Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre 5 :

Adressage ip
Plan
1) Adresse IP

I.Kechiche
2) Les classes d’adressage

3) Adresses ip spécifiques

4) Masques de sous-réseau

5) Création de sous-réseau
2
1. Adresse IP 1/2
● À la différence des adresses physiques, les adresses réseaux ou adresse IP
sont attribuées par les administrateurs réseau et sont configurées
logiquement.

I.Kechiche
● L'adresse IP comporte pour commencer deux parties principales :

○ Une ID de réseau (netID) qui est l'adresse réseau logique du sous réseau auquel l'ordinateur
se rattache

○ Une ID d'hôte (hostID) qui est l'adresse logique du périphérique logique identifiant chaque
ordinateur sur un sous réseau.
3
1. Adresse IP 2/2
● Cette adresse IP a un format de 4 octets (32 bits), que l'on a l'habitude de représenter :
○ En binaire, si l'on veut identifier plus facilement les deux parties de l'adresse IP,
l'adresse réseau et l'adresse hôte : xxxxxxxx. xxxxxxxx. xxxxxxxx. xxxxxxxx
(xxxxxxxx allant de 0000 0000 à 1111 1111)

I.Kechiche
○ En décimal, si l'on veut condenser l'écriture : xxx.xxx.xxx.xxx
(xxx allant de 0 à 255)

● La plupart des adresses IP peuvent être converties en un nom de domaine et


inversement. Le nom de domaine est plus facilement lisible :

○ Exemple : fr.wikipedia.org est le nom de domaine correspondant à 91.198.174.2.


Il s'agit du système de résolution de noms (DNS pour Domain Name System en
anglais).

4
2. Les classes d’adressage 1/8

Les deux champs de l'adresse IP (netID et hostID) vont varier suivant ce qu'on
appelle la classe d'adresse IP.

I.Kechiche
Le tableau ci-après donne l'espace d'adresses possibles pour chaque classe :

5
2. Les classes d’adressage 2/8

● Comment fait-on pour savoir à quelle classe appartient une


adresse ?

I.Kechiche
● Il y a deux méthodes pour le savoir :
○ La triviale, qui consiste à apprendre par cœur le tableau,
○ La subtile, qui consiste à retenir la règle, qui est logique :
■ La classe est définie par les bits les plus lourds (les plus à gauche) de l’adresse, le bit le
moins signifiant pour la classe est toujours un 0,Les autres sont tous à1,
● La classe A est signalée par 1 bit, donc 0,
● La classe B est signalée par 2 bits, donc 1 0,
● La classe C est signalée par 3 bits, donc 1 1 0,
● La classe D est signalée par 4 bits, donc 1 1 1 0, 6

● La classe E est signalée par 5 bits, donc 1 1 1 1 0,


2. Les classes d’adressage 3/8

I.Kechiche
7
Représentation des identifiants hôte et réseau des différentes classes
d'adresse IP
2. Les classes d’adressage 4/8

● Au début du développement des protocoles, les réseaux étaient supposés


entrer dans l'une des catégories suivantes :

I.Kechiche
○ Un petit nombre de réseaux dotés de nombreux hôtes,

○ Quelques réseaux dotés d'un nombre intermédiaire d'hôtes,

○ Un grand nombre de réseaux dotés de peu d'hôtes.

🡺Le découpage des adresses ip en classe a donc suivi l’évolution des besoins réseau

8
2. Les classes d’adressage 5/8

● Les adresses de classe A


○ Le 1er octets est utilisé pour l’adresse réseau (NetID), il varie de 1 à126.

I.Kechiche
○ Les 2ème ,3ème , et 4ème octets sont utilisés pour les adresses machines (HostID).

○ Le masque par défaut d'une adresse de classe A est 255.0.0.0.

9
2. Les classes d’adressage 6/8

● Les adresses de classe B


○ Les 1er et le 2ème octets sont utilisés pour l’adresse réseau (NetID), ils varient de 128.0 à 191.255.
Les 3ème , et 4ème octets sont utilisés pour les adresses machines (HostID).

