que sur les corps
aux couleurs lourdes et, surtout et toujours, sur le corps astral de ceux qui
ont "peur" d'eux.
Alors l'homme est entouré d'entités négatives : il nage dans la
malchance, il souffre de maladies ne présentant aucune cause spécifique, il
ne contrôle plus son système nerveux et tombe dans les névroses, dans la
dépression, dans l'apathie. Tout est noir autour de lui, et surviennent les
accidents, les maladies physiques, les ruptures sentimentales, etc, etc.
Comment se défaire de ces larves et comment se défendre des démons ?
Les pères des églises ont mis au point une autre fourberie (qui rapporte
encore de l'argent). Ils vous disent de vous adresser à leur exorciste. Celui-ci,
après une suite de gestes magiques et de prières adressées à Dieu par la bouche,
mais pas "en Esprit", et à de nombreux saints qui n'en sont pas, ne parvient
généralement à rien. Alors il vous envoie rendre visite à un psychiatre, en vous
disant que rien de surnaturel vous encombre et que tout est en vous, dans votre
esprit (minuscule).
Vous ne croyez pas ? Essayez, allez voir un exorciste. Vous verrez de vos
propres yeux !
Contre ces larves et surtout contre ces démons vous avez une seule
arme, et cette arme, c'est vous qui la possédez.
C'est la "PRISE DE CONSCIENCE" de votre supériorité vis-à-vis
d'eux.
Vous êtes Esprit. Les démons ne le sont pas. Alors entrez en vous
comme je vais vous l'apprendre très bientôt, et au Nom de l'Esprit, chassez
loin de vous ces larves, ces démons et ces diablotins, comme Jésus l'a fait en les
éjectant dans le corps des porcs.
Vous en avez le pouvoir ! Prenez conscience de ce pouvoir, prenez
conscience de votre vraie nature et ne craignez rien. Les démons peuvent agir
sur votre corps astral, ou subconscient, seulement si vous les craignez et si
vous reconnaissez, par la peur, leur force. Mais ils ne peuvent rien contre
l'Esprit ; et vous ETES Esprit.
M'avez-vous bien compris ?

D'après tout ceci vous avez compris que notre premier travail, afin de
poursuivre notre chemin sur les degrés de l'Echelle, est de maîtriser le
subconscient.
Peut-on y parvenir ?
Certes oui. Nous verrons comment le soumettre à notre volonté.

67
Je vous ai précisé que le corps astral gouverne, entre autres, le système
nerveux. Et vous savez que tous les maux du corps physique ont leur origine
dans le corps astral (je ne parle pas d'une jambe cassée quoi qu'il y soit, là aussi,
pour quelque chose).
Pensez donc à l'intérêt que peut avoir l'homme de vite le décharger de ses
poids. C'est lui le responsable de toutes les psychoses, des névroses, des
dépressions, et de toutes les maladies dites psycho-somatiques.
C'est lui le responsable des dysfonctionnement cellulaires, glandulaires et
organiques.
Mais c'est lui également l'agent protecteur de la bonne santé de notre
corps.
Tout dépend de ce qui est inscrit en lui lors de notre naissance et de ce qui
s'inscrit ou s'efface en lui tout au long de notre vie terrestre.
Nos malheurs, nos peines, nos souffrances et nos misères viennent de lui.
Notre bonheur, notre réussite, notre bien-être et nos joies passent par lui.Il
s'agit tout simplement de l'éduquer et de le nourrir convenablement.

L'Ame est l'enveloppe qui entoure l'Esprit et qui Lui est donnée lors de
son passage dans le 4ème Cercle.
Sa nature est foncièrement bonne. Son rôle est de protéger l'Esprit, de
Lui transmettre les messages et les agissements du corps astral, d'accomplir
sa volonté (de l'Esprit).
Elle ne s'occupe pas du bien-être matériel de l'homme physique, mais agit
sur la conscience de l'homme afin qu'il opère selon les lois cosmiques et
naturelles, afin de vivre dans la joie et le bonheur.
Par sa puissance, elle peut modifier les directives du corps astral afin que
le chemin choisi par l'Esprit lors de sa réincarnation soit poursuivi jusqu'au bout.
Un exemple vous permettra de mieux comprendre : nous avons un voyage
à faire de Marseille à Alger. Le bateau nous appartient, nous en sommes le
maître, et nous devons impérativement rejoindre Alger.
Notre chemin est direct : Marseille-Alger. Il suffit de bloquer le timon,
après en avoir déterminée la direction, et nous voilà sûrs d'arriver à bon port.
Quelque temps après le départ, notre imagination, commandée par le
subconscient, nous pousse à changer de cap pour le plaisir ou pour le désir de
connaître d'autres pays. Notre libre-arbitre entre enjeu.
Nous devons aller à Alger, certes, mais nous pouvons faire une escale en
Corse ou, à notre bon gré, sur les côtes d'Espagne.
Là, pour une raison quelconque, nous décidons de nous arrêter. Nous
oublions Alger. Nous ne voulons plus aller à Alger.
Le pays où nous avons accosté est si accueillant, si beau. Nous décidons
d'y rester.
Un jour passe, deux, trois, dix. Puis une pensée nous vient à l'esprit. Nous
nous rappelons que notre destination initiale était Alger.

68
Nous résistons, nous trouvons mille excuses, nous avons envie de rester.
Mais la pensée nous poursuit sans relâche, notre sommeil est perturbé, notre
humeur s'assombrit, le remords se pointe à la porte de la conscience.
Nous devons aller à Alger.
Finalement la raison l'emporte. Nous remontons sur notre bateau et nous
nous dirigeons vers le port d'Alger.
Voilà, l'Ame a rempli sa mission. Notre destination était Alger et nous y
sommes arrivés, malgré les entraves opposées par le corps astral.
C'est ainsi que l'Ame travaille. Par poussées incessantes sur les centres de
la conscience et du libre-arbitre.
Reliée au corps physique au niveau du coeur, Elle gouverne les sentiments
inspirés par la vertu : Amour, respect, piété, courage, altruisme instinctif,
compassion, tendresse sincère, bonté, honnêteté, etc.
Elle possède les "qualités" instinctives tandis que le corps astral possède les
"défauts" instinctifs.
Son champ d'action est la "PENSEE", alors que le corps astral se sert
de l'IMAGINATION.
La Pensée est créatrice. L'imagination est visionnaire.
Les deux agissent sur la VOLONTE ou LIBRE ARBITRE.
Dans l'homme, le rôle de l'âme est de faire exécuter la volonté de l'Esprit,
dans l'animal, la volonté de l'Ame-Groupe.
En psychologie on l'a dénommée "L'INCONSCIENT" et on lui a attribué
également la dénomination de "SURCONSCIENT" en la faisant "UNE" avec
l'Esprit que les psychologues ne connaissent pas et que certains n'osent pas
reconnaître par crainte de railleries.
Je vous donne, ici, une précision : vous entendez souvent parler d'esprit : -
simple d'esprit, esprit doux, esprits des ténèbres, perdre l'esprit, reprendre ses
esprits, éduquer l'esprit, avoir un pensée à l'esprit, etc.
Tous ces termes s'adressent et désignent "l'INTELLECT". C'est pour cela
que je vous le présente avec l'e minuscule, alors que l'Esprit, le Vrai, je l'indique
toujours par YE majuscule. Ne soyez donc pas dans la confusion.
L'Ame, de par sa constitution et son rôle, est formée d'ondes
lumineuses vibratoires de très haute intensité et sa couleur est d'un blanc
resplendissant. Sa couleur, plus ou moins brillante, détermine son degré
d'avancement et de décharge des poids relatifs aux fautes.
Sa couleur peut parfois se ternir empêchant ainsi l'Esprit de communiquer
sa volonté, ou mieux ne parvenant plus à capter clairement les messages de
l'Esprit.
Dans ce cas, le corps astral se trouve renforcé et a toutes ses aises pour
faire exécuter à l'être humain ses désirs et ses penchants.
De ce fait, incapable d'extérioriser ses vertus, Elle se charge d'impuretés
qu'Elle aura à effacer par plusieurs séjours sur les plans de la matière par la
réincarnation.

69
L'Ame n'est jamais "noire" comme certains veulent nous le faire croire.
Dans les cas extrêmes, lors de la perdition d'un être humain, ou plutôt de
son corps astral, Elle remonte avec l'Esprit dans les sphères du 4ème Cercle où
Elle va se dissoudre dans la substance inconsciente animique, tandis que l'Esprit
remonte se dissoudre dans la substance inconsciente spirituelle du 3ème Cercle.
Seul le corps astral peut résider dans les 6ème et 7ème Cercles en tant
qu'entité astrale maléfique consciente, faisant ainsi partie de la troupe des
démons. C'est donc improprement qu'ils sont appelés "les mauvais esprits". Ils
ne sont qu'entités astrales. Mais quand l'Ame et l'Esprit abandonnent leur corps
astral suite à leur avancement sur l'Echelle de l'Eveil, ce corps astral ne reste pas
conscient, mais se dissout dans la substance inconsciente astrale.

C'est pour cette raison que les êtres humains parvenus aux sous-
degrés les plus hauts du 4ème échelon ou, encore mieux, au Sème échelon
n'ont plus rien à craindre de ces entités. Ce sont elles et tous les démons qui
craignent, par contre, la présence de ces êtres humains.

Nous avons déjà assez parlé de l'Esprit de l'homme, mais nous allons
procéder à un bref rappel afin que sa manière d'agir soit bien claire.
Vous vous rappelez que lors de sa première incarnation et de ses
réincarnations suivantes, l'Esprit poursuit un apprentissage et n'a presqu'aucun
pouvoir, sa force étant amoindrie par l'enveloppe animique qui ne peut s'ouvrir à
cause de la force prépondérante du corps astral. Mais au fur et à mesure des
victoires de l'Ame sur le corps astral, ce dernier perd de sa puissance en se
déchargeant de ses poids et en prenant des couleurs plus claires.
Alors l'Ame peut s'épanouir et oeuvrer sur l'intellect lui permettant la prise de
conscience de Sa présence et le poussant à suivre le chemin de la droiture.
Sa lumière rayonne dans la personnalité et le caractère de l'individu qui
ressent sa présence, même inconsciemment, et se détache peu à peu des intérêts
matériels sans, toutefois, négliger de s'en servir.
A ce moment les vibrations de l'enveloppe animique sont si élevées que le
voile se lève et l'Esprit qui, grâce à l'oeuvre de l'Ame, s'est éveillé et a capté
toutes ses connaissances et ses prises de conscience, peut finalement prendre
possession de son Royaume.
Alors l'être humain devient "UN", car l'Esprit peut extérioriser ses
facultés, ses attributs et ses pouvoirs.

Le moment est venu de donner à l'Esprit son véritable titre et de Lui


rendre toutes ses prérogatives.
Suivez-moi bien, car c'est ici que peuvent s'élever les contestations du
plus grand nombre.

70
Je vous ai dit que lors de la préparation d'une réincarnation, l'Esprit
procédait au choix du lieu et des parents susceptibles de Lui convenir au mieux
de ses intérêts.
Il façonne l'enveloppe animique selon ses nécessités et il fait de même
pour le corps astral, préparant ainsi Lui-même sa propre destinée ou, plus
précisément, la destinée de l'être humain par lequel il s'apprête à transiter sur
terre pour sa nouvelle réincarnation.
Or, celui qui peint un tableau n'est-il pas le "père" de ce tableau ?
Celui qui crée ou qui façonne de ses mains un vase en argile, n'est-il pas le
"père" de ce vase ?
Et celui qui, dans une entreprise, invente une nouvelle formule ou pond un
nouveau projet, n'est-il pas le "père" de ce projet ?
Celui, enfin, qui donne le germe d'un nouvel être humain, n'est-il pas le
"père" de cet être humain ?
Celui qui façonne l'Ame, le corps astral et qui donne le souffle vital à
l'être humain, comment allez-vous l'appeler ?
N'allez-vous pas l'appeler : "PERE" ?
Certes, ceux qui sont encore sur les trois premiers degrés de l'Echelle ne
peuvent pas l'appeler Père, car ils ne soupçonnent même pas son existence. Ils
ne connaissent que leur père charnel.
Mais vous, vous qui êtes déjà au-dessus, vous à qui l'Ame a déjà fait don
de sa Lumière éclatante, ne sentez-vous pas le désir, la joie d'avoir en vous
"votre Père" ?
Et je vous assure qu'il est votre Père.
Ecoutez-moi.

