Vous êtes sur la page 1sur 38

Chapitre 3

Couche physique du modèle OSI

1. TRANSMISSION DES DONNÉES

2. LA TRANSMISSION PAR TRANSPOSITION DE FRÉQUENCES


OU MODULATION

3. LA TRANSMISSION EN BANDE DE BASE OU CODAGE

4. LES SUPPORTS DE TRANSMISSIONS


INTRODUCTION
● Un système de communication assure le transport de l’information entre un
émetteur et un ou plusieurs récepteurs reliés par un canal de communication ,
sous forme d’un signal
● Un système de communication informatique est formé de:
▪ L’émetteur et le récepteur
■ Équipements informatiques tels que : ordinateur, imprimante, etc…
▪ Canal de communication: support physique (câble, fibre, onde).

2
1. TRANSMISSIONS DE DONNÉES
☹ Les supports de communication ne sont pas parfaits.
○ les principaux phénomènes : affaiblissement, déphasage, bruits.
○ Plusieurs facteurs influent sur la qualité de transmission

☹ Les défauts du support limitent la transmission (débit et étendue)


Il faut adapter les techniques de transmission aux caractéristiques du support !
● On distingue deux grandes techniques de transmission :
○ Transposition en fréquence (modulation en fréquence, amplitude et phase)
○ en bande de base : codes de transmission de données

3
1. TRANSMISSIONS DE DONNÉES: ÉLÉMENTS 1/3

❑ ETTD ( ou DTE: Data Terminal Equipement)


○ Appelé Equipement Terminal de Traitement de Données
○ Assure le contrôle de la communication
○ Peut être source/collecteur des données
❑ ETCD ( ou DCE :Data Communication Equipement)
○ Appelé Equipement Terminal de Circuit de Données
○ Chargé d’adapter les données à transmettre au support de communication
🡺 MODEM ( Modulateur-DEModulateur) qui permet la communication entre ordinateurs par le réseau
téléphonique
4
○ fournit au support un signal adapté à ses caractéristiques
○ modifie la nature du signal mais pas sa signification
1. TRANSMISSIONS DE DONNÉES: ÉLÉMENTS 2/3

❑ Circuit de données=ligne de transmission + 2*ETCD


○ Le transfert n´est pas instantané (le délai de propagation est fonction de la
longueur du support)
○ Le transfert n´est pas parfait (déformation du signal 🡺 risque d´erreurs)
❑ Liaison de données=circuit de données + procédure de transmission
○ permet un transfert intelligent (géré par un ensemble de règles: protocole)
○ Procédure de transmission: chargée des fonction de communication
5
(contrôle d’erreur…)
1. TRANSMISSIONS DE DONNÉES: ÉLÉMENTS 3/3
Fonctionnement de l’ETCD
● On distingue deux transformations fondamentales :
○ le codage : bits 🡺 symboles
■ les symboles peuvent être une fonction continue ou une suite de valeurs
○ la modulation : symboles 🡺 signal
● A l’émission, l’ETCD émetteur assure la modulation

● A la réception, il assure l’opération inverse : la démodulation

6
1. TRANSMISSIONS DE DONNÉES: MODES
● L’ensemble modem+ligne constitue le circuit de données
● Le mode de transmission permet de définir la simultanéité des échanges entre deux nœuds d’un
réseau sur un canal de communication
● Il existe plusieurs modes de transmission :
○ Simplex : Canal unidirectionnel qui transporte l’information dans un seul sens
■ La radio FM : Un seul émetteur et « n » récepteurs. Les récepteurs ne peuvent pas
répondre
○ Half-duplex : Permet le transport d’informations dans les 2 directions mais pas
simultanément
■ Le talkie-walkie : Un interlocuteur parle et l’autre écoute et ne peut pas parler en même
temps
○ Full-duplex : L’échange est bidirectionnel et simultané
■ La téléphonie : Les interlocuteurs peuvent parler en même temps
🡺Un canal Full-duplex peut être considéré comme un ensemble de deux canaux simplex
dont le sens de transmission est inversé 7
🡺Les performances sont bien meilleures en « Full duplex » .
1. TRANSMISSIONS DE DONNÉES: TYPES 1/2
● On distingue deux principaux types de transmission
○ Transmission numérique (ou en bande de base)
○ Transmission analogique ( ou par transposition de fréquences)

❑ La transmission en bande de base (numérique)


consiste à envoyer directement les suites de bits sur le support
○ Les bits sont directement codés par des valeurs de tensions (code NRZ, code
Manchester…)
○ Simplicité du codage mais distances limitées
○ Occupe toute la bande passante (pas de multiplexage)
○ Signal discontinue (numérique)
○ Utilisé sur:
■ Des supports à grande bande passante
8
■ Dans des distances limitées (de l’ordre de quelques km)