I.Kechiche
○ L'adresse IP de classe B autorise 214=16384 réseaux, ayant 216=65536 machines.
○ Le masque par défaut d'une adresse de classe B est 255.255.0.0.

● Les adresses de classe C


○ Les 1er , le 2ème , et le 3ème octets sont utilisés pour l’adresse réseau (NetID), ils varient de 192.0.0
à 223.255.255. Le 4ème octets est utilisé pour les adresses machines (HostID).
○ L'adresse IP de classe C autorise 224=16777216 réseaux, ayant
28 = 256 machines.
○ Le masque par défaut d'une adresse de classe B est 255.255.255.0. 10
2. Les classes d’adressage 7/8

● Les adresses de classe D


○ La classe D est ce qu'on appelle "Multicast", c'est-à-dire qu'elle est destinée à faire de la
diffusion d'information sur plusieurs hôtes simultanément.

I.Kechiche
🡺Elle n'a donc pas de netIDni de hostID.

● Les adresses de classe E


○ La classe E n'est pas utilisée et est destinée à un usage ultérieur.

Remarques
○ L'obtention d'une adresse IP pour créer un nouveau réseau est gérée par l'INTERNIC de
manière décentralisée, à savoir qu'un organisme national gère les demandes pour chaque
pays. En France c'est l'INRIA(Institut National de Recherche en Informatique et
Automatique) qui est chargé de cette tâche.
○ Toutes les combinaisons mathématiquement possibles pour identifier un réseau ou une
machine ne sont pas permises car certaines adresses ont des significations particulières.
11
2. Les classes d’adressage 8/8

Remarques

I.Kechiche
○ L'obtention d'une adresse IP pour créer un nouveau réseau est gérée par l'INTERNIC de
manière décentralisée, à savoir qu'un organisme national gère les demandes pour chaque
pays.

○ Toutes les combinaisons mathématiquement possibles pour identifier un réseau ou une


machine ne sont pas permises car certaines adresses ont des significations particulières.

12
3. Adresses IP spécifiques 1/2

● 0.X.Y.Z
○ Elle est utilisée par une machine pour connaître sa propre adresse IP lors d'un processus
d'amorçage par exemple,

I.Kechiche
● <netID=0>.<hostID>
○ Elle est également utilisée pour désigner une machine sur son réseau lors d'un boot
également,

● <netID>.<hostID a tous ses bits à 0>


○ Elle n'est jamais affectée à une machine car elle permet de désigner le réseau lui-même (ex :
145.32.0.0),

● <netID>.<hostID a tous ses bits à 1>


○ C'est une adresse de diffusion ou de broadcasting, c'est-à-dire qu'elle désigne toutes les
machines du réseau concerné.
○ Un datagramme adressé à cette adresse sera ainsi envoyé à toutes les machines du réseau (ex 13
: un message envoyé à 165.10.255.255 est diffusé à tous les hôtes du netID: 165.10),
3. Adresses IP spécifiques 2/2
● 255.255.255.255
○ C'est une adresse de diffusion locale car elle désigne toutes les machines du réseau
auquel appartient l'ordinateur qui utilise cette adresse. L'avantage par rapport à
l'adresse précédente est que l'émetteur n'est pas obligé de connaître l'adresse du
réseau auquel il appartient,

I.Kechiche
● 127.X.Y.Z
○ C'est une adresse de rebouclage (loopbackou encore localhost). Le message est
envoyé à cet adresse ne sera pas envoyéau réseau, il sera retourné à l'application par
le logiciel de pilote de la carte.
○ L'adresse IP 127.0.0.1 est utilisée pour la machine locale et pour tester si la carte de
réseau est bien installée.

● Les adresses des réseaux privés


○ Les adresses:
■ de classe A de 10.0.0.0 à10.255.255.255,
■ de classe B de 172.16.0.0 à172.31.255.255
14
■ de classe C de 192.168.0.0 à192.168.255.255
○ sont réservées à la constitution de réseaux privés autrement appelés intranet.
3. Adresses IP spécifiques 2/2
● Un masque réseau (en anglais netmask) se présente sous la forme de 4 octets séparés par des points (comme
une adresse IP)

● Un masque réseau comprend (dans sa notation binaire) des zéros aux niveau des bits de l'adresse IP que l'on
veut annuler (et des 1 au niveau de ceux que l'on désire conserver).