En 1945, en Haute Egypte, un paysan labourant son champ mit à jour des
amphores contenant des manuscrits en langue copte.
Parmi ces manuscrits un Evangile : Celui de Thomas.
L'affaire fit du bruit, surtout que cet Evangile ne disait rien de la vie de
Jésus, mais relatait seulement ses paroles, ses vraies paroles.
Evidemment, l'église de Rome le rejeta sans ménagement. Voyons, oser
toucher à ses dogmes, à ses croyances, à sa tradition !
Heureusement d'ailleurs, car pour une fois elle n'a pas eu la mauvaise idée
de cacher les vérités au monde. Elle l'a regretté depuis, certainement, car
l'Evangile de Thomas a été déchiffré et traduit.
Vous pouvez vous le procurer dans toutes les librairies et surtout dans les
ésotériques.
L'église a ainsi perdu l'occasion de changer et d'adapter les paroles de
Jésus à sa convenance et au service de ses intérêts.
En cet Evangile, Jésus ne parie pas de l'Ame, mais de l'Esprit
Nous en reparlerons, mais voici ce qu'il dit au sujet du Père:

71
" Quand vous aurez connu Celui qui est vivant en vous et gui n'a pas été
engendré de la femelle, couchez-vous à terre et adorez-Le. Celui-là est votre
Père !"
Jésus, en prononçant ces paroles parlait à des hommes, ses disciples.
De Qui parlait-il ? De l'Esprit, car l'Esprit n'a pas été engendré de la
femme.
Si vous apprenez à lire d'une façon intelligente les Evangiles Canoniques,
les quatre bien connus, vous vous apercevrez que tantôt c'est Jésus-homme qui
parle de "Son Père qui est en lui : "Sans mon Père gui est en moi, je ne peux rien
faire", et tantôt c'est Jésus Le Christ qui dit : "Mon Père, notre Père qui est aux
deux".
Est-ce que vous comprenez ce que je veux vous dire ?
Nous avons, chacun de nous, "notre" Père qui vit en nous : c'est notre
Esprit
Et nous avons, nous Esprit, notre Père qui est aux Cieux, le Père de
tous les Esprits, le Père Unique, Maître du 3ème Cercle, qui par la
puissance de ses Vibrations a donné vie à tous les mondes, du 3ème Cercle
au 7ème.
Rencontrez-vous des difficultés à comprendre cela ?
C'est pourtant simple, mais vous allez me dire qu'il y a quand même un
peu trop de pères.
Pas du tout.
Vous, homme de matière, vous avez votre père charnel. Il n'a rien fait
d'autre, lui.Il ne vous a pas donné la Vie. Il a semé le germe matériel et il vous a
donné la mort, puisque votre corps mourra un jour comme tous les corps de
matière.
Vous, homme astral et animique, vous avez votre Père. C'est l'Esprit qui
vous a façonnés, qui EST VIE et qui vous a donné la Vie.
Vous, Esprit en l'homme, vous avez votre Père. C'est le Père Unique,
Etemel, Pur Esprit.
Vous, homme physique, vous mourrez.
Vous, homme astral, vous mourrez.
Vous, homme animique, vous mourrez.
Vous, Esprit en l'homme, vous vivrez éternellement, puisque la Vie ne
peut mourir.
Je regrette, encore une fois, d'avoir à employer le mot "mort", car en fait,
et vous le savez, la mort n'existe pas.Il n'y a que transformation.
La goutte d'eau s'évapore, le bout de bois devient cendre, le corps humain
devient en partie poussière et le reste ver de terre. Mais il faut bien employer des
mots, et ce sont les seuls compréhensibles.
Que les "mères" ne s'offusquent point. Elles sont bien les mères du corps
physique de leurs enfants, mais pas de l'Esprit. Et l'Esprit qui vit en elles est,
pour elles aussi, leur "Père". Il n'y a pas de "Mère" dans les hauteurs du 3ème

72
Cercle, puisque là, le sexe n'existe pas. On pourrait également prononcer "Père-
Mère", ce serait même plus parfait, mais comme on dit "l'homme humain" pour
indiquer toute l'espèce humaine (hommes et femmes), de même on dit "Père"
pour signifier l'origine du TOUT.
Ne croyez surtout pas que l'Esprit s'occupe de la vie matérielle de
l'homme. Il a chargé l'Ame et le corps astral de guider l'homme sur le chemin de
la destinée qu'il a Lui-même choisie.
Il veille à ce que l'homme arrive au port de destination, par l'intermédiaire
de l'Ame, mais il ne s'occupe nullement des détails du voyage, sauf à partir du
moment où l'homme a fait de son corps astral et de l'Ame UN avec Lui.
En attendant il reste neutre, juge impartialement les actions de l'homme,
car ce sont ces actions qui Lui permettent d'avancer régulièrement vers les
hauteurs.
Il n'est pas pressé. Une vie humaine est un jour cosmique.
Il ne punit jamais l'homme rebelle. Il le laisse agir selon son libre-arbitre.
C'est le corps astral qui punit l'homme. L'homme, donc se punit tout
seul.
Arrêtons d'accuser Dieu pour tous nos malheurs. Dieu n'a rien à voir
avec nous, hommes de chair. Le Père non plus et notre Esprit bien moins.
J'ai parlé de destinée. Ceci signifie-t-il que la destinée de chacun est déjà
inscrite en lui dès sa naissance ?
Je vous dis : OUI. Elle est inscrite en son Ame et en son corps astral dans
ses moindres détails. Mais l'homme, par son libre-arbitre, peut s'en éloigner et la
modifier en bien ou en mal, et les entités astrales maléfiques sont là pour l'y
aider.
Alors l'homme traverse des périodes de souffrances, de peines et de
malheurs jusqu'à ce que l'Ame parvienne à remettre cet être sur sa ligne de
destinée.
"Bien, me direz-vous, il ne me reste plus qu'à me coucher et attendre que
ça se passe, puisque tout est inscrit" -
Essayez pour voir ! Votre repos volontaire n'est peut-être pas inscrit.
Alors le subconscient se chargera de vous attribuer quelques petites
maladies supplémentaires, et vous bougerez.
L'Esprit, Lui, ne reste pas indéfiniment neutre, comme nous l'avons déjà
noté. Il reste neutre tant que l'homme n'a pas pris conscience de sa présence.
Tant qu'il ne l'a pas reconnu.
A ce moment ilest avec lui. Il prend la direction de sa vie et dès cet instant
sa vie change, sa destinée s'améliore et son avancement se fait de plus en plus
rapide. Ceci se passe quand l'homme se trouve sur les sous-degrés les plus hauts
du 4ème échelon de l'Echelle humaine.

73
CHAPITRE X
LA GRANDE GUERRE
Nous avons tous lu, dans la Bible, l'épisode relatant le drame de Caïn et
Abel.
Caïn, rustre et violent, cultivait la terre tandis qu'Abel, plus doux et
vertueux, paissait ses brebis.
La jalousie fit qu'un jour Caïn tua Abel, puis il partit se cacher à la vue de
Dieu. Mais Dieu lui demanda : "Où est Abel ?"
"Je ne sais pas, répondit Caïn. Je ne suis pas son gardien".
Et Dieu lui dit : "A cause de ton crime tu erreras par le monde jusqu'au
dernier de tes jours". Alors Caïn cria : "Tous viendront me tuer". Et Dieu
précisa : "'Personne ne te tuera. Tu iras vers l'Orient, là où le jour se lève et
découvre les choses cachées de la nuit".
Si vous savez lire vous avez déjà compris la signification de ce passage
biblique.
Remplacez Caïn par "corps astral" et Abel par "Ame" et la réalité du
drame apparaîtra claire devant vous. •
Voici une contradiction de la Bible et une preuve de plus sur ce que je
vous ai dit quant à l'origine de l'humanité.
La Bible dit qu'Adam et Eve eurent deux enfants : Caïn et Abel.
Caïn tua Abel, mais il dit : "Tous viendront me tuer".
Qui sont-ils ces "tous" ? Il y avait donc d'autres êtres humains autour de
lui. Sommes-nous d'accord ?
Revenons à la vie de tous les jours de l'être humain.
On dit, et c'est vrai, que notre vie est faite de hauts et de bas. Le matin
nous rions, le soir nous pleurons.
Aujourd'hui, nous sommes heureux, demain malheureux.
La chance nous sourit un jour, la malchance nous poursuit l'autre.
D'où viennent toutes ces contrariétés, toutes ces contradictions, toutes ces
joies, tous ces malheurs, toutes ces adversités, tous ces bonheurs ?
Le hasard ? Non, il n'existe pas.
Les facteurs inéluctables de la vie de chacun de nous sont EN NOUS, rien
qu'en nous.
Tant pis pour vous, hommes et femmes, qui avez par habitude d'accuser
Dieu, Satan, votre Président, vos parents, vos enfants, vos voisins et toute la
société, de vos déboires, de vos regrets et de vos déceptions.

74
Personne ne vous fait de mal, personne n'est cause de vos ennuis,
personne ne vous pousse au désespoir.
Tout est en vous, tout vient de vous.
Si le voleur vous rend visite, c'est vous qui l'avez attiré, soit par votre
peur des voleurs, soit que vous êtes ou que vous avez été vous-même voleur.
Nous l'avons déjà dit : le jardinier qui sème des carottes ne récolte pas du
blé, mais des carottes.
Vous attirez à vous tout ce que vous craignez, mais également tout ce que
vous désirez profondément.
Tout est en vous, et la vie que vous vivez n'est que le reflet de vos
pensées profondes.
Le monde est tel que vous le voyez de vos propres yeux.
Les jours de pluie vous êtes triste et angoissé, tandis que votre soeur est
pétillante et joyeuse. Pourtant la pluie est la même pour les deux.
Pour un même fait l'un rit et l'autre pleure.
Le caractère, me direz-vous. D'accord, mais qui fait que le caractère soit
tel qu'il est pour chacun de nous ?
L'être humain sait qu'il est être humain grâce à sa conscience.
Sa conscience est le produit d'un assemblage de cellules encéphaliques
tout comme l'intellect, l'intelligence, l'imagination, la pensée, etc.
Mais ces assemblages ne pourraient rien donner s'il n'y avait pas une
cause vitale leur permettant de fonctionner.
Le moteur de votre voiture peut être aussi puissant que vous voulez, mais
il ne bougerait pas s'il n'y avait pas le démarreur.
La dé de contact de l'imagination est entre les mains du corps astral
Tout irait bien si chacun faisait son travail correctement suivant les
directives originelles de l'Esprit.
L'Ame, qui est en liaison directe avec l'Esprit, tient sa place.
Elle veut, coûte que coûte, se maintenir pure et surtout exécuter les
volontés de l'Esprit.
Elle ne peut faire autrement puisque sa nature la pousse à agir ainsi.
La rose, le printemps venu, ne peut aire autrement que de s'ouvrir aux
rayons du soleil. C'est sa nature. Elle est faite pour cela.
L'Ame est comme la rose.Le corps astral, lui, ne l'entend
pas de cette oreille.
Habitué, depuis sa première descente dans la matière, à goûter à tous les
plaisirs du monde et ayant eu tout son temps pour devenir gouverneur incontesté
du psychisme humain, il se rebelle à toute injonction de l'Ame, défendant par
tous les moyens ses acquis, ses prérogatives et la matérialisation de ses souhaits.
Alors éclate la grande guerre
C'est la guerre intérieure de tout homme. C'est la guerre qui décide de la
Vie Eternelle Consciente de l'Esprit ou de son retour dans la substance
inconsciente du Cercle Spirituel.

75
Mais pour en arriver là, que de batailles gagnées et perdues par l'une et par
l'autre !
L'être humain est ballotté de tous côtés, comme par les vagues de la mer,
par la fortune et l'infortune, par la santé et la maladie, par l'amour et la haine, par
l'espoir et le désespoir, par la joie et la tristesse, par l'altruisme et la cupidité, par
la bonté et la méchanceté, par le don de soi et l'envie rancunière, par le courage
et la couardise, par la réussite et la ruine et, bien souvent aussi, par la vie et la
mort.
Bien entendu tout ceci se passe malgré lui, malgré sa volonté, malgré sa
conscience. Tout se passe dans l'obscurité de ses profondeurs.
Tout se passe en un lieu et entre deux ennemis qu'il ne connaît pas ou pas
encore.
Alors il se dit : "Mais pourquoi je suis bon et je ne reçois que le mal ? Pourquoi
je travaille et ne réussis pas ? Pourquoi je souris et l'on me répond par une
grimace ? Pourquoi mon voisin à tout et moi je n'ai rien ? Pourquoi ceci,
pourquoi cela ?
Il voit les effets, mais ne comprend pas les causes.
Par cet état d'incompréhension, s'installent en lui les névroses, les
psychoses, les complexes, les maladies, les angoisses, les dépressions, les désirs
de suicide, et aussi la timidité et les complexes d'infériorité.
Il y en a qui trouvent des parades. Pourquoi chercher à comprendre.
L'alcool m'aide à oublier et me rend euphorique, la drogue me donne un
semblant de bonheur ; la casse, le vol, la fugue me donnent un sentiment de
puissance sans égal.
Il y a aussi l'éducation, celle reçue des parents et pleine de tabous.
Il y a celle de l'église, pleine d'enfantillages.
Il y a celle de l'école, pleine d'histoires de Napoléon, d'équations et de
villes chinoises.
Elles ont fait beaucoup, ces éducations. Elles ont tout fait pour développer
l'intellect et l'intelligence. Pour quoi faire ?
Pour réussir sa vie, pour être mieux que le voisin. Pour obtenir ce que l'on
veut au détriment des plus ignorants.
Pour donner encore plus de puissance au corps astral au détriment de
l'Ame.
"Ah ! que je suis heureux. Jai obligé mon fils à poursuivre ses études et il
vient d'obtenir son diplôme. Il réussira sa vie". C'est à voir !
Mieux vaut un bon plombier qu'un mauvais ingénieur.
Et même s'il réussit sa vie, qu'aura-t-il obtenu ?
Cinquante ans de bonheur matériel, sans compter qu'il pourrait être
malheureux en amour.
N'aurait-il pas pu obtenir son diplôme et en même temps IN connaissance
de sa vraie réalité ?

