Vous êtes sur la page 1sur 38

CONSERVATOIRE IMPERIAL DE MUSIQUE

COMITÉ DES ÉTUDES MUSICALES

EXT RA I T DU PROCÉS-VERBAL DE LA SÉAKCE DU 17 JUIN 1801

. . . . . . . . Le Comité des Études musicales a examiné les six ouvrages réunis sous le tilre general de Cours de Piano
élémentaire et progressif que lui a soumis M. FÉLIX LE COUPPEY, l'un des professeurs qui, par la bonté de sa mélhode et le succés de
son enseignement, s'esl toujours distingué au Conservatoire.
Ce que le Comité a particuliérement remarqué dans ees diverses études, c'est l'ordre logique dans lequel elles s'enchaincnt,
leur savante progression et leur caractére essentiellement mélodique.
L'auteur s'est attaché surtout á développer l'intelligence musicale des eleves, et, notamment dans la préface du livre intitulé :

École du mécanisme, il a donné des apercus complétement nouveaux sur les procedes par lesquels les pianisles peuvent obtenir une
belle sonorité.
Le Comité est done unanimement d'avis qu'il y a lieu d'adopter ees ouvrages pour les classes du Conservatoire.

AUBER, Président du Comité; MEYERBEER; HALÉVY; CARAFA; AMBROISE TIIOMAS;


KASTNER; DANCLA; GALLAY; PRUMIER ; WOGT; ÉMILE PERRIN; ÉD. MONNAIS,
^ Commissaire imperial; A. DE BEAUCHESNE, Secrétaire.

I N S T I T U T DE FRANGE
ACADEMIE DES BEAUX-ARTS

Rapport de la Section de musique li)


sur l'ouvrage de M . LE COUPPEV, intitulé : Cours de Piano élémentaire et progressil'.

(SÉAKCE DU 1 3 JUlLLET 1 8 6 1 )

Le Piano, sans contredit, est de tous les instruments celui dont l'étude a exercé la plus grande influence sur le développement de
'art musical á notre époque.
Aussi, toute mélhode qui peut favoriser l'enseignement sérieux, approfondi;dtf Piano, est une oeuvre utile et qui mérite d'autant /)
plus d'étre prise en consideraron, que nous sommes envahis par une foule de productions frivoles qui naissent inévilablement á> 1
Fusage si general de cet instrument.
II est done plus que jamáis nécessaire d'encourager les eííorts des hommes de talent dont la méthode renferme les principes
constitutifs d'une belle Écolé, et qui possédent et transmettent l'intelligence du slyle sans lequel on ne saurait interpréter tant de
cliefs-d'oeuvre de S. BACH, MOZART, BEETHOVEN, "WEBER, HUMMEL, MEÍSDELSSOHN, CHOPIN, etc., etc.
Au nombre des travaux didactiques dignes d'un véritable intérét, nous citerons ceux de M. FÉLIX LE COUPPEY, proíesseur au
Conservatoire.
L'ouvrage qu'il vient de soumettre á l'Académie sous le titre de: Cours de Piano élémentaire et progressif, se distingue par
des procedes ingénieux et bien coordonnés relalifs au mécanisme du Piano, par 1'habileté avec laquelle les diverses parlies de celte
méthode se lient entre elles, et enfln par des études heureusement congues, bien écrites et qui doivent fonner chez les eleves le
slyle et le goüt.
Nous pensons que l'ouvrage de M . FÉLIX LE COUPPEY, fruit d'un travail consciencieux, d'une longue et féconde expérience,
est appelé á rendre de véritables et útiles services.

(1) La section de musique de l'Inslitut se compose de MM. AUBER, CARAFA. A. THOMAS, REBER, CLAPISSOH ct BERLIOZ.

PÍP.IS. — rar. SIMÓN üAgox ET COMP., MÍE u'triruniu, 1 .


L'AGILITÉ
2 5 ETUDES F. LE COUPPEY.
AiJtífí'ro ¡nod e r u t o . (0 - 126 )
4 4 3

X". 4 i


i_k zA:

i
Aílegrettó (#= 112 *
5

S5BSSBB •^* r
-r& ¿* 1 i¡) <> .T
/ L • 1« * — ¿ - ± ;• f
'v A S
p gé- m
9
^^^^ "
1 ^ 3 t í
* t •ffrrr' 1 f |

2 2

jé. JFC
¿ 8. L , eres _

7 ^ —
= f e = FES fe=:
: «L 7 . S 7 v Y 7-- •
¿. '7 7 --7
8"

A l l e g r o (é= 1 3 8

' DFC
•1< #

.V.6. P leggiero. i

) 7. T
3E
Allegro ( 152;

Hprffff
0^— 3 — ^
i 4 3-2 1 , í
n

ffff J

gLH . ' — ' M •'• • -

X : h.

w7
^ P *
Y"
7 V ••
.
*
-
:
•• •- - ; •
^
±2
i > r.

.41ÍegroX¿ = tóáj
Allegro ( J = 8 0 )
:
A l l e g r o íioderato.(* = 120J

K 20
r, ñ
i J. i
f
1 | P

J ; "M.
U ° 24.

cantando.

al 1
-0-0- 0*^*0 W*' m 0*m 0Fw 0 w*
e , m m M M

,R. m
55
J. M.