Transmission en bande de base


1. TRANSMISSIONS DE DONNÉES: TYPES 1/2

❑ La transmission par transposition de fréquences ( modulation)


est un ensemble de procédés par lesquels la bande de fréquence d’un signal est
décalée dans le domaine fréquentiel

○ Transposition dans un domaine de fréquences adapté au support


🡺 meilleure protection contre le bruit
○ Adaptée aux longues distances
○ Possibilité de multiplexage
○ Signal continue (analogique)

Transmission en large bande


La transmission par
transposition de fréquences ou modulation
10
2. MODULATION : PRINCIPE
● Le modulateur transforme un signal initial quelconque a(t) en un signal s(t) adapté au
support de communication employé.
● Le signal s(t) est obtenu en faisant varier les paramètres d’une onde généralement
sinusoïdale
○ s(t) = A cos(2 π f (t )+ ϕ).
○ le signal sinusoïdal est centré autour d’une fréquence fo appelée onde de référence ou
porteuse
● Idée: Moduler une des caractéristiques de la porteuse : A, f ou ϕ et les modifier dans le
temps en fonction des données à transmettre
🡺Signal analogique transmis: S(t) = A(t) cos(2 π f (t)t + ϕ(t))
● NB: La transposition en fréquence autorise le multiplexage fréquentiel

11
2. MODULATION : TYPES 1/4
● On distingue alors trois types de modulation par transposition en fréquence:
○ modulation d’amplitude (lorsque les variations portent sur A)

○ modulation de fréquence (lorsque les variations portent sur f)

○ modulation de phase (lorsque les variations portent sur ϕ)

12
2. MODULATION : TYPES 2/4
❑ Modulation d’amplitude

13
2. MODULATION : TYPES 3/4
❑ Modulation de fréquence

14
2. MODULATION : TYPES 4/4
❑ Modulation de phase

15
La transmission en
bande de base ou codage
16
3. CODAGE : PRINCIPE
❑ Lorsque la longueur de la liaison ne dépasse pas quelques centaines de mètres, les informations
peuvent être transmises sur le support de liaison sans transformation du signal numérique en signal
analogique.
Ce type de transmission sans transposition (réarrangement) de fréquence par modulation est
appelé transmission en bande de base (bande d’origine en digitale)

❑ La transmission bande de base consiste à émettre sur la ligne (médium) des courants qui reflètent les
bits du caractère à transmettre.
o Dans le cadre de telle transmission, le MODEM (Modulateur DEModulateur) est réduit à un
codeur dont le rôle est de substituer au signal initial un autre signal similaire mais dont le
spectre est mieux adapté à la ligne.

❑ La transmission en bande de base possède plusieurs avantages


o Transmission numérique: les bits sont directement représentés par des tensions
o Adapté pour les courtes distances
o Facilité de re-générer le signal,
17
o détection et corrections des erreurs possibles,
o Des débits plus élevés peuvent être obtenus avec les infrastructures existante
3. CODAGE : PROBLÉMATIQUE 1/2
❑ Dans le cas où deux stations se communiquent des trames d'information binaires, si l’on applique
la loi du tout ou rien, le signal circulant sur le support serait la traduction exacte des bits à
transmettre.

❑ Deux problèmes se posent alors:


o Le signal possède électriquement une composante continue
🡺On préfère avoir recours à des signaux bipolaires ( tantôt positifs ou négatifs ) les plus
symétriques possible par rapport au zéro. Signaux NRZ( Non Retour à Zéro ).

o Dans une longue suite de "uns" ou de "zéros" le signal ne présente pas de transitions permettant la
synchronisation du récepteur de la trame.
☹ Les circuits électroniques de la carte réseau réceptrice scrutent les signaux du bus au rythme
d'une horloge pilotée par quartz à une fréquence très proche de celle de la carte émettrice qui
a généré le signal binaire en ligne. 18
☹ très rapidement émetteur et récepteur vont se trouver désynchronisé.
3. CODAGE : PROBLÉMATIQUE 2/2

❑les codages utilisés peuvent être classés selon le nombre de niveaux


électriques :

Codes à 2 niveaux : NRZ, RZ, ...

Codes par transition: Code Miller, Code Manchester, les codes


différentiels,…

Codes à 3 niveaux : bipolaires, bipolaires haute densité...

Codes multi-niveaux : 2B1Q...

19
3. CODAGE : CODE NRZ

☺ Très facile à mettre en œuvre.

☹ Pas de transition générée lors d'une longue séquence de 1 ou 0,


🡺synchronisation difficile, voire impossible.
20
😐 Utilisé couramment entre l’ordinateur et ses périphérique
3. CODAGE : CODE RZ

☺ Code ternaire simple

☺ Pas de perte de synchronisation (VS NRZ)

☹ Double bande passante 21


3. CODAGE : CODE MILLER

😐 On peut le construire à partir du code biphasé en supprimant une transition sur deux.