76
Elles ont tout fait, ces éducations, sauf d'apporter à l'homme la
connaissance de lui-même, sauf de lui apprendre Qui il est, d'où il vient et où
il va.
Sachant cela il n'aurait peut-être pas souffert de névroses, de maladies et
de chagrins inutiles.
La guerre se fait, donc, entre l'Ame et le corps astral.
Elle désire le bonheur éternel. Il veut le bonheur matériel.
Qui sera le vainqueur ?
Tout dépend du choix opéré par la conscience de l'homme aidée par sa
volonté.
Mais la conscience de l'homme ne s'éveille, quant à sa vraie nature,
qu'après de longs tourments, des longues souffrances et d'inoubliables
déboires.
C'est quand tout va mal, quand on ne comprend plus pourquoi tout
va mal que les questions se présentent à l'esprit.
On cherche alors les réponses à tous les "pourquoi", et on commence à se
rendre compte que parfois on a mal agi, qu'on a lait du mal aux autres, qu'on n'a
pas suivi le bon chemin.
A ce moment le remords fait son apparition, et le remords a un grand pouvoir.
Celui de décharger, d'alléger les couleurs du corps astraL
Finalement l'Ame peut commencer son oeuvre. La flamme est allumée et
jamais plus personne ne pourra l'éteindre.
Certes, il gagnera encore des batailles, ce corps astral, mais de moins en
moins et avec de plus en plus de difficultés.
Entre-temps on passe d'un sous-degré à l'autre plus élevé. Les choses
deviennent plus faciles, plus claires, la vérité se pointe à la conscience et la
Lumière de l'Ame vient renforcer l'emprise de la volonté sur la faculté du choix.
Tel est le chemin d'environ 90 % d'êtres humains.
Les autres ?
Les autres sont ceux qui, malgré tous les appels, restent dans l'obscurité.
Leur fin vous la connaissez déjà.

C'est dans ce chapitre que je vais vous parler des fervents de sciences
occultes, parallèles ou supérieures.
Je vous ai dit que l'Ame et le corps astral viennent, à chaque
réincarnation, chargés de leur fardeau, conformément aux acquis de leurs vies
antérieures, mais aussi suivant les désirs de l'Esprit qui peuvent lui permettre de
hâter son avancement.
Ce fardeau est appelé, par les orientalistes, le "Karma".
Le cours normal des réincarnations sert à alléger ce fardeau jusqu'à ce
qu'il soit entièrement effacé du corps astral d'abord, et de l'Ame ensuite, afin que
l'un et l'autre puissent se dissoudre dans leur substance spécifique, et libérer
ainsi l'Esprit Conscient.

77
Or, il se trouve que dans l'astral résident des entités Invisibles bonnes et
mauvaises.
Ces entités peuvent parfois, et même souvent, se greffer au corps astral de
l'homme et, soit l'aider à alléger son poids, soit l'alourdir de façon conséquente.
C'est alors que, malgré ses efforts, l'homme ne parvient pas à diriger sa vie
comme il l'entend, si les mauvaises entités ont pris le dessus.
Il ressent des forces contraires qui l'empêchent d'agir selon sa volonté.
Rien ne va plus. D essuie les coups du mauvais sort, il se bat contre le néant, il
trime comme un damné et ne comprend nullement les raisons de ses malheurs.
Ces entités, ces microbes sont les larves astrales.
Elles constituent les armes utilisées par les entités démoniaques pour
asservir l'être humain, pour que le corps astral reste toujours chargé et pour avoir
la possibilité d'accomplir, grâce à ces êtres humains, des méfaits contre la
morale et la vertu de l'Ame.
Je vous ai déjà parlé de tout ceci, mais c'est tellement important qu'il est
nécessaire d'en approfondir le sujet.
Les êtres humains particulièrement chargés et se trouvant encore sur les
premiers trois degrés de l'Echelle sont la proie facile de ces entités.
D'autres, déjà parvenus sur les sous-degrés de 4ème échelon, commencent
à prendre conscience de certains pouvoirs. La puissance de leur volonté sur leur
libre-arbitre détermine la possibilité de ces larves à s'imposer sur leur corps
astral.
Nous rencontrons alors, des hommes et des femmes gratifiés de ce qu'ils
appellent des "dons".
Les premiers s'adonnent souvent à la magie "noire", ce qui n'a rien à voir
avec la couleur de la peau de l'homme. Ce sont les sorciers de mauvaise
renommée, sans morale, faiseurs de mal, attirés par les orgies, la luxure, le sexe
et l'escroquerie.
Non seulement ils sont manipulés par ces larves, mais ils peuvent eux-
mêmes s'en servir pour accabler d'autres êtres humains encore affaiblis par les
couleurs lourdes de leur corps astral.
Certains sont même possédés entièrement par une entité démoniaque. Ce
sont les plus dangereux, mais habituellement ils ne séjournent pas trop
longtemps sur terre, terminant toujours privés de raison ou emportés par une
mort violente.
Les seconds, moins dangereux, jouent aux apprentis-sorciers.
Certains, hommes et femmes, sont dotés de dons de voyance instinctive et
deviennent cartomanciens, radiesthésistes, magnétiseurs de peu de valeur.
Ils sont convaincus d'avoir des "dons" et le crient à tout vent, quitte à dire
que c'est un cadeau de la grand-mère décédée ou un héritage venu de la septième
arrière génération.

78
Ils ont peu de morale, leur seul but étant l'appât de l'argent. Ils disent faire
des "travaux occultes", mais ne sachant rien faire du tout, ils se contentent de
tirer profit de la crédulité humaine.
Ils sont très exposés au "choc en retour", car leur corps astral ne peut
éviter les punitions légitimes imparties par les larves bénéfiques mises en place
en "contre-poids" par les Entités Astrales du 5ème Cercle.
Viennent enfin ceux et celles qui, déjà arrivés aux plus hauts sous-degrés
du 4ème échelon ou au 5ème, possèdent vraiment des "dons" qui leur sont
accordés par la Lumière du leur Ame et la Puissance de l'Esprit.
Voyants, cartomanciens, radiesthésistes, magnétiseurs, guérisseurs, etc,
accomplissent leur oeuvre, conscients du service et du bien qu'ils peuvent
apporter aux autres humains.
Eux aussi se servent parfois des larves de l'astral pour porter à bonne fin
leur oeuvre, mais ils ne touchent qu'aux larves bénéfiques, et s'ils créent des
Génies, des Egrégores et autres entités, c'est uniquement pour aider les humains.
Les voyants, guérisseurs, bons sorciers et mages de ce niveau méritent
votre confiance, mais bien entendu, il est nécessaire de les reconnaître.
Vous connaissez les arbres par leurs fruits. C'est par leurs fruits aussi que
vous pouvez reconnaître ces hommes et ces femmes.
Méfiez-vous encore des divers pentacles, pantacles, talismans et autres
gris-gris.
Seuls ces derniers savent comment les créer et surtout les charger à votre
intention.
Les autres ne vendent que des babioles (y compris les médailles et images
religieuses, sauf quelques-unes) destinées à alléger votre portefeuille.
En outre, les vrais détenteurs de dons né se plient pas, quant à leurs
interventions, aux désirs et caprices des demandeurs.
Ils n'interviennent qu'après avoir pesé le pour et le contre des actions à
mener, tenant compte de la morale, non pas humaine, mais de l'Ame et de
l'Esprit, donc de la justice et de l'ensemble des lois cosmiques.

Deux mots encore sur la magie religieuse.


Que font nos curés, entourés de statues, d'habits de parade, de cierges et
d'encens ?
Rien d'autre que de la magie ou, mieux, des cérémonies magiques.
Avec un peu d'intelligence, ils pourraient comprendre que cer n'est pas par
leurs signes de croix, leurs messes et leurs litanies qu'ils peuvent éloigner les
larves du corps astral des fidèles. Quoique cela serait bien possible s'ils savaient
comment s'y prendre. Mais le fait est qu'ils font de la magie... sans Mage,
convaincus qu'ils sont d'avoir reçu, par leur ordination, tous les pouvoirs du ciel
et de la terre, alors qu'ils n'ont rien reçu du tout. Une blague de leurs chefs.

79
Leurs chefs ont perdu les clefs, ou bien plus probablement, ils ne les ont
jamais possédées. Les nominations qu'ils prononcent n'ont qu'une valeur
purement conventionnelle et institutionnelle.

Je ne parlerai pas des Maîtres du 6ème degré, ni de Ceux du 7ème.


Vous en savez assez pour vous faire une idée claire en ce qui Les
concerne. Leurs Pouvoirs sont au-dessus de toute description.

Une fois pour toutes je voudrais préciser l'idée que beaucoup se font au
sujet des régressions dans les vies antérieures et la faculté de dédoublement.
Je vous ai dit que la pratique de la régression est dangereuse si elle est
faite suivant les méthodes que l'on trouve dans le commerce.
Elle ne l'est pas, par contre, si elle est dirigée et guidée par un spécialiste
compétent qui peut, à tout instant, l'interrompre ou la modifier.
Dans ce cas elle est même fort utile, car elle permet d'obtenir des
renseignements susceptibles de guérir certaines névroses et psychoses.

Quant au dédoublement ou voyage dans l'astral, jamais, je vous dis


jamais, vous ne devez le pratiquer seul en suivant ces mêmes méthodes
commercialisées.
Quand vous vous adonnez à l'étude de la Spiritualité, vous vous apercevez
très vite que vos rêves ne sont plus comme auparavant.
Vous vous réveillez bien souvent avec la certitude d'avoir voyagé, d'avoir
visité des lieux inconnus et lointains pendant votre sommeil.
Et c'est bien vrai.
Inconsciemment vous avez pratiqué le dédoublement ; vous êtes sorti de
votre corps physique et vous avez voyagé dans les airs et même dans les sphères
astrales.
Quand vous aurez noté ceci, vous pourrez commencer progressivement la
pratique du dédoublement volontaire et conscient, mais pas avant.
Si vous vous jetez d'emblée sur cette pratique, vous risquez de faire des
mauvaises rencontres. Des êtres hideux peuvent se présenter à vous, engendrant
la peur en une vie entière, pour parvenir à s’en libérer.
Par la méthode naturelle progressive, ou avec l’aide d’un guide, vous ne
risquez pas ces rencontres, car le corps astral a eu le temps de s’alléger et votre
Ame de dégager une Lumière plus puissante.
Dans ce cas, même si vous faites des mauvaises rcncontres, vous avez
assez de forces pour ne pas succomber à la peur, et de plus, d'un simple geste,
vous pouvez éloigner ces entités indésirables, car vous êtes toujours conscient
que vous êtes ESPRIT, donc supérieur et bien plus puissant qu'elles.
Méfiez-vous des méthodes de ceux qui les pondent sans avoir jamais mis
les pieds hors de leur chambre à coucher.

80
CHAPITRE XI
LE CHEMIN DU PERE
Je sais que vous attendiez ce chapitre.
Vous avez eu la patience de suivre toutes mes explications inhérentes à la
constitution de l'être humain. J'ai fait de longs détours, mais vous savez,
maintenant, qu'ils étaient nécessaires à la bonne compréhension du sujet traité.
Cet ouvrage comporte des lacunes et parfois des contradictions.
Sachez que les unes et les autres sont placées là où il est nécessaire
qu'elles soient.
La raison en est simple. En les remarquant vous stimulez votre curiosité,
votre sens analytique et finalement les questions que vous ne manquerez pas de
vous poser demanderont une réponse de votre part.
Cette réponse sera "la vôtre". Votre conscience, votre intellect et votre
raison feront appel à votre Pensée. La Pensée stimutant l'Ame, vous
commencerez à entrevoir VOS premières Vérités. Ce seront VOS Vérités, les
Vérités auxquelles vous attacherez votre certitude et votre Foi.
Encore un mot : je vous ai précisé que certains "enseignants" disaient
avoir eu leurs renseignements, en état de
dédoublement, dans les sphères célestes.
Vous allez me poser la question : "Et vous, où avez-vous trouvé tout
ceci ?"
Je ne suis pas prophète, ni même illuminé. Je suis un homme comme
vous.
Je suis passé par votre même chemin sachant, toutefois, ce qui m'attendait,
puisque j'avais été instruit par un homme initié.
Cet homme, bien que berger, était Membre d'un Ordre Initiatique
dont les ramifications s'étendent sur l'échelle d'avancement humain à
partir du 4ème degré, et dirigé par 7 Maîtres du 6ème degré sous l'influence
d'un Maître du 7ème, directement lié aux Instructeurs du 3ème Cercle.
J'ai suivi mon Chemin en me libérant peu à peu des entraves de la matière.
Je me sers des biens matériels mais je n'y porte aucun attachement excessif.

81
Je ne vous cache pas que, curieux de nature, j'ai voulu essayer l'état de
"dédoublement" pour voir de mes propres yeux.
Je suis arrivé là où mon état d'avancement pouvait me le permettre et j'ai
vu ce que j'avais à voir.
Ainsi la Vérité a pénétré ma conscience et la Foi est venue s'établir dans
les profondeurs de mon Etre.
Mais je n'ai pu aller plus haut que de ce que pouvait me permettre
ma position sur les degrés de l'Echelle et j'ai reçu l'assurance que personne
ne pouvait en faire autrement
Quant à "L'ENSEIGNEMENT", il ne peut être livré que par les Maîtres
ou par un ou plusieurs êtres humains expressément autorisés par Eux.
J'ai ensuite porté toute mon attention sur la nature telle qu'elle se présente.
J'en ai étudié et compris les attributs et les lois.
Si je vous dis, maintenant, que ce qui est en bas est comme ce qui est en
haut, c'est que cela est parfaitement vrai.