I.Kechiche
● Intérêt d'un masque de sous-réseau

○ Le premier intérêt d'un masque de sous-réseau est de permettre d'identifier simplement le réseau
associé à une adresse IP.

○ En effet, le réseau est déterminé par un certain nombre d'octets de l'adresse IP (1 octet pour les
adresses de classe A, 2 pour les adresses de classe B, et 3 octets pour la classe C). Or, un réseau est noté
en prenant le nombre d'octets qui le caractérise, puis en complétant avec des 0.

15
4. Masque de sous réseau 1/2
Exemple
● Le réseau associé à l'adresse 34.56.123.12 est par exemple 34.0.0.0, car il s'agit d'une adresse IP de
classe A.
● Pour connaître l'adresse du réseau associé à l'adresse IP 34.56.123.12, il suffit donc d'appliquer un
masque dont le premier octet ne comporte que des 1 (soit 255 en notation décimale), puis des 0 sur

I.Kechiche
les octets suivants.
○ Le masque est: 11111111.00000000.00000000.00000000
○ Le masque associé à l'adresse IP 34.208.123.12 est donc 255.0.0.0.
○ La valeur binaire de 34.208.123.12 est: 00100010.11010000.01111011.00001100
○ Un ET logique entre l'adresse IP et le masque donne ainsi le résultat suivant :

00100010.11010000.01111011.00001100
ET
11111111.00000000.00000000.00000000
=
00100010.00000000.00000000.00000000
16
○ Soit 34.0.0.0. Il s'agit bien du réseau associé à l'adresse 34.208.123.12
4. Masque de sous réseau 2/2
● En généralisant, il est possible d'obtenir les masques correspondant à chaque classe d'adresse :

○ Pour une adresse de Classe A, seul le premier octet doit être conservé. Le masque possède la
forme suivante 11111111.00000000.00000000.00000000, c'est-à-dire 255.0.0.0 en notation

I.Kechiche
décimale ;

○ Pour une adresse de Classe B, les deux premiers octets doivent être conservé, ce qui donne le
masque suivant 11111111.11111111.00000000.00000000, correspondant à 255.255.0.0 en
notation décimale ;

○ Pour une adresse de Classe C, avec le même raisonnement, le masque possédera la forme
suivante 11111111.11111111.11111111.00000000, c'est-à-dire 255.255.255.0 en notation
décimale

17
5. Création de sous réseau 1/2
● Reprenons l'exemple du réseau 34.0.0.0, et supposons que l'on désire que les deux premiers bits du
deuxième octet permettent de désigner le réseau.
● Le masque à appliquer sera alors :
11111111.11000000.00000000.00000000 C'est-à-dire 255.192.0.0

I.Kechiche
Si on applique ce masque, à l'adresse 34.208.123.12 on obtient : 34.192.0.0
● En réalité il y a 4 cas de figures possibles pour le résultat du masquage d'une adresse IP d'un
ordinateur du réseau 34.0.0.0
○ Soit les deux premiers bits du deuxième octet sont 00, auquel cas le résultat du masquage est
34.0.0.0
○ Soit les deux premiers bits du deuxième octet sont 01, auquel cas le résultat du masquage est
34.64.0.0
○ Soit les deux premiers bits du deuxième octet sont 10, auquel cas le résultat du masquage est
34.128.0.0
○ Soit les deux premiers bits du deuxième octet sont 11, auquel cas le résultat du masquage est
34.192.0.0
● Ce masquage divise donc un réseau de classe A (pouvant admettre 16 777 214 ordinateurs) en 4
sous-réseaux - d'où le nom de masque de sous-réseau - pouvant admettre 2^22 ordinateurs, c'est- 18
à-dire 4 194 304 ordinateurs.
5. Création de sous réseau 2/2
● Le nombre de sous-réseaux dépend du nombre de bits attribués en plus au réseau
(ici 2). Le nombre de sous-réseaux est donc :

I.Kechiche
19

Vous aimerez peut-être aussi