😐 Code binaire dense (moins d'énergie concentrée sur les basses fréquences et moins d´énergie
concentrée sur les hautes fréquences)

😐 Conservation de l’horloge et indépendance de la polarité


22
3. CODAGE : CODE MANCHESTER

☺ Mise en œuvre simple, codage et décodage faciles

☺ Pas de composante continue (donc pas de perte de synchronisation


sur les suites de symboles identiques).

☹La bande passante occupée est doublée. 23


3. CODAGE : CODE MANCHESTER DIFFÉRENTIEL

☺ insensible aux inversions de fils dans le câblage.

24
3. CODAGE : CODE BIPOLAIRE

☺ Code ternaire

☺ indépendant de la polarité

☹ Pas de transition créé lors d'une longue séquence de 0, donc synchronisation peut être
perdue.

😐 Utilisé par le système de téléphonie numérique PCM sur les ligne de transmission T1.
25
3. CODAGE : CODE HAUTE DENSITÉ BINAIRE D’ORDRE N 1/2
❑ Le principe de base est le même que pour le codage bipolaire,
Mais!!!
Pour éviter une trop longue série de 0, on introduit un bit supplémentaire au
signal pour terminer une série de n 0 consécutifs.

Ce bit supplémentaire est de même phase que le dernier 1 transmis pour pouvoir
l’identifier, afin qu’il ne soit pas pris en compte dans l’information transmise.

26
3. CODAGE : CODE HAUTE DENSITÉ BINAIRE D’ORDRE N 2/2
● Ce code est dérivé du code bipolaire (AMI) dans lequel on interdit plus de n symboles successifs nuls
○ Le (n +1) iéme d’une suite est codé par un niveau ±V, le signe étant choisi de façon à violer la règle
d’alternance des signes.
☹ Mais il se peut que dans ce cas le récepteur ne sache plus distinguer entre un symbole d’ un caractère de viol .
Dans ce cas le premier zéro d’une suite des n+1 zéros consécutifs est codé avec un ±V du même signe que
le viol qui lui succède.
C’est un bit dit de bourrage .

☺ A la réception un bit de bourrage est détecté s’il s’agit d’un niveau ±1 suivi de 2 zéros et d’un bit de même
polarité .

27
Les supports de transmissions
28
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION: TYPES
● Pour relier les diverses entités d'un réseau, plusieurs supports physiques de
transmission de données peuvent être utilisés.
● Une de ces possibilités est l'utilisation de câbles.
● Il existe de nombreux types de câbles, mais on distingue généralement :
Le câble de type coaxial
La double paire torsadée
La fibre optique
● Les supports physiques sont classés en fonction de la gamme de fréquences
qu’ils sont capables de tenir :
Catégorie 1 : ~ 64 Kbit/sec
(câble téléphonique traditionnel supportant la voix mais pas les données)
Catégorie 2 : ~ 4 Mbit/sec
Catégorie 3 : ~ 10 Mbit/sec
Catégorie 4 : ~ 16 Mbit/sec
Catégorie 5 : ~ 100 Mbit/sec 29
Catégorie 6 : ~ 200 Mbit/sec
Catégorie 7 : ~ 500 Mbit/sec
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : SUPPORTS EN CUIVRES 1/5
❑ Câble Coaxial 1/2
● C'est le type de câble le moins cher
● Il est constitué d'un fil de cuivre rigide au cœur d'un tuyau de plastique épais
lui-même recouvert d'une feuille de métal la protégeant des perturbations
électriques externe.
☹ Cela reste tout de même insuffisant si le câble est trop proche d'un
appareil électrique.

30
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : SUPPORTS EN CUIVRES 2/5

❑ Câble Coaxial 2/2


● On distingue deux versions:
Version 10 Base 2 (10MHz sur 200m) câble coaxial fin (appelé Thinnet)
■ câble de fin diamètre (6 mm), de couleur blanche (ou grisâtre) par convention.
Version 100 Base 5 (100MHz sur 500m) câble coaxial épais (en anglais
Thicknet ou Thick Ethernet)
■ Câble blindé de plus gros diamètre (12 mm).
■ A longtemps été utilisé dans les réseaux Ethernet, ce qui lui a valu l'appellation de «
Câble Ethernet Standard »
■ Connecté au poste avec un BNC (Ethernet fin)
31
■ Appelé Yellow Cable, en raison de sa couleur jaune conventionnelle)
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : SUPPORTS EN CUIVRES 3/5
❑ Paire Torsadée 1/3
● Dans sa forme la plus simple, le câble à paire torsadée (en anglais Twisted-pair cable) est constitué
de deux brins de cuivre entrelacés en torsade et recouverts d’isolants.
● On distingue généralement deux types de paires torsadées :
○ les paires blindées (STP : Shielded Twisted-Pair) ;
○ les paires non blindées (UTP : Unshielded Twisted-Pair).
● Un câble est souvent fabriqué à partir de plusieurs paires torsadées regroupées et placées à
l’intérieur de la gaine protectrice.
☺ L’entrelacement permet de supprimer les bruits (interférences électriques) dus aux paires
adjacentes ou autres sources (moteurs, relais, transformateur).
☺ La paire torsadée est donc adaptée à la mise en réseau local d'un faible parc avec un budget
limité, et une connectique simple.
☹ Toutefois, sur de longues distances avec des débits élevés elle ne permet pas de garantir
l’intégrité des données (c'est-à-dire la transmission sans perte de données).