Vous savez que le but primordial de l'Esprit est de faire retour dans son
Cercle d'origine en tant qu'Unité Individuelle Consciente.
Tout au long de ses pérégrinations il recherche sa maturité essentielle et
ses prises de conscience successives ne peuvent s'inscrire dans sa totalité que par
l'aide que Lui apportent les épreuves.
Seules les épreuves peuvent Lui permettre de se forger sa personnalité
propre.
C'est pour cette raison qu'il ne s'occupe aucunement de la vie matérielle de son
corps physique, ni même de son corps astral, tant qu'il n'est pas parvenu à un
degré d'éveil assez élevé, ou si vous préférez, tant qu'il n'a pas rejoint l'âge de la
raison.
Or, les souffrances causées par les excès du corps astral, par l'entremise
du corps physique, ne le touchent pas directement. Elles s'abattent sur l'Ame.
C'est donc l'Ame qui souffre de tous les tourments au cours des séjours
sur terre et également dans l'au-delà durant la période transitoire entre deux
réincarnations.
L'Esprit éveille sa conscience grâce aux traces laissées par les épreuves
sur l'enveloppe animique.
C'est comme l'homme humain. Il a conscience de tout ce qui est et qui vit
autour de lui grâce à ses yeux. L'image qui pénètre dans ses yeux éveille sa
conscience quant à la présence de tout ce qui est en dehors de lui.
Les cinq sens de l'homme sont là pour éveiller sa conscience d'être.
L'Ame est l'oeil de l'Esprit, tant que l'Esprit n'est pas en état de reprendre
la prédominance sur la totalité de l'être humain.
Les religions prêchent qu'il faut sauver l'Ame.
Elles savent que c'est l'Ame qui souffre et qui peut se perdre, mais elles se
sont arrêtées là. Elles ont perdu la clef de la porte qui relie l'Ame à l'Esprit.

82
Cette erreur, cette grave erreur est la cause de l'individualisme et de
l'égoïsme de l'être humain avec son cortège d'exclusions.
Chacun doit penser à sauver son Ame, chacun doit penser à soi, car après
la mort l'Ame seule reste et il faut essayer de relever pour le mieux.
Si elle ne va pas au paradis, juste aux pieds du Trône de Dieu, qu'Eue
puisse au moins se purifier au purgatoire.
Et ces braves pères des églises n'ont jamais parlé à leurs fidèles de Celui
qui vit en eux, qui vient du Paradis et qui veut y retourner.
Ils ne leur ont jamais dit que chacun d'eux possède une goutte d'eau du
même océan, de la même grosseur et de la même couleur pour tous.
S'ils le savaient, les hommes pourraient comprendre, par une prise de
conscience personnelle, et non pas par des croyances imposés, qu'ils sont tous
frères.
Blancs, gris, noirs ou jaunes, ce n'est pas la couleur de la peau qui fait le
moine.
Ceux qui sont nés du même père sont tous frères et l'Amour les lie entre
eux. Le racisme n'a pas lieu d'être et les frères s'aident les uns les autres.
"Aimez-vous les uns les autres, aimez même vos ennemis, car vous avez le
même Père". Ces paroles du Christ n'ont guère dépassé les limites de la Judée.
Ils n'ont parlé aux hommes que de leur corps et de leur Ame, développant
ainsi le culte de la personnalité, donc l'égoïsme, l'envie et les sentiments et
complexes d'infériorité.
Quelques-uns ont voulu leur faire comprendre qu'ils étaient dans l'erreur,
ces pères des églises.
Des grands feux se sont alors allumés, rôtissant ces pauvres corps
torturés par d'autres pères de gris vêtus (maintenant vêtus de blanc), les
inquisiteurs dominicains.
Et tout cela était fait au Nom et pour l'Amour de notre Seigneur Jésus-
Christ mort sur la croix en rémission de nos péchés.
Avez-vous noté combien il est facile de se tromper de chemin?
Nous étions avec l'Esprit et nous nous retrouvons avec les inquisiteurs
dominicains.
Enfin, reprenons nos esprits...
L'Esprit qui, grâce à l'oeuvre de l'Ame, a rejoint le niveau d'éveil qui Lui
convient, extériorise les premiers signes de sa présence à la conscience d'éveil
de l'homme.
Il le fait par l'intermédiaire de l'Ame, l'Inconscient de la Psychologie.
Alors l'homme, ou la femme, ressent une force qui l'attire vers l'inconnu,
vers une présence située au-dessus de sa compréhension objective.
Il se sent troublé, confus, II ne sait plus quel chemin prendre pour que la
paix revienne en son esprit.
Ceci signifie qu'il se trouve désormais sur les sous-degrés du 4ème
échelon. Et non des plus bas.

83
Quoiqu'il fasse, sauf de rares exceptions, son chemin est tracé
Il va vers la victoire, vers la Lumière, vers la rédemption.
Même si plusieurs réincarnations lui seront encore nécessaires pour
parvenir au but, sa ligne de destinée est tracée et il Ia suivra, d'une façon ou
d'une autre.
C'est pour vous, vous qui êtes arrivés à ce niveau, que Je vais livrer
les secrets qui vous permettront d'accéder plus rapidement aux échelons
supérieurs.
En vous conformant aux directives qui vont suivre vous parviendrez, j'en
suis certain, à maîtriser votre subconscient, à soulever le voile de l'Ame et à
ouvrir la Porte d'Or par laquelle vous entrerez dans le Royaume du Père qui vit
en vous, l'Esprit ineffable qui attend votre reconnaissance, votre adoration et la
splendeur de votre joie éternelle.
En parcourant ce Chemin vous prendrez également conscience de certains
pouvoirs secrets qui sommeillaient en vous.
Ce sont ces "dons" dont nous avons parlé.
Ce sont tout simplement les attributs de l'Ame et les Pouvoirs Originels de
l'Esprit.
"Quand deux auront fait la paix dans leur maison, ils commanderont à la
montagne de s'éloigner, et la montagne s'éloignera", disait le Christ.
Lisez bien : Ces "deux" sont l'Ame et le corps astral, et la montagne
représente vos peines, vos misères, vos maladies et tous vos chagrins.
Vous allez apprendre à faire la paix dans votre maison.
Vous allez apprendre à faire le deux "UN".
Et le Christ disait : "Celui qui fait le deux "UN", même les pierres le
serviront*.
Vous n'avez nul besoin de vous embarrasser d'exercices fastidieux, ni
de vous retirer dans une grotte à ours pour parvenir i vos fins.
Vivez tout simplement votre vie de tous les jours, mais apprenez à la
vivre autrement
Celui qui ne pense qu'au travail, aux repas, au repos, et qui occupe ses
heures de loisirs devant l'écran de la télévision sans jamais s'accorder une petite
période de réflexion et de méditation, celui-là ne s'élèvera jamais.
Inutile de suivre des cours d'apprentissage de sorcellerie et de magie
blanche ou noire. Inutile d'apprendre les rites et cérémonies des soi-disant
Théurges. Inutile de s'adresser aux puissances angéliques que vous ne
connaissez pas, m aux saints qui, très souvent, ne le sont pas.
Celui, le seul à qui vous devez vous adresser n'est pas plus loin que
l'espace que vous occupez. Il est en vous et il vous attend.
Personne ne vous empêche d'apprendre des tours de passe-passe
magiques. Ils existent et agissent vraiment. Mais servez-vous en à bon escient et
surveillez votre corps astral afin qu'il ne vous joue pas, lui, des tours de passe-
passe incongrus.

84
C'est ici où beaucoup tombent. La chute est rapide, mais long et ardu sera
le temps du relèvement.
Dans tous les cas, sachez que toutes les techniques proposées pour le
développement des pouvoirs psychiques (hypnose, sorcellerie, magie vaudou,
macumba, etc) ne font que mettre en branle les forces du subconscient, en bien
ou en mal.
Par ces techniques vous obtiendrez certainement des facultés étranges
vous permettant, bien souvent, de réaliser vos projets matériels, mais vous
renforcerez en même temps l'emprise de la matière sur votre corps astral.
Notre but est d'affaiblir le subconscient ou, plutôt, de le maîtriser, de
l'asservir, afin de l'obliger à extérioriser ses pouvoirs selon notre volonté dans
l'exécution des prérogatives de l'Ame et de l'Esprit.
"Cherchez d'abord le Royaume et sa justice, tout le reste vous sera donné
par surcroît*. Voici l'ordre donné par le Christ afin de parvenir à la réalisation
de tous nos souhaits.
Si nous parvenons à la maîtrise du subconscient, nous libérons les forces
de l'Ame et nous obtenons ensuite le droit d'utilisation des Pouvoirs de l'Esprit.
L'Esprit, notre Père, nous accordera alors plus que nous ne souhaitons,
mais dans la justice, l'amour et la piété.
"Demandez et il vous sera donné. Le Père qui est en vous connaît vos
besoins et II vous donnera, comme le Père du Ciel nourrit les oiseaux et habille
les fleurs des champs". Ce sont là encore les paroles du Christ.
Nous notons, avec curiosité, que les méthodes d'obtention des pouvoirs
psy sont importées de pays lointains.
De l'Orient nous viennent les techniques de l'éveil spirituel, mais ces
techniques sont trop compliquées pour les modes vie des occidentaux.
Les suivre représente non seulement un danger pour notre santé
psychique, mais menace notre libre-arbitre suite à un lavage de cerveau
indélébile qui mène l'adepte à une forme d'illuminisme destructeur de toute
volonté et des facultés de la conscience analytique.
Les méthodes sorcières et magiciennes nous viennent des pays d'Afrique
et d'Amérique du Sud (Brésil, Haïti, etc). Elles sont l'oeuvre de gens du 3ème
échelon de l'Echelle humaine qui vivent en contact avec les entités astrales
maléfiques. Leur but est la maîtrise du subconscient pour l'obtention de biens
matériels et, chose étrange, ce sont ces pays où la misère et la déchéance
humaine sont les plus remarquables.
Ces méthodes, sont-elles si efficaces ou ne sont-elles pas l'apanage
d'importateurs peu scrupuleux vantant les forces ésotériques pour l'appât du gain
?
Quoiqu'il en soit, les unes et les autres représentent un énorme danger
pour l'homme qui désire retrouver sa véritable Identité spirituelle.
Celui qui veut suivre le Chemin de la rédemption n'a nul besoin de se
servir de ces méthodes. Il n'a rien à payer et rien à chercher ailleurs.

85
Le Christ, le plus grand des Maîtres Instructeurs, est venu nous indiquer
le seul chemin de l'Eveil, de la progression et de la victoire.
Mettons notre confiance en Lui, en ses Enseignements, et nous en serons
largement récompensés.
Si l'Occident accepte tous ces produits d'importation c'est qu'il ne sait plus
où il en est et c'est également qu'il se trouve en pleine décadence morale,
psychique et spirituelle.
L'attrait de l'argent a galvanisé la pensée de l'homme et de toute la société
sur les besoins de consommation, de plaisirs et de satisfactions matérielles.
Nombreux sont ceux, pourtant, qui ont déjà compris les défaillances de ce
système et la vanité de ces forces attractives.
D'autres peuples s'éveillent à la vraie conscience de l'Esprit.
Ce sont, justement, les peuples d'Afrique, à l'exception des musulmans.
Les "noirs" qui, pourtant, ont quelques raisons d'en vouloir aux "blancs",
ont réalisé que, malgré tout, ils n'en seraient pas à leur niveau de développement
actuel s'ils n'avaient pas bénéficié de leur présence.
La Force de l'Ame, par la souffrance, a transpercé l'épaisse couche du
corps astral et nombreux d'entre eux sont actuellement parvenus sur les sous-
degrés du 4ème échelon, alors que sur le vieux continent européen ceux du 3ème
degré stagnent et croissent en nombre.
Quant aux Africains, leur simplicité et leur sincérité en font des adeptes
potentiels du chemin de la rédemption.
Pour ce qui est des musulmans, pour qui j'ai le même respect que pour les
autres, ils seront les derniers à s'éveiller à l'Esprit, car, pour y parvenir, ils auront
à lutter et à vaincre le fanatisme imposé par les dogmes religieux prônés par
leurs chefs.
Je lance ici un appel à tous les gouvernants de bonne volonté.
L'Histoire nous a appris que lorsqu'un loup lance ses hordes contre les
brebis, les tenants du pouvoir de ces peuples commencent par discuter,
choisissant d'abord la voie diplomatique.
Ils ne font que perdre leur temps permettant ainsi aux loups de
consommer leurs forfaits.
Ensuite, les chefs des brebis se réunissent et prennent enfin la décision de
renvoyer les loups à coups de bâton.
Mais le mal est fait des deux côtés. Les loups ont massacré les brebis et
les brebis massacrent ensuite les enfants des loups.
Si à la vue d'un loup menaçant, les chefs des brebis commençaient d'abord
par le bâton et discutaient ensuite, le mal serait stoppé à sa source, obtenant le
même résultat sans massacres, sans pertes et sans souffrances.
Car les loups n'ont pas dépassé le 3ème échelon et sont, en principe,
dirigés par les entités astrales démoniaques.

86
Les combattre et les battre n'est pas leur faire du mal, mais leur rendre un
grand service, celui de leur faire comprendre que nous sommes tous frères, fils
du même Père.
Alors eux aussi auront la possibilité de lever le pied pour franchir un
échelon plus élevé.
Dans tous les cas, tant qu'ils resteront sur le 3ème échelon, ils ne
comprendront rien d'autre que les coups de bâton.
Comprenne qui peut, mais si je vous dis cela, c'est que bientôt des loups
apparaîtront à l'horizon et leur charge sera terrible, si les bâtons ne sont pas
tombés à temps sur leur dos.
Les loups sont faciles à reconnaître. Comme les renards, ils ne travaillent
que dans la nuit, dans l'obscurité, et perpétuent leurs forfaits dans l'anonymat,
sur ceux qui ont le dos tourné.
Encore une fois, aimer ne veut pas dire se laisser faire.
Aimer signifie tout faire pour que l'autre trouve la Lumière, le bien-
être et la paix, quitte à user de l'autorité et, si nécessaire, de la force
tranquille.
Je ne prêche pas la violence. Je prêche la justice, la sauvegarde de
l'humanité, la paix.

Le programme que je vous propose concerne l'ensemble de votre vie.


Je vous ai dit que vous n'avez pas besoin de martyriser votre corps
physique, ni votre moral.
Votre vie de tous les jours doit être équilibrée sur tous les plans.
Votre nourriture doit être simple et saine avec pas ou peu de viande, car
les intestins de l'homme ne sont pas adaptés au transit lent de ce produit qui ne
vous donne que des toxines dangereuses pour votre santé.
En outre, les cellules animales ingérées gardent les traces de la souffrance
de l'abattage et ces traces pénètrent les cellules du corps humain, rendant
l'homme brutal, grossier et agressif.
Le corps a besoin de protéines, certes, mais vous pouvez vous les procurer
en d'autres produits comme le soja et autres végétaux.
Supprimez l’alcool, les apéritifs et digestifs qui n’ont de digestif que
l’euphorie procurée par l’alcool ; mais se priver d’un verre de bon vin à
consommer le repas terminé, est chose inutile.
Supprimez également le tabac, car à part les ravages physiques, il sert à
entretenir l’emprise du corps astral sur le psychisme. Si, pourtant, vous ne
pouvez vous en passer, n’allez pas souffrir le martyr à cause du manque.
Réduisez-en la quantité au stricte minimum afin que « fumer » devienne un petit
plaisir et non une nécessité.
Personne ne vous empêche de jouir pleinement de la vie, à condition que
l’équilibre soit présent partout.

87
Le corps a besoin de repos. Les facultés cérébrales aussi. Veillez à leur en
donner selon leurs besoins sans vous laisser gagner par l'indolence et la
fainéantise.
Apprenez à respirer profondément et régulièrement.
L'air que vous inspirez ne sert pas seulement à pourvoir votre corps
d'oxygène. Il contient également des particules d'énergie vitale qui, bien
canalisées, peuvent apporter la solution à plusieurs défaillances des organes de
votre corps.
Votre psychisme, votre système nerveux et vos glandes nécessitent aussi
une activité sexuelle normale.
Ceux qui ont fait voeu de chasteté n'ont fait que donner aui corps astral la
possibilité de multiplier le nombre de batailles contre l'Ame.
Ballottés entre le désir et l'interdiction, ils se sont créés un monde rempli
de phantasmes refoulés donnant lieu à des luttes épuisantes suivies de remords
et, finalement, de psychoses et de névroses.
Le corps comporte des attributs sexuels. Ils sont là pour être utilisés dans
la dignité, le sens de la morale cosmique et l'équilibre régénérateur.
Le temps est l'élément directeur de votre vie quotidienne.
Travail, déplacements, vie familiale, repos, tout est compté à la minute
près.
Pourtant, il vous sera nécessaire de trouver quelques temps durant lesquels
vous ne vivrez qu'avec vous-même.
Vous utiliserez ces moments à l'analyse, à l'auto-analyse et à la
méditation. Ces moments de solitude seront les facteurs essentiels de votre éveil.
Fuyez les réunions mondaines, associatives, politiques ou sectaires.
Vous y perdez votre temps en discours et discussions stériles, et vous
risquez même de vous laisser suggestionner par des idées contraires à la vérité
que vous recherchez.
Profitez de ce temps pour vous retirer et pour travailler sur vous-même, en
vous-même, pour votre bonheur, votre réussite et votre épanouissement.
Beaucoup se plaignent des difficultés rencontrées lors de leurs essais de
concentration et de méditation, à cause de leurs problèmes financiers.
Enfin, n'oubliez pas que le manque d'argent, la pauvreté, ce n'est pas un
défaut, mais une maladie qu'il faut guérir comme toutes les autres maladies.
Je vous ai expliqué, tout au long de cet ouvrage, que t'Aine parvient à sa
purification au moyen de "prises de conscience". Il en est de même pour l'Esprit.
Vous le remarquez chaque jour chez le petit enfant humain qui grandit.
Il prend conscience qu'il peut marcher, et il marche, Il prend conscience
que le feu brûle, et il ne le touche plus. Il prend conscience qu'il peut se tenir en
équilibre sur le vélo, et le voilà partant heureux sur les chemins de campagne.
Tout est question de PRISE DE CONSCIENCE.
Notez, maintenant, tout ce que vous faites, dès le réveil, durant toute la
journée.

88
Vous vous brossez les dents en pensant à votre belle-mère
Vous vous habillez en pensant à la dernière remarque de votre chef de
service.
Vous prenez vos repas en discutant les résultats scolaires de votre enfant,
ou bien pire, en regardant le match de foot à la
Vous conduisez en pensant au bal du dernier samedi soir, etc, etc.
Vous êtes comme un automate obéissant à un mécanisme pré-réglé par
votre subconscient.
Bien souvent, le soir, vous ne savez même pas ce que vous avez ingéré au
repas de midi.
Votre premier travail est de changer tout cela.
Dès que votre décision est prise, dès que vous voulez débuter votre
transformation, vous allez commencer par fixer votre attention sur TOUT ce que
vous faites. Tous vos gestes, toutes vos paroles, toutes vos pensées doivent être
placés sous le contrôle de la conscience.
Vous n'êtes plus un automate, vous êtes une personne consciente de
chaque instant de votre journée.
C'est un peu difficile au début, mais très rapidement la vie consciente
devient une habitude.
Vous avez changé une habitude négative en une habitude positive.
Que se passe-t-il au bout d'un certain temps ?
Vous prenez conscience que vous faisiez des choses ou prononciez des
paroles contraires au bon vouloir de votre volonté, de votre morale et de votre
éducation.
Et si vous prenez conscience de cela, vous ne le ferez plus à l'avenir.
Mais l'important c'est que votre subconscient, ou corps astral, ne parvient
plus à vous faire exécuter ses ordres selon son bon plaisir.
Il se trouve placé devant une force, une volonté, capable de résister à ses
desseins.
Sa première réaction est la vengeance. Il va appuyer de toutes ses forces
sur l'imagination.
Il va vous faire miroiter vos désirs comme des mirages dans le désert.
Et vous tombez, vous vous laissez prendre à son jeu, car l'imagination a
souvent le dessus face à la volonté. C'est elle qui vous fait saliver quand vous
pensez à un citron.
Vous êtes tombé une fois, mais vous allez vous relever.
Je vous l'ai dit : dès que les premières prises de conscience se font, vous
ne pouvez plus vous arrêter, sauf volontairement ou par négligence.
Vous allez encore tomber une fois, cinq fois, dix fois.
Chaque chute provoquera votre redressement et le renforcement de votre
volonté.

89
Le Subconscient, quand il verra qu'il ne peut plus vous faire tourner
comme une girouette, se trouvera le dos au mur et perdra, tout lentement, mais
sûrement, de sa puissance.
Tout ce travail vous permettra de ne plus accomplir des actés
involontaires, de ne plus prononcer des paroles inconséquentes, de ne plus
entretenir des pensées négatives.
Automatiquement certains poids et certaines couleurs de votre corps
astral s'allégeront et l'Ame aura la possibilité de transmettre sa Lumière à votre
conscience analytique volontaire.
Ne croyez pas que ce soit un fardeau de plus que je vous impose.
En fait, les changements interviendront très vite et vous vous en rendrez
compte par une amélioration remarquable de votre caractère et de votre
personnalité intérieure et extérieure.
D'ailleurs, vos proches et vos amis seront les premiers à vous en faire
la remarque.
Parvenu à ce niveau, vous avez maîtrisé votre subconscient.
Vous avez appris à le connaître, vous avez acquis la force de volonté qui
vous permet, non plus d'exécuter ses ordres, mais de lui imposer les vôtres.
C'est ce que font les sorciers et mages divers pour mener à bonne fin leurs
travaux magiques, de façon positive ou négative.
Le subconscient est là pour vous servir et non pas pour vous asservir.
Entre-temps, l'Ame a, Elle aussi, pris de la force, et c'est alors que vous
commencez à ressentir sa petite voix.
Quand vous êtes sur le point de commettre une erreur, une petite pensée
vient contrarier vos projets. Elle vous rappelle à l'ordre et, conscient de votre
chemin à suivre, vous optez pour la solution la plus juste.
Certains l'appellent la voix de la conscience.
C'est la voix de l'Ame, qui grâce aux changements des couleurs de votre
corps astral, est en mesure d'accomplir son oeuvre.
Grâce à votre force de volonté et au refus de lui obéir, le corps astral
devient plus clair et plus léger.
Vous avancez sur les sous-degrés et, même, vous pouvez monter d'un
échelon.
Ne croyez pas que tous les hommes soient dans l'obligation de vivre
plusieurs vies ou plusieurs fois sur terre pour changer d'échelon.
Certains peuvent en remonter un, deux et même plus en une seule fois.
C'est pour cela que vous possédez cet ouvrage ; c'est pour que vous
puissiez faire partie de l'élite.
Car la Lumière qui vous sera donnée, vous ne pourrez pas la cacher.
Vous aurez à coeur de la partager, et d'autres vous suivront sur le Chemin.
Vous aurez accompli votre mission.
En combien de temps réussirez-vous à alléger votre corps astral?
Tout dépend de vous. Tout est entre vos mains.

90
Si vous avez compris QUI VOUS ETES, d'OU vous venez et OU vous
allez, nul doute que votre éveil se fera avec une rapidité extrême.
A propos d'éveil, je voudrais vous donner une indication susceptible de
vous rendre service. Ceux qui en sont à leurs débuts, trouveront la tâche plus
facile en suivant la méthode du Guide "JE SUIS" édité par les Editions
ANTHOR - 95 Place Thessalie, 34000 Montpellier, à qui vous pouvez demander
une documentation.
L'Ame, dès qu'Elle peut agir sur votre conscience, vous donne déjà le
pouvoir de discernement.
Vous saurez, par intuition, reconnaître le bien et le mal. Mais cette
distinction n'est souvent pas conforme aux valeurs de la morale humaine.
Vous savez que ce qui est bien pour un peuple peut être mauvais pour un
autre.
Dans la plupart des pays on mange la vache. Aux Indes elle fait l'objet
d'un culte.
L'Ame vous apprend à discerner le bien et le mal "en
vérité".
Ceci réduira considérablement les sentiments de culpabilité qui sont à
l'origine de bon nombre de névroses.
Vous saurez ce que vous devez et pouvez faire vis-à-vis de vos
semblables, afin que vos actes soient toujours confomes à la justice et à la
Vérité, même si parfois vos agissements semblent aller contre le sens moral
de la société dans laquelle vous vivez.
Certes, il y a des lois et il faut s'y soumettre, mais vos comportements
envers vos proches ne sont pas toujours soumis aux rigueurs des lois. Et pourtant
c'est bien à cause des relations quotidiennes avec les autres que vous risquez de
commettre des injustices, de causer des peines, et par conséquent, de charger
lourdement votre corps astral.
L'Ame vous empêchera de commettre de telles Injustices et vous vous
sentirez libre, sûr de vous, maître de vos actions et de vos paroles.
Vous commencerez, alors, à ressentir des sentiments nouveaux. Les actes
et les paroles des autres, qui vous blessaient auparavant, n'auront plus d'effet
négatif sur vous.
Les biens matériels deviennent pour vous des "choses" à votre service.
Vous ne leur accordez plus ces sentiments d'attachement qui ont tellement blessé
votre orgueil, votre arnour-propre et votre égoïsme par le passé.
Vous les prenez pour ce qu'ils sont. Présents aujourd'hui par des
circonstances heureuses, ils peuvent disparaître demain à cause d'un revirement
de situation.
Vous considérez que tout ce que vous possédez n'a qu'un caractère
provisoire. Tout vous a été prêté et vous vivez heureux, sans crainte de perte ni
de restrictions.
Mais l'oeuvre la plus merveilleuse de l'Ame s'épanouit dans l'Amour.