32
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : SUPPORTS EN CUIVRES 4/5
❑ Paire torsadée non blindée UTP
● Le câble UTP obéit à la spécification 10BaseT.
● C’est le type de paire torsadée le plus utilisé et le plus répandu pour les réseaux locaux.
● Longueur maximale d’un segment : 100 mètres
● Composition : 2 fils de cuivre recouverts d’isolant
● On distingue 6 catégories de câbles UTP
○ Catégorie 1 : Câble téléphonique traditionnel (transfert de voix mais pas de données)
○ Catégorie 2 : Transmission des données à 4 Mbit/s maximum (RNIS). Ce type de câble est composé de 4
paires torsadées
○ Catégorie 3 : 10 Mbit/s maximum. Ce type de câble est composé de 4 paires torsadées et de 3 torsions par pied
○ Catégorie 4 : 16 Mbit/s maximum. Ce type de câble est composé de 4 paires torsadées en cuivre
○ Catégorie 5 : 100 Mbit/s maximum. Ce type de câble est composé de 4 paires torsadées en cuivre
○ Catégorie 5e : 1000 Mbit/s maximum. Ce type de câble est composé de 4 paires torsadées en cuivre
● La plupart des installations téléphoniques utilisent un câble UTP. Beaucoup de locaux sont pré-câblés pour ce
genre d’installation (souvent en nombre suffisant pour satisfaire les futurs besoins).
☺ Si la paire torsadée pré-installée est de bonne qualité, il est possible de transférer des données et donc
l’utiliser en réseau informatique.
☹ Le majeur problème provient du fait que le câble UTP est particulièrement sujet aux interférences (signaux
d’une ligne se mélangeant à ceux d’une autre ligne). La seule solution réside dans le blindage
33
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : SUPPORTS EN CUIVRES 5/5
❑ Paire torsadée Blindée

Le câble STP (Shielded Twisted Pair) utilise une gaine de cuivre de meilleure
qualité et plus protectrice que la gaine utilisée par le câble UTP.

Il contient une enveloppe de protection entre les paires et autour des paires.

Dans le câble STP, les fils de cuivre d’une paire sont eux-mêmes torsadés,

🡺 ce qui fournit au câble STP un excellent blindage: meilleure protection


contre les interférences.

🡺D'autre part il permet une transmission plus rapide et sur une plus
longue distance.
34
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : SUPPORTS EN FIBRE OPTIQUE 1/2
La fibre optique est un câble possédant de nombreux avantages :

Légèreté
Immunité au bruit
Faible atténuation
Tolère des débits de l'ordre de 100 Mbps
Largeur de bande de quelques dizaines de mégahertz à plusieurs
gigahertz (fibre monomode)

35
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : SUPPORTS EN FIBRE OPTIQUE 2/2

😐 Le câblage optique est particulièrement adapté à la liaison entre


répartiteurs (liaison centrale entre plusieurs bâtiments, appelé backbone, ou
en français épine dorsale)
elle permet des connexions sur des longues distances (de quelques kilomètres à
60 km dans le cas de fibre monomode) sans nécessiter de mise à la masse.

De plus ce type de câble est très sûr car il est extrêmement difficile de mettre un
tel câble sur écoute.

☹ Malgré sa flexibilité mécanique, ce type de câble ne convient pas pour des


connexions dans un réseau local car son installation est problématique et
son coût élevé.
🡺C'est la raison pour laquelle on lui préférera la paire torsadée ou le câble
coaxial pour de petites liaisons.
36
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : COMPARAISON DES SUPPORTS CABLÉS

37
4. SUPPORTS DE TRANSMISSION : SUPPORTS NON CABLÉS

❑ Sans fil
✔ WLAN (infrarouge, hertzien)
✔ WMAN (hertzien, lumière)
✔ Satellites
❑ Caractéristiques
Pas de support guide ;

forte sensibilité aux perturbations

électromagnétiques ;
38

pas de sécurité physique

Vous aimerez peut-être aussi