91
Sachant que tous les autres sont comme vous, exactement comme vous,
excepté leur position sur les degrés et sous-degrés de l'avancement, un sentiment
de fraternité s'éveille
en vous.
Vous apprenez à aimer tous vos semblables du même Amour désintéressé.
Vous aimerez également toutes les créatures et toute la création et, parmi ces
créatures, vous saurez faire le choix entre celles qu'il faut protéger pour les
services qu'elles rendent à la nature et celles qu'il faut détruire pour leur nature
nuisible.
Vous ferez la même distinction pour les éléments du
règne végétal.
Il y a une différence énorme entre la ménagère qui pulvérise les
moustiques ou les employés du service d'hygiène qui dératisent votre maison et
les chasseurs qui, pour le plaisir de tuer, pour leur gloutonnerie ou pour le
"sport", pointent leur fusil sur des êtres innocents et utiles à la création.
Les premiers chasseurs des cavernes opéraient par nécessité, ne
connaissant pas encore la culture de la terre. Ils étaient, en outre, tous situés sur
les premiers échelons de l'Echelle d'avancement. Mais après tant de milliers
d'années, pourquoi en sommes-nous encore à ce niveau 7
Tous ces gens savent que leurs actes sont contre nature et. évidemment,
les payent par des maladies, des souffrances et des réincarnations interminables.
L'Amour que vous donnez à vos proches, à votre épouse ou à votre époux
est pur et sincère. Ce n'est plus de la passion, c'est l'Amour, celui qui vous
permet de parcourir ensemble les temps d'orage et les joies, les temps de disette
et ceux d'abondance, sans que rien n'entame la promesse faite lors du début de
l'union.
L'Ame, enfin, vous fait un autre présent Elle vous donne le Pouvoir
du Pardon.
Vous avez le pouvoir de pardonner. Non pas de pardonner les péchés des
autres comme le font immodestement les gens d'église, mais de vous pardonner
vos propres péchés et les péchés que les autres ont commis à votre encontre.
En reconnaissant vos fautes et en vous pardonnant avec l« ferme intention
de ne plus tomber dans les mêmes erreurs, vous déchargez vous-même votre
corps astral.
Comprenez-vous l'intérêt de ce Pouvoir 7
Plus de sentiments de culpabilité, plus de névroses, plus de remords,
plus de souffrance, et en guise de cadeau, la possibilité d'avancer sur les
échelons de la rédemption.
Et si celui qui a fauté contre vous vous demande pardon, vous devez le
pardonner, vous en avez le pouvoir. Car, en cas contraire, non seulement vous
commettez vous-même une faute à cause du refus, mais de plus vous prenez en
charge la faute de l'autre.

92
En effet, celui qui demande pardon prouve qu'il a reconnu sa faute et qu'il
a connu le remords. Qu'il soit pardonné ou non par la partie adverse, sa faute est
effacée.
Quant à la confession religieuse, elle a été établie lors des inquisitions
pour les dénonciations anonymes et promulguée ensuite pour tous les fidèles
afin d'accroître l'autorité et le prestige des ecclésiastiques.
Aucun Dieu n'a jamais autorisé ces hommes à concéder le pardon des
péchés des autres.
Vous comprenez mieux, maintenant, quels sont les attributs, les pouvoirs
et les rôles de l'Ame.
Par l'effort constant de votre volonté et par II persévérance en votre idéal,
vous avez acquis le droit de recevoir le DON le plus merveilleux que le Père
Céleste ait accordé à l'homme : le Don de vivre en parfaite harmonie, en
parfait accord avec votre Père personnel, l'Esprit en vous.
Il ne fait nullement partie de la fantasmagorie infantile.
L'Esprit est votre Etre Réel. L'ESPRIT C'EST VOUS
Je ne trouve pas de mots assez puissants pour vous inculquer, avec
suffisamment de force, cette Vérité dans la conscience.
Comprenez-moi bien.
Vous êtes corps physique, puis corps astral, et enfin Ame.
Mais tous ces corps ne sont que substance acquise en cours de route.
Substance que, comme toute chose acquise, vous perdrez le moment venu.
Que reste-t-il de vous quand vous aurez perdu toutes ses substances ?
VOUS, il ne restera que VOUS. Mais Qui vous ?
VOUS, ESPRIT ORIGINEL, VOUS LE VRAI, Vous, la goutte de
l'Océan Spirituel devenu Enfant-Esprit, puis Adulte-Esprit et enfin ESPRIT
CONSCIENT.
Arrêtez aussi de croire en la pérennité de votre corps astral et de votre
Ame. Leur présence n'est pas illusion, mais leurs attributs se perdent sur le
Chemin.
Vous êtes ESPRIT et vous venez d'en Haut. Vous êtes ici, mais vous
n'êtes pas d'ici. Comme dans le film, E.T. est venu, mais il n'a retrouvé son
bonheur que lors de son retour dans sa Patrie.
Ah, si je pouvais vous l'expliquer différemment !
Mais seule votre conscience peut s'en faire une idée concrète.
Ecoutez maintenant, les paroles de Celui qui est venu nous indiquer le
seul Chemin de la Rédemption : Jésus le Christ qui, après sa mort physique est
descendu "aux enfers", c'est à dire dans les sphères astrales pour se décharger de
son corps astral, puis dans les sphères animiques pour se décharger de l'Ame et
pour revenir enfin dans la maison de son Père où il siège à sa droite parmi les
Vivants.
"Qu'il soit toujours en quête, celui qui cherche, Jusqu'à ce qu'il ait trouvé.
Alors il sera troublé et ensuite émerveillé. Tout lui sera soumis".

93
"Cherche bien ce qu'il y a derrière ton visage. Ce qu'il y est caché te sera
dévoilé".
"Seuls vous êtes venus dans ce monde, et seuls vous en repartirez".
"Quand vous aurez trouvé Celui que la femelle n'a point engendré, pliez-
vous et adorez-le. C'est Lui votre Père".
"Heureux celui qui sait qu'il EST avant d'exister".
"La chair est venue à l'existence à cause de l'Esprit. Cela est une
merveille.
Mais si l'Esprit retrouve sa Vie à cause du corps, ce sera la merveille des
merveilles".
"Là où trois dieux vivent, ce sont trois dieux.
Là où deux dieux sont devenus UN, je suis en LUI".
"Si deux, dans la même maison, font la paix entre eux, ils seront UN. Les
pierres le serviront".
"Heureux vous, qui vous êtes fait UN. Vous avez trouvé le Royaume. Vous
venez de Lui et vous y ferez retour".
"Vous vivez sur terre en rejetant le VIVANT, et vous parlez avec ceux qui
mourront*.
"Celui qui ne connaît que le monde côtoie un cadavre. Celui qui
découvre ce cadavre le monde ne peut le soumettre".
"Heureux qui a connu l'épreuve et l'a reconnue. Il entre dans la Vie".
"Cherchez Celui qui est Vivant tant que vous vivez.
Morts vous Le chercherez, sans parvenir à Le voir".
"Quand le Vivant sera éveillé en vous, II vous sauvera. Si .vouis n'allez
pas vers Lui, II vous tuera."
"Le Vivant est la Lumière qui illumine chaque homme. Il est le Tout. Tout
est sorti de Lui et Tout Lui appartient*.
"Misérable est le corps qui dépend d'un autre corps, et misérable est
l'Ame qui dépend de ces deux corps".
"Celui qui cherche trouvera. Frappez de l'intérieur et l'on vous ouvrira".
"Si vous faites les deux UN, vous serez Fils du Vivant*.
Ai-je besoin de vous traduire ces paroles ? Je ne le pense pas et ne le ferai
pas.
Personne n'a jamais dit autant de Vérités en si peu de mots.
A vous de les méditer et d'en sortir la Lumière qu'elles
dégagent.
La CLE ? Remplacez "deux" par "Ame" et "corps astral" ; vous
trouverez le VIVANT.
Le moment est venu, pour vous, d'apprendre à soulever le voile qui cache
la Porte Dorée de la résidence de l'Esprit, votre
Père.
Par vos efforts vous avez allégé votre corps astral et l'Ame a manifesté sa
présence par son oeuvre sur votre conscience.

94
Vous pouvez avancer. Le moyen vous en est donné
par la "visualisation".

Visualisation n'est pas "imagination". Cette dernière s'approche de


l'autohypnose. Comme le vent, elle vient on ne sait d'où et elle va on ne sait où.
L'imagination se guide toute seule et n'a aucun besoin de votre conscience
analytique.
La visualisation est, par contre, l'imagination guidée par votre
conscience et par votre volonté.
Retirez-vous, le plus souvent possible, en un lieu bien calme où vous
pouvez éviter d'être dérangé.
Allongé sur le dos, fermez les yeux et "voyez" une échelle composée de
sept échelons dont le premier se trouve dans votre crâne, à l'emplacement de la
fontanelle.
Ouvrez la trappe imaginaire de votre fontanelle et posez le pied gauche
sur le premier échelon, le droit sur le deuxième et ainsi de suite en comptant de
sept à un. C'est le pied droit qui vient se poser sur la plate-forme d'un couloir
plongé dans l'obscurité au niveau du coeur.
Près du pied vous notez un cierge et une boite d'allumettes.
Vous allumez le cierge et le prenez dans votre main gauche.
Vous voyez à terre un sabre.
Vous le prenez de la main droite (gauche pour les gauchers). Vous
avancez dans le couloir et vous remarquez, devant vous, des roseaux entrelacés
qui vous barrent le chemin. Vous les abattez par des coups de sabre et vous
avancez ainsi sur une dizaine de mètres.
Ces roseaux représentent les obstacles mis en place par votre corps astral.
Arrivés au bout du couloir, les roseaux abattus, vous percevez une
Lumière blanche en forme d'auréole entourant un noyau d'environ deux mètres
de hauteur aux contours humains et de couleur blanche éclatante.
Vous êtes en présence de votre Ame.
Vous déposez à terre le sabre et le cierge éteint, et vous avancez, vous
pénétrez à l'intérieur du noyau.
Un sentiment de joie immense vous envahit. Vous vous sentez bien, vous
êtes heureux, léger, et une tiédeur indescriptible caresse tout votre être.
Vous ressentez le besoin de vous arrêter là, mais par un effort volontaire
vous avancez votre jambe droite. Vous sortez du noyau et, devant vous,
étincelante de mille feux, s'élève une Porte d'Or, les deux battants entrouverts.
De votre main droite vous ouvrez entièrement la battant de droite et vos
yeux émerveillés n'en finissent de ciller devant la splendeur et la magnificence
de la vision contemplée.
Au centre d'une salle toute dorée s'élève une pyramide en or, tronquée et
entaillée d'un escalier à sept marches.

95
Au sommet, sur la plate-forme, un Trône majestueux. Autour du Trône
cinq arbres de couleurs différentes.
Assise sur le Trône, une Forme d'une intensité lumineuse indicible aux
apparences humaines.
Vous avancez, vous gravissez les marches et vous allez vous prostrer aux
pieds de cette Lumière.
Tout lentement, envahi du plus pur sentiment d'Amour, de respect et de
tendresse, vous relevez la tête, et vos yeux, encore une fois, restent ébahis
devant tant de splendeur.
Alors, comme un éclair qui vous tombe sur le corps, votre être tout entier
subit une secousse incroyable.
Plusieurs fois vous scrutez les traits de ce visage souriant faits d'une
lumière resplendissante aux vifs éclats argentés.
Non, vous ne pouvez pas y croire !
Ces traits, ces traits sont les vôtres, semblables à ceux de votre visage
humain.
Vous avez la, devant vous, le VIVANT, Celui qui est VOUS et VERITE.
Vous ne pouvez que balbutier un petit mot : "PERE".
Votre corps tout entier perd ses forces et vous vous retrouvez prostré à
même le sol dans un état d'hébétude frôlant l'inconscience.
Une main caresse votre tête. Vous vous relevez et, pour la première fois,
vous entendez la voix de "votre Père".
Il vous signifie sa joie pour les efforts que vous avez accomplis.
Il vous transmet ses premières instructions et il vous présente les .Cinq
Arbres de la Loi du Royaume.
Le premier à droite est l'Arbre de l'Amour.
De couleur rouge, il contient te Feu du don de soi. Sur le tronc cette
inscription : "Aime te Créateur, la Création et toutes les créatures du même
Amour".
Le deuxième est l'Arbre de la Connaissance. Sa couleur est le jaune-
orange. Son inscription : "Cherche, cherche et cherche encore. Quand tu auras
trouvé, ne garde pas la Lumière pour toi, mais répands-la sur toute la terre".
Le troisième est l'Arbre de la Vie. Sa couleur est le violet. Son inscription
: "La Vie est éternelle. Elle t'a été donnée. Reviens dans mon Royaume".
Le quatrième Arbre est Celui de la Miséricorde. Sa couleur est le vert
clair. Son inscription : "Partage et donne, car Tout est du Royaume et Tous sont
du Royaume".
Le cinquième est l'Arbre de la Justice. Sa couleur est le bleu-ciel. Son
inscription : "Tu récolteras ce que tu auras semé. Comme tu juges tu seras jugé".
Ensuite, il pointe un doigt sur sa poitrine où sont inscrits, en lettres d'or,
les mots suivants :

96
"JE SUIS L'AMOUR, LA CONNAISSANCE, LA VIE, LA
MISERICORDE ET LA JUSTICE. LE PERE M'A TOUT DONNE ET JE LUI
RENDS LE TOUT".
Il vous dit encore : "Retiens dans ton coeur les cinq commandements de la
Loi. Ils contiennent tous tes Secrets du Chemin du Royaume".
Il vous donne, alors, l'ordre de partir.
Dans votre état de stupéfaction, vous redescendez les marches et vous
faites le chemin du retour jusqu'à la fontanelle. Là vous ouvrez les yeux.
Votre voyage est terminé.
Je ne vous dis pas que vous parviendrez à réaliser cette rencontre au cours
de votre premier essai, mais votre persévérance vous mènera au but.
Je vous le promets, car cela fait partie de mon expérience personnelle.
Certains, et même plusieurs, ne feront pas ce voyage.
Par négligence, par manque de volonté et même à cause de la peur
engendrée par le corps astral.
Ils ne le feront pas maintenant, mais dès qu'ils auront atteint le haut du
4ème échelon ou te 5ème, alors te désir sera si fort qu'ils ne pourront reculer.

Que se passe-t-il après cette rencontre ?


Vous serez en contact direct avec votre Père, et vous l'appellerez "Père"
tant que vous ne serez pas vous-même Lui-même.
Alors vos prières iront directement vers te Père Céleste. "Le temps
viendra où vous priera le Père en Esprit et en
Vérité".
Cest ce que disait le Christ Jésus
Pour le moment, vous êtes UN (corps astral et Ame unifiés) avec votre
Père, comme D est, Lui, UN avec son Père et son Père est UN avec Lut.
"Soyez UN avec moi, comme Je suis UN avec le Père, et le Père est UN
avec Moi".
Voici donc réalisées les paroles du Christ.
Ce n'est pas tout. Déjà quand vous avez eu la force de vaincre les
impulsions du subconscient, vous avez eu loisir de noter des changements
importants dans votre vie.
Certains parviennent jusqu'à la rencontre de l'Ame. Ils ne peuvent, pour le
moment, avancer plus.
Ils peuvent alors s'adresser à Elle pour tous leurs problèmes de la vie.
L'Ame possède une force immense et des pouvoirs insoupçonnables,
qu'Elle peut extérioriser au profit de la conscience et de l'intellect, donc du Vous
humain, du moment que le corps astral ne peut plus l'entraver par sa lourdeur et
ses
couleurs sombres.

97
Mais ceux qui goûtent à la Présence de l'Esprit, ceux-là peuvent faire de
leur vie terrestre un enchantement, si, pour d'autres raisons, ils ne décident pas
de supporter d'autres épreuves en accord avec Lui.
En Lui rendant visite ils peuvent Lui présenter toutes leurs requêtes
légitimes, Lui demander la solution à tous leurs problèmes, Le prier d'intervenir
en leur faveur sur tous les plans de leur existence.
"Si un enfant demande à son père un pain, celui-ci lui donnera-t-il une
pierre ? Demandez à votre Père dans le secret selon vos besoins, et II vous
donnera", cest ce que disait encore Jésus.
Certes, vous ne serez pas dégagé de tous les soucis quotidiens.
Personne ne payera les factures à votre place, ni ne mettra le pain sur
votre table si vous n'allez pas l'acheter. Mais si les soucis quotidiens
représentent pour vous un problème constant, vous pourrez toujours y faire
face quelles que soient les circonstances, car votre Père vous donnera
toujours la solution la mieux adaptée à votre cas.
Présentez-Lui vos requêtes et ayez la FOI
Je ne dis pas "croyance" ; je dis "FOI".
En parcourant le Chemin vous vous apercevrez également que tes choses
négatives de la vie, y compris les personnes susceptibles de vous nuire,
s'éloignent de vous sans que vous fassiez quoi que ce soit.
Les lumières du corps astral allégé, de l'Ame purifiée et de l'Esprit
èveillé changent les couleurs de votre aura. Vous attirez le respect et
l'admiration.
Les méchants vous craignent, comme vous craint le chien quand vous
le fixes dans les yeux.
Vous ressentez progressivement le désir de vous isoler, car vous ne vous
sentez plus "seul". Vous savez avec Qui vous êtes et sa compagnie vous attire
constamment.
En résumé : si vous désirez obtenir des avantages purement matériels,
arrêtez-vous à la maîtrise du corps astral.
Si vous désirez continuer sur le Chemin de la Rédemption tout en
gardant le droit à une jouissance honnête de la vie matérielle, arrêtez-vous
à la connaissance de l'Ame.
Si vous désirez la Vie, la Conscience Eternelle, la Joie suprême, allez
jusqu'aux pieds du Trône de votre Père, l'Esprit.
Là vous pourrez tout avoir, mais les choses matérielles n'auront plus
aucune importance pour vous, et il se peut que vous meniez une vie moins
fortunée que celle des plus grands matérialistes, car, en pleine conscience,
vous l'ayez choisie en accord avec votre Père pour des raisons que vous seul
avez à connaître.

Le dernier enseignement que je désire vous livrer concerne la Prière.

98
La prière est le meilleur moyen pour obtenir la réalisation de vos propres
souhaits, à condition qu'ils soient justes et légitimes.
Seulement voilà, il faut savoir à qui s'adresser.
Vous voyez ces milliers de personnes qui répètent sans cesse les mêmes
litanies, parlant de la bouche et pensant au pot-au-feu en ébullition.
Que voulez-vous qu'elles obtiennent ?
On vous a enseigné à adresser vos prières aux saints, ceux de l'église, de
préférence agenouillé devant leur statue en couleurs pour leur demander leur
intercession.
S'ils sont encore là-haut, dans les hautes sphères du 5ème Cercle ou dans
le Cercle Animique, ils peuvent parfaitement intercéder, et c'est pour cela que,
quelques fois, le miracle se produit. Nous avons vu comment.
Mais s'ils sont déjà revenus sur terre ou partis ailleurs pour terminer leurs
réincarnations, ils ne peuvent plus rien pour vous. Et c'est pour cela aussi que
bien souvent le miracle ne se produit pas.
Vous, maintenant, vous pouvez toujours vous adresser aux saints, si
votre Foi est bien ancrée en eux. Mais pourquoi aller si loin puisque votre
Saint est en vous ?
N'avez-vous pas lu, au moins une fois, ces paroles de Jésus?
"Quand vous priez, retirez-vous dans votre lieu secret et demandez à
votre Père de vous accorder ses faveurs. Votre Père qui voit dans le secret vous
donnera plus que vous ne Lui demandez".
Pour bien commencer votre journée, prenez l'habitude, chaque matin,
d'ouvrir une fenêtre, si possible vers l'Est, là où se lève le soleil.
Effectuez l'exercice suivant :
Vous videz entièrement vos poumons puis vous prenez une profonde
inspiration en visualisant l'air, qui entre par les narines, aller emplir votre coeur.
Par la pensée vous dites : "L'Energie Universelle pénètre en chaque
cellule de mon corps".
Vous expirez et inspirez une deuxième fois très profondément en
visualisant l'air emplir votre cerveau, passer par le cervelet et entrer dans la
colonne vertébrale jusqu'au plexus sacré. En pensée vous dites : "L'Energie
Universelle me donne la force et la bonne santé".
Vous expirez et inspirez une troisième fois en visualisant l'air emplir votre
bas ventre et les organes sexuels. De là, comme un tourbillon, vous voyez l'air
s'élever suivant un canal imaginaire passant au centre de votre corps et
remontant jusqu'à la fontanelle, s'épandre dans votre cerveau en prendre la
couleur violette. Par la pensée vous dites : "L'Energie Universelle me donne la
Lumière, la Vérité et la Vie".
Vous expirez et inspirez une quatrième fois . Vous voyez l'air envelopper
entièrement votre corps et vous dites : "Comme un bouclier de feu, l'Energie
Universelle me protège et attire à moi tous les biens de la Vie".

99
Ceci fait vous effectuez sur vous le signe de l'Homme, qui n'est pas la
croix, mais le pentagramme.
Vous touchez des trois premiers doigts de la main droite votre front en
disant : "Au Nom de la Vie". Vous descendez à votre hanche gauche et vous
dites : "De l'Amour". Vous remontez et touchez l'épaule droite en disant : "de la
Lumière". Vous portez votre main à l'épaule gauche et dites : "de la Vérité".
Vous allez toucher la hanche droite en disant : « et de la Miséricorde ». Vous
revenez toucher le front afin de fermer le Pentagramme et dites : "Que la Paix
soit et qu'elle commence par moi". Alors, si vous désirez prier, adressez-vous à
votre Père qui est en vous et dites-Lui, avec ferveur, la prière quelque peu
modifiée, tirée des Psaumes.
"Père, Tu es mon Pasteur,
Je ne manque de rien.
Tu me fais vivre dans la Paix,
Tu me conduis dans l'harmonie,
Tu me donnes mon pain quotidien,
Tu me remets mes péchés et me pardonne
Comme je pardonne à ceux qui m'ont offensé.
Tu éloignes de moi le mal
Et même si je marche au milieu de tentations
Je ne crains aucune chute
Puisque Toi, Père, Tu es en moi.
Ton Amour, Ta Lumière, Ta Vérité et Ta Miséricorde
Sont ma Sécurité.
Tu dresses pour moi un rempart
Contre toutes les difficultés et les adversités,
Tu me donnes l'abondance et le Bonheur.
Oui, la Vérité et la Grâce
Me suivent chaque jour de ma vie
Et pour longtemps encore je reste dans Ta maison
Car je veux être UN avec Toi
Pour aimer, adorer et servir le Père de la Vie.
Par Toi je m'unis à tous les Esprits
Qui opèrent dans la volonté du Père
Et servent la Création de Dieu,
Pour chanter Sa Gloire, Sa Puissance et son Amour".
Vous refaites le signe de l'Homme. Votre prière est terminée.
Ne répétez pas cela machinalement.
Entrez vraiment en vous-même et priez "En Esprit", car la prière n'est
pas un pleurnichement, mais un hymne de reconnaissance et de
remerciement que l'on adresse à Dieu, l'Origine, le Tout, au Père du
Royaume Spirituel, notre Père i tous, et enfin à l'Esprit, notre Père à nous.

100
EXHORTATIONS
"Race d' hypocrites, race de vipères !
Vous vous êtes placés devant la porte du Royaume. Vous n'entrez pas et
vous empêchez les autres d'entrer". J.C.

Je m'adresse à vous, chefs des églises et de toutes les religions.


Et à vous en particulier, Père de la romaine, que l'on appelle saint par
anticipation.
Tout ce que j'ai dit contre vous n'est pas dû au manque de respect, car je
vous respecte tous. Mais je l'ai dit pour que vous reveniez sur vos erreurs.
Je sais que vous n'y êtes pour rien et que vous n'y pouvez rien, car vous ne
pouvez donner que ce que vous avez reçu, et vous n'avez pas grand pouvoir pour
changer la tradition.
Ce que vous pouvez faire, par contre, c'est de changer les ténèbres en
Lumière. Ceci personne ne peut vous l'empêcher.
Il faudrait, pour cela, que vous preniez conscience de la Lumière et de la
Vérité.
Dernièrement vous vous êtes opposé à l'avortement et cela est un geste
digne des fonctions que vous occupez. Seulement voilà, vous n'avez pas su
expliquer "pourquoi" l'avortement est indigne.

Vous avez simplement dit que nul n'a le droit d'ôter la Vie donnée par
Dieu.
Cela est bien vrai, mais vous n'êtes pas sans savoir que le mot "Dieu" a
perdu de sa puissance dans la conscience de bon nombre d'ouailles qui n'ont
jamais su ce qu'est la Foi.
Ceci tout simplement parce que, depuis des siècles, vos prédécesseurs ont
basé la conviction sur la croyance et non pas sur la Foi.
Si vous aviez su dire que dès la conception l'Esprit Vivant est présent dans
le foetus et que nul n'a le droit d'aller contre sa volonté, sous peine de voir son
propre corps astral et surtout son Ame se charger d'une faute criminelle grave,
susceptible d'imposer un nombre indéfini de réincarnations terrestres à vivre
dans la souffrance expiatoire, alors un nombre plus important d'entre toutes ces
femmes pécheresses seraient revenues sur leurs décisions et auraient évité la
charge de ce poids mérité par ignorance.
Les mêmes principes ne sont pas valables pour ce qui est de la
contraception.
Eviter l'insémination n'est pas contre nature. Cela dépend du libre-arbitre
de l'être humain et personne ne peut obliger le couple à se multiplier au gré des

101
désirs sexuels, ceux-ci faisant partie des fonctions naturelles du corps et de
l'apaisement nerveux.
L'abstention est contre nature, elle, et apporte des maladies psycho-
somatiques graves. Vos curés le savent et ils veulent se marier.
Là n'est pas l'objet de mes exhortations.
Je n'ai aucune intention de créer une nouvelle secte, ni une nouvelle église
et moins encore une nouvelle religion.
Qui dit secte, église ou association, dit respect et obéissance à des dogmes
et règlements imposés.
Dans ces conditions l'Esprit ne pourra jamais parvenir à sa maturité, car ce
n'est que dans la solitude et dans la liberté que l'être humain peut Le rencontrer
et Le servir.
Les églises et les religions ont donné à tous les hommes un Dieu Unique.
Mais les hommes ne l'ont jamais vu ni entendu. Il est si loin, pour eux, qu'ils
pensent sincèrement qu'ils peuvent s'en passer.
Et c'est ce qu'ils font, en grande partie.
Vous qui êtes à la tête d'un appareil religieux si imposant, vous qui êtes
conscient des erreurs commises par vos prédécesseurs, pourquoi ne cherchez-
vous pas à remédier à cet état de choses ?
Vos églises se vident, et ceux ou celles qui les fréquentent encore, ne sont
là que par habitude, par tradition ou par bigoterie.
Mais vous ne dites rien, car vous pensez à la survie de votre institution.
Tant qu'il y aura des dons et des aumônes votre empire vivra.
Vos monseigneur, vos curés, vos prêtres, ne servent plus à grand chose.
Seul l'aumônier vous rend encore service. Pas pour distribuer, mais pour
recueillir.
Si vous vouliez faire preuve de bonne volonté, si vous vouliez remplir
votre mission, si vous vouliez apporter au monde la vraie Lumière de Jésus
Christ, alors vous pourriez employer tous vos curés et tous vos prêtres pour la
juste cause.
Pourquoi avoir honte de reconnaître les erreurs commises en vingt siècles
de tradition ? Pourquoi craindre de tout changer, si cela sert à faire la volonté du
Père ?
Non seulement vos prêtres pourraient expliquer la Vraie Vérité dans vos
églises, qui ne manqueraient pas de se remplir à nouveau, mais vous pourriez, en
accord avec les chefs des autres églises et religions, provoquer des ententes avec
les chefs des Etats afin que l'étude de la vraie réalité de l'homme soit
programmée dans les écoles, comme la vie de Napoléon ou l'éducation sexuelle.
Car ce n'est pas par les adultes que vous pourrez commencer, mais par les
enfants.
Alors, dans trente, quarante ou cinquante ans, les enfants devenus adultes
et ayant été instruits de la Vérité, en chaque partie du monde, la Paix pourra être
instaurée sur toute la terre.

102
Si l'homme peut être UN, un peuple aussi peut être UN, et tous les peuples
peuvent être UN.
C'est une question de prise de conscience collective. Rien d'autre.
A ce moment, plus de racisme, plus d'égoïsme, plus de guerres, plus de
massacres. La Paix et l'Amour.
Vous diriez aussi aux chefs d'Etat qu'ils cessent de vendre des armes aux
uns et aux autres.
Vous leur diriez de ne pas vendre, mais de donner.
Donner aux peuples affamés tous ces choux et ces pommes que leurs
agriculteurs jettent sur les routes par protestation. Donner à ces peuples l'argent
qu'ils jettent en bombes et en manoeuvres militaires, et également l'argent
employé pour fêter les bicentenaires.
Je voudrais, en outre, vous faire part d'une grave menace qui pèse sur le
pays de votre résidence.
Tenu dans l'ignorance et instruit dans la peur de Dieu et du diable par
intérêt ecclésiastique, ce peuple n'a pu faire prévaloir la lumière de sa
conscience sur la lourdeur du corps astral.
L'intellect s'est développé, et même beaucoup, mais le corps astral est
resté pesant, prenant la direction exclusive de l'intellect.
L'Ame, Elle, est restée dans l'obscurité.
L'Esprit reste inconnu puisque vous ne leur avez jamais parlé de Lui.
Vous leur avez parié du Saint Esprit, mais Celui-ci se trouve au Ciel et
non pas avec eux.
Les entités démoniaques ont trouvé là un champ prêt à accueillir les
semences de leurs méfaits.
Il en résulte que plusieurs sectes, encore secrètes, mais prêtes à bondir, se
cachent un peu partout sur ce territoire.
Les messes noires vont bon train et les orgies luxurieuses se multiplient.
Leur but?
Abattre l'église romaine. Le trésor caché les intéresse et le monopole des
âmes aussi.
Non seulement, père romain, vous pouvez encore sauver votre empire, mais
vous pouvez également sauver la paix du monde et, surtout, vous pouvez semer
la Lumière de la Rédemption dans le coeur de tous les hommes.
Votre organisation vous permet de prétendre à la primauté pour la
réalisation du Grand Oeuvre sur le Chemin du Royaume.
N'êtes-vous pas le successeur de Pierre, celui à qui le Christ avait confié
les clefs ?
Je sais que vous me comprenez. Je ne sais pas, par contre, si mes
exhortations seront entendues.
Que la Paix soit avec vous.

103
EPILOGUE
J'éprouve le besoin de terminer ce long entretien avec vous par une
analyse des différents courants idéologiques qui font actuellement des ravages
parmi les hommes et les femmes. Lesquels, à cause des changements évolutifs
trop rapides de cette lin de siècle, se trouvent dans la confusion la plus totale
quant au choix des croyances vers lesquelles ils se sentent irrésistiblement et
inconsciemment attirés.
Je ne vous présenterai que quatre exemples. Ils vous aideront à ouvrir les
yeux et vous faciliteront le partage entre l'utopie et la réalité de votre existence.

a) - Je vous ai déjà cité le cas de ces fameux Témoins.


Bible à la main, ils en suivent une interprétation très rigoureuse et leur état
très poussé de soumission a créé devant leurs yeux un écran indélébile
d'obscurcissement de la raison les empêchant de voir toute autre vérité que celle
prônée par leurs chefs.
Ils refusent la transfusion sanguine et tout don d'organe, préférant laisser
le malade aller vers la mort physique plutôt que de lui offrir la possibilité de
poursuivre son chemin dans la matière aux fins d'une prise de conscience
toujours possible de son Etre réel.
De plus, ils sont convaincus que lors de la très proche (selon leurs dires)
"fin du monde", ils seront les seuls à être
sauvés.
Tous les autres périront par le feu, alors qu'une capsule en matière
ininflammable les protégera des flammes.
J'ai recueilli cette information de l'un d'entre eux.
Ils disent aussi que tous les signes de la prochaine fin du monde sont
désormais réunis (tremblements de terre, séismes divers, chutes de météorites,
décadence des moeurs, etc.).
Or, si vous procédez à une brève rétrospective de l'histoire du monde,
vous vous apercevrez que ces signes ont toujours existé. Il y a toujours eu des
tremblements de terre, des chutes de météorites, des moeurs légères, etc., et le
monde est
toujours là.
La vérité, c'est qu'ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez,
offusqués qu'ils sont par l'emprise psychique exercée sur eux par leurs dirigeants
faussement illuminés.
Aider ces gens à trouver la Lumière est très difficile ; ils sont si imprégnés
de leurs idées puériles qu'il convient de les laisser entre les ailes de leurs anges
imaginaires.

104
b)- Une réincarnation du Christ a vu le jour dans le Sud-Ouest de la
France.
Ce jeune homme, à l'air souriant et tendre, prêche pourtant tous les
malheurs du monde et lance des menaces à tous ceux qui ne demandent qu'à
vivre leur vie dans les meilleures conditions possibles.
Il prône la pénitence extrême, la souffrance et le châtiment du corps
physique en attendant le jugement dernier qui ne saurait tarder.
Aucun enseignement sur la réalité de l'homme ne sort de sa bouche.
Il se fait appeler "le Consolateur" et en guise de consolation il promet à
tous, ou presque, un long séjour aux enfers si sa doctrine n'est pas respectée.
Est-ce que le Christ aurait eu besoin de se réincarner pour nous dire tout
cela ?
Le Christ est venu une fois et nous a laissé son message de Vie.
Il n'a plus aucun besoin de revenir en personne parmi les hommes, car ses
paroles sont restées et resteront par delà la vie des mondes.
Il s'est fait beaucoup d'adeptes ce jeune Christ, surtout des femmes qui
disent avoir eu la chance d'avoir été contactées par des Anges Célestes et des
Saints venus leur confirmer l'authenticité de cette personne "divine" et de sa
doctrine.
Ce qu'il a de bien, c'est qu'il ne fait de mal à personne, sauf d'infuser dans
la conscience et dans le subconscient de ceux qui le suivent, la peur de la vie et
donc des nouvelles névroses et des profondes psychoses.

c) - Un autre homme de talent est venu opérer des merveilles en notre


beau pays.
Ce n'est pas un maître descendu du plan divin.
C'est un Extra-Terrestre.
Il vient d'une lointaine constellation et dit avoir été envoyé chez nous pour
préparer la prochaine rencontre entre E.T. et les hommes.
Il a trouvé un emblème très symbolique : étant donné que la croix
gammée avait enfermée l'Etoile de David, avec les conséquences que chacun
connaît, il a façonné une Etoile de David renfermant la croix gammée.
Le résultat est bien plus rassurant !
Entouré de plusieurs centaines d'adeptes et de sympathisants, il organise
des ramions d'information, de préférence en pleine nature, où après d'éloquents
discours, tout te monde se déshabille (la nature l'impose) et les accouplements se
concrétisent au choix du hasard entre tous les participants.
C'est, paraît-il la vie que mènent les extra-terrestres.

d) - Puisque dans le Sud-Ouest on a eu le plaisir d'avoir une réincarnation


du Christ, il aurait été indélicat de ne pas en avoir une dans le Sud-Est.
Elle y est, cette réincarnation.

105
Cet homme se fait même appeler "le Seigneur". Et il est vraiment un
seigneur.
Bien établi sur son trône en velours oriental, orné d'habits de mille et une
nuits, entouré d'espaces verts et de jardins magnifiquement entretenus, il dirige
toute une communauté de prêtres et de fidèles qui lui apportent une aide
financière très substantielle.
Son but officiel ?
Réunir en une seule toutes les religions du monde et faire bâtir un Temple
si majestueux, que cette union fabuleuse soit symbolisé pour l'éternité.
Qui d'autre aurait pu avoir cette idée, sinon le Christ lui-même?
Qui d'autre aurait pu mener cette oeuvre grandiose à bonne fin ?
Voici comment cela se passe.
De bouche à oreille, ou par quelque publicité bien menée, il attire dans sa
somptueuse demeure les clients potentiels.
Un seul entretien suffit pour que les petits pigeons tombent sous son
pouvoir.
Doté d'un pouvoir magnétique très puissant, il se sert de la faculté connue
sous le nom de : "hypnose collective" pour imposer sa volonté et lier les sujets à
ses idées apparemment mystiques.
Autour de lui ses prêtres jurent avoir assisté à ses combats livrés sur le
plan astral contre les forces infernales.
Et c'est vrai qu'ils ont vu cela, puisque par l'hypnose il peut leur faire voir
tout ce qu'il désire.
Bref, les petits pigeons quittent la demeure entièrement convaincus de
l'origine "divine" et de la puissance de ce seigneur.
Ils s'acquittent de leurs cotisations et dons divers, et viennent grandir le
nombre de ses adeptes.
Dès le grand portail dépassé, ils se sentent entièrement transformés, dans
un état d'illuminisme hébété, prêts à le suivre jusqu'au bout du monde si
nécessaire.
Il enseigne la "Déité" de l'homme. L'homme n'est pas d'essence
spirituelle, mais d'essence divine. Il descend en ligne directe de Dieu.
Il est formé de sept corps subtils et commence ses incarnations dans le
règne minéral. Il passe par le règne végétal, puis par l'animal, puis par l'humain,
et enfin il se retrouve avec Dieu, dans sa demeure éternelle.
Malheur à ceux qui mènent une mauvaise vie. Lors de leurs réincarnations
suivantes, ils se retrouveront dans une pierre, dans un arbre, dans un serpent ou
dans une vache, pour expier leurs fautes.
Il n'a pas encore, par contre, présenté à ses adeptes une pierre contenant la
parcelle divine de l'homme, ni même un arbre et encore moins une vache.
On a entendu parler, dans le langage courant, de femmes-vaches, mais
jamais encore de vaches-femmes.

106
Ce qu'il y a de mieux, dans cette histoire (réelle), c'est que les adeptes
croissent en nombre de jour en jour, et le portefeuille de ce saint homme divin
aussi.
Le temple va être mis en chantier très bientôt, mais peut-être qu'il n'a pas
bien choisi son lieu d'implantation, Ill se trouve, en effet, dans un secteur
menacé de séismes telluriques.
Je ne vous parle que de quatre cas qui nous touchent de près.
Il y en a des centaines en France et sur la terre. Voyez donc combien de
Christs réincarnés vous pouvez rencontrer.
C'est vrai qu'il multipliait les pains et les poissons.
Pourquoi pas Lui-même ?
J'ai voulu vous dire tout ceci, avant de vous quitter, pour que vous ayez
toujours à l'esprit la pensée de garder les yeux bien ouverts.
Ne vous laissez pas embrigader par tous ces illuminés qui oeuvrent plus
pour l'argent que pour le souci de vous aider sur votre chemin.

Votre Chemin vous le connaissez et vous savez que l'Esprit ne peut


aucunement reculer.
Il va toujours de l'avant jusqu'à ce qu'il ait rejoint les conditions
nécessaires à sa libération, à son éveil total, à son état d'Etre Conscient.
S’il ne peut y parvenir, alors il abandonne son corps astral entre les mains
des Elémentaux, son Ame dans l'océan inconscient du Cercle Animique et il va,
Lui, se fondre, par attraction naturelle, dans la substance inconsciente du Cercle
Spirituel.
Tel est son Chemin et nul ne peut le changer, car là est Sa nature et les
Lois de la Création sont et restent immuables.
Ne vous laissez pas convaincre par ces marchands d'illusions, car s'ils
étaient vraiment des Maîtres Instructeurs chargés d'une mission spirituelle, ils
n'organiseraient pas des institutions programmées sur des dogmes et des
règlements, sachant que l'Esprit ne peut parvenir à l'éveil que par des prises de
conscience personnelle.
Restez libre. Ne vous soumettez pas aux idées et aux jugements de ces
hommes qui veulent vous imposer leurs phantasmes.
Eloignez-vous de toutes ces sectes.
Votre Chemin vous le trouverez et le suivrez dans la solitude, dans la
méditation, dans la simplicité, et nulle part ailleurs.
Seules vos expériences vous permettront de trouver, d'éprouver et de
reconnaître la vraie Vérité.
Personne ne peut vivre vos expériences et vos épreuves à votre place.
Personne ne peut vous offrir la Vérité et la Lumière sinon vous-même en
les vivant consciemment, afin qu'elles s'inscrivent dans les sillons de votre Etre
sublime.

107
Alors vous serez "UN", et vos yeux remplis de joie, de reconnaissance et
d'Amour, regarderont vers le Ciel pendant que votre Pensée élèvera un hymne
de Gloire au Père Etemel.
Que la Paix vous accompagne et l'Amour vous chérisse pour toujours.

Tel est l'Enseignement que m'a confié Ethor.


Je l'ai mis en pratique. Ma vision du monde a changé et la Lumière a
éclairé ma conscience.
Comme je l'ai reçue, je vous donne ma Paix accompagnée de mon Amour
fraternel.

HYERES (83) - OCTOBRE 1992